Skip to main content
Internet Archive's 25th Anniversary Logo

Full text of "Dictionnaire topographie de l'arrondissement de Marseille (Bouches-du-Rhône) comprenant les noms anciens & modernes"

See other formats


Google 



This is a digital copy of a book thaï was prcscrvod for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 

to make the world's bocks discoverablc online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 

to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 

are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover. 

Marks, notations and other maiginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journcy from the 

publisher to a library and finally to you. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prcvcnt abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automatcd qucrying. 
We also ask that you: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain fivm automated querying Do nol send aulomated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a laige amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attributionTht GoogX'S "watermark" you see on each file is essential for informingpcoplcabout this project andhelping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep il légal Whatever your use, remember that you are lesponsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can'l offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search mcans it can bc used in any manner 
anywhere in the world. Copyright infringement liabili^ can be quite seveie. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps rcaders 
discover the world's books while hclping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full icxi of ihis book on the web 

at |http : //books . google . com/| 



Google 



A propos de ce livre 

Ceci est une copie numérique d'un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d'une bibliothèque avant d'être numérisé avec 

précaution par Google dans le cadre d'un projet visant à permettre aux internautes de découvrir l'ensemble du patrimoine littéraire mondial en 

ligne. 

Ce livre étant relativement ancien, il n'est plus protégé par la loi sur les droits d'auteur et appartient à présent au domaine public. L'expression 

"appartenir au domaine public" signifie que le livre en question n'a jamais été soumis aux droits d'auteur ou que ses droits légaux sont arrivés à 

expiration. Les conditions requises pour qu'un livre tombe dans le domaine public peuvent varier d'un pays à l'autre. Les livres libres de droit sont 

autant de liens avec le passé. Ils sont les témoins de la richesse de notre histoire, de notre patrimoine culturel et de la connaissance humaine et sont 

trop souvent difficilement accessibles au public. 

Les notes de bas de page et autres annotations en maige du texte présentes dans le volume original sont reprises dans ce fichier, comme un souvenir 

du long chemin parcouru par l'ouvrage depuis la maison d'édition en passant par la bibliothèque pour finalement se retrouver entre vos mains. 

Consignes d'utilisation 

Google est fier de travailler en partenariat avec des bibliothèques à la numérisation des ouvrages apparienani au domaine public cl de les rendre 
ainsi accessibles à tous. Ces livres sont en effet la propriété de tous et de toutes et nous sommes tout simplement les gardiens de ce patrimoine. 
Il s'agit toutefois d'un projet coûteux. Par conséquent et en vue de poursuivre la diffusion de ces ressources inépuisables, nous avons pris les 
dispositions nécessaires afin de prévenir les éventuels abus auxquels pourraient se livrer des sites marchands tiers, notamment en instaurant des 
contraintes techniques relatives aux requêtes automatisées. 
Nous vous demandons également de: 

+ Ne pas utiliser les fichiers à des fins commerciales Nous avons conçu le programme Google Recherche de Livres à l'usage des particuliers. 
Nous vous demandons donc d'utiliser uniquement ces fichiers à des fins personnelles. Ils ne sauraient en effet être employés dans un 
quelconque but commercial. 

+ Ne pas procéder à des requêtes automatisées N'envoyez aucune requête automatisée quelle qu'elle soit au système Google. Si vous effectuez 
des recherches concernant les logiciels de traduction, la reconnaissance optique de caractères ou tout autre domaine nécessitant de disposer 
d'importantes quantités de texte, n'hésitez pas à nous contacter Nous encourageons pour la réalisation de ce type de travaux l'utilisation des 
ouvrages et documents appartenant au domaine public et serions heureux de vous être utile. 

+ Ne pas supprimer l'attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet 
et leur permettre d'accéder à davantage de documents par l'intermédiaire du Programme Google Recherche de Livres. Ne le supprimez en 
aucun cas. 

+ Rester dans la légalité Quelle que soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilité de 
veiller à respecter la loi. Si un ouvrage appartient au domaine public américain, n'en déduisez pas pour autant qu'il en va de même dans 
les autres pays. La durée légale des droits d'auteur d'un livre varie d'un pays à l'autre. Nous ne sommes donc pas en mesure de répertorier 
les ouvrages dont l'utilisation est autorisée et ceux dont elle ne l'est pas. Ne croyez pas que le simple fait d'afficher un livre sur Google 
Recherche de Livres signifie que celui-ci peut être utilisé de quelque façon que ce soit dans le monde entier. La condamnation à laquelle vous 
vous exposeriez en cas de violation des droits d'auteur peut être sévère. 

A propos du service Google Recherche de Livres 

En favorisant la recherche et l'accès à un nombre croissant de livres disponibles dans de nombreuses langues, dont le français, Google souhaite 
contribuer à promouvoir la diversité culturelle grâce à Google Recherche de Livres. En effet, le Programme Google Recherche de Livres permet 
aux internautes de découvrir le patrimoine littéraire mondial, tout en aidant les auteurs et les éditeurs à élargir leur public. Vous pouvez effectuer 
des recherches en ligne dans le texte intégral de cet ouvrage à l'adresse fhttp: //books .google. com| 



T' 



"^-^ 



pifÂS V^ÏGHt dEnIkg 11 

l BEQUEST ' 

UNIVERSITY orMICHIGAN. 

|fe_,;, CiENERAL LIBRARY J 




AÏS 



DICTIONNAIRE TOPOGRAPHIQUE 



DE 



L'ABRONDISSEMENT DE MARSEILLE 

(boughbs-du-rhone) . 



DIGTIOlNNAmE 



TOPOGRAPHIOUE 



DE 



L'ARRONDISSEMENT DE MARSEILLE 

(bough£S-du-rhone) 

COMPRENANT 

LES NOMS ANCIENS âz MODERNES 

PAR 

J.-A.-B. MORTREUIL 

Jage de paix, corrospondant de l'Institut de France, 
Membre de PAcadémie de Marseille, de la Société de Statistique, etc., etc. 



MARSEILLE 

TYPOGRAPHIE ET LITHOGRAPHIE GAYBR ET G* 

Ras SÂINT-FERRéOL, 57 

1872 



L'impression de ce Dictionnaire a été votée par délibération 
de la Société de Statistique de Marseille, le 4 Mars 1869. 



• « 









AVANT-PROPOS 









L'arrondissement de Marseille est Tun des trois 
qui , avec ceux d' Aix et d'Arles , forme le départe- 
ment des Bouches-du-Rhône. Il est limité, au midi 
et à l'ouest, par la Méditerranée ; au nord, par l'ar- 
rondissement d'Aix; à l'est, parle département 
du Var. Il a une superficie totale de 53,51 1 hectares 
16 ares 87 centiares, qui est répartie en seize com- 
munes, de la manière suivante : 



Marseille. 
Allauch. . 
Aubagne. 
Cuges. . . . 
Gémenos. 
La Pêne. . 
La Ciotat. 
Cassis . . . 
Ceyreste . 
Roquefort 
Roquevaire 
Auriol . . . 
Belcodène 
Gréasque. 
Peypin. . . 
S'-Savournin. 



Hectares. 

22,800 
5,860 
5,518 
3,881 
3,226 

355 
3,161 
2,636 
2,304 
3,377 
2,380 
5,730 
1,321 

615 
1,627 
1,007 



Ares. 

99 
42 
63 
17 
18 
74 
95 
16 
38 
34 
38 
29 
87 
13 
24 
13 



Centiares. 

25 
29. 
50 
33 
» 
93 
08 
liS 
38 
63 
46 
. 16 
23 
64 
64 
91 



-6- 

L'arrondissement de Marseille comprend neuf 
cantons, savoir : 

1® Aubagne {Cuges, — Gémenos, — la Pêne). 
2"LaCiotat (Cassis, — Ceyreste, — Roquefort). 
3®-8® Marseille (Allauch, compris dans le sixième 

canton). 
9** Roquevaire(Auriol, — Belcodène, — Gréasque, 

— Peypin , — Saint-Savournin). 
La population de Tarrondissement est, d'après 
le dernier recensement, de 340,752 habitants, ré- 
partie ainsi qu'il suit entre les neuf cantons : 

Habitants. 

Aubagne 11,360 

La Ciotat 13,170 

1 •' canton 45,494 y 

2« » ... • 62,954 
3« » ..... 39,668 

Marseille . ( 4« » 69,693 } 303,760 

5« » 73,675 

6« (y compris Al- 
lauch) 12,276 

Roquevaire 12,462 

340,752 

La circonscription de l'arrondissement de Mar- 
seille, tel qu'il est aujourd'hui, ne répond à aucune 
des anciennes divisions territoriales administra- 
tives ou ecclésiastiques. L'ancien territoire de Mar- 
seille, tant que la ville a conservé son indépen- 
dance, était beaucoup plus restreint, le périmètre 
de l'ancien évêché était beaucoup plus étendu et 



— 7 — 

empiétait, à l'ouest, sur Tarrondissement d* Arles, 
à Test, sur le département du Var. La circonscrip- 
tion moderne a, du reste, subi plusieurs remanie- 
ments successifs. 

Le Dictionnaire contient , dans une seule série al- 
phabétique : 1** les noms fournis par la géographie 
physique : montagnes, vallées, cavernes, bois, cours 
d'eau, étangs, marais, caps, calanques, îles, rochers; 
2® les noms des lieux habités : communes et leurs 
dépendances, villages, hameaux, écarts, fermes, 
moulins, etc.; 3** les noms se rapportant à la géogra- 
phie historique : noms de peuples et d'anciennes 
circonscriptions religieuses, politiques et admi- 
nistratives, vieux chemins, châteaux, fiefs, abbayes, 
prieurés, commanderies, hôpitaux, maladreries. 

Le Dictionnaire se termine par un index des noms 
anciens, comprenant, dans une seule série alpha- 
bétique, les noms cités, avec renvoi à l'article où 
il en est question. 



(Nota,) Les articles précédés d'une astérisque indiquent les 
noms anciens dont les analogues modernes n'ont pas pu être 
déterminés. 



SOURCES INÉDITES. 



Inscriptions lapidaires. 

Recueil de titres, documents et actes concernant Févêché de 
Marseille, désigné sous le nom de Livre vert; fonds de rÉvéché. 
(Arch. départ.) 

Autre recueil concernant le Chapitre et la Prévôté de la Major, 
désigné sous le nom de Livre jaune ; fonds du Chapitre. (Arch . 
départ.) 

Recueil de titres relatifs à la communauté de Marseille, dési- 
gné sous le nom de : Livre de Saint-Valier. (Arch. munie, de 
Marseille,) 

Titres et documents divers, relatifs à la communauté de Mar- 
seille et à son territoire, aux registres de la Cour des comptes, 
principalement ceux intitulés : Pergamenorum , Sclaponis, Co- 
rona^ Rûbei (armoire Q), et Parva registra^ n" 48, arm. C. (Arch. 
départ.) 

Registres des hommages ; fonds de la Cour des comptes, àrm. N, 
n»' 6-8. (Arch. départ.) 

Registres de ventes des biens d'émigrés, n"861. (Arch. départ.) 

Titres des droits du roi sur la ville de Marseille et son terri- 
toire, fonds de la tour du Trésor, 4* carré, 13* liasse, lettres I à 
Y; AA, BB, CG. (Arch. départ.) 

Chartes et documents relatifs aux privilèges de Marseille et de 
son territoire; fonds de la Cour des comptes, arm. Q, 7* carré; 
liasses 00 et QQ. (Arch. départ.) 

Supplément inédit au cartulaire de Saint- Victor, ou recueil 
de chartes et titres omis dans le cartulaire, du XI* au XV* siècle. 
(Transcrit par l'auteur et en sa possession . ) 



— 9 - 

Livres terriers des possessions de Tabbaye de Saint-Victor dans 
la ville de Marseille et son territoire, 12 vol. in-fol. ^Archives 
départ.) 

Titres et droits de l'abbaye de Saint- Victor sur Saint-Savour- 
nin; fonds de Saint-Victor, liasse n» 236. (Arch. départ.) 

Droits de Tabbaya Saintr-Victor sur le territoire d'Auriol, fonds 
de Saint-Victor, liasses n" 3, 17 et 18. (Arch. départ.) 

Droits de l'abbaye Saint-Victor sur Aubagne et son territoire ; 
fonds de Saint-Victor, liasse n" 12. (Arch. départ.) 

Titres de possessions et censives de Tabbaye Saint-Victor sur 
Gréasque et Belcodène ; fonds de Saint-Victor, liasses n" 86-88. 
(Arch. départ.) 

Titres des possessions de Tabbaye Saint-Victor sur Roquevaire 
et son territoire ; fonds de Saint-Victor, liasse n* 207. (Archives 
départ.) 

Titres des possessions et censives sur Marseille et son terri- 
toire ; fonds de Saint-Victor, liasses n»' 122-126; 129; 133-136 6is. 
(Arch. départ.) 

Registres censiers des possessions diverses du Chapitre et de 
la Prévôté de la Major, n" 1 bis; 38 ter; 34-43. (Arch. départ.) 

Censives des possessions du Chapitre de la Major sur le terri- 
toire d'Eoures. Registre n» 19. (Fonds du Chap. Arch. départ ) 

Censives des possessions du Chapitre de la Major sur le terri- 
toire de Château-Gombert. Reg, n" 22-27. (Arch. départ.) 

Censives des possessions du Chapitre de la Major sur le terri- 
toire de SainWulien. heg. n»* 28-33. (Arch. départ. 

Registres censiers de l'Ëvêché de Marseille sur les possessions 
diverses du territoire. Reg. n" 13 bis; 18-33, fonds de TEvêché. 
(Arch. départ.) 

Censives et droits de l'Evêché sur Saint-Marcel. Reg. n©' 50 bis, 
56 et 64; fonds de l'Evêché (Arch. départ.) 

Censives de l'Evêché sur le territoire de la Pêne. Reg. n. 34; 
fonds de l'Evêché (Arch. départ.) 

Censives de l'Evêché sur le territoire d' Aubagne. Reg. n»» 57 ; 
71-76; 80-82; liasse n. 3; fonds de l'évéché. (Arch. départ.) 

Censives et possessions de l'Evêché sur Cassis et Roquefort. 
Reg. n'- 77-79, 83-86; fonds de l'Evêché. (Arch. départ.) 



- 10 — 

Livre censier de Téglise et de l'hôpital Sainte-Marthe sur le 
territoire de Marseille ; fonds du Chapitre, chartes D 33 ; 34 ; 40; 
C. 42. (Arch. départ.) 

Titres, documents et registres divers conservés dans les archives 
communales de Marseille et de l'arrondissement. . 

Registres des délibérations des Conseils municipaux des com- 
munes de l'arrondissement. 

Minutes des actes reçus par lès notaires qui ont exercé dans 
chaque commune de l'arrondissement. 

Cadastres communaux et plans cadastraux anciens et mo- 
dernes. 

Recensements de la population. 

Rôles des contributions directes dressés pour chaque commune. 

Etats des sections communales. 

Registres des investitures dits du greffe de TEcritoire, com- 
mençant en l'année 1692. (Arch. munie, de Marseille.) 

Titres relatifs aux possessions de l'hôpital Saint-Lazare. (Arch. 
munie, de Marseille.) 

Titres relatifs aux possessions de l'hôpital Saint-Antoine. 
(Arch. départ.) 

Titres relatifs aux possessions des hôpitaux de TAnnonciade 
et de Saint-Jacques-de-Gallice. (Arch. munie.) 

Registre de censé /)ro hospitale SU Jacohi de Spatis (aux écrit, 
de M* Sauvecane, notaire à Marseille). 

Censiers de l'hôpital de SainWean-de-Jérusalem. (Arch. dép.) 

Registres des censés de Tordre des frères Prêcheurs ; fonds des 
corps religieux. Reg. n» 1 H; n" 1 et 2. (Arch. départ.) 

Censiers et possessions de l'hôpital Saint-Esprit. Chartes, re- 
gistres de censés et de reconnaissances ; registres de recettes et 
dépenses. (Arch. de l'Hôtel-Dieu de Marseille.) 

Titres et censives des Grands-Trinitaires. Reg. n** 1 ; 14-15; 
cartons n" 1-10. (Arch. départ.) 

Censives et possessions de l'église des Accoules ; liasses du 
fonds des Accoules. (Arch. départ.) 

Censives et possessions du monastère de Saint-Sauveur; fonds 
de Saint-Sauveur. (Arch. départ.) 

Registre des reconnaissances faites par les habitants d'Auriol 



— 11 -- 

à l'abbé de Saint- Victor, dressé en 1472 par M* Jacques Fontaine 
(aux écritures de M* de Gasquet, notaire à Marseille). 

Partage des paroisses entre les Trinitaires et les PP. de la 
Mercy, du 2 septembre 1688. (Arch. départ.) 

Sentence arbitrale du 27 août 1255, sur la délimitation des 
diocèses d'Aix et de Marseille. Gartulaire intitulé : Thesaurttë^ 
fol. 121 et suiv. (Arch. départ.) 

Copies et transcriptions de titres relatifs à Marseille et à la 
Provence, exécutées pour Peiresc. (Biblioth. de Garpentras.) 

Transcriptions de titres faites d'après les titres originaux et 
notes diverses par les RufEi. (En la possession de M. ToUon, à 
Marseille.) 



SOURCES ÉDITÉES. 



Inscriptions lapidaires, dans les recueils ou ouvrages cités. 

Historiens et géographes anciens grecs et latins dans les édi- 
tions citées. 

Recueil des Itinéraires ander^ , édit. de Fortia d'Urban , in-4* 
et atlas. 

La Table de Peutinger. 

Géographie des Gaules^ par Walkenaer, 3 vol . in-8* et atlas. 

Hadriani Valesii , Notitia galliarum, 1675, in-fol. 

Histoire de Marseille^ par Ruffi, 1696, 2 in-fol. 

Antiquités de l Eglise de Marseille , par Mgr l'évoque de Mar- 
seille (Belsunce), 1747-1751, 3 in-4- 

Gartulaire de Vabhaye de Saint-Victor de Marseille^ publié par 
Guérard, 1857, 2 in-4-. 

Description historique, géographique et topographique des villes^ 



— 12 — 

bourgs^ etc., de la Provence, etc., par Achard. 1787, 2 vol in-4' 
(le 2* inachevé). 

Statistiqite du département des Bouches-du-Rhône ^ par M. le 
comte de Villeneuve. 1821-33. 4 vol. in-4* et atlas. 

Etats des affouagements de Provence, publiés sous diverses 
dates. 

Calendrier spirituel du diocèse de Marseille, 1713; in-12. 

Carte de France, par Gassini. 

Carte de la Provence, par Hubert Jaillot, en 1707. 

Carte de la Provence, par Hérisson, s. d. 

Carte hydrographique du département des Bouches-du-Rhône, 
par les ingénieurs du service, en 1855. 

Carte administrative et routière du département des Bouches- 
du-Rhône, par Matheron. 

Plan du territoire de Marseille, par Chevallier, vers 1745. 

Plan du territoire de Marseille, par Bresson, 1773. 

Plan du territoire de Marseille, par Delavau , 1819-30. 

Plan du territoire de Marseille, par Raybaud, 1859. 



Explication des J^brén^Iatloiiti. 



arch 

b 

bât 

cal 

ch 

chem 

coll 

c. ou com. 

f 



archives. 

bastide . 

bâtiment. 

calanque. 

charte. 

chemin. 

colline. 

commune. 

ferme. 



h.. hameau. 

m moulin. 

p propriété. 

qr quartier. 

qr, ri quartier rural 

reg registre. 

ruiss ruisseau. 

vill village. 



mCTIOMAlRE TOPOGRÂPHIQUE 

DE 

L'ARRONDISSEMENT DE MARSEILLE 

(bouches-du-rhone) 

gomprenam 
LES NOMS ANCIENS ET MODERNES 



Abeille (L'), b., com. de La Giotat. 

Abuyes (Les), h., com. de Marseille, qr. des Camoins. 

AccATES (Les), vilL, com. de Marseille, qr. des Camoins. 

— Cette localité s'appelait d'abord Pique-Nose ; elle prit le 
nom d'Accates à cause des baux emphy théotiques (ad 
acaptum) qui furent établis par Jacques de Forbin, pro- 
priétaire de ce tennement. C'est ce qui résulte de la re- 
connaissance passée le 9 octobre 1596 (registre n" 54 des 
archives de l'Evôché de Marseille, f* 132) — Achaptes de 
Forbin, 4 septembre 1577 (reg. de l'Evôché, n* 61). — 
Aquates [Calendrier spirit. de 1713, p. 178). —Acates (plan 
de Chevallier, 1745). Dépendait de la cour de Saint-Mar- 
cel. 

Agates (Les), h., com. de Marseille, qr. des Eygalades. 

— Gros del Fébré, 8 juillet 1343 (acte aux arch. de TE- 



— 14 — 

vêché). — Crosiumde Pipero, 13 décembre 1352 (ch. des 
arch. de la Major). — Cros de Pébré, 20 janvier 1354 (cli. 
des arch. de l'Evêché). — Bastide de Noble Foquet Nou- 
veau, dite Cros de Pébré, 10 avril 1516 (ibid.). — Acates 
de Jean Nouvel, 10 mars 1586 (ibid.). — Gazelle ou Cros de 
Pébré, 14 juin 1602 (ibid.). — Les Acates de Gazelle, 20 
mai 1617 (ibid.). — Vallon dau Pebre, 1618 (acte d'atter- 
minage). Roland Gazelle, tenancier. ' 

Aco DE BouEN, b., com. de Marseille, qr. des Accates, 
1790 (cad.). 

Adrech (L'), qr. ri., com. de Cassis. — La Drech, 29 dé- 
cembre 1439 (acte aux arch. delà Major). — La Drech ou 
àfolieres ou les Planes (Pouillé de TE vêché de Marseille). 

Adrech8(Les), qr. ri., com. d'Auriol. — Adretz, 30 déc. 
1322 (acte notarié).— Als AdreSyiVli (acte notarié). 

Afféragb (L'), qr. ri., com d'AUauch, qr. de la Tiranne. 
— La Ferragétte, 1636 (cad. d'Ail.). — La Ferragi, 1691 
(ibid.). 

Afferage (L% b., com. de Marseille, qr. des Gaillols, — 
LaFérage, 1732 (reg. des arch. delaMajor).— £'il/f(^ra(/t, 
3 mars 1770 (ibid.). 

* Aganeta, (lieu dit), com.' de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 22 janvier 1298 (acte notarié). 

Agnel, b., com. de Guges, — nom de propriétaire. 

* Agudetum de DesdériO; lieu indiqué comme faisant 
limite entre les territoires de Ners et de Roquevaire, 28 
mars 1281 (acte aux arch. de l'Evêché). 

Aygalades, voy. Eygalades. 

Aigues-caudes, qr. ri. du Roucas-Blanc, com. de Mar- 

• 

seille. — Aigues-caudes, 1603 (reg. aux arch. des Prê- 
cheurs). — Aygues-caitdes, 1748 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor) . 



"« 15 — 

Aiao£9-yiVES, torrent, corn, de Cassis, entre les hauteurs 
de la Douane et de Mountaure. — Aigas-vivas, 28 déc. 
1439 (acte aux arch. de rEvôché). — Aigos-vivos, 6 mars 
1482 (ibid.). ^ Aigues-vives, 9 août 1548 (ibid.). — -BeWe- 
viste, 15 nov. 15^6 (ibid.) — ^ Aygues-viveSj 22 juill. 1597 
(ibid). — Baux des EgauXj 16 février 1663 (acte aux arch. 
de Saint- Victor) . 

Aire (L*), p., com. de Marseille, qr. St-Antoine, 1790 
(cad.). 

Aire (L'), p., com. de Marseille, qr. des Martégaux, 
1790 (cad.). 

Aire de laMourrOj b., com. de Saint-Savournin. 

Aires (Les), ou Le Puits-Vieux, p., com. de Marseille, 
qr. des GaiUols, 11 août 1768 (acte aux arch. de la Major). 

*Alauzeda (lieu dit), com. de Gémenos, 30 décembre 
1322 (acte notarié). 

Albergote (L'), p., com. de Marseille, qr. Notre-Dame- 
de-la-aarde, 1790 (cad.). 

Albert, b., com. d'Aubagne, nom du propriétaire. 

* Albigi. — Les Albiciens, lors du siège de Marseille 
par Jules César, occupaient la vallée de rHuveaune et les 
montagnes environnantes. Leur territoire était borné au 
midi, par la chaîne de Roquefort; à Touest, par la limite 
actuelle du terroir de Marseille et d'AUauch; au nord, 
par la vallée de TArc ; à l'est, par les confins du dépar- 
tement. — il /ôtct. Jules César, de Bello cmV» (Ub. Il); 
/iXi^tafoç. -^Tzetzès, ad Lycophron, p. 649 (éd. Didot); 
ApoUodore, 2, 5, 10 (id.); — Albiona. Pomp. Mêla, 
2, 5, 4. 

Albinos, f., com. de Belcodëne. ~ D'après la Statistique 
des Bouches-di^Wiône, ce nom rappellerait le séjour des 
Albici dans la contrée (?) 



— 16 — 

* Albugianu-Ager, localité indiquée comme dépendante 
du quartier de Plombières, com. de Marseille, dans la Des- 
criptio mancipiorum du monastère de Saint-Sauveur au 
VIII* siècle (ms. aujourd'hui perdu, connu par Belsunce : 
Antiquités de l'Egl. de Marseille, 1. 1. p. ^02). 

Alladch. La seule commune comprise dans le terri- 
toire de Marseille ; sixième arrondissement cantonnai. — 
Villa Alaudii. 1032 (acte de donation de la quatrième 
partie d'Allauch aux religieuses de Saint-Sauveur, transcrit 
dans les manuscrits dePeiresc). — Alaugium, 1038(cart. de 
Saint-Victor, n* 45). --Alavium, 27 avril 1030 (id. n* 114). 
— Alauziumj 1057 (ibid., n" 53). — Villa Allaudii, 18 mai 
1141 (bulle d'Innocent II, aux arch. de l'Bvôché). — 
Castrum Alaugi, 16 avril 4148 (bulle d'Eugène III, aux 
arch. de la Major). — Alaudium, 10 janvier 1150 (ch. aux 
arch. de la Major). — Alaug, 12 octobre 1216 (ch., aux 
arch. de Saint-Sauveur) . Alauc, 25 octobre 1246 (ch. aux 
arch.. des Accoules). — Alauchj 27 octobre 1255 (acte 
transcrit au livre Vert de l'Evéché, f* 7). — Allauchium, 
6 avril 1369 (Reg. Sclaponis de la Cour des comptes, f*69). 
— Alauche^ 1745 (plan de Chevallier). 

Le territoire d'Allauch comprenait autrefois celui de 
Château-Gombert, qui en a été détaché pour être uni à 
celui de Marseille vers la fin du XVP siècle. Il était pri- 
mitivement compris dans le comté de Marseille {Subjectio 
Alaudii incomitatuMassiliensi, acte de 1032, aux arch. de 
Saint-Sauveur). Il fut plus tard adjoint à la viguerie d'Aix 
dont il ressortissait pour les cas royaux, les appellations 
et les dénis de justice. Lors de l'organisation des préfec- 
tures, par la loi du 28 prairial an Vlll, la commune 
d'Allauch a été réunie à celle de Marseille, sous une môme 
circonscription cantonnale. 

Au point de vue ecclésiastique, AUauch a toujours été 
compris dans le diocèse de Marseille. 



— 17 — 

Lo castrum d'AUauch a été primitivemeilt construit sur 
la hauteur où se trouve la chapelle de Notre-Dame-du- 
Château, que Tacte de privilège d'Ildefonse (avril 1176, 
arch. de la Major) appelle mons Rodanicus. Il fut trans- 
porté un peu plus bas, vers le miUeu du XII' siècle (acte 
du 13 mars 1164, arch. de la Major), à l'endroit où existe 
encore une double enceinte de remparts en ruines. Celui- 
ci fut abandonné vers 1460 par la population qui s'établit à 
l'endroit du village actuel. 

Par la transaction du 5 février 1164, entre Tévéque de 
Marseille et le Chapitre de la Major, Allauch fut- attribué 
au prévôt qui devint seigneur et prieur du lieu, ayant 
juridiction, juge et châtelain à sa nomination, sous la su- 
zeraineté du comte de Provence, avec reconnaissance à la 
communauté de tenir perpétuellement conseil sur la 
place pubUque du château et une chevauchée de dix ser- 
gents sous la bannière de la cité d'Âix (reg. Sclaponis, f* 35) . 

Le comte d'Avelin, seigneur des Baux, tenait en fief la 
bastide d' Allauch (bastida AlaudiiJ située en face du cas- 
trum, sous la mouvance du prévôt. Cette bastide passa 
plus tard entre les mains des seigneurs de Tretz (actes des 
24 mai 1278 et 17 septembre 1349, aux archives de la 
Major) ; il n'en reste aujourd'hui aucun vestige. — Il n'y 
avait dans le lieu d' Allauch que deux arrière-fiefs. Vallon- 
vert et Moûtespin. 

Les armoiries d' Allauch sont d^azur au croissant ren- 
versé d^ argent accompagné en pointe de trois étoiles de 
même et en chef de deux vols accostés. 

* Altelo (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint-Just. 
!!• siècle, (cart. de Saint- Victor, n* 42). 

Altitray, com. de Marseille, qr. ri. du territoire de 
Saint-Marcel. — Àltipressum, XI* siècle (cart. de Saint- 
Victor, n'40). — Altitray, 30 décembre 1392 (ch. aux arch. 

2 



- 18 — 

de TEvéché). — ^ Alticrox, 28 novembre 1399 (ch. auxarch. 
municipales). — Al Titray on lou Plan, 30 janvier 1575 
(reconn. au reg. n* 61 de TEvôché, f* 1). — L^ Entrefort ou 
VEntretray^ 20 novembre 1521 (acte aux arch. de l'Evôché). 

— Altitray ou Camp d'Arène, 13 septembre 1596 (acte aux 
arch. de l'Evôché). 

Ambrosis (Les), h., com. d'Allauch. — Embrosis, 1717 
(acte aux arch. d'Allauch). Henri Foucou d'Ambrosi, pro- 
priétaire à la fin du XVIP siècle. 

Amende (L'), p., com. de Marseille, qr. Notre-Dame-de- 
la-Garde, 1790 (cad.). 

Amendier (L'), qr. ri., com. d'Allauch, aux terres gastes. 

— Quartier de F Amendier, 5 mai 1663 (acte notarié à 
Allauch). — Vallon de V Amendier, 18 septembre 1683 (arch. 
d'Allauch). —■ U Amandier, 1727 (acte aux arch. de la 
Major). 

Amendier (L'),p.,com. de Marseille, qr. de Saint-JuUien, 
31 décembre 1768 (acte aux arch. de la Major). 

Amendier (L'), p., com. de Roquevaire, 28 août 13< 8 (acte 
aux arch. de Saint-Victor). 
Amendiers (Les), h., com. de Marseille, qr. d'Eoures. 

Amendolière (L'), coll. qui forme limite des territoires 
de Gréasque, Fuveau et Gardanne. Colla d'Amendolieras, 
19 février 1259 (cart. de Saint-Victor, n* 1130). — Colla 
damendolièroy XVIP siècle (plan mss. de la liasse n* 86, 
arch. de Saint- Victor) . 

Amigas, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe. 
-^ Amigas, 24 mars 1278 (acte not.). — Amiguas , 29 
novembre 1300 (ch. aux arch. municip.). — Migos, 24 
décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major.). 

Amoureux (L'), b., com. de Marseille, qr. de Montredon, 
1790 (cad.). 



— 19 — 

Amphoux (Les), h., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe, habité par une famille de ce nom. 

Andanos, sommet de Tune des collines de Saint-Gyr, 
com. de Marseille, 24 août 1612 (ch. aux arch, du Cha- 
pitre). 

Andrivés, b., com. de Marseille, qr. de Château-Gom- 
bert. 

Ane [V]j cal. Ile dePomëgues. 

Angelette (L'), p., com. de Marseille, qr. des Eyga- 
lades. 

Angle de Revel (L'), qr. ri., com. de Marseille, territ. 
de Saint-Marcel. — Langle dau Réveil, 30 décembre 1392 
(acte aux arch. de FEvéché). — Langle de Revel, 14 jan- 
vier 1439 (ibid.). — Petrus Revelli, possesseur de cette 
terre, 2 décembre 1411 (acte anx arch. de Saint-Victor). 

Angulentier (L7, qr. ri., com. de Marseille, qr. de 
ChAteau-Gombert, près Baume-Loubière. — Anguila Se- 
ria, 2 mai 1300 (acte notarié). — Aquilanseria, 14 novem- 
bre 1295 (acte notarié) — Adzaygueria, 22 avril 1305 (acte 
notarié). — Vallon de Langulentier, 14 juin '1463 (acte 
aux arch. du Chapitre) . 

Anse de Courton, com. de Cassis au Lombard, appelée 
aussi de la Magdeleine. 

Anse de Galân, com. de La Ciotat. 
Anse de L'ARÉNE,*com. de Cassis. 
Ansb de l'Oule, com. de Cassis. 
Anse du Muguet, com. de La Ciotat. 
Anse du Pré, source, com. de La Ciotat. 
Anse du Sec, com. de La Ciotat. 



— 20 — 

Antènbs (Les), (lieu dit) com. de Marseille, qr. des Mar- 
tégaux. — Valloun des Antenes, 13 octobre 1496 (reg.n* 82 
des arch. de l'Evéchô. — Colletum de los AlteneSy 3 avril 
1504 (ibid.). — Vallon des Amènes, 2 juillet 1766 (reg. 
aux arch. de la Major). 

ÂNTiCAiLLE (L'), p., com. de Marseille, gr. de Ghâteau- 
Grombert, 16 septembre 1595 (arch. de la Major). 

Anticaille (L'), p., com. de Marseille, qr. de la Valen- 
tine, 1619 (reg. aux arch. des Prêcheurs). — Antiquaille, 
1790 (cad.) 

Antignanb, com. de Marseille, cours d'eau, formé par 
les versants du Rouet, qui se jette dans le ruisseau de 
Gironde. — Antignana, — Palus de Antinana, 1097 (suppl. 
inédit au cart. de Saint-Victor). — Ferrago Azantinhana, 
23 décembre 1296 (ch. aux arch. delà Major. — Antihana, 
18 septembre 1326 (ch. aux arch. municipales.) — Antin- 
hana deRocafort, 7 octobre 1428 (ch.'aux arch. de Saint- 
Victor.) — Fons dantinhana, 24 mars 1513 (ibid.). — -An- 
tynghana, 18 octobre 1356 (ch. aux arch. de la Major.) — 
Antignone, 1423 (arch. municipales). — Quartier de Lan- 
tignane ou N.-D.-de-'Rouilh, 7 novembre 1749 (arch. de 
Saint- Victor). 

Antins (Les), p., com. de Marseille, qr. des Martégaux, 
1790 (cad.) 

Antins (Les), p., com. de Marseille, qr. de la Treille, 
1790 (cad.) 

Antiquaille, p., com. d'Aubagne, qr. de Garlaban, 10 
novembre 1622 (arch. de TEvôché). 

Antiquaille, borne ou montjoie qui sépare les terrains 
de Marseille et de la Pêne, au lieu dit Colle du Lentin, 31 
juillet 1551 (acte de délimitation aux arch. de la Major). 



— 21 — 

Antoine (La D*), p., com. de Marseille, qr. Saint-Jean- 
du-Désert. 

Antrefortd'Aubagne, lieu oùle chemin d'Aubagne passe 
du territoire de Marseille dans celui de Saint-Marcel, au- 
dessus de Valbarelle. — VAntrefolch d^Albagna, 20 avril 
1288 (ch. aux arch. municip.) — Speronum Antre foct 
camini de Albanea et Sancti Tyrsii, 8 février 1328 (ch. 
aux arch. municip.). — Antrefortum de Albanea, 28 oc- 
tobre 1327 (acte notarié). — Entrefourt, 15 décembre 
1456 (acte aux arch. de TEvôché). — Als Antreforts, 30 
décembre 1392 (ibid.). 

Antrefort de Gignac, passage du territoire de Séon, 
com. de Marseille, dans celui de Gignac. — Antrefocum 
de Ginhaco, 7 décembre 1305 (acte notarié). — Antrefort 
de Ginhaco , 24 octobre 1325 (acte notarié). — L'Antre-- 
fort deGinhaCy 4 septembre 1343 (arch. du Chapitre). 

Antrefolch de Saint-Julien, limite des territoires de 
Marseille et des Olives. — Antrefolch del Pos, 20 avril 
1288 (acte aux arch. municipales). 

Antrefors (Los), qr. ri., com. deCuges, 4 janvier 1439 
(arch. de l'Evôché). 

Apié (L') ou Valcros, qr. ri., com. de Cuges. 

A-Qué-d'Oli, b., com. de Marseille, qr. de Saint-Menet, 
1790 (cad.) 

AQumAVAN, p., com. de Marseille, qr. de la Treille, 
1790 (cad). 

A-Quo-d'Olive, coll., com. de Saint-Savournin. 

* Arabenz, (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Giniez, 1097 (suppl. inédit au cart. de Saint- Victor). 

Aragnons (Les), pointe, com. de Marseille, qr. de TEs- 
taque. 



— 22 — 

Arcade (L'), traverse, corn, de Marseille, des Bygalades 
àFontainieu. 

Argoles, qr. ri., com, de Marseille, territ. de Saint- 
Julien. — Ar colas j 20 février 1286 ( arcli. du Chap.). 
— Vallisque vocatur Ar chutas, octobre 1117 (arch. de la 
Major. — Vallis Arcolarum, 14 août 1294 (arch. de la Ma- 
jor). — Fons d'Arcolas, 25 février 1363 (délib. du Conseil 
de ville). — Balma de Ar colis, 23 septembre 1330 (acte 
notarié). — Pons d^Arcoas, 22 avril 1359 (acte notarié).— 
Bastita de Ar colis, 5 janvier 1354 (arch. du Chap.). — 
Baulme d'Arcolas, 10 octobre 1368 (acte aux arch. des 
Prêcheurs). 

Arcs (Les), qr. ri., com. de Mai*seille, qr. du Rouet, 
vers Saint-Giniez. — Arcus, 1090 (cart. de Saint- Victor, 
n' 143). — Turris de Arcubus, 25 août 1342 (acte nota- 
rié). — La Torre dels Archs alias los Molieras, 11 avril 
1408 (arch. de la Major). — Als Arcs, 1" septembre 1328 
(acte notarié). — La Torre dels Arcs, 5 novembre 1423 
acte aux arch. municipales).— Les Arcs de SaintSuffren, 
24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

Arcussia, (L'), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Loup, 

Arenas (L') ou le Jas, p. com. de Ms^rseille, qr. de la 
Valentine, 1790 (cad). 

Arenc, faub. et qr., com. de Marseille, de arena, sable, 
Areno, en provençal, parce que c'est une plage sablon- 
neuse où se dégorgent les ruisseaux des Eygalades et de 
Plombières. — Vallis de Aregno, 8 septembre 1253 (ch. 
aux arch. deTEvêché). — Aregnum, 7 février 1249 (ch. 
aux arch. municipales). — Turris Aregni, prope marem, 
19 décembre 1269 (arch. de la Major). — Vallis de Aren- 
quo, 26 août 1255 (ch. aux arch. de TEvôché). — Posses- 
sio dicta los ortz dareng, 19 février 1354 (acte notarié). — 
Arenchum, 8 octobre 1353 (acte aux arch, municipales). 



— 23 - 

— Areng, 28 août 1312 (ibid.). — Arenhj 23 septembre 
1371 (acte notarié).— ArenCj 29 avril 1360 (acte aux arch. 
de TEvôché). — Terra kzareng^ 5 mai 1354 (acte notarié). 

— ValDareUj 18 novembre 1382 (ibid.) . — Als Arenas Saint" 
Lazari, 12 mai 1344 (ch. aux arch. de la Major). — Terra 
a Renh, 11 mars 1406 (ibid.). — Aregn, 17 février 1339 
(ibid.). — Arenum vel Pontem del £eu,1365 (ch. aux arch. 
de la Major). — Arenc ou Marignelle (reg. aux arch. de 
TEvôché, n* 27). — La plage d' Arenc fut érigée en fief, en 
faveur de Jeau-Baptiste de Loubet, capitaine de cavalerie 
dans Tannée de Condé, par lettres royales de 1679 (reg. 
miscellanea de la Cour des comptes, f^ 153). — Ce quar- 
tier comprenait autrefois un couvent sous le titre de 
Fratres ordinis Beata Maria matris Christi de Aregno 
(acte du 27 septembre 1286 aux archives de la Major), et 
ime église désignée sous le nom de Saint^Martin d'A- 
renc (voy.) ; il n'en reste plus de trace. 

Arène (L'), qr. ri., com. de Marseille, qr. des Grottes. 

Arène (L*), Tun des six quartiers du territoire de la com. 
de Cassis, du mot latin arena, sable. Il a donné son nom 
au golfe abrité à Test par le cap Canaille, et à la source 
qui alimente les fontaines de la ville. — Las Arenas, 28 
octobre 1486 (ch. aux arch. de la Major). — Las Arenas 
sive la Nertiera, 10 mars 1501 (ch. aux arch. de TEvôché). 

— Las Arènes sive la Capellane, 22 juillet 1597 (ibid.), — 
Arène\ 1509 {ibid.). — Las Garenes, 13 octobre 1556 (ibid.). 

Arènes (Les), (lieu dit), com. d'Allauch, qr. dePierre-de- 
TEtan. — Vallis Calvinorum, mars 1207 (ch. aux arch. de 
la Major). — Valon de Calvin^ 4 août 1299 (ch. aux arch. 
municipales).— Arènes, les Areniers, Harenes, 1636 (cad. 
d'AUauch). — Vallon de Cauvin ou les Arenies, 1659 
(cad. d'AlL) — LesAreniers, 1691 (cad. d'AU.) 

Arènes (Les), qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint- 
MarceL -^ Las Arènes, 14 janvier 1439 (ch. aux arch. de 



— 24 -^ 

rj^yècM}-— Paraît (irer son nom àJxmvallat appelé la 
Renier^ f qui plus tard prend le nom de Vallon de done 
Eicar^e (acte du 3 octobre H86, aux arch. de rEvôché}. 

Arbnibr (L'), qr. ri., com. de Sainl^TSavournin , 21 fé- 
vrier 1745 (arch. de Saint- Victor). 

Argelies (Les), qr. ri. , com. de Roquefort, près Filbes ; 
— als Argelies, 31 décembre 1439 (act, aux archives de 
rEvéché). 

ÂAGéuou (L'), qr. ri. , com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombeî^t. 

ÂnaifiLOU (L'], p., com. de Marseille , qr. des CaiUols , 
1790 (cad.). 

Argile quede (L'), (lieu dit), com. deRoquevaire. Argi- 
laqueiaf 23 octobre 1363 (ch. aux archives municipales) ; 
Argille quede, 15 février 1350 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor). 

Argiliers (Les), qr. ri., com. de Marseille, qr.de Sainte- 
Marthe, vers Saint-Mittre. — Turris Rissendis de Argile- 
riis , 7 juin 1286 (acte notarié) ; Turris Argillerii , 30 
mars 1288 (acte notarié) ; Turris de Narzilies , 21 juillet 
1309 (ch. aux arch. municipales) ; Plana den Argiliér, 13 
octobre 1316 (acte notarié); Gamin traversier dict Arge- 
/ter^, 22mars 1325 (act. aux arch. municipales); Turm 
Raymondi de Arzileriis, 28 mai 1339 (ibid.). 

Argilou (L*), p., com. de Marseille, qr. des Caillols; — /e^ 
Argielouœ, 1732 (Fouillé de la Major) ; Argilou , 1790 

(cad.). 

Argilous (L'), p., com. de Marseille, qr.de Saint-Julien, 
1790 (cad.). 

Argilouse (L'), p., com. de Marseille, qr. de Séon-Sainl- 
André, 1790 (cad.). 



Arlequin (L'), (lieu dit), com. de Marseille, qr.deNotre- 
Dame-de-la-Garde . 

Arnavon , b. , com. de Marseille, qr. Notre-Damenle-la- 
Garde, — propriétaire de ce nom. 

Arnaud, b. , com. d'Aubagne ; propriétaire de ce nom. 

Arnaude (L'), p., com. de Marseille, qr. Sainte-Marthe, 
1790 (Cad.). 

Artufets (Lbs), h., com. d'Aubagne. 

Arvieux, qr. ri., com. de Marseille, qr.deSaint-Marcel, 
1790 (cad.) 

^ AsGos (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint-Mar- 
cel, 1057 (cart. Saint-Victor, n* 53). 

Astier, b. com. de La Ciotat, nom du propriétaire. 

Attaque (L'), qr. ri., com. de Marseille , qr. de Séon- 
Saint-Henri. 

Aurâgne, chef-lieu de canton , arrondissement de Mar- 
seille , comprend quatre communes : Aubagne , Cuges , 
Gémenos et La Pêne. — L'ancienne cité d'Aubagne était 
primitivement sur la hauteur où existe encore aujour- 
d'hui l'église paroissiale ; elle est désignée dans les actes 
du XV siècle sous le titre de Villa superior, La ville basse 
est d'origine plus moderne. 

Albanio, IX' siècle (Polyptique de Wadalde) ; villa que 
vocatur Albanea in comitatu Massiliense , 1005 (cart. de 
Saint- Victor, nM7) ; Albania , 1014 (ibid. , n* 43) ; villa 
Albanie fibid.n' 56); castrum Albanie, 1060 (ibid. n* 137); 
Albannia , 3 avril 1229 (ibid. , n* 925) ; Albagna , 1062 
(ibid., n» 136); castrum Albine, 17 octobre 1165 (ch. aux 
arch de la Major) : comitatus Albanie, 1307 (information 
aux arch. de la Major). 

Aubagne ne parait pas devoir son nom axxxAlbici, peu- 
plades sauvages, que César place dans la région monta- 



— 26 — 

gneuse qui environnait Marseille ; non plus qu'à un éta- 
blissement thermal {Ad balnea) qui y avait jadis existé. 

Aubagne dépendait au X® siècle du comté de Marseille. 
La possession du château et celle de Féglise, sous le titre de 
S. Salvatoris de Albanea , furent confirmées à Tévôque 
de Marseille par la bulle d'Anastase IV, du 30 décembre 
1153, et dans la transaction du 23 mai 1163, elles furent 
cédées au Chapitre de la Major. Les vicomtes de Marseille 
n'ont possédé cette locaUté que sous la suzeraineté de ce 
Chapitre, à charge d'hommage et de redevance censuelle. 
Les aliénations partielles qui en ont été faites n'ont été 
consenties qu'avec droit de retour. Le prévôt du Chapitre 
était seigneur d'Aubagne et de sa vallée ; Tarchidiacre 
était prieur prébende de Téglise. 

En 1426, après Fextinction de la famille de Baux, la cité 
d'Aubagne fut annexée au comté de Provence. Le roi 
René Tayaut érigée en baronie en 1438, la donna à Charles 
de Castillon, en paiement d'une somme dont il lui était 
redevable; mais il la recouvra en 1459 pour trois mille 
écus , usant de la faculté de rachat contenue dans l'acte 
d'aliénation, sans qu'il fût dérogé aux droits seigneuriaux 
de la prévôté. Ce môme prince donna, deux ans plus tard , 
cette même terre à sa femme Jeanne de Laval , et, après la 
mort de cette dernière , il l'échangea , en 1473, avec Jean 
Alardeau, évoque de Marseille, contre les terres de Saint- 
Cannat, Alleins et Yalbonnette. L'évoque de Marseille 
devint baron d'Aubagne et seigneur juridictionnel dudit 
lieu, avec la mouvance des terres de Cuges , Jullians , 
Roquefort, le Castellet, Cassis et Saint-Marcel. 

Dans la circonscription départementale faite par la loi 
du 22 décembre 1789 et 8 janvier 1790 , Aubagne formait 
le 6' canton du 8* district des Bouches-du-Rhône. 

Au point de vue ecclésiastique, Aubagne a toujours 
fait partie de l'évôché de Marseille ; au point de vue poli- 



— 27 — 

tique, elle a appartenu à la viguerie, sénéchaussée , par- 
lement et généralité d'Aix jusqu'au moment de Torgani- 
sation départementale faite en vertu de la Constitution de 
Tan VIII, où elle a fait partie de Tarrondissement de 
Marseille. 

Les armoiries d'Aubagne sont d'azur aux lettres A et 
V entrelassées d'argent avec une mer au naturel en 
pointe, 

AuBAGNENS (Les), h., com. d'Allauch, — origine Fran- 
çois Durbec, Aubagnen, à Marthelène, 4717 (reg. auxarch. 
delà Major). 

Aube (L^), p., com. d'Allauch, qr. de la Salle des Imbus. 
valatde F Aube, 1659 (cad. d'AU.); PAube, 2 avril 1791 
(reg. des biens d'émigrés). 

Auberge (L'), (lieu dit), com. de la Pêne. 

Aubes (Les), qr. ri., com. d'Aubagne, près Baudinard. 
— Las Albas, 15 mai 1476 (ch. aux arch. de TEvôché) ; 
las AuîboSj 2 août 1501 (ibid.) ; les Aubes, 11 février 1566 
(ibid.). — Amansus , premier supérieur de l'abbaye de 
Notre-Dame-de-rHuveaune, fonda dans, ce quartier un 
hospice qui retint le nom de Domus Ybelne (Achard, 
Dict. Géograph.). 

Aubin, b., com. de Cuges, nom du propriétaire. 

AuDiBERT (Les), b., com. de Marseille , qr. Saint-Louis. 

AuDiBERTE (L'), b., com. de Marseille, qr. de Saint- Jean- 
du-Désert. 

Audience (L'), p., com. de Marseille, qr. de la Valentine, 
1790 (cad.). 

AuDRic, b., com. de La Ciotat, nom du propriétaire. 

Auliveirede (L'), qr. ri., com. d'AUauch , qr. de Mar- 
tellène. — LAuliveyrede, 24 novembre 1608 (acte notarié). 



— 28 — 

— L'Auriveyletj 1636 (cad.) ; VAulliveiller ^ L'Aullivail- 
ledo, 1659 (cad.); VOlliveiret, 1679 (cad.). 

Aumône (L'),f. com. d'Aubagne, qr. de Gamp-Majour. 
-— Terre appartenant à l'Aumônerie de l'abbaye de Saint- 
Victor, sous le titre de la Conception-Notre-Dame. Elle 
dépendait autrefois du territoire de Saint-Marcel , ou de 
celui de Téglise de Saint-Gyr, car de ce côté les limites 
du terroir de Marseille avaient donné lieu à de fréquentes 
contestations, dès une époque très reculée , et n'étaient 
pas bien précises. L'Aumône était divisée en divers tenne- 
ments qui s'appelaient V Aumône neuve, V Aumône vieille^ 
la Pastèque, les Sidores, la Courren, Sebellier ou Gibelins, 
la Bastidone, Lieutaud. Eji 1789 elle était affermée par 
l'Aumônerie au prix de 4,800 fr. — Vinee de Elemosina 
incastroS.Marcelli, XI' siècle (cart.de Saint- Victor,no 42) 
al claus Elemosine , 24 novembre 1320 (acte notarié) 
Oomus Elemosine, 26 octobre 1393 (arch. de Saint -Victor) 
VAlmonia, 17 juin 1457 (reg. aux arch. de TEvôché) 
Plan de VAum>osne, 6 avril 1574 (ibid.) ; domaine de VAu-- 
mosne, 27 avril 1791 (reg. des biens d'émigrés). 

AuRENGUES (Les), h., com. de Marseille, qr. des Olives , 
autrefois de Château-Gombert. — Terra Pétri Aurengue^ 
30 avril 1504 (arch. de l'Evôché) ; les Aurengues , 2 mars 
1679 (ch. aux arch. de la Major) ; Arengue ou la Fourna- 
gue, 2 juillet 1766 ( acte arch. de la Major) ; les Auren- 
gues ou les Olives , 17 juillet 1766 (ibid.) ; les Orengues, 
1790 (cad.) ; Cau Doringue, 1750 (plan de Chevallier.) 

AuRiNGUE (L'), ruissean, com. d'Auriol, se jette dans la 
Vède ; — Vallis Aniosa , 6 décembre 1285 (ch. aux arch. 
de Saint-Victor) ; Val d^Aurengue^ 1472 {acte notarié). 

AuRioL, canton de Roquevaire. — Dérive peut-être de 
Iter Aurelianus, parce que le chemin traversier, qui allait 



— 29 — 

rejoindre au dessous de Trets la voie Aurêiienne, passait 
par là. 

Montagnes et bois 2779 hectares. 

Id. non boisées 733 » 

Vignes et arbres 1660 » 

Terres arrosables .... 110 » 

Terres en blé 830 » 

Total 61 12 hectares. 

Population 5323 

Maisons 850 

Villa Auriolo, 9 février 984 (cart. Saint- Victor, n* 70) ; 
castrum nomine Auriolis in comitatu Massiliensi Janvier 
1033 (ibid., n* 101) ; castellum vel villa que vocatur Au- 
riol, 6juiUet, 1044 (ibid,, n* 61) ; Aureol , 1045 (ibid., 
n- 130). 

Le village a d'abord été au lieu appelé le Pujol ; ce 
n'est que rers le milieu du XII' siècle que la population 
s'est rassemblée autour du chAteau d'Auriol, dans la partie 
supérieure, où l'on voit encore des ruines considérables. 
En 1383, le château d'Auriol fut assiégé et pris par les 
Marseillais , parce que les habitants d'Auriol avaient 
embrassé le parti de Charles de Duras. Le duc d'Epernon 
le prit et le dévasta ; depuis lors, il fut abandonné et on le 
démolit entièrement pour construire le couvent des Capu- 
cins qui fut fondé en 1725. Après les troubles de la Ligue, 
l'ancien village fut abandonné et les habitants fixèrent 
leur demeure sur les bords de TEuveaune. 

Le territoire d'Auriol faisait anciennement partie du 
comté de Marseille, ira dépendu ensuite de la viguerie 
d'Aix et il n'est rentré dans l'arrondissement de Marseille 
qu'en suite de la réorganisation départementale faite en 
vertu de la Constitution de l'an VIIL 



- 30 — 

La seigneurie du château d'Âuriol appartenait par 
moitiéàrabbédeSaint-Victor et par l'autre moitié à la 
famille de Sparon ; mais cette dernière partie n'était qu'un 
arrière-fief, sous la suzeraineté indivise de Fabbéde Saint>- 
Victor lui-même et des seigneurs de Trets, et le tout sous 
le haut domaine du comte de Provence, auquel il était dû 
hommage-lige et serment de ^fidélité (reg. Sclaponis, fol. 
68). L'abbé de Saint-Victor acquit ensuite, par acte du 28 
mars 1343, la portion domaniale appartenant au seigneur 
de Trets (reg.i4rmorum, fol. 65), etla reine Jeanne concéda 
en 1365 au môme monastère les cas royaux et toutes les 
appellations en retour de divers droits que l'abbé perce- 
vait dans la ville de Marseille (reg. Annorurriy fol. 37). La 
juridiction appartenait à l'abbé qui l'exerçait par un juge 
à sa nomination. 

L'origine des droits de l'abbé de Saint-Victor remontait 
au commencement du XI* siècle, à la suite de concessions 
considérables qui lui furent faites par Archimbaud, arche- 
vêque d'Arles. A cette époque, le château d'Orgnon , les 
villalàe Solobio et de Laza et le château de Saint-Savour- 
nin étaient des dépendances du château d'Auriol (cart. 
Saint-Victor, n" 57 et 58) ; le Chapitre de la Major, qui 
possédait une partie du château d'Auriol, céda ses droits 
au monastère , par acte du 11 avril 1071 (arch. de la 
Major), enjretour des églises des Pennes et de Septêmes. 

L'évêque de Marseille avait obtenu, par la bulle d'Anaa- 
tase du 30 décembre 1153 (arch. de l'Evêché), le tiers de 
la dime sur l'église d'Auriol, qui est sous le titre de Saint- 
Pierre ; ce droit épiscopal s'est maintenu jusqu'à la Révo- 
lution. 

Auriol a toujours fait partie de l'Evêché de Marseille. 

Les armoiries d'Auriol sont d'a«ur au loriot d^argeni. 

AuRRAN, p. com. de Marseille, qr. de Notre-Dame-de-la- 
aarde, 1790 (cad,). 



— 31 — 

AuRMàBB (y),p., com. de Marseille, qr.de Sainte-Mar- 
the, 1790 (cad.). 

AuTiNs (Les), qr. ri., coin. d'Allauch. — Lo cros dels 
Obtentz, 22 juillet 1341 (ch. aux arch. de la Major) ; locum 
dels AutentSj 31 août 1294 (ibid.) ; Port des Autins sive 
la vigne Presse , 2 avril 1607 (acte notarié) ; Por des Aul- 
tins, 8 janvier 1608 (ibid.). 

AvEiANE (L'); p., com. de Marseille, qr. Sainte-Marthe , 
1790 (cad.). 

AvELLAi^ÈDE (L'), qr. ri., com. d'Aubagne. 

* AxTA (lieu dit), com. de Marseille, 29 février 1445 
(acte aux arch. de Saint-Victor). 

Atgardenques (Les), qr. ri., com. de Marseille, qr. de 
Séonaux Pradeaux ; — colla de Aycardeson, 10 novembre 
1295 (acte notarié) ; las Aicardencas , 8 novembre 1300 
(ibid.) ; Aycardencas^ 27 janvier 1324 (ch. aux arch. de 
TEvôché); las Ycardenques, 24 novembre 1470 (ibid.). 

AuziÈRE, b., com. d'Auriol, nom du propriétaire. 

Atmonin, p., com. de Marseille, qr. d'Eoures. — Aymoy, 
30 mai 1289 (acte aux arch. municipales) ; Aymoni, 14 
novembre 1344 (ch. aux arch. de la Major) ; Aymonim , 
8 février 1372 (ch. aux arch. municipales) ; Aymonin, 24 
novembre 1344 (ch. aux arch. de la Major, ibid., n* 15). 
— Cette terre était sous la directe de TAumônerie de la 
Major. 



B 



Bababimx (La), p. com. de Marseille, qr. de la Treille, 
1790 (cad.). 

fiABABRAon, qr. ri. com. d'Âllauch, qr. de Montespin.— 



— 32 - 

Babarrau, 1636 (cad. d'Allauch). — Baôarràu ou JÉfar- 
telène, 1727 (acte aux arch. delà Major). 

Babaude (La), p., corn, de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
7 juin 1732 (acte aux arch. de la Major). — La Badaude^ 
1732 (ibid.).^ 

Babilone, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
Henri. — Affare turriSj 2 septembre 1254 (ch. aux arch. 
de TEvôché). — Babilonie, 11 juillet 1343 (ch. ai:x arch. 
de TEvôché). — Los plantiers de Babilonia, 13 février 1352 
(ibid.). — Las fayssas de Babilonia, 17 février 1352 (ibid.). 
— Plana crucis BMlontôy 6 février 1370 (ch. aux arch. 
des Prêcheurs). — Thurris de Babilonia y 8 juin 1399 
(ch. aux arch. de la Major). — Turris domini episcopi, 
30 mai 1400 (ibid.) — BastidadeBabilloni, 29 juillet 1474, 
(ch. aux arch. de TEvéché). — La Toure de FEvesque, 
17nov. 1461 (ibid.). 

Bâchas (Le Grand et Petit), qr. ri., com. de Marseille, 
qr. des Crottes, 1790 (cad.). 

Bagnol (Le), coteau sur le versant N.-O. de Canaille, 
com. de Cassis. — Banhols, 18 décembre 1439 (ch. aux 
arch. de TEvéché). LeBagnol, 1503 (ibid.). — Baynou ou 
Buffernal, 1504 (ibid*.). — Baignou, 14 novembre 1556 
(ibid.). — Bagnon, 16 juillet 1597 (ibid.). — Banhon, lÔ 
mars 1501 (ibid.). — Baignol, 13 octobre 1556 (ibid.). — 
Bonial, 28 décembre 1439 (ibid.). 

Bagnol, qr. ri., com. de Ceyreste. 
Bagnier (Le), qr. ri., com. de La Ciotat. 
Bagnier (Le), b. et qr., ri. com. de Ceyreste. 

Baillot (Jas db), com. d'Âllauch, 1812 (plan des terres 
gastes) . ^ 

Baine (La), b., com. de Marseille, qr. des Accates. 
Bajeanb (La), b., côm. d^Allauch. 



— 33 — 

Balac (Lb), p., com. de Marseille, qr. de Mâzargue, 1790 
(cad.). 

BALANOuiiHy gr. ri., com. de Marseille, gr. du Ganet. — 
Locus dictus Valaguier, 2 mai 1323 (ch. aux arch. de la 
Major). — TerritoriumBalagueriif 28 juillet 1343 (ch. aux 
arch. de t'Evôchô). — Balaguier^ 15 mai 1352 (ibid.). — 
Balaguiar^ 14 mars 1355 (ch. aux arch. de Saint-Victor). 
— LogueriaSy 11 novembre 1426 (arch. de l'Evéché). — 
Ballanguier^ 19 septembre 1582 (ibid.). 

Balarès (Battbrie db), com. de La Giotat. 

Balaya, anse, com. de Marseille, entre Arenc et Séon. 

Baleres, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, 
13 septembre 1596 (arch. de l'Evôché, reg. n* 61, f 15). 

* Balka-Gastelleti (lieu dit), com.de Marseille, qr. de 
Séon, 25 juin 1305 (acte notarié) . 

* Balua delsEmerigs (lieu dit), com de Marseille, qr. 
de Montredon, 30 août 1431 (ch. aux arch. municip.). 

"^ BalmA'&erini (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Gharles, 13 septembre 1378 (acte notarié). 

* Balma (Las), lieu dit, com. de Roquefort, 31 décem- 
bre 1439 (reg. aux arch. de la Major). 

* Balma de Malo-Gane, com. de Marseille, qr.de Saint- 
Barnabe. — Supersilium montis qui dividit vallem des 
Paizar el vallem de CairanSj 1*' avril 1216 (ch. aux arch. 
de la Major) . 

Ban (Le), p., com. de Marseille, qr. Saint-Antoine, 1790 
(cad.). 

Banardb (La), p., com. de Marseille, qr. Saint-Julien, 

(cad.). 

Banaste (La) f., com. d'AUauch, 1639 (cad). 

Banaston (Le), Hauteur qui forme pointe au couchant de 

3 



-. 34 — 

l'anse du Farot, com. de Marseille, 1740 (reg. aux arch. de 
Saint-Victor). 

Banc (Le), pointe de Tile Ratoueau, com* de Marseille. 

Bancauds (LE8),b., com.de Marseille, qr.de Saint-Loup, 
1790 (cad.). 

Banquier (Le), p., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert. 

Baou(Lou), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, 
1790 (cad.). 

Baou de la Saoupe, montagne, com . de Cassis. — Suveri^ 
10 mars 1501 (reg. aux arch. de TEvôché). — Suvier, 
14 mars 1556 (ibid.). -^ Sauve, 13 octobre 1556 (ibid.). — 
Suve, Simet, 7 août 1597 (ibid,). 

Baou de noue, coll. com. d'AUauch. 

Baou dou Rougas, p., com. de Marseille, qr. ri. de 
Saint-Marcel, 1790 (cad.). 

Baou-Redon, colline, com. de Cassis. 

Baou-Rond, colline, com. de Marseille, qr. deLuminy. 

Baou-Rouge, pointe de l'Ile de Riou. 

Bagnias, qr. ri., com. de Geyreste, qr. de Deffens. 

Baragne )La), traverse, com. de Marseille, qr. des 
Ey galades . 

Barasse (La), b., com. de Marseille, qr. des Gamoins. 

Barasse (LA),b., com. d'AUauch, 1636 (cad. d'Allauch). 

Barbanaux (Le), b., com. de Roquefort. — Barbanaut^ 
31 décembre 1439 (acte aux arch. de l'Evéché). 

. Barbarin, bu, com. de Marseille, qr. de Saint-Joseph, 
nom du propriétaire. 

Barbaroux, b., com. de Cassis. 

Barbaroux, qr. ri., com. de Cuges. 



— 35 — 

Bârbière (La), b., com. de Marseille. 

* Baabassada (La), (lieu dit), com. de Marseille, 6 avril 
1321 (cb. auzarcb. municip.). 

Barbude (La), qr. ri., com. de Roquefort. — Barbunda 
la Vielha, — La Barbinda, 31 décembre 1439 (acte aux 
arch. deTEvôché). — La Barbuda, 13 août 1486 (ibid.). 

Barème, b., com. de Marseille, qr. de la Treille. 

* Bariola (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite, entre l'Huveaune et le grand béai, 27 avril 
1424 (cb. aux arch. de Saint- Victor) . 

Barnabelles, b . , com . d'Allauch , qr. des Montblanc, 
Ballhazar Pignatel Barnabelles, 1717 (acte aux arch. 
communales d'AUauch) . 

Barnassot, qr. ri., au dessus de Saint-Mitre, qr. de 
Sainte-Marthe, com. de Marseille. — Barnassot, 14 août 
1294 (ch. aux arch. municip.). — Bernassot, 1692 (ibid.). 
-^Monsvocatus Barnassot y 6 mai 1528 (arch. de la Major). 

— Bernard so^, 1790 (cad.). 

Baronne (La), b., qr. de Château-Gombert, com. de 
Marseille, appartenait aux PP. de TOratoire, 27 mars 1793 
(reg. des biens nationaux). 

Baronne (La)^ colUne, com. d'Auriol. 

Baronnerie (La) , b., com. delà Pêne. 

Barques (Les), qr. ri., com. d'Allauch, qr. des Bêlions. 

— Caraireel vallat des Barquioux (cad. d'Allauch). 

Barquiou (Lou),|b., qr. de Bonne veine, com. de Marseille, 
1796 (cad.). 

Barquiou (Le), p., qr. d'Eoures,com.de Marseille, 27 fé- 
vrier 1772 (arch. de la Major). 

Barquière (La), b., qr. de Mazargue, çom. de Marseille, 
1790 (cad.). 



— 36 — 

Barraghonnb (La), p., gr. des Accates, com. de Marseille, 
1790 (cad.) 

* Barra del fort de la Ganta (lieu) dit, com. de Roque- 
fort, près Juillans, 13 octobre 1486 (acte aux arch. de TE- 
vôchô). 

Barraques (Les), h., com. de Roquevaire. 

Barrasse (La), b., qr. de Sainte-Marthe, com. de Mar- 
seille. 

Barrasse (La), b., qr. de Saint-Marcel, com. de Marseille, 
était de M. de Barras, 3 février 1615 (acte aux arch. de la 
Major). 

Barre (La) , (lieu dit), qr. Séon-Saint-Henri , com. de 
Marseille, 1790 (cad.) 

Barre (La), p., qr. Saint-Julien, com. de Marseille, 1790 

(cad.). 

Barreau (Le), p., qr. de Ghâteau-Gombert, com. de Mar- 
seille, 1790 (cad.). 

Barre d'Avesque, p. qr. de Ghâtean-Grombert, com. de 
Marseille. — Affar de VEvesquey 16 septembre 1595 (acte 
aux arch. de la Major). — Barre de Vesque^ 2 mai 1679 
(ibid.). — Barre d'Avec^ 20 janvier 1700 (reg. de l'Ecrit.). 

— Barre d'Evesque ou Paredasse , 24 mars 1733 (ibid.). 

— Barre d^Evesque ou Ribas, 18 janvief 1765 (ibid.), — 
Colle de Seren, 23 juillet 1765 (ibid.). — Tour du Collet, 
19 juillet 1765 (ibid.). — Vallon des Mourens, 15 janvier 
1765 (ibid.). — L'Antiquaille, 10 décembre 1765 (ibid.). 

Barre de San-Toumé, coll., com. de Guges. 

Barre de Pataras, coll. com., de Guges. 

Barres (Les) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des Bêlions. 

Barres (Les), h., com. d'Auriol. 

Barres de Miolan, hauteur près des trois confronts des 
com. de Marseille, Allauch et Simiane. — Baux de Molans, 



— 87 — 

5 août 1530 (acte auxarch. de la Major). — Baux deMolan, 
18 juillet 1551 (ibid.). — Baux de Mioulm^ 2 mars 1679 
(ibid.). — Barre de Niolan (plan cadastral). 

Babres d'Essoutiéres, ancienne propriété communale 
d'Allauch (arch. municip. d'Allauch). 

Barres de Tamiere, terre gaste d'Âllauch, 1812 (plan). 

Barres du Saint-Esprit, coll. formant la limite au sud 
des com. de Marseille et d'Allauch. — Barres du Saint- 
Esprict, 1659 (cad. d'Allauch). — Les Barres, 18 septem- 
bre 1683 (arch. d'Allauch). 

Barreila (Lou] , b., com. de la Pêne. 

Barriella (La) , p. , gr. de Saint-Julien, com. de Marseille, 
8 janvier 1768 (arch. de la Major). 

Barrielle (La), b. qr. de Saint-Jérôme, com. de Mar- 
seille, 1790 (cad.j. 

BARRii:RBD£SAiNT-JuLiEN(LA), (lieu dit), com. de Mar- 
seille, 1732 (arch. de la Major). 

Barrières (Les) (lieu dit), qr. de Sainte-Marthe, com. 
de Marseille. — Barrieras, 19 octobre 1323 (arch. mun.) 
— Caminum traverserium de Barreriis, 20 avril 1345 
(ibid.) — Barriera, 31 octobre 1373 (acte notarié). — Pos- 
sessio Barreriorum, 6 mai 1528 (arch. de la Major). — 
Barrier, 27 août 1386 (a. c). 

Bart5S (Les), h., com. de Roquefort. 

Barthélémy, b., com. d'Aubagne; nom du propriétaire. 

Barthélémy, b. , com. de La Giotat; nom du propriétaire. 

Bartorine(La), p., qr. Saint-Antoine, com. de Marseille, 
1790 (cad.). 

BasdelaGrande-Gorgub, coll., qr. Saint-Marcel, com. 
de Marseille, 1790 (cad.) 



- 38 — 

Bassan ou Enbassan, chaîne de montagne de la rive 
gauche du territoire de Roquevaire. Elle est une dépen- 
dance de la Sainte-Baume et forme le talus occidental des 
plateaux de Roussargue, de la Coutrone et du plan d'Aups. 

— LosBassans, 23 octobre 1363 (ch aux arch. municip:). 

— Bassanon, 8 novembre 1452 (ch. aux arch. de Saint- 
Victor). — Bausseno, 7 novembre 1532 (ibid.). — Bassens, 
5 janvier 1549 (ibid.). —Embassan, 18 avril 1747 (ibid.). 

— Basson, 5 février 1349 (ibid.). 

Bassans, qr. ri., com. d'Auriol. — ABassanSj 16 septem- 
bre 1287 (ch. aux arch. municip.). — Ad Bassanovum, 
13 octobre 1393 (ch. aux arch. de Saint- Victor). 

Basse (La), p., qr. de laValentine, com. de Marseille, 
1790 (cad.). 

Basseron, torrent qui traverse le village de Roquevaire 
du levant au couchant. Il reçoit les eaux pluviales de 
Bassan et se jette dans rHuveaune au dessus du Pont- 
Neuf. — BesseloUj 1534 (arch. de Saint-Victor). — Bas^ 
séron, 5 février 1550 (ibid.). 

Bastiane (La), b., com. de Cassis. 

BASTroB (La), b. com. d'AUauch, qr. deMartelène. — La 
Bastida, isiotl 1299 (ch. aux arch. municip.) — La Bas^ 
tidsy 30 janvier, 1663 (acte notarié à AUauch). 

BASTroE (La), b., qr. des Olives, com.de Marseille, 1790 
(cad.). 

BASTroE (La), b., qr. Saint-Antoine, com. de Marseille, 
1790 (cad.) 

Bastide (La), b.,qr.Séon-Saint-André, com. de Marseille. 
— Bastida domini episcopi, 20 février 1352 (ch. aux arch. 
de TEvôché). 

BAsrroB (La), b., qr. de Ghâteau-Grombert, com. de Mar- 
seille, 1790 (cad.). 



- 39 — 

Bastide (Là) ou le Jas, b., qr. de Saint-Julien, com. de 
Marseille, 1732, 6 février 1762 (actes auxarch. delaMajor). 

Bastide (La Grand*), b., qr. Saint-Loup, com. de Mar- 
seille, 1790 (cad.). 

Bastide (La Grande), b., qr. du Ganet, com de Marseille, 
1790 (cad.). 

Bastide (La Grande), b., qr. Saint-Antoine, com. de 
Marseille, 1790 (cad.). 

Bastide (La Grande), b., qr. Saint-Joseph, com. de Mar- 
seille. 

Bastide (La Grande), b., qr. Sainte-Marthe, com. de Mar- 
seille, 1790 (cad.). 

Bastide (La Grande), b., qr. Saiat-Dominique , com. de 
Marseille. 

BASTmE (La Grande), b., qr. de Château-Gombert, com. 
de Marseille, 1790 (cad.). 

Bastide (La Grande) , h., qr. des Aurengues, com. de 
Marseille. 

Bastide (La Grande), qr. ri., com. de Ceyreste. 

Bastide-Blanche (La) , b., qr. Sainte-Marguerite , com. 
de Marseille, 1790 (cad.). 

Bastide-Neuve (La), b., qr. Séon-Saint-André, com. de 
Marseille, 1790 (cad.). 

Bastide-Neuve (LA),b., qr. des Eygalades , com.de 
Marseille. 

Bastide-Rouge (La), b., qr. Saint-Julien, com. de Mar- 
seille , dépendant du château de Beaumont ; la Plaine- 
Rouge, 10 décembre 1700 (reg. de l'écrit.) ; la Bastide- 
Rouge, 1732 (arch. de la Major). 



— 40 — 

Bastide-Route (La), b., qr. de Château-Gombert, com. 
de Marseille, 5 janvier 1767 (arch. de la Major). 

Bastide-Vieille (La), b., qr. Séon-Saint-André, com. de 
Marseille 1790 (cad.). 

Bastide-Vieille (La), b., qr. des Eygalades , com. de 
Marseille, 1790 (cad.). 

Bastides (Les), p., qr. de Saint-Julien , com. de Mar- 
seille, 1790 (cad.). 

Bastides (Les), h., qr. de Saint- Antoine, com.de Mar- 
seille. 

Bastides (Les), h., com. de Gréasque. 

Bastides (Les Grandes), b., qr. d'Eoures, com. de Mar- 
seille, 1745 (plan de Chevallier), 1790 (cad.). 

'Bastidon(Le), p., qr. de Saint-Julien, com. de Marseille, 
1790 (cad.). 

Bastidon(Le), b., qr. de Mazargue, com, de Marseille, \ 

1790 (cad.). \ 

BASTrooNB (La), b., qr. d'Eoures, com. de Marseille.— Za \ 

Bastidone, 23 février 1618 (arch. de la Major) ; la CasHl'- | 

lone, 18 mai 1772 (ibid.) ; la Bassillone 1790 (cad.) ; la 
Bassione (plan cadastral, 1830). 

Bastidone(Lâ), h., com. de laPène, 10 avril 1747 (arch. 
de Saint-Victor). 

Bastienne (La), b., qr. des Accates, com. de Marseille ; 
— la BastianOj 29 août 1579J(arch. de la Major). 

Bastonnades (Les) (lieu dit), qr. des Camoins, com. de ^ 

Marseille, 18 janvier 1561 (acte aux arch. de TEvôché) ; la 
^a«/onna(iey5 février 1615 (ibid.). 

Bataille (La), (lieu dit), qr. de Saint-Julien , com. de I 

Marseille, 1732 (arch. de la Major). 



— 41 — 

BATARBLLE,qr.rl., com. d'Allauch, qr. de la Bouquière. 
— Batarella, mars 1207 (ch. aux arch. de la Major) ; les 
Aqiuiteê (kBatarelle,\&36 [cQji. d.'k\l.); Batarelle sivela 
Salle sive SaifU-Jean, 1659 (cad. d'Âll.) ; Batarelle ou la 
Plane du Ratier^ 1727 (arch. de la Major). 

Batude (La), pointe de Tlle de Riou. 

Baude (La), p.,qr. Saint-Julien, com.de Marseille, 1790 
(cad.). 

Baudillons (Les), h., qr. Saint-Julien , com. de Mar- 
seille, 13 juillet 1765 (arch. de la Major). 

Baudins (Les), h., com. d'Aubagne. 

Baudon, b., com. de Guges, nom du propriétaire. 

Balme (La), b., qr. de Séon-Saint-Henri. — BalmaCres- 
teiha, 30 noyemj3re 1294 (ch. aux arch. de l'Evéché) ; la 
Baume, 1790 (cad.). 

Baume (La), p., qr. de Mazargue , com. de Marseille , 
1790 (cad.). 

Baume (La) , (lieu dit), com. de Roqueyaire, 5 février 
1549 (arch. de Saint-Victor). 

'^^ Baume (La), (lieu dit), com. de Cassis. — La Balma, 28 
décembre 1439 (acte aux arch. de TEvéché) ; la Baume 
sive au Belliere, 22 juillet 1597 (ibid.). 

Baume-Céleste (lieu dit), qr. Notre-Dame-de-la-Garde, 
com. de Marseille. — Baume-Céleste, 22 avril 1471 (acte 
aux arch. des Prêcheurs. — Baume-Céleste ou la Gardi, 
1549 (ibid.) ; Baume céleste sous la Garde, 174S (arch. de 
Saint-Victor) . 

Baume Dansirt, qr. ri., com. d'Allauch, qr. de Martel- 
Une. — Baume dan Setx, 6 mars 1558 (acte aux arch. de 
la Major) ; Baulme Dan§ert , 1636 (cad. d'AU.) ; Baume 
dan Ser, 1659 (cad. d'Ail.) ; Gouergo de Lenssert, 1636 
(cad. d'Allauch). 



- 42 — 

Baume d'âudrig (lieu dit) , corn, de Cassis, près la 
Pointe de Bouffies. — Baulme (PAudric ou la serriere de 
Romegoua , 16 octobre 1443 (arch. de Saint-Victor) ; 
Baume d'Avdric ou Rocher de Meudon, 8 janvier 1663 
(arch. de Saint-Victor.). 

Baumb de Baumont (lieu dit) , com. d'Allauch , près la 
Plane de TAigle, 1812 (plan). 

Baume de Finau )lieu dit(, com. d'AUauch , 1636 (cad. 
d'AU.) 

Baume de Gallien, roche de l'Ile Ratoneau, (1696, Ruffi* 
Histoire de Marseille^ U. 289). 

Baubce de la GrALAMTE, hauteur sur la limite de Ghâteau- 
Gombert et d'AUauch. — Baux de Lègue , 18 juillet 1551 
(acte aux arch. de l'Evôché). 

Baume de la Rosso , hauteur qr. des Gamoins, près 
Corporière, 25 février 1456 (acte aux arch. de l'Evéché); la 
Baumo^ 25 janvier 1576 (ibid.). 

Baume de Pontier (lieu dit), com. d'Allauch, 1636, (cad. 
d'AUauch). — Baou de Pontier, Plan des terres gastes). 

Baume des Espagnols (lieu dit), com. de Cassis, au des- 
sous du vallon des Ombres, 12 janvier 1663 (arch. de 
Saint- Victor). 

Baume-Feulone (lieu dit), com. d'Allauch. ^ Baumes 
Peialone ou Gros de Davin, 1659 (cad. d'Ail.). — Baume- 
Praieloe, 1691 (ibid.). 

Baume-Isnard, qr. ri. des Crottes, com. de Marseille. — 
Balma Ysnart, 4 janvier 1503 (acte aux archives de l'E- 
véché). — Baume-Isnard sive Vigne-Blanche, mars 1449 
(ibid.). — Quartier appelé J9atim#-/5narc( autrement Place 
du Roi, 1614 (reg. d'atterminage). — Baulme-Isnardsive 
Hospitalet, 24 décembre 1666 (acteaux arch. de la Major). 



— 43 — 

BAURfE-LAUGiÉRE, qr. ri. de Saint-Pierre, com. de Mar- 
seille. — Balmœj cire. 1090 (cart. Saint-Victor, n. 145). 

— Balma Augerii, 22 novembre 1234 (ch. aux archives 
de la Major). — Balma Laugier, 3 septembre 1296 (ibid.). 

— Balma Lhaugier, 4 octobre 1351 (acte notarié). — 
Trulhar de Balma Laugier alias la leca de la Gros, 5 avril 
1353 (i^h. aux arch. municip. — Balma Laugier alias 
Tirassa CoffinSj 23 septembre 1395 (acte aux arch. de la 
Major). — Balma Laugier sivePuey Picoun, 29 avril 1471 
(ibid.). — Baulme-Laugier ou Jarret d'il uéa^e, 24 dé- 
cembre 1666 (ibid.). — Baume Laugier e^ 14 février 1602 
(acte d'atterminage). 

Baums-Laugiâre, qr. ri. des Camoins, com. de Mar- 
seille. — Baume-Laugière ou Poux de Vallier, 10 no- 
vembre 1448 (acte aux arch. de TÉvôché). — Baume Lau^ 
gière sive Guadelone, 23 octobre 1677 (ibid.). — Baume- 
Laugier e ou le Vallon des Fabres, 17 novembre 1622 
(ibid.). 

Baumelles (Les), (lieu dit), qr. des Martégaux, com. de 
..Marseille, 14 août 1782 (arch. de la Major). 

Baumelles (Les), pointe qui marque l'entrée du golfe 
.de La Giotat à Test. Bile est ainsi appelée parce que les 
roches offrent des excavations qu'on appelle en Provence 
Baumos. 

Baumb-Loubière ou Nouguière, grotte, quartier de Ghâ- 
teau-Grombert, com. de Marseille. — La Baume, 26 sep- 
tembre 1595 (reg. aux arch. de la Major). — Baume- 
Loubiére, 24 mars 1733 (reg. aux arch. de la Major). 

Baume-Maynart, qr. ri. des Eygalades, com. de Mar- 
seille. — Balma Uaynart, 15 janvier 1258 (ch aux arch. 
municip.). — Balma Aynart, 31 octobre 1302 (ibid.). — 
Podium Maynardi, 1325 (acte aux arch. de TEvéché). — 
Balmarnart\ 1365 (acte aux arch. de la Major). — Bal- 



-. 44 — 

maynart, 23 septembre 1371 (ch. aux arch. municip.). — 
Balma Ynart, 10 décembre 1470 (acte aux arch. de la Ma- 
jor). — Al Tuver vel Balma Maynart (ibid.). 

Baumb-Nègre (lieu dit), au pas de la Colle, com. de Cas- 
sis. — Balma-Negra^ 13 octobre 1486 (acte aux arch. de 
rÉvôché).— Baume-Nègre, 1510 (ibid.). 

Baume-Sournièrb (lieu dit), au qr. de Precatori, com. 
d'Allauch. — Balma-Seguelas,28 mai 1281 (ch. aux arch. 
de rÉvêché. ■— BaumtSourve, 1636 (cad. d'Allauch). — 
Baume-Sourne, 1656 (ibid.). 

Baumes (Les) ou Saint-Antoine, h. com. de Marseille. 
Les religieux de Saint-Antoine y avaient fondé une 
maison pour recevoir les malades atteints de la lèpre 
connue sous le nomade Feu dCEnfer. Le nom de Baum^ 
vient des excavations naturelles qui se rencontrent dans 
le tuf qui compose le sol de ce quartier. — Honor sancti 
Antoniij 20 novembre 1288 (acte notarié). — Campus 
sancti Antonii, 4 août 1343 (ch. aux arch. de FÉvéché). — 
Domus et ecclesia sancti Antonii, 30 mai 1400 (ibid.). — 
Terra de Balmis, 7 mars 1424 (ibid.). — Baumes-Saint- 
Antoine, 28 août 1693 (acted'atterminage). — L'église de 
Saint-Antoine était une succursale de la cathédrale (Calend. 
de 1713). 

Baumes (Les), (lieu dit), com. d'Auriol. — Balma anti- 
quorum, 13 octobre 1393 (arch. de Saint-Victor). — Gros 
de las Balmas, 1472, acte notarié). 

Baumettes (Les), (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de la 

Salle.— Za Balmeta, 4 août 1299 (ch. aux arch. municip.) 

— Les Baumettes, 1727 (arch. de la Major). — Baumettos, 

1636 (cad. à' Alldiuch). ^ Baumsttes ou Baugnière, 1659 

(ibid.). 

BAUMiONs(LEs),h., qr. Saint-Antoine, com. de Marseille. 



— 45 — 

Baussomne (La), b. com. de Marseille, 1732 (arch. de la 
Major). 

Baux de &outtb (lieu dit)^ com. d'Àubagne près Ruis- 
sadel. — Baus de Gote alias Gota, 30 juillet 1501 (reg. 
aux arch. de TÉvôché). — Bercemut^ 2 août 1501 (ibid.). 
— Baux de Goutte, 20 janvier 1632 (acte aux arch. de 
rÉvôché). 

Baux de Sébélib (lieu dit), com.de Marseille, collines 
deSaint-Cyr, 29 octobre 1636 [veg. aux arch. de l'Évôché). 

Baux de Sengle, hauteur des coll. de Saint-Gyr, com. 
de Marseille, 27 septembre 1636 (acte aux arch. de 
rRvôché). 

Baylo (Lou), b., com. de la Pêne. 

Batonne (La), b., qr. de Saint-Loup, com. de Marseille, 
1790 (cad.). 

Bazan (Le), p., qr. de Ghateau-Gombert, com. de Mar- 
seille, 1790 (cad.). 

Bazane (La), p., qr. de Sainte-Marthe, com. de Marseille, 
1790 (cad.); 

BÉAL*MARSEUiLAis (Le), (Ueu dit), com. de Roquevaire, 
qr. de la Grau. — Beat Marseilhez, 28 août 1318 (arch. de 
Saint- Victor) . — Béai Marseilhez, 5 février 1549 (ibid.). — 
Beal Marseillais, 9 février 1349 (ibid.). 

Beau (Le), pointe de llle de Pomègue, com. de Marseille, 

Beaudinart, qr. ri., c6m. d'Aubagne. — Pulcrum Pran- 
diurrij 17 mars 1296 (acte notarié). — Beldisnart, 9 août 
1303 (ch. aux arch. municip.). — Beldinar, 14 décembre 
1370 (arch. de Saint-Victor). — Bellum Disnare, 27 mars 
1363 (ch. aux arch. municip.). — Bel Trinar, 28 août 
1377 (acte notarié). — In Bello Dignari, 8 novembre 1414 
(acte aux arch. municip). — BelDisnar, 1469 (ibid.). — Bel 
Dignar, 4 août 1501 (acte aux arch. de PEvéché). — Beau- 



— 46 - 

dinar, 1 1 février 1566 (ibid.).— Notre-Dame-de-Beaudinal, 
chapelle (Cal. de 1713; page 184). 

Beaumb des Morts, hauteur de l'Ile de Jarres. 

Beaumelle, pointe de Tile de Jarres. 

Beaume-Salpétrière, b., com. de Roquefort. 

Beaumone (La), b., com. d'Aubagne,aom du propriétaire. 

Beaumomt (Li),b., gr. duGauet, com. de Marseille (1790) 
(cad). 

Beaumont-le-Maitre, château, qr. Saint-Julien, com.de 
Marseille. — La terre de Beaumont a été érigée en sei- 
gneurie, avec juridiction en faveur de Clans de Beau- 
mont, par lettres royales du 20 septembre 1475 [vQg,Aqu%la 
de la Cour des comptes, folio 9. — Castrum de Bdlo- 
monte, — Bastida sita a las Planas de Bellomonte, 1476 
(ibid.). — La terre de Beaumont comprenait divers ten- 
nements désignés sous les noms de la Bombardière, la 
Gavasse, la Bastide-Rouge, la Magne, le Grand-Camp, la 
Dragone, — Donation faite par le roi François 1*' d'une 
bastide appelée de Beaumont à Jacques de Douze-Mille, 
seigneur de Romilion, décembre 1541 (reg. Lunœ de la 
Cour des comptes, f 129). 

Beg-cornu, sommet d'une des collines qui dominent le 
territoire d'Aubagne, près Ruissadel. — Bouc cornut, 
13 juillet 1501 (acte aux arch. de l'Evôché).— Vallatumde 
Bercennut, 2 août 1501 (ibid.). •- Bawa? de Bei cornut, 
1608 (ibid.). — Bei cornu, 20 janvier 1632 (ibid.). 

* Bedale-Daudeberta (lieu dit), com. d'Aubagne, 27 mars 
1363 (ch. aux arch. municip.). 

Bedblin, f. com. de Peipin. 

Bédoule (La), h. com. de Roquefort. — La Bédola, 
31 décembre 1439 (acte aux arch. de l'Evéché). — La Be- 



— 47 - 

dolla, 28 octobre 1486 (ibid.). — La Bédoule, 22 juillet 
1597 (ibid.). 

> Bégude (La), h. oom de Marseille, qr. de Ghâteau-Grom- 
bert. — Fons monachorum, 27 janvier 1246 (cb. aux arch. 
de la Major). — Pons monialium, 9 mars 1360 (délib. du 
Conseil municip.). — Font de las Monegas, 7 décembre 
1444 (ch. aux arch. de Saint-Victor). — Pont de las Mour^ 
gueSj 15 septembre 1595 (acte aux arch. de la Major) ; — 
Font de los Monges^ 11 novembre 1549 (reg. n* 82 de FB- 
véchô) ; — La Bégude^ 9 février 1735 (acte aux arch. 
de la Major). -^ Font des Mourgues ou la Bégude j 
28 juin 1766 (reg. aux arch. de la Major). — Pos- 
session du monastère de Saint-Sauveur. — La bégude était 
un droit que Ton percevait sur les boissons à leur entrée 
dans le territoire de Marseille et les bureaux où on le 
percevait en ont conservé le nom. De là vient qu'ils 
sont placés sur la limite du terroir. — Le 11 dé- 
cembre 1481, Charles d'Anjou ût donation de la bégude 
de Septèmes qui se trouvait sur la limite du territoire de 
Marseille (Cour des comptes, Ann. c, 12* reg.). — Une bé- 
gude se trouvait autrefois sur le chemin de Marseille à 
Aubagne auprès de TEuveaune, à l'entrée du territoire de 
Saint-Marcel (acte du 5 janvier 1531 aux arch. de l'E- 
vôché). 

BéaumE (La), (lieu dit), qr.du Canet,com. de Marseille. 
— La Béguinaj 19 août 1435 (acte aux arch. de la Major) ; 

Bblcodènb, c. de Roquevaire. — CavadeniSj IX' S* 
{BolyptiqueàeWaàalàéj, — Bulcodinas, 19 juin 1020 (cart. 
Saint-Victor n* 19). — Villa Bolcodenas, 15 octobre 1040 
(ibid. n*16). — Villa Bulcodenas, 1044 (ibid. n* 32). — 
Castrum de Bulchodenes, 13 décembre cire. 1010 (ibid. 
n* 1 35). — Bw/codencw, 22 mars 1093 (ibid. n* 138).— 
Castrum de BelcodiniSy 30 juin 1311 (acte notarié). — 



- 48 — 

Castrum de gelcodiniSj 10 avril 1363 (acte aux arch. de la 
Major).— Bocadenw, 6 juillet 1504 (arch. de Saint-Victor). 
— Belcodènes était dans la vallée de Trets et apparte- 
nait à la viguerie d'Aix (8 févr. 1378, reg. Selaponis, 
fol. 14, à la Cour des comptes) ; il n'a fait partie de 
Farrondissement de Marseille que lors de l'organisation 
départementale faite en vertu de la Constitution de 

ran vni. 

Au point de vue ecclésiastique, la possession de Bélco- 
dène avait été disputée par Farchevéque d'Aix et par l'é- 
véque de Marseille. Ensuite de deux transactions faites les 
31 août et 27 octobre 1255 {Liber Thésaurus, fol. 120; 
Livre Vert, fol. 7), il fut convenu que l'église de Belco- 
dènes appartiendrait alternativement aux deux diocèses, 
c'est-à-dire une année à celui de Marseille, une année 
à celui d'Aix, ainsi de suite. L'église de Bélcodène était 
paroisse et succursale de Fuveau, dépendante de l'abbaye 
de Saint- Victor. 

La seigneurie de Bélcodène appartenait à la famille de 
Sabran par suite du mariage de Darde avec Jean de Sabran, 
avec droit de juridiction, sous la mouvance du comte de 
Provence, qui avait les cas royaux, les appels et les dénis 
de justice. Au XVP siècle, la terre de Bélcodène passa entre 
les mains de Gauchier de Forcalquier, évéque de Gap 
(2 décembre 1482, reg. Corona, f* 208), et ensuite à Gau- 
chier de Brancas, seigneur de Ceyreste (6 juillet 1504, arch. 
de Saint- Victor; 26 juillet 1539, reg. 22 des dénombre- 
ments f 189). Plus tard, Charles Hermite fut donataire de 
la terre et seigneurie de Bélcodène et il fît hommage au 
roi en cette qualité en 1607 (reg. Caritas de la Cour des 
comptes). 

Belerole (La), b., qr. des Accates, com. de Marseille. 

Belieu (Le), qr. ri., com. de Cassis. — Belieu, 28 octo- 



- 49 — 

bre 1486 (acte aux arch. de TEvôché). — Bélier, 10 mars 
1501 (ibid.). -^ Beliou sive laBaulive, 13 octobre 1556 
(ibid.j. ^Bellieusive laBastiane, 22 juiUet 1597 (ibid.).— 
Belliersive le Plan, 5 septembre 1597 (ibid.). — Belive ou 
Baume, 19 juillet 1597 (ibid.). 

Belle (La), p., qr. du Canet, com. de Marseille, 1790 
(cad.) 

Belle-de-May, village com. de Marseille. — Vinea Belle 

de May, 11 mars 1369 (acte de J. Aymeric, notaire, aux 

arch. de la Major). —Bellade May, 26 juillet 1384 (acte 

.aux arch. de la Major). — Belle de May sive Lorry ou 

Piebotard, 24 décembre 1666 (ibid.). 

Bblle-db-May, b.,qr. de Château-Gombert, com. de 
Marseille, 1790 (cad.). 

Belle-de-May, carraîre, com. d'AUauch. 

Belle-Souche, b., com. d'Aubagne. 

Bbllever, b., com. de La Ciotat. — 27 avril 1754, érec- 
tion en arriëre-âef de la bastide de Bellever de Boulle, en 
faveur de Fabre, lieutenant-général de TAmirauté de La 
Ciotat (reg. du Parlement d^Aix). 

Belle- ViSTE (lieu dit), com. de Cassis, qr. de la Douane. 

— Camp de Bellavista, 10 mars 1501 (acte aux arch. de 
rEvôché). — Camp de Bello-Visto, 26 juUlet 1397 (ibid.). 

— Belle- Viste sive Aygues-vives, 1 6 novembre 1556 (ibid.) . 

Belle- VisTE (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Solans. 

— Belleria, 27 mars 1363 (ch. aux arch. municip.). — 
Camp de Bella-Vista, 13 mai 1476 (acte aux arch. de ITS- 

' vêché). — Vallon de Corp, 2 août 1501 (ibid.). — Vallon 
de Belle-Viste, 23 mars 1629 (ibid.). 

Belle-Vue, b., (5bm. de Marseille, qr.de Sainte-Marthe, 
1790 (cad.) 

4 



- 50 - 

Belle-Vue (lieu dit), com,. d'Altauch, qr. des Trois- 
Lucs, 1717 (arch. municip. d'Allauch). 

Belle-Vue, gr. rl.^ com. de Gémenos. 

Belle-Vue, qr. rL, .com. de Roquevaire. 

Bblle-Vub-la-Quillade, b. com. de Marseille, qr. d^En- 
doume. — Quilla, c'est-à-dire perché. 

BsLLOLT, p., com. de Marseille, q. desEygalades, 16 sep- 
tembre 1761 (arch. de Saint-Victor). 

Bello-Pbyro, qr. ri., com. de la Pêne. 

Bellons (Les), h., com. d'Allauch. — Vallon deBdlon^ 
1659 (cad. d'Allauch). — Bellon oxiMartelane^ 1659 (ibid.). 
— Bèllon ou RodaneaUy 1679 (ibid.). — Gouergue de Nan, 
1727 (reg. aux arch. de la Major). 

fi£LLOTE,(lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint-Julien. 

Beloard (château), com. deLaCiotat, aujourd'hui en 
ruine. Bâti en 1570; il défendait l'entrée du port de La 
Giotat. 

Bel-Ombre, b., com. de Marseille, qr. de Bonneveine, 
— célèbre par les lettres de M'* de Sévigné. 

BENAUssE,b., com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe^ 
nom du propriétaire. 

Bbnet, b., com. de La Giotat, nom du propriétaire. 

Benoîte (La), b., com. de Roquevaire. 

Bensa (La), b., com. de Marseille, qr. d'Endoume, nom 
du propriétaire. 

Bense(La), p., com. de Marseille, qr. de Sainte-Mar- 
guerite, 1790 (cad.). 

Bense (La), p., com. de Marseille, qr. deGhâteau-Gom- 
bert^l790 (cad.). 



— 51 — 

Beou (Lod) ou les Ormeaux, p., com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, 1790 (cad.). 

Bérard (Le), (lieu dit(, com. de Cassis, qr. de PArène.— 
LaBérarty 29 décembre 1439 (acte aux arch. de rEvôché). 
— AlsBerarts, 28 octobre 1486 (ibid.). — Colle dauBerard, 
16 octobre 1556 (ibid.). — CoZfe deBerard, 5 septembre 
1597 (ibid.). 

Berarde (La), com. de Roquefort. — La Beroarda^ 
31 décembre 1439 (arch. de TEvôché). — La Berarda, 
31 octobre 1488 (ibid.). 

Berards (Les), b., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 28 novembre 1767 (arch. de la Major). 

Béraud, b., com. deCuges. 

Berger (Le), (lieu dit(, com. d'Allauch. 

Bergerie (La), b., com.de Marseille, qr. des Martégaux, 
1790 (cad.). 

Bergerie (La), b., com. de Marseille, qr. des Gaillols. 

Bergerie (La), b., com. de Cassis. 

Bergerie (La Grande), b., com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert. — Le Jas de l^Àgnel, 5 août 1530 (arch. 
de la Major). — Vallon de VAgneaUy 2 mars 1676 (ibid.). 
— Cartier de-l'Agneau, 16 septembre 1596 (ibid.). — L^art" 
neau, 1790 (cad.). 

BERGiiRiE DE RousTAN, b., com. de Ceyreste. 

Bergière ouVergière (lieu dit), com. d'AUauch, qr. du 
Plan-de-Guques. 

Bergue (La), coll., com. d'Aubagne, qr. de Languilar. 
^ La Berça, 20 juillet 1501 (arch. de TÉvéché). — la 
Bregue. 

Berniere (La), château, com. de Marseille, qr. de la 
Capelette. 



— 52 - 

Berronette (La), p., com. d'Aubagne. 

Bertrane (LA),b., com. de Marseille, qr. des Eygalades, 
1790 (cad.). 

Bertrande (La), p., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert. — La Bertrane^ 1790 (cad.). 

Bertrande (La), p., com. de Marseille, qr. des Caillols. 
— La Bertrane^ 23 février 1769 (reg. aux arch. de la 
Major). 

Besson, b., com. de La Giotat, nom du propriétaire. 

Bessons (Les), h., com. de Marseille, qr. de Sainte-Mar- 
the, 1790 (cad.). 

Bessons (Plaine des), qr. ri. de Ghâteau-Gombert, com. 
de Marseille, 1790 (cad.). 

Bestagne (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Menet. 

Bestandie (La) ,p. , com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
(reg. des arch. de la Major). 

Bestouan (Le), qr. ri., com. de Cassis. — Lo Bestol, lo 
Besanton^ lo Beston^ 29 décembre 1439 (reg. des arch. de 
l'Evôché). — Lo Bestoin^ 1514 (ibid.). — Le Bestouin, 18 
juillet 1597 (ibid.). 

Beuve (La) ou la Brusque, b., com. de Marseille, qr. ri. 
de Saint-Jérôme, 1790 (cad.). 

Bezine (La), b., com. de Marseille, qr. des Camoins. 

BmAou, ruisseau qui alimente le Merlançon, com. de 
Peipin. 

BiENCuiT (Le), p., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert, 1790 (cad.). 

BiLLiANTB (La), b.,cora. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert, 1790 (cad.). 



— 53 — 

Bis (La), (lieu dit), corn. d'Allauch. — Laflî^, 23 no- 
vembre 1606 (acte notarié à Allauch). — La Toumbo, 1569 
(cad. d'Allauch). -— La Tumbe, 1691 (ibid.). — La Bis ou 
la Clfiéy 1727 (reg. des arch. de la Major). — La Bisse, v. 
1750 (plan ms. d'AUauch). 

BisTAGNE (lieu dit), com. de la Pêne. 

Blacassin, qr. ri., com. d^Allanch. — Blacassi, 28 janvier 
1275 (acte aux arch. municip.). — Blaquesin, 31 octobre 
1303 (ibid.) — Blaquasin, 2 septembre 1303 (acte notarié). 
— Blacassin, 11 décembre 1375 (acte aux arch. de l'Evô- 
ché). — Blacquassin, 11 mars 1608 (acte notarié à Allauch). 

Blaise (La), b., com. de Marseille, qr. des Camoins. 
Blanc, b., com. de La Giotat. 

Blancarde (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Bar- 
nabe, 9 janvier 1696 (reg. de l'Ecrit.). 

Blangherie (La), p., com. de Gémenos. 

Blanghets (Les), h., com. d'Aubagne. 

Blandine (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- Julien, 
1 732 (reg . de la Major) . 

Blandines (Les), qr. ri., com. d'Allauch, 1659 (cad. 
d'AUauch). 

Blanque (La), (lieu dit), com. d'Allauch,qr.desFumades, 
1636 (cad. d' Allauch). — La Branque, 1659 (ibid.). 

Blanqderie (La), qr. ri , com. de Guges. 

Bluretes (Les), (lieu dit), com. d'Allauch. 

Bœuf-Arnaud, qr. ri., com. de Guges. 

BoFFiGUES (LEs),b., com. de Marseille, qr. desCamoms, 
5 février 1616 (reg. aux arch. de TEvôché); — Aqo de Bo- 
figues ou vallon de Boffigues, qui veut dire Cabofigues, 
pour avoir été possédé par des Gaboflgues, 27 novembre 
1636 (reg. n« 64 aux arch. de TEvéché, f 128) ; — Vallon 



— 54 - 

de Boffigues sive Baume-Laugière, 13 février 1616 (reg. 
aux axch. de TEvôché). 

BoisLEAUx (Les), h., com. d'AUauch, qr. du Plan-de- 
Cuques. — Les Beulaigues, 1691 (cad. d'Allauch). 

BoissiÈRES (Les), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, près rHuveaune, 9 mars 1546 (reg. auxarch. de 
TEvôché). 

Bombardiers (La), (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-rJulien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

BoMBiNÈTE, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint-Bar- 
nabe, près la Blaacarde. — Bonbinette, 1614 (acted'atterm.). 
— Bombinettej 27 juin 1788 (reg. aux arch. de la Major). 

BoMiONS (Les), h., com. de Marseille, qr. de Saint-An- 
toine. Les Bamnillions, 1750 (plan de Chevallier). 

BoNBiNBTTE (La), (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel (reg. n* 164 aux arch. de la Major). 

BoN-GoNSEiL (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. deLongue- 
Lanse, 3 janvier 1336 (ch. aux arch. municip.). 

Bon-Devens (lieu dit), com. de Marseille,qr. de Mazargue. 

BoNETE (lieu dit), com. de Marseille, qr.Notre-dame-de- 
la-Garde. 

BoN-PoRCAT, p., com. de Marseille, qr. des Olives, 1790 
(cad.). 

Bon-Herbe, qr. ri., com. d'Aubagne — Vallonum de 
Bonerba, 26 septembre 1344 (acte aux arch. deTEvôché); 
— Valat de Bon Erbo, 8 septembre 1453 (ibid.). 

BoNiFAY, vallon, com. de Cassis, au dessous de la col- 
line en deçà de Canaille, vers La Ciotat.— Gros de Bonifay^ 
23 février 1487 (reg. auxarch. de TEvôché); — Vallon de 
Bonifay, 1443 (aux arch. de Saint- Victor). 



— 55 - 

BoNNi (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-rJérôme, 
1790 (cad.). 

Bonne-Corse (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Loup, 1790 (cad.). 

Bonnets (Les), h., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Jérôme. — Affare Antonii Audeberti dictum Las Bonetas, 
13 octobre 1496 (acte aux arch. de TEvéché); — Les 
Bonnets, 27 février 1703 (reg. de l'Ecrit.). 

BoNNEVEiNE, h., com. de Marseille, qr. de Mazargue. — 
Bonavena, 19 septembre 1310 (acte notarié); — Bona 
Avenaj 7ianvier 1333 (acte aux arch. municip.) ; — Notre- 
Dame-de-Bonne-Veine, succursale de la paroisse Saint- 
Ferréol, sous le titre de Notre-Dame^s-Neiges (Calend., 
1713. 

BoNONiGos (lieu dit), com.d'Allauch, 1636(cad. d'Allauch). 

Bon-Rencontre, h., com. d'Allauch, qr. des Montblancs, 
1717 (arch. d'Allauch). 

BqN'Segours, h., com. de Marseille, qr. deSaint-Gharles. 
— V. Notre-Dame-de^Bon-Secours. 

BoNTOiTx (Les), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Jé- 
rôme, 1790 (cad.). 

BoNviNE (La), (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien. — La Gorgue de Bonvine, 1732 (reg. aux arch. de 
la Major) ; — La Bonvine, 15 avril 1768 (ibid.). 

Bon-Voisin, lieu dit, com. de Marseille, qr.desEygalades. 

Bord-de-Mer (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saint-Henri. 

BoRELLY (Les), b,, com. de Marseille, qr. de Saint-An- 
toine. 

Borgne (La), (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ma- 
zargue, 1790 (cad.). 



- 56 - 

BoRNis (Les), h., com. d*Âubagne. 

BoROMETO (La), (lieu dit), com.de Marseille, qr.de Saint- 
MarceL — Borometo ou la Baulmo, 25 janvier 15.95 (acte 
aux arch. de l'Evôché). — Guillaume Arnaud dit BorrcH 
metto. 

BomuBXLY (La), b., com. de Marseille, gr. Notre-Dame^ 
de-la-Garde, 1790 (cad.). 

BoRRELLY (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1790 (cad.). 

BoRTAiL (Le), b., com. de Guges. 

BosG (Les), h., com. d^Âuriol. 

BosQUE (La), p. com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 

BosQUB (La), p., com. de Marseille, qr. deMontredon, 
1790 (cad.). 

Botte, h., com. d'Allauch, qr. des Trois-Lucs. — Las 
Cabanas, 26 mars 1294 (acte notarié);— X05 Caftane5,1636 
(cad. d'AUauch);— Botte^ 1727 (reg. aux arch.de la Major. 
— Etienne Ricard Botte,aux Bottes, 1717 (arch. d'Allauch); 
A quo de Botte (cad.), c'est-à-dire, Là où est Botte. 

Botte (La Grande), p., com. de Marseille, qr. des Byga- 
lades, 1790 (cad.). 

Boucaniers (La), qr. ri., com. deCuges. — LaBocaniera, 
4 janvier 1440 (acte aux arch. de TÉvôchô). 

Boude (lieu dit), com. d'Allauch, qr. desMaurins. — 
Boudo,i636 (cad. d*Allauch); — C/05 de Boude, im (ibid); 
— Boudo ou Sampan f 1694 (ibid.). 

BouDié, b., com. de Marseille, qr. des Gaillola, 1790 
(cad.). 

BouGANE (La), p., com. de Marseille, qr. des Caillols, 19 
mai 1764 (reg. aux arch. delà Major). 



— 57 — 

BouiLLADissE (Là) , deux h. du même nom, com. d'Auriol. 

— Boylhedissa^ 17 mai 1322 (acte notarié); — Bollydissa^ 
1472 (ibid.); — Souilladisse^ 11 mars 1776 (arch. de Saint- 
Victor). Ce quartier a pris son nom de l'eau qui bouil- 
lonne en ce lieu. 

BouiLLADissfi, b., com. de Peipin, au dessous des Pégou- 
lières. 

BouiLLmous (Leis), source, com. de Marseille, qr. Saint- 
Antoine, forme le ruisseau des Eygalades, de Gars ou de 
Caravelle. — Boulidour, XYU* siècle (plan msc. des terres 
de Septômes ,aux archives de laMajor) ; — VcUla dau Bovr- 
lidou^ 1750 (plan de Chevalier). 

BounuEs (Les), h., com. de Marseille, qr. des Caillpls. — 
Les Bouyreux, Bouyres, BouyrèSy Belloux, 1732 (reg. 33 
ter y aux arch. de la Major); — Les Buires, 21 mai 1639 
(reg. de l'Ecrit.) ; — Boires (carte de Cassini). 

BouissiÂRB (La), montagne, com. de Saint-Savournin, 
21 février 1745 (arch. de Saint- Victor). 

BouissoN (Le), p., com. de Marseille, qr. Saint-Antoine, 
1790 (cad.). 

BouissoNE (La), p., com. de Marseille, qr. Saint-Marcel 
(reg. aux arch. de TÉvôché, n. 165, fol. 87). 

BouissoNE (La), (lieu dit), com. de Marseille, à Saint-Ju- 
lien, 15 février 1763 (reg. aux arch. de la Major). 

Bouissones(Les), qr. ri., com. d'Aubagne, qr. de l'Au- 
mône. — Karolus de Castillione, dominus Albanee dat ad 
acapitum Bertr. Bouissono boscam rétro VAlmonia^ 17 
juin 1457 (reg. aux arch. de TÉvôché). — Terre d'Antoine 
Boisson^ 18 octobre 1476 (reg. aux arch. de la Major) ; — 
Les Boyssonnes, 29 août 1579 (acte aux arch. de TÉvôché) ; 

— Les Boissones, 12 septembre 1596 (ibid.). — Les Bouis- 
sones, 15 février 1615 (ibid.). 



— 58 — 

Boulegbâde (La), anse de Plie de Riou. 

BouLiNziN (Le), p., com. de Marseille, qr. Saint-Antoine, 
1790 (cad.). 

BouQUAUx (Lss}, p., com. de Marseille, qr. Sainte-Marthe, 
1790 (cad.). 

BouQUBN (Le), p., com. de Marseille, qr. deMontredon, 
1790 (cad.). 

BouQUETTB, vallon, com. de Cassis, qr. de la Douane, 19 
août 1636 (arch. de Saint-Victor) . 

BouQuiER (lieu dit), com. de la Pêne. 

BouQuiER, b., com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel. 

BouQUiÈRE (La), b., com. de Marseille, qr. des Gaillols, 
1790 (cad.). 

BouQuiÈRE (La), b., com. d'Allauch.— Balgueria, 20 oc- 
tobre 1213 (ch. aux arch. de la Major); — Balquiera, 12 
janvier 1299 (ch. aux arch. municip.) ; — La B<mquière, 
2 avril 1607 (acte notarié à Allauch); — La Banquière, 18 
septembre 1683 (acte aux arch. municip. d' Allauch); — La 
Bocquière, 1659 (cad. d* Allauch) ; — Banquière ou Cassol, 
ou Pesso redonnoj ou Baumetfes^ ou Pas de las Vignes^ 
1659 (cad. d'Allauch). 

BouQuiÈREs (Les), qr. duCanet, com. de Marseille. — 
Balquieras, 8 novembre 1329 (ch. aux arch. municip.); — 
Bouquière, 13 novembre 1601 (acte d'atterminage) ; — 
BouquièreSy 8 janvier 1640 (arch. de Saint- Victor). 

Bourde (La), (lieu dit(, com. d'Aubagne, 22 juillet 1740 
(arch. de Saint- Victor) . 

BouRDiGON (Lou), coll., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 1790 (cad.). 

BouRDONNiÈRE (La), f., com. d^AUauch, qr. de la Fève.— 
Bordoneria, 22 avril 1304 (acte notarié) ; — La Bourdon- 



— 59 — 

nière, 14 septembre, 1607 (ibid.); — Bureau des Bourdon- 
nier es, où Ton fait recette des droits de la table de la mer 
et des droits de douane, 15 janvier 1593 (arch. d'Allauch). 

BouRELLE (La), ou le Pas de MASSY,b. com. de Marseille, 
qr. de la Ponmie, 1790 (cad.). 

BouRELLT (Les) , h. , com. de Marseille, gr. Saint- Antoine. 

BouRETTE (La), p., com. de Marseille, qr. de Mazargue, 
1790 (cad.) 

BouRaADE (La), ou Brayo de Gan, h. com. de la Pêne. — 
Braille de Camp, 27 avril 1791 (reg. des biens nationaux); 
-' — Braiedecan, 1750 (plan de Chevallier). 

Bourgade (La), (lieu dit), com. de Cassis. Bor^ada de 
Cassitis, 9 août 1548 (reg. aux arch. de TÉvôché); — La 
Bourgade j 14 novembre 1556 (ibid.). 

Bourgogne (Moulin de), moulin à vent en ruines, com. 
de Ceyreste. 

Bourgogne (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, près la Moutte. — La Bourgogno, 29 août 1579 (reg. 
aux arch. de PÉvôché) ; — La Bourgougne, 25 septembre 
1636 (reg. aux arch. de la Major); — Vallat de Bourgoigne, 
1642 (arch. de Saint- Victor). 

. BouRroou (Le), b., com. de Marseille, qr. des Eygalades, 
1790 (cad.). 

BouRiNE (La), vallat, com. d'Auriol, qr. de Bouilladisse. 
Passum de Leborina, 11 juin 1279 (ch. aux arch. de Saint- 
Victor). — Leborina rivulum, 1472 (acte notarié). — Vallat 
de V Homme-mort, vallat de Tournon, vallat de Rigon, vallat 
de la Bourine, 12 juillet 1776 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor). — Le domaine de la Bourine s'étend sur les terri- 
toires de Peipin et d'Auriol. 

BouRRELY (lieu dit), com. de Marseille, qr. deSaint-Ju- 



— 60 — 

lien. — Quartier de Bourelly, 1732 (reg. aux arch. de la 
Major). 

BouRRiANS, (lieu dit), com. de Roquevaire. — Vallatde 
BourrianSj 5 février 1549 (arch. de Saint- Victor). 

' BouRRiÈs (Là), p., com. de Marseille, gr. desGaillols, 
1790 (cad.). 

BouRRiGON, (lieu dit), com. d'Allauch, 1636 (cad. d'Al- 
lauch) ; — Le Bournignon, 1639(1 bid.). 

BousGABLE, qr. ri., com. de Marseille, à l'ouest du che- 
min conduisant à l'église de Sainte-Marthe. Turris GraU" 
fridi Boscarle, 19 novembre 1299 (ch. aux arch. muni- 
cip.); — Turris Bertrandi Boscarle, 28 avril 1332 (acte 
notarié) ; — Boscarla^ 3 novembre 1354 (ibid.); — BaUida 
den Bûscarlaj 15 mars 1373 (ch. aux arch. delà Major) ; — 
Boscarle ou Val de serre sive Traversier, 24 décembre 1666 
(ibid.);— Tour de Bouscarle, 9 juin 1696 (reg. de l'Ecrit.). 

BousQUERiE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 1790 (cad.). 

BousQUATiER (Ghemin DIT le), com. do Marseille, qr. de 
Saint-Julien, 11 mai 1765 (reg. aux arch.de la Major). 

BousQUBTiÈRB (La), p., com. de Marseille, qr. deSéon- 
Saint-André, 1790 (cad.). 

BoussER (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, 
1790 (cad.). 

BoussiGON, coll., com. de Gémenos. — Bossigos, 30 dé- 
cembre 1322 (acte notarié). 

BouTiER, b.,com. de Marseille, qr. de la Rose. 

BouTiLLONE (La), p, com. dAllauch, 2 avril 1791 (reg. 
des biens nationaux^. 

BouTONÈSE La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Mar- 
cel. — La Boutonedo, 3 septembre 1597 (reg. aux arch. de 



— 61 — 

rÉvôché). —LaBoutonese, 13 mars 1699 (reg. de l'Ecrit.). 
— Appartenant à Antoine Botoni. 

BoYÈRE (La), b., com. de Marseille, qr. de Sainte-Mar- 
the, 1790 (cad.). 

BoYERS (Les), h., com. d'Auriol. — 11 mars 1776 (arch. 
de Saint-Victor). 

Brânque (La), (lieu dit), com. d'Allaucli, qr. des Fuma- 
des, 1636 (cad. d'Allauch). 

Branque (La), b., com. de Marseille, qr. de Sainte-Mar- 
the. 

Bras (Château de), com. de Marseille, qr. des OUves. 

Bras de Per, chemin, com. de Marseille, qr. de Saint- 
Charles. — Bras de Ferre, 21 mai 1336 (ch. aux arch. de 
la Major) ; Bras de Perri, 5 mars 1422 (acte aux arch. mu« 
nicip.). 

Brayes (Les) ou Glacière, b.,com. d^Auriol. 

Brayes (Les), ruisseau qui prend naissance dans la com- 
mune de Roquefort, longe la route de Cassis à la Bédoule et 
se jette dans la mer à Touest de Cassis. — Las Brayas, 28 
décembre 1439 (acte aux arch. deTÉvôché); — Las Braias, 
10 mars 1501 (ibid.);— Las Brayes, 16 juillet 1597 (ibid.). 

Brechasse (La), p. com. de Marseille, qr. de Saint-Jean- 
du-Désert, 1748 (reg. de la paroisse). 

Bréguière, (Ueu dit), com. de Cassis, qr.de la Douane. — 
La Burguyères, 31 octobre 1486 (acte aux arch. de TÉvô- 
ché); — La Borguiera, 13 mars 1501 (reg. aux arch. de 
rÉvôché);— La Bréguière, 1512 (ibid.); —■ La Brequière 
sive Fenouillet, 14 novembre 1556 (ibid.); — LaBruguière, 
12 octobre 1597 (ibid.). 

Brémonds (Les), h., com. de Marseille, qr. Saint- Jérôme, 
10 janvier 1702 (reg. de l'Ecrit.). 



— 62 — 

Brémone (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Bar- 
nabe, 1790 (cad.). 

Brémone (La), b.. com. de Marseille, qr. des Eygalades, 
1790 (cad.). 

Breste (La), p., com. de Marsdlle, qr.de la Valentine, 6 
mars 1742 (arch. de Saint-Victor). 

Bretone (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Loup, 
1790 (cad.). 

Brianqon (Le), pointe de Tile de Jarres. 

Brigarde (La), b., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
Henri. 

Brigadan, qr. ri. com, de Cassis. — Al Bregadon, 29 dé- 
cembre 1439 (reg. aux arch. derÉvôché); — AlBregadanj 
28 octobre 1486 (ibid.); — 5re(7awdm, 23 juillet 1597 (ibid.). 

Brkîadelle (La), b., com. de Marseille, qr.de Saint-Ju- 
lien, 1732 (reg. aux arch. du Chapitre). 

Brignon, qr. ri., com. de Ceyreste, qr. du Deffens. 

Brigou, coll., com. de Gémenos. 

Brigoulbts (Les), b., com, de Gréasque. 

* Brilh (Le), (lieu dit), com.de Roquefort, près Filbes. — 
Al Brilhj 30 décembre 1439 (acte aux arch. de TÉvôché) . 

Brilianne (La), b., com. de Marseille, qr. des Eygalades. 

Bringairone (La), b., com. deMarseille, qr. d'Eoures. — 
La Bringairone, 8 janvier 1772 (reg. des arch. de la Major); 
— Bastides des Brangoirons, 4 mars 1772 (ibid.); — La 
Breguirone ou Remo, 1790 (cad.); — La Bourgeirone ou 
Banquières. 

Briquet (Chemin de), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Pierre, ainsi appelé parce que la tête d'un assassin de ce 
nom avait été exposée au carrefour de ce chemin. 



— 63 — 

BniOLB (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel. 
— La Briole^ 4 mars 1636 (reg. aux arch. de l'Évôché); — 
Bréoule (reg. n* 166, fol. 42). ^ La terre de l'Âttitray ten. 
Johan BrioUe, 24 octobre 1486 (ibid.)i sous la directe de 
Jean de Forbin. 

Broquettes (Les), qr. ri., com. de Marseille, qr. de 
Séon-Saint-Heiu:i. 

Brosse (La), b.,com. de Marseille, qr. Saint-Julien, 1750 
(plan de Chevallier). 

BaoucmÈRE (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Ju- 
lien, 1732 (reg. des arch. de la Major). 

Brouillard (Le), (lieu dit), com. d'Allauch, 1717 (arch. 
d'AlIauch). 

Brue (La), b., com. de La Giotat. 

Brus (Les), (lieu dit), com. de Marseille, qr. deChâteau- 
Gombert. — Le Brusq, 12 novembre 1764 (reg. aux arch. 
de la Major);— Le Brus, 1790 (cad.). 

Brusque (La) ou LaBeuve, b., com. de Marseille, qr. de 
Saint Jérôme, 1790 (cad.). 

Brusquet (Le) , (lieu dit) , com. deRoquevaire. ^Al 
Bousquet sîve ad Molendinumy 2 septembre 1532 (acte aux 
arch. de Saint-Victor); — Brusquet sous Scallons autrement 
lou MoUifij 1*' août 1559 (ibid.); — Lescallon siw Bosquet 
(ibid.). 

Brusquières (Les), qr. ri., com. de Cassis, près la mer, 
sur la limite du territoire vers La Ciotat, 3 avril 1663 (reg. 
aux arch. de Saint- Victor) . 

Bugulade (La), b., com. d'Aubagne. 

BuFFBRNAL (Les), qr. ri., com. de Cassis, qr. de Bagnol. 
—Al Bti/iwTio^, 28 décembre 1439 (reg. aux arch. de la Ma- 
jor);— LeBufemantj 28 octobre 1486 (ibid.); — Al Buffer- 



— 64 — 

nal sive au Pinchierj 10 mars 1501 (ibid) ; — Prandineau^ 
15 octobre 1556 (ibid.); Pinchinier, 16 novembre 1556 
(ibid.);- PradincU, 22 juillet 1597 (ibid.);— Pépin, le Pin, 
Pardinaly la colle de Ricard, la Roustagne, juillet 1597 
(ibid.); — Pradines, 1597 (ibid.). 

BnissANTE (La), cal. Ile de Pomëgues. 

Buisson, p., com. d^Auriol, qr. de Saouve-GIare. 

Rur£(La), p., com. de Marseille, qr.Saint-Autoiue, 1790 

(cad.). 

Bureau (Le), (lieu dit), com. de la Pëae. 

Bureau (Le), p., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 1790 
(cad.). 

Bureau-vieux (Le), (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Gbàteau-Gombert. — Ancien Bureau pour la perception 
des droits indirects. 

BuRELLE, qr. rl.jCom. d'AUauch, qr. deTourdinau. — 
Piano Burello, 1636 (cad. d'AIlauch);- Burelle, 1727 (reg. 
aux arch. delà Major). 

BuRET, b., com. de Marseille, qr. delà Palud.— Nom du 
propriétaire. 

•BuRGiÈTA (La), (lieu dit), com.de Roquefort, 13 octobre 
1486 (acte aux arch. de FÉvôché). 

BuscAiLLON, (lieu dit), com. d'Allauch,qr. des Charles.— 
Éoscarent, 6 novembre 1291 (ch. aux arch. delaMajor); — 
BxAScalhon, 1636 (cad. d'Allauch); — Buscailhon, 1691 
(ibid.). 

BussiÈRE (La), p., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert.— Propriété achetée par le Chapitre de la Major 
en 1734 et revendue en 1747. 

BuTAVENT, (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert . — On appelle en provençal Butaven Pouvrier 



- 65 - 

qui fait profession de creuser des puits pour y rechercher 
des sources d'eau ou des minerais. 

BuTRis (Les), p., com'. de Marseille, qr. des Caillols, les 
Bietris, 27 mars 1700 (reg. de TEcrit.). — -te^Bea^no?, 1732 
(reg. au^carch.dela Major). — Hameau desBeatris, 22 no- 
vembre 1775 (ibid.). — Les ButriceSy 1750 (plan de Che- 
vallier). 

BuzE (LA},b., com. de Marseille, qr.de Ghâteau-Grom- 
bert, 1790(cad.). 



Cabane (La), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 1790 
(cad.). 

Cabane (La), p., com. de Marseille, qr. des Caillols, 
1790 (cad.). 

Cabane (La); b., com. de Marseille, qr. de la Treille, — 
Saint-Julien, 1732 (reg. aux arch. delà Major). 

Cabannes (Les), qr. ri., com. de Saint-Savournin , 4 fé- 
vrier 1745 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Cabannes (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel. — Las Cabannas, 30 décembre 1392 (ch. aux arch. 
de l'Evôché). 

Cabassone (La), p., com. de Marseille, qr. des Crottes , 
1790 (cad.). 

Cabefigije, b., com. de La Ciotat, nom du propriétaire. 

Qabesselle (La), b., com. de Marseille, qr. Saint-Louis 
— La Calmcelle. 

, Cabot (Le), village, com. de Marseille , qr. de Sainte- 
Marguerite. 

Cabre (La) (heu dit), com. d^Âllauch, qr. de Clue, 1691 
(cad. d'Allauch). 



- 66 - 

Cabre (La), cal., île de Jarres. 

Gabrelle (La), l'un des sommets des collines de Saint- 
Gyr, com. de Marseille. — Las Cabrellas, 22 mai 1300 
(ch. aux arch. municipales). ^ La Cabrella^^O août 
1521 (reg. aux arch. de VRYéché), — La Cabrolle , 1608 
(ibid.). 

Gabrelle (La) (lieu dit), com. de Gassis.— La Cabriera, 
28 décembre 1439 (reg. aux arch. de l'Evéché). — La 
Cabrelle sive las Paisses, 13 août 1536 (ibid.). — La Ga- 
brelle sive Cambo Rousseto, 16 novembre 1536 (ibid.). 

Gabre-Morte (lieu dit), dans les collines de Garpiagne, 
com. de Marseille. — Cabre marte, V février 1559 (reg. 
aux arch. de TEvôché). — Cabre mourto , 25 septembre 
1636 (ibid.).— Cabro morto, 1790 (cad.). 

Gabri (Le), bât, en ruines dans Pile de Jarres. 

Gabrière (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Gaillols, 1732 (reg. aux arch. delà Major). 

Gabriou, h., com. de Marseille, qr. deGhâteau-Gombert. 

Caca (Le), p., com. deMarseille,qr. deGhâteau-Gombert, 
1790 (cad.). 

Gagault (La), b., com. de Gassis. 

Gachotte (La), b., com. de Marseille, qr. de Mazargues. 

Gadenaux (Les), h., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Antoine. — le^Cade/Ze^, 11 septembre 1696 (reg. de TE- 
crit.). — Les Cadenets, 19 décembre 1697 (ibid.). 

Cadeneou, qr. ri., com. d'Allauch. — Quartier de la 
Cadenoue, 1636 (cad. d'Allauch). 

Gadenet, h., com. de Roquefort. — Rial de Cadeniero , 
28 octobre 1486 (reg. aux arch. de la Major). 

Gadenière (La) (lieudit),com. d'Aubagne, qr. de Gal- 
lègues. 






— 67 — 

Gadenière (La) (lieu dit), com. de Cassis, qr. du Plan.— 
PratsMeians, 5 mars 1482 (reg. aux arch. de l'Evôché.). 
— Pras Mejans (ibid.). — La Cadeniere, 5 mars 1481 (reg. 
aux arch. de FEvôché). — La Cadeniera , 10 mars 1502 
(reg. aux arch. de TEvôché).— La Cadeniere, 9 août 1548 , 
(reg. aux arch. de la Major). 

Gadenière (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr.de Saint- 
Marcel àTrihols.— Cadanera, 1057 (cart. de Saint- Victor, 
n* 53). — Candariera , 5 juillet 1288 (acte notarié). — 
Cadenieras, 10 février 1323 (-ch. aux arch. municipales). — 
Candayriera, 28 novembre 1399 (ibid.). — Font Caudiere, 
10 février 1520 (reg. aux arch. de TEvôché.). 

Gadets (Les), h., com. d'Allauch. 
Gadets (Les), h., com. d'Âuriol. 

Gadbtte (La), p., com. de Marseille, qr. de la Treille , 
1790 -(cad.). 

Gafé (Le), ou Le Ghateau, f., com. de Gréasque. 

Gaforne (La), b., com. d'Allauch. 

Gagoferri, mine de fer inexploitée, com. d'AUauch, qr. 
de Peire-Peissot. — Cague-Ferri, 1812 (plan des terres 
gastes). 

Gague-Peiraou, p., com. de Marseille, qr. de Mazargues, 
1790 (cad.). 

Gagub-Rasset (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de Tour- 
dinau. — Cague-Racet, 1793 (reg. des biens d'émigrés). 

Gaillan (lieu dit), com. d'Allauch,qr. des Trois-Lucs. — 
Clyan, 1636 (cad. d'Allauch). — Saumon de Clajan (ibid.). 
— FaWon de Clayan ou Plan de Cuech, 1727 (reg. aux arch. 
de la Major). 

Gaillole (La), b., com. de Marseille, qr. de Mazargues. 



— 68 - 

Gaillole (La), p., com. de Marseille, qr. des Martégaux. 
24 juillet 1765 (reg, aux arch. de la Major). 

Gaillols (Les), village de Marseille. — Bastide des 
Cailhoux, 11 août 1559 (reg. aux arch. de la Major). — 
Les Gaillols f 30 septembre 1636 (reg. aux arch. de TEvô- 
ché). — Les Cailhols , 1692 (acte d'atterminage). — Les 
CayllolSy 1790 (cad.). — Escayeaux^ 1750 (plan de Gheval- 
lier). — Scayeaux (carte de Gassini). — Les Gaillols ou le 
Gués, 6 mai 1768 (reg. aux arch. de la Major). ~ Les 
Gaillols ou la Goste, 17 mai 1780 (ibid). — Les Gaillols , 
le Gamp des Chèvres ou le chemin d'Aïlauch, 6 juillet 1768 
(ibid). — Les Gaillols ou la Cabriere, 6 mai 1768 (ibid.)- 
Nom d'une famille qui, la première , a défriché ce quar- 
tier. Pierre et Thomas Gaillol reconnaissaient à la cour de 
Saint-Marcel une partie des terres qui furent de Jacques 
de Soleriis, 3 octobre 1486 (reg. aux arch. de TEvéché) ; 
c'est là l'origine de ce village , bâti dans une partie de 
l'ancien territoire de Saint-Marcel qu'on appelait la 
Soleillade et Gamp de Solier. — Voyez ces mots. 

Gairans, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint-Pierre. 
— Vallis de Gairans, 1" avril 1216 (ch. aux arch. de la 
Major). — Fons de Gairans, 1" avril 1243 (ibid.). — Gay- 
rans, 23 avril 1377 (ibid.). — Queirans , 1666 (ibid.). — 
^Gairans ou Saint-Pierre, 6 octobre 1639 (reg. aux arch. 
de Saint-Victor). 

Gairat (Le) (lieu dit), com. d'Aubagne , qr. de Saint- 
Mitre, 18 décembre 1632 (reg. aux arch. de la Major). 

Gairon (Le) (lieu dit), com. de Marseille, dans les colli- 
nes de Saint-Gyr, près l'ancienne chapelle. — Gaironum, 
1" avril 1327 (acte notarié). — Quartier de Gairon, 1" 
août 1602 (acte d'atter minage).— Al Coyron, 18 juin 1S83 
(ch. aux arch. de la Major). 



— 69 — 

Galadb (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, 
1790 (cad.) 

Gâlade (La), p., com. de Marseille, qr. desGaiUols, 1790 
(cad.). 

Galadb (La), traverse tirant de Saint- Julien aux Cail- 
lols, com. de Marseille, 10 mai 1769 (reg. aux arch. de la 
Major). 

Calads (La), traverse entre Bon-Secours et Saintr-Just , 
com. de Marseille. 

Calade (La), qr. ri. , com. de Ceyreste. 

Galanqiœ! (La Grande), lie de Pomëgues. 

Galanque de Ballard , com. de Marseille , qr. Saint- 
Louis. 

Galafat, sommet de montagne, branche du sud, com. 
de Roquefort. 

Gallapfat (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite , 19 novembre 1438 (reg. aux arch. de la 
Major). 

Galalongue, anse près le port de Marseille , en face de 
nie de Maire. — CallisLongus (Valesius,i\ro^ Gall., p. 532). 
Cala-Longue^ 1750 (plan de Ghevallier). — Calle-Longiie, 

Galanque (La Grande), île de Pomègues. 

Calanque de Ballard, com. de Marseille, qr. de Saint- 
Louis. 

Galaseraigne, petite lie entre celle de Jarres et deRiou. 
— Callis Seracenicus (Yale&ms, Not, GalL, p. 532). — Calle 
(Ruffl., Hist. de Mars,, II , p. 288). — Galaseraigne, 1750 
(plan de Ghevallier). 

Galèche (La), b., com, d'Allauch, qr. dePeire-Peissot. 

Gallade (La) (lieu dit), com. d'AUauch , qr. du Puits, 
1636 (cad. d'AUauch). 



- 70 - 

Callade (La), p., com. de Marseille, qr. des Caillols, 27 
février 1769 (reg. aux arch. de la Major). 

* Calquieras (lieu dit), com. d'Auriol, 30 décembre 1322 
(acte notarié) . 

Camas (Le), qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Pierre. — Campus Martius , XI' siècle (cart. de Saint- 
Victor , n** 37 et 40). — Cap Mars, 1" août 1254 
(ch. aux arch. municipales). — Camars , 12 septembre 
1330 (ibid.). — Camatcium, 1310 (ibid.). — Campars, 15 
février 1321 (ibid.). —Camp Mars, 5 avril 1311 (ibid.).— 
Camas, 30 mai 1345 (ibid.). — Las Banquieres, 31 maxsldbl 
(ch. aux arch. de Saint- Victor). — Le Petit-Camas , 1436 
(acte aux arch. de Saint-Victor). — Camas sive Banquieres, 
8 jnillet 1516 (acte aux arch. de Saint-Victor). — Caval , 
24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

* Gambeta (La) (lieu dit), com. de Belcodène , 30 juin 
1311 (acte notarié)» 

Gambrette (La), p., com. de Marseille, qr. desGamoins, 
ayant appartenu à la famille de Gambrai, qui lui adonné 
son nom. G'est là que sont les eaux suif ureuses et les bains 
des Gamoins. 

Gambrettes (Les), col., île de Pomègues. 

Gamegiers (Les), qr. ri., com. de Geyreste, à l'est. — 
Chemin des Camegiers ; qr. du Camegier, 27 avril 1791 
(reg. des biens nationaux), t- En vieux provençal, came- 
gier est synonyme de lieu cultivé. 

r 

Gamoine (La) , b., com. de Marseille , qr. de Saint- 
Barnabe. 

Gamoins (Les) , village, com. de Marseille. Dépendait 
autrefois du territoire de Saint-Marcel, lieu habité dès 
1450 par une famille appelée Camoin, qui y a fait les pre- 
mières constructions. — Etai^ anciennement sous la 



- 71 - 

directe du monastère de Saint-Sauveur. — Porporeras, 
12 octobre 1216 (bulle d'Honorius III, aux arch. de Saint- 
Sauveur). — Porporerras, 25 octobre 1246 (ch. aux arch. 
des Accoules). — Corporieres, 18 avril 1454 (ch. aux arch. 
de la Major). — Affar Camosinorum, 2 octobre 1486 (reg. 
aux arch. de TEvôché). — Corporiere ou les Camoins, 
19 août 1662 (reg. n« 42 de TEvôché, fol. 77). 

Gamouine (La), b., com. de Marseille, qr. des Accates , 
1790 (cad.). 

Camp-Afamat (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Châ- 
teau-Gombert, 20 avril 1288 (ch. aux arch. municipales). 

Campagne (La Petite-), b., com. de Marseille, qr. de 
Monlredon, 1790 (cad.) . 

Gampane (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 2 août 1768 (reg. aux arch. de la Major. 

Campaou (Le), p., com. deMarseille, qr. deSaint-JuUen, 
1790 (cad.). 

* Camp-Auri ou Camp-d'Aut (lieu dit), com. de Marseille, 
qr. de Saint-Marcel, 28 septembre 1299 (ch. aux archives 
municipales). 

Camp-Gabasson (lieu dit), com. deMarseille, qr.de Saint- 
Marcel, près et au-delà de la Moutte , sous la directe de 
Saint-Sauveur. — Camp CabassoSy 10 avril 1264 (ch. aux 
arch. municipales). — Campus Cabassut^ 29 avril 1290 
(ibid.). — Campus Cabassonus, 5 décembre 1303 (acte no- 
tarié). — Camp Cabassoriy 5 mai 1328 (ibid.). — Al Cap de 
Cabasson, 1383 (ch. aux arch. municipales). — Campus de 
Cabas, 12 septembre 1377 (ch. aux arch. de Saint-Sau- 
veur) . — Al Barquil, 30 décembre 1392 (ch. aux arch. de 
TEvôché). — Les Barquilsfi mai 1577 (reg. n* 61 des arch. 



— 72 — 

derEvôché).— P/an Càbasson^ 15 juillet 1602 (acte d'atter- 
minage) . — La limite du territoire de Marseille vers Saint- 
Marcel s^arrôtait autrefois à cet endroit. 

* Camp-Gonvarel (lieu dit), com. de Marseille , qr. de 
Saint-Lazare, 4 mars 1297 (ch. aux arch. de la Major). 

Gamp-d' Albert (lieu dit), com. d'Auriol, 1472 (acte no- 
tarié). 

Camp dan Englesan (lieu dit), om. d*Allauch, 11 no- 
vembre 1322 (ch. aux arch. de la Major). 

Camp d'Arène (lieu dit), com.de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, près le pont de la Barasse. — Las Arenas, 18 mara 
1506 (acte aux arch. de TEvôché). — Camp d^ Arène , 3 
février 1615 (ibid.).— Pierre d'Arène reconnaît à l'Evéché 
de Marseille une terre audit lieu, 25 mars 1516(reg. n* 61 
des arch. de TEvôché). — Camp d^Aren, 1790 (cad.). 

Camp d'Aubagne, qr. ri., com. de Gémenos. 

Camp dÂu Baillé (lieu dit), com. de Marseille , dans les 
collines de la Gardiole. — Camp dau Bailli , 23 octobre 
1480 (reg. de l'Evôché). —Camp de Baillé, 16 avril 1582 
(ibid.). 

Camp de Barral (lieu dit), com. d'Aubagne, vers 'le ter- 
ritoire de Roquefort, 18 octobre 1476 (reg. de TEvôché). 

Camp de Brunet (lieu dit), com. de Cassis, près le vallon 
d'Arnaud, 16 février 1663 (arch. de Saint-Victor). 

Camp de Gastel (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Palud, 
8 septembre 1453 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Camp de Cordier (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, près Saint-Menet, 14 avril 1461 (ibid.). 

Camp de Flour (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 26 avril 1596 (ibid.). 

GampdeGiraud (lieu dit), com. de Marseille., qr. de 



- 73 — 

Saint-Marcel. — Campum Giraudi, 13 mai 1378 fch. aux 
arch. de la Major). — Camp de Giraud, 2 oct. 1489 (reg. 
aux arch. de l'Évêché. 

GABfP DE Jean Arnoux (lieu dit] , com. d'Allauch, vers 
Garlaban, 1636 (cad. d'AUauch). 

Gâmp de Jouanne, ruines d'une tour à 300 mètres en- 
viron N.-E. du Château, com. de Cassis. 

Cabip de La Cort (lieu dit), com. de Roquefort, 2 janvier 
1439 (reg. aux arch. de TEvéché). 

* Cahp de La Franquesa (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Séon, 14 mars 1279 (acte notarié). 

Camp de Lambert, qr. ri., com. d'Aubagne. 

Camp de La Menthe (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, près Aiguës- Vives. — Vallon de la Menthe^ 3 
septembre 1636 (reg. aux arch. de TEvôché). — Camp de /a 
Mente (reg. 163, fol. 38, ibid.). 

Camp de Las Mourgues (lieu dit), com. de Marseille, près 
Carpiagne. — Camp de Las Morgues. 18 juillet 1531 (acte 
aux arch. de la Major) . 

Cabcp de L^ Aumône (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert. — Campum Elemosine sedis, 10 octobre 
1310 (ch. aux arch. de la Major). — Camp de PAlmot/na, 
23 juillet 1343 (ch. aux arch. de FEvôché) . — Appartenait à 
TAumônerie du Chapitre de la Major. 

Camp de Les Portes (lieu dit), com. de Marseille, sur la 
limite du territoire de la Pêne, eptro l'Huveaune et le che- 
min d'Aubagne. — Les Portes, 18 juillet 1551 (acte aux 
arch. de la Major). -^ Camp de Les Portes j 23 février 1618 
(ibid.). 

Camp de Lours (lieu dit), com. de Marseille, danslescol- 



- u — 

• 

Unes de laGardiole. — Camp de Lours, 19 juillet 1571 (reg. 
aux arch. de l'Evôché). — Vallon de Lours, 3 avril 1674 
(ibid.). 

Camp de Maceau (lieu dit), com. d'AUauch, qr. duPlan- 
de-Guques. — Camp de Maceau, 1636 (cad. d'AUauch), 

— Camp de Maceou, 1727 (reg. aux arch. de la Major). — 
Camp de Masseou, 

Camp de Manarreng (lieu dit], com. d'Aubagne, vers 
Gémenos, 30 juillet 1501 (reg. aux arch. de FEvôché). 

Camp de Mantel, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Lazare, vers Marignelle. — Campus de Uantel, 22 décem- 
bre 1304 (ch. aux arch. municip.). — Camp del MarUell, 
5 avril 1333 (acte notarié). — Campus MantelU, 10 octo- 
bre 1355 (ch. aux arch. municip.). — La lecas de Mantel, 
10 décembre 1467 (ch. aux arch. de FEvôché). — Cade 
Manteau, 6 août 1602 (reg. de TÉcrit.). — Cap de Man- 
tel, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). — Car de 
Manteau, 27 avril 1694 (reg. de l'Écrit.). — Can deMantel, 
2 juillet 1705 (ibid.). 

Camp de Maktel (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Giniez, 6octobre 1636(acte aux arch. de Saint-Victor). 

Camp de Maurel (lieu dit), com. de Roquefort, 31 dé- 
cembre 1439 (reg. aux arch. de l'Evêché). 

Camp de Maurine (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. deFiol. 

— Campus de Maurina, 15 mai 1476 (ch. aux arch. de 
TEvôché). — Camp de Maurino, 11 août 1501 (ibid.). — 
Camp de Maurine, 7 septembre 1453 (ibid.). 

Camp de Mealas (lieu dit), com. de Cassis, prèslevallon 
d'Arnaud, 16 janvier 1663 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

Camp de Mountaouri, coll., com. de Ceyreste. 

Camp Dsnsbt (lieu dit), com. deMarseille, qr. de Sainte- 



— 75 — 

Marthe à Fremo-Morto, 13 mars 1352 (ch. aux arch. 
deTEvôché). 

Camp db Salubre (lieu dit], com. d'Âllauch, qr. de Saint- 
Pierre. — Camp de Sollobre, 1636 (cad. d'Allauch). — 
Camp de Sallubre (ibid.). — Camp de Salubre, 1727 (reg. 
aux arch. de la Major). 

Camp de Sarlin, qr. ri., coin. d'Aubagne. 

Camp des ârquiers (lieu dit)^ com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, près Gadalone, 20 avril 1666 (reg. aux 
arch. deTEvôché). 

Cabip des Chèvres (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Caillols, 6 juillet 1768 (reg. aux arch. de la Major). 

Camp de Soliers, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, à Tribols. — Putens de Soleriis, 30 décembre 1392 
( ch. aux arch de l'Evôché). — Condamine de Jacques de 
Soleris, 9 février 1462 (ibid.). — Campus Claudii Cailholi 
appellatus de Soliers, 6 octobre 1486 (ibid.). — Camp de 
Soliers, 20 septembre 1636 (ibid.) . — Camp de Solliers 
(reg. n- 165 de TEvôché, fol. 3). — Voy. Caillols. 

Camp de Tcane (lieu dit), com. de Cassis, qr. du Lom- 
bard, 1" mars 1614 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Camp de Vincent, qr. ri., com. de Cuges. 

Camp Garrel (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon. 

— Campus de Carrello, 26 mai 1163 (ch. aux arch. de 
l'Evôché). — Campus Carellus, juillet 1190 (ch. aux arch. 
de la Major). — Quamp Garrel, V juin 1331 (ch. aux 
arch. municip.). — Camp Guarel, 6 février 1350 (acte 
notarié). — Camp Garrel, 5 octobre 1299 (ch. aux arch. 
deTEvôché). 

Campier (Le) (lieu dit), com. d'Âubagne,qr. desPaluds. 

— Campier, 4 août 1501 (acte aux arch. de TEvôché). — 
Ponê de Campier, 5 août 1501 (ihii.). —-Camps, 5 août 1301 



— 76 — 

(ibid.). — Four de Campis, 2 août 1501 (ibid.). — CotA- 
jrier^ 4 juillet 1542 (ibid.). — Caupies, 1608 (ibid.). — 
Font de Clauppier, 1608 (ibid.). 

Camp-Long (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. duDefens. — 
Camp Long y 1577 (reg. auxArch. de rEvôché). — Camp 
Lono, 18 octobre 1476 (ibid.). 

GAMP-LoNa (lieu dit), com. de Marseille, entre Saint-An- 
toine et Notre-Dame- de-la-Douane, plan msc. des terres 
de Septèmes, au XVII* siècle (arch. de la Major), — Camp 
Lonçy 7 mai 1704 (reg. de l'Écrit.). 

Camp-Long (lieu dit), com. de Saint-Savournin, 21 fé- 
vrier 1745 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Camp-Long, qr. ri., com. de Marseille, qr. de la Palud. 

— Campus Longus, 27 novembre 1272 (ch.aux arch. mu- 
nicip.). — Campus Longus sive Camplone, 27 avril 1307 
(ch. aux arch. de la Major). — Quamp Lonc, 12 mars 1349 
(ibid.). Camp Long, 18 janvier 1280 (acte notarié). — i^Tau- 
renga, 1423 (reg. des ventes de Saint-Jacques de Gallice). 

— Territorium Aurengue, 24 octobre 1405 (ch. aux arch. de 
Saint-Victor). — Naurengue sive Camp Long, 24 décembre 
1666 (reg. aux arch. de la Major). — Val de Naurengo, 
1666 (ibid.). 

Camp-Long (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Mazar- 
gues. 

Camp-Long (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 13 janvier 1439 (acte aux arch. de TEvôché). 

— Terre appelée le Camp Long à rAltitray, 1558 (reg. aux 
arch. de la Major). 

Camp-Long, p., com. de Marseille, qr. de Saint-Jérôme, 
4 novembre 1679 (reg. aux arch. de la Major). 

Camp-Major, qr. ri., com. d*Aubagne. — Campus Major y 
8 janvier 1014-1019 (cart. de Saint-Victor, n' 43). —Com/) 



— 77 — 

Majour; 8 septembre 1453 (acte aiix arch. de TEvôché). 

— Quartier de la Major, 1793 (reg. des biens d'émigrés). 
— C'est dans ce quartier que se trouvait la maison del'Au- 

mônerie de Saint-Victor, aujourd'hui V Aumône. 

Camp-Maurel, qr. ri., com. de Cuges. 

Campons (Les), b., com. de Marseille, qr. de Mazargues, 
1790 (cad.). 

Campou (LA),b., com. de Marseille, qr. de SaintrMarcel, 
1790 (cad.). 

Cabcpou (La), p.^ com. de Marseille, qr. de Mazargues, 
1790 (cad.). 

Campou (Le), (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (acte aux arch. de la Major). 

Campoulou (Le), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Jé- 
rôme, 1790 (ibid.;. 

Camp-Redon (heu dit), com. de Cassis, 29 décembre 
1439 (acte aux arch. de l'Evéché). 

Camp-Rond (Ueu dit), com. de Marseille, qr. deSéon. — 
Campus Rotundus, 8 mai 1289 (ch. aux arch. municip.). 
— Cap RedoUj 23 septembre 1371 (ch. aux arch. municip). 

— Camp Redon, 6 octobre 1321 (ibid.). 

* Cabip Spinassos (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Ghâteau-Gombert, 5 août 1530 (acte aux arch. de TEvéché). 

* Campus Barreriorum (lieu dit), com. de Marseille, 
qr. de Château-Gombert, 6 mai 1528 (acte aux arch. de 
la Major). 

* Campus Finandorum (Ueu dit), com. de Marseille, qr. 
de Séon, 8 mai 1289 (ch. aux arch. municip.). 

* Campus Olivarh (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Séon, 30 août 1289 (ch. aux arch. municip.). 



— 78 — 

"^ Campus Raymundi Garmundi (lieu dit), corn. d'Âllauch, 
20 décembre 1302 (ch. aux arch. de la Major). 

* Campus Robaudorum (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Monteau, 23 février 1324 (ch. aux arch. de TEvôché). 

Campus Sifredi (lieu dit), com. d'Allauch, 7 avril 1301 
(ch. aux arch. municip.). . 

Camuse (La), p., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 12 jan- 
vier 1773 (reg. aux arch. de la Major). 

Canaille, cap, com, de Cassis. — Canalia, 1021-1032 
(cart. de Saint- Victor, n* 98). — LaCanalha, 30 décembre 
1439 (acte aux arch. de l'Evôché). — Baux de Canaille, 
1443 (reg. aux arch. de Saint- Victor). — La grande teste 
de Canaille, 16 janvier 1663 (ibid.). — Lo rial d^Encanalha 
(ancien cad. de Cassis) . 

Cangel (Le) (lieu dit), com. de Marseille, dans les mon- 
tagnes de la Gardiole. — Boca Cansol, 30 juillet 1290 (acte 
notarié). — Buca Lansoli^ 24 mars 1319 (ch. aux arch. 
municip.). — La Boca del Lansol, 30 décembre 1329 (acte 
notarié). — Puits de Lanssel, 23 octobre 1480 (reg. aux 
arch. de TÉvôché). — Puteus de Cancello, 10 mars 1501 
(ibid.). — Pousde Cantel, 25 mai 1574 (ibid.). — Basse de 
Cancel, 23 mai 1575 (ibid.). — Le Cancel, 9 février 1650 
(ibid.). 

Candèlb (Le Grand), sommet dans lea collines de la Gar- 
diole, com. de Marseille. 

Candelière (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Candelle (Chemin de), com. d'Allauch, qr. de Pierre- 
Peissot. 

Candole (La), b., com. de Marseille, qr. des Caillols. — 
Terre de noble Gaspard de CandoUe, au quartier de la 
Treille, 1732 (reg. aux arch.de la M^jor). 



- 79 - 

Gandole (La), f., com. de la Pêne. 

Candole (Là Petite), b., com. de la Pêne. 

Ganebière (La) (lieu dit), com. deMarseille» qr. de Saint- 
Marcel, 1630 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Canebières (lieu dit), com. de Roquevaire. — Cane- 
ftferûtf, 28 août 1318 (ch. aux arch. de Saint-Victor). — 
Canaberia, 8 octobre 1318 (ibid.). — Las Canebières^ 5 fé- 
vrier 1549. — Lieu où Ton cultivait le chanvre [canebe^ 

prOV. — KtivvaÇtç. 

Ganedel, qr. ri., com. d'Aubagne. — Canudel, 12 mai 
1233 (ch. aux arch. municip.). — Lo Canttdell, 28 janvier 
1306 (acte notarié). — Canudellum, 1" septembre 1389 
(ch. aux arch. de la Major). 

Canet (Le), h. etqr. ri., com. de Marseille. — Can- 
netus, XI' siècle (cart. de Saint-Victor, n' 40). — Vallis de 
CannetOy 6 septembre 1253 (ch. aux arch.de TEvôché). — 
Canetus, 23 juillet 1248 (ch. aux arch. municip.) — Al 
Canet, 4 novembre 1297 (ibid.). — Lo Quannet, 12 mars 
1349 (ch. aux arch. de la Major). — L'église du Canet était 
autrefois une succursale de la cathédrale (Calendr. de 
1713). 

Canet (Le) (lieu dit), com. de Cassis. — Les Canes, 
28 octobre 1486 (acte aux arch. de TÉvôché). — Al Cannet, 
10 mars 1501 (ibi(J.)- — Als Canies (ibid.). — Le Canets, 
13 octobre 1556 (ibid.). 

Canet (Le), qr. ri., com. de Roquevaire. — Le Canet, 
5 février 1549 (reg. aux arch. de Saint-Victor). — Colla de 
Glaanetf 8 novembre 1452 (ibid.). 

Canet (Le Bas et Haut), p., com. de Marseille, qr. de la 
Valentine, 1790 (cad.). 

Canole (La), p., com. de Marseille, qr. de la Valentine, 
1790 (cad.). 



- 80 — 

Ganoubier (Le), écaeil entre le cap d'Bndoume et le 
Château-d'If, com. de Marseille. 

Gansettb (La), p., com. de Marseille, qr. des Gaillols, 
1790 (Cad.). 

Gansettes (Les), qr. ri. , com. d'Âubagne. — La Cans- 
seta, 14 mai 1233 (ch. aux archives municipales). — 
CanaHsse, 30 juillet 1501 (acte aux arch. de TEvôché). — 
La Cansete^ 17 octobre 1582 (ibid.).— la Canwôde, 7 avril 
1663 (acte notarié à Âllauch). — Vallon de la Catj^ette, 27 
février 1703 (reg. de l'Ecrit.). 

Cansst (La), p., com. de Marseille, qr. de Séon, près la 
Tour Saumati, 28 octobre 1693 (reg. de FEcrit.). 

Gante-Etssade (lieu dit), com.* de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Gante-Perdrix (lieu dit), com. de Gassis, qr. du Golom- 
bier, 7 juillet 1577 (acte aux arch. de Saint-Victor. 

Gante-PerdriX; qr. rl.^ com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite. — 1* Plan de Canto Perdrix, 14 mai 1278 
(acte notarié). — Ganta Perdis, 21 mars 1331 (ch. aux 
arch. municipales). — Quanta Perdis, 5 août 1339 (ch. 
aux arch. de la Major). — Campte Perdrix, 1614 (acte 
d'atterminage) . — Cante Perdrix, 1790 (cad.). — Le tè- 
nement de Gante-Perdrix était sous la directe de Jean 
Vivaud. 

Gante-Perdrix (lieu dit), com. d'Allanch, qr. de Peire- 
Peissot, 18 septembre 1683 (acte aux arch. d'Âllauch). 

Canton (Le), b., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
Henri, 1790 (cad.). 

Cantonb-Rouges (Les), qr. ri., com. d'Allauch, qr. de 
la Tirane. 

Gaou (Le), qr. ri., com. de Roquevaire. 



- 81 — 

Caou-Long, p., com. de Marseille, qr. deMazargues, 
1790 (cad.). 

Gapabet, calanque, com. de Marseille, près Morgiou. 

Cap-Gable, promontoire, com. de Cassis. — CavcUha^ • 
10 mars 1501 (acte auxarch. de l'Evôché. — Cacaou {Stat, 
des B.'du-Rh. — D'après cet ouvrage, ce n'est que depuis 
1813 que ce cap porte dans les documents officiels le nom 
de Cap Cable) . 

« 

Cap-Croisette, cap qui marque l'entrée du golfe de 
Marseille au sud-est. — Promontorium Zao (Pline, Hist. 
Nat. III. 5). — Cap dé la Croisette, 1730 (plan de Cheval- 
lier). — D'après une dissertation de Vossius, insérée dans 
Pomponius Mêla (Iwdy. Bat., 1749, in-8o), Marseille aurait 
été primitivement fondée sur la hauteur de ce cap. 

Gap de Croix, pointe de TUe de Ratoneau, com. de Mar- 
seille. 

Gap de Friou, pointe de Pile de Pomègues, com. de 
Marseille. 

Cap de l'Aigle, promontoire^ com. de La Ciotat. — Fa- 
rossium de Vaquila antecivitatem, 30 juin 1302 (reg. Ru- 
bey^ de la Cour des Comptes, f 226). — Marin, Hist. de La 
Ciotat (p. 73) et la Stat, des B.-dvr-Bh.^ t. II., ont pris à 
tort le cap de l'Aigle pour le Kiôu^trriiç to uxpof [Citharistes 
promontorium) de Ptolémée. 

* Cap de la Lampea (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, 31 mars 1234 (acte notarié). 

Cap de la Vieille (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, près de Valbarelle. — Cap de la Viella, 2 no- 
vembre 1294 (ch. aux arch. municip.) — Camp de la 
Vieille, 12 novembre 1485 (acte aux arch. de l'Evêché). 

6 



- 82 - 

Capelane (La), p., com. de Marseille, qr. des Gaillols, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Capelette (La), village, com. de Marseille. — Ecclesia 
sancti Laurentii^ 30 décembre 1153 (bulle d'Anastase IV, 
» aux arch. de TEvôché). — Crosum sancti Laurentii, 1365 
(reg. aux arcb. de la Major). — 1* Gros desant Laurens^ 
20 avril 1412 (ibid.).— Za Chapelette, 17 février 1718 
(acte aux arch. de Saint-Victor). — La Capelette ou Saint- 
Laurent, 1790 (cad.). — Ce quartier a pris son nom mo- 
derne après la fondation d^une chapellç faite, Tan 1707, 
par Philippe Goujon {Calendrier de 1713, p. 176). Cette 
chapelle était succursale de SaintrMartin. 

Capellane (La), b., com. de Cassis, qr. de l'Arëne. 

Capeou (Le), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Loup, 
1790 (cad.). 

Capeou (Le), p., com. de Marseille^ qr. des Camoins, 
1790 (cad.). 

Cap-Frisolet (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite, 7 décembre 1696 (reg. de l'Ecrit.). 

Cap-Gros, cap qui s'avance entre Endoume et la plage 
du Prado, com. de Marseille. — Cap Gros, 27 décembre 
1342 (acte notaiié). 

Cap-Gros, com. de Marseille, chaîne de la Gardiole. 

Capien, qr. ri., com. de Roquevaire. 

Cap-Sec, cap en dessous de Marsillaveyre ou de Mar- 
seille, 1750 (plan de Chevallier). 

Cap-Soubeiran, promontoire, com. de Cassis. — Mot 
provençal qui signifie inférieur. — Baux Soubeyran, 16 
janvier 1663 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Capucins (Les), (lieu dit), com.deLaCiotat, àcaused'un 
couvent de cet Ordre qui s'y trouvait établi. 



r 



— 83 — 

Caraffar, coll., com. de Gages. 

Garambots (Les), (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des Auba- 
gnens. 

Garanquet (Le), qr. ri., com. de Gages. 

Garamsane (La), b., com. de Marseille, qr. des Gamoins. 

— La Caransanne, 4 novembre 1541 (reg. aux àrch. de 
rÉvôché). — Terre et bastide de Bernard Carassan, 10 
novembre 1548 (ibid.). — La Caransane, 1553 (ibid.). 

Garanson (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Tourdinau. 

— Caransson, 1636 (cad. à'Aih,\xch.).^Riba8deCaransson, 
1727 (ibid.). —Carrançon. 

Garapbgne, calanque et pointe de File de Pomègues. 

Garavan, cal. de Tlle de Pomègues. 

Garavelle, qr. ri. et cours d'eau, com. de Marseille, 
qr. des Eygalades. — Qaravella, 19 octobre 1282 (acte no- 
tarié). — Caravella, 22 mai 1286 (acte notarié). — Cam- 
pus antiquitus dictus de Caravella, 4 février 1393 (ch. aux 
arch. de la Major). — Aqua Cravelli, 6 novembre 1506 
(reg. aux arch. de l'Evôché). — Caravelle ou Chaudelle^ 
1790 (cad.) Voy. Cars. 

Garaviant, p., com. de Marseille, qr. de la Valentine, 
1790 (cad.). 

Garbanon (Le) ou Gabanon (lieu dit), com. de Marseille, 
dans les collines de Saint-Marcel, près Aigues-Vives, 
18 septembre 1636 (reg. aux arch. de TEvêché). 

Garbonel (lieu dit), com. de Roquefort, près Gros dé 
Gabriés, 31 décembre 1439 (acte aux arch. de TEvéché). 

Garbonelle (La), p., com. de Marseille, qr. desAccates, 
1790 (cad.). 

Garbonelle (La), b., com. de la Pêne. 

Gardalime (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Ju- 



— 84 - 

lien. — La Carrete, 11 août 1559 (reg. aux arch. de la 
Major). — La Cardaligne, 1732 (reg. aux arch. de la Ma- 
jor). — La Cardaline ou la Carrelle^ 15 novembre 1769 
(ibid.). — La Cardéline, 1790 (cad.). 

* Gardemoras (lieu dit), com. de Marseille, près La Salle, 
10 février 1325 (acte notarié). 

Carène, qr. ri., com. d'Allauch. 

CARrooN (Le), cap, com. de Marseille, près Sormiou. 

Carlevan, château, com. d'Allauch, qr. de Sainte- 
Croix. — Pons Carlevan, instituteur, propriétaire. 

Carlins (Les), qr. ri., com. de (rréasque. 

Carnies (Les), p., com. de Marseille, qr. de N.-D.-de-la- 
Garde, 1790 (cad.). 

CARNomc, h., com. de Roquefort. — Appartenait autre- 
fois au territ. d'Aubagne. — Ecclesia sancti Pauli de Car- 
nos, 18 juin 1135 (cart. de Saint-Victor, n* 844). — Ecclesia 
de Carnoz, 23 avril 1113 (ibid., n* 848). — En Carnos, 
13 octobre 1486 (reg. aux arch. de TEvôché). — Poux de 
Carnos, 31 octobre 1486 (ibid.). — Carnowte, 1608 (ibid.). 

— Carnes, 1548 (ibid.). 

Garpiagi^e, f., com. de Marseille, dans les collines de 
Saint-Gyr. — Carpesayna, 8 mai 1332 (acte notarié). — 
Domus de Carpesanha, 24 juillet 1339 (ch. aux arch. mu- 
nicip.). — Carpesangha, 3 août 1590 (ch. aux arch. muni- 
cip.). — Ecclesia de Carpesanha, 20 avril 1363 (ch. aux 
arch. de l'Evèché). — Carpeanha, 13 janvier 1486 (ibid.). 

— Cqrpanea, 5 août 1501 (ibid.). — Carpehangua, 20 août 
1521 (ibid.). — Carpuagne, 16 octobre 1556 (ibid.), — 
Carpagne, 21 juillet 1597 (ibid.). — Carpiagne, 18 juillet 
1551. — Carpiagne dépendait autrefois du territoire d'Au- 
bagne. — L'éghse de Notre-Dame-de-Carpiagne était une 
dépendance de TEvôché de Marseille. Au-devant de cette 



— 85 — 

église, il y avait un monastère qui appartenait aux Hospi- 
taliers de Saint-Jean-de-Jérusalem de Marseille. Vers le 
milieu du XVI" siècle, cette maison fut convertie en une 
bastide qui, en 1551, appartenait à Biaise Doria. 

Garpourière, torrent qui prend naissance dans les val- 
lons de la Treille, traverse le territoire des Gamoins et va 
se perdre dans THiiveaune, com. de Marseille. — Porpo^ 
reraSj 12 octobre 1216 (bulle d'Honorius III, arch. de 
Saint-Sauveur). — Caupolet, 13 décembre 1282 (acte no- 
tarié). — Corporières, 18 avril 1454 (acte aux arch. de TE- 
véché). — Carrière de Carpolier, 1750 (plan de Chevallier), 
— Voy. Camoins. 

Carrairb (La), qr. ri., com. de Roquevaire. 

CARHAmE DE LA Tbrrasse (lieu dit), com. d'Allanch, 
qr. des Montblancs. 

Carrairb de Mmet (lieu dit), com. d'AUauch, qr. des 
Montblancs. — On donne en Provence le nom de carraire 
aux chemins par lesquels passent les troupeaux que l'on 
conduit en différents lieux pour s'y nourrir des pâturages 
qui croissent sur les montagnes. 

Carreaux (Les), qr. ri., com. de Cuges. 

Carreoiade (La) (lieu dit), com. de Saint-Savournin, 
21 février 1745 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Carrere de Cadaou (lieu dit), com. d'Allauch, qr. du 
Plan-de-Cuques. 

Carri, b., com. de Marseille, qr.'de Château-Gombert. 

Carrières (Les) (lieu dit), com. d'AUauch, 1812 (plan 
msc. des terres gastes). 

Carrybord (Le), limite du territoire de Marseille, au 
bord de mer, du côté de Carry, 31 juillet 1551 (acte aux 
arch. de la Major). 



^ 86 — 

Cars, cours d'eau qui alimente le ruisseau des Ayga- 
lades, com. de Marseille, et qui a donné son nom à un 
quartier rural. — Quartuns^ 28 janvier 1219 (cart. de Saint- 
Victor, n*912). — Carrum, 23 juillet 1248 (ch. aux arch. 
municip.). — Car^, 13 novembre 1278 (acte notarié). — 
Aqua Cartis, 7 avril 1304 (acte notarié). — Cars, 26 mars 
1353 (ch. aux arch. de TEvôché). — Los Quars, 18 février 
1337 (ch. aux arch. de la Major). — Pons de Cars, 29 mars 
1324 (ibid.) — Aqua de Cartz, 4 juillet 1316 (acte notarié). 

— Bauciumde Cars, 14 avril 1353 (ch. aux arch. de TE- 
vôché). — Lo Baus de Cars, 23 mai 1363 (ch. aux arch. de 
la Major). — Vallon de Cas, 1614 (acte d'atterminage). — 
Bugude de Cars, 27 avril 1558 (acte aux arch. de TEvôché). 

— Rivière de Cars dite de Caravelle, 20 janvier 1676 
(ibid.). — Ba^rtda de Cars, 30 mars 1463 (ibid.). —Ri- 
vière du Cas, 7 février 1699 (reg. de TEcrit.). — Le cours 
du ruisseau de' Cars a été changé dans le XVP siècle ; un 
acte du 20 juillet 1576 (ibid.) appelle Tancien lit du ruis- 
seau Maire vieille, 

Cartaloux, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

Carteirade (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Jérôme, 1790 (cad.). 

Gartiers (Ruisseau des), com. de Saint-Savoumin; se 
jette dans le ruisseau de (Jaroute. 

Carubi, mont entre Auriol et Roquevaire. 

Carvillan, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Sainte-Mar- 
guerite. — Villa quœ dicilur Carvilianus in suburbio Mas- 
siliense, 24 juin 840 (cart. de Saint- Victor, n" 28). — Villa 
quœ Carbillianus dicilur, cire. 1020 (ibid. n® 27). — Co- 
vallianus, 1072 (ibid. o? 86). — Tenementum de Carvillan, 
30 juin 1230 (ibid., n« 917). — Cramlhan, 1365 (reg. aux 
arch. de la Major). — Càrvilhan, 11 juillet 1357 (ch. aux 



— 87 - 

arch. municip.).— Caravillan, 14 octobre 1602 (acte d'at- 
terminage). — Caraveillanf 1614 (acted'atterminage). — 
Caraviglan, 12 novembre 1703 (reg. de l'Ecrit.). — La 
villa de Carvillan comprenait, dans les temps anciens, une 
partie notable du territoire de Marseille. Elle s'étendait, 
en longeant TEuveaune au nord, depuis l'endroit appelé 
Valbarelle jusqu'au monument de la Pêne, et ses limites 
du côté du midi remontaient jusqu'aux premiers sommets 
des collines de Saint-Marcel. Le territoire désigné aujour- 
d'hui sous le nom de Carvillan n'embrasse qu'une partie 
du quartier de Sainte-Marguerite. 

Garvin, p., com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, 1790 
(cad.). 

Garvins (Les), h., com. de Marseille, qr. de la Valentine. 

Gasâls (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel. — Als Casais, 28 août 1287 (ch. aux arch. muni- 
cip.). — Als Cazals, 12 août 1290 (acte notarié). — Apud 
Cazalia, 28 septembre 1299 (ch. aux arch. municip.). — 
Los Clausels, 30 novembre 1358 (acte notarié). — La Pa- 
nalada, 18 novembre 1399 (ch. aux arch. municip.). 

Gasaou (lieu dit), com. de Marseille, qr.- de SaintrGharles, 
-^ Casa Alla, 17 avril 1164 (Priv. de l'emp. Frédéric, 

aux arch. de l'Evéché) . 

» 

Casaulx (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Juhen. — Als Casais, 20 octobre 1288 (acte notarié). — 
CasaulXj 151? (reg. aux arch. de la Major). 

Gasb (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Menet, 
1790 (cad.). 

Gaseneuve (lieu dit), com. d'Aubagne, qr". de Saint- 
Mitre. — Casanova, 14 juillet 1348 (acte notarié). 

Gassbrie, qr. ri., com. de Ceyreste, qr. du Deffens. 



i 



— 88 — 

Cassidaine, récif non loin du rivage de Cassis. — Car- 
chedonia (Valesius, Not. GcUL, pag. 532). 

GassimoNi b., com. de Marseille, qr. de la Nerthe. 

Cassis, cant. de La Ciotat. — Carsicis portus (Casicis, 
var. msc). Itin. d'Antonin. — Tutelœ Carcitanœ (Inscr. 
interprétée par Tabbé Barthélémy et rapportée par Dan- 
ville). — Terra de CassiniSj 12 mai 1379 (reg. Sclaponis 
de la Cour des comptes, f. 75). — Castrum de Cascicy 
XIV siècle (état des réclamations faites à la reine Jeanne 
par rOniverslté marseillaise, arch. municip.). — Cas- 
trum de Cassiciis, n août 1528 (acte d*Ant. Etienne, 
notaire, arch. de Cassis). — Locus de Cassissis, 9 août 1548 
(acte aux arch. de TEvôché). — Locus de CassitiSj 6 août 
1548 (ibid.). — Bourg et chasteau de Cassis; 15 novembre 
1533 (lettrés-patentes de François ?', arch. de Cassis). — 
Bourg de la ville de Marseille, V' mai 1391 (acte auxarch. 
de Cassis). — L'indication de Castrum de Ema, donnée 
par Bouche, Hist. Prov., I, 334, est le résultat d'une fausse 
lecture du mot Cuia (Cuges) dans le livre Pergamenorum 
de la Cour .des comptes. — L'ancien Cassis était situé 
dans le premier golfe que l'on trouve après avoir 
doublé le cap Canaille, en venant de l'Est. Ce golfe, qui 
s'appelle aujourd'hui golfe de V Arène, a envahi presque 
toute la partie du rivage sur laquelle était bâtie l'ancienne 
ville. On croit que cette ancienne ville fut détruite vers 
578 par les Lombards, et la mer en a englouti toutes les 
ruinés par l'eflet d'un affaissement de terrain, vers 1773. 
— Plusieurs actes antérieurs à cette dernière époque 
parlent de Cassis lo vielh, 28 octobre 1486 (ch. aux arch. 
de l'Evéché). — Castrum vêtus de Cassitis, 10 mars 1501 
(ibid.). — Ville basse du lieu de Cassis sive la Ribo de la 
mar, 9 août 1548 (ibid.). — Cassis le vieux, 15 juillet 1597 
(ibid.). 






— 89 -. 

Cassis était viguerie d'Âix, avant le décret d'organisation 
départementale. Le 13 mai 1791, il a été divisé en six 
sections, savoir : Deffens^ Notre-Dame-de^LumièreSy Plan, 
RompideSj Douane et Arène, Son territoire a toujours fait 
partie de l'évéché de Marseille et en dépend encore 
aujourd'hui. 

Autrefois, Cassis était une dépendance de Roquefort et 
par suite de la baronie d'Aubagne. Il fut donné, avec cette 
seigneurie, à Charles de Castillon : Homagium pro Karolo 
de Castillone comité, 1437 (Delphini, notaireà Aix). — Copia 
recognilionum de Cassitispro Karolo de Chastilione domino 
Albaneœ (reg. n® 53, aux arch. de TEvôché), et acquis plus 
tard par Pévéque de Marseille, en suite de l'échange de 1473 
avec le roi René. Ainsi, avant la Révolution, Cassis était une 
seigneurie de la manse épiscopale, et la paroisse était la 
prébende d'un des chanoines de la Major (Calendr, spirit. 
1713, pag. 188). — Les Prêcheurs de Marseille avaient la 
directe de Cassis. Elle leur vint, partie de l'héritage de 
Gruillelmette Imberte, fille de Constance de Saint-Gilles et 
de noble Pierre Imbert ; partie par échange avec Bellette 
Andréa, veuve d'Amalric de Montpellier, qui avait eu part 
audit héritage (reg. n® 2, aux arch. des Prêcheurs). 

Dans la circonscription départementale faite par la loi 
du 22 décembre 1789 (8 janvier 1790), Cassis et la Pêne 
formaient le 7' canton du 3* district des Bouches-du-Rhône. 

L'Université de Cassis était administrée par des consuls ; 
ses armoiries sont à une crosse d'argent posée en pal, 
accostée de deux poissons du même, aussi en pal. 

Cassol (Le), (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de la 
Bouquière. — Casson, 1639 (cad. d'Allauch). — Cassol , 
1727 (ibid.). 

Cast (Le), (lieu dit), com. de Marseille , qr. de Saint- 



— 90 — 

Marcel, près Tancien château. — Cm^tengut , 11 juin 
1299 (acte notarié). — Le Cast, 3 février 1615 (reg. aux 
arch. del'Evôché). 

Castagne (La), p., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe, 1790 (cad.). 

Castagne (La) , (lieu dit), com. d'AUauch, 23 juin 1663 
(acte notarié , à AUauch) . 

Castagnière (La), p., com. de Marseille, qr.deChâteau- 
Gombert, 5 janvier 1767 (reg. aux arch. de la Major). 

Castan , torrent qui se jette dans rHuveaune, com. de 
Marseille, qr. de Saint-Marcel , 29 août 1579 (acte aux 
arch! de FEvôché). — Fïeuo: château de Saint- Uarcel sive 
Castan, 4 octobre 1636 (ibid.). 

Castan (lieu dit), com. de Saint-Savournin, 21 février 
1745 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

Castellan (Le), (lieu dit), com. de Cassis. — Lo Cas- 
tellan, 28 décembre 1439 (acte aux arch. de TEvéché). — 
Al Castellar, 10 mars 1501 (ibid.). 

Gastelanous (Les), (lieu dit), com. d^Allauch , 1636 
(cad. d'AUauch). 

Castelans (Les), h., com. d'Auriol. 

Castelas (Le), b. , com. de Marseille , qr. des Aygala- 
des. — Castellarium vêtus , 1037 (cart. de Saint-Victor, 
n® 53). —- Lo Castelar, 8 mai 1289 (ch. aux arch. munici- 
pales). — Castellar Serveriorum, 12 octobre 1309 (ibid.). 
— Castellar de Sérveriis, 4 août 134*5 (acte notarié). — 
Colle appelée lo Castellar, 2 septembre 1437 (reg. aux 
'arch. de TEvéché). — Le Castelas, 31 mai 1400 (ibid.). 

Castelas (Le) , château en ruines , com. de Saint- 
Savournin. 

Castelas (Le), château en ruines, com. de Belcodëne. 



— 91 -^ 

Gastel-Jusiou (lieu dit), com. de Marseille, gr. de Saint- 
Antoine, près lesMaillans. — Vallon de Vay yutz, 7 mars 
1324 (acte aux arch. derEvôché).— Vay jus, 4 août 1343 
(ibid.). — Gasteou Jusiou, XVIP siècle (plan msc. du terri- 
toire de Septèmes, aux arch. de la Major).— Le Cap Juif, 
31 juillet 1551 (acte aux mômes archives]. 

Gastellar (Le) , montagne , com. d'Auriol, limite du 
territoire vers Saint-Zacharie. — Mons de Castellar^ è 
décembre 1285 (ch. aux arch. de Saint- Victor). 

Castellb (La), p., com. de Roquevaire, qr. deClauvier, 
9 juillet 1614 (acte aux arch. de Saint- Victor). 

Casteou-Neou, b. , com. de Marseille, qr. des Camoins. 

Castillon (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Chdteau- 
Gombert, 16 septembre 1595 (reg. aux arch. de la Major), 

Catalans (Les) , anse, com. de Marseille , qr. de Saint- 
Lambert. — C'était, en 1557, le lazaret ou vieilles infirme- 
ries ; des pêcheurs catalans, qui vinrent s'y établir vers 
1663, après que le lazaret eut été transféré près d'Arenc , 
lui ont laissé le nom de leur petite colonie. 

Catin (La), p., com. de Marseille, qr. de Montredon, 
1790 (cad.). 

Catoule (La), p., com. de Marseille,qr. de Saint-Julien, 
1790 (cad.). 

Caucadis, qr.rL, com. de Marseille, qr. du Rouet. — 
Al Cacadiz , 1097 (cart. de Saint- Victor, suppl. inédit). — 
Terra de Calcaditio ai ilrcw5, 17 avril 1164 (privil. du 
Chapitre de la Major). — Ca/cadi^, 19 août 1310 (acte 
notarié). — ,Cauquadis, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. 
de la Major). — Caitcadis ^ 1657 (reg. aux archives des 
Prêcheurs). 



- 92 - 

Gaudours (Lbs), coll. , com. de Marseille, qr. de Séon , 
1750 (plan de Chevallier). . 

Cau-Gros , Tua des sommets des montagnes de la Gra- 
dnle, com. de Marseille, 1750 (plan de Chevallier). 

Gâulier (Le), h. , com. de Marseille, gr. des Çamoins. 

Caunet (Le Grand et le Petit), hameau qui se trouve 
sur la hauteur qui domine au sud-est le territoire de 
Roquefort. On appelle aussi de ce nom le torrent qui 
entoure le territoire au milieu duquel est bâti le village 
de Ceyreste. Il commence au hameau du Grand-Gaunet , 
arrose les communes de Ceyreste et de La dotât et se jette 
dans la mer près la Batterie Saint-Jean. — CiUnitium, 31 
octobre, cire. 965-977 (cart.de Saint-Victor, n* 23).— Coio- 
nicium, 1021-1032 (ibid., n" 98), --Colonicum, déc. 1025 
(ibid. . n. 100)! — Balma de Gonilio, 1021 (ibid. , n« 98). 

Gaus (Le), (lieu dit), com. de Roquevaire. — La Caulœ^ 
5 février 1549 (acte aux arch. de Saint-Victor). — Colla 
del CauSj 8 novembre 1452 (ibid.). 

Causanebr (Le), p., com. de Marseille, qr. de Notre- 
Dame-de-la-Garde, 1790 (cad). 

Causari ou Cesari (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de la 
Tirane. 

Cauvelle , qr. ri. , com. d'AUauch, qr. de Peire-Peissot. 
— Calvella, 17 juillet 1305 (acte notarié). — Cauvelle, 20 
juin 1608 (acte notarié à AUauch). — Canvely (cad.). 

CAtmÈREs (Les) , h. , com. d'Allauch, qr. des Mont- 
blancs. — Cauvière, 1727 (reg. aux arch. de la Major). — 
Vallon de Cauvière, 1812 (plan msc. des terres gastes). 

Gauvin (Le), (lieu dit), com. de Cassis, 16 juillet 1597 
(reg. aux arch. de ITEvôché). 

Gauvinb (La), p., com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe 
1790 (cad.). 



« 9?- 

Gauvine (La) y b, , com, d'Allauch, qr. de Tourdinau. 

Gavaillon (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon , 
joignant le rivage. — Al Cavalhons , 31 mars 1298 (ch. 
auxarch. municipales). — Cavalhonij 16 juin 1298 (acte 
notarié). 

Cavalcades (lieu dit), com. de Marseille, qr. du Ganet. 

— Las CavalcadaSf 1288 (acte notarié). — Las Cavaicatas, 
8 juillet 1302 (acte notarié).— Quavalcadas, 12 décembre 
1331 (ch. aux arch. de la Major). » QuavcUquadaSj 21 
février 1332 (ibid.). 

Gavaleiue inférieure (lieu dit) , com. de Marseille , 
terre possédée par les chevaliers du Temple, qui se trou- 
vait à Tendroit où existe aujourd'hui le Jardin Zoologique. 
— Cavallaria soteyrana. 1278 (ch. aux arch. municipales). 

— Cavallaria inferior, 1311 (ibid.). — Lo Jarret de sant 
Bauzili alias la Cavallaria sobejfrana , 29 avril 1471 
(acte aiix arch. de la Major). 

Cavalerie supérieure (lieu dit), com. de Marseille.— 
Possession des chevaliers de S|^1rJean-de-Jérasalem , 
où ces HospitaUers aivaient une tour, Turis superior Cava^ 
larie, 17 avril 1256 (ch. auxarch.dè TEvôché), qu'on appe- 
lait lo Tor, 31 juillet 1328 (acte notarié), ou Tour deBabi- 
lone, 7 juin 1399 (ch. aux arch. de TEvôché). — Divei;8es 
parties de la Cavalerie Supérieure se trouvaient cependant 
sous la directe des Trinitaires. — Les actes désignent cette 
localité comme étant tantôt dans le quartier de Saint- 
Jérôme, vers Saint-Mitre, tantôt à Montolivet, vers Saint- 
Barnabe. — Cavallaria sobeyrana, 15 mai 1297 (ch. aux 
arch. dePEvôché). — Cavallaria superior, 13 janvier 1310 
(acte notarié). — Caballerie sobeyrane, 7 juin 1399 (ch. 
aux arch. de TEvôché). — La Cavaleria subeirane sive 
Saint-Jérôme, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la 
Major). — Voy. Montolivet, 



— 94 -^ 

Gavallerib (La), colline , com. de Marseille , qr. de 
Montredon. — Colla vocata Cavallerie, 20 août 1431 (ch. 
aux arch. municipales). 

Qavanhac, b. , com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe, 
1790 (cad.). — Poulhariès de Gavanhac, propriétaire. 

Gavasse (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien. 

— La Couasse, 1732 (reg. aux arch. de la Major). — La 
Gavasse, 17 août 1768 (ibid.). 

GAVAU,qr. ri., partagé par la limite qui sépare les 
territoires d'AUauch et de Château-Gombert. — Peudum 
CaftaWt, mars 1207 (ch. aux arch. delà Major). — Al 
Gavai, 1 octobre 1288 (acte notarié) .— Lo Gavall , 27 
janvier 1461 (ibid.). — Gavau, 1691 (cad. d'Allauch). — 
Gaveau , 15 novembre 1764 (reg. aux arch. delà Major). 

— Les Gavaux , 1750 (plan de Ghevallier). — Gavaou, 
(cad.). — • Mont appelé le Gavau, 1691 (cad. d'Allauch). 

Cavissat , qr. ri. , com. de Marseille , qr. de la Gape- 
lette, près le Moulin des Prêcheurs. — GaviszaCj 6 octobre 
1228 (ch. aux arch. municipales). — Gavisac, 13 dé- 
cembre 1383 (acte notarié). — Gamisac, 12 décembre 
1343 (ch. aux arch. municipales). — GorvisaCy 3 décembre 
1343 (ibid.). — Gavissac, 15 décembre 1350 (ibid.), — 
Gavisas, 4 juin ^1339 (acte notarié). — Gavisas alias lo 
Glaus de Brunet, 20 octobre 1437 (ch. aux arch. de la 
Major). — Quaviscat , 24 février 1343 '(ibid.). — Le 
Gavissatj 22 janvier 1602 (acte d'atterminage).— Gavissar, 
11 juillet 1701 (reg. deTEcrit.). 

Gayole (LA),b., com. de Marseille, qr. des Martégaux, 
1790 (cad.). 

Gayole (La), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 1790 

(cad.) 

Gatolet (Le), b., com. de Marseille, qr. des Accates. 



-- 95 — 

* Gazalis (lieu dit), com. de Marseille , qr. de Mazar- 
gues, 1113 (cart. de Saint-Victor, n* 1100). 

Gazallous (lieu dit), com. de Roquefort. — CazcUlouXj 
6 février 1549 (acte aux arch. de Saint-Victor).— Sca//ow5, 
1" août 1559 (ibid.). • 

Gazes (Les), h. , com. de Marseille, qr. des Accates. 

Gazette (La), (lieu}dit), com. d'Allauch, qr. de Gueire- 
don. — La Gazette vieilhe, 1659 (cad. d'Allauch). 

Gazonb (La), p., com. de Marseille, qr. de Notre-Dame- 
de-la-Garde, 1767 (reg. aux arch. de Saint-Victor); à 
Suon dit Gazon. 

Gendrolier (Le), plaine pierreuse, com. de-Geyreste, 
entre le quartier de Romagoa et la plaine de Mentore, 3 
avril 1663 (acte aux arch. de Saint- Victor) . 

Gèpe (La), p., com. de Marseille , qr. de Sainte-Marthe, 
1790 (cad.). 

Gerise (La), b., com. de Marseille, qr. des Gamoins. 

Gerisier (Le), ruisseau, com. de Peipin; se jette dans le 
Merlancon. 

Geyrestb, canton de La Ciotat. — Citharista, 417 [Epist, 
V, Zozimi papœ), — Villa Ceziresta in comitatu Massi- 
lieuse, 1021-1032 (cart. de Saint- Victor, n* 98). — Ceze- 
re^^a, décembre 1025(ibid.,n" 100).— Ce^ore^fa, cire. 1045 
(ibid., n* 25).— Ceseresta, 1047 (ibid., n" 30). — Ce^omto, 
septembre 1191 (ibid., n*942). — Ceïam/a, 4 juillet 1079 
(ibid., n* 843). —Sezarista, 11 août 1343 (ch. aux arch. 
municipales). — Sezerasta,9 ma.rs 1243 (ibid.). — Sere^^e, 
10 juin 1568 (acte aux arch. de Saint- Victor). — Cireste, 
2 juin 1571 (ibid.). — Cayre^^e, 10 juin 1662 (ibid.). — 
Seireste [Affouag, de 1698). — Ceyresle, 6 novembre 1592 
(acte aux arch. de Saint- Victor). — Geyreste et La Giotat 
n'ont formé longtemps qu'un seul territoire qui était , au 



— 96 -- 

XI* siècle, plus étendu qu*il n'est aujourd'hui , puisqu'il 
aboutissait jusqu'au torrent de Vanières (Lavaneras)^œia. 
deCeyreste et Saint-Gyr; c'estàpartirdeslettrespatentesdu 
12 juin 1675 (reg. Ruffus de la Cour des comptes, fol. 196) 
que les deux cités ont été séparées pour former deux com- 
munautés distinctes. Jusqu'à ce moment, La Giotatdépend 
de Geyreste ; mais la position plus avantageuse du port 
de mer ayant accru ses ressources, et par conséquent sa 
population, La Ciotat est devenue chef-lieu de canton et 
Geyreste a été relégué au rang de simple commune. Il y 
a donc eu entre ces deux localités, et pendant plusieurs 
siècles, désintérêts et une existence politique commuas. 

On suppose que Geyreste est une colonie marseillaise 
qui a été fondée vers l'an 160 avant Jésus-Ghrist, lorsque 
Sextius Galviuus eut cédé aux Marseillais la côte que les 
Salyens venaient d'abandonner. Son nom a évidemment 
une origine grecque. Ktôuftoriiç, [Citharistà], 

Le territoire de Geyreste dépendait du comté de Mar- 
seille (cart. de Saint-Victor, n^ 98) ; plusieurs parties en 
furent cédées à l'abbaye de Saint-Victor : le reste demeura 
dans la maison de Baux et la seigneurie en fut mise au lot 
de Hugues de Baux , lors du partage du 14 juin 1212. Le 
lieu de Geyreste ayant fait retour au comté de Provence, 
entra dans la viguerie d'Aix ; la reine Jeanne en fit don à 
l'abbé de Saint-Victor, en reprise de 150 livresque celui- 
ci percevait pour avoir fait abandon de ses droits dans la 
succession du vicomte Roncelin. Gette donation eut lieu 
par lettres du 14 mai 1365, insérées au reg. Viridis de la 
Gour des comptes, fol. 177, et, à partir de ce moment, 
l'abbé de Saint-Victor fut seigneur de Geyreste sous la 
suzeraineté du comte de Provence ; il y exerçait la juri- 
diction, sauf les cas royaux et les premières appellations. 
Les habitants de Geyreste avaient toutefois le droit de 
s^assembler en communauté et de s'administrer par des 



— 97 — 

consuls. Cet état de choses, mal défini d'abord, a été réglé 
par une transaction à la date du 30 juillet 1434 entre les 
habitants de Geyreste et Guillaume du Lac, abbé de Saint- 
Victor (acte aux archives communales de Geyreste). A la 
Révolution de 1793, et par suite de Torganisation dépar- 
tementale^ Geyreste a fait partie de l'arrondissement de 
Marseille. Sur une surface de 2304 hectares, la commune 
de Geyreste en a seulement 409 de cultivables ; les 1895 
hectares restants se composent de forêts et bois de pins qui 
appartiennent presque tous à la commune. 

Sous le rapport ecclésiastique, Geyreste dépendait de 
Farchevéché d'Arles, dans le cinquième siècle (Epist. Y 
Zozimi papœ). A une époque inconnue, il a été remis à 
Tévôché de Marseille, dont il n'a plus été séparé, mais 
comme prieuré de la mense abbatiale de Saint-Victor. 

Le château qui dominait la ville , et dont il reste des 
ruines, a été détruit en 1592 par le duc d'Epernon. — Les 
collines communales sont divisées en deux cantons :1e 
2)e/7fen5 ou Z>6t;en*, subdivisé en 17 quartiers; la Colle- 
Noire, subdivisée en 8 quartiers.— U n'y a point de bâtisse 
importante; la population agricole habite le village. 

Ghâbaude (La) , b., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite, 1790 (cad.j. 

Ghabkrt (lieu dit), com. d'Allauch, 1636 (cad.), 

Ghagons (La), b:^ com. de Marseille, qr. de Saint- 
Louis, 1790 (cad.). 

Ghailan, calanque entre TEstaque et la tour Saumati, 
1787 (Dict. géograph. d'Achard). 

Ghaiz, b., com. de Guges. 

Ghallonb (lieu dit), com. de La Giotat, 1793 (reg. des 
biens d'émigrés). 

7 



Ghanatjx (Le8), h., com. d'Allauch, qr. des Monthlancs. 

— Chanaudy 1717 (acte auxarch. d'AUauch). — Chanau, 
1 750 (plan de Gheyallier) . 

Chantons (Les), h., com. d'AUauch, gr. de la Tirane. 

Chapeau-Rouge (Le), p., com. de Marseille, qr. des 
Aocates, 1790 (cad.). 

Chapelette (La), b., com. de Marseille, qr. des Ca- 
moiûs.- 

Chapelette (La), coll. de File de Ratoneau. 

Chapelle (La), b., com. de Marseille, qr. de Montre- 
don, 17^0 (cad.). 

Chapelle (La), église du qr. ri. de Tournon, com. 
d'AurioL 

. Chapelle-vieille (La) (lieu dit), com. d'AUauch, 1727 
(reg. aux arch. de la Major). 

Chapitre (Le), p., com. de Marseille, qr. de la Gapelette, 
28 avril 1791 (reg. des biens d'émigrés). 

E 

Chappes (Les), h., com. de MarseiUe, qr. des Olives. 

Charbonnière (La), b., com. de MarseiUe, qr. de Châ- 
teau-Gombert. 

Charbonnières (Les), qr. ri., com. de Gréasque. 
Chargelt, b., com. de MarseUle, qr. des Camoins. 

Charles (Les), h., com. d'AUauch:, qr. de la Tirane. 

— Baume dite de Charles, 1691 (cad. d'AUauch). —Saint- 
Charles, 1793 (reg. des biens d'émigrés). 

Charpinslle (La), b., com. de MarseiUe, qr. de Montre- 
don, 1790 (cad.). 

Charret, qr. ri., com. d'Aubagne. 

Charrier, b.,com. de Marseille, qr. de la TreUle. 



— 99 — 

Ghartrbusb (La), b., com, de Marseille,. qr. de Sainte- 
Marthe. 

Chartreux (Lbs), qr. ri. et église, com. de MarseiUe, . 
gr. de Saint-Just ; a pris son nom du couvent fondé par 
la Chartreuse de Villeneuve, le 22 janvier 1633. — L'église 
a été consacrée le 11 décembre 1702. — Les Chartreux 
furent reçus à Marseille par le Conseil de Ville, le 14 no- 
vembre 1632 (Calend. de 1713, page 175). 

Chataude (La), p., com. de Marseille, gr. de Sainte- 
Marguerite, 1790 (cad). 

Château (Le), pointe de rochers qui s'avance dans la 
mer, au quartier du Pignier, où se trouvait Fancien Cew- 
trum qui était jadis la citadelle de Cassis; il y a au- 
jourd'hui la batterie du Lombard. — Terra al Cckstel^ 28 
octobre 1486 (reg. aux arch. de rÉvôché). — Al Lombart 
propre Castrum, 10 mars 1501 (ibid.). — Le Château, 15 
juiUetl597(ibid.). 

Château (Le), b., com. dePeipin. 

Chateau[(Le), b., com. de Saint-Savournin. 

Château (Le), f., com. deBelcodëne. 

Château (Le), b., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
Henri, 1790 (cad.). 

Château (Le), b., com. de Roque vaire. 

Château (Le), com., de Marseille, qr. de Sainte-Marthe, 
1790 (cad.). 

Chateau-Borélt (Le), ch., com. de Marseille, qr. de 
Mazargues, nom du propriétaire primitif. 

Château d'âlbertas, ch., com. deCrémenos. 

Château DE Cabre, ch., com. de Roquevaire. 

Château DE JoLV, b., com. d'Allauch, qr. de Sainte- 
Croix. 






— 100 — 
Château del'Évêque, coll., com. d'Aubagne. 
Château de Saint^Jean, ch., com. de Gémenos. 
Château de Saint-Joseph, ch., com. de Roquevaire. 

Château des Tours, ch., com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saiût-Henri, sur la hauteur avoisiaant la Yiste. 

Chateau-d'If, lie et fort en face du port de Marseille. — 
Hypea ywei (ile inférieure). — Pline (Hist. na^,III, 2), 
d'où dérive par contraction l'appellation actuelle. — 
Le château a été construit par François !•'. Le comman- 
dement en était donné à un officier qui portait le titre de 
capitaine du Châleau-d'If . Louis de Fourvillon fut le pre- 
mier investi de cet emploi qu'il occupa jusqu'en jan- 
vier 1539. — Voy. Iles de Marseille, 

Chateau-Pollet, ch., com. de Marseille, qr. de l'Esta- 
que. — Casteou Foulety 7 mai 1705 (reg. de l'Écrit.), nom 
du sieur de Chasteau-Fallet^ qui en était propriétaire. 

CHATEAU-&OMBERT, vill., com. do Marseille. — Podium 
quod Castellum Gumberti vocatur, 18 mai 1141 (bulle 
d'Innocent II, aux arch. de l'Évéché). -^ Ecdesia Castelli 
Gomberti, 25 mai 1163 (ch. aux arch. de la Major). — 
Castel Gombert, 15 décembre 1270 (ch. aux arch. de la 
Major). La possession de Ghâteau-Gombert fut confirmée 
à révoque de Marseille par la bulle précitée d'Innocent II 
et par les bulles d'Eugène III, de 1148, et d'Anastase IV, du 
30 décembre 1153. Sur la transaction du 25 mai 1163, 
l'église de Château-Gombert fut concédée au prévôt et au 
Chapitre de la Major, qui dès lors devint seigneur tempo- 
rel dudit lieu. 

Le territoire de Ghâteau-Gombert faisait anciennement 
partie de celui d'AUauch. Au mois de février 1 21 7, Ray- 
mond Bérenger accorda aux habitants de Chfiteau-Gom- 
bert une exemption de toutes impositions et voulut que 



•• • 



— 101 — 

lem* terroir fût uni à celui de Marseille (reg. PerdicU de 
la Cour des Comptes, fol. 234) ; mais cette disposition ne 
fut point exécutée, et dans les actes postérieurs qui portent 
délimitation des terroirs d'Allauch et de Marseille, c'est, 
sauf celui du 18 juillet 1551 (arch. du Chap.,liasseG. 78), 
à la limite du terroir de Château-Gombert que sont posées 
les bornes. Augsi un arrêt du Parlement, du 15 novembre 
1571, déclare que le quartier de Château-Gombert est du 
terroir d'AUauch. Mais des lettres patentes de Henri III, du 
12 août 1585, ayant uni Château-Gombert à Marseille, 
il intervint une transaction (6 juin 1595) entre le Cha- 
pitre de la Major, les habitants de Marseille et ceux de 
Château-Gombert, d*après laquelle la nouvelle annexion 
fut confirmée, et le Chapitre reçut en dédommagement 
une rente annuelle de 500 écus d'or. Cette transaction fut 
confirmée par arrêt du Parlement, du 14 mars 1614 (actes 
aux arch. d'AUauch). 

Dans la division départementale faite en vertu de la loi 
du 22 décembre 1789, 8 janvier 1790, le territoire de 
Château-Gombert formait le troisième canton du troisiè- 
nxe district des Bouches-du-Rhône, comprenant Château- 
Gombert, Sainte-Marthe, Saint-Jérôme, Saint-Just, les 
Olives, le Plan-de-Cuques, la Palud et Saint-Barthélémy. 

L'église de Château-Gombert a été rétablie une première 
fois, le 25 juillet 1351 (ch. aux arch. de TÉvêché) et en 
dernier lieu, le 1" février 1707 {CaL de 1713). 

Chateau-Jean, ch., com. de Roquevaire. 

Chateau-Payan, ch., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Pierre, 1790 (cad.). Il n'en existe plus de trace aujourd'hui. 
— Entrepris par le négociant dont il portait le nom, il n'a 
jamais été terminé. Commencé un peu avant 89, il n'avait 
que les quatre murs, lorsque son propriétaire monta sur 
l'échafaud. Le château resta ainsi abandonné pendant de 
longues années. Il figure dans le plan de Desmaret, levé 
en 1808. 



— 102 — 

Chatbau-Vbrt, ch., com. de Marseille, qr. d'Arenc, 
1790 (cad.). 
Ghaudelle, gr. ri., com. de Marseille, gr. des Grottes. 

Ghaulane (La), p.. com. de Marseille, qr. de Saint- 
Loup, 1790 (cad.). 

Ghaulane (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien. 

Ghaulière (La), p., com. de Marseille, qr. deMazar- 
gués, 1790 (cad.). 

Ghaume (La) (lieu dit), com. de Roquevaire, 14 mars 
1741 (arch. de Saint- Victor). 

GHAusmE (La) b., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Ghat^ b., com. de Guges. — Nom du propriétaire. 

Gh£min(Le) (lieu dit), com. de Guges. — Lo CamM, 4 
janvier 1440 (ch. aux arch. de TEvôché). 

Ghemin (Le) (lieu dit), com. de Gassis. — Lo Camin^ 28 
décembre 1439 (acte anz arch. de l'Evéché). — le Chô- 
min, 1509 (ibid.). 

GHEMm-D'ÂLLAUGH, p., com. do Marseille, qr. des Cail- 
lols, 1790 (cad.). * 

Ghemin de Gardanne, torrent, com. de Peipin. 

Ghemin de laGroix, com. de Geyreste. — n commence 
à la place Saint-Louis, se dirige vers La Giotat^ en passant 
par le ruisseau de Saint-Jean qu'il traverse, la montée de 
la Groix et il aboutit à la propriété Saint-iBstëve, au lieu 
dit Ghabaud. 

Ghemin delà Garde ou de la Montre (lieu dit), com. 
d'AUaucb, qr. du Plan-de-Guques. 

Ghemin de la Réserve (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de 
Picbauns, 



— 103 - 

Chemin de la Verte (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de 
Peire-Peissot. 

Chemin de PncpRAOu (lieu dit], com. d'ÂIlauch, gr. de 
Sainte-Croix. 

Chemin de Sainte-Catherine, com. de Ceyreste. — Part 
du village et se dirige vers La Ciotat. 

Chemin des Bousquetiers (Ueu dit),' com. d'Aliauch, qr. 
de Tourdinau. — Chemin Bouscatierj i6&i (cad. d'Al- 
lauch), c'est-à-dire, chemin des Bûcherons. 

Chemin des Fonts-Damon, com. de Ceyreste. — Part du 
village, traverse le quartier des Fonts-Damon et aboutit 
aux Issarts, à la terre communale, au lieu dit Chemin 
Charretier. 

Chemin des Moulins, qr. ri., com. d'Aubagiie. 

Chemin des Pradbaux (lieu dit), com. d'AUauoh, qr. de 
Pichauris. 

CHBtfm-DB-yiLLAGS (Ueudit), com. d'Âllauebi qi. des 
Trois-Louis. 

Cheminiêb (La) y cal., île de Pomègues. 

Chemin-long (lieu dit), com. de Marseille, qr. ^e Saint- 
Mitre — Caminus longus, 31 mars 1292 (ch. aux arch. 
municipales). 

Chemin-Monneresg (lieu dit), com. d'AUauch. — Car^ 
reria Uonnaressa^ 11 novembre 1322 (ch. aux arch. de la 
Major).— Chemin Monneirès, 27 février 1768 (ibid.), c'est- 
à-dire Chemin des Meuniers , 

Chemins-d'Aubagne (Les), qr. ;*1., com. de Ceyreste. 

Chebon-Traversier, qr. ri., com. de Marseille, qr. de 
Sainte-Marthe. — Caminum traverserium, 23 juillet i 248 
(ch. aux arch. municipales). — lier traverserium, 17 
octobre 1351 (ibid.). — Camin traversier dé Sanià-Marta, 



- 104 - 

29 mai 1374 (ibid.). — Al traversier, 23 avril 1429 (ch. 
auxarch. de la Major). — Le grand traversier Sainte- 
Marthe, 1614 (acte d'atterminage). 

Ghemin-Traversier (lieu dit), com. de Roquevaire, près 
le vallat de Bourrian, 22 octobre 1740 (reg. auxarch. de 
Saint-Victor. 

Chevalière (La), b., com. de la Pêne. 

Cheval-Marin (chem. du], com. de Marseille, qr. de 
Saint-Pierre. 

GmcANARDE (La), b.yCom. d'Allauch, gr. desAubagnens. 

CmcouLETTB (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien et des Caillols. — La Gicoutelle, 1732 (reg. aux arch. 
delà Major). — La Chioulette (ibid.). -^ La Chicoulettej 8 
décembre 1768 (ibid.). 

Ghirouquet (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Pichauris, 
1659(cad. d'AUauch). 

Chobiette (La), p., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
André, 1790 (cad.). 

Chouquet, b., com. de Cassis. — Nom du propriétaire. 

Chouquette (La), b., com. de Marseille, qr. des Accates, 
1790 (cad.). 

Christols (Les) h., com. de Ctréasque. 

Cibillt(La), b , com. de Marseille, qr. de Mazargues, 
1790 (cad.). 

CiBON, b., com. de Marseille, qr. des Chartreux. —Nom 
du propriétaire. 

Cimetière (Le), b., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
Henri. 

Cimetière (Lb) (lieu dit), com. de Marseille, qr, de 
Sainte-Marthe. 



— 105 — 

GioTAT (La), chef-lieu de cant., an*, de Marseille; com- 
prend quatre communes : La Ciotat^ Cassis^ Ceyreste et 
RoquefoH, — Citharista portus (Port de Ceyreste). Itin. 
d'Antonin. — Civitas, 12 juin 1216 (ch. aux arch. 
municip). — Burgum castri de Gezarista^ 12 mai 1379 
(reg. Sclaponis de la Cour des comptes, fol. 75). — 
Castrum de la Ciotat, 22 octobre 1310 (acte notarié). — 
la Sieutat, 12 mars 1577 (arrêt du Parlement, aux arch. 
de Saint-Victor). ^ Burgum cifAtatis, 1365 (reg. Armorum 
de la Cour des comptes, fol. 37). — La Cieutatj 1560 (acte 
aux arch. de Saint-Victor). — Bourg de la Cité^ 1*' mai 
1555 (ibid.). — Castrum de la Cioutad, 16 mars 1600 
(ibid). — La Cieutas (sceau de la conmiunauté, sur un 
acte de 1665). 

La Ciotat est une forme du mot provençal cieutad, qui 
veut dire la cité. Le lieu de La Ciotat a longtemps 
été port ou bourg de Ceyreste ; ils ont eu une com- 
munauté et une môme maison commune, contractant 
et faisant leurs aSaires publiques d'un commun accord, 
comme cela résulte d'une transaction du 20 avril 1461 
(Jehan de Moustiers, notaire à OUioules) ; cela résulte encore 
de l'extrait d'aSouagement du lieu de Ceyreste, ne faisant 
qu'un seul aSouagement avec le Bourg de la Cité, comme 
bourg de Ceyreste. 

L'abbé de Saint-Victor était seigneur de La Ciotat; il 
nommait un juge et un viguier qui, conjointement avec 
les trois consuls dont le premier portait le titre de 
maire, administraient les affaires de la commimauté. — 
Voy. Ceyreste. 

La Ciotat était un siège d'amirauté. 

La cure a été érigée par Grégoire XI, le 22 mai 1374. 
Au terroir, il y a les chapelles de Notre-Dame-de-la-Garde 
et de Sainte-Croix. 



La Giotat était du diocèse de Marseille et continae d'ap- 
partenir à ce ressort ecclésiastique. 

Dans la circonscription départementale faite ea vertu 
de la loi du 22 décembre 1789 (2 janvier 1790], La Giotat 
formait le 8"* canton du 3** district des Bouches-du-Rhôi^ ; 
il comprenait : La Giotat, Geyreste, Roquefort et Juillans. 

Les aimoiriesde La Giotat sont: D^ argent à quatre tours 
liées Vune à Vautre par une courtine^ le tout au naturel, 
maçonné de sable: au-^essuSyOst le haut d'une crosse cAbO' 
Haie; en pointe, une mer au naturel sur laquelle est un 
Viùsseau. 

CffRîoïÈ (La), (Jr. ri., com. d'Auriol. 

GmoN, b., com. de Roquevaire. 

GivApô-VERDo {lieu dit), com. de La Giotat. 

GivBTJî (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. dç SainJ- 
Marcel, à Aygufi^-vives, — La Civeta, 7 février 1402 (ac|e 
au^ jarch. de TEvôché). 

Gi«AiE (La), b.,com. deGémenos. 

Clairettes (Les), p., com. de Marseille, qr. des Gaillolis, 
1790 (cad.). 

Glau (Le), p., com. de Marseille, qr. de Montredon, 
1790 (cad.). 

Glaous (Les) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Peire- 
Peissot. — Le Clauœ, 1636 (cad. d'AUauch). — Les Claux, 
18 septembre 1683 (arch. d'AUauch). — Le Clans du Puis, 
1727 (reg. aux arch. de la Major). 

Glapier (Le), b., com. deGémenos. 

Glapier (Le) (lieu dit), com. de Cassis, qr. de Nertë. — 
Le Clapier, 10 mars 1501 (acte aux arch. dePBvôché). — 
On désigne en Provence les tas de pierres sous le nom de 
clapier. Ces clapiers servent quelquefois ds termes pour 
marquer les limites de territoire. 



- 107 - 

GLAPmi (Le) (lieu dit), corn, de Oémenos, 1481 (acte de 
Dieuloufet, notaire à Aiz). 

Clapier (Le) (lieu dit), com. de Roquefort. — AU ClapieSj 
31 décembre 1439 (reg. aux arch. de rBvôché). 

Glapière (La), b., com. de Marseille, qr. des GaiUoIs. 

GLAPiER-âiRONoiN (licu dit), com. d'Aubague, qr. de 
Gallègue. 

Glapier-Guillaume-Andribu, com. de Marseille, dé- 
signant au quartier de Valbarelle la limite des territoires 
de Marseille et Saint-Marcel. — Clapier de don GutUdmi 
ÀndrieUj 20 avril 1288 (ch. aux arch. municip.). 

Glastrb (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, 
près Gadelone. — La Clastre, 14 janvier 1439 (acte aux 
arch. de TEvôché). — La Clastra, 6 décembre 1455 (ibid.). 

— Glaustrie, 9 novembre 1455 (ibid.). — Clastrie^ 27 no- 
vembre 1493 (ibid.). — La Clastro, 7 octobre 1636 (ibid.). 

— La Clauscra^ 4 octobre 1486 (ibid.). 

Glau (La), p., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 17 juin 
1770 (reg. aux arch. de la Major). 

Glau (Le), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien. 

— LaClaux, 16 mars 1699 (reg. de rficrit.).— le* ClauXj 
27 février 1786 (ibid.). — Le Clau, 1790 (cad.). 

Glaud (Le), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Menet, 
1790 (cad.). 

Glaud (Le bas et le haut), com. de Marseille, qr. delà 
Treille, 1790 (cad.). 

* Claus dau Dragon (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Sainte-Marguerite, 30 mai 1418 (acte aux arch. des Prê- 
cheurs). 

Glaus de Gardoka (lieti dit), com. d'Auriol, 1472 (àtte 
notarié). 



— 108 — 

^Glàus des Alamans (lieu dit], com. de Marseille, qr. de 
Lorri. — Clausum Alamanorum, 19 septembre 1472 (ch. 
aux arch. municip.). — Clos dels Alamans y 28 janvier 
1377 (acte notarié). 

Cladset (Lb), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien. 

— Quartier du Clausset, 1732 (reg.aux arch. delà Major). 

— Le Clauset, 21 septembre 1747 (ibid.). — Le Clauset, 
1790 (cad.). 

Glauson (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert, sur le bord de Jarret. — Clauson^ 22 janvier 
1767 (reg. aux arch. de la Major.).— Clauson, 1790 (cad.). 

Claussats (Les), p., com. de Marseille, qr. desMarté- 
gaux, 1790 (cad.). 

GLAtJVET (Le) lieu dit), com. de Cassis, qr. du Ghâteau. 

— Los CauveSy 28 décembre 4439 (reg. aux arch. de FÈ- 
vôché). — Al Clauvel, 29 décembre 1439 (ibid.). — Puech 
Clauvetyb mars 1482 (ibid.). — Le Clavet, 1505 (ibid.).— 
Le Clauvet, 14 novembre 1556 (ibid.). 

Glauvier (Le), qr. ri., com. de Roquevaire. — Clausum 
vêtus, 18 octobre 1338 (ch. aux arch. de Saint- Victor). — 
Glaus vielh, 27 août 1449 (acte aux arch. de la Major). — 
Clos Vieilhy 4 février 1549 (acte aux arch. de Saint- Victor. 

— Le Clauvier, 14 mars 1741 (ibid.). 

Glaux de Mourguet (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Séon, près Saut-de-Marot. — Colla de Monacho^ 1" no- 
vembre 1318 (acte notarié). — Colla Monachi^ 28 juillet 
1343 (ch. aux arch. de l'Evôché). — Colla de Monegue^ 
17 avril 1343 (ch. aux arch. municip.). — Colla deMona-- 
cabuSy 15 août 1392 (ibid.).— Colla de Morgue, 1365 (reg. 
aux arch. de TEvôché). — Claus de Morguet, 5 décembre 
1470 (acte aux arch. de la Major). — Claus de Monéguet^ 
24 décembre 1666 (ibid.). — Claux de Mourguet, 28 mars 
1515 (reg. aux arch. de TEvéché). 



— 109 — 

Glaux-Vbambil (lieu dit), com. de MarseiUe, qr. de 
Notre-Dam^e-la-Gtarde, près Gironde. — Claus Vermeilhj 
5 novembre 1416 (acte aux arch. des Prôcheurs). — Claus 
Ferme/, 10 avril 1560 (ibid.). — C/au« Vermeil, 24 dé- 
cembre 1666 (reg. aux arch. de la Major.). 

Claux-Vieux (lieu dit), com.de Marseille, qr. de Saint- 
Jusl, appartenant au monastère de Saint- Victor. — Clau- 
sum Velus, 4 septembre 1274 (ch. aux arch. municip.]. 

Claveâu, qr. ri., com. de Gréasque. 

Glavel, b., com. de La Ciotat. 

Glavelle (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Notre- 
Dame-de^-la-Garde, 1748 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Clos (Le), p., com. de Marseille, qr. des Camoins, 1790 
(cad.). 

Clos (Le), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 1790 
(cad.). 

Clos (Le), p., com. de Marseille, qr. de la Valentine, 
1790 (cad.). 

Clos (Le), b., com. de Gémenos. 

Clos (Le), qr. ri., com. de Roquevaire. 

Clos (Le), qr. ri., com. de Guges. 

Clos (Château du), b., com. de Marseille, qr. de la Rose. 

Clos des Pères Cahmes (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de la Belle-de-May. — Le Clos, 3 février 1696 (reg. de 
TEcrit.). 

Closson, qr. ri., com. de Cassis, dans la partie nord- 
ouest du plan. 

Cloutes (Les), qr. ri., com. de Marseille, qr. de Chà- 
teau-Gombert. — Lo Claux, 5 août 1530 (reg. aux arch. 
de TEvèché). — Le Cloutet, 16 septembre 1595 (reg. aux 






I 

arch. de la Major). — Les dates, 2 mars 1679 (ibid.). — 
Le Clausety 5 janvier 1767 (ibid.). — Les Cloutes, 29 dé- 
cembre 1764 (ibid). 

Gloz ob Bleng (lieu dit), corn, de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Glus (La)^ gr. ri. , com. d^AUauch, qr. de Montespin. — 
La Clusa, 28 janvier 1276 (ch. aux arch. de la Major). — 
Glausumclaustri, 10 mai 1298 (ch. aux arch. municip.) 
— La due, 23 novembre 1606 (acte notarié à Allauch). — 
La Toumbo, 1659 (cad. d'Allauch). — Za Tumbe, 1691 
(ibid.). — Vallon de la due, 1636 (cad. d'Allauch). 

Glué (La), vallon et torrent, com. de Marseille, qr. des 
Gamoins, qui se jette dans le vallat des Gapoutiëres. — 
dusa, 28 novembre 1399 (ch. aux arch. municip.). — 
Vallon de la Clué, 15 février 1455 (acte aux arch. de TË- 
vôché). — La Petite dué^ 17 novembre 1612 fibid.). — La 
dux, 1790 (cad.). 

Glue (La) (lieu dit), com. d'Auriol. — C/u^a, 47 no- 
vembre 1:285 (ch. aux arch. de Saint-Victor). — La duia, 
1472 (acte notarié). — ZaCwe, 12 juillet 1776 (acte aux 
arch. de Saint- Victor). 

Glubtte (La) (lieu dit), c'^m. d'Allauch, qr. des Madès, 
1636 (cad. d'AUauch). 

Gluine (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Antoine, 
1790 (cad.). 

GoDÈQUE (La), p., com. de Marseille, qr. de SaintJulien, 
14 août 1770 (reg. aux arch. de la Major). 

GoDOLLB (La), qr. ri. de la Penne-lës-Aubagne. 

GoDOUVE, ruiss.; com. de Peipin ; se jette dans le Mer- 
lançon. — Voy. Olives. 

GoDO)tELLE (La), b., com. de Marseille^ qr. de Saint- 
Marcel, 28 décembre 1667 (reg. aux arch. de la Major). 






- 111 - 

OotKiTB, b., com. de Cassis. 

Col dau Dugnbs, sommet d'une des collines de la Gar- 
diole, 1750 (plan de Chevallier). 

Col de Castel (lieu dit), com. d'Âubagne, 31 mai 1371 
(ch. aux arch. municip.). 

Col de Chazel, sommet d'une des collines de rfitoile, 
com. de Marseille, qr. de Baume-Loubière, 1750 (plan de 
Chevallier) . 

CoLE DE Bonnê-Vàst, sommct d*une des collines de Car- 
piagne, com. de Marseille, 1750 (plan de Chevallier). 

CoLE d'Esc ARY, colline de Saint-Cyr, com. de Marseille, 
1750 (plan de Chevallier) . 

Colin, qr. ri. etb., com. de Gémeûos. 

CoLLARET (lieu dit), com. de Roquevaire, qr. deGardy. 

— Al Collarès, 23 novembre, 1452 (acte aux arch. de Saint- 
Victor). — Als Gollarets, 8 février 1549 (ibid.). 

CoLUB (La), (heu dit), com. de Marseille, qr. d'Boures, 
18 mai 1772 (reg. aux arch. de la' Major). 

Colx4E-Bkunb (La), b(Hs de pins, com. de Marseille, qr. 
de Saint-Marcel, 179)0 (cad.). 

Colle-d'âmboux (lieu dit), com. de Marseille, qr'. de 
^hâteau-Gombert, près fiaume-Loubiëre. — Bastita Albo- 
^orum sive dels Alboassos alias Alborum, 6 mai 1528 (acte 
aux arcjii. de la Major). — ilco dan Bouc, 16 septembre 
1595 (ibid.). — Collet d'ilm6oua>, 9 janvier 1765 (ibid.). 

Colle de Carlet (Ueu dit), com. de Cassis, 13 octobre 
1536 (acte aux arch. de TEvôché). 

CojiLE DE Cla?els (Uqu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert, 20 avril 1288 (ch. aux arch. municip.). 

GoixE DE la Mergurine (licu dit)| com. de Roquefort, 
13 octobre 1486 (ch. aux arch. de TEvôché). 



— 112 — 

Colle de la Peirolârie, com. deMarseille; englobé dans 
le haut du qr. Breteuil, 24 déœmbre 1666 (reg. aux arch. 
de la Major). 

Colle de l'Aumône (lieu dit), com. d'Auriol. — Colla 
de rAlmoma, 1472 (acte notarié). 

Colle de Lentin, hauteur sur la limite des terroirs de 
Marseille et de la Pêne. — Colla del Lentill, 6 août 1290 
(acte notarié). — Collet du Lentin, 18 juillet 1551 (reg. 
aux arch de la Major). — Colle de Lantin ou Auriane, 
23 février 1618 (ibid.). 

Colle de l'Escout (lieu dit), com. de Roquevaire, 1758 
(reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Colle de Lieautâud (lieu dit), com. de Roquevaire ou 
Puech Gueyrandj 5 février 1549 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor). 

Colle d'Embouqudsr (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Montolivet. — Colla dan Boquier^ 12 mai 1278 (acte no- 
tarié). — Colla Boquerii, 20 avril 1287 (acte notarié). — 
Colla Danboquier, 23 septembre 1371 (acte aux arch. 
municip). — Colle den Boquier, 5 octobre 1315 (ibid.). — 
Colle Dambouquier, 24 décembre 1666 (acte aux arch. de la 
Major). 

Colle de Pellissier (lieu dit); com. de Marseille, qr. 
de Notre-Dame-de-la-Garde. — Costa den Pellica, 27 août 
1337 (ch. aux arch. de la Major). — Colla Pellicanij 1365 
(ibid.). — Plaine de Pellissier, 1790 (cad.). 

Colle de Ricard (lieu dit), com. de .Cassis, qr. de Buf- 
fernal, 13 octobre <556 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Colle de Tijze (lieu dit), com. de Marseille^ qr. de 
Saint-Julien, 10 août 1229 (acte notarié). 

"* Colle D'IsNARD-Gun^LAUME (lieu dit), com. d'Allauch, 
30 juin 1310 (acte notarié). 



- 113 - 

Colle du Pm (lieu dit], com. de Varseille, qr. Kotre- 
Dame-de-la-Garde, près Gironde. — CoUa del Pin^ib mars 
1333 (acte notarié). 

Colle NoniE, coll., com. de Ceyreste, en bois de pin, 
242 hect. environ. — Coualos Negros^ 1434 (acte aux 
arch. de Saint-Victor) . 

Colle Pélâds, sommet d'une des collines de Saint-Cyr, 
com. de Marseille, 1* février 1559 (acte aux arch. de 
l^vôché). — ColPielade, 1750 (plan de Chevallier). 

Colle Sarbasinb (lieu dit), com. de Marseille, qr. du 
Camas. — La Colla den Sarrayna, 8 octobre 1309 (ch. 
aux arch. municipales). — Colla domine Aycarde Sar-- 
racene, 21 juillet 1316 (ibid.). - Colla den AycartSaray^ 
na, 10 novembre 1326 (acte notarié). — La Colla Aycardi 
Sarracenay 6 avril 1341 (ibid). — La Colla de Naycart 
Sarrayna, 13 janvier 1401 (ch. aux arch. de la Major). La 
Colla dena Aycarda Sarrazina, 1383 (arch. municipales). 
— Colle Sarrasine, 1614 (acte d'atterminage). • 

CoLLST (Le), p., com. de Marseille, qr. de Saint-JoiUen, 
1790 (cad.).. 

Collet (Le) (lieu dit), oom. de Roquefort. ^ Lo Collet, 
31 décembre 1439 (reg. aux arch. de TEvôché). — La 
Colla, 13 octobre 1486 (ibid.). 

Collet (Le) (lieu dit), com. de Cassis. — Al Colet, 10 
mars 1301 (reg. aux arch. de TEvôché). — Le Coulet, 15 
juillet 1597 (ibid.). — La Colle de Caullet, 5 s^tembre 
1597 (ibid.). 

Colleta (La) (lieu dit), com. d'Auriol, 22 avril 1332 
(acte notarié) . 

Collet-Blanc (Le) (lieu dit), com. d'Allauch), qr. de la 
Bouquiëre et qr. des Aubagnéns. 

8 



— 114 — 

GoLLBT DB Maurin (lieudit), com. de Cassis, 5 septem- 
bre 1597 (reg. auxarch. de rEvôché). 

(jOllbt db Monnier (lieu dit), com. de Cassis. — Collet 
de MonierSj 13 janvier 1486 (reg. aux arch. de rEvôché). 
-- Collet de Cannier, 1512 (ibid.). 

* Collet de Reclusis (lieu dit), com. deMarseillO; gr. de 
Montredon, 30 août 1431 (acte aux arch. de la Major). 

Collet de Seraille (lieu dit), com. de Roquevaire, 5 
février 1549 (reg. aux arch. de Saint-Victor), Seraille sive 
le Coullet, 20 avril 1740 (ibid.). 

Collet du (trand-Cimeau, coll., com. de Peipin. 

ColleivRbdon, p., com. de Marseille, gr. de Château- 
Oombert, 26 mai 1766 (reg. aux arch. de la Major). 

Collet-Redon , coll., com. d'AUauch, gr. de Pi- 
chauris. 

Collombier (Le), coll., com. de Marseille, gr. de Saint- 
Marcel, près la Milliëre, 18 mars 1586 (reg. aux arch. de 
rEvôché). 

CoLLONGUE, val., com. de Cassis, gr. desRompides. 

CoLOBRE (La), coll., com. de Roguevaire. 

CoLOiiBE (La), cal., Ue deRatoneau. 

Colombets (Les) (heu dit), com. d'Allauch, gr. de la 
Salle. — La Collomballe ou les Colombets, 1636 (cad» d*Al- 
lauch). — La Coulombelle, 1659 [csià, d'Allauch). — Les 
Colombets, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

CoLOBiBiBR (Lb), gr. ri., com d'Aubagne. — Les Colomr- 
bierSy 8 septembre 1453 (acte aux arch. deTEvôché). — Al 
Colombier, 18 octobre 1476 (ibid.). 

CoLOBfBiBR (Le), b., com. de Marseille, gr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Golombqer(Lb), gr. ri., com. de MarseillOi gr. de la Ca- 



- 115 - 

pelette, près le Rouet. — Ager Columbarius, IX' siècle 
(descrip. mancip. monast. S. Salvatoris. Antiquitét 
de P Eglise de Mars., I, 303) . — Terra de Cduf^rs, 
1097 (suppl. inédit au cart. de Saint-Victor). — Clausum 
de Colomers, 1096 (ibid.). — Columbiers, 12 novembre 
1229 (ch. auxarch. de Saint-Victor). — Colombier, 1423 
(acte notarié) . — Columbrieres, 41 septembre 1300 (acte 
aux arch. des Prêcheurs). 

CioLOBfBiER (Le) lieu dit), com. de Marseille, qr. des Gail- 
lols, 14 septembre 1757 (reg. auxarch. de là Major). 

Colombier (Le) (lieu dit), com. de Cassis, près la plaine 
d'Oullier. — Lo bas Colombier, 28 décembre 1439 (reg. 
aux arch. de l'Evôché). — Le Colombier, 10 janvier, 1663 
(acte aux arch. de Saint- Victor). 

CoLOBiBiER (Le) (lieu dit), com. d'Auriol. — Columbe- 
rium, 30 décembre 1322 (acte notarié). 

Colombier (LE)yqr. ri., com. de Cuges. 

Colombiers (La.), montagne sur la limite du territoire 
de Marseille et Gignac. 

CoLOMBiÈRE (La), chaîne de montagnes qui enceint le 
territoire de Roquevaire sur la rive droite. Elle se lie au 
sud à la montagne de Garlaban et descend jusqu'au bord 
de l'Huveaune pour former les gorges du vallon de Saint- 
Vincent. — Balme de Colombier, 29 mars 1550 (acte aux 
arch. de Saint-Victor). 

Col-Simon, montagne qui sépare les territoires de Mar- 
seille, Gignac et les Pennes. — Col Simon, 1750 (plan de 
Chevallier). — Cossimon, 1830 (plan deDelavau). — La 
bastide construite au sommet du col Simon est précisé- 
ment au point de trois confronts des communes qui vien- 
nent d'être mentionnées ; de sorte qu'en entrant dans cet 
édifice isolé, on se trouve dans une pièce limitée par une , 



— 116 — 

cloison au milieu de laquelle est un pilier serrant de 
bonie. De chaque côté du pilier, on remarque une porte. 
D'un côté, on a accès dans une pièce dans la commune de 
Gignac ; de Fautre, dans une chambre appartenant à la 
commune des Pennes. La première pièce où Ton est entré 
fait partie du territoire de Marseille. 

* CoMBAS (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Sa^nt- 
Marcel, 1392 (acte aux arch. de TEvôché). 

GoBiTB (Le), p., com. de Marseille, qr. de Ssdnte-Mar- 
guerite, 1790 (cad.). 

rCoMTB (Lb), b., com. de Mcu:seille^ qr. des Âccates. 

CoBffTEs (Lbs), h., com. de Marseille, qr. des Gaillols. 
— Ce hameau doit son origine à des tenanciers du môme 
nom. et ses habitants portent encore le nom de Contes. — 
Terra que ten Bertrand Conte deS, Massel^b octobre 1486 
(reg. aux arch. de rEvôché). — Terra Francisci de Comtes 
Paradoreriij 16 décembre 1506 (ibid.). — Bastide des 
Comtes, 28 octobre 1636 (ibid .) . 

GoMTESSB (La), h., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert. 

GoNGLU [Le Grand BT le Petit), rochers au sud-est de 
nie de Jarres, com. de Marseille. 

GoNDAMiNB (La) [lieu dit), com. de Marseille, vers la 
jonction de Jarret et de rHuveaune. — Condamina , 
juillet 1076 (cart. de Saint- Victor , n* 87), — La 
Condamine, ISjanyier 1701 (reg. de l'Ecrit.). 

GoNDAMiNE (La) (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de Saint- 
Pierre. — Condamina, 10 août 1295 (acte notarié). — La 
Condamine, 1636 (cad d'AUauch). 

GoNDAMiNE (La) (lieu dit), com. d'Auriol, qr. de Vède. — 
La Condamina, 1472 (acte notarié). 



— 117 — 

GoNDAioNB (La) (lieu dit), com. de Cassis, qr. duPlan^-^ 
La Condaminaj 28 décembre 1439 (reg. aux arch. de 
l'Evôché). — La Compdamine^ 16 novembre 1556 (ibid.). 
-— La Condamine, 2 septembre 1597 (ibid.). 

GoNDAMiNE (La) (lieu dit), com. de Roquefort, 13 octo- 
bre 1486 (reg. aux arch. de rEvêché). 

Conférence (La), b., com. d'Allauch, sur Jarret, 1659 
(cad. d'ÂlIauch). 

Congé (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, près Cranillole, 1526 (acte aux arch. de la Major). 

ConîLhoux (lieu dit), com. d'AUauch. — Vallo de Conilh^ 
25 février 1308 (ch. aux arch. municipales). — Le Cont^ 
/AoMaî,1636 (cad. d'Allauch). 

* CoNNEGA (La) (lieu dit), com. de Roquevaire, 28 août 
1318 (acte aux arch. de Saint- Victor). 

Conquêtes (Les), qr. ri., coni. deCeyreste, qr. dil Def- 
fens. 

CoNSEnjiÈRE (La), p., com. de Marseille, qr. des Ca- 
moins. 

Conseillère (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Notre-Dame-de-la-Garde. — Las Consollas^ 26 février 
1289 (ch. aux arch. municipales). — Montaneade GoMulis,' 
12 juillet 1309 (ibid.). — Laa ConsoUes, 24 décémbrel666 
(reg. aux arch. de la Major) . — La Conseillère^ 1790 
(cad.). • 

CoNSOLiGNE (La), p., com. de Marseille, qr. de la Valen- 
tine, 18 septembre 1702 (reg. de FEcrit.). 

CoNTEissADE (Ueu dit], com. de Marseille, qr. de Saint*^ 
Julien. 

Contrôle (Le), p., com. de Marseille, qr. des Olives^ 
1790 (oad.). 



— 118 — 

Goocj DB Jarres, hauteur dans l'ile de Jarron. 
Corbeau (Le), cal. de Plie de Ratoneau. 

Corbière (La), pointe qui s^avance dans la mer^ au qr. 
de TEstaque, com. de Marseille. 

Cordelle (lieu dit), com. de Cassis, qr. de TÂrène, 30 
juillet 1597 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Cornanèves (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe, en dessus de la Mascaronne. — Corgnaneves, 27 
novembre 1272 (ch. aux arch. municipales). — Cornave- 
ne5,24juin 1279 (acte notarié). — Comhavenes, 7 février 
1294 (ch. aux arch. municipales). — ComaneveSj 23 
mars 1301. — Corgnanoves, 30 juin 1305 (ibid.). — Corna- 
nés, 28 novembre 1328 (acte notarié). — Cornhaynes, 14 
octobre 1331 (ch. aux arch. municipales). — Comoneves, 
12 janvier 1317 (ch. aux arch. de la Major). 

CoRNiTE (La), p., com. de Cuges. 

GoRONEL (Le), qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Giniès, vers la ville. — Terrador del Coronel, 18 novem- 
bre 1282 (acte notarié). — Coronellus, 13 janvier 1307 
(ch. aux arch. municipales). — Le Colonel, 1790 (cad.). 

CoRONELLE (La), p., com. do Marseille, qr. des Accates, 
1790 (cad.). 

*CoRT DEL8 HuaoNES (lioudit), com. d'AurioL, 1472 (acte 
dereconn.). 

Cort-Fayssat (lieu dit), com. d'Auriol, 1472 (teg. de 
reconn. d'Auriol). 

CoRTHEs (Las), coll. descendant de la chaîne de Bassan^ 
sur la limite des territoires de Roquevaire et de Géme- 
nos, 8 février 1549 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

Cos (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon. — 
Lo Cos y 15 septembre 1302 (ch. aux arch. municipales). 



— 119 — 

*- Al Col^ 3 septembre 1254 (ch. aux arch. de la Major). 

— Lo Cors, 1365 (reg. aux arch. de ITBvôché). — Lo Coas^ 
9juml399(ibid.). 

GosBfE(LÂ) p., com. de Marseille, gr. des Martéganx. 
1790 (cad.). 

GosifE (Le), p., com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe, 
1790 (cad.). V 

* Costa Petri-Lîque (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Arcs, 3 juin 1283 (ch. aux arch. municipales). 

* Costa RosTA6Ni-CoNSTANTii(lieu dit), com. de Marseille, 
qr. des Arcs, IX' siècle (cart. de Saint-Victor, n* 40). 

CosTE (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Cail- 
lols, 17 mai 1780 (reg. aux arch. de la Major). 

# 

CosTE (La) (lieu dit), com. de Cassis, qr. de Glauvier. 

— Las Costas destable, 28 octobre 1486 (reg. aux ar- 
chives de rÉvôché). — Las Castes, 1507 (ibid.). — Zo 
Costa, 1439 (ibid.). — La Cohassa, mars 1501 (ibid.). — 
lions de la Costa longa>, 13 mars 1501 (ibid.). — Las Cos^ 
fa*, 15jumetl597(ibid.). 

* CosteBalgora (lieu dit), com. deRoquevaire, 28 août 
1418 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

CosTE de Coutssinier (La) (lieu dit), com. de Cassis, 10 
mars 1501 (reg. aux arch. de rÉvôché). 

* CosTE DEL MouYNE (Heu dit), com. de Roquefort, 2 jan- 
vier 1439 (acte aux arch. de TEvôché). 

Coste-d^Orgnon (La) (lieu dit), com. de Cassis. — La 
Costa d^Ornhon, 5 mare 1481 (ibid.). 

CosTE RiaAUD, qr. ri., com. de Qémenos. 

Costes (Les), qr. ri., com. de Ceyreste. 

CosTEs (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Châ- 



teau-GrQmbart. Lq collet de la Coste^ 5 août 1530 (rçg,. aux 
arch. de FEvôché). — Les Costes^ 9 novembre 1764 (ibid.). 

GoTB (La), qr. ri., com. d*Aubagiie. 

GouALLE(Là), gr. ri., com. deCuges. 

GouÂNE (La), b., com. de Marseille, qr. Saint-Jérômeî 
1790 (cad.). 

Codasse (La) (lieu dit), com. d'Allauch. — Coassa, 22 
novembre 1304 (acte notarié). — La Oupassa, 14 mars 
1359 (délibér. municipale). la. Coa^^o, 1636 (cad. d'Al- 
lauch). 

GouDONBLLE (La) (liou dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel (reg. 164, fol. 136, aux arch. de FEvôché). 

GouDONELLB (La), p., com. de Marseille, qv. de Mootrer 
don, 1790 (cad.). 

GouDONELLB (La), p.; com. de Marseille, qr. de la Rose. 
GouDONELLs (La) (licu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Jérôme, 1790 (cad.). 

CouDONifiÈREs(LEs), p., com. de Marseille, qr. de Ghâr 
teau-Oombert 1 790 (cad . ) . 

GouBLLO (La), coll., com. deJa Pêne. 

GouBRP (La) (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de Peinou« 
-- Le Couerp, 1636 (cad. d'AUauch). — Nego Saume, 1659 
(cad. d'Allauch). — Le Couar* 1727 (reg. aux arch. de la 
Major) . 

GouFONNB, ruisseau, com. de Marseille. Il prend sa 
source près deMazargues et se jette dans TEuveaune. — 
Galphona, juillet 1173 (ch. aux arch. de la Major). — CcU- 
fone, 30 mai 1215 (ibid.). — Calfona, Jl* siècle (cart. de 
Saint-Victor, n' 85). — Çtialfona, 14 mars 1359 (délib: du 
Gonseil municipal) . — Lobac de Calfona, 14 août 1431 
(ch. aux arch. municipales). — Cauffone, 22 janvier 1602 



— 124: — 

(acte d'atterminage). — Tour de CoufonnCf 10 mai 1700 
(reg. de l'Ecrit.), 

GouBSTES (Lbs), b., com. de Marseille, qr. de^Cbâtew- 
Gombert, 1790 (cad.). 

GoNOUELLON (Oratoire de) (lieu dit), com. d'Allauch, gr. 
delaBourdomiière,'l691 (cad. d'Allauch). 

GouGUEs (Las) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Just, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

GouaNET(LB) (lieu dit), com. de Cassis. 

GouGouLiÈRE (La), qr. ri., com. de Roquevaire. — Ar- 
gilaqtieda, 23 octobre 1363 (ch. aux arch. municipales). 
— Cougolliere, 5 février 1549 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor) . 

GouGOURDE (La), b., com. de Gassis. 

GomssETTE (La), p., com. de Marseille, qr. des Gaillols, 
1790 (cad.). 

Goulet (Lou), coll., com. de la Pêne. 

GouLETTE (La), p., com. de Marseille, qr. des Gaillols, 11 
juin 1769 (reg. aux arch. de la Major). 

Gom.iN, auberge, com. de&émenos. 

GouLOMBE (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 1790 (cad.). 

GouLON (Plateau de), com. de Marseille, montagnes de 
Marsillaveire. 

GouLONGUE (La), bourg, com. d'Aubagne, 4 juillet 1542 
(reg. aux arch. de TEvôché). 

Gourante (La) (lieu dit), com. d*Allauch, qr. des Mont- 
blancs, 1717 (acte aux arch. d'Allauch). 

Courbière (La), batterie, com. de Mar&eille, vers la 



— 122 - 

limite nord-ouest du territoire, 1787 (Dict. Géograph. 
d'Achard). 

GoiJRGHONS (Lbs), b., com. d'ÂUauch, qr. des Mont- 
blancs. 

GouRLiou ou GouRTion, cal., com. de Marseille, qr. de 
Mazargues, 1790 (cad.). 

GouRPERiNE (La), qr. ri., com. de Qréasque. 

GouRREN (La), p., com. d^Aubagne, dép. de TAumône, 
6 janvier 1789 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

GouRT DE Mallat, com. de Marseille, qr. des Gamoins, 
chemin allant de Saint-Menet à la Valentine, 13 février 
1615 (reg. aux arch. de la Major). 

GoussETTE (La), p., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
André, 1790 (cad.). 

GousTADOu (Lou), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 
1790 (cad.). 

GousTANT, b., com. deGassis. 

GousTONE (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Bar- 
nabe, 1790 (cad.). 

GouTiATOu, qr. ri., com. deCeyreste, qi\ duDeffens. 
GouTié (La), pointe, île de Pomègues. 

GouTiaNAGs (Les) (lieu dit), com. d'Allauch , qr. des 
Journonnes, 1691 (cad.). 

GouTRAN, sommet de montagne, com. d'Auriol, qr. des 
Playes. 

GouTRONNE (La), f., com. d'Auriol, située vers le haut 
des montagnes traversées par le chemin allant d'Auriol à 
la Sainte-Baume, limitrophe du plan d'Aups. — Villa Co- 
briana, 9 février 984 (cart. de Saint- Victor, n' 70). — Co- 
toroy 1" mars 1035 (cart. de Sainir-Victor, n* 124). 



-. 123 — 

GouTDBB (La), b., com. de Marseille, qr. de GhÂteau- 
Gombert, 1790 (cad.). 

Coutures (Les), p., com. de Marseille, gr. de Saint- 
Julien, 1790 (cad.). 

Couvât (Le) (lieu dit), com. d'Allauch , qr. de Tôte- 
Rouge, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

Granillole (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, près Valbarelle. — Cranilhole, 7 février 1468 (acte 
aux arch. de TEvôché). — Vallon de Cranilholaj 1*' juil- 
let 1477 (ibid.). — Crenilhole, 25 septembre 1636 (ibid.). 
^Cresnilhole (reg. n* 164, fol. 120, ibid.). 

Crau (La), qr. ri., com. d'Aubagne. Plaine de safre qui 
s'étend entre le Beaudinard et les Paluns, et qui va s'a- 
dosser sur les collines de Sainir Jean-de-Garguier ; c'est 
dans cette plaine qu'est le hameau de Saint-Pierre, où 
était autrefois le Pagus LucrettAS. — La CraUj 28 jan- 
vier 1306 (ch. aux arch. municip.). — Crauc, 13 mai 1476 
(acte aux arch. de l'Evôché). — Crau de Lenze^ 4 juil- 
let 1542 (ibid.). — CrosdeLense, 1476 (ibid.).— La Crau 
deljubi, 17 octobre 1582 (ibid.). — La Croux, 1793 (reg. 
des biens d'émigrés). 

Crau (La), qr. ri., com. de Roquevaire. — La Crau del 
Pont, 30 mai 1322 (acte notarié). — LeCros sive la Crau, 
5 février 1549 (acte aux arch. de SainIrVictor). — La Crau 
ou GentiouXy 14 mars 1741 (ibid.). 

Crau de Gras, qr. ri., com. de Gréasque. 

Craux (Les), qr. ri., com. deGémenos. 

Creissar (Le), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 1790 

(cad.). 

Creissaud (Le), h. et qr. ri., com. d'Aubagne. — Creis- 
sacum, 8 janvier 1014-1019 (cart. de Saint- Victor). — 
En Creyssar, 20 mai 1467 (acte aux arch. de l'Evôché). -- 



— 12*- 

Cr^^^emou la Chlle Saint-Martin, 4 juillet 1S42 (ibid.).^— 
Creissaultj 1608 (ibid.).— Za Creissonnière^ 11 août 1501 
(ibid»). 

GnéMAiLLON, vallon, com. d'AUauch, aux terres gastesv 
1812 (plan msc). 

Grémats (Les) (lien dit), com. de Marseille^ qr. de Saint» 
Charles, 23 octobre 1699 (reg. de TEcrit.). 

Grès (Le) (lieu dit), com. de Gassis. — Lo Cres, 29 dé-^ 
cembrel439 (reg. auxarch. de l'Evôché). — Cres Despeh 
luca, 13 octobre 1486 (ibid.). 

Grès (Le) (lieu dit), com. de Roquefort. — Là Cres, 
13 octobre 1486 (ibid.) 

Creux de la Chaud, p., com. de Marseille, qr. de la 
Nerthe, 1790 (cad.). 

Crstâre, (jr. ri., com. deOréasque. 

Grig (La), pointe, île de Jarres. 

*GRmA, montagne, com. de Marseille, qr. deMontredon, 
XP siècle (cart. de Saint-Victor, n* 42). 

Cridde (La), colline, com. de Peipin. 

Crine (La), colline, lie de Pomègues. 

Croisière (Chemin de la), com. d'AUauch, qr. des Trois- 
Lues. 

Croix (La), p., com. de Marseille, qr. de Sahit*-Antoine^ 
1790 (cad.). 

Croix (La), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 1790 

(cad.). 

Croix (La) (lieu dit), com. d'AUauch. — La Groux^ 1659 
(cad.). — La Croix ^ 1691 (cad. d'AUauch). 

Croix (La) (Ueu dit), com. de Marseille, qr. d'EoureSi 
8 février; 1772 (re^. au;( arch». de la Major). 



— 125 - 

GRoa-DS*GAGHB (liou dit), comm. de Marseille, qr. de 
Saint^Herre. 

Groix-de-Reynier, h., com. de Marseille, aujourd'hui 
daos la ville. 

GROix-RouaE (La), h., com. de Marseille, gr. de Château- 
Gombert. — La CrouXj 1659 (cad. d^AUauch) .— La Croix, 
1691 (ibid.). 

Cboix (Les), qr. ri., com. de Cuges. 

Gros (Le) (heu dit), com. d'Âllauch, qr. de Martelène, 
1691 (cad. d'Âllauch). 

^Gros-Daniell (heu dit), com. de Marseille, qr. de Ma- 
zargues, 3 août 1304 (acte notarié). 

Gros de Bârrau (heu dit), com. de Marseille, qr. de 
Ghâteau-G[oml)ert. — Campus Barrertorum, 6 mai 1528 
(acte aux arch. de la Major). -— Gros de Barrail, juin 1693 
(acte d'atterminage). — CrQ$ de fiarrau, 12 mai 1758 (reg. 
aux arch. de la Major). 

Gros de Beau (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Gaillols. — Aquo de Beau, 1732 (reg. aux arch. de la Ma- 
jor). — Àcodebeau, 1768 (ibid.). — Gros de Beau, 8 mai 
1770 (ibid.). — Croues de Beau, 1790 (cad.). 

* Gros de Buas (lieu dit), com. d'AUauch. — Glausum de 
Buas, 26 mars 1298 (acte aux arch. municip.). — Grosum 
de Buas, 4 avril 1308 (ibid.). 

Gros de Gabrier (heu dit), com. de Roquefort. — Lo 
Ooes de Gabrier, 31 décembre 1439 (reg. aux arch. de 
TEvôché). — Al Cres deGabries, 31 octobre 1486 (iMd.). 

Gros de Gaval, qr. ri., com. de Cuges, 4 janvier 1439 
(reg. aux arch. de TEvôché). 

Gros de Chabaud (lieu dit), com. d'Aubagaie, qr. de 
Louve. — Gros de Ghabudàdyih mai44764^te'auKarGh. 



— 126 — 

municip.). — Gros dels Abaut^ 20 août 1521 (reg. aux 
arch. de TEvôché). — Gros de Chabin, 17 octobre 1582 
(Ibid.) 

Gros db Davin (lieu dit}, corn d'Allauch, 1636 (cad. 
d'Allauch). 

Gros de Oargos (lieu dit), com. d*Aubagne, qr. de Gal- 
lègues, 1608 (reg. aux arch. de rEvôché). 

Gros de Garin (lieu dit), com. d'Auriol. — Rupis de Po^ 
dio Garinoy 17 novembre 1285 (ch. aux arch. de Saint- 
Victor). — Crosum Garini, 8 mai 1322 (acte notarié). — 
Gros de Garin, 1472 (ibid.). 

Gros de GoumE, gr. ri., com. de Guges. 

Gros de Bureau (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Julien. — Gros de Thoreau, 11 août 1559 (reg. aux 
arch. de la Major). — Gros Taureau, 1732 (ibid.). — Gros 
de Bureau, 10 février 1674 (ibid.). 

Gros de Jannet, p., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Jérôme, 1790 (cad.). 

Gros de Jay (lieu dit), com. de Roquevaire. — Gruot de 
Gay ou Pied de Gerbaud, 5 février 1549 (acte aux arch. de 
Saint-Victor). — Gourt de Jay (ibid.). — La Chaume ou 
Gros de Jay, 14 mars 1741 (ibid.). 

Gros de Jean Janin (heu dit), com. d-Aubagne. — Gros 
de Johan Johanin, 18 octobre 1476 (acte aux arch. de 
rÉvôché).) — Gros de Jehan Janin, 19 août 1521 (ibid.).— 
Gros de Jean Jonin, 1608 (ibid.). 

Gros de las Vagas (lieu dit), com. d'Aubagne, près Ruis- 
sadel, 30 juUlet 1501 (ibid.). 

Gros del Fel ou del Féal (heu dit), com. d'Auriol, qr. 
de Sennhan, 1472 (acte notarié). 



— 127 — 

Gros db Hahonbt (lieu dit)^ com. d'Auriol, qr. de Vède, 
1472 (acte notarié). 

Gros db Mabasson (lieu dit], com. de Marseille, qr. de 
MoQtredoQ, 30 août 1431 (acte aux arch. municip.). 

Gros de Mat (lieu dit), com. d'Aubagae, près Ruissadel, 
15 mai 1476 (reg. aux arch. de rEvôchô). 

Gros db Miqubl (lieu dit), com. de Roquefort, 13 octo- 
bre 1486 (ibid.). 

Gros db Mourgau (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Gaillols, 11 juillet 1768 (reg. aux arch. de la Major). 

Gros de Noguiers (heu dit], com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, près Gadeloûe. — Gros de Noguiers, 8 dé- 
cembre 1455 (reg. aux arch. de TEvôché). — Gros de No- 
guies, 30 décembre 1392 (ibid.). — Gros de NouguieVj 3 
février 1615 (ibid.). — Gros dels Moyniers, 19 mai 1456 
(ch. aux arch. municip.]. 

Gros db Perricart (heu dit), com. de Guges, 4 juin 1439 
(acte aux arch. de TEvôché). 

Gros de Pignol (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Louve, 
17 octobre 1582 (ibid.). 

Gros de Ricard (heu dit), com. de Roquevaire. — Gro- 
sum de Rycardj 8 novembre 1452 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor). — Gros de Ricardy 4 février 1550 (ibid.). 

Gros dbs BÉauiNEs (lieu dit), com. d'Aubagne. — Gros 
de las BeguinaSj 15 mai 1476 (ibid.). 

Gros des Paies (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Marte- 
lène. — Gros des Peires ou des Paies oxiPeiers^ 1679 (cad. 
d'Allauch). 

Gros Loton (lieu dit], com. de Roquevaire. — Gros Lo- 
ton siw à la Gaux, 1549 (acte aux arch. de Saint-Victor). 
— Gros Lothon (ibid.). 



— - — 128 — 

Gros Rbtnibr, gr. rl., com. de Guges. 

Gros SAiNT-LAimENS (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
d'Arenc, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

Crotte (La) (lieu dit), com. de Cassis. — La Crota, 29 
décembre 1439 (reg. aux arch. de rEvôehé). — La Crotte 
sive Tibourgue, 4 août 1597 (ibid.). 

Crotbs (Lbs), p.,'com. de Marseille, gr. de Saint-Marcel, 
1790 (cad.). 

Crotbs (Lbs), h., com. de Roguefort. 

Crotes (Les), h., com. de Marseille. — Molendium de 
Crota, mars 1299 (acte notarié). — Pons de Crota, 28 
juin 1351 (délib. du Conseil). — La Crota, 20 juillet 
1343 (ch. aux arch. de TEvôché). — Bastide de la Pichone 
Crotté j 20 juillet 1575 (acte aux mômes arch.). — Quar- 
tier de la Crotte fy25 octobre 1602 (acte d'atterminage). — 
La petite Crotte, 1692 (ibid.). — Les Grotes, 1750 (plan de 
Chevallier). L'église de ce quartier portait le nom de Notre- 
Dame-de-la-Crotte (RufB, U, 286) ; elle était succursale de 
la cathédrale {Calend. de 171 3). 

Crotone (Haute et Basse), b., com. de Marseille, gr. de 
Saint-Menet. 

Croues (Lou), p., com. de Marseille, gr. de la Treille, 
1790 (cad.). 

Croues (Lou), p., com. de Marseille, gr. desAccates, 
1790 (cad.). 

Croues de Beou (Lou), b., com. de Marseille, gr. de 
Séon-SainIrHenri, 1790 (cad.). 

Crouet du Jas (Le) (lieu dit), com. de Marseille, gr. 
d'Eoures, 1"' avril 1775 (reg. aux arch. de la Major), 

Croûton (Le), montagne, com. de Cassis; sépare le bas- 
sin de La Ciotat de celui de Cassis. 



— 129 — 

Grodzillb (lieu dit), com. de Roquevaire, qr. de Saint- 
Estèye, 10 décembre 1600 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor). 

Gruveillier (Le), com. de Grémenos, partie monta- 
gneuse du territoire qui est entre le vallon de Guges et 
celui de Sain^-Pons. 

Gruveillier (lieu dit), com. deLaGiotat. 

GRnvEUiUER (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon. 
— Les Cruvelayrot, 20 mai 1315 (ch. aux arch. delà 
Hajor). 

Gruyère (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, près Aiguës- Vives. — La Crueya, 30 décembre 
1392 (ch. aux arch. de TEvôché). — Cruero, 1" août 1460 
(ibid.). — Cruyere. — Croye, 7 février 1468 (ibid.). — 
CruySj 20 septembre 1559 (ibid.). — La Covera , 13 jan- 
vier 1439 (ibid.). 

GucuRNi,b. , com. de Marseille, qr. de Ghâteau-Gom- 
bert. — Nom de propriétaire. 

Guestes (Les) , qr. ri. , com. de Marseille , qr. de Ghâ- 
teau-Grombert. 

Guettes (Les) (lieu dit), com. deGassis. 

Guges, canton d'Aubagne. — Le village de Guges était 
primitivement dans la montagne qui conduit au Saint- 
Pilon ; à la fin du X* siècle , les habitants transportèrent 
leurs demeures sur la colline de Sainte-Groix : la popula- 
tion ayant augmenté et s'y trouvant trop à Fétroit, il fut 
passé , le 11 mars 1509 (Antoine Bussonis , notaire à 
Signes), une transaction entre la communauté et Antoine 
de Glandevès, seigneur de Guges, pour transférer le vil- 
lage au lieu où il est aujourd'hui. Le quartier désigné pour 
le nouveau bourg s'appelait la Ferrage de Monsieur, — 
Villa qaœ didtur Cuja in comitatu Massiliensi , 15 octo- 

9 



— 130 — 

bre 1040 (cart. de Saint- Victor, n* 16). ^Cugia, cire. 1025 
(ibi(i.,no330). — Cma, 4 juillet 1079 (ibid., n-843).— 
Ecclesia de Chuia, 30 décembre 1153 (bulle d'Anastase IV, 
aux arch. de la Major). — Ecclesia Cuge, 25 mai 1163 
^ch. aux arch. de TEvôché). — Cuya , 11 décembre 1306 
(ibid.). — Castrum de Cugisin vicaria AqiAcnsij 8 février 
1378 (reg. Sdaponis de la Cour des comptes, fol. 66). — 
Cuiha, 16 décembre 1304 (acte notarié). 

Le château de Guges faisait partie de la vicomte de Mar- 
seille ; il entra plus tard dans la viguerie d'Aix, et un acte 
du 9 mars 1343 (Cour des comptes) constate la vente faite 
par Gilbert de Baux à Raymond Bérenger, comte de Pro- 
vence, de la partie qu'il possédait sur le château de 
Guges ; par suite de concessions ou d'usurpations succes- 
sives, le comte de Provence devint seigneur suzerain de 
Guges. D'un autre côté, par suite de la transaction du 25 
mai 1163, intervenue entre l'évéque de Marseille et le 
Ghapilre de la Major, celui-ci fut déclaré possesseur du 
môme lieu, et il en devint seigaeur sous la mouvance du 
comte de Provence ; les représentants des anciens vicom- 
tes de Marseille ne tinrent plus cette terre qu'en arrière- 
fief sous la directe du prévôt du Chapitre. Le comte 
d'Avelin Bertrand de Baux tenait Guges en cette qualité 
au commencement du treizième siècle ; mais il céda tous 
ses droits, par acte du 11 décembre 1220 (aux arch. de la 
Major) à Guillaume Vivaud, et le fief de Guges passa dans 
la famille de ce dernier et a été possédé successivement 
par Jacques, Guillaume et Louis Vivaud qui ont pris le 
titre de seigneur de Guges. — Guges a fait partie de la 
viguerie d'Aix, jusqu'au décret sur l'organisation dépar- 
tementale. Il appartient, depuis lors, à l'arrondissement 
de Marseille. 

Guges était et est du diocèse de Marseille. Robert de Man- 
dagot, évoque de ce diocèse, en établit la cure en 1349. 



— 131 — 

» 

L'église paroissiale a été Mtie en trois tempes différents : 
la grande nef en 1546, Taile droite en 1619 et l'aile gau- 
che quelques années plus tard. Les armoiries de Guges 
sont : Pctëcéy d'or et de gueules de six pièces, au chef d azur j 
chargé du mot Cujes d'or. 

GuGET (Le), h., com. de Guges. — G'estle lieu qu'occu- 
pait dans les premiers temps le village de Guges. 

CuismiiRE (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

GuLÂSSE (La), qr. ri., com. de Gémenos. 

GuQUE, com. de Guges, torrent qui découle des monta- 
gnes de Guges et arrose le bassin du terroir. Il prend sa 
source au dessous du Saint-Pilon, passe à Riboux et par- 
court deux myriamètres dans le territoire de Guges. 

GuRADETTE (La), p., com. de Marseille, qr. des Grottes, 
1790 (cad.). 

Curand (Le), p., com. de Marseille, qr. des Gaillols, vers 
la Salle, 23 juin 1768 (reg. aux arch. de la Major). 

GuRAOU (Le), p., com. de Marseille, qr. des Gaillols, 
1790 (cad.). 

GoRASSB (La), qr. ri., com. de Guges. 

Goret, b., com. de La Giotat. 

*GuRTES (lieu dit), com. de Marseille, 1" mai 1359 (acte 
aux arch. de Saint-Sauveur) . 

*CijJKïENiGi^A& (ecclesia beatœ Mariœ de), com. de Mar- 
seille, 10 avril 1363 (ch. aux arch. de l'Evôché) . 

Gyprès (Les), b., com. d'Auriol. 



— 132 — 



D 

Dalès (Les), h., com. de Marseille, qr. des Gaillols. 

.. Dallissone (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Ju- 
lien. — Dalissony 1742 (reg. aux arch. de la Major). La 
DcUissone, 31 décembre 1768 (ibid.). 

Dalmas, b., com. de La Ciotat. 

Dabib (La), p., com. de Marseille, qr. de Château-Gom- 
bert, à Puits-de-Gaud, 1790 (cad.). 

Da»ipoussb (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Gueyre- 
don. — Val den Posa, 4 août 1299 (ch. aux arch. de 
FEvôché). — Val Dampouse, 3 décembre 1607 (acte no- 
tarié à AUauch). — Dampouce, 28 mars 1663 (ibid.) — 
Val Dampousse ou la RagoiAssone, 1727 (reg. aux arch. de 
la Major). — DampouensOj 1636 (cad. d'Allauch). 

Darboussière (La), p., com. de Peipin. 

Dargale (La), b., com. de Roquevaire. 

Baumase (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
!lulien, 1790 (cad.). 

Dausseran (Le), valL, com. de Guges. 

David, qr. ri., com. de Guges. 

DAvmE (La), p., com. de Marseille, qr. de Notre-Dame- 
de-la-Garde, 1790 (cad.). 

DavictNon (La), p., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert, 1790 (cad.). 

Davin (Le), p., com. de Marseille, qr. de Notre-Dame- 
la-Garde, 1790 (cad.). 

Davine (La), b., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert. 



— 183 — 

DsBiÉ, pointe de l'Ile de Pomègue. 

Deguge, b., com. de Marseille, qr., de Château-Gombert. 

Deppend (Le), qr. ri., com. de Peipin. 

Depfend (Le), coll., com. de Roquevaire. 

Deffend (Le) ou Devens, coll., com. de Geyreste. Bois 
communaux de 1100 hectares, dont 100 environ aux pro- 
priétés particulières. 

Deffend (Le), l'un des sommets des montagnes qui do- 
minent le territoire d'Aubagne du nord-ouest au sud- 
est. — Petit Devens, 1476 (acte aux arch. municipales). 

Deffend, Deffend de Laigue, partie montagneuse du 
terroir de Gémenos qui est entre le vallon de Saint-Pons 
et le terroir de Roquevaire. 

Deffend (Le), qr. ri., com. d'Allauch, qr. desTrois- 
Lucs. — Defensum de Belpugeto, 20 août 1125 (ch. aux 
arch. de la Major). — Deffenset, 12 janvier 1298 (ch. aux 
arch. municipales). — Las Devessas, il novembre 1322 
(ch. aux arch. de la Major) ; le Devens 1659 (cad. 
d'AUauch). — Le Desvents, 1636 (cad. d'AUauch). — 
f^ Deffens, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

Deffens (Le), coll., com. deCuges. 

Deffens (Le), qr. ri., com. de Cassis. 

Deffensions (Les) (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de 
Beaudinard. — Desvens des Orts, 8 septembre 1453 (acte 
aux arch. de l'Evéché). — Deffenses des Orts, 1476 
(ibid.). — Deffensions des Orts, 23 mars 1629 (ibid.). 
— Defens Orlorum, 4 août 1501 (ibid.). — Les Deffen- 
sions, 1793 (reg. des biens d'émigrés). 

Deflotte (La), b., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert. - 



— 134 — 

Deidière (La), b., »coin. de Marseille, qr. de Saint- 
Antoine, 1790 (cad.). 

Delôrme (La), b., com. de Marseille, qr. des Eygalades 
1790 (cad.). 

Demande (La), h., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Jérôme. 

Demande (La), p., com. d'Aubagne. 

Desmonts, b., com. de Cassis, nom du propriétaire. 

* Desviador de Ginhaquo (Lo) (lieu dit), com. de Mar- 
seille, qr. de Séon, 12 mars 1349 (acte aux arch. de TEvô- 
ché). 

Détrousse (La), h., com. de Peipin. — Charles de 
Castillon, en qualité de baron d'Aubagne, conjointement 
avec le baron de Trets,et juspatron de la chapellenie de la 
Détrousse, territoire de Peipin, 1440 (reg, de Jean Del- 
phini, notaire à Aix). 

Deux-Frères (Les) (lieu dit), com. d'AUauch, qr. des 
Guonagues. — Dui fratres, mai 1288 (acte notarié). — 
Dos FrayreSj 9 mars 1360 (délib. du Conseil municipal). 
— Doux Frayres, 1636 (cad. d'Allauch).— Ie5 Deux Prai- 
res, 1727 (reg. aux arch. delà Major). 

Devenson (Le), versant méridional des collines de la 
Gardiole, com. de Marseille. — Plaine du Deversan, 9 fé- 
vrier 1650 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

Devilliers, b., com. de Marseille^ qr. desCamoins. 

Devise (La), b,, com. de Marseille, qr. des Accates. 

Dévots (Les), h., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
Henri. — Deveni domini episcopiy 18 février 1352 (ch. aux 
arch. de V'&yéçlh.é)^'- J)effensurn domini episcopi, 31 mai 
1391 (cb. aux arch» de la Major). 



— 135 — 

Devotte (La), b., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert. 

Dextre (Le Grand jçt lb Petit), p., com. de Marseillei 
qr. de Séon, près la tour Saumati, 28 octobre 1693 (reg. 
deFEcrit). 

Deydière (La), f., com. d'Aubagne. 

Dindoulet (Le), qr. ri., com. de Cuges. — Lo Val dan 
Dolet, 4 janvier 1439 (acte aux arch. de TEvôché). — Lo 
Val dan Dolier, 13 septembre 1521 (ibid.). — ValdeLa^v^ 
délier (ibid.). 

DoiR (Le), partie montagneuse du territoire de Géme- 
nos qui est au-delà du chemin de Toulon et qui tient à la 
chaîne de Roquefort. 

DoL, b., com. de Roquevaire. 

Dombey, b., com. de Marseille, qr. de la Palud. — El 
Cader, 5 février 1286 (ch. aux arch. municipales). — 
Fons Cadi, 27 juillet 1343 (ch. aux arch. de TEvéché). — 
Pons del Cader, 14 mars 1339 (ch. aux arch. municipales). 
— - Fons de Codes, 9 juin 1399 (ch. aux arch. de l'Evôché). 

— Fons del Cade, 16 novembre 1359 (acte notarié). — 
Font du Cadely 7 juin 1731 (reg aux arch. de la Major). 

— Le Cadet j 28 novembre 1730 (ibid.). — Dombey (nom du 
propriétaire, 1825). 

DoMENs (lien dit), com. de Cassis, sur la limite vers La 
Giotat. — La Val de DomentZy 5 mars 1481 (reg. aux arch. 
de la Major). — Lo Val de Domenes, 28 octobre 1486 (ibid.) 

— La Valde Domen, 10 mars 1501 (ibid.). — ValzdeDo- 
mels, 15 juillet 1597 (ibid.). — Domenq, 1520 (ibid). — 
Vallon de Jean Flori, dit Dament, 3 avril 1663 (acte aux 
arch. de Saint- Victor). 

DoMERGUE (La); com. de Marseille, qr, de Saint-Julien, 



— 186 - 

1735 (reg. aux arch. delà Major). — La Daumergw, 1790 

(cad.). 

Dominicaine (La), p., com. de Marseille, qr. delà Cape- 
lette. 

DoNJUANB (La), p., com. de Marseille, qr. de Notre- 
Dame-de-la.Grarde, 1790 (cad.). 

DoNOMAGis (Les), qr. ri., com. de Roquevaire. — Jfaw/- 
we Jowr, 4 février 1549 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

— Val me JauVy Val me Pair ^ Val mePaur (ibid.) — 
Dourmagiy 16 mars 1741 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

DoRXA, f., com. de Peipin. 

DoRiA, b . , com . de Marseille, qr.de la Rose, 1750 (plan 
de Chevallier). 

DoRMiONE (LA),qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 1790 (cad.). 

Dorothée (La), com. de Marseille, qr. des Eygalades. 

Douane (La), coteau sur le versant nord-ouest de Ca- 
naille, com. de Cassis. — La Costa de la Donna, 29 dé- 
cembre 1439 (acte aux arch. de TEvôché). — Rupis de la 
Dona, 28 octobre 1486 (ibid.). — LaBoana, 10 mars 1501 
(ibid.).— La Douane^ 1512 (ibid.). — Las Cosses, 14 
novembre 1556 (ibid.). -r- Colle de la Douane, 5 novem- 
bre 1556 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

Douces (Les), h., com. de Marseille, qr. de la Treille. — 
Les Dousses, 8 janvier 1561 (reg. aux arch. de TEvêché). 

— Las Doulces, 13 mars 1557 (reg. n® 61, ibid.). 

DouNARANG (La), p., com. de Marseille, qr. de Mazar- 
gues, 1790 (cad.). 

Dragone (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, près Beaumont, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Dubois, b.,com. de Marseille, qr. de Saint-Menet. 



— 137 — 

DuMouRGUET, b., com. de Marseille, qr.de Saint-Julien. 

Dupérbt(La), b.,com. de Marseille, qr. de Saint-Jérô- 
me, 1790 (cad.). 

DuRBÉ (Là), p., com. de Marseille, qr. de SaintnJérôme, 
1790 (cad.). 

DuRBEG, b., com. d'Aubagne. 

DuRBEG (Jâs de), com. d'Allauch, 1812 (plan msc. des 
terres gastes). 

DuRBEcs (Les), h., com de Marseille, qr. desMartégaux. 
^ Terra Prandsci Durbequi, 6 mai 1528 (acte aux arch. 
de la Major). — Bastide des Dur becs, 10 septembre 1766 
(ibid.). —Les Durbies, octobre 1690 (plan de Chevallier). 
— Les Petits DurbecSy26 mars 1695 (reg. dePEcrit.). 

DuRBECs (Les), h., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert. — Bastides des Durbecs^ 28 novembre 1766 (reg. 
aux arch. de la Major. 

Durbèque (La), b., com. de Marseille, qr. des Gaillols, 
3 janvier 1642 (reg. aux arch. de la Major). 

Duzette (La) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Ban- 
quière. — La Ihujcette, 1636 (cad. d'Allauch). — La Ihi- 
ae«e, 1659 (ibid.) . 



E 



Eaux-Bonnes, ruisseau et qr. ri. de SaintJérôme, com. 
de Marseille. — Aquas Bonas in comitatu Massiliensi, 1038 
(cart. de Saint-Victor, n* 45). — Aigua bona, 10 mars 1291 
(ch. aux arch. municipales). Aqua d'aigas bonaSj 15 août 
1299 (ibid.). — Aygas bonas, 4 août 1299 (ibid.). — Fons 
de aquis bonis, 1*' décembre 1313 (arch. de la Major). — 
Pradetd'aigas bonas, 27 avril 1302 (ibid.). ^A(fuas blan- 



— 138 — 

c(w, 7 juin 1355 (arch. municipales). — Aiguës bonnes, 
10 novembre 1450 (reg. aux arch. des Trinitaires). — 
Vallat d^ Aiguës, 2 mars 1679 (arch. de la Major). — Eaux 
Bonnes, 21 novembre 1458 (ch. aux arch. de Saint- 
Victor). 

Eaux-Vives, ruisseau qui prend naissance dans les col- 
lines de Saint-Gyr, com. de Marseille et qui se jette dans 
le vallon de la Barasse, — Aïgos vivos, 30 mars 1483 
(arch. de l'Evôché) . — Font d'aygas vivas, 30 septembre 
1486 [\hidi.), — Aygues vives, !•' février 1559 (ibid.). — i4i- 
gues vives, 18 septembre 1636 (ibid.). — Eaux vives, 1790 
(cad.). 

Ecluse (L') (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Griniès. — Resclausa, XI® siècle (cart. de Saint- Victor, 
n* 37). — Resclausa Molendini, 4 avril 1364 (ch. aux arch. 
municipales). 

Ecluse (L') (lieu dit), com. d'Auriol. — LaResclauva, 
1472 (reg. de recon. notarié). 

Eglise (L'), h., com. de Roquefort. — Leygona, 31 dé- 
cembre 1439 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

Egueyers, sommet d'une colline sur le versant de la- 
quelle est Tauberge d'Eguyet, lieu dit vallon d'Arnaud, 
com. de Cassis, sur la limite du territoire, vers La Ciotat, 
3 avril 1663 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

Eguille (L'), qr. ri., com. deCuges. — Lagulha, 4 jan- 
vier 1439 (acte aux arch. de TEvôché). 

Eigage (heu dit), com. d'Aubagne. 

Eiglândes (Iles des), com. de Marseille,au nord de Rato- 
neau. 

EissAooN (IJ), sommet d'une des collines de lafiardiole, 
com. de Marseille, 9 février 1650 (reg. aux arch. del'Évê- 
ché). 



— 139 — 

ëissariâde, vallon, com. de Marseille, gr. de Saint- 
MarceJ, 23 février 1461 (reg. aux arch. de TEvéché). 

EissABiADE, angle de terre formé par la jonction de 
rHuveanne et de Jarret, com. de Marseille. — Eyssariada 
sive Codoleda, 20 avril 1430 (acte aux arch. de la Major] 
— Isola de r Eyssariada, 21 février 1437 (ibid). 

EissARiADE (L') (lieu dit), com. de Marseille, qr. de la 
Loubière. — VAissariade, 16 octobre 1 460 (acte aux arch 
de Saint- Victor). — La Issariada, 11 novembre 1501 (acte 
notarié). — Jarret d'Entrevignas sive Tirassor-coffin , 
24 décembre 1661 (reg. aux arch. de la Major). 

Ellemberg, b., com. de Marseille, qr. de Saint-Barnabe, 
nom du propriétaire. 

Emadiade (L'), rescif en avant de l'île de Riou, com. de 
Marseille. 

Embiers, île, com. de Cassis. — Insula maris ante cas- 
trum de Cassitis, 28 décembre 1439 (reg. aux arch. de 
TEvêché). 

Embrigou, p., qr. deBabaraou, com. d'Allauch. 

Embus (Les), qr. ri., com, d'AUauch, qr. des Trois- 
Lucs. — Apud EmbucoSy 12 janvier 1298 (ch. aux arch. 
municipales). — Als Embues, 4 août 1299 (ibid.). — Les 
Embuts ou les Baumettes, 1691 (cad. d'AUauch). — Les 
Embues, 1659 (cad. d'Allauch). — Les Imbus, 1793 (reg. 
des biens d'émigrés) . 

Embus (Les), b., com. de Cuges. 

Embus (Les) (lieu dit), com. d'Aubagne. — -Emôwci, 27 
mars 1363 (ch. aux arch. municipales). — Primun Em- 
butum, 4 août 1501 (acte aux arch. de la Major). 

Enclos (L'), p., com. de Marseille, qr. d'Eoures. — Las 



- 140 -• 

Enclausas, 13 mars 1401 (acte aux arch. de la Major). — 
V Enclos, 1790 (cad.). 

Enclos (L'), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Barnabe, 
1790 (cad.). 

Enclumi (L'), hauteur dans Tllè du Grand-Conclu, com. 
de Marseille. 

Engrimauds (Lbs), h. com. d'Auriol. — Encrimatul, 11 
mars 1776 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

Endoume, village, com. de Marseille. — Portus de Do- 
mezes, 17 mai 1288 (ch. aux arch. municipales). - Por- 
tus de Dômes j 1311 (règl. muaic). — Portus de Domeos, 
28 septembre 13H (acte do Bernard Blancard, arch. mu- 
cipales) — Domehes, 4 août 1325 (ch. aux arch. de Saint- 
Victor). — Doume, 1740 (ibid.). — DoumeSj 1757 (mém. 
au carton Ni«îolaï, n* 30). — Cap de Daume, 1720 (plan de 
ChevalUer) . 

Engelfred, b., com. de La Giotat, nom du proprié- 
taire. 

Ensert (L') (lieu dit), com. d'AUauch. — Colla dai Sort, 
11 novembre 1322 (ch. aux ârch. de la Major). — VEn- 
sert, 1659 (cad. d'Allauch). 

Entre-Aygas (lieu dit), com. de Marseille, qr.de Sainte- 
Marguerite, entre TELuveaune et le béai des Moulins. — 
Infra duas aquas , 1097 (suppl. inédit au cart. de Saint- 
Victor). — Inter duas aquas , 20 octobre 1315 (ch. aux 
arch. municipales). — Antra ayguas, 7 juin 1342 (ch. 
aux arch. de Saint-Victor). — Entre dos aygas, 11 décem- 
bre 1452 (ibid.). — Entre deux eaux, 12 mai 1652 (reg. 
aux arch. des Prêcheurs). -— Entre dous aiguës , 1482 
(acte aux arch. de la Major). 

Entrebeau (lieu dit)), qr. de Saint-Marcel, com. de Mar- 
seille, 



— 141 — 

Entrbgabteou, rocher gui domine le village de Roque- 
vaire. 

Bntreprats (lieu dit), com. de Marseille, gr. de Saint- 
Marcel, 27 février 1455 (acte aux arch. de l'Evôché). 

Entre VIGNES (lieu dit) , com. de Marseille , gr. du 
Gamas. —Intervineas, XI* siècle (cart. de Saint-Victor, n<>40) . 
— Antrevingas, 4 janvier 1289 (ch. aux arch. municip.). 

— Antrevinhas, 27 juin 1331 (ibid.). — Sntrevinhas , 21 
janvier 1401 (ch. aux arch. de la Major). — Entrevignes , 
24 décembre 1661 (ibid.). 

EouRES, h. , com. de Marseille, gr. des Gamoins. — Les 
plans du territoire marguent Néoules; mais le véritable 
nom est Eoures. — Novolas , 1060-1064 (cart de Saint- 
Victor, n» 137). —Sancta Maria de Evola, 23 avril 1413 
(cart. de Saint-Victor, n® 848). — Ecclesia de J^wto, 9 janvier 
1119 (ibid., no 923). — Fattw il jneg/e, 14 juin 1212 (ibid., 
n^^ZO). — Beata Maria de Eura, i août 1306 (ch. aux 
arch. municip.). — Nostra Donna Deura , 13 mars 
1382 (délib. du Conseil municipal). — Vallon d^Eaura, 
4 novembre 1552 (acte aux arch. de TEvôché). — Eoures, 
30 avril 1704 (reg. de l'Ecrit.). —N.-D. -d'Eure, 23 février 
1618 (ibid.). — iV.-Z>. de Orra, 30 juillet 1501 (ibid). — 
Les Eouves, 16 juillet 1773 (acte aux arch. delà Major). 

— Neaule, 1690 (plan de Chevallier). — A la suite d'une 
sentence arbitrale rendue par Atto , archevôgue d'Arles, 
en 1119 (supra), Téglise d'Eoures, gui appartenait aux 
moines de Saint-Victor, fut concédée aux chanoines de 
Téglise de la Major ; cette concession leur fut confirmée 
par la transaction du 15 mai 1165 ; depuis lors, Notre- 
Dame-d'Eoures n'a point cessé d'être un prieuré du Cha- 
pitre de la cathédrale. Ce prieuré dépendait autrefois de 
l'église de Saint-Sauveur d'Aubagne : par une sentence de 
1289, confirmée le 14 juillet 1318 , l'église d'Eoures fut 



— 1« — 

mise à la prébende de Saint-Cyr (Sancti Tyrcii) , pour ne 
former qu'un seul prieuré. 

Eperon (L*) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon. 

— Speronumy 7 octobre 1300 (acte notarié). 

*Ermitans (lieu dit), com. de Marseille, 11 avril 1315 

4 . 

(acte notarié) . 

EscALET (L'), qr. ri. , com. de La Ciotat , sur le bord de 
la mer. — Escassum, 22 lévrier \i8Q (acte aux arch. de 
rEvôché).— ^5ca55wm, 10 mars 1501 (ibid.). -^EsccUet^ 
1787 {Dict. géogr, d'Achard). 

EscALETTE , colL, com. de Marseille, qr. de Montredon. 

— Escaleio, 13 mars 1383 (délib. du Conseil municipal). 
Il y avait autrefois une vigie. 

EscALHET (lieu dit), com. de Roquevaire, qr. de Reme- 
guiere, 5 février 1549 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

EscALHON d'Aubagne, qr. ri. , com. de Marseille , qr. de 
Saint-Pierre, en deçà de Jarret. — VEscaylon, 17 octobre 
1328 (acte notarié).— Squilonum Albaneœ, 1" janvier 
1373 (acte aux arch. municipales). — VE^calhon d'Aï- 
banha, 13 avril 1395 (acte notarié). — L'Escalhon d'Au- 
bagne, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. delà Major). 

Escaliers, qr. ri. , com. de Marseille, qr. de la Palud. 
— Als Escalies, 26 août 1354 (acte notarié). — Escaliers j 
1365 (reg. n^ 26 aux arch. de la Major). — Als Escalias, 
1423 (acte notarié) . — Los Escalicis , 22 avril 1435 (ch. 
aux arch. municipales) . — Scalerii , 14 septembre 1401 
acte aux arch. de l'Evôché). — Escalliers , 24 décembre 
1666 (reg. aux arch. de la Major). 

EsGAMPONs , montagne , com. de Marseille, quartier de 
Luminy. 

Escargot (L'j, vallon, com. de Guges. 



— 143 — 

BscASSiERS (lieu dit), com. d'Auriol. ^ Escassier, 30 
décembre 1322 (acte notarié). — EscassierSy 1472 (ibid.). 

EscAUPRÉs, vallon , com. d'Allauch, qr. des Ballons. — 
AU Escas, 4 août 1299 (ch. aux arch. municipales). — 
EscaupèSy 1636 (cad. d'Allauch). — Escauprès, 1659 (cad. 
d'AUauch). 

EscoMBES (Les) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. du Mont- 
blanc. — Combas, 14 février 1307 (ch. aux arch. muni- 
cipales). — Les Combes, 21 juillet 1607 (acte notarié à 
Allauch). — Les Escombes , 18 septembre 1683 (arch. 
municip. d'Allauch). 

ËSGOULON, qr. ri., com. d'Auriol. — Caulazon, 16 sep- 
tembre 1287 (acte notarié). — En Caulahon, 1472 (ibid.). 

— VEscouladou, 11 juillet 1470 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor). 

EscouRCHE (L'), com. de Cassis; chemin par lequel on 
va de Cassis à La Ciolat. — 3 avril 1663 (acte aux arch. de 
Saint-Victor). 

EscoDRCHES (Les) (lieu dit) , com. de Marseille , qr. 
d'Eoures. — UEscourche, janvier 1693 (acte d'atterm.). 

— Les EscourcheSj 28 mai 1770 (reg. aux arch. de la 
Major). 

EscouRS (Les), b. et qr. ri., com. de Cuges. 

EsGouRTiNEs (Les) (lieu dit), com. de Marseille, coll. de 
Carpiagne. — Las Cortinas, 30 décembre 1393 (acte aux 
arch. de TEvôché). — Les Courtines , 4 janvier 1439 
(ïbid.) . — Las Cortinas alias Pradel, 1" décembre 1474 
(ibid.). — Affar de l'Escrutine, 11 avril 1559 (ibid.). 

EsGoussAUx (Les), qr. ri. , com. de Cuges. 

EsMAiLLADOU (L') , llot prës rile de Riou , com. de 
Marseille. 



— 144 — 

EsKiEDX, b. , com. de Marseille, qr. de Notre-Dame-de- 
la-Garde, 1790 (cad.). 

Espagnole (L'), p., com. de Marseille, qr. de Mazargues, 
1790 (cad.). 

Espagnole (L*), p., com. de Marseille, qr. des Accates , 
1790 (cad.). 

EsPALiANS (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Lazare. — SpcUians, 1056 (cart. de Saint-Victor, n* 1073). 
^EspailanSj 18 juillet 1306 (ch. aux arch. municipales), 

* EspARRON (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 11 juin 1299 (ch. aux arch. municipales). 

Espèces (Les), b. et qr. ri., com. deCuges. 

EspUiLÈRES (Les), qr. ri., com. d'Aubagne. 

EsPFTALET, f., com. de Marseille, qr. de Ghâteau-Gom- 
bert. — HospitcUetum Sanctœ Trinitatis, 14 octobre 1278 
(acte notarié). — Domus quœ didtur Spitalet, 20 avril 1288 
(ch. aux arch. municipales). — EspitcUet , 7 novembre 
1299 {Md.),— Hospitaletj28 mars 1352 (acte aux arch. 
•desTrinitaires). — Cette terre dépendait du couvôïil des 
Trinitaires de Marseille. 

EsPLANDN (Les), coll., com. de Cuges. 

EspRjâRiÈRE (L') (lieu dit), com. de Marseille, coll. de 
Saint-Gyr, 9 février 1650 (reg. aux arch. de TEvôché). 

EsQuiNE DE L'Aï, hauteur à double versant qui divise les 
territoires de Marseille et des Pennes et qui présente la 
forme de l'épine dorsale d'un âne. 

EsTACADOU (L'), pointe de rile de Jarres, com. de Mar- 
seille. 

EsTAGNOLS (Les), b., com. de Cuges. 

EsTAQUE (L'), h., com. de Marseille), qr. de Séon, 30 



- 145 - 

novembre 1294 (acte aux arch. de la Major). — D'après cet 
acte^ le quartier de l'Ëstaque faisait partie du territoire 
des Pennes. 

Estelle (L'), p., com. de Marseille, gr. des Ëygalades, 
1790 (cad.). 

EsTEOU (L'), batterie en dessous de Marsillaveïre, com. 
de Marseille. 

EsTEou (L'), îlot au sud de l'île de Galaseraigne. 

EsTiENNE (Les), b., com. d'Auriol. 

ÉTOOiE (L'), h., com. de Roquevaire. Il y avait là 
une chapelle domestique appelée de l'Étoile [Calend. de 
1713, p. 198). 

Étoile (L'), chaîiie de montagnes au nord de Mar- 
seille, dont le versant s'étend jusqu'au territoire. Le point 
le plus élevé est de 569 mètres. — Mons Stelle^ février 
1209 (ch. aux arch. de la Major). — VEstella, 6 mai 1529 
(ibid.). — VEstoile, 2 mars 1679 (ibid.). 

EsTRET (L') (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de Tourdinau. 
— Le Destrech, 1659 (cad. d'Allauch). — VEstret du Def- 
fens, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

EuRES, b., com. de Marseille, qr. d'Eoures. — Bastides 
d'Eurres, 28 février 1641 (reg. aux arch.de l'Evôché). 

EuvES (Les), qr. ri., com. de Gréasque. 

EvÉcHÉ (L') (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des Trois- 
Lucs. 

EvÊGHÉ (Ruines deL') (lieu dit), com. d'Aubagne. 

ExpECTEUR (L'), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 1790 (cad.). 

Eydoux, b., com. de Cassis. — Nom du propriétaire. 

10 



— 146 — 

Btoalâobs (Lbs), h., com. de Marseille. — Aqua Loua, 
17 juin 1223 (cart. de Saint- Victor), a« 946.— Aquœ Laiœ, 
24 août 1255 (ch. aux arch. de l'Évôché). — Aquœ Latœ, 
30 mai 1298 (ch. aux arch. municip.) — GalcUœ, 4 mars 
1313 (ch. aux arch. delà Major). — Las Galadas, 10 no- 
vembre 1320 (ibid.). — Aygaladas, 25 novembre 1318 
(ch. aux arch. de Saint- Victor). — AigcUadas sive Peire- 
ria^ 23 mai 1363 (ch. aux arch. municipales. ). — Aquil- 
lotos, 1529 (acte aux arch. de la Majorj. — AygalotaSj 
2 décembre 1336 (ch. aux arch. de la Major). — La Pon- 
che, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). — 
Les Galodes, 10 septembre 1694 (reg. de l'Écrit.). — Eyga- 
Iodes j 1790 (cad.) — On voit d'après les indications ancien- 
nes que le mot Eygalades, quoique ofôciel, devrait être 
écrit AygaladeSj le seul qui réponde à son étymologie. 
Les Grands Carmes s'établirent aux Eygalades en 1242. Ce 
furent les premiers religieux de cet ordre qui entrèrent 
en Europe Tan 1238 avec saint Louis qui fonda ce cou- 
vent. L'église est une succursale de la cathédrale. 

Le lieu des Eygalades fut érigé en ûef en faveur de 
Jacques de Remezaa par lettres de Charles VIII du mois 
d*avril 1489 (reg. Pellicanus de la Cour des Comptes, 
fol. 114). Cette seigneurie obvint par alliance à Jean Mey- 
nier d'Oppède qui en fit hommage au roi en 1532 (reg. 
Hommagiorum, n9 29, fol. 250). Antoine de Glandevès 
ayant épousé Claire de Meynier renouvela cet hommage 
en 1543 (reg. Homm.j n» 14, fol. 185). Le président de La 
Cépède en était seigneur en 1569 (reg. Justicia^ fol. 68). 
Ce fief passa successivement entre les mains de Mestre 
d'Aigalades(1790), de Barras (1807), d'un sieur Ganivet 
(1819) et en dernier lieu (1828), du comte de Castellane. 

Le fief d'Eygalade avait droit de juridiction, et un juge, 
ordinairement un avocat en la Cour, y remplissait les fonc- 
tions judiciaires. 




- t47- 

Ethar (L'), p y com. de Marseille, qr. de Saint-Just, 18 
janvier 1790 (reg. des biens d'émigrés). Cette propriété 
appartenait aux Chartreux. 

Etraou (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Sainte^roix« 



F 



* Fabias (lieu dit), com. de Marseille, entre Saint-Griniez 
et le Rouet, mars 965 (cart. de Saint-Victor, n» 29.) 

* Fabre, b., com. de Roquevaire. — Nom du proprié- 
taire. 

FABRBs(Les)h.,com. de Marseille, qr. des Camoins. — 
Vallon de Bertrand Fabre appelé de la Clue, 25 avril 1455 
(acte aux arch. de TEvôché). — Vallon des Faôre^, 9 octo- 
bre 1596 (acte aux arch. de TEvêché). — Cau de Fabre j 
1750 (plan de Chevallier). — Un tenancier appelé Fabre a 
laissé son nom à ce hameau. 

* Fabressa (La), (lieu dit), com. d^Âuriol, 27 mars 1322 
(acte notarié) . 

Fabresse (La), p., com. de Marseille, qr. de la Treille, 
1790 (cad.). 

Fabresses (Les), montagne et vallon, com. de Marseillei 
qr. de Saint-Marcel, 1790 (cad.). 

Fabrique (Traverse de La), com. de Marseille, qr. des 
Eygalades. 

Fabrone (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Fagon^ qr. ri., com. de La Ciotat. 

"^Fasgh de Caias (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, 19 novembre 1356 (acte aux arch. de Saint- 
Victor). 



— 148 — 

Fada (Chemin du), com. de Marseille, qr. de Notre- 
Dame-de-la-Garde . 

Fada (Le) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. du Plan-de- 
Guques). 

Faisse Vieille (La), p., com. de Marseille, qr. des Acca- 
tes, 1790 (cad.). 

Faisses (Les), (lieu dit), com. d'AUauch, qr. des Embus, 
1636 (cad. d'AUauch). 

Faisses (Les) (lieu dit), com. de Roquevaire. — Las 
PaissaSy 8 novembre 1492 (acte aux arch. de Saiat-Victor). 
— Las Passas siva las Timerieras ou Timieres, 2 no- 
vembre 1532 (ibid.). — Perrage des Paisses , 14 mars 
1741 (ibid.). 

Faneou (Le), ravin, com. de Ceyreste; arrive des Issarts 
et va se jeter dans la mer. 

Farigodlier (Le), p., com. de Marseille, qr. de la Va- 
lentine, 1790 (cad.). 

Farot, butte à l'entrée du port de Marseille où se trou- 
vait autrefois une vigie, signum quod Paro vulgariler 
nuncupatur (lettre du Sénéchal de Provence du 30 juin 
1302, reg. Rubey delà Cour des Comptes. — Le Pare, 28 
février 1696 (reg. de l'Écrit.). — Port du Parot. — Le Pa- 
roty ou Ton Batailler, 1740 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor). — Ces signaux n'étaient pas permanents comme 
les phares d'aujourd'hui ; dès qu'un gardien apercevait 
un ou plusieurs navires suspects s'avançant vers la côte, 
il allumait un fagot de bois toujours préparé à côté de lui ; 
le signal, donné par la flamme pendant la nuit et par la 
fumée dans le jour, se répétait de proche en proche tout 
le long de la côte et faisait redoubler de surveillance. 

Farragi (La), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 
1790 (cad.). 



— 149 — 

Faucon, b., com. de LaCiotat. — nom du propriétaire. 

Paudran (Le), b., com. de Marseille, qr. deNotre-Dame- 
de-la-Garde, 1790 (cad.j. 

Fauge (Le), torrent et qr. ri., com. de Gémenos. 

Fauges (Les), h., com. de Roquevaire. — Poulze, 5 fé- 
vrier 1549 (acte auxarch de Saint- Victor). — Fouge ou 
Planestels, 14 mars 1741 (ibid.). — Le Fauge^ 2 septem- 
bre 1741 (ibid.). 

Faure, b., com. de La Giotat. 

* Faussas-Chierras (lieu dit), com. d'Aubagne, 1608 
(acte aux arch. de l'Evôché). 

Fausse Monnaie (Anse de la), com. do Marseille, qr. 
d'Endoume. 

Fautrière (La), qr. ri., com. de Cuges.. 

Favary, qr. ri., com. d'Aubagne. — Plana deFarinea^ 
28 août 1487 (acte aux arch. de TEvôché). 

Fave (La), h., com. d'Allauch. — Montanea Fabe, 8 sep 
tembre 1302 (acte notarié). — Affar de Rampas dit la Plane 
de la Fave, 12 avril 1561 (acte aux arch. des Trinitaires). 

— Las FevedaSj 1636 (cad. d'Allauch). — Vallon de la 
Fave, 1691 (cad. d'Allauch). — La Fave ou la Forest, 1727 
(reg. aux arch. de la Major). — La Fève, 1812 (plan msc. 
des terres gastes). 

Faysses (Les), qr. ri., com. deGémenos. 

Faysses (Les) (lieu dit), com. de Cassis. — La Fossa de 
Salômon, 24 décembre 1439 (acte aux arch. de TEvéché). 

— Las Fayssas de Salamon, 10 mars 1501 (ibid.). — Las 
Faysses sivela Cabrelle, 16 novembre 1556 (ibid.). 

Faysses (Les) (lieu dit), com. d'Aubagne, sous Garlaban. 

— Las Fayssas, 1469 (acte aux arch. municip.). 



- 150 - 

Fatssonnier (lieu dit), corn, de Cuges. — Las Faysson^ 
nias, las PayssolinaSf 4 janvier 1439 (acte aux arch. de 
FEvôché). 

Fédane (La), b., com. de Marseille, qr. des Gaillols. 

Feians, ancienne maison de la prévôté du Chapitre de 
la Major, com. de Marseille, qr. de Mazargues, sur Couffone. 
C'était là que se trouvait la limite de la juridiction de 
l'abbaye de Saint-Victor. — Villula de Peiam, 5 juillet 1218 
(ch. aux arch. de la Major). — Territorium de Fetians, 
13 septembre 1272 (ibid.) . — Domus de Feians quœ est pre- 
positure, 19 avril 1296 (ch. aux arch. municip.). — PZa- 
nicies de Feians, 10 juillet 1298 (ibid.). — Fegans, 5 sep- 
tembre 1340 (acte notarié). — Fejans sive Truilhat, 24 dé- 
cembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

Feisier (lieu dit), com. de Roquevaire, 18 avril 1515 
(acte aux arch. de Saint-Victor). 

Féline (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 2 mars 1679 (reg. aux arch. de la Major). 

Fenestrslle (lieu dit), com. d'Allauch. 

Fenestrelle, h., com. d'Aubagne, qr. des Coutelles. — 
Fenestrelle, 8 septembre 1453 (acte aux arch.deTEvôché). 
— Fenesirella sive al valon dels Gavots, 20 juillet 1501 
(ibid.). — Fenestrellœ, 26 octobre 1508 (ibid.). 

Fenouille (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Ju- 
lien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Fenouille (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Bamabé, 1790 (cad.). 

Fenouillets (Les) (heu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Charles. — Ce heu a pris son nom des Frères de 
l'Ordre de la Pénitence de J.-C, de Fenouillet, après que 
leur couvent, qui se trouvait auparavant vers h Porte- 
Galle, eut été détruit et qu'ils se firent traiosportés .en cet 



— 1«1 - 

endroit. — Penouilletum, 30 mai 1288 (acte notarié). — 
AU Fenolhet, 1383 (ch. aux arch. municip.). — L'ancien 
couvent, qui était une maison royale, fut donné par le roi 
à Isnàrd Eguesier en 1348 (reg. Crucis de la Cour des 
Comptes, fol. 83), et prit le nom de los Fenoilhes viels, 
27 août 1344 (ch. aux arch. de la Major, D. 12). 

Feraud, b., com. de Marseille, qr. des Chartreux. — 
Nom du propriétaire. 

Feraud (Le), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Louis, 
1790 (cad.). 

Ferrages (Les), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 
2 mars 1679 (reg. aux arch. de la Major). — La Perragi^ 
1790 (cad.). 

Ferrageon (Le) (lieu dit), com. de Cassis, qr. du Lom- 
bard. — PerraieSy 10 mars 1501 (acte aux arch. de TÉvô- 
ché). — Ferrajorif 13 octobre 1556 (ibid.). — Le Ferrer 
j6on, 30 juillet 1597 (ibid.). 

Ferrageon, qr. ri., com. de Ceyreste. 

Ferre (Les) (lieu dit), com. d'Auriol. — Lm Perrieras, 
1472 (acte notarié). 

Perret (Le) (lieu dit), com. de Roquevaire, 5 février 
1549 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

FiÈRE (La) (lieu dit), com. d'Âubagne, 8 septembre 1453 
(reg. aux arch. de TEvôché). 

FiGAiROLA (lieu dit), com. de Gémenos, 30 décembre 1322 
(acte notarié). 

PiGONE (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 

FiGONE (La), traverse entre les Caillols et Sainir-Barnabé, 
com. de Marseille. 

FiGONE (La) (Ueu dit), com. de Marseille, (jr. de-Ghàteau- 



— 152 — 

Gombert, aux Milanès. — Clôt de Figon, 3 novembre 1574 
{reg. !!• 42 aux arch. de TEvôché). — La Pigone, 16 sep- 
tembre 1595 (reg. aux arch. de la Major). — La Figonne, 
14 mars 1765 (ibid.). — Lou Figoun, 1790 (cad.). 

FiGONS (Les), h., com. d'Allauch, qr. des Montblancs.— 
Terra de Joseph Figon, 1692 (acte aux arch. d'Allauch). — 
La Figonne, 1636 (cad. d'Âllauch). 

FiGuiÈRE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1790 (cad.). 

FiGuiÈRB (La), ravin, com. de Marseille, qr. de Séon. — 
La Figairessa, 20 avril 1287 (ch. aux arch. municip.). — 
Figueria^ 11 mai 1301 (ibid.). — Fogairessa, 2 novembre 
1294 (acte notarié). — Fagessa, 1365 (reg. aux arch. de 
TEvôché). — Figarassa, 24 janvier 1370 (acte aux arch. 
de la Major). 

FiGuiÈRE (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Charles. — Figayrassa, 29 mai 1332 (ch. aux arch. de la 
Major). — Figairessey 24 décembre 1666 (ibid.). 

FiGiHÈRE (La) (heu dit), com. d'Âllauch, qr. de Saint- 
Roch. — Felguiera, 27 mars 1294 (acte notarié). — Fel- 
gueria^ 8 juin 1307 (ch. aux arch. municip.). — Fiou- 
guiere, 1636 (cad. d'Âllauch). 

FiGuiÈRES (Les) (heu dit), com. de Roquefort. — Las 
FiguieraSj 31 décembre 1439 (reg. aux arch. de la Major). 

Figueirole (lieu dit), com. d'AUauch, qr. des Mont- 
blancs. -T FigueyrolleSy 1636 (ibid.). — Figairolle, 1639 
(ibid.). 

Filbes (lieu dit), com. de Roquefort. — SilbeSy 31 dé- 
cembre 1439 (reg. aux arch. de l'Evôch^). — Filbes sive 
las PinedaSf 13 octobre 1486 (ibid.). 

Finasse (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 



— 153 — 

1732 (reg. aux arch. de la Major). — Appartenait à Bou- 
relly, dit la Finasse. 

Finie (La), col., Ile de Hatoneau. 

FiOL, qr. ri., com. d'Aubagne, qr. de Palma. — Boca de 
Pilholj 26 septembre 1344 (acte aux arch. de rEvôché). — 
Caga laps, 5 septembre 1432 (ch. aux arch. munie). — 
Vallat de la Pilhole, 8 septembre 1453 (acte aux arch. de 
TEvôché). — Bouche de Filhol, 11 septembre 1483 (ibid.). 
— Vallat de Pessoles, 4 juillet 1542 (ibid.). 

FiouBE (Pas de), ou Pas de Gantier (lieu dit), com. de 
Cassis, 8 février 1663 (acte aux arch. de Saint- Victor). 

Flamadou, cal., île de Pomègues. 

Flède (La), qr. ri., com. de Guges. 

FLORmE (La), b., com. de Marseille, qr. du Canet. — 
Turris den Plori, 2 septembre 1305 (acte notarié). -- 
Villa Massiliensis agri Plorida, 1611 {Vie de Peiresc, par 
Gassendi). — La Ploride, 1790 (ibid.). — Habitation du 
chancelier du Vair. 

Folie (La) (lieu dit), com, d'AUauch, qr. de Peire-Peis- 
sot. — La Polhie, la Foulhié, 1636 (cad. d'AUauch). — La 
Polie, 18 septembre 1683 (ibid.). -- La Folie, 1727 (reg. 
aux arch. de la Major). 

FoNDADE (La), ruisseau, com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). — Fondacte, 
1790 (cad.). 

FoNDAiGRE (lieu dit), com. d'Allauch, qr. desMadés. — 
Font daigret, 1636 (cad. d'Allauch). — Font daigre, 1691 
(ibid). — Pondegues, 1717 (arch. com. d'Allauch). — Pon- 
daigre, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

FoNDAOu, cal., Ile de Ratoneau. 

Fond dk Guiran, qr. ri., com. de Ceyreste. 



— 1*4 — 

FoNDUDE (La) (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Gasson. 
— Fonduda, 13 mai 1476 (reg. aux arch. de l'Evôché).-^ 
Fondude, 20 mai 1644 (ibid.). 

* FôNDu DE GuoiRAN (Ueudit), com.d'AUauch, 1659 (cad. 
d^Allauch). 

FoNDUDEs (Les) (lieu dit), com. de Roquevaire, qr. de 
Saint-Estève, 5 février 1549 (acte aux arch. de Saint-Viè- 
tor). 

* FoNs Ebriayga, com. de Marseille, sous la chaîne de 
TEtoile, 7 mars 1324 (ch. aux arch. de TEvôché). 

* FoNS Gaugoza, com. de Marseille, qr. de Saint-Lazare, 
9 février 1297 (ch. aux arch. de la Major). 

FoNs YANDATi, com. dc Marseille, qr. de Saint-Menet, 
V. 1070 (cart. de Saint-Victor, n** 105). 

Font (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, 
près Valbarelle, 3 septembre 1636 (reg. aux arch. de 
TEvôché). — Le Pond, 1790 (cad.). 

Font (La) (lieu dit), com. de Roquefort. — La Font, 
31 décembre 1439 (acte aux arch. de l'Evôché). — Fons 
heati Johannis de Leurre, 31 octobre 1486 (ibid.). 

FoNTAGNE, pointe et port de l'Ile de Riou. 

Fontaine (La), b., com. de Marseille, qr. de Mazargues, 
1790 (cad.). 

Fontaine (La) (lieu dit), com. de Marseille, près le vil- 
lage de Château-Gombert. — La Font, 16 septembre 1595 
(reg. aux arch. de la Major). — La Fontaine, 7 janvier 
1696 (reg. de l'Ecrit.). — Vallat de la Fontaine, 7 mars 
1767 (ibid.). — Bras de la Fontaine, 28 août 1764 (ibid ). 

Fontaine (La) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des Piâ- 
trières. — Fons Blanca, 13 juin 1299 (acte notarié). — 
La Fontaine, 1659. (cad. d'AUauch). 



— 185 — 

Fontainebleau, b., com. d'Âubagne. 

Fontaine de la Ville (lieu dit], com. de La Giotat. 

Fontaine de l'Evêque (lieu dit), com. de Marseille, gr. 
de Saint-Just. — La Pont de PEvesque^ 11 janvier 1272 
(ch. aux arch. municipales). -— Pons Domini Episcopi^ 
17 mars 1292 (ibid.). — La Pont des Vesques, 27 avril 
1316 (ibid.). — Tasium, 19 juillet 1352 (ibid.). 

Fontaine des Tuiles, pointe, com. de Marseille, qr. de 
TEstaque. 

Fontaine d'Ivoire, source dans les collines de Mazar- 
gues, com. de Marseille. — Le véritable nom du lieu est 
la Pontaine de Voire, nom d'un ancien propriétaire qui 
avait là une habitation dont les ruines existent encore. — 
Provençal : Pouent de Voiro. 

Fontaine du Chemin, qr. ri., où se trouve une source 
abondante, com. de Cassis. — Pont des Paisses^ — Les 
PonSy 15 juillet 1597 (acte aux arch. de TEvôché). 

Fontaine du Roi, anse à l'entrée du port de Marseille. 
Pont du Roy j 1740 (reg. terrier, arch. de Saint-Victor). 

Fontaine les Baumes (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Séon-Saint-Henri. 

FoNTAiNiEU LA Mure, f., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe. — Pontainils, 27 avril 1290, ch. aux arch muni- 
cipales). — Pontaynilhas, 13 mars 1352 (ch. aux arch. de 
l'Evôché). — PontaynietUXy 13 avril 1471 (ibid.).— Fon%- 
niou (ibid.). — Col de Pontenier, 1730 (plan dé Chevallier). 

— On trouve Giraudus de Pontaynillis castellanus castri 
de AlaiÂdio, 6 novembre 1359 (ch. aux arch. de la Major). 

— Col de la Mur, 1750 (plan de Chevallier). 

PoNTAiNiBU, château, com. de Marseille, qr. des Eyga- 
lades. 



— 156 — 

FoNTANEiLLES, qr. ri., com. de Cassis, près le puits de 
Garpiagne. — Pontanellas, 29 décembre 1439 (reg. aux 
arch. derEvôché) — Fontanelles, 1312 (ibid.). —Fonta- 
neille, 5 septembre 1597 (ibid.). 

FoNTASSE (La), b., com. de Marseille, qr. de Mazargues, 
1790 (cad.). 

FoNTBLANGHE, b., com. de Cassis. 

FoNTBLANCHE, château, com. de Roquefort. — Fons 
Blanqua, 18 octobre 1476 (reg. aux arch. de l'Evôché). 
— Font Blanco, 5 août 1301 (ibid.). 

FoNTBLANCHE (Ueu dit), com de Marseille, qr. du Cau- 
net — Fons d'Albas, 5 février 13l2 (ch. aux arch. mu- 
nicipales). — Fons Albe, 5 août 1318 (acte notarié). 

Font-Celeste (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Giniès. — Fons Celestis, 1097 (suppl. inédit au cart. de 
Saint- Victor). 

FoNT-CouvERTE (lieu dit), com. de Marseille, dans les 
montagnes de Saint-Cyr. — Font Cuberte, 1630 (reg. aux 
arch. de Saint- Victoi:). 

FoNT-CouvERTE (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert. — Fons Couverte, 16 septembre 1595 
(reg aux arch. de la Major).— Font Couverte^ 2 mars 1679 
(ibid.). 

Font-d^Amon, fontaine, com. de Ceyreste. — Fouent 
d'Amoun, 1787 (Dict, géogr. d^Achard). — Font d'Amour. 

Font-Dampollas (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Séon. — Fons de dan Pollas sive Pollasserii, 8 mai 1289 
(ch. aux arch. municipales. — Font den Pollas, 18 sep- 
tembre 1302 (ibid). — Font Dampollas, 26 avril 1352 
(ch. aux arch. de l'Evôché). — Font Danpollas, 16 juillet 
1352 (ibid.). — Font du Poulas, Font Dampolla, Torre de 
la Balma, 1" mars 1504 (ibid.). 



— 157 — 

Pont-Dantoque (lieu dit), com. de Cassis, qr. du Puits 
de Garpiagne. — Pont de Hugo Coyssinier^ 29 décembre 
1439 (reg. aux arch. de TEvôché). — Font de Comsignier, 
13 octobre 1556 (ibid.). — Pont de Cuisinier, — Pont 
Dantoquey 5 septembre 1597 (ibid.). 

Font-d'Arcole (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint- Julien. — Archulenz, octobre 1117 (ch. aux aich. 
de la Major). — Pons d^Arcoas, 22 avril 1359 (acte nota- 
rié). — ArcholenSj 15 juin 1329 (ch. aux arch. de la Ma- 
jor). — Jarrenus d^Arcolas, 23 novembre 1341 (ibid.). — 
Pont d' Arquâtes, 24 décembre 1666 (reg. aux mômesarch.). 

Font de Branque, f. com. de Peipin. 

Pont de Brouquete (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de la 
Ponche. — Pont de Brouqueti. — Font de Breguette, 1812 
(plan msc. des terres gastes). 

Pont de Colle (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de la 
Bourdonnière, 1691 (cad. d'AUauch.) 

Pont de Gaiette (lieu dit), com. d'Aubagne, près Ruis- 
sadel. — Pont de Gayette, 10 septembre 1453 (acte aux 
arch. de TEvôché). — Pont de Gaeyta, 15 mai 1476 (ibid.). 
Font de Gayto, 30 juillet 1501 (ibid.). 

Font de Gayola (lieu dit), com. d'Auriol, qr. de Vède, 
1472 (reg. de reconnaiss.). 

Font de Jaumeton, qr. ri., com. de Saint-Savournin, 
21 février 1745 (acte aux arch. de Saint- Victor). 

Font de la Figoiêre (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel. — Pons de la Piguiera, 4 octobre 1486 (acte 
aux arch. de l'Evôché). 

Font de la Leula (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Séon. — Pons Lesula, février 1051 (cart. de Saint-Victor, 
n* 51). — Pons de la Leula, 3 novembre 1390 (ch. aux 



— 15» — 

arch. municipales). — Font de Routa^ 21 juillet 1551 
(reg. aux arch. de la Major). 

Pont DEL Cade (lieu dit), com. d'Auriol, 1472 (reg.de 
reconnaiss.). 

Font de l'ëbre (lieu dit), com. de Marseille, qr. d^Â- 
renc. — Font del Elne^ 10 février 1467 (reg. aux arch. de 
TEvéché). — Font del Etre, 9 août (ibid.). 

Font de Lion (heu dit), com. de Marseille, qr. du Gan- 
net. — Font del LeUj 20 mars 1333 (ch. aux arch. de la 
Major). — Font de Léon, 24 décembre 1666 (reg. aux 
mômes arch.). — Font de Lyon^ 14 octobre 1775 (reg. aux 
arch. des Augustins réformés). — Font du Lion, 20 sep- 
tembre 1401 (acte aux arch. de la Major). 

Font db l'Ortz, qr. ri., com. de Saint-Savoumin, 21 fé- 
vrier 1745 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

Font de Mai, qr. ri., com. d'Aubagne, qr. de laPageote. 

— Fons del May, 5 août 1501 (acte aux arch. de TEvô- 
ché). — Font de May ou Gros de May, 8 septembre 1453 
(ibid.). 

Font d'Empalette (lieu dit), com. de Roquevaire. — 
Font dan Palete, 5 février 1549 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor). — Fons Dampellet, 8 novembre 1452 (ibid.). — 
Font d^EmpaJette, 14 mars 1741 (ibid.). 

Font de Mule, montagne, com. d'Allauch. 

Font de Pantelin, source, com. de Marseille, qr. de 
Saint-Menet, à Valbarelle. — Al Barquil, 30 décembre 
1392 (ch. aux arch. de TEvôché). — Font de Pantelin, 
22 novembre 1629 (reg. aux arch. de TEvéché).— Fontaine 
ainsi appelée pour avoir été possédée par un de ce nom. 

— Camp de la Vieille ou Barquils, 18 octobre 1636 (reg. 
aux mômes arch.). — Font de Pantelin, 2 octobre 1694 
(reg. de rÉcrit.). 



- 16« — 

Font de Pibet (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ma- 
zargues. — Fons dicta de Pibet, 28 décembre 1318 (acte 
notarié). 

Font DE Roquette (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de 
Ganudel. — Pons de Roqiteta, 1" septembre 1389 (ch. aux 
arch. delà Major). 

Font des Arcs (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Roui- 
lente, 11 février 1566 (reg. aux arch. de FEvôché). 

Font desBanniers (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Séon, vers les Eygalades. — Fons Guillelmi Banneriiy 
8 mai 1289 (ch. aux arch. municipales). — Font dels Ban- 
nierSy 26 avril 1352 (acte aux arch. de TEvôché). 

Font de Taron (lieu dit), com. d'Aubagne, au bourg. — 
Fons Teroniy 18 décembre 1406 (acte aux arch. de la Ma- 
jor). — Cartier du Teron, 8 septembre 1453 (reg. aux 
arch. de TEvôché). — Mons de Ter on, 15 mai 1476 (ibid.). 
'^Pons de Thoron, 5 avril 1501 (ibid.). — L'Amorier, 
5 août 1501 (ibid.). 

Font de TumE (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de la Bou- 
quière. 

Font du Cadé (lieu dit), com. de Saint-Savournin , 
21 février 1745 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Font du Cadé (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Saint- 
Mitre. - Font del Gade, 1476 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Font du Chemin, p., com. de Marseille, qr. de la Valen- 
tine, 1790 (cad.). 

Font du Pérou, source, com. de Marseille, qr. de la 
Treille. — Pont de Parrayrolis, 29 novembre 1392 (ch. aux 
arch. de la Major). — Font dan Peyrou, 1636 (cad. d'Aï- 
lauch). — Pont du Peirol, 30 janvier 1663 (acte notarié à 
AUauch). — Font de Peirou, 1727 (reg. aux arch. de la 
Major). — Peirou, père de Jean Pons, demeurant à la 



— 16Ô — 

Treille de Gorporières, 13 octobre 1626 (reg. n'* 54 de l'E- 
vôché) . 

Pont du Pin (lieu dit), corn, de Marseille, qr. du Cannet, 
24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

Font du Paumer (lieu dit), com. de Roquevaire, 5 fé- 
vrier 1549 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

Font du Renard (lieu dit), com. de Saint-Savournin, 
21 février 1745 (reg. aux arch. de Saint- Victor.) 

FoNTÊTES (Les), qr. ri., com. de Gréasque. 

FoNT-JouQUE, b. et source, com. de Marseille, qr. de 
Saint-Julien, à la Treille. — Font de Badargas, 5 avril 
1354 (ch. aux arch. de la Major). — Pont de Jocques sive 
Bodargos^ 24 octobre 1666 (ibid.). — Font Jouque^ 1732 
(ibid.). — Font de JouqueSj 1790 (cad.). 

Font-Magne, qr. ri., com. de Gémenos. 

Font-Obscure, qr. ri., com. de Marseille, qr. de la 
Palud. — Fons Scurus, 6 octobre 1242 (ch. aux arch. mu- 
nicipales). — Fons Scura, 6 juin 1290 (ch. aux arch. des 
Prêcheurs). — Fons Obscura, 1365 (reg. n' 6 aux arch. de 
la Major). 

Font-Pile (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Fénestrelle. 
— Fons de la Pilla, \S octobre 1476 (reg. aux arch.de 
TEvôché). — Fons Pile, 26 octobre 1508 (ibid.). 

Font-Pouilleuse (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Séon, à Baume-Isnard. — Fons Pedieulosa, 26 mars 1306 
(acte aux arch. municipales). Fons Pesolhesa, 5 décembre 
1306 (ibid.). — Font Peoulhoués, 10 février 1613 (acte 
aux arch. de TEvôché). — Font Peolhoue, 24 décembre 
1666 (reg. aux arch. de la Major.) 

Font-Pouilleuse (lieu dit), com. de Saint-Savournin. — 



—.161 -.- 

Font Pevouilloué, 21 février 1745 (reg. aux arch. de Sain1>- 
Victor) . 

FoNT-PuDENT (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Menet. — Pons Pudeda^ 1096 (suppl. inédit au cart. de 
Saint'YicXoT. —Val Putega, 28 novembre 1399 (ch. aux 
arch. de la Major).— Vallat défont Pudente, 8 décembre 
1455 (acte aux arch. de l'Evôché). — Val on de Pon 
Pudent, 1750 (plan de Chevallier). — Pouen Pudente, 1790 
(cad.). 

FoNT-RouGE (lieu dit) , com. d'Allauch, qr. de Peire- 
Peissot. — Pont Rouilhouse, 18 juillet 1554 (reg. aux 
arch. de la Major). 

Font-Sainte , qr. ri. , com. de La Giotat. — FoxAen 
Santo , 1787 (Achard, Dict. géogr,). — Les Servîtes ou 
Pères de Notre-Dame-de-Lorette s'établirent à Font- 
Sainte en 1621 ; ils se transportèrent dans la ville en 1693 
et leur monastère tomba en ruines. 

Font-Saurine (lieu dit), com. de Marseille, qr. de la 
Valentijie. — Font Saurinaj 30 décembre 1392 (ch. aux 
arch. de l'Evôché). — PuechdeFont Saurine^ 6 juin 1471 
(ibid.). —Fonsourine^ 1690 (cad.). 

Font-Vermeille (lieu dit), com. d'Aubagne, près Gar- 
laban, 1608 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Font-Vert (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de la Ponche. 

Font- Vieille (lieu dit) , com. de Guges. — La Pont 
viella, 13 septembre 1301 (reg. aux arch. derEvôché).— 
La Pont, 4 janvier 1440 (ibid.). 

Font- Vieille (lieu dit), com. d'Auriol. — Pons vêtus, 
15 octobre 1593 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

FoNT-ViBiLLE (lieu dit), com. d'Aubagne, 11 février 
1566 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

11 



- 162 — 

FoRBiN (Château de), corn, de Marseille, qr. de Saint- 
Meuet. 

FoRBiNES (Les) (lieu dit), com. de Marseille, gr. des 
Accates. — La Forbine^ 14 mai 1605 (reg. aux arch. de 
rEvôché). — Aff'ar de la Forbine du sieur de Gardanne 
Forbinj 23 septembre 1636 (ibid.). 

FoREST (La) (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de la Fave, 
1727 (reg. aux arch. de la Major). 

FoRBSTA, b. et scierie, com. de Marseille, qr. de âaint- 
Marcel. — Propriété de Jean Pol de Foresta, sieur de Cas- 
tellan, juge du palais, 12 septembre 1636 (reg. aux arch. 
de la Major) . 

Forge (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Antoine, 
1790 (cad.). 

Fort de Beroard, batterie, com. de La Ciotat. 

Fort du Loup, batterie, com. de La Ciotat. 

Fort Saint-Antoine , batterie, com. de La Ciotat. 

' Fortin (Le), pointe de Tlle de Pomègues. 

FossENs (lieu dit), com. de Marseille , qr. de Château- 
Gombert aux Parroyes, 18 décembre 1545 (acte aux arch. 
des Trinitaires). 

* FoTs ou FoATs (lieu dit), com. d'Aubagne , 8 septem- 
bre 1453 (acte aux arch. de TEvêché). 

FouGE (Le), hauteur d'une des collines de Saint-Marcel, 
com. de Marseille. — Lo Fouge, 30 mars 1485 (acte aux 
arch. de TEvôché). — Lou Fuge , 11 avril 1559 (ibid.). 

FouQUET (Le), p., com. de Marseille, qr. des Accates, 1790 

(cad.)- 

Four (Le), p., com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe, 
1790 (cad.). 



r 



— 163 — 

FauRANB (La), p. , corn, de Marseille, qr. de Ghàteau- 
Gombert, 26 mars 1767 (reg. auxarch. de la Major). 

Four d'âhnauo, h., com. de Marseille, qr. des Gaillols, 

— four d^Amand, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Four de Banc , col. , lie de Ratoneau. 

Four de Bdzb , b. , com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe, 1790 (cad.). 

FouRMiGONE (La), b., com. de Marseille, qr. de la Treille, 
1790 (cad.). 

PouRNAL (Le), col. et pointe, com. de Marseille, qr. de 
Saint-Louis. 

FouRNAQUE (La), qr. ri., com. d'AUauch, qr. de Botte. — 
Peudum de Fornaca , mars 1207 (acte aux arch. de la 
Major), — Campus de la Fornagua , 18 septembre 1213 
(ibid.). — Cerrum Podii Forcali, 8 octobre 1390 (ch. aux 
arch. municip.). — La Fornaqua, 4 août 1299 (ch. aux 
arch. municip.). — La Fournaque, ^&Z& (cad. d'Allauch). 

— Roquo Fourcado (ibid). — Las Pour cas ^ 4 février 1608 
(acte notarié à Allauch). — Les Fourques , 1727 (reg. 
auxarch. delà Major). — La Fornacco^ 1" janvier 1530 
(reg, auxarch. de l'Evôché). 

PouRNAQUE (La) (lieu dit), com. de Marseille , qr. des 
Aurengues. — Vallatumde la Fornaca^ 30 avril 1504 (reg. 
n* 82 aux arch. de FEvéché). — Fournaque , 16 septembre 
1595 (reg. auxarch. de la Major). — La Fournage , d\ 
décembre 1766 (ibid.). — Fournague, 13 août 1766 (ibid.). 

PouRNAS (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. deNotre- 
Dame-dè-la-Garde, près Endoume. — Vallon de FoumaSj 
1757 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

PouRNAS (Le), <5oI. et pointe, com. de Marseille, qr. de 
Saint-Louis. 

PouRNERT (lieu dit), com. de Marseille, qt. de Saint- 



— 164 — 

Marcel, àlaTuilière. — Romiguiera, 9 septembre 1857 
(acte notarié). *— La Romeguiera, 23 août 1326 (ibid.). — 
Bowejttierûw, 30 novembre 1358 (ibid.).— la Roquiera, 
4 octobre 1486 (reg.aux arch. de l'Evêché).— la Romera^ 
11 mars 1432 (ibid.). — Romiguiere, 1579 (reg. aux arch. 
del'Evôché). — Fournéry, 8 septembre 1699 (ibid.). 

FouRNEUP (Le), carraire, com. d'Allauch, quartier des 
Bêlions. 

FouRNiERS (Les) , h. , com. de Cassis. 

PouRQUES (Les) (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. deCamp- 
Major. r— Las Fourques, 10 septembre 1453 (acte aux arch. 
deTEvôché). — La Forças, 15 mai 1476 ibid.). — Las 
Forças, 2 août 1501 (ibid.). 

FouRQUES, col. , com. de Marseille , qr. de Saint-Marcel, 
à Saint- Vincent. — La Fourquesa, 13 décembre 1459 (reg. 
aux arch. deTEvôché). — Mans de la Forças, 13 décem- 
bre 1459 (ibid.). 

FouRRBmifîR , qr. ri. , com. de Guges. 

Four-Rouge (Le), qr. ri., coni. de Geyreste , qr. du 
Déffens. 

FousQUE (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr.de Saint- 
Marcel, à la Tuilière.— La Fosque aux l/onm*,1504 (reg. 
aux arch. de la Major). — La Fousque , 3 février 1615 
(ibid.). 

Framand, qr.-rl. , com. de Marseille, qr. de la Capelette. 
— Palus de Formai, 1096 (suppl. inédit au cart. de Saint- 
Victor). — Palus Framaldi , 1097 (ibid.). *— La Pûtud de 
Prafhald, 1096 (ibid.).— Condamma Firmandi, 1348 (ch. 
aux arch. municip.). — Condamine de Framant, 8 juin 
1359 (acte aux arch. de la Major.) — Condamim den Pre- 
mant, 4 janvier 1389 (ibid.). — Jarret de Fremant, 24 
décembre 1666 (ibid.). 



- 165 - 

Français (Le), p.^com. de Marseille, qr. de Ghàteau- 
Gombert, 1790 (cad.). 

PRANCOULiifB (La), p., com. de Marseille , qr. de Saint- 
Marcel, 1790 (cad.). 

Fratres (Les), h., com. de Marseille, qr. de la Nerthe. 

— Le Fratre, 1790 (cad.).— 1^5 Pabres, 1830 (plan Dela- 
yau, mais à tort). 

Fray (lieu dit), com.de la Pêne, qr. deFAumone, 6 juin 

1789 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Preme-Morte, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe. — Femena morta , 8 mai 1289 (ch. aux arch. 
municipales). — Femina mortua, 30 mai 1298 (ibid.). — 
Fena morta, 16 avril 1330 (acte notarié). — Fremamoaerto^ 
5 mai 1788 (reg. aux arch. de la Major). — Freme morte, 

1790 (cad.). . 

Frépestel, qr. ri. , com. de Marseille , qr. de Séon- 
Saint-André. — Freg Pestel, 22 mars, 1287 (acte notarié). 

— Frepestellum, 6 septembre 1295 (ibid.). — Frépestel, 13 
juillet 1343 (ibid.). — Fermpestel , 17 septembre 1351 
(ibid.). — Frechpestelj 17 février 1352 (ch. aux arch. de 
l'Evôché). 

Frigoulon , qr. ri., com. de Cuges. 

Frioul (Le), port formé par la jetée qui joint les lies de 
Pomègues et de Ratoneau ; vient de Fretum Julii, parce 
que Jules César y avait établi son mouillage lors du siège 
de Marseille. Ce porta porté le nom de Dieu-Donné jus- 
qu'à la révolution de 1830. 

FuMADE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien , 
près Beaumont. — LaFumade, 3 août 1798 (reg. aux arch. 
de la Major). — La Fomade, 1790 (cad.). 

FuMADE (La), p., com. de Cassis, qr. du Piquier. —La 



— 166 — 

Femadef 5 mars 1481 (acte aux arch. de PEvôché). — La 
Fumade, 19 juillet 1597 (ibid.). 

FuMADE (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ghâ- 
teau-Gombert, 16 septembre 1595 (reg. aux arch. de la 
Major). 

FuMADES (Les), qr. ri., com. d'Allauch, qr. de Grame- 
noux. — Lds Fomadas, 12 ociobve 1283 (ch aux arch. de 
TEvêché). — Las Femadas, 11 novembre 1322 (ch. aux 
arch. de la Major). — Les FumadeSy 1636 (cad. d'Allauch). 



G 



* Gabres (lieu dit), com. d'Auriol, 8 mai 1322 (acte no- 
tarié). 

Gabriel, b., com. de Roque vaire. — Nom du proprié- 
taire. 

Gâche (La), Tun des sommets des montagnes qui domi- 
nent le territoire d'Aubagne du N.-O. au S.-E.; il appar- 
tient à la branche de Roquefort. — La Gâcha, 20 août 
1501 (reg. aux arch. de l'Evéché). —la Gâche, 1608 (ibid.); 
— Gachium, 20 juillet 1501 (ibid.). 

Gaghe (La), montagne qui domine au sud le village de 
Saint-Marcel, com. de Marseille. — Montagne de Saint- 
Marcel, 9 novembre 1455 (reg. aux arch. de l'Evéché). — 
Montagne de la Gâche, 27 novembre 1493 (ibid.) — Mons 
de Gâcha, 22 novembre 1493 (ibid.). — Sainte-Croix , 
6 septembre 1636 (ibid.). 

Gâche du Faucon, montagne, qr. des Camoins, qui fait 
limite entre les terroirs de Marseille et d'Allauch, 18 
juillet 1551 (acte aux arch. de l'Evéché). 

Gadelone, cours d'eau qui se forme au quartier des 



— 167 — 

Àccates et se jette dans THuyeaune au-dessus de Saint- 
Marcel, com. de Marseille. — Lona, 30 novembre 1358 (acte 
notarié). — i4/ona, 21 février 1361 (ch. aux arch. de Sainte 
Wicior). --GastDafonej 12 février 1454 (acte aux arch. 
de TEvôché). — Gas Dalone, 13 novembre 1359 (ibid.). — 
Jas Daloney 4 septembre 1577 (reg. n® 61 aux arch. de 
PEvôché.) — GandcUone, 5 novembre 1559 (acte aux mômes 
archives). — Gadalone^ 7 février 1615 (ibid.). — Gapda- 
lonne, 20 avril 1666 (ibid.).— Gadellone, 4 juin 1675 (ibid.). 

— Gardarone, 1790 (cad.) . 

Oaduriœle (LA)|b., com. de Marseille, qr. d'Eoures. 

Oàgbs (Les), h., com. d'AUauch, qr. des Hontblancs. 

— Michel dit Gage^ 1717 (acte aux arch. d^Allauch). 

OAnxoTE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
23 août 1768 (reg. aux arch. de la Major). 

Galambert (lieu dit), com. de Cassis^ 29 décembre 1439 
(reg. aux arch. de TEvôché). 

Galante (La), coll. sur la limite des communes de 
Marseille et d'Allauch. — Baux de Legue^ 18 juillet 1551 
(acte aux arch. de la Major). 

Galère (La), coll., com. deGémenos. 

Galère (La), b., com. de Belcodène. 

Galeta(Le), b., com. de Marseille, qr. des Accates. — 
Le Galata^ 1690 (plan de Chevallier). — Le GalataSy 22 
mars 1703 (reg. de TEcrit.). — Le Galetas, 1790 (cad.). 

Galune (La), cal. deTlle deRatoneau. 

Galangier (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Ghâteau-Gombert, à Palamar, 2 mars 1679 ((reg. aux arch. 
de la Major) . 

Gallègue, qr. ri., com. d'Aubagne. — Galigo, cire. 
1060 (cart.de Saint-Victor, n* 109). — Gallegas, 28 août 



— 168 — 

1299 (ch. aux archives municipales). — Colla de GcAlegat^ 
28 janvier 1306 (ibid.). —Gros de Galigis, 5 octobre 1389 
(ch. aux arch. delà Major). — Vinea de Calegis, 18 octo- 
bre 1476 (ch. aux arch. de TEvôehé). — GaUegues, 11 
août 1501 (ibid.). 

Gallou, b., com. de Marseille, qr. de la Treille. 

. Galoque (Bakre de la), chaîne de l'Etoile, com. 4e Mar- 
seille. 

Gamato (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1732 (reg, aux arch. de la Major), -r Qcmatent 3^ ittin 
1775 (ch. aux arch. du Chapitre). 

Ganon (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Gbâteau- 
Gombert. 

Garbier, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint-Ghaylegu 
— Territorium de Garôerm, 17 avril 1164 (pri vil. de Frédé- 
ric, aux arch. de l'Evôché). — Garbeiras, 28 avril 1217 
(ch. aux arch. municipales). — Garbiers^ 5 octobre 1299 
(ch. aux arch. de l'Evôché). — Guarbier&^ 27 avril 1802 
(ch. aux arch. de la Major). — GarbiaSy II octobre 1359 
(ch. aux arch. municipales). — Garbiersz, 3 mars 1826 
(ch. aux arch'. de la Major). -^ Garbier^ 2iiéCtQXoim 1666 
(ibid.). — Gerbies, 16 avril 1695 (reg. de TEcrit.). --(Jer- 
bier, 15 décembre 1781 (ibid.). 

Garda-Pan (lieu dit), com. d'Auriol, 1472 (acte. notarié). 

Gardarone (La), b., com. de Marseille, qr. dea4.0çate9» 

Gardiole (La), chaîne de collines, com. de MaçseUle, 
qr. de Saint-Marcel. Ses ramifications s'étendent dans la 
commune de Cassis. Prend son nom probablement d'une 
anciennevigie ou garde qui y était établie. — Gardîola 
sub dominio directo Raimundi de Massilia, 12 août 1278 
(acte notarié). — Montanea de la Gardiola, 8' mai f è79 
(ibid.). — Gardia, 30 octobre 1392 (ch. aux areh. deTBvé- 



— 169 — 

I 

I ché). — Montanea Gardie, 14 décembre 1370 (acte aux 

«rch. de Saint^Victôr). — La Gardyey 5 février 1549 (ibid.). 

— La Gardiole, 16 août 1677 (reg. b9 66 de l'Evô(îhé). — 
VAffar delà Gardiole qui mesurait, en 1650, 1550carte- 
rées, comprenait divers tènements dont les principaux 
étaient : grande terre de Sarabran, vallon et issard de 
l'Esprererière, vallon de Semble, issard de la Pegoulière, 
vallon de Margaillan, issard de Loule, rivière de la Plane 
de THerbe, le Penen, la Teste de TEissadon, plaine du 
Deversan, vallon d'Ennaux, vallon des Quatre-Cantons 

m 

(reg. précité de TEvéché) . 

Gardy (La), coll., sur la rive gauche de rHuveaune, qui 
domine le village de Roquevaire et le vallon de Saint- 
Vincent. 

Gare (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de TEstaque. 

Garettb (La), jas, com. d'Allauch, qr. des Bêlions, 
4727 (reg. aux arch. de la Major). 

Gargonis (Les), h., com. d'Âllauch, qr. des Aubagnens. 

— Gargoni Olive j propriétaire en 1659 (cad. d'Allauch). 

— Antoine Olive Gargonis aïkc Gargonis, 1717 (reg. aux 
arch. de la Major). 

Garigue (La) (lieu dit) , com. de,Marseille, qr. de Saint- 
Julien, aux Mar légaux, 28 janvier 1768 (reg. aux arch. de 
la Major). 

Garlaban, montagne, com. d'Aubagne. — Montem mag- 
num Guarnaban vocitatum, 1056 (cart. de Saint-Victor, 
n® 1073). — Garnabant, mars 1207 (ch. aux arch. de la 
Major). — Garlaban, 18 octobre 1476 (reg. n® 74, aux arch. 
deTEvôché, f. 128). — D'après ce dernier document, Gar- 
laban, au XVI* siècle, formait le point de jonction des ter- 
ritoires de Péchauri, Saint-Marcel, Roquevaireet AUawich. 

GARNièRE(LA), qr. rL, com. de Roquevaire. — Vattà- 



— 170 — 

tum Gamerie, 23 noyembre 1452 (acte auzarch. de Saint- 
Victor).— Fa/Zon dan Garni, 18 janvier 1480 (ibid.). — . 
Val de GarnerSy 4 février 1549 (ibid.). — La Gamieraj 
7 novembre 1532 (ibid.). — Garmére, 14 mars 1741 (ibid.). 

Garoute (La), b., com. de Marseiile, qr. de Ghâteau- 
Gombert. 

Gaiioutb (La), p., com. de Peipin. 

Garrie (La), b.,com. de Marseille, qr. de Montredon^ 
1790 (cad.). 

GARtLÊ (La), b., com. de Marseille, qr. de la Rose. 

GasdelaPena (lieu dit), com. de la Pêne, près TÂu- 
mône. — Gas de la Penna, 12 avril 1381 (acte notarié). — 
Dépendait autrefois du territoire de Saint-Marcel. 

Gaspiate, qr. ri., com. d'Allauch. — Gaspiate, 20 juin 
1608 (acte notarié à Allauch). — Gaspiette, 1636 (cad. 
d'AUauch). 

Gast (Le), qr. ri., com. d'Aubagne. — Guas, 14 octo- 
bre 1289 (ch. aux arch. municipales). — Al GaSj 27 mars 
1363 (ibid.). — Al Malin dal Ga5^ 8 septembre 1453 (ch. 
aux arch. de TEvéché). — Molin del GraSy 1469 (acte aux 
arch. municipales). — Molendinum del Gras, 15 novem- 
bre 1476 (ibid.). — Le Gast, 26 mai 1791 (reg. des biens 
d'émigrés). 

Gastaude (La), f., com. d'Auriol. 

Gat-Mort, qr. ri., com. de Marseille, qr. des Grottes. 

— CattAS Mortuus, XI* siècle (cart. de Saint- Victor, n® 40). 
— Gatus Mortuus, 30 mai 1215 (ch. aux arch. de la Major). 

— GatMort, 17 avril 1304 (acte notarié). — Gat Mouert, 
23 juin 1694 (reg. de TEcrit.). 

Gat-Pbndu (lieu dit), com. d'AUauch, qr. du Caveau. — 
Gat Pendut, mars 1207 (ch. aux arch. de la Major)..— 



— 171 — 

G<Uus PénduhàSj 4 avril 1308 (ch. aux arch. municipales). 
— Gap Pendu, 1636 (cad. d'Allauch). — Gap Perdu, 1717 
(acte aux arch. d'Allauch). — Gapendu, 1750 (plan de 
Chevallier). 

(taudeile (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Solans, 26 
mai 1601 (acte aux arch. de TEvôché). 

* Gàudemârs (Las Planas dels) (lieu dit), com. de Mar- 
seille , qr. de Sainte-Marguerite , à Cante-Perdrix , 30 
avril 1302 (ch. aux arch. municipales). 

Gaudin, b., com. de Gémenos. — Nom du propriétaire. 

Gaudissart (lieu dit), h., com. de Roquevaire, — Gar- 
dmatie, 5 février, 1550 (reg. de reconn., aux arch.de 
Saint- Victor). — Gaiulichard (ibid.). — Gaudissart , 
14 mars 1741 (ibid.). 

Gaudissart (lieu dit), com. de Roquefort. — Gaidis- 
sant, 13 octobre 1486 (acte aux arch. de TEvôché. — Lo 
Cres de Galdinhart, 2 janvier 1450 (ibid.). 

Gaule (La), p., com. de Marseille, qr. des Accates, 1790 
(cad.). 

Gautièrb (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Gavède (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Ca- 
moins, aux Fabres, 22 octobre 1576 (reg. n» 61, aux arch. 
del'Evôché, f. 3). 

Gavedèle (La), qr. ri,, com. d'Aubagne. — Gavedelles, 
8 septesnbre 1453 (reg. aux arch. de TEvôché). — Valla- 
tum de GavedellOy 15 mai 1476 (ibid.). — Gaudelle, 26 mai 
1601 (ibid.). 

Gavedon , qr. ri., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
André. — La Gaveda, décembre 1291 (acte notarié). — Lo 
Gros de la Gaveda, 18 septembre 1401 (acte aux arch. de 



— 172 — 

TEvôché). — Vallon de Gavedon, 24 décembre 1666 (reg. 

aux arch . de la Major) . 

* 

Gâyelière (La), b., com. de Marseille, qr. de Noti'e- 
Dame-de-la-Garde . 

&AVOTS (Les), h.,cora.d'Aufcagne. — roZ/ondes GavQt$^ 
8 septembre 1453 (acte aux arch. del'Evôché). 

Gatedon, qr. rL, com. d^Allauch. — Gayrandon, 28 
janvier 1275 (ch. aux arch. de la Major). — Gayraidon,id 
juin 1299 (acte notarié). — Garaton, 17 juillet 1305 (ibid.), 
^Garandon, 11 novembre 1322 (ch. aux arch. de la 
Major). — Gayredon, 2 juillet 1381 (ibid.). — Gueiredùn, 
1636 (cad. d'Allauch). — Gavedone, 1679 (ibid.). — Gay^ 
don (cad.). 

Gaynaude (La), p., com. de Marseille, qr. de Notre- 
Dame-de-la-Garde, 1790 (cad.). 

Gayrelinb (lieu dit), com. d'Auriol, 1452 (acte notarié). 

Oatan, b., com. de Cuges ; nom de propriétaire. 

* Geauffres, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 13 février 1615 (acte aux arch. de l'Evéché). 

Geines, qr. ri., com. de Saint-Savournin, 21 avril 1745 
(reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Geinetes (Les) (lieu dit), com. d'AUauch, qr. des Mont- 
blancs. — Geinestes , 1636 (cad. d'Allauch). — Genetes 
Gainetes, 1691 (ibid.) 

G]âMBNOs, canton d'Aubagne. — Villa de Geminas y 9 
février 984 (cart. de Saint- Victor). — Castrum Geminas, 
décembre 1001 (ibid., n' 69). — Ecclesia de Gemenos, 9 
février 1119 (ibid., n^ 923). — Petrœ Geminœ, XII* siècle, 
(lettre de Tabbé Bernard, aux arch. de Saint- Victor , reg. 
n® 52). •— Ecclesia de Gemini, 25 mai 1163 (ch.aux arch. 



— 178 — 

delà Major). — C^meno^, 9 août 1583 (ch. n* 537, aux 
arch. de Saint- Victor). 

L'ancienne population du territoire de Grémenos était 
d'abord agglomérée à Saint -Jean-de-^Garguier; les inva- 
sions des Lombards et des Sarrasins ayant forcé les habi- 
tants à se réfugier sur les lieux élevés, le plus grand 
nombre se fixa sur la montagne qui est à l'entrée du 
vallon de Saint-Pons , où Ton voit encore les ruines- du 
vieux Gémenos. Ce village fut abandonné lorsque les 
habitants descendirent dans la vallée pour y bâtir le 
village actuel. 

Gémenos , qui fait partie de l'arrondissement de Mar- 
seille depuis la loi du 28 pluviôse an VIII , relalàve à 
Torganisation départementale, dépendait antérieurement 
de la viguerie d'Aix. Le castrum de Gémenos était tenu 
en fief sous la directe du prévôt du Chapitre de Marseille 
par Âudoarde des Baux. Elle en disposa , par son testa- 
ment, en faveur de Hugues des Baux, son ûls, avec substi- 
tution, en cas de mort sans descendant légitime, en faveur 
de Guillaume Adémar, père de la testatrice. Hugues des 
Baux institua pour son héritier universel le roi Charles H, 
comte de Provence, qui acquit ainsi le château dé Géme 
nos. Celui-ci étant mort sans enfants , le roi Robert , 
neveu de Girard Adémar, ordonna la restitution du châ- 
teau à Girard , se réservant le droit de seigneuries Le 
château de Gémenos fut vendu au fils d'Isnardd'OIliëres; 
plus tard il parvint entre les mains de Pierre de Saint- 
Jorry, qui le possédait en 1379 (reg. Sc/Gj^omi, fol. 70). 
Après diverses mutations , il fut acquis, en 1503 .^ par 
Nicolas et Gaspard d*Albertas, dans la famille desquels il 
est resté jusque daas ces derniers tempe. 

Gémenos faisait partie de Tévôché de Marseille; l'église 
confirmée à Tévéque par la bulle d'Anastase IV, du 30 
décembre 1153, sous le titré de Sancta Maria de GeminiSy 



-. 174 - 

fut cédée au Chapitre de la Major par la trausaction du 
25 mai 1163. L'église de Saint-Clair fut abandonnée en 
1205 au monastère de Saint-Pons et , en dernier lieu , 
Téglise paroissiale de Gémenos était un prieuré du Chapi- 
tre des Accoules. 

Les armories de Gémenos sont : d^argent, à un arbre de 
sinople, planté au milieu d'une terrasse du méme^ et, au 
pied de Varbre^ deux petits enfants^ d'or^ assis et s'entre- 
tenant, 

Genbbrié, qr. rl.,com. de Saint-Savournin, 21 février 
1745 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Oénéràl (Le) (lieu dit), qr. ri. de Biquet, commune 
d'Aubagne. 

GÈNES (Les) (lieu dit), com. de Marseille , qr. de Saint- 
Julien, près Fondude. — GèneSj 16 juillet 1769 (reg. aux 
arch. de la Major). — Geynes^ 1732 (ibid.). 

Genestière (La) (lieu dit), com. de Roque vaire, 5 février 
1549 (acte aux arch. de Saint- Victor). 

Gentiou, qr. ri., com. de Roquevaire. — Gentiane , 16 
mars 1741 (reg. aux arch. de Saint- Victor) . — Gentioux^ 
14 mars 1741 (ibid.). 

Gérade(La), f., com. d'Aubagne. — la Geracte, 28 février 
1458 (acte aux arch. de FEvôché). — La Girada , 18 octo- 
bre 1476 (ibid.). — La Girarda, 4 août 1501 (ibid.). —La 
Girata, 20 août 1521 (ibid). — La Giraie, 1608 (ibid.).— 
Dépendait autrefois de Saint-Marcel. 

GiBAUD (Le) (lieu dit), com. de Cassis. — Lo Gibaud^ 29 
décembre 1439 (reg. aux arch. de rEvôché).— Le Gibaud, 
1508 (ibid.). - Le Giraud, 5 septembre 1597 (ibid.). 

Gibelins, qr. ri., com. de Marseille, qr. de la Capelette. 
— Gibelini, 17 avril 1314 (ch. aux arch. municipales).— 
Payssas dds Gibelis, 30 octobre 1342 (ibid.). — GebelinSj 



— 175 — 

1423 (acte notarié). -^Gibelins, 23 décembre 1371 (ibid.). 
— 6a6e/in£,1790 (cad.).— Led jardin et bâtiment des Gibe- 
lins appartenaient à Tabbaye de Saint-Victor ; ils furent 
Tendus comme bien national le 10 janvier 1791, 

Gibelins (lieu dit), com. d^Aubagne , qr. de TAumône. 

— Sebellin, 10 avril 1747 (reg.aux arch. de Saint-Victor). 

— Gebelins, 6 juin 1789 (ibid.). — Gibelins, 27 avril 1791 
(reg. des biens nationaux). — Le vrai nom est Sebelin. — 
Honoré Sebelin , habitant à la Barasse (Saiût-Marcel), en 
était tenancier au commencement du XVIIP siècle. 

GiBES, qr. ri., com. de Marseille, qr. du Canet. — Gibas, 
25 novembre 1280 (ch. aux arch. municipales). — Vallis 
de Gibis, 11 août 1318 (acte notarié). — GibeSy 24 décem- 
bre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

GiLBTS (Les), b. , com. de Gréasque. 

GiLLT, b., com. de Marseille, qr. de Notre-Dame-de-la- 
Garde; nom du propriétaire. 

GmBSTE (La), p., com. de Marseille, qr. du Rouet, 27 
août 1337 (acte notarié). 

GiNBSTB (La), montagne, com. de Marseille ; contrefort 
qui lie la chaîne de Roquefort à celle de la Gradule ; il 
sépare le bassin de Cassis de celui de Marseille. — Col de 
'la Gineste, 1750 (plan de Cherallier). 

Gn»iÈRE (La) (lieu dit), com. de Roquevaire, sur le vallat 
de Basseron , 4 février 1549 (acte aux arch. de Saint- 
Victor). 

GiPiÈRE (La), p., com. de Marseille, qr. des CaiUols , 
1732 (reg. aux arch. de la Majbr). 

GnuMON (lieu dit) ,' com. de Cassis , sur le ruisseau de 
Brayes. — Giramon, 29 décembre 1439 (reg*. aux arch. de 
PEvéché). — GramoHj 13 janvier 1486 (ibid.).— Giramont, 
10 n^fs 1501 (ibid.). — Le Giramond, 1511 (ibid.). 



— «6 — 

GtaAMONDE (lieu dit)^ com. d'Allauch, qr. de Blacassio. 
T-Ribasde Gtramonde, 1636 (cad. d*AlIauch). — Giramone^ 
1727 (reg. aux arch. de la Major). 

GiRARDfi (La]> b., com. de Marseille, qr. de la Valeotine. 

GiRARDET, ancien bourg du lieu de Gémenos. — Bur- 
gum de Girardeto , 10 mars 1379 (reg. Sclaponis de la 
Cour des comptes, fol. 70). 

' i 

Giraude(La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
près Fondade* — La GiratAde, 30 décembre 1528 (acte aux 
arch. de la Major) . — La Giraudo, 19 novembre 1530 (ibid.) . 
— Vallon de la Giraude, 25 février 1768 (ibid.). — La 
Giraude était sous la directe du Capiscol du Chapitre de la 
Major. 

GmAUDONE (La), b., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 28 
mai 1770 (reg. aux arch. de la Major). 

GmoNDE, cours d'eau qui prend naissance dans le ver- 
sant oriental du Rouet et va se jeter sur la plage du 
Prado, com. de Marseille. — Girunda, 28 mars 1228 (cart. 
de Saint-Victor, n*899). — Gironda , 4 mars 1248 (ch. 
aux arch. municipales). — Geronda, 13 mai 1307 (ibid.). 
— Ptn de Gironde, 1616 (reg. aux arch. des Prêcheurs). 

GiRONNiÈRE (La), b. , com. de Marseille , qr. de Saint- 
' Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Glacière (La), f., com. d'Auriol. 

Glacière (La) (lieu dit) , com. d'AUauch , qr. de la 
Bouquière. 

Glise, b., com. de Roquevaire.— Nomdu propriétaire. 

Golfe des Lèques , nom sous lequel plusieurs cartes 
dé^nent le golfe de La Giotat. — Citharistes Sinui (cart. 
géogr. de Ptolépée, éd. Amst. 1618, in-4*). 



t i(tate/tfMte» (Le9> (lieu dit)^ corn. d'Allauch, qt. de Tout* 
dinau. — Z,' jona^a, 2^jinvier 1378 (di. 'aux arch. do l4 
liSLiot".,-^ Gona(i»œs\. lG36{Qid.. d'AlLiuch). -t. Ei-g.'^'a^ne^ 
t7J3 {n»g. di3sbienHdômigr.ési):. —{toanagues, 1059 (cad« 
ÔJAUajich).-^ Ci:wor<apuc5., 1727 (reg. aux archives d^ la 
Major). 

, CoxTATiD, b., corn, de Marseille, qr. de CIiU^iaradHi- 
beift.— Nain du propriétaire. 

' *• Con^.A' (La^ (lieu dit), Com. de Marseille, fir. de Saint- 
Lazare, 14 mai 1395 (ch. aux arcli. de la xMajôr). 

ij , , ,f . , < . . . ■ • > .....,.,,., 

Gorge dé Nicolas, qr. ri., Coiti. de Gémenos. 

GonCEDU noi (La), coliiae, com. de la Pêne. 

Gorges (Les), ruisseau, com. de Sainl-Savournin ; se 
jette dans le Merlançoa. 

. GoRGfis (Les) ,. p., cûm. de Marseille, qr; d^Eoures.^ 
1790 (ead.). 

Cornue (L\), p., com. d'Allaiich, qr. de Martelèno. — 
£e^ Dotter^ 1636 (cad. d'Allauch). — La Gourgue, 3Qjafîvier 
1G63 (acte notarié à Allauch). — Guorgnej 1092 (acte aux 
anii. muuicip. d'Allaucû). — Za Guvgue^ 1727 (reg. aux 
aroh. de la Major). 

• GôRGUE DES Bœufs , vallat qui alimente le Merlançon ^ 
com. de Peipiu. 

GoRGUETTE (La), h., com.de Marseille, qr. de Saint- 
Julieu, 1732 (reg. auxarch. de la Major). 

1 GoRGUETTEs (Les), f., com d'Auriol. — La Gorga, 1472 

(acte notarié).— Ia5 Gorguetas (ibid.). ^Les Gourguettes^ 
ti mars 1776 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

GouDE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Barnabe. 
Propriété 4u sieur Goude, acquise le 5 décembre 1719 de 

12 






Gattherine Broglia et léguée au couteat dee Ptédieur» 
(arch. de ce couvent). 

QouoBs (Lbs), colline et fabrique de soude au qr. de 
Montrèdon, com. de Marseille. 

ûouBRGOB (La) p., com. de Marseille, qr. de la Valen* 
tine, 2G aoùl 1776 (reg. aux arch. de la Major). 

* GouERauB DU Pin (La) (lieu dit), com. de Marseille , qr. 
des Martégaux* — La Gorgue ou Montade, 1732 ( reg. aux 
arch. de la Major). — La Gouergxie du Pii^ ou la Cazade ^ 
28 avril 1768 (iûd.). 

GouER'iuES (Les), qr. ri., com. de Siiint-Sarournin, 17 
février 1745 (reg. aux arch. de Saiut- Victor). 

GouERGUES DE LA Lkbre (licu dit), com. d*Allauch , au 
vallon du Pomier, 1659 (cad. d'AUauch). 

GouiRAXB (La), p., com. d'AUauch , qr. de la Salle. — 
La Gouirano, 1659 ^cad. dAllauch). — La Goirane, 1691 
(ihid,). --La Gouirane, 3 août 1653 (acte notarié d'Al* 
lauch). 

Goujonne (La) (lieu dit), com. d*Allauch, qr. de Mour- 
deau. — Vallat de Goujon^ 1691 (cad. d'Ailaucb). 

GouRT (Le) (lieu dit), com. d'AUauch , qr des Platriè-^ 
res. — Gou7*c, 4 décembre 1607 (acte notarié à Ailauch).^ 
Le Gourq^ 19 février 1663 (ibid.). — Esp ron du, Court ^ 
1659 (reg. aux arch. de la Major).— La Carlete^ 1691 (cad. 
d'Allauch). — Le Gourt, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

GouitT DE RouBAUD (licu dit), com. de Mai*seille, qr. dep 
Camoins. — Gorc de la Roberta, 2 janvier 1463 (a>'te aux 
arch. de TÉvôché). — Gorgo,2 jauvicr 1469 (ibid.). — 
Gourg de Roubaud, 2 ']mi\ 1486 (ibiJ.). — Gourre de Rou^ 
6cau,18juillet 1551 (ibid.). ' '' 

GouRNAUx (Les), h., com. de Gréasque: 

QoYs (La), p., q. des Plaines, com. de Saint-Sàvourniii. 



fiftàDtTLB (La), braaohe de la chaîne de la 8tinte*Baume 
qui court le long de la côte depuis La Ciotat jusqu'à ïen* 
trée du port de Marseille. 

: GnAFfANS (La) (lien dit), corn, de Marseille, qr. de Saint* 
Antoine, 1285. — XVil' siècle (i>luu msc, des terres de 
Sçpti^mesy auxarch. de la Major). 

Oaalinb (La), b., com. de Marseille, qr. des Accâte». 

Graui-noub, qr. ri., com. d'AUauch. qr. de la Bon- 
quière. — Gennemora, 12 octobre 1283 (ch. aux arch. de 
la Major).— Gramenosa, 11 novembre 1235 (acte notarié). 
-^ Gramenoue, 1659 (cad. d Allauch). — GramenoBj 1C91 
(ibid.). 

6RAifo-BoiS|b.,com. de Marseille, qr.de la Valentine, 
1690 (cad.). 

Qrano-Camp (Lr) (lieu dit)* com. d^ Allauch, qr. de Rata* 
bou, 163C (cad. d^Allauch). 

Grand-Camp (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Sôon- 
Saint-Henri. 

Grand-Camp (liou dii), com. do Marseille, qr. de Saint- 
Julien, à Beaumont, 15 avril 1763 (reg. aux arch*. de la 
Major). 

Grand- Clos (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saint-Henri. 

Grande Tête du Douard, com. de Roquefort ; le plus 
haut sommet de la chaîne du môme nom qui domine au 
noi*d les plaines de Roiiuefort. 

Grand-Jas (Le), b., com. de La Ciotat. 

Grahd-Lauds^ f., com. de Bel:odëne. 

Grand-Louis , h., com. d'Allauch, 1812 (plan mise, des 
terres gastes). 

Grand-Pas (Le) (lieu dit), com. de Cassis, 16 février 1663 
(rtg. aux arch. de Saint-Victor). 



ÛBAHinPiii (Lb)» qr. ri., oom, dQ P^ypiQ , . . . -^ - : 

^ aitAm>-'Pcnis (lîea drt)i corn. d'Àllauch^ qr. de là P<Hir 
che, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

' GniND Ravin, com. de Gréasqne , vallat qni «© déVttie 
dan» le ruisr^au i!e Puveau. — Fos d'Anrimia\ 19 féviiseé 
1259 (cart. de Saint- Viiûer , n-^llâO). — fo» é'AutHmi 
(arch. de &ûnb-Viçtoi% plar^ de la Ui^se q' 8Q1^ ; ;, 

GltvNDS-Si2:i>'.s, qp. rl.^ com, de Gréasque. « '^ 

r 

Grands-Vallons Lrs), vallon, cœT>. de Gngps — AU 
TaZ/ow*, 21 septembre; 1521 (acte aux arch. do WBvéché).- 

Grand-Têtb, qr. ri , com. de Li Ciolat. 

Grand- Vallat (Le), ravin, com. deCeyreste ; arrive du 

Caounet et va se jeter dans la mer. 

• » 

GiUNp- Vallat (Lr) (lieu dil),qr. de Sai ut-Julien, sur le 
chemin dé la Valentiue, com. de Marseille. 

Granièrb (La), p., qr. de Saint Loup, com. de Marseille* 

Graniers (Les), h., com. de Cuges. 

GRANiauB (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 

r 

Joseph. — La GranadUj 9 aoiil 1311 (acte aux arch. muni- 
cipales). — Graniga Gauffridenqnorum , 23 avril 134T 
(ibid.). — Granego, 24 décembre 1666 ireg aux arch. de 
la Major). — Granegue , 1690 (reg. aux arch. des Prê- 
cheurs). 

GRATfANE (La), b., com. d'Aubagne. qr. de Ruif^sadet, 9 
décembre 1615 (re^;. aux arch. de la Major). — Une partie 
deralîïirde la Graliane appartenait antrefuis (28 février 
16il, arch. de l'Evôchéjf au terroir deMai*aeille. 

Gratte-Semelle , chemin de ir.ivei'se , cosu* ém Mur- 
aeille, qr. de Notry-Dame-de-la-Garder — Propjriélé et 
bâtiment en dépendant appelés Grallc-SemelU^ 1 7ilû (Qud«). 

. OiuTi» (La), ruisseau» coizi« de Marseille, qjr.d^Çbàt^an- 



♦ ' • •> • .H 



-m - 

éomibërt. n pré^d naissance & lÀ fonftiitie des Onides et 
"tt 86 jeter dans l^ah dos àflltiénts dé Jarret. -^ Vala^ île la 
Grave, "2 riiarâ \6l9 (reg. aux arCh. du Chapitré).^ Grnve 
-tfti Patanlan y 3 novouibre 17G4 (ibid ],*-Za Grauiou 
^urcareise^ 28 décea:In*e 1781 (ibid.). — Fa/a/ eus ta 
Grau, 1750 (plan de Chevallier). 

Grayelièrb (La) (lied dit); corn, de Marseille^ qr. de 
Saint-'JuJieiu 24 juillet i7G5 (rcg. aux arch. de la Major). 

Gravier (Le), qr. ri., com. de Gémenos. 

Gr*asqub, canton de Roqnevalre. --Villa Gresairha in 
coinilaiu Aquense, 4'* niars 1035 (cart. de Saint-VictôJ*, 
n»34). — Gratiasta, cire. lOSB (ibid., n«l«). — 0>«- 
ùuca.XOm (ibid;, n* 129). — Lra;imca^ XV siècle (ibid., 
n* ;134). — Grezitea^ 1026 (ibid., n» 249). ^Graciasca, 
1059-1085 (ibid.,) n« 251).- Graghasca^ cire. 1045 (ibid., 
^•,757). — Gradnscha, 3 juin 1177 (?) (ibid., n*» 759). — 
cârrfcisca, 4 juillet 1079 (ibid., n«843). — Gresacca, 
49 février 1259 (ibi.l., n*> 1130). 

Gi-éasqne ne f:iit partie de rarrondissemeat de Mar- 
seille qu^ depuis rorgaiiisaliôn départementale édictée en 
V€rtu de la cons'itution de Tan VIII ; jusqu'alors il était 
^compris dans la vignerie d'Aix. C'était un prjauré 4orab- 
baye de Saiiit-Victor j raumônier en était seigneur avec 
juridiction. L'église de Gréasque fut érigée en succursale 
de la cura do Fuveaii, le 12 novembre 1773 (acie aux 
■arch. de Saint-Victor). Son territoire apparleriait au dio- 
cèse de Marseille, comme cela a élé formellemeiit reconnu 
Jyar Pacte de. délimitation des diocèses dAix et dd Mar- 
seille, du 27 octobre 1255 (cartul. intitulé Thesaurûà, 
foL 421; /tvreverr, fol, 7)f : 

- Lee* armories de Gréasque sont : de gueules ^ à un lion 
fPargenti coupé (T argent à un griffon de gueules. 

ORiB (La) (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. dd Féûe«lrélle. 



— La Grée, 8 septembre 1453 (acte auzarch. del'Éréché). 

— La Gréa^ 14G9 (acte aux arch. municipales). — £o 
Urès^ 11 août 1501 (acte aux arch. deTEvéché). 

GBEissANTiÈnB (La) (Ucu dit), com. d'Aubagne. -^Grays^ 
sentiera, 15 mai 147C (reg. aux arch. delEvéché). — La 
Greissan Hère, 1608 [ihïd,). 

GnEMiNiiiRES, qp. ri., com. deGréasque. 

Gdenxdicr (Le) ou Lks Poirieiis CramoisiSi p., qr. du 
Grand-Pré, com. de Peypin. 

Grès (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Gbàteau- 
Gombert. — le Grès, 2 mare 1679 (reg. aux arch. de la 
Major). — 4e Grez, 12 juillet 1758 (ibid.). 

. Grès (Le) (lien dit), com. de Marseille, qr, des Caillols. 

— Le GrecOy 1692 (acte d'allermin.). — Le GrèSj 15 juin 
1768 (reg aux arch. de la Major). 

Griffens Les), qr. rL, com. de Marseille, qr. de la C!a- 
pelclte. — Ofius Griffedorum^ 28 août 1296 (ch ausan^h. 
de TEvéché). — Los Grifens, 28 septembre 1280 (ch. aux 
arch. municip.). — Los Guifrens^ 15 juillet 1352 (nclc no- 
tarié). — Lo Griffens, 1423 (ibid.), v. Alouln des Griffens, 

Grillon, qr. ri., com. d'Aubagne. — Graillon ou La 
Gogo de las Vacq*ios, 17 octobn' 1582 (acte aux arch. de 
TEvôché). — Grillon, 23 mars 1629 (ibid.). 

Gbimaud, b., com. de Roquevaire. 

Grtmaud (lieu dit), com. de Belcodëne. — Plana dfi 
Grimaudis, 5 décembre 1503 (acte notarié). 

Grioix (Les), b., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
Henri. » 

Grivoutiers (Les) (lieu dit), com. d'Âllauch/ qr. dés 
Mon (blancs. — Grivoutiers, 1636 (rad. d'Allauch). — 
Gorgne des Grivoutiers, 1727 (reg. aux arch: de la Major). 
Vallat de Griotier {csA.). / . tJrui 



— i8S — 

^Oroiham (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 11 août 1315 (ch. aux arch. de la Major). 

Grolibhs (Les), h., com. de Marseille, qv. des Caillols.-* 
Las Granegas (?) 27 avril 1331 (acte notarié). — Las Gro- 
liers^ 1732 (repr. aux arch. de la Major). — Les Groliers, 
24 août 1768 (ibid.) — Les Crouliers, 1690 (plan de Che- 
Tallier). 

Gros (Les) h., com. de Belcodène. 

Grosse (La), f., com. d'Âllauch, gr.des Gonagues, 1794 
(cad. d'Allauch). 

Gros-Nas, batterie, com de La Ciotat. 

Gro8-Vallat, qr. ri , com. de Saint-Savournin, 21 fé- 
Trier 1745 (reg. aux arch. de Saiat-^Victor). 

Gros-Vallo2« (Lb), chemin et ruisseau, com. de Mar> 
seille, qr. de Château-Gombert. — Le Grand Valla, 16 
septembre 1595 (reg. aux arch. de la Major]. — Le Gros 
Val/on, 21 février 1767 (ibid.). — Vallat de Gués, V dé- 
cembre 1766 (ibid.). 

Grottb-Lubièrbs ou LouBiÈnB, grotte, com. dé Mar- 
seille» qr. de Chàeau-Gombert. — Affar de Pierre Re- 
buff I, dit Bctulme Lobiera^ 13 avril 1471 (acte aux arch. 
de TEvôché). — Baume Loubière^ f décembre 1766 (reg. 
aux arch. de la Major.) — Baume Nouguiere^ 1830 (plan 
de Ûelavau). 

Grotte Roland, excavation profonde rlans les flancs delà 
montagne de Marsillaveire, com. de Marseille. 

Groussonb (La), b., com. de Marseille, qr. de la Treille. 

Gasals (Les) (lieu dit), com. d'Allauch, qr, du Cavau. — 
Las Gasfils^ mai 1288 (acte notarié). — Puteus de las Gtio- 
xals^ 25 juillet 1298 (ch. aux arch. municip.). -^ Las Ga^ 
so^, 4 janvier 1301 (ibid.). 

GmÉam» b., com. de Marseille, qr. de MalpMS0t. 



GiTtRm, b.y com. deLaCiotst. r ^ 

GuÉRiN, b., com. deGassîs. 

Guérites (Les) h,, com. de Marseille, qr. de Séèè-Saint- 
flenri. . i 

6u?:s (Lk) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Caillots^ 
6 mai 1768 (reg; aux arch. de la Major). 

GuEiREDON, qr. ri., com. d'Ailauch. 

, GuiGou, b, com, d'Auriol. . 

'■ . . . 4 

GuinuETTEs (Les), qr. ri., com. de Roqueyaire-, r ,\ 

GuiLLERMi (La), p., qr, des Eygalades, com. de.IUafseîjile. 

. <}tJi.NB {Li\) (U6U dit), com. d'AUaucb, (p^ dft'M^a-dd&u, 
1694 (cad. d'Allauch). _ ; ; ,-. 

Gm«>vN (lieu dit), com. d'Aubagiiej/qi*. de Royenter — 
finit an, 8 septembre 1453 (acte aux arcii. derEvôché). 

GuiTOX, b., com. d'Auriol. ^ 

• * ' . ■ "■..'■ • f "■ ' . 

' GciTôNE (La), b., com. d'Allaurh, qr. des Mon'tblancsi 
GuiTTON, m*'., com. de Marseille, qr, de Bon-Secpurs. 



i i 



: ■ C 

H 

Haute -Font (lieu dit), com. de Saint-Savoumin, ?1 ftFr 
vricr 1745 (reg, aux-arch de Saint- Yictqi).^ , ,_. .,, 

Hautes-IIiVes (lieu dit}, com. d'Aubagné.— Altcç Riàm^ 
27 mars 1363 (ch. aux arch. municipale!?). --^Altœ R'^pœ^ 
17 mars, 1406 (acte aux arch. de la Major.) —^ UatUtes 
iî/6e5, 8 septembre J453 (ihid.). ^ , 

Hbiries, b-, com. de La Ciolat, nomt du propriétaire, , 

Heraud (Le), p.,com. de Marseille, qr. de Maiçâl'gtiéê, 
1790 (cad4 ^ V . .' V : ,: : i^sO 



-- Yës — 

HïftcuLÈs (t)').bi, cdm. de'Marseillej^ïr: dôSàtnt^lôr&toe, 
nom du propriétaire.' 

Heihtage (L'), b., com. de Marseille, qr. de Saînte-Mar^ 
giiente, 1790 (oad.). 

IlEniTiERS (Les), h., com. de Marseille, qr. de la Treille. 

Hérites (Les) (lieu dil), com.de Roquefort, 1548, (reg; 
aux;arch. de lEvôché). 

• UerMites (Lès), h., cotn. de Peipin. 

HEtnEiJX (D'), p., com. de Marseille, qr. de Saiat-Jérômô, 
1790 (Cad.). ■ ' 

Hieue (L*), p., com. de Marseille, qr. des Camoihs, 1790 
(cad ). 

HiVERT, b., com. de La Ciotat, nom du propriélairb. 

... Homme Fé (lien dit), com. de Marseille. Ce quartier, au- 
jounl'hiii J3âli, était entre la rue des Princes et la rue Pj!?- 
xdL<\\Sj^V Homme Fé^ 1596 (rog. ;nix arch. des Prêcheurs). 
"— Lllomm* Fer y 15 septembre 1693 (acte d'alterminajgel. 
— L'Homme Fait, 27 janvier 1698 (ibid.) ' 

rioMMR-MoRT, sommet d'une des collines de Saiat-Mar- 

cel an midi de la Millière, com. de Marseille, 1" février 

• • ♦- 

1329 (reg. aux arch. de rEvéché). 1 . 

. » 
Homme-Mort, vallon, com. d'Auriol, qr. desBoyers. 

HoxonÉ, b., com. de Cassis, nom de propriétaire.^ , ; 

Hôpital (L^), b., com. de Marseille, qr. de SaiatrBarihé- 
lemy. . : . ; i 

Hôpital (L'), viiUat qui alimente le Merlançon, com* de 
Peipin. 

HoRMES (Les) (lieu dit), com: de Marseille, qr. de Saint- 
lulién, pK'S la grotte Lubière, 26 janvier 1768 (regf. 
àuxaa-eh.tlelaMfijor). ' '' ^^ --^ 



HoaTAUz (Lbs), qr, rL, coin. d'Auriol, près le Pujol^ — 
Ortaly 15 octobre 1393 (ch. aux arch. de Saint-Victor). — 
AU OrtcUs, 1472 (acte notarié), ancienne yllla romaine 
dont il existe quelques ruines. 

HospiTALET (L') (lieu dit], com. de Marseille, qr. des 
Trois- Fi ères. — VEspHalet, 27 avril 1302 (ch. aux arch. 
de la Major). — lïospiiale Jfugonis Faynaudiy 4 juillet 
1303 (acte notarié). — Spitaleium dominœ Raynaudœ, 21 
septembre 132â(ibid.). Hospifale perlinens id Perigrinam 
Andreanij V décembre 1329 (ch. aux arch. delà Major). — 
VUospit'det, 2 juin 1492 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

Hôte (Baumb de L'). élévation formant limite entre les 
territoires de Marseille et de Septémes. 

UorHMES (Les) (lieu dit), com. d'AUauch), qr. de la 
Ponche.— //ou/me5, 14 mai 1607 (acte notarié à Allauch).«~ 
llourmes, 1636 (cad. d'Allauch). — Ourmes^ 3 février 
1778 (acte aux arch. municipales d Allauch). 

HcBAC (!'), qr. ri., com. deCuges. — Vbaeum^ 2t sep- 
tembre 4521 (reg. aux arch. de TEvêché). 

HuBAC DES Madès (licu dit), com. d'AIlauch, qr. de la 
Tiranne. 

HuauES (La), p., com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe, 
1790 (cad.j. 

Hcrti?se(L'), b., com. de Marseille, qr. de Notre-Dame- 
de-la-Garde, 1790 (cad.). 

HuvEArKE, rivière qui prend sa source dans la com- 
mune de Saint Zacharie (Var); parcourt les territoires 
d'Auriol,, R<>qnevaire, Aubagoe, la Pêne et Marseille ; se 
jette dans la Méditerranée sur la plage du Prado. Un peu 
au-dessous de la Pêne, cette rivière fournit le grand béai 
quia sa prise pi;è8 de ^a bastide de TAumone et suit iç 
cours de la rivière à une distance de 800 mètres, eu ar^ 



rosant tout l'espace qui Ven sépare, en faisant moaroir nn 
-gratrâ nombre de moulins et usines jusqu'à Saiot-Gioiès^ 
où il rejoint la rivière après un cours de près de trois 
lieues. — Uelka, inscription romaine trouvée à la Mau- 
ricaude, en 1782, rapportée par Achard (DicLg'ogr., art. 
Àuriol) , et qui fait aujourd'hui partie de la collec- 
tion d'anliquiîés des frères Bosc, à Auriol. — iluvium 
VuelnCy mars 1)65 (cart. de Saint-Victor, n® 29) ; c'est la 
dénomination la plus généralement usitée dans les actes 
dea XI* et XI* siècles. — llivelna, XI* siècle (suppl. inédit 
au cirt. de Saint-Victor). — Vellna, 1065-1079 (cart.de 
Sainl-Victor, n° 192). — Bibera du VeHa, 2 décembre 
1065-IÛ7J (ibifl., n« 93.)— Ve/na, cire. 1070(ibid., n« 103). 
.^Vdellna, cire. 1080 (ibid., n« 1088). — Ivelna, 1174 
(ch. aux arch. de la Major). — Ibelina^ Eb^lina^ 6 mars 
1248 (ch. aux arch. municipales). — Ibenna^ Jbennea, 
Ibelnea, Ubelnea^ 6 décembre 1285 (ch. aux arch. de Saint- 
Victor) .— Ubalnea, 12 juillet 1350 (ibid.). — Bivum 
Yvelneum (cart, de Saint-Victor, n« 1131). — Ibetna, 27 
avril 1302 (ch. aux arch. de la Major). — Vinea loco dicio 
Viiennaconfrontans cum matre Ybelinï^jH novembre 1336 
(ibid. et acte notarié du 9 juillet 1359).— /iufreaiin/>, 1423 
(acte notarié). — IJuveaulne^iO octobre 1636 (acte aux arch. 
deTEvéché). — Lecone, 8 avril 1664 (reg. auxarch.de la 
Major). - Rive Duveaume, 1469 (acte aux arch. municipa- 
les). — Rivière dlluveauf^e, 20 août 1740 (reg. aux arch. 
de Samt-Victor). — Veanney 1750 (plan de Chevallier)., -r- 
Les bouches de l'IIuveaune, Fu^de Uvuelnaj 1096 (suppl. 
inédit au rart. de Saint- Victor). — Fos de Ybelina^ 12 
juillet 1309 (ch. aux arch. municipales). 

Le cours de Tlluveaune, ses affluents et ses pêcheries, 
dépnis Téglise de Saint-Menet jusqu'à la mer, furent doil- 
nés, le 21 juillet 1069 (cart. Saint-Victor» n« 339), à l'ab- 
baye de S^trVictor par les vicomtes de UarfieiUe. . ,, 



'Le lit ife HtuYeàime à élô iÀôdillé dans pltnièuts étl^ 
droits de ëoii farcburs et dans des' tempe phis bu m6iiië 
éloigïlfes. i— En ter ànii^iu Ybelnè lûcodittohSdnl tiiffr»^ 
'* août 1501 (acte auxarch. de rE>ôch5). -^ Vers 1620'à 
la Baràsse, voy. Muret. 



,. Iles de Mapseille. Ces lies qui sont Pùtnèg^tts, Ratoneau 
et rAd/eaM-d7/" (vby.), ont été désigiïéeà par les anciens 
géographes sous le nom de Slœcha-^ên ^râtxiî^^ts) parce 
qu^ell s sont rangées les une^ à la Buite^ des outres (c«r« 
rrôt^iicf). Qn a doiiné au^si le nom de Stœchadeà àixx 
lies d^îyôres, et ôelks de Marseille ont été désignées sous le 
nom de Stœchades minores. — Pline, //iV/.wa/., lib. lU 
cajp, 5.— Tacite, Ilist., lib. I. — Strabbn, Géogr.jYi^. IV, 
p. 153 (éJ. Didol). — Sueldne, in Claud, Avg. — PoMpo^ 
fiius Meta, gépgr., liv. Il, cap. 7. — • Dioscorides, lib. Ifl, 
çap. ^1. — Agatheineri, géogr. (Géogr. min. éd Didot, 1. 1, 
p. 482). — Liber Juniorh Philosophi, % 66 (iLid. t. i, 
p. 528). — La reine Jeanne donne à Arnaud de Montolieu 
les lies de Marseille, 11 juiii 1331 (rbg. Arm^^rum de la 
Cour fies comptes, fol. 207). ^^ Louis ÏII donne ces mômes 
lies àCaperiode Vsia, 1424 \teg.Crucis, îoî 170).^ ftené 
les donne à Jaconicl de Remesan, 27 juin 1449 (reg. Leônis, 
ïol. 112). Voy. Colloi^ Disier t. sur les Stœchades. Paris, 

,18i7, in'6\ 

•»••...,'■ ^ .. 

Ile des Pendus, Ilot en avant de la pointe d'Endoume, 
corn- de Marseille* — Diverses exécutions ont été faites 
-^Ans cette Uopendapt la Révolution, et c'est là, dit-on, Po- 
rigioa de son nom^ 

lLK*V£xmr, ileiènïàce de La Ciotat. -^ funaa'torêMi. 



Sj^v^pr 1561 (acte» £i3ix.i9rçb. de i^ Cour ^eft^^wg^^— 
Iki^ ien Ccçiti/^i 1707 (c^rle dd Provence ^r Jaillut) . ^ 

! l^iHNiAUt (Lbs), Uot» ea avant de i^lla delUott, oo|a. da 
UarieiUe. 

»* fciroŒNfL'), b., com.de (Jugea. - 

Infern.t (L*), ruisseau, coin. d\\urioI; se jette dans ta 

, iNFinMiinBSî (Lï2s) (lieu dit), coni.,d'AubAgne. qr, dQ 5o- 

■ • - * ' ' • , . • . 

lans. — Las EnfermarièSj 7 seplomhr.3 1433 (acle a*]!» 
arch.de rEvôch»'»). — Las Infermiè'as, 15 mai 1476 (ihiJ). 
— las fnfirmietas^ZO juillet 1501 (iWJ). — LasHnfer* 
mieroSf 11 aoôi 1501 (ibid). 

^.iNOLEiRoa, p., corn, de Marseille, qr. des Olives, 1790 

fcad'.) .... 

Intendant (U), b., com. d'Auriol. 

• ■ ■ .^ , » . . 

IssjuDs (Les), qr. ri., com. de Ceyreste. 



^ iAGASsa (La), b.^ com. de Marseille , qr. de SaiatrM^Piet, 

1790 (cad.). '_ i 

Jacobe (La), pr., qr. Saint-Just, com, de Mai:sjîiUç,. - 

JApoujtiKN, calanque entre TËstaque et la tour Saumati, 
com. deMax*seilIe, 17ôT(p/c/. Oéo^r, d'Achard). 

Jacourf.ti5 (1-a), p.» com. da Mai-scille, qr. de Sajat- 
Julien, 179D (cad.). 

Jacques (Les), h., com. d'Aubagne, qr. de Uuissadeï, 17 
octobre 1582 (reg. aux arch. de fa Major). ' 

Jaina (La), p,, com. de Marseille, qr. de Notre-Dame- 
dprU-GarJe, 1449 (reg. aux arch. des Prêcheurs). 

Ja».t (L^^ b.y. C(Qun.d0:MairseiUey qr. dftla. TifeUla^ 179.6 

ik^' • • ' • - ■ - • ■ . ' ■[ 



JàKn\Cà9)j pointe qui s'avance danslamer^ joomvde 
Marseille, qr. de Saint-Loiii». — Johanneium^ 15 jâuviw 
1324 (ch. auxai-ch. de l'B^èobé).-r jl/ Tor i/e Johjptnn^t 
8 juillet 1370 (acte notariée — Val de Jeanne/,, 25 juii\ 
1439 (reg. aux arch. des Prêcheur^), r^ Cç^Pid^i Jenesle^ 
1750 (plan de Chevallier). , , , 

Janxette, b., com. de Marseille, qr. de la Treille. : / 

" JAKors (Les), h., com. de Cassis, au fond du vallon de 
CoUongue. 

F 

Jaquet (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Sàint- 
MarCel, près la Mirabelle. — Jaquet^ 15 Janvier 14i0 (acte 
aux arch. de r£vôché). 

Jardin (Le), p., com. de Marseille, qr. des Accates, 1790 
(cad.). 

JAnorN (Le), p., com. de Marseille, qr. des Martégaux, 
1790 (cad.). 

Jardin (Le), vallon dans les collines de Saint-Marcel , 
com. de Marseille. 

« Jardinière (La), p., com. de Marseille, qr. des OUives, 
1790 (cad ). ^ . 

Jarre (La) (lieu dit), com. dj Marseille, qr. deMazargues. 

Jarr^, île en dessous de Mnrsillaveiré , com. de Mar- 
seille. — Im^ila de Jarreo, Xill* siècle (reg. PergimeniH 
rum de la Cour des comptes, fol. 43). — Jarre^ 15 décem- 
bre 1672 (arrôt du Conseil). 

Jarret , cours d'eau formé par la réunion des ruisseaux 
de Chûteau-Gombert, du Piau-de-Cuques et d'Allauch ; il 
traverse une partie du territoire de Mat*seille et va se jeter 
dans 1 Huveaune au dessous du village dé Sainte-Margue- 
rite. D'après l'état naturel des lieux et la disposition des 
▼allées, il n*7 a pas de doute qoelecoursde Jarret a M 



détottiné à partir des Chartreux et qu'ancienaeinent il 
Tenait se perdre dans les eaux du port de Marseille , en 
passant par le vieux cheniiu de laMagleleine , les alléesde 
Meilhan, la rue Noailie» et la Cannebiëre. Ce changement 9 
eu lieu antôiieurement au Xr siècle» puisqu'un acte de 
1030 environ (cart. de Saint Victor, n* 20) parle du moulia 
de Sainte-Margur'rite, ubi Gerenus fluvius caait m bedalle. 
Toutefois, une dérivati(tn de Jarret a continué de couler 
aux lieox qui viennent d*ôtre indiqués f our l'arrosage dos 
jardins et les besoins des nombreuses tanneries qui s'y 
trouvaient. Un plan de Marseille de 1C05 indique encore 
cet ancien cours, qui n'a été définitivement supprimé que 
lors de Tagrandissement de Marse'lle fait sous Louis XiV. 
-r Fluvium Jerrtf VIII" siècle (Dénombrement des pos- 
sessiors de Saint-Sauveur. Belsunce, L 302). -* iarref, 
cire. 1080 (cart. de Saint-Victor, n* 148). — Gereny$, cirCi 
1030 (ibid., n* 20).— Gerrenus. cire. 1030 (ibid , n*22).-. 
Girrenus, Geirennus^ G$irenu$y XII* siècle (ibid., n' 42).— 
Jarrenus , 24 juillet 1248 (ch. aux arch. municip.). — 
Jarretumj 19 avril 1320 (ibid.). — Garrelum, décembre 
1201 (ibid.). — Une circonstance digne de remarque , 
c'est que le nom de Jarret prend presque toujours et sert 
même à désigner, ddns les divers at^tes^ le nom des loca- 
lités qu'il traverse depuis son origine jusqu à son con- 
fluent, ce qui n'a pas lieu pour la rivière de 1 Ilnveaune. 

Jauron, lie en dessous de Marsillaveire , commune de 
Marseille. 

Jas (Le), p., corn, de Marseille, qr. de la Nerthe, 17190 

(cad.j. 

- ' .. ' . ......... .j 

Jas (Le), h., com. de Marseille, qr.de Ch4teau-Gombert. 
^ Jcasium ArUonii Juliani^ 5 août 1530 (reg. aux arch. de 
rfivéché). — IM terres dau Jas, lO^seîpteitiibrô 1595 (i'eg. 



-m- 

aux arcb. de la Major). ^JBaslides iç$ Jas, 13 aqtit 1745 
(ibid.). . . 

i Jas ,Le), p., com. de Marseille, qr. de HljrseUle v 1790 
(rad,}. ' ' 

- Jas (Le) on l'Arexas, p., com. dé Marseille, qr. de la 
Valentiiie, 1790 (cad.). ' 

• I • ... _ . 

I . . . . . . <t • t " . 

Jas DE Bar'»n, h., com. d'Aiibigne, qr. de Ruissadcl. -r 
Jas de Ha' on 147G (icte aux arcJi municipales), -r- Jas 
de DUrry, 13 juillet 1 jOI (acte aux arcli. de rEvcché). , 

Jas DE Cahhy, b., com. do Marseille , qr. de Chû4eau- 
Gojubert. 

Jas DECo5ortiK)x,b., com. de Marseille, qr. des Romans, 
prèd les Trois-Lncs..— Jas de Cogordony 2 jmllet 1465 
(acte aux arch. de TEvôclié). — Jus de CnuQourdan ^ Tl 
oclabi^ 1557 (ibid.).— Jas de Cougourdon, 3 juin 1479 
fibiî.). 

JasdeComs, p. en coUiaes, com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, 1790 (cad.). 

Jas de CoYssiNiER, b., com. de Roquefort , au lieu dit 
Ôlier. 31 décembre 1439 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

Jas DE Delui, b., com. d'Allauch. * 

Jas de LA llEixe, b., com. de Cassis. 

Jasdela Reine, b., com. d'AUaucb, 1812 (plan msc. des 
terres gastes). -, 

Jas de las Vacas (lieu dit), com. d'Aubagne, 147C (ade 
aux arch. municip.). 

Jas de Leurre, b., com. de Marseille, qr. de laMure^ 15 
février 1497 (reg. aux arch. de rEvôché). 

Xas de LoisoN, b. , com. d'AHaoch. 

Ias db Uontacbb, b.| com. de Cansis. 



- ^'93 - 

Jàe d& Saint-Savournin, b., com. d'AUauch. 

Jas Desgalis, b., com. deMarseille, qr. de Yalbarelle. — 

Terre de Jean Descalis, 2 octobre 1486 (acte aux arcïi. de 
rEvôché).— Acaptes de Descalis, 30 août 1567 (ibid.). 

Jasites Velus, b., com. de Marseille, gr. des Romans, 
18 octobre 1636 (reg. aux arch. de rEvôché). 

Jas De Tours, b., com. de Marseille, qr. de Séou. 

Jas de Victor, b., com. d'AUauch, qr. dePeire-Peissot, 
1812 (plan msc. des terres gastes). 

Jas du Ferra, qr., ri., com. de Ceyreste. 

Jas du Liàyre (Le), qr. ri., com. de G-émenos. 

Jas Puoet, b., com. de Marseille^ qr. de Séon-Saint- 
Henri. 

Jas Sebslu, b., com. d'Allauch, qr. de Marqukane, 1636 
(cad. d'Allauch). 

* Jassina (LA)(lieu dit), com. deC!assis,qr.daBestouam, 
10 mars 1501 (acte aux arch. de rEvôché). 

Jasson (Le), p., com. de Marseille, qr. d'Boures, 2 sep- 
tembre 1772 (reg. aux arch. de la Major). 

Jaumet (Le), p., com. de Marseille, qr. des Eygalades. 

Jauvar (lieu dit), com. d'AUauch, sur Jarret, 1636 (cad. 
d'Allauch). 

Jean-Bouc (lieu dit), com. de Roquevaire, 5 février 
15i49 (reg. aux areh. de Saint-Victor). 

Jbakdai (lieu dit), com. de Marseille , qr. de Ghâteau- 
Gombert. 

JeandauGraud, p., com. de Marseille, qr. âe Saint- 
Julien, 1790 (cad.). — Il y a dans le Jardin des Muses 
Pr(n;enpa/6J.( 1665, in-12) une comédie sous ce titre, 
c'est-à-dire Jean Cul-^U-Jatte, 

Jbam-Lon(> (lieu dit), com. de la Pêne. 

13 



- 194 — 

Jban-Pissb, vallat, com. de Peypiu ; alimente le Mer- 
lançon. 

Jeromet (Le), p., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe, 1790 (cad.). 

JoBERT, b., com. de La Giotat, nom du propriétaire. 

JoLiETTE, port près de Marseille, aujourd'hui complète- 
ment transformé. — On préiend que Jules César y eut sa 
station navale pendant le siège de Marseille {Julii slaiio) 
et que c'est là Torigine du nom. C'est fort douteux, car 
ce nom est comparativement moderne et ce port se trouve 
désigné dans les plus anciens actes sous le nom de Portus 
de Porta Galltca, 17 octobre 1164 (cart. de Saint- Victor, 
n» 1106); 26 novembre 1221 (ch. aux arch. de l'Evôché).— 
26 mars 1353 (ibid.). 

JoNQuiER, qr. ri., com. de Saint-Savournin, 21 février 
1745 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

JoNQDiÈREs (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel. — La Jonquieras, 15 décembre 1479 (acte aux 
arch. de l'Évôché). 

JoNQmÈRES, qr. ri., com. de La Ciotat. 

JoNQUiÈREs, qr., ri., com. d'Aubagne. — La Jonqueras^ 
15 décembre 1479 (reg. aux arch. de l'Evôché). —/on- 
^fuieres, 11 février 1566 (ibid.). 

JoNQDiÈRES (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert. — Las Jouquieras, 16 septembre 1595 
(reg. aux arch. de la Major). — Jonquieres^ 1614 (acte 
d'atterm.). 

JoUQUES, ch., com. de Grémenos. 

JouRDANE (La), b., com. de Marseille, qr de Saint-Loup, 
1790 (cad.). 

JouRDANS (Les), h., com. d'Aubagne. 

JouRNONBs (Les) (lieu dit), com. d'AUauch. -^Jourhou- 



— 195 - 

ne», 22 janvier 1607 (acte notarié à AUauch). -^Jornones^ 
1636 (Cad. d'AUauch).— Journones, 1691 (cad.d'Allauch). 
> Joux, pont, minoterie, fabrique de papier, com. d'Au- 
rioL— Vallis de Jorzt, 14 septembre 1275 (ch. aux arch. 
de Saint-Victor). — Joratz, 31 janvier 1281 (ibid.).— /or», 
18 septembre 1287 (acte notarié). — Lo Gros de Jors, 17 
août 1397 (Guill. Barboni, not.).— Ta/ de Jours, U12 
(ibid.). — Rial de Jauzaty 1472 (ibid.). — Le Val de Joux, 
26janvier 1531 (transact. entre l'abbé de Saint- Victor et 
la com. d'Auriol, cartons de Nicolaï). — Pont de Joux, 
id. (ibid.). 

JuGANT, p., com. de Marseille, qr. de Ghàteau-Gombert, 
1790 (cad.). 

JuGUEiRON (La), p., com. de Marseille , qr. des Olives, 
1790 (cad.). 

JuiLLANS, château, com. de Roquefort. — Julans, juin 
1030 (cart. de Saint-Victor, n» 48). — Castrum dcJullanis, 
13 novembre 1214 (ibid., n* 998). — Castrum deJulhanis. 
10 avril 1363 (ch. aux arch. de l'Evôché). ~ Le château 
de Juillans faisait partie du comté de Marseille ; dans 
Tacte de partage du 14 juin 1212, il échut au lot de 
Roncelin, qui en fit vente à l'abbé de Saint-Victor, le 13 
novembre 1214 (cart. de Saint- Victor, n* 998), concur- 
remment avec Pons de Villa-Major,, son tenancier (ibid., 
n* 998) ; mais il paraît que cette vente n'eut point d'effet 
et que ce château resta dans la famille des vicomtes de 
Marseille, puisque le 27 janvier 1248 (ch. aux archives 
municip.), Barras des Baux reconnaît àBéatrix, comtesse 
de Provence, le château de Juillans pour les cavalcades, 
seulement sous la réserve de la seigneurie suzeraine 
appartenant à la prévôté dn Chapitre de la Major. Juillans 
était alors entré dans la viguerie d'Aix. Pans la circons- 
cription départementale faite par la loi du 22 décembre 
1789 , 8 janvier 1790, Juillans fournit une commune 



- t9« — 

dépendant du canton de La Giotat ; son territoire a été 
réuni à la commune de Roquefort par la loi du 28 plu- 
viôse, an VIII. C'est au Chapitre que Barras des Baux prête 
serment de fidélité le 24 novembre 1278 (ch. aux arch. de 
la Major), et qu'Etiennette des Baux, pour son fils Hugues, 
renouvelle le 10 mai 1321 (ch. aux arch. de l'Evôché). 
Depuis, lors lEglise de Marseille a eu sans contestation le 
haut domaine du château de Juillans, qui était la pré- 
bende du théologal du Chapitre et un démembrement 
de la seigneurie et baronie d'Aubagne. Plus lard, les 
Garnerii ou GarnierSj sortis de Gap, vinrent s'établir à 
Signes; deux frères de cette famille épousèrent deux 
sœurs de la maison de Candole, qui possédait la terre de 
Juillans en entier. Ils la partagèrent ; l'aîné prit pouy sa 
part Juillans, dont la paroisse était sous le vocable ^e 
Saint-André , et le puîné Font-Blanche. Dès lors , la 
terre de l'aîné fut nommée Juillans Saint-André et celle 
du second Juillans Font-Blanche, L'ancienne église était 
située sur un rocher fort élevé dans le bois de Conil; on 
y voit encore les restes d'un château. 

Juillans a toujours fait partie de TEvêché de Marseille. 
La paroisse de Pont-Blanche n'a été établie en titre de 
cure que vers 1700, sous le titre de V Assomption de la 
Sainte-Vierge. Le prieuré de Juillans et la chapelle de la 
Sainte-Trinité de Gém'enos ont été unies au Chapitre de 
laMajorenl446 (reg. deJeanCauleri, notaire à Aix, f® 122); 
le curé était prieur décimateur et le Chapitre de la Major 
nommait au bénéfice. 

JuLiANE (La), b., com. d'Aubagne, qr. de Camp-Major.— 
LaJulhenta, 2^oût 1501 (acte aux arch. de la Major). 

Julien, b., com. de Marseille, qr. de Château-Gombert. 
— Nom du propriétaire. 

Julien, p., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 1790 (cad.). 
JuLLY, vallon, com. de Cuges. 



— «7 — 



Labourier, coll. et qr. ri., com. de Guges. 

* Lagum (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint-Mar- 
cel, 6 juin 1288 (acte notarié). 

Làctdon, nom sous lequel est désigné le port de Mar- 
seille par Pomponius Mêla (II. 5). — Eustath (in Dyon., 
Périeg, v. 74), et dans une médaille publiée par Pellerin 
(Recueil de Méd, de Peuples et de Villes^ I, 23). 

Ladret, b., com. de Marseille, qr. Saint-Antoine, 
1790 (cad.). 

Lagas (lieu dit], com. d'AUauch, qr. du Caveau. — Val- 
lon de Lagat, 1636 (cad. d'Allauch). — Laguatt (ibid.). 

Lagets(Les), h., com. d'Auriol, 1787 (dict. d'Achard). 

Lamartink, qr. ri., com. de Gréasque. 

Lambergue (lieu dit), com. de Roquefort. — Lambergua, 
31 décembre 1439 (reg. aux arch. de TEvéché). 

Lamberte (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Jé- 
rôme, 1790 (cad.). 

Lamberts (Les), h., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert. 

Lan, b., com. de Roquevaire. — Court de Lan. — Court 
de Lay, 5 février 1549 (acte aux arch. de Saint- Victor). — 
Cort de Las^ 7 janvier 1535 (ibid.). — Cour de Laze^ 14 
mars 1741 (ibid.). 

LANDOuttLEz, qr. ri., com. d'AUauch, qr. de la Vieille. 
— Landoarium^ 20 août 1125 (ch. de compromis sur la 
terre d'Allauch, aux arch. de la Major). — Landoier, mars 
1207 (ch. aux arch. de la Major). — Landovier, 11 mars 



— 198 — 

1322 (ibid.). — Dan Dovier, 13 juin 1299 (acte notarié). - 
Lendouier, Landomier^ 1636 (cad.). — Lendouviery 1639 
(cad. d'Allauch). — Landouvier, 1727 (reg. aux arch. de 
la Major). 

Landrivette (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Langaret (Vallat de), com. de Marseille, qr.de Sainte- 
Marthe, V. 1750 (plan de Chevallier). 

Langlade, b., com. d'Aubagne. — Lambores ou Laip- 
doras y 1476 (reg. aux arch. municipales). 

Langouste (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien. — La Lingoustôy 169^ (cad. d'Allauch). — La 
Langoustey 15 juin 1695 (reg. de l'Ecrit.). 

Langrade (La), b., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 1790 
(cad.). 

Languilar. L'un des sommets des montagnes qui do- 
minent le territoire d'Aubagne, du nord-ouest au sud-est. 
— Plana d'Anguilary 19 août 1521 (acte aux arch. de 
l'Evôché). — Coste d^Aguilart ou La BrègWy 16 novem- 
bre 1609 (ibid.). 

Laque (La), pointe, île de Pomègues. 

Lare (La), coll. et bois communal, com. d'Auriol, 
d'une superficie d'environ 766 hect. — Lautay 6 décem- 
bre 1285 (ch. aux arch. de Saint- Victor). 

Laresse, p., com. de Marseille, qr. de Saint- Julien, 1732 
(reg. aux arch. de la Major). 

Larets (lieu dit), com. de Roquevaire, 29 mars 1549 
(reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Larquet (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des Montblancs, 
1691 (cad. d'Allauch.) 



- 199 — 

LAflcoDiuf, h., corn, de Roquevaire. — Las Courte, 5 fé- 
vrier 1550 (reg. aux arch. de Saint-Victor). — Plaine de 
Za^cour*, 4 mars 1741 (ibid.). — L'église du lieu n'était 
autrefois qu'une chapelle fondée par Jean Négrel, clerc 
tonsuré, par acte du 4 novembre 1670, sous le titre de 
N^-D. 'de-Pitié. Le sacristain de la cathédrale de Marseille 
entretenait le prêtre qui desservait cette église. 

Lascours (lieu dit), com. de Roquefort. — Las Cors 
VielhaSy 31 décembre 1439 (reg. aux arch. de l'Evôché). — 
Las Cors Vielhal, 13 octobre 1486 (ibid.). 

Lascouhs, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite. — CoteSy V. 1020 (cart. de Saint-Victor, n'27). 
— Lascotz, 22 mai 1300 (ch. aux arch. municipales). — 
Cales j 11 octobre 1308 (ch. aux arch. de Saint- Victor). — 
Locostj 17 novembre 1349 (acte notarié). — Los QuoSj 23 
novembre 1341 (ch. aux arch. de la Major). — Lascors, 
1363 (ibid.). — Las Cors, 24 février 1393 (ibid.). 

LAUDiauiER (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel. — Laudiguier, 20 mars 1453 (reg. aux arch. de 
TEvêché). — Laureguier, 18 mars 1460 (ibid.). — Laude- 
guier, 7 octobre 1460 (ibid.). 

Laugier, p., com. de Marseille, qr. de Notre-Dame-de- 
la-Garde, 1790 (cad.) 

Laugier, b., com, de Roquevaire. — Nom du proprié- 
taire. 

Lauzete (La), p., com. de Marseille, qr. de Notre-Dame- 
de-la-Garde. — Lauzet^ 6 septembre 1480 (reg. aux arch. 
de TEvôché). — La Lauzete (reg. n® 70 aux mômes arch.). 

Lavadour (lieu dit), com. de Roquefort, qr. de Saint- 
Jean. — Lo Lavander, 31 décembre 1439 (reg. aux arch. 
de TEvéché). — Lavador, Lavandor, Lavadour, 13 octo- 
bre 1486 (ibid.) 



Lam, yilla®? anjourd'bwi (Jétp^iili, cqjf^, de Roçj^ev^re. 
IJl était situé sur l^ rive 4pit<e d^ V^uveaunç, ^ J*euti:éç 
di; yallon où est encore aujourd'hui la cb^p^Ue de S^int- 
Vincent, et son territoire s'étendait jusqu'au ravin de 
Basseron. — Villa Laza, 1040 (cart. de Saint-Victor, n* 58). 
Lassa, 4 juillet 1079 (ibid., n* 343). — Villa, quœ vocatur 
Lasa in comitata MassUiœ super fluvium Vuelm, ^056 
(ibid., n* 1073). — Caslrum quod vocatur Laza, 12 octobre 
1206 (ch. aux arch. de St-Sauveur). - Castrurn (fi/Lod vgcor 
tur Laça, 25 octobre 1246 (ch. aux arch ^q^ Açcoules).— 
Lense deSancto Victore, 17 avril 1282 (ch. aux arch. de 
Ssàni-'Yictov). -^Ecelesia Béate Marice^ de Lunsa, 14 sep- 
tembre 1438 (testam. de&uill. Flotte, a^ix arch. deSaiii^li- 
Victor). — La Lanze, 5 février 1550* (reg. aux ari&h. de 
Saint-Victor). — L'église de Laza fut confirmée à l'évêque 
de Marseille parla bulle d'Ânastase, du 30 décembre 1153 
(arch. de l'Evèché) et cédée au prévôt et au Chapitre de la 
Major par la transaction du 25 mai 1163 ; mais, lors de la 
sentence arbitrale prQiiono^e par ^éYÔg^e de Iff^^s^^J^x ^^ 
13 mars 1164 (arch. 4q la Major) sur les 4i£Ki^6nd|i e;^^r 
Xsfixi entre le GhapitJir^ et les religieui^ d^ ^int-S^)ivQi|Kr, 
celles-ci furent maintenues en 1§ po98^ion d^I^aza, pq^b* 
session gui leur fut confirmée, mais pour la moitié seule- 
ment, par la bulle d'Honorius 111 , du 12 QÇtobre 1216 
(arch. de Saint-Sauveur). 

Lazârin (Le), p., com. de Marseille, qr.de Séon-Saint- 
André, 1790 (cad.). 

Lebrier (Le), p., com. de Marseille, qr. de Mazar^ei^, 
1790 (cad.). 

Legas, ravin qui alimente le Merlançon, commune de 
Peypin. 

Leghibr, p., com.deM^^iUe, qr. delà Valcii^ti^ç^. Ij790 
(cad.). 



— aM - 

LÉaun, b., xsom. de Marseille, qr. des Chartreux. — 
Nom du propriétaire. 

Legura-Morta, lieu indiqué comme formant limite entre 
les territoires de Ners et de Roquevaii», 2S mars 1281 
(ch. aux arch. de FEvéché). 

Leinete,. b., com. de Marseille ^ qr. de Saint-Menet , 
1790 (cad.). 

Lembrec^ou (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Hontespin. 
— Lombrigouœ, 4 novembre 1608 (acte notarié à Allauch). 

— Lambrigoux, 1659 (cad. d' Allauch). 

Lense (lieu dit), com. de Marseille, qr. du Cannet. — 
l4enze, 18 juin 1288 (acte notarié). — Lense, 19 août 1320 
(ch. aux arch. municip.). — Pont de Lenze, 13 juillet 
1354 (acte notarié). 

Leoure, b., com. de Marseille, qr. des Gaillols. 

Lèque (La) (heu dit), com. d' Allauch, qr. desPlâtrières. 

— Campus de la Légua, 12 octobre 1213 (ch. aux arch. 
de la Major). — Pii/ew* JL^gue, 12 août 1297 (ibid.). — 
Leca, 26 novembre 1299 (ibid.). — La Lequo, 1636 (cad. 
d Allauch). — La Lèque, 1659 (ibid.). 

Lèqub; (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saial>- 
Marcel. — La Lequa, 30 décembre 1392 (acte aux arch. 
de TEvôché). — La Leque, 24 janvier 1450 (reg. aux arch. 
de r^vôché). — La Leco, recognita per nobihm, Petrum 
de Villages, 22 décembre 1519 (ibid.). 

LÈQUE (L^) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe. — LequeSy 18 avril 1471 (reg. aux arch. de FEvô- 
ché). — • LaLèque, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. delà 
Major). 

LÈQUE (La) (lieu dit), com. de Cassis. — La Lequa, 29 
décembre 1439 (reg. aux arch. de l^véché). 



— a» - 

IAqve (La), Tun des sommets des montagnes qui domi- 
nent le territoire d'Âubagne du nord-ouest au sud*est. — 
Lecaj 21 janvier 1265 (ch. aux arch. de l'Evêché). 

Lèque-d'ârboubsier (lieu dit), com. de Marseille , qr. de 
Gbâteau-Gombert , 2 mars 1679 (reg. aux arch. de la 
Major). 

* LiBRA (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Griniès, sur TEuveaune, XP siècle (cart. de Saint- Victor, 
suppl. inédit). 

LiETTE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Antoine, 
1790 (cad.). 

LiEUTAUD, b., com. de Gémenos. — Nom du proprié- 
taire. 

LiEUTAUD, p., com. d*Aubagne, dépendance de TAu- 
mône. — Jean Lieutaud, propriétaire, 1747 (reg. aux 
arch. de Saint-Victor). 

LiGNEROLLB (Ueu dit), com. de Cassis, près Aiguës- 
Vives.- Lenzayrola, 6 mars 1481 (reg. aux arch. de 
TEvôché). 

LiGNiÈRES (Les), qr. ri., com. d'Aubagne. — Uneriœ, 23 
août 1247 (cart. de Saint-Victor, n* 1126). — Valat de la 
Ligniere, 7 septembre 1453 (acte aux arch. de TEvôché). 

— Lcts Lenieras, 1476 (reg. aux arch. municipales). — 
Las LinieraSj 20 juillet 1501 (reg. aux arch. de TEvôché). 

— Lignière ou Val de Bourde^ 26 mai 1601 (ibid.). 

Lignolle (La), b., com. de La Giotat. 

LniASSE (La) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. delà Fève. — 
La Limasse j 1659 (cad. d'Allauch). 

LiNGHE, qr. ri., com. d'Aubagne. 

Lion (Batterie du)^ com. de Marseille, qr. d'Endoume. 



— 208 -- 

Lion-d'Qr (Le), auberge, com. de Marseille, qr. deNotre- 
Dame-de-Ia-Douane . 

LiouQUET (Le), qr. ri., com. de La Giotat ; traversé par 
un torrent du môme nom, appelé aussi le Larquet. 

LoGAL (Le); p., com. de Marseille, qr. de Saint-Jérôme, 
1790 (cad.). 

Logis-Neuf (Le) , b., com. de Marseille, montagne de la 
Gineste. 

Logis-Neuf (Le), h., com. d'AUauch, qr. du Montblanc. 

— Le Logis Blanc, 1636 (cad. d'AUauch). — lojw-iVcM/', 
12 mars 1745 (acte auxarch. d'AUauch). 

LoGissoN (Le), b., com. de Marseille, qr. de Mazargues, 
27 juillet 1703 (reg. de TEcrit.). 

LoGOGNANE, aucieu nom de la vallée située dans le ter- 
ritoire de Saint-Julien, com. de Marseille, vers Saint- 
Marcel. — Vallis de Legognano ubi Sancti Juliani eecleiia 
videturesse fondata, 1057 (cart. de Saint-Victor, n* 53). — 
Ligognano (ibid.). — LiguognanOy cire. 1057 (ibid., n* 54). 

— Longannha, 30 novembre 1358 (acte notarié). — Lego-- 
niagna, 9 mars 1360 (Délib. du Conseil municipal). 

Lointain (Le), coll., com. de la Pêne. 

Loir-Dambremont (lieu dit) , com. d'Allauch, qr. de 
Tourdinau. — Lord Dambremon (cad. d'AUauch). — Lor 
Dambremony 19 avril 1663 (acte notarié à Allauch). — 
Louert Dambremond, 1659 (cad. d'Allauch).— lAotrDam- 
bremon, 1679 (ibid.). — Lours Dambremon (ibid.). — 
Louer Dambremon, 1727 (reg. aux arch. de laMajor). 

Lombard (Le), b., com. de Marseille, qr. de la Valen- 
tine, 1790 (cad.). 

Lombard (Le), pointe, com. de Cassis, qr. du Figuier. — 
Une batterie est située sur cette pointe ; elle porte aussi le 



nom de Batterie d'Orléans et a été construite de 1745 à 
1791. — Le golfe et la pointe dn Lombard ont pris leur 
nom de deux frères ainsi appelés, qui étaient propriétaires 
de ce quartier et qui ont été longtemps en procès avec la 
commune. —LoLombart^ 28 décembre 1439 (reg. aux 
arch. del'Evôtîhé). — Lombard ou Serre, 1503 (ibid.). 

Lombarde (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Barnabe, 1790 (cad.). 

LoMBAREN (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de Blacassin. 
— Pons de Lanbarenc, 1636 (cad.d'AUauch). — Lombarerty 
1727 (reg. aux arch. du Chapitre). 

Long, b., com. d'Auriol. — Nom du propriétaire. 
Long, b., com. de Gréasque. — Nom du propriétaire. 

Long, b., com. de Marseille , qr. de Sainte-Marthe. — 
Nom du propriétaire. 

LoNGUB (La), p., com. de Marseille, qr. de Montredon, 
1790 (cad.). 

Longue (La), p., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert, 1790 (cad.). 

Longue (La) (lieu dit), com. de Cassis, entre la ville et 
le château. — La Longa, 29 décembre 1439 (reg. aux arch. 
de l'Evôché) . — La Longue, 1 530 (ibid.) . 

Longue-Lance, qr. ri., com. d'Aubagne. — Longa Lan- 
ceo, 17 novembre 1405 (acte aux arch. de la Major).— 
Longo Lanco^ 8 septembre 1453 (acte aux arch. de TEvé- 
ché). — Longue Lansse sive al Beal, 13 mai 1476 (acte aux 
arch. municipales). — Longo Lanso, 5 août 1501 (reg. aux 
arch. de l'Evôché). — lonjwe Lance, 1608 (ibid.). 

Longues (Les), p., com. de Marseille, qr. des Camoins, 
1790 (cad.). 

Loïmt^te^-GAiiBADES' (Ueu dit), com. de Marseille, qr. de 



L-' 



Séon, à Saut-de-Maroc. — Lai Longas Cambadm^ 9 mai 
1449 [reg. aux arch. derEvôché). 

« 

Loque (La), pointe de nie de Pomègues, commune de 
Marseille. 

LoRRi, qr. ri., com. de Jlarseille, qr. de Sainte-Marthe, 

— Orreumy 4 mars 1285 (ch. aux arch. municipales). — 
Lorri, 5 février 1287 (ibid.). — Lorre, 28 août 1340 (acte 
notarié). — Orro, 14 mars 1349 (cb. aux arcb. municip.). 

— Luerre^ 13 février 1359 (acte aux arch. deTEvôché).-^ 
Luerri, 15 juin 1427 (acte aux archives de la Major). — 
Lorre del Vesque^ 5 décembre 1303 (acte notarié). — 
Lorrt^^ 179Û (cad.). 

LouBATiÈRE (La) (lieu dit), com. de Saint-Savournin, 21 
février 1745 (reg. aux arch. de Saiut-Victor). 

LouBE (La) (lieu dit] , commuqe de Marseille, qr. dç 
Saint-Pierre. La rue de la Loubièrç, qui conduisait è^ ce 
quartier, a conservé le nom. — Passum de la Zo6a, 27 
avril 1302 (ch. aux ârcïi. de la Major). — Passum Lupe. 
19 mars 1315 (ibid.). — Pas5umLo6e, 8 août 1340 (acte 
notarié) — Patium de Lupa^ 9 juillet 1333 (ch. aux arch. 
de la Major). — La Loba, 1" avril 1372 (ibid.).— La Loube^ 
siveSauU du Loup, 24 décembre 1666 (reg. aux mômes 
archives). — Jarret de la Loube ou des Trois Rois^ 17 
février 1731 (ibid.). 

LouBET (Le), ruisseau qui coule dans la plaine de 
Roquefort. Il prend naissance au Pas-Douliery près de la 
Bedoule,et se jette dans le vallat des Brayes, dontPembou- 
chure est à Cassis. — Camp del Lobet, 13 octobre 1486 
(reg. aux arch. de la Major). — La Loube^ 16 juillet 1597 
(reg. aux arch. de TEvéché). — Fflrffo^ (toZcmée^, ôsepteio-. 
1^1597 (ibid.). 



— 806 — 

LouBETS (Lbs), h., com. de Marseille, qr. de la Yalen- 
tine. 

LouBETTS (La), h,, com. de Marseille, qr. deMontredon, 
.1790 (cad.). 

Louis (Le Gtros], b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1790 (cad.). 

LouissoN (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des Montblancs, 
ancienne propriété communale. — Canton de Louison, 18 
septembre 1683 (acte aux arch d'Âllauch). — Chemin des 
Oydes appelé Louisson^ 1691 (cad. d'Âllauch). 

LouLB, calanque, com. de Marseille, qr. de la Gardiole. 
— Isnard de Loule^ 9 février 1650 (reg. aux. arch. de 
TEvôché). 

LouTE,qr. ri., com. d' Aubagne. — Za Volta, 23 mai 
1314 (ch. aux arch. de rEvôché). — Voûta Raynauden- 
quorum, 5 octobre 1575 (ch. aux arch. municipales), — 
La Voûta; 6 février 1385 (acte notarié). — Louta, 7 sep- 
tembre 1453 (reg. aux arch. de TEvéché). — Lauta, 1476 
(reg. aux arch. municip.). — Loute, 6 mars 1646 (reg. aux 
arch. deTEvôché). 

Louve, qr. ri., com. d^Aubagne, qr. du Deffens. — 
Louve, 8 septembre 1453 (acte aux arch. de TEvéché). — 
Zove, 20 août 1521 (ibid.). — Font de Love, 11 février 
1566 (ibid.). - Louve, 17 octobre 1582 (ibid.). 

Luc (Le), p., com. de Marseille, qr. des OUves, 1790 
(cad.). 

Lugiane (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien. 
— Les Lucians, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Luminaire (Le), p., com. de Marseille , qr. de Saint- 
Julien, 10 septembre 1696 (reg. de l'Ecrit.). 

Luminaire (Le) (lieu dit), com. d'AUauch, qr. du Madés. 



— 207 - 

— VAUumenarif 1659 (cad. d'AlIauch). — La Luminari^ 
1691 (ibid.). 

LuMiNT, montagne de la chaîne de la Gardiole, com. de 
Marseille, 1790 (cad.). — Nom de propriétaire appelé 
Luminie (acte de reconnaissance du 14 mai 1672, auxarch. 
de la Major. 

LuN (Lou), coll., com. de Marseille, qr. deMazargues. 

— Balma del Lam^ 2 octobre 1328 (acte notarié). — Balma 
del Lamp, 30 août 1431 (ch. aux arch. municip.). — Lou 
LundeDuolé, 1790 (cad.). 

LuTiÈRB (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, 
dépendant de la Salle, 1790 (cad.) 

Ltonnaisb (La), b., com. de Marseille, qr. de la Treille. 

— La Lionnaise, 1790 (cad.). 



M 



MABUiis (Lbs), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 4 mars 1769 ((reg. aux arch. de la Major). 

Machette (La), p., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 15 février 1765 (reg. aux arch. de la Major). 

Madés (Les), h., com. d'Allauch, qr. de la Tirane. — 
Les Madets, 1717 (arch. d'AUauch). 

Madrague (La), h., com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saint-Henri. 

Maoragoe (île de la). Les anciennes cartes de Provence 
marquent sous ce nom une petite lie qui se trouve en face 
du cap de Port-Miou. Ce nom formé de Mandra Mttfi-fu 
et d'Agua, désigne Tenceinte en filets dont, on se sert pour 



la pèche au thon , dont les diverses parties sont encore 
désignées aujourd'hui par des mots d'origine grecque. -^ 
ImnwdraSj Inmadras, in mcUras, Itin. marit. d*Antonin. 
(Varice lectiones), 

Magalons (lieu dit), com. de Marseille; qr. de Saint- 
Marcel, près l'ancien village. — Les MagcUons^ 13 février 
1615 (reg. auxarch. del'Ëvôché). — Jas de MagcUon (reg. 
noieedel'ÉvÔché, £ol.67). 

Magarane, qi*. ri., com. de Geyreste. 

Magdelbine (La), h., situé à Tembranchement des che- 
mins des Chartreux et de Saint^Barnabé ; fait aujourd'hui 
partie de la ville. — Une chapelle publique dédiée à 
sainte Magdeleine, bâtie vers le XV? siècle» qui se trou- 
vait dans ce quartier^ lui a donné son nom. (RufS, t. II, 
p. 288). 

Magdeleine (La), p., com. de Marseille,' qr. de Saint- 
Marcel, près la Salle, 1790 (cad.). 

Magnan, b., com. de Roquevaire. — Nom du proprié- 
taire. 

Magnane(La), p., com. de Marseille, qr. des Accates, 
1790 (cad.). 

Magne (La), p., com. de Marseille, qr. de SaintrMarcel, 
^ 1790 (cad.). 

Magne (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
àBeaumont, 19 mai 1782 (reg. auxarch. de la Major). 

Magny, b., com. de Gémenos. — Nom du propriétaire. 

Maigre (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- Jérôme, 
1790 (cad.). 

Maillanb (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Jéz6me, 1790 (cad.}. 



— 209 — 

Maillans (Les), h., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Antoine. 

Maillonette, qr. ri., com. de Gémenos. 

Maire, lie au-devant du capCroisette, com. de Marseille, 

— Immadras (positio) ? 679. Itin. marit, — Insula de Mai- 
res de civitate et episcopatu Massilie^ XIII' siècle (reg. Per- 
gamenorum, fol. 43). — Ile de Maire, v., 1690 (plan de 
Chevallier). — ifayre, 15 décembre 1672 (arrêt du Conseil). 

Maire, torrent, com. de Gémenos. 

Maison-Blanche, b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien. — Maison Blanque, 24 décembre 1666 (reg. aux 
arch. de la Major). — Mignon Blanche, 11 novembre 1769 
(ibid.). 

Maison-Cremade, b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel. — Maison Cremade, 3 novembre 1431 (reg. aux 
arch. de TEvôché). — Mayon Cremada, 4 octobre 1486 
(ibid.). 

Mal-Aisé (Anse du), com. de Marseille, qr. d'Endoume. 

— Mal Dormi, 1740 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Malamousque (lieu dit), com. de Marseille, qr. d^En- 
doume. — Platea de Lumena Moscas, 17 mai 1286 (ch. 
aux arch. municipales). — Lamine Mousque, 6 mars 1681 
(acte aux arch. de Saint-Victor). — Chemin de la Mêla- 
mousque, 10 août 1610 (acte cité au mémoire de Louis de 
Valbelle, cart. Nicolaï, n» 30). 

Malassanque (lieu dit), com. deCeyreste, qr. duDeffens. 

— Mala Solca, 1434 ((reg. aux arch. de la Major). 

Malcaussade (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Mon- 
Icedon. — La Malcausadas, 15 octobre 1329 (acte notarié). 
— Là Mal Causada, 30 août 1431 (acte aux arch. municipa- 
les). — Mal Cassade, 24 octobre 1447 (acte aux arch. des 
Prêcheurs. — Maucaussade,Y. 1690 (plan de Chevallier). 

14 



— 210 — 

Mâlgaussade (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon. 

— Pasdê Malcausado, 12 mai 1548 (acte aux arch. de 
rEvôché). 

Malgros, f., com. d'Auriol. 

Malepodgne (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des Antins, 
MallopougnOj 1659 (cad. d'Allauch). — McUepougne ou la 
TouVj 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

Malepougne, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Charles, vers les Chartreux. — Campus domini Johannts 
militis quondam qui vocatur Mala Poinha, 19 mars- 1294 
(ch. aux arch. municipales). — Mala Poiha, 22 mai 1295 
(acte notarié). — Malepogne, 8 octobre 1303 (ibid.). 
Malapoynghay 7 avril 1Î81 (ch. aux arch. de Saint- Victor). 

— Malaponha, 3 novembre 1354 (acte notarié). — McUe- 
pougne, 11 avril 1590 (reg. aux arch. derBvôché). — 
Malepogne^ 4 avril 1731 (ibid.). 

Maleshabeilles (Les), qr. ri., com. de Roquevaire. — 
Las AbellieSy 4 février 1549 (reg. de reconn. aux arch. de 
Saint-Victor). — Mallas Abelhes. — Malles H abeilles 
(ibid.). 

Malesverquièrbs, qr. ri., com. de Roquevaire. — 
Malles Verguides, — Malles Verguieres, 4 février 1549 
(reg. aux arch. de Saint- Victor). — Malas BerquieraSy 23 
novembre 1452 (ibid.). — Malle Verquière^ 14 mars 1741 
(ibid.). 

Malgorgues, coll., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 1790 (cad.). 

Malguies (lieu dit), com., de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite près Ganta-Perdrix, — Malcas, !•' Juin 1322 
(ch. aux arch. municipales). 

Malheureux (Traverse des), com. de Marseille, qr. de 
Bonneveine. 



— 211 — 

Halle (La), m^^, com. de Marseille, qr. de Notre-Dame- 
de-la-Douane, 1790 (cad.). 

Mallegourt (lieu dit), com. de Marseille, qr. de la 
Valentine, près les Rampauds. — McUcosset, 13 janv. 1402 
(acte aux arch. de la Major). — Mallecourtj 2 septembre 
1570 (reg. aux arch. des Trinitaires) . 

Malpasset, h., com. de Marseille, qr. de Saint-Jérôme. 
— McUpassetum, 27 novembre 1272 (ch. aux arch. muni- 
cipales). — Malum Passetum, 5 juin 1296 (ibid.). — 
AqtÂade MalopassetOj 2 août 1299 (ibid.). ^ Mal Paset, 10 
avril 1326 (ibid.). — Mal Passet, 12 mars 1349 (ch. aux 
arch. de la Major). — Moupasset, 30 octobre 1696 (reg. de 
l'Écrit.). 

Mal-ValoN; com. de Cassis, torrent qui se jette dans 
Tanse de Port-Miou. — VcUlatum de Malvalon, 13 janvier 
1486 (reg. aux arch. de (l'Evôché). — Mal Valorij 10 mars 
1502 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

Malvesine (La), f . , com. d'Auriol. 

Malvoisin, qr. ri., com. de Cuges. 

Manaux (Les), h., com. de Roquevaire. — Malsano, 28 
août 1318 (acte aux arch. de Saint- Victor). — Manaux, 
7 avril 1549 (reg. aux mômes arch.) . 

MANDmÈDE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1790 (cad.). 

Mane (La), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 1790 
(cad.). 

Mangegats (Les), h.^ com. de Marseille, qr. de la 
Treille, v. 1690 (plan de Chevallier). 

Maon (Le Grand), cal., Ile de Ratoneau. 

Maougaodvi, qr. ri., com. deCeyreste, formé de colli- 
nes à l'occident de Ceyreste. 



— 212 - 

Mârbpiane, carraire sur le confia des territoires de Mar- 
seille et d'Allauch. 

Marette (La), p., coin, de Marseille, qr.des Olives, 1790 

(cad.). 

MARGAOiLANs (Lbs), h., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Joseph, V. 1690 (plan de Chevallier). 

Margk)nette (La) (Ueu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, 1596 (reg. aux arch. des Prôcheursj. 

Marguerite (La), butte sur le confin des territoires de 
Marseille et des Pennes). 

Mârugi, torrent qui se jette dans la mer près Moùrre- 
piane, com. de Marseille. 

Marignan (lieu dit), com. de Cassis, qr. de la Douane. 

— FaWt5 de if e/etAan, 10 janvier 1292 (acte notarié). — 
Malinham, 31 décembre 1439 (reg. aux arch. de TEvôché). 

— La Olmayrosa^ 28 octobre 1486 (ibid.). — Marignan^ 
13 octobre 1556 (ibid.). — Levallat de Marignan est un 
torrent qui vient des montagnes de la Bédoule et se jette 
dans celui des Brayes. Il a été élargi en 1621. — Du XII? 
au XV siècle, la vallée de Marignan dépendait en partie 
du territoire de Roquefort. 

Marignelle, qr. ri., côm. de Marseille, entre Arenc et 
le dannet. — Pons de Manavellas, 19 juillet 1248 (ch. aux 
arch. municipales). — Maniavella, 24 septembre 1280 
(ibid.). -— MargenellaSf 7 mars 1309 (acte notarié). — 
Manhalellas, 4 juillet 1319 (ibid.). — Pons de Maganillas, 
6 avril 1342 (acte notarié). — Mayguelhas, 11 février 1382 
(ch. aux arch. de Saint- Victor). — Iter de Manihielis, 7 
octobre 1350 (délib. du Conseil municipal). — Machinel- 
las, 21 avril 1353 (ch. aux arch. de FEvéché). — Pons de 
Magnavellis, 17 mars 1322 (ch. aux arch. municipales). 

— Maychevellas, 25 janvier 1322 (ch. aux arch. de la 



— 213 — 

Major). — Manhinellas, \0 février 1346 (ibid.). — Pons 
Mahivellas, 26 février 1365 (reg. aux arch. de rEvéchô). 
— Manhevellas^ 26 février 1332 (ch. aux arch. municipa- 
les). — Marigneles, Marinhelas, 1423 (acte notarié). — 
Marignelle, 1692 (acte d'atterminage) . — La terre de 
Marignelle appartenait à Jeanne de Riquetti, dame de 
Chateauneuf-des-Negreaux. Elle fut acquise par M. Bon- 
signour, notaire. 

Marine (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Barthé- 
lémy. 

Marinière (La), p. , com. de Marseille, qr. des Olives, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Marinière (La), b., com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saint-André, 1790 (cad.). 

Marione (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien. 

Marone (La), b., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert, 1790 (cad.). 

Marquet (Le) (lieu dit), com. d^Allauch, qr. des Escom- 
bes, 1636 (cad. d'AUauch). 

Marquette (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Bamabé, 1790 (cad.). 

Marquisane (lieu dit), com. d'AUauch. — Marquizano, 
1636 .(cad. d'Allauch). — Marquizane, 1717 (reg. aux 
arch. d-AUauch). — Marquitane^ 1727 (reg. aux arch. de 
la Major). 

Marraine (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Jérôme, 1790 (cad.). 

Marreplane (Carraire de), com. d*Allauch, qr. des 
Montblancs. — Malle Plane, 1659 (cad. d'AUauch). 

Marronière (La) (lieu dit), com. de Maraeille, qr. de 



— 214 - 

Saint-Charles. — La Mazoniera, 6 juillet 1310 (ch. aux 
arch. de la Major). — La Marroniera^ 3 avril 1311 (ibid.). 

Marroniers (Traverse des), com. de Marseille, qr. de la 
Magdeleine. 

Marrotte (La) (lieu dit), com. d'Allauch. — Plane de 
Maret, 1636 (cad. d^AUauch). — Plane de ifaro<, 1659 
(ibid.) . — La Marrote, 1679 (ibid. ) . 

Marroux (Les), h., com. d'AUauch. — Joseph Sardou 
dit Marron aux Marroux^ 1717 (reg. aux arch. d'Allauch). 

Marseillais (Le), coll., com. de Roquevaire. 

Marseillaise (La) (lieu dit) , com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel. — La Masselessa, 30 novembre 1358 (acte 
notarié). 

Marseille, chef-lieu du département et du premier 
arrondissement des Bouches-du-Rhône. — Colonie grec- 
que fondée 599 ans avant Jésus-Christ par les habitants de 
Phocée, ville d'ionie, sur le territoire des Saliens, dans la 
Celto-Ligurie , au sud de la Gaule. — D'après Justin 
(lib. 43), les premiers Marseillais se seraient établis près 
Tembouchure orientale du Rhône ; d'après Vossius (not. 
ad Pomp. Mela)j au cap Croisette ; mais la tradition cons- 
tante place le berceau de Marseille à Pendroit qu'elle oc- 
cupe encore aujourd'hui. 

Uot(r(ruxUj V. 410 av. J.-C. (Thucyd., lib. I ). — 'exx^uç 
McKTo-ixU 338-335 av. J.-C. (Scylacis Caryandensis Peri- 
plus]. McKTo-tt (abrév.) (médaille d'argent au 2* type d'Apol- 
lon). — MuavuXtirav (médaille au type de Diane). — 
UuauxU V. 150 ap. J.-C. (Ptolémée, géogr.) — Massilia, v. 
45 av. J.-C. (César de Bello civ.). — Massilia Grcecorum, v. 
70 ap. J.-C. (Pline l'Ancien), v. 380 ap. J.-C [Noticia 
dignitatum], — Masilia, v. 515 (sou d'or de Childebert). 
— Masilie^ v. 660 (sou de Childéric II). — Marsiliensis 



— 215 — 

ager , commencement du XI* siècle (descrip. mancip. 
Sancti-Salvatoris, dans Belsunce. 1, 303). — MassiliecivitaSj 
31 octobre 965-977 (cart. de Saint-Victor, n* 23). — Pagus 
Massilie, mars 963 (ibid., n® 29). — Comitatus Marsiliacen- 
sis — comitatus Marsilia, 18 août 950 (ibid.), n® 1041). — 
Comune Marcelie, 13 avril 1136 (Priv. de Fouque, arch. 
municip.). — Comune Marcellie, 23 septembre 1152(priv. 
de Baudoin, arch. municip.). — Comune de Marsseille^ 
mars 1236 (priv. de Henri, roi de Chypre, arch. municip.) 
— Maselha, 1390 (ch. aux arch. municip.). 

Marseille, ville autonome, est encore federata au I? 
siècle et son territoire retient le nom de Grœcia jusque 
sous Théodose (Tab. Peu tiiiger). Elle conserve son auto- 
nomie jusqu'au moment où les distinctions établies entre 
les cités de l'Italie et des .Provinces n'ont plus aucune 
importance. Incorporée d'abord dans la Narbonnaise, elle 
est classée dans la Viennoise par la Noticia Prov. et civ, 
Galliœ (395-423). En 480, elle fait partie du royaume des 
Visigoths (506),et sous les Ostrogoths, on voitse constituer 
la Massiliencis Provincia ou Gothie, que Théodebert, roi 
des Bourguignons, se fait céder (535) et qui fut depuis dé- 
signée sous le nom de Provence. A la mort de Clotaire (567) , 
la Province de Marseille faisait partie de la Bourgogne ou 
Burgondie ; elle échut en partage à Sigebert. Lorsqu'on 888, 
le royaume de Provence fut partagé en deux royaumes 
indépendants, Marseille fit partie de la Bourgogne Gisju- 
rane ; jusqu'en 933, lors de la réunion des deux Bourgo- 
gnes, sous Rodolphe II, en un seul royaume qui prit le 
nom de Royaume d^ Arles. C'est à ce moment que se cons- 
tituent les grands fiefs et que nous trouvons Marseille 
érigée en un comté,appartenant aux vicomtes de Marseille, 
sous la suzeraineté des comtes de Provence. Ce comté em- 
brasse alors dans son territoire le périmètre compris dans 
une ligne passant de l'est à l'ouest par les Pennes,Cabriés, 



— 216 — 

QaTcLanne, descendant brusquement sur Saint-Savoumin 
en laissant Mimet en dehors, passant à Aurîol, Nans, Ma- 
zaugues, Guges, descendant au Gastelet et à la Gadiëre 
jusqu'à la mer. Cette délimitation correspond à peu de 
choses près au partage qui fut fait du comté de Marseilley 
le 14 juin 1212, entre Hugues de Baux, Roncelin et 
Adémar et qui comprenait Aubagne, le Gastelet, la Ga- 
dière, Seillon, Saint-Marcel, Roquefort, Juillans, Mazau- 
gués, Gardanne, Roquevaire, Gémenos et Aups ; elle con- 
corde en outre avec Tancien évôché de Marseille. VAger 
Massiliensis était beaucoup plus restreint; il était formé 
du territoire avoisinant la ville. S'y trouvaient compris : 
ArcoulenSy Saint-Tronc, Plombières, Sarturan, Saint- 
Giniès, 

Vers le milieu du XII* siècle, Marseille est soumise à 
trois autorités différentes et indépendantes les unes des 
autres ; les vicomtes dominent dans la ville inférieure 
(villa vicecomitalis seuinferior), TÉvôque et le Ghapitre 
de la Major se partagent la ville supérieure, qui est divi- 
sée en villa episcopalis seu Turriun, et villa propositurœ 
etoperœsedis. Un siècle plus tard, la ville inférieure s'af- 
franchit de la suprématie de ses vicomtes et formule une 
ghilde au mois d'avril 1212, et elle est "successivement gou- 
vernée par des consuls, des recteurs, des podestats et des 
viguiers. Mais elle tombe en 1257 sous l'autorité du 
comte de Provence^ qui, par suite d'acquisitions successi- 
ves ou d'échanges, réunit les trois cités en une seule en 
1348 sous le gouvernement d'un viguier à la nomination 

du roi. 

A la môme époque, toutes les dépendances de l'ancienne 
vicomte de Marseille sont réunies au comté de Provence et 
font partie de la viguerie d'Aix ; Marseille est restreinte au 
territoire qui forme encore aujourd'hui le district com- 
munal, plus la partie du territoire de Septèmes qui com- 



— 217 - 

prend la Bédoule. Toutefois elle existe dans le système 
politique de la Province et du royaume sous son nom ; 
elle n'envoie point de députés à l'assemblée des Etats, ou 
du moins, s'ils y sont compris, ils ne délibèrent point sur 
les affaires de la Province. 

Marseille qui n'avait autrefois que des juridictions loca- 
les est devenue siège de sénéchaussée royale à partir de 
Fédit de François P', de février 1535, ressortissant au paiv 
lement d'Aix ; mais il y a eu dans son territoire, jusqu'à 
la Révolution, cinq juridictions seigneuriales, qui étaient 
Saint-Marcel, Pierrefeu, Mazargues, Beaumont et les Ey- 
galades. 

Lors de la division de la France en départements par la 
loi du 22 décembre 1789 (8 janvier 1790)^ Marseille forma 
le troisième district des Bouches-du-Rhôae ; elle fut par- 
tagée en huit cantons qui furent : 1® Marseille; 2® Séon 
(Séon, les Cadenets, Notre-Dame, la Nerthe, les Baumes- 
Saint-Antoine, les Eygalades, Saint-Joseph, Saint-Louis, 
les Grottes, le Cannet, la Bédoule) ; 3° Château-Gombert 
(Ghâteau-Gombert, Sainte-Marthe, Saint- Jérôme, Saint- 
Just, les Olives, le Plan-de-(îuques, la Palud, Saint-Bar- 
thélémy) ; 4° Saint-Marcel (Saint-Marcel, Saint-Julien, 
Saint-Loup, la Gapelette, Saint-Barnabe, la Pomme, Saint- 
Dominique) ; 5<> Mazargues (Mazargues, Sainte-Marguerite, 
Bonneveine, Montredon, Garpiagne, Luminy, le Rouet, 
Saint-Geniès, Notre-Dame-de-la-Garde) ; 6® Aubagne ; 7* 
Gassis (Cassis et la Penne) ; 8° La Giotat (La Giotat, Geyreste 
Roquefort, Juillans). La loi du 28 pluviôse an VIII donne 
à Marseille le rang de premier arrondissement des 
Bouches-du-Rhône qui est divisé en neuf cantons, savoir : 
1 à 6 pour Marseille, compris dans le sixième la commune 
d'Allauch ; 7« Roquevaire (Roquevaire, Auriol, Belco- 
dène, Gréasque, Peypin, Saint-Savournin) ; 8* Aubagne 



— 218 — 

(Aubagoe, Guges, Oémenos, la Penne) ; 9* La Giotat, 
(LaCiotat, Cassis, Cey reste, Roquefort). 

Au point de vue ecclésiastique, Marseille serait le plus 
ancien évôché des G-aules, s'il fallait s'en rapporter à la 
tradition qui en fait remonter Forigine à saint Lazare. 
La circonscription épiscopale est aujourd'hui celle de 
l'arrondissement , elle était plus étendue avant 1790. 
Outre les paroisses de la ville et du terroir, l'évéché com- 
prenait encore vingt-deux paroisses qui étaient AUauch, 
Aubagnë, Auriol, le Beausset (Var),la Gadière (Var), Saint- 
Gannat, Cassis, le Gastellet (Var), Geyreste , La Giotat, 
Cuges, Gémenos, Juillans, Méounes (Var), Nans (Var), les 
Pennes, Peypin, le Plan-d'Aups (Var), Roquefort, Roque- 
vaire, Signes (Var), Saint-Zacharie (Var). Cette circonscrip- 
tion géographique se rapproche beaucoup de l'ancien 
comté de Marseille. Lorsque la ville d'Arles fut élevée du 
rang de cité à celui de métropole, l'évéché de Marseille 
fut placé dans son ressort. En vertu du décret du 12 
juillet 1790 et de la proclamation royale du 24 août sui- 
vant, l'évéché de Marseille fût supprimé, le département 
des Bouches-du-Rhône ne forma plus qu'un diocèse dont 
Aix était le chef-lieu. L'évéché de Marseille a été rétabli 
par l'ordonhance royale du 31 octobre 1822 qui divisa le 
département en deux diocèses, celui d'Aix et celui de Mar- 
seille. L'installation a eu lieu le 14 juillet 1823. 

Marseille était une commanderie générale de l'ordre de 
Saint-Antoine dont les commanderies particulières étaient 
à Aix, Apt, Geyreste et Salon, une commanderie de l'çrdre 
de Saint-Jean-de-Jérusalem, une maison de l'ordre des 
Templiers ressortissant du prieuré de Saint-Gilles. 

Les armoiries de Marseille sont (ïazur à la croix d'ar- 
gent. 

Marsillavèhie, montagne qui borne au sud le golfe de 
Montredon, com. de Marseille. — Parossium in loco de 



— 219 - 

Massdha veyra^ 30 juin 1302 (reg. Rubey de la Cour des 
Comptes, pi. 78). — Gardia apud Marceillam veterem^ 
!•' juillet 1302 (ch. à la Tour du Trésov). ^Massilia vêtus, 
24 mars 1365 (délib. du Conseil municipal). — Massilia 
veyra, 24 mars 1319 (ch. aux arch. municipales). 

Martégaux (Les), h., com. de Marseille, qr. des Olives. 
— Persivalis Audebertus alias lou Martegal donna le pre - 
mier son nom à ce quartier, 25 janvier 1532 (reg. aux 
arch. des Trinitaires). — Jaumes Audibert^ dit le Martegal, 
9 janvier 1546 (reg. aux arch. de la Major) . — Bastide des 
Martégaux, 21 juillet 1551 (ibid.). — Propriété de Jean 
François Audibert à la Grand Bastide des Audibert ou les 
Martégaux, 22 juillet 1766 (ibid.). t— Dépendait de la pa- 
roisse de Saint-Julien, sous le titre de Saint-Pierre (Calend. 
1713, p. 178). 

Martelle (La), b., com. d'Aubagne. — Vallon des Mar- 
telles, 1608 (reg. aux arch. de l'Evèché). 

Martellène, qr. ri., partie dans le territoire de Mar- 
seille, partie dans celui d'Allauch. — Marthelène, 23 no- 
vembre 1306 (acte notarié à Allauch). — Martelleno, 1656 
(cad. d^ Allauch). — Martellane, 1676 (ibid.). — Martelène, 
30 janvier 1663 (acte notarié à Allauch). 

Martin (La), p., com. de Marseille, qr. de Notre-Dame- 
de-la-Garde, 1790 (cad.). 

Martin, b., com. d'Aubagne. — Nom du propriétaire. 

Martin-Blanc (lieu dit), com. d'Allauch, 1793 (reg. des 
biens d'émigrés). — Martinetum, 4 avril 1308 (ch. aux 
arch. municipales). 

Martine (La), b., com. de Marseille, qr. des Crottes, 
1790 (cad.). 

Martine (La), b., com. de Marseille, qr. des Caillols. 

Martine (La), b., com. de Marseille, qr. Saint- Antoine. 



- 220 — 

Martine (La), b., com. de Marseille, qr. des Gamoins, 
1790 (cad."). 

Martinenq, b., com. de Roquevaire. 

Martinon, b., com. de Marseille, qr. de Saint- Julien, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Martre (La), qr. ri., com. d'AurioL — Martres, 30 dé- 
cembre 1322 (acte notarié). — Massanegues, 21 février 
1323 (acte notarié). 

Mascara (Le), h., com. de Peypin. 

Masmaspa, colline, com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 1790 (cad.). 

Masque (La), ruisseau qui prend sa source dans les val- 
lées de Roquefort et se rend à l'Huveaune en suivant le 
chemin de Cassis à Aubagne. 

Massaire, qr. ri., com. d'Aubagne. 

Massacan (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, à Romiguière. — Plane de Massacan, Gros de 
Massaquan, 4 janvier 1493 (reg. aux arch. de TEvéché). 

— Jean-François-Paul, père de Suffren, dit Massacan ^ 
terrassier, 29 août 1479 (acte aux mômes arch.). 

Masse (La), b., com. de Marseille, qr. de Sainte-Mar- 
guerite, 1790 (cad.). 

Mass^lon, jardin et bâliment appartenant à Tabbaye 
de Saint-Victor, qr. de Saint-Giniez, com. de Marseille. 

— Ortus,Xl* siècle (cart. de Saint- Victor, n* 89). — Ortus 
Sancti Victoris, 1063-1079 (ibid., no 84). - Horlus Sancti 
Victoris monachili (suppl. inédit au cart. de Saint-Victor). 

— Pomarium Sancti Victoris, juillet 1076 (cart. de Saint- 
Victor, n» 87). — La Orlleda, 12 mai 1300 (ch. aux arch. 
municipales). — Ortus monialis, 3 décembre 1303 (ch. 
aux arch. de Saint- Victor). — Ortus monesilis, 17 mars 



- 221 — 

1299 (ch. auxarch. municipales). — Ort monesil, 29 avril 
1337 (acte notarié) . — Armonils, 30 décembre 1348 (ch. 
aux arch. municipales). — Orleta, 23 juin 1352 (acte no- 
tarié). — ArmogiliSj 24 octobre 1424 (acte aux arch. des 
Prêcheurs). — Iscla de VAyssariada, 12 février 1437 (acte 
aux arch. de la Major). — UOrleda sive als armonils, 17 
juin 1499 (acte aux arch. de Saint- Victor). — Milonis ou 
Massillon, 10 janvier 1791 (reg. des biens d'émigrés). 

Massone (La), p., com. de Marseille, qr. de Sainte-Mar- 
the, 1790 (cad.). 

Massons (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Massote (La)j b., com. de Marseille, qr. des Accates. 

Massuquier, V. Messuguier. 

Màssuguière (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert, 16 septembre 1595 (reg. aux arch. de 
la Major). 

Massuque (La), p., com. de Marseille, qr. de Notre- 
Dame-de-la-Garde, 1790 (cad.). 

• Matalian(Le), p., com. de Marseille, qr. de la Magde- 
leine, 1" mars 1791 (reg. des biens d'émigrés). 

' Matelas (Les), b., com. de Peypin. 

Mauconseil (lieu dit), com. d'Aubagne. — }ial conseil y 
14 mai 1233 (ch. aux arch. municipales). 

Maufache (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Ratabaou. 
— La Maufacho, 1636 (cad. d'Allauch). — Pesso de Mau- 
fach (ibid.). — La Maufache, 1659 (ibid.). 

Maugouvert (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Châ- 
teau-Gombert, au Péras, 2 mars 1679 (reg. aux arch. de 
la Major). 



— 222 — 

Maupas (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Ca- 
moins, 1680 (reg. aux arch. des Prêcheurs). 

Maurane (La), com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Maure, b., com. de Cuges. — Nom du propriétaire. 

Madrbgard, qr. ri., com. de Ceyreste. 

Maurelle (La), b., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite, 1790 (cad). 

Maurial (lieu dit), com. d'AUauch. — MatricU, M no- 
vembre 1291 (acte notarié). — Malum rialum^ 31 mai 
1304 (ch. aux arch. de la Major). 

Maurigaude (La), f . et mines de houille, com. d'Auriol. 

Maurin, b., com. de Roquevaire, qr. de &ardy. — Val- 
lon de MauriUy 5 février 1549 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor). 

Maurin, b., com. de Roquevaire, qr. du Pauge. 

Maurins (Les), h., com. d'Allauch, qr. de Peiro-Peissot. 
— Terre à^Àntoine Maurin, au qr. des Maurins^ 1691 
(cad. d'Àllauch). 

Maurins (Les) (lieu dit), com. de la Pêne. 

Maussan (lieu dit), com. d'Allauch, qr., de la vieille 
Malsane, 6 juillet 1298 (acte notarié). 

Maussan (lieu dit), com. de Cassis, qr. de la Douane. — 
Lo Mal Sant, 28 décembre 1439 (reg. aux arch. de TEvô- 
ché). — Mal Sanc, 28 octobre 1486 (ibid.). — Ualsan, 10 
mars 1502 (ibid.). — Maussan, 1503 (ibid.). — Maulsan, 6 
octobre 1556 (ibid.). 

MaussanE; b., com. de Marseille, qr. des Camoins. — 
Pratum Pauleti Malisanguinis, 11 décembre 1506 (reg. 
aux arch. de TEvôché). — Affar de la Maussano, 24 octo- 
bre 1636 (ibid.). — La Maussane, 17 février 1696 (ibid.). 



— 223 — 

Maûssane de L'âire (La), p., com. de Marseille, qr. de 
Saint-Menet, 1790 (cad.). 

Mauvin, rocher, com. de Roquevaire. ~ Une masse se 
détacha les. 11 et 12 février 1816 et détruisit plusieurs 
édifices. — Malvesin, 4 février 1549 (reg. aux arch. de 
Saint-Victor).. 

Mayanne (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Menet, 
1790 (cad.). 

MAyANs(LEs), ou Grailles, com. de Marseille, qr. de 
Saint-Antoine, 1790 (cad.). 

Mayousse (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Loup, 
1790 (cad.). 

Mayrés (Leis), ruisseaux creusés dans le quartier de la 
Bastidone, com. de la Pêne, pour dessécher les terres. 

Mazarade (La), b., com. de Marseille, qr. des Grottes. 

MAZARauBS, village, com. de Marseille. — L'église qui 
en 1182, sous le titre de Saint-Victor, fut mise par le pape 
Luce III, sous la protection de saint Pierre, était ceUe de 
Mazaugue, département du Var. — Vallis de Marsanges, 
1096 (suppl. inédit au cart. de Saint- Victor). — Marzane- 
ges, 1113 (cart. de Saint-Victor, n" 1100). — Massanegues, 
14 octobre 1278 (acte notarié). — Massaneges, 27 août 
1350 (ch. aux arch. municipales). — Massargues, 17 no- 
vembre 1332 (ibid.). — Au commencement du XIV 
siècle, la tour de Mazargues appartenait à Raimond de 
Soliers (acte notarié du 19 juillet 1304) ; elle passa dans 
la maison de Boniface et plus tard (vers 1500), dans celle de 
Pontevès, par le mariage de Marguerite de Boniface avec 
Durand de Pontevès, seigneur de Flassans ; celui-ci ayant 
établi un juge au lieu de Mazargues et interdit le droit de 
chasse, les Marseillais, sous la conduite de Philippe Alto- 
viti, consul en 1580, démolirent les murailles et la tour 



— 224 — 

duditlieu; mais ils furent condamnés à les rétablir par 
arrêt du Parlement. Ensuite une sentence du lieutenant 
de Marseille, du 7 novembre 1613, déclara le terrain de 
Mazargues du domaine de nobilis et domina la Manescalle 
domina de Mazargues. C'était Marguerite de Pontevès 
qui avait épousé Alphonse d'Ornano, maréchal de France, 
à laquelle succéda Henri-François d'Ornano, gouverneur 
du château de Tarascon. Cette terre entra dans la famille 
de Grignan par le mariage de Marguerite d'Ornano avec 
Louis Gaucher de Castellane Adhémar, comte de Grignan, 
contracté le 20 mai 1628. Louis Gaucher mourut en 1668; 
son fils aîné le comte de Grignan, commandant en Pro- 
vence, reçut la terre de Mazargues dans la succession de 
son père. L'aumônier de Saint- Victor ayant élevé des pré- 
tentions sur la seigneurie de Mazargues, en alléguant que 
le seigneur de ce lieu n'était qu'emphythéote, il fut dé- 
bouté par sentence du lieutenant principal, en date du 20 
juillet 1633. Le seigneur de Mazargues fut reconnu sei- 
gneur direct, avec droit de juridiction et un juge a fonc- 
tionné en son nom jusqu'à la Révolution. L'église de Ma- 
zargues dépendait de la paroisse Saint-Martin. — Mar- 
guerite de Pontevès, veuve d'Alphonse d'Ornano, donna 
l'église deSaint-Roch au couvent des Trinitaires (acte du 
6 mars 1616, à leurs archives); ils furent remplacés parles 
Grands-Carmes à partir du 17 }iovembre 1644. Dans la 
circonscription départementale, faite en vertu de la loi 
du 22 décembre 1789, (8 janvier 1790), Mazargues for- 
mait le 5* canton du 3* districtdesBouches-du- Rhône avec 
les quartiers de Sainte-Marguerite, Bonneveine, Montre- 
don, Carpiagne, Luminy, le Rouet, Saint-Giniès, Notre- 
Dame-de-la-Garde. 

Mazette (La), p., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 22 janvier 1767 (reg. aux arch. de la Major). 



— 225 — 

Mazin, p. y com. de Marseille, qr. de Mazargues, 1790 

(cad.). 

Médecins (Les), h., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert. — Bastide de Pierre Gueidon dit Médecin^ 26 
mai 1763 (acte aux arch. d'AlIauch). — Bastides des Mé- 
decins, 15 mai 1745 (reg. aux arch. delà Major). 

Mégière (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Bar- 
nabe, 1790 (cad.). 

Mehiaou, coll. et vallon, com. de Marseille, qr. de Saint* 
Marcel. — Meians, 13 novembre 1365 (acte aux arch. de 
la Major). 

Mejotère (La), b., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite, 1790 (cad.). 

Mélan, b., com. d'Aubagne. 

Mellets (Les), h., com. d'Aubagne. — Melkt, 16 mars 
1561 (reg. aux arch. del'Evôché). 

Mellets (Les), h., com. d'Allauch, qr. du Plan-de- 
Guques. — Les Merlets, 1636 (cad. d'Allauch). 

Melon (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Mître, 1790 (cad.). 

Melone (La), b., com. d*Auriol, 

Mendariette (La), p., com. de Marseille, qr. de la Va- 
lentine, 1790 (cad.). 

Menuguets (Les), b., com. de Guges. 

Meolasse (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Antoine, 1790 (cad.). 

Mer (La), p., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
André, 1790 (cad.). 

Mérade (La) (lieu dit), com. d'Allauch, 1691 (cM. 
d'Allauch). 

15 



- 226 - 

Mergolinë (La), com, de Cassis, vallon sur la lioiite du 
terroir de Ceyreste. — Colla de la Mercolina, 10 mars 
1501 (reg. aux arcli. deTEvôché). — Vallon de Mercoulin, 
14 novembre 1556 (ibid.). — Vallon de la Mercolline, 3 
avril 1663 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Mère (La), b., com. deMarseille, qr. de Ghâteau-Gom- 
bert, 1790 (cad.). 

MÈRE (La), h., com. de Marseille, qr. de la Valentine. 
— Terre de Jean le Maire j appelée V Hôpital de Reyne^ 1*' 
février 1559 (reg. aux arch. de l'Evôché). — Aqo de la 
Mère, 20 août 1579 (reg. aux arch. de la Major). — La 
Mère, 1790 (cad.). 

Mère- Riche (lieu dit), com. d^AUauch. 

Meret (Fontaine de), source, com. de Cassis. 

Merigone (La), b., com. de Marseille^ qr. de Saint- 
Jérôme, 1790 (cad.). — VEmerigone. 

Merlançon, torrent qui traverse la ville d^Aubagne et 
se jette dans l'Huveaune. — Merdanson, 26 septembre 
1344 (acte aux arch. de TEvôché). — Merdansson, 8 sep- 
tembre 1453 (ibid.). 

Merlançon, cours d'eau qui sépare le terroir d'Auriol de 
celui de Peypin et qui se jette dans l'Huveaune entre 
Auriol et Roquevaire. — Rivus de Merdazo, 3 janvier 
1177 (cart. de Saint-Victor, n* 759). — Voila de Merdan- 
soni, 1469 (reg. aux arch. municipales). 

* Mervel (lieu dit), com. d'Auriol, 16 septembre 1287 
(acte notarié) . 

Meslier (Le) (lieu dit), com. de Cassis, qr. de Notre- 
Dame. — Al Meslier, 5 mars 1481 (reg. aux arch. de 
FEvôché). — Lo Mersier, 28 octobre 1486 (ibid.). — 
Meulier, 9 août 1548 (ibid.). 



— 227 — 

Mesnagère (La), f., com. d'AUauch, qr. du Cavau. — 
5 février 1663 (acte notarié à Allauch). 

Messuguier, plateau dans les montagnes de Garpiagne, 
qui s'étend à la fois sur les territoires de Marseille, d'Au- 
bagne et de Cassis. — Ce plateau est ainsi dénommé : 
« Quoniam feraxesty àeVherbesLf'^ëlée MessuguBj » (acte 
du 18 juillet 1551 aux arch. de la Major). — Une partie 
de ce plateau était sous la directe du prieuré de Saint- 
Cyr. — Musseguet, 14 septembre 13^7 (acte aux arch. de 
]a Major). — Plan lïlussegitet, 6 avril 1342 (acte notarié). 
— Mussegetum, 1865 (reg. aux arch. de la Major). — Mes- 
seguet, 1750 (plan de Chevallier).— Messuguet le Noir^ 1790 
(cad.). 

Messuguet (lieu dit), com. de Roquefort. — Musseguet^ 
2 janvier 1439 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Messugnière (La), b., qr. ri., com. de Cuges. 

Meurier (Le), b., com. de Marseille,dans les collines de 
laGardiole. — Le JUaunié, Yallon du JUaunie, 1750 (plan 
de Chevallier)* 

Meyère (La), b., com. de Marseille, qr. de la Pomme, 
1790 (cad.). 

Michel (Pointe de), com. de Cassis, petit promontoire 
qui borne le golfe de l'Arène, à Touest. 

Michel, b., com. de Cassis. 

Michel, bergerie, com. de Cuges. 

Michel (Les), h., com. de Marseille, qr. deChâteau-Gom- 
bert. 

MiGHELLE (La), p., com. de Marseille, qr.de Sainte- 
Marthe, 1790 (cad.). 

MiGHELLE (La), p., com. de Marseille, qr. des Accates 
des Ëygalades. 



— 228 — 

MiGHELLB (La), b., com. d'Auriol. 

Mies (Les), b., com. dePeypin. 

Migauds(Les), h., com. de Marseille, gr. des Gamoins. 

MiGNONE (La), p., com. de Marseille, qr. des Caillols, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 

MiGRANiER, qr. ri., com. de Marseille, qr. de la Gape- 
lette, vers Saint-Loup sur l'Huveaune. — Los Mielsgra- 
nierSj 28 novembre 1365 (ch. aux arch. municipales). — 
Milgraniers, \S] novembre 1365 (ibid.). — Malgranies, 
1423 (acte notarié).— /arre^wm Migraneriorum,i2 octobre 
1436 (reg. aux arch. de la Major).— Migranier,^i décem- 
bre 1666 (ibid.). — Mingraniers, 6 février 1702 (reg. de 
TEcrit.). 

' MiGRANiER (Le), p., com. de Marseille, qr. de la Valen- 
tine, 20 mai 1768 (reg. aux arch. de la Major). 

Milanez (Le), b., com. de Marseille, qr. de Château- 
ftombert. — Les Milanes, 28 novembre 1767 (reg. aux 
arch. delà Major). 

MiLiÈRE (La), p., com. de Marseille, qr. des Olives^ 2 mars 
1679 (reg. aux arch. de la Major). 

MiLLE-Écus (Traverse des), com. d'Allauch, qr. de la 
Pounche). 

Millière (La), h., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Menet. — Bueras, 27 avril 1351 (acte notarié), r^ Buerias, 
17 janvier 1355 (ibid.). — Gas de la Roca, 18 juillet 1366 
(acte aux arch. de Saint- Victor). — Buyras, 7 août 1369 
(ch. aux arch. de Saint-Victor). — Buyeràs, 13 novembre 
1406 (ibid.). — Buy ère ou Pré Redon^ 12 janvier 1439 
(tBg. aux arch. de la Major) — Buyere ou Scaumaire^ 30 
mars 1444 (ibid). —Buyeres sive Milhiere (ibid.). — Terre 
de Claude Millière, 27 janvier 1483 (ihià,)—Dona itilheria 
uxor Claudii Milherie recognovit pratum loco dicta lou 



- 229 — 

Prat Redon, 11 décembre 1506 (ibid.).— Riquetti de Mira- 
beau passe reconnaissance de la Milliëre à Févéque de 
Marseille, 9 novembre 1607 (ibid.). — Milliëre^ autrement 
Boyere, 5 février 1615 (ibid.). 

MiMETTE (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. auxarch. de la Major). 

MiMETTB (La) (lieu dit), com. d'AUauch, qr. duPlan-de- 
Cuques. 

MiRABAUD (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saint-Henri. — Fons del canon vel Muramars, 5 septem- 
bre 1298 (acte notarié). — MiramarSj 19 octobre 1300 
(ch. aux arch. municipales). 

MmABELLE (La), p., com. de Marseille, qr. de Sainte 
Marcel, 1790 (cad.). 

MizERANE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
26 août 1780 (reg. aux arch. de la Major). 

MoLESTRE (lieu dit), com. de Roquefort, 31 décembre 
1439 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

MoLiÈREs, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Menpenti. 

— MoleriaSy 31 mars 1292 (ch. aux arch. municipales). — 
Las Molieras, 19 septembre 1329 (acte notarié). — Jarre- 
tum Moleriorum, 24 mai 1342 (ch. aux arch. de la Major). 

— Les MoUieres^ 1614 (acte d'atterminage). — Les Moul- 
Hères, lesMolières, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la 
Major). — Les MouUeres, 17 août 1694 (reg. de l'Ecrit.). — 
Ce mot vient peut-être d'une borne milliaire. 

MoLiÈRES, qr. ri., com. de Cassis, 1556 (reg. aux arch. 
da la Major). 

MoLiERES, qr. ri., com. d'Aubagne. — Las Molerias, 26 
septembre 1344 (reg. aux arch. de TEvêché). 

MoNCAU, qr.. ri,, com. de Marseille, entre Saint-Barthé- 



^ 230 — 

lemy et Saint-Just. — Podium Galvum, XP siècle (cari, 
de Saint-Victor, n^ 40). — Mons Calvus, 23 juillet 1248 
(ch. aux arch. municipales). — Mon Calv, 15 janvier 1259 
(ibid.). — Puchada de Mont Caul, 11 mai 1300 (ibid.). — 
Mon Cau, 14 mai 1376 (ibid.). — Monqual, 13 janvier 1402 
(acte aux arch. delà Major). — Mont Cauty 12 novembre 
1614 (acte aux arch. de Saint-Victor). — Montcau, 29 août 
1697 (reg. aux arch. de la Major) . 

MoNDON, qr. ri., com. de Ceyreste, qr. du Deffens. 

MoNESTEnuou (Lb), anse de l'Ile de Riou; com. de Mar- 
seille. 

MoNGETTE (La), p., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, auMouret. — Monego, 28 janvier 1275 (ch. aux 
arch. de la Major) . — Area Monialium, 11 novembre 1322 
(ibid.). — LaMongette, 21 novembre 1780 (reg. aux arch. 
de la Major). 

MoNGRANNE (La), p., qr. dô Saint-Barthélémy, de Saint- 
Just et de Saint-Charles, com. de Marseille. 

MoNiNE (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, dépendance de Romeguière. — Al Momstairol, 
8 février 1372 ou 1373 (acte notarié). — Ah Monins, 13 
janvier 1440 (ch. aux arch. de TEvéché). 

MoNJARDE (La), b., com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saint-Henri. 

MoNjouBNAux (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Belle- 
de-Mai et Saint-Charles. — Maujoumau^ 30 décembre 
1675 (reg. aux arch. delà Major). — Monjournaux, 15 
septembre 1730 (ibid.). 

* MoNS Betutdum (lieu dit), com. de Marseille, 27 avril 
1302 (ch. aux arch. de la Major). 

* MoNsCozETA (lieu dit), com. d'Auriol,30 décembre 1322 
(acte notarié) . 



— 231 — 

* MoNS Niger, point culminant de la route départemen- 
tale, à la jonction des territoires de Ceyreste, Roquefort et 
Cassis, 1021-1032 (cart. Saint-Victor, n'98). 

Montagne (La), p., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite, 1790 (cad.). 

Montagne-Noire (La), qr. ri., com. de Ceyreste. 

MoNTAURi, qr. ri., com. de Cassis. — Mons Marro, 4021- 
4032 (cart. de Saint- Victor, n" 98). — Plaine de Mentore, 
Montaure, 3 avril 4663 (reg.auxarch. de Saint-Victor). 

Montée (La), château, com. d'Allauch, qr. des Mont- 
blancs. — La Montade. 

Montblancs(Les), h., com. d'Allauch. — Montblancs^ 
18 septembre 1683 (acte aux arch. d'Allauch). — Bosque 
des hoirs de Pigons dit Montblans, 1691 (cad. d'Allauch). 

— Montagne de Monlblanc, 1812 (plan msc. des terres 
gastes). 

MoNTELLE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 4 790 (cad). 

Montespin, château, com. d'Allauch. — Mondespin, 
1669 (acte aux arch. d'Allauch). — Mont depine, 4750 
(plan de Chevallier). — Arrière-fief appartenant à M. Louis 
de Blanc, lieutenant-général au siège d'Aix (déclaration 
des consuls d'Allauch du 18 septembre 1683, aux arch. 
d'Allauch) . 

MoNTFLORi (lieu dit), com. de Marseille, 9 novembre 
1699 (reg. de l'Ecrit.). 

MoNTFURON (lieu dit), com. d'Allauch, qr. du Caveau. 

— Montfuron^ 4 août 1299 (cli. aux arch. municipales). 

— Mons furonumy 31 juillet 1304 (acte notarié). — Mons 
furenum, 22 avril 1305 (ibid.). 



— 282^ 

. MoNTFURON (lieu dit), com. de Marseille, à la jonction de 
rHuveaune et de Jarret. 

MoNTjuiF, cx)ll., com.de Marseille, qr. de Belle-de-Mai. 
— Ancien cimetière des juifs ; il a existé jusqu'en 
1495. Par lettres patentes du 13 mai de la môme année, 
Charles VIII, roi de France, en fit présent à Antoine 
Gaussemile, qui donna les tombeaux à la commune de 
Marseille pour réparer les quais du port (RufiB, IL 307). — 
Loctis Judicii nomine, XI* siècle (cart. de Saint-Victor, 
n* 40). — Mons Judeus, 23 juillet 1248 (ch. aux archives mu- 
nicipales. — MonsJudaicuSj^Tiv, de l'empereur Frédéric, 
du 17 avril 1164 (acte aux arch. de l'Evôché). — Mont /u- 
zieUy 4 juin 1278 (acte notarié). — Vallis Vessosa, 23 avril 
1315 (ch. aux arch. municipales). — VMesenaj 9 juin 
1417 (acte aux arch. de Saint-Victor). — » Montjuziau, 24 
décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). — Fondigue 
de Montjuziouj 8 novembre 1512 (ibid.) (acte aux arch. de 
Saint- Victor) . — Tour de Saint-Laurens, 15 juin 1609 
(ibid.). 

MoNTiANE (La), b., com. de Marseille, qr. de la Valen- 
tine. — Montcalhana, 28 novembre 1399 (ch. aux arch. 
municipales). — La Montelhana, 17 novembre 1475 (reg. 
aux arch. de la Major). 

MoNTLERi (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Pierre. ^Montlerij 1618 (acte d'atterminage). — Jarret de 
Montlery, 1692 (acte aux arch. municipales). 

MoNTOLiEU (La), p., com. de Marseille, qr. de la Valen- 
tine, 1790 (cad.). 

MoNTOLivET, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien. — Mons olivetuSy 13 juin 1289 (ch. aux arch. mu- 
nicipales). — Mont olivetj 3 janvier 1295 (acte notarié). — 
Monteolivetus, 23 mai 1248.(ch. aux arch. municipales. — 



— 233 — 

MorUolivet, 23 septembre 1371 (acte notarié). — Montoli^ 
vetum seu ad quavallariam, 7 juillet 1333 (ch. aux arch. 
de la Major). — Montolivet ou Jarret de la Cavallerie. 

— Montolivet ou bourg de la Cavallerie subeirane, 24 dé- 
cembre 1666 (reg. aux mômes arch.). 

MoNTREDON, com. de Marseille, colline au bord de la mer, 
qui a pris son nom de la forme naturelle qu'elle présente. 
^Podium rotundurriy XI* siècle (cart. de Saint- Victor, n* 42) 

— Mons rotundus (suppl. inédit au cart. de Saint- Victor). 

— Las planas de Mont redon, 27 mai 1278 (acte notarié). 

— Mont redon le Petit, 18 août 1333 (ibid.). — Lo Grant 
Montredon, 30 août 1431 (ch. aux arch. municip.) — Une 
chapelle, aujourd'hui en ruines, sous le titre de la Nati- 
vité-de-la-Sainte- Vierge, était auprès de la colline ; elle 
était succursale de la paroisse Saint-Ferréol. 

MoNTREDON, coll., com. de Cassis. 

MoNVALLON (lieu dit), com. de Ceyreste, qr. de la Colle- 
Noire. 

MoRDEAUx (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de la Fève. — 
Feudum de Morsels, mars 1207 (ch. aux arch. de la Major). 

— Feudum de Morzellis, 17 octobre 1213 (ibid). — Cam- 
pon de Marcell, 28 janvier 1276 (ibid.). — Mordellum, 26 
mai 1296 (ch. aux arch. municipales). — Mordel, 4 août 
1299 (ibid). — Mordels^ 11 novembre 1322 (acte aux arch. 
de la Major). — Mordeau, 1636 (cad. d'AUauch). — Mour- 
deau, 1539 (cad. d'AUauch). — Raimundus Mordelli ven- 
dit Raimundo Lamberti terram apud Mordellum, 2 sep- 
tembre 1303 (acte notarié). 

MoRGiEOU, petit port et cap, com. de Marseille, en des- 
sous des monts de Lnminj.— Immadras de Tltin. d'Anto- 
nin, d'après Walckenaer {Géogr. des Gaules, t. III, p. 123). 
— Colla de MorgilSj 10 août 1348 (acte notarié). — Dona- 



— 234 - 

tio portus de Morgio prouniversitate piscatorum Massilice, 
14 mars 1453 (reg. GcUli de la Cour des comptes, foL 103). 

MoRiER (lieu dit), com de Marseille, entre la traverse 
des Marronniers, et le pont de Saint-Pierre. — Morarium^ 
XP siècle (cart. de Saint-Victor, n* 40) . — Vallis de Mo- 
reriiSy 17^avril 1164, priv. de l'empereur Frédéric (acte 
aux arch. du Chapitre). — Honor de Moreriis^ 21 janvier 
1163 (ibid.). — Mories, 18 août 1270 (ibid.). — Jarretum 
de Moreriis, 5 mai 1319 (ibid.). — Moriers, 1310 (ibid.).— 
Cette possession avait été concédée aux chanoines de la 
Major par les vicomtes de Marseille. 

MoRiNs (Les), h., com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe, 
1750 (plan de Chevallier). 

MoRLANE (La), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 1790 
(cad.). 

* MoRRETUs-PuTEi, localité indiquée comme formant 
limite entre les territoires de Ners et de Roquevaire, 
28 mars 1281 (acte aux arch. de l'Evôché). 

Morro-Pelat , l'une des collines du qr. de Maou- 
gaouvi, com. de Ceyreste. 

Mors (Le), p., com. de Marseille, qr. des Caillols, 1790 
(cad.). 

Mortier (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint-Jean- 
du-Désert. — Morterium, 8 mai 1365 (ch. aux arch. mu- 
nicipales). — Lo Mortier, 23 juin 1401 (ch. aux arch. de 
la Major). — Mortier ^ 7 avril 1602 (reg. de l'Écrit.). 

MoRTjuiP, com. de la Pêne, petite éminence auprès de 
làBastidone. — Claperium mortis Judei, 28 avril 1290 
(ch. aux arch. municipales). — Claperium vulgariter ap- 
pellatum, la Mort del Juzieuj 5 août 1290 (ibid.). — La 
Mort del Jozieu, 15 mai 1476 (acte aux arch. de TEvôché). 
— Mort du juif OM Mont juif y 18 juillet 1551 (acte aux 



— 285 — 

arch. de la Major). — Petit collet appelé le Mort juif, 
23 février 1618 (ibid).-Au XIIP siècle, cet endroit faisait 
partie du territoire de Marseille. 

Morts (Baume des), hauteur dans llle de Jarre, com. 
de Marseille. 

MoRVEDiÈRE (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Julien, près la Langouste, 23 avril 1768 (reg. aux 
arch. de la Major). 

Mouche (La) p., com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe, 
1790 (cad.). 

MoucHUAN, b., com. de la Pêne. 

MouiNB (Le), b., com. d'Auriol. — Lo Plan de Moyn, 
1472 (acte notarié). 

MouissoNE (La), p., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 1790 
(cad.). 

MouizET (Le) b., com. de Marseille, qr. de la Valentine, 
1790 (cad.). 

MouLARDB (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Ju- 
lien, 1790 (cad.). 

MouLARDE (La), b., com de Marseille, qr. de Séon- 
Saint-André, 1790 (cad.). 

MouLET (Le), jas. — Jas de Moulé, 

MouLiÈRES (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert. 

Moulin (Traverse du), com. de Marseille, qr. des Eyga- 
lades. 

Moulin a vent (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Ghâteau-Gombert. 

Moulin de Barreau, moulin à eau, com. de Marseille, 
qr. de Saint-Giniez, prés le grand chemin de Mazargues. 



- 236 — 

— Molendinum S. Genezi in loco deLobra nova^ 10 sep- 
tembre 1288 (acte notarié). — Molendinum operis novi, 
1«' décembre 1322 (délib. du conseil de communauté). — 
Moulin de Barrai ou de Barraud, 30 septembre 1695 (reg. 
deTÉcrit.). 

Moulin de Gabanne, moulin à eau, com. de Marseille, 
qr. de la Gapelette. — Molendinum de Petronillay y. 1030 
(car t. de Saint-Victor, n* 20). — Molendinum ortis monialis, 
26 février 1236 (ch. aux arch. de la Major.). — Molendi- 
num orti Monazili, 1*' décembre 1322 (délib. du conseil 
de comm.). — Moulin de Cabannes, 23 janvier 1704 (reg. 
de l'Écrit.). — Vendu le 28 mai 1791 comme, bien natio- 
nal. — Ce moulin appartenait à l'abbaye de Saint- Victor ; 
il a probablement pris son nom d'Antoine de Cabanes, 
soufr-prieur de cette abbaye, vers 1560. 

Moulin de Caravelle, moulin à eau, sur le ruisseau de 
ce nom, com. de Marseille, qr. des Eygalades. — Molen- 
dinum apud Caravellam, 13 août 1302 (ch. aux ai^ch. 
municipales). — Molendinum Aquœ de Caravella, 31 mars 
1321 (ibid.). — Moulin de Caravelle, 1790 (cad.). —Ce 
moulin était sous la directe de l'hôpital du Saint-Esprit 
de Marseille. Au commencement du XIV* siècle, il fut 
vendu par Berenger Milon à Laurent Bussonet qui en passa 
reconnaissance à cet hôpital. 

Moulin de Cassaratas, moulin à eau, aujourd'hui dé- 
truit, alimenté par le ruisseau de Jarret, lorsqu'il arrosait 
le qr. de Saint-Bazile, com. de Marseille. — Pradinalium 
sancti BaTAdilii habens molendinum a meridie, XP siècle 
(cart. de Saint- Victor, n° 40). — Molendinum de Cassa- 
ratas , 30 septembre 1248 (acte notarié). 

Moulin de Cavaou, moulin à vent sur la crête qui sé- 
pare les territoires de Marseille et d'AUauch. 



— 237 — 

Moulin de Guitton, moulin à vent, com. de Marseille, 
qr. de Bon-Secours. 

Moulin de la Commanderie, moulin à eau sur le ruisseau 
de Caravelle, com. de Marseille, qr. de Saint-Louis. — Ce 
moulin a été ainsi appelé parce qu'il fut acquis, le 8 juil- 
let 1647, par frère Raymond Ravelly, servant d'armes de 
Saint-Jean de Jérusalem, de Balthazar Gypriany, sieur de 
Gabrières. 

Moulin de la Moutte, moulin à eau, com. de Marseille, 
qr. de la Moutte. — Molendinum de Roca, 1194 (cart. de 
Saint-Victor, n* 1112). — Molendinum supremum de Ro- 
cha, 19 octobre 1300 (acte aux arch. municipales). — 
Moulin de Somati, 30 novembre 1255 (acte aux arch. de 
Saint-Victor). 

Moulin de la Penne, moulin à eau, com. de la Penne. 
— Moulin de Clapier, 1758 (reg. aux arch. de la Major). 

Moulin de la Taulisse, moulin à eau, com de Mar- 
seille, qr. d'Arenc. — Molendinum Tabuliciei, 8 mars 
1329 (acte notarié). — Molendinum de Taulissa^ 26 mars 
1334 (ch. aux arch. municipales). — Molendinum de tegu- 
licia, 12 février 1352 (ch. aux arch. de l'Evôché). — Mo- 
lendinum de Teulisia, 21 août 1353 (ibid.). — Lo Molin 
de la Teulissa, 19 février 1357 (ibid.). — Molendinum 
Bertrandi Vassalhi, 28 février 1378 (acte aux arch. de la 
Major). — Molendinum Antonii Deodali, 4 août 1385 
(ibid.). — Molin de la Taulisse, 17 août 1429 (acte aux 
arch. de TEvéché). 

Moulin de l'Aumône, moulin qui se trouvait autrefois 
près de l'abbaye de Saint-Victor, vers Saint-Lambert. — 
Helemosine molendinum , 30 novembre 1218 (cart. de 
Saint-Victor, n" 910). 

Moulin de l'Evêque, moulin à eau, mu par une dériva- 



— 238 — 

tioa du ruisseau de Plombières, corn, de Marseille, qr. 
d'Arenc. — Molendinum Episcopi, 27 avril 1302 (acte aux 
arch. de la Major. -— Molin de rEvéque, 24 décembre 
1666 (reg. aux mômes archives). 

Moulin de L'hopitâl, moulin à eau, dans le cours de 
l'Huveaune entre Saint-Loup et la Moutte, com. de Mar- 
seille. — Molendinum Galberti, 6 juin 1286 (acte notarié). 
— Molendinum Galloti^ 31 mai 1298 (ibid.). — Molendi- 
num dan Galloat, 10 novembre 1334 (ch. aux arch. de la 
Major). — Lo Molin dan Gallot, 11 décembre 1353 (acte 
notarié). — Molendinum Johannis Guillelmij 15 décem» 
bre 1337 (ch. aux arch. municipales). — Molendinum 
hospitcUisS. Johannis f 24 août 1300 (ibid.). — Lo Molin 
de VSspital, 13 octobre 1352 (ibid.). — Molendinum supe- 
rior de Vivaldis, V décembre 1322 (délib. du Conseil de 
communauté). — Molendinum Vivaldorum dictum lo 
Sobeyranj 8 août 1340 (acte notarié). — Moulin sous la di- 
recte de l'hôpital de Saint-Jean-de-Jérusalem pour les trois 
quarts, et sous celle de l'hôpital du Saint-Esprit, pour un 
quart; cette dernière part n'obvint à cet hôpital que par 
suite de la cession qui lui en fut faite, le 13 octobre 1332, 
par Jean Guillaume. Quant à la part de l'hôpital de Saint- 
Jean, elle était tenue sous la rente annuelle de cent sols 
par les Vivaud ; Guillaume Vivaud en fit abandon entier 
le 11 décembre 1353 (acte notarié).' 

Moulin de Mârquesi, moulin à eau, com. de Marseille, 
sur l'Huveaune, près la Millière. — Moulin de Pierre Mar- 
quesij 29 août 1579 (reg. n*61 aux arch. de l'Evéché). 

Moulin de Monnet, moulin à eau, com. d'Auriol, sur 
l'Huveaune, qr. de Joux. — Molendinum de Monneto^ 15 
octobre 1393 (ch. aux arch. de Saint- Victor). 

Moulin de Paradou, moulin à eau, com. de Marseille, 
à la jonction du Jarret et du grand béai de l'Huveaune <— 



— 239 — 

Molendinus de Crota, 8 octobre 1330 (acte aux arch. de la 
Major). — Paradour de Sainte-Marguerite, 17 juin 1499 
(acte aux arch. de Saint-Viclor) . — Ce moulin, construit 
dans le cours du X? siècle par les moines de Saint- Victor, 
dépendait de la cellerarie de cette abbaye (v. cart. de 
Saint-Victor, n« 20). 

Moulin de Redon, h., moulin et fabrique, com. d'Au- 
riol. — Valle Restones, 18 août 950 (cari, de Saint-Victor, 
n* 1041). — Podium Rotundum, XP siècle (ibid. n^42). — 

m 

RestoniSj janvier 1033 (ibid.). — Tenementum de Restons, 
24 mars 1279 (ch. aux arch. de Saint-Victor). — Molen- 
dinum dePisaliery2im3LVs 1280 (ibid.). — Plan Redon, 
1472 (reg. de reconn. notarié). — Resclausa molendinum 
et aliorum ingeniorum de retom existente in territorio 
S. Zacharie, 26 janvier 1531. — Transaction entre l'abbé 
de Saint-Victor et la commune d'Auriol (cartons de Ni- 
colaï). 

Moulin de Riquetti, moulin à eau, com. de Marseille, 
qr. des Crottes. — Molendinum de Crota, 17 février 1309 
(acte aux arch. du Chapitre). — Molendinum delà Crota, 
8 décembre 1328 (acte notarié). — Le moulin des Carmes 
dit le moulin de la Croie, 27 septembre 1508 (acte aux 
arch. de l'Evôché). — Appartenait en dernier lieu à Jeanne 
de Riquetti, dame de Château-Neuf et de Négreaux. 

Moulin de Sainte-Marguerite, moulin à eau, com. de 
Marseille, sur le grand béai de l'Huveaune. — Molendi- 
num sancti Genesii super ioris, 1" décembre 1322 (délib. 
du Conseil de communauté). — Ce moulin, qui appartenait 
à l'abbaye de Saint- Victor, fut vendu comme bien na- 
tional, le 13 mai 1791. 

Moulin de Saint-Giniès, moulin à eau, com. de Mar- 
seille, sur l'Huveaune. — Molendinum subtus ecclesiam 
S, Ginesii, 1097 (suppl. inédit au cartulaire de Saint- 



— 240 — 

Victor). — Molendinum de S. Genesio inferior^ !•' décem- 
bre 1322 (délib. du Conseil de communauté). — Ce mou- 
lin, qui appartenait dès le XP siècle à Fabbaye de Saint- 
Victor, a été vendu comme bien national le 27 décenibre 
1791. 

Moulin de Saint-Loup, moulin à eau, com. de Mar- 
seille, sur l'Huveaune. — Molendinum Pétri Guillelmi, 
6 juin 1286 (acte notarié). — Molendinum Messenas, 

8 mai 1289 (ch. aux arch. municipales). — Molendinum 
S: TirciijV' décembre 1322 (délib. du Conseil de commu- 
nauté). — Molendinum Roderii, 16 mai 1329 (ch. aux 
arch. municipales). — Molendinum de Rodier, 27 juin 
1422 (acte aux arch. de la Major). — Molendinum Ray^ 
mundi Blancardij 15 février 1442 (ibid.). — Moulin de 
Blancard appelé Tourtoire^ 15 mars 1697 (reg. de l'Ecrit.). 

Moulin de Saint-Loup, moulin à eau, com. de Mar- 
seille, en amont du précédent, sur TEuveaune. — Molen- 
dinum Bertrandi Dalmâcii seu de Turri, 6 juin 1286 (acte 
notarié). — Molendinum Raymundi DcUmacii, 31 mai 1298 
(acte notarié). — Molendinum de Turre, 6 septembre 1301 
(ch. aux arch. municipales). — Molendinum Guillelmi 
Jordanie 14 janvier 1316 (ibid.). 

Moulin deSartan, moulin à eau, com. de Marseille, qr. 
de la Rose, alimenté par les eaux du Jarret. — Rocha Ca- 
suchaj 8 janvier 1290 (ch. aux arch. municipales). — 
Rochacaucha, 27 juillet 1308 (ch. aux arch. de la Major). — 
Rocha Cazuchay 25 octobre 1301 (ch. aux arch. municip.). 
— Molendinum Rotundum dictum Rocha Casucha, 28 octo- 
bre 1327 (acte notarié). — Molendinum Roderii alias 
Rococazucha^ 25 août 1342 (ibid.). — Moulin de Sériant, 

9 décembre 1700 (reg. de TEcrit). 

Moulin des Blancs, moulin à eau, com. d^Auriol, qr. de 
Joux. — Molendinum Blancorum, 14 septembre 1275 (ch. 



— 241 — 

aui àrch. dé Saint-Victot). — MoleUdinum dels Blancs, 29 
octobre 1281 (ibid.). 

Moulin DES Chartreux, moulin à eau, com. de Maiv 
seille,qr. de Saint-Just sur Jarret. — Molendinum S, Justi^ 
15 décembre 1299 (ch. aux àrch. municipales). — Vendu 
comme bien national le* 7 février 1791. Il appartenait en 
1694 à Balthazard de Bourguignon, seigneur de la xMure. 

Moulin des Falconens, moulin à eau, com. d'Auriol, 
qr. de Joux, sur rHuveaune, en amont du moulin des 
Blancs. — Molendinum dels FcUconenss, 29 octobre 1281 
(ch. auxarch. de Saint- Victor). — Mol, dels Falconens, 
31 janvier 1282 (ibid.). 

Moulin des Prêcheurs, moulin à eau, com. de Mar- 
seille, gr. de la Capelelte, sur le grand béai. — Molendi- 
num TextorumfiZ novembre 1234 (ch. auxarch. municip). 
Molendinum Gybelini sub dominio Yteriorum,^0 novembre 
1235 (ch. auxarch. de SainU-Victor). — Molendinum Gibe- 
linisive Yleriorum, 22 novembre 1235 (ch. aux arch. de la 
Major). — Molendinum dels Gibelins ^ I" décembre 1322 
(délib. du Conseil de communauté). — Molendinum Gebe^ 
linorum, 29 novembre 1329 (ch. aux arch. municipales). 
— Ce moulin, qui se trouvait sous la directe du Chapitre, 
fut concédé aux Dominicains, par transaction du 19 sep- 
tembre 1488, à la charge d'une redevance annuelle de six 
émines et trois civadiers de blé. Il a été vendu comme 
bien national, le 12 avril 1791 . 

Moulin des Vents, moiQin à vent, com . de Marseille, 
qr. de Sainte-Marthe. 

Moulin de Vuu, moulin à vent, com. de Marseille, qr. 
de Sainte-Marthe. 

Moulin de Villages, moulin à eau, com. de Marseille, 
qr. de Saint-Marcel, sur l'Euveaune. — Molendinum Bèr- 

16 



^ 242 - 

trandi Beroardi^ 31 mai 1298 (ch. aux arch municipales). 
-^ Molendinum Raimundi de S. Marcello , 11 juin 4299 
(ibid.). — Molendinum Berengarii Bernardi, 30 décem- 
bre 1392 (ch. aux arch. de la Major). — Molendinum Mar- 
garita Eynarda postea Urbani Pétri Hugonis, 23 décem- 
bre 1433 (acte aux arch. de TEvôché). 

Moulin DE Vitaux, moulin à eau, com. de Marseille, 
qr. de Sainte-Marguerite, sur TEuveaune. — Molendinum 
Pétri Guifre, juillet 1173 (ch. aux arch. de la Major). — 
Molendinum Pétri Gm/rede, 5 juin 4182 (bulle de Luce III, 
aux mêmes arch.). — Molendinum Grifedorum^ 28 juillet 
1308 (ch. aux mômes arch.). — Molendinum Griffenorum^ 
12 juin 1322 (ibid.). — Molendinum Vivaudorum, 1*' dé- 
cembre 1322 (délib. du Conseil de communauté). — Mo- 
lendinum Guillelmi Vivaudi, 4 avril 1364 (ch. aux arch. 
municipales). — Molendinum dels Vivaus, 2 mai 1452 
(acte aux arch. de la Major). — Moulin de Vivaud Boni face, 
21 avril 1574 (ibid.). — Les Moulins de Griffens ou de 
Boni face, 1696 (Rufh, Hist, de Marseille, II, 169). — Ce 
moulin était sous la directe du Chapitre de la Major. 

Moulin du Chapitre, moulin à eau, com. d'Aubagne, 
sur le béai. — Molendinum de Canonica, 17 avril 1311 
(ch. aux arch. de FEvôché). — Molendinum Nautenco- 
rum, 23 mai 1314 (ibid.). — Molin supérieur, 8 septem- 
bre 1453 (ibid.). — Molendinum de Canorga sive molen- 
dinum supremum, 26 octobre 1508 (ibid.). 

Moulin du Duble, moulin à? vent, com. de Marseille, 
qr. de Séon. 

Moulin-Inférieur, moulin à eau, com. d'Âubagne, sur le 
béai, 8 septembre 1453 (acte aux arch. de TEvôché). 

Moulin-Neuf (Lb) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Gamoins» 



— 243 — 

MouuNB (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 

MouNBSTiERs (Les), b., com. d'Auriol. 

MouNUŒ (Là), col., sous Marsillaveire , com. de Mar- 
seille. 

MouRAUiLE (La), b., com. de Marseille, qr. de Château^ 
Gombert, 1790 (cad.). 

MouRÂiLUB (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Jean* 
du-Désert. 

MouRAiLLE, butte sur les confins des territoires de Mar- 
seille et de Septëmes. 

MouHBNNB (La), p., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe, 1790 (cad.). 

MouRENS (Lbs), b., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert. — Vallon des Mourens, 16 septembre 1595 (reg. 
aux arch. delà Major). — Les GcUlous, 2 mars 1679 (ibid.). 
— Bastides des MourencSjdl mars 1694 (reg. de TEcrit.). — 
■Vallon des Mourres (ibid.). — Le Gallancier, 5 juin 1765 
(ibid.). — Au registre n* 40 de la Major, fol. 107, il est 
dit : « Tous les Mourens au valon des Mourens. » 

MouRET (lieu dit), com. de Marseille, qr, de Château- 
Gombert. — Le Mouret^ 16 septembre 1595 (reg. aux ar- 
chives de la Major). — Vallon de la Rimbaude^ 22 janvier 
1765 (ibid.). 

MouRàÈNB (La), cal., Ile de Ratoneau, com. de Marseille. 
MouRaERBT (Le), cal., Ue de Ratoneau, com. de Mar- 
seille. 

MouRGUES (Les), h., com. d'Allauch. — Les Mourgues^ 
1636 (cad. d^Allauch). — Les Fumades, 1727 (reg. aux 
arch. de la Major). — Cau de Morgues^ 1750 (plan de 
Chevallier) . 



- 244 - 

MouBRR-BmaANTiN, pointe de l'île de Ratoneaù, com. de 
Marseille. 

Mourbb-Gan, pointe de l'île de Ratonéau, com. de Mar- 
seille. 

MouRRE-D'ELBKUF,col.,com. de Cassis.— ifoutTadu beuf^ 
8 janvier 1663 (acte aux arch. de Saint-Victor). — Mourra 
d^aoubuou ou Penouillet, id. (ibid.). 

MouRREPiÂNE, pointe avançant dans la mer au quartier 
de Séon, eom. de Marseille, ancienne vigie. — Morris de 
MarropianOy 8 avril 1289 (ch. aux arch. municipales]. — 
Marrupiana^ 22 novembre 1304 (acte notarié). 

MouRROPiAKE (lieu dit), com. de Marseille, quartier des 
Vivaux. — Turris den Moropiana, 9 septembre 1288 (acte 
notarié). 

MouRREs (Les), b., com. d'AlIauch, qr. des Ballons. 

MouRRiÈs, moulin à vent en ruines, com. de Geyreste. 

MouRRiÈs, p., com. de Marseille, qr. de laValentine, 
1790 (cad.). 

MouRROUNÀûE (La); p., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 
i784 (reg. aux arch. de la Major). 

MoussEmons (Les), b., com. d'Allauoh, qr. du Plan-de- 
Cuques. 

Moussis (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
^Marcel à Romiguière. — Los Moussis, 3 novembre 1431 
(reg. aux arch. de TEvOché). 

MousTiERs (Les), b., com. deGréasque. 
Mouton (Le), h. et qr. ri., com. de la Pêne. 

MouTONE (La), h., com. de Marseille, quartier de Saint- 
Jérôme, 1790 (cad.). 



— 245 - 

„ MouTONiER (Lb), sommet de montagne, com. de Roque- 
fort, branche du sud. 

MouTTB (La), château, com. de Marseille, gr. de Saint- 
Marcel. — La Moutte appartenait au monastère de Saint- 
Sauveur ; elle était tenue, en 1486, par le baron de Gannet 
(reg. n* 55 de rEvôché] et entra plus tard dans la famille 
de M. le conseiller Dupuy de La Moutte. — Villa quam 
dicunt MotGj cire. 1045 (cart. de Saint-Victor, n« 757). — 
La JUola, 30 mars 1355 (ch. aux arch. de la Major). r— La 
Moute, 27 février 1731 (reg. aux arch. de la Major). —Le 
4 septembre 1257, il intervint une transaction entre la 
communauté de Marseille et l'abbaye de Saint-Victor, qui 
prétendait exercer un droit de juridiction sur le tenne- 
ment de la Moutte. Il fut reconnu que la Moutte apparte- 
nait au territoire de Marseille. 

MuRAmB, p., com. de Marseille, qr. de Saint-Louis, 
1790 (cad.). 

MuRB (Là), V. Fontainieu-la-Mure. 

MuRBT (Lb) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, près la Barrasse. — Pratum al Muret, 19 novem- 
bre 1356 (ch. aux arch. de Saint-Victor). — Le Muret ^ 13 
janvier 1439 (reg. aux arch.de l'Evôché). — « Pré de Simon 
Muret, qui est le vieux lit de la rivière d'Huveaulne, 
changée depuis quelques années par ledit Muret plus 
avant vers le nord. » Reconnaissance du 10 octobre 1636 
(reg. aux arch. de l'Evôché). 

MuRDSR (Château), com. de Marseille, qr. du Petit- 
Camas, près Menpenti. 

Mûrier (Le) (lieu dit) , com. de Roquefort, près Prats. 
— Lamorierf 13 octobre 1486 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

MuRROO (Le), col., com. dePeypin. 



MascAOELLE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Menet, 1790 (cad.). 

MuscATELLE, vigne, coin, de Ceyreste. — Célèbre par le 
vin muscat qu'on y récoltait autrefois et dont les gouver- 
neurs de Provence recommandaient de faire provision 
pour eux et pour le roi. — Lettre du duc de Guise, du 29 
décembre 1603, et de Louis de Valois, du 23 novembre 
1645. 

MusGATELLE (La), b., com. d'Âubague , dépendant de 
L'Aumône, 6 septembre 1453 (reg. aux arch.de TÉvéché). 

MussBGUET (Le), qr. ri., com. d'Aubagne. — V. Messu- 
guier. 



N 



Nabotte (La), p.,com. de Marseille, qr. d'Eoures, 23 
juillet 1772 (reg. aux arch. de la Major). 

Napollon, f.) com. d'Aubagne. 

Narguillen (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Tourdinau. 
— Narguilhen, 1636 (cad. d'Allauch).— J/argut7Aôm, 1727 
(reg. aux arch. de la Major). 

Nartha (La), b., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
Henri. 

Nau (La), p., com. de Marseille, qr. de Château-Gom- 
bert, 16 septembre 1595 (reg. aux arch. de la Major). 

Naudins (Les), h., com. d'Allauch, qr. des Montblancs. 

Navarre (La), b., com. d'Aubagne, qr. de Saint-Mitre, 
28 décembre 1632 (reg. aux arch. del'Evôché). 

Navellis, b., com. de Marseille, qr. de la Treille. 

Negadis (Les), qr. ri., com de Gémenos. 



— 247 — 

Nè&LES (Les), qr. ri., com. de Gémenos. 

* Nego-Pouilhin ou Nega-Polhim (lieu dit), com. d*Au- 
bagne, qr. des Paluds, 2 août 1501 (acte aux arch. de 
TEvêché). 

Nègre (La), b., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert. 

Négrbl, b., com. de Belcodène. — Nom du proprié» 
taire. 

Négrel-Brun, b., com. de Roquevaire, — Nom du pro^ 
priétaire. 

Négrel-Feraud, b., com. de Roquevaire. —Nom du 
propriétaire. 

Negrelle (La), b., com. de Marseille, qr. des Gamoins, 
1790 (cad.). 

Nègres (Les), b., com. de la Pêne. 

Neirau (Ueu dit), coin. d'AUauch, qr. des Mousques. — 
Neyraud^ 1636 (cad. d^AUauch). — Nayrau , 1659 (cad, 
d'Allauch). — iVeirtru, 1727 (reg. aux arch. de la Major), 
— Vallon de Neirau^ 1691 (cad. d'Allauch). 

NiâouLB. — Voy. Eoures. 

Néoume ouNoume, b., com. de Peypin. 

Ners, ancien château fortifié, aujourd'hui en ruines, 
dans le bois de Péchauri, com. d'AUauch. — Castrum 
Nercii, 18 mai 1141 (bulle d'Innocent II, arch. de l'Evé- 
ché). — Castrum de NerciOj 17 avril 1164 (Priv. de l'em- 
pereur Frédéric, arch. de l'Evêché). — Castrum de Ners, 
8 février 1378 (reg. Sclaponis), — Las Candis de Ners, 13 
novembre 1382 (délib. du Conseil municipal). — Le châ- 
teau de Ners, compris dans la viguerie d'Aix, appartenait 
à révoque de Marseille ; il lui fat confirmé par la bulle 
précitée d^nnocent II et par celle d'Anastase IV, du 30 



décembre 1133. Bn 1473, il fut cédé par Tévéqu^ au roi 
eu échange des terres de Château-Vert, de Valbonnette et 
de Maliemort. Plus tard, Pierre d*Albertas devint seigneur 
de Ners, sous la mouvance de l'évoque de Marseille, auquel 
il prêta serment le 9 août 1583 (acte aux arch. de Saint- 
Victor). — L'église était un prieuré de l'évôché de Mar- 
seille ; on trouvait dans le terroir deux chapelles, aujour- 
d'hui en ruines : Tune, soiis le titre de Sainte-Croix, l'au- 
tre sous celui de Sainte-Magdeleine. 

-- Nertas (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Châ- 
teau-Gombert. — Nertedam, 11 novembre 1322 (acte aux 
$^ch, de l2i MjBiov),— Le Nertas j 16 septembre 1595 (ibid.). 

Nbrte (La) (lieu dit), com. de Cassis, qr. de l'Arène. — 
LaNertaj 28 décembre 1439 (reg. aux arch. deTEvôché). 
— Pous de la Nerta, 13 janvier 1486 (ibid.). — Puits 
Subeirans/b mars 1482 (ibid.). -^ Prats Soubeiran, 9 
août 1548 (ibid.). — Pont-Nerta, 30 juillet 4434 (acte aux 
arch. munieip. de Ceyreste). — Clapier delà Nerte, 13 
octobre 1556 (ibid.). —la Tuerie, 5 septembre 1597 (ibid.) . 

Nerthe (La), h., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
Henri. — Ecclesia de Nerta, 10 avril 1363 (acte aux arch. 
de l'Evôché). — LaNerte, 31 juillet 1591 (reg. aux arch. 
de la Major). — L'église de Notre-Dame-de-la-Nerthe était 
succursale de la cathédrale, avec un recteur. 

Nesquéde (La), qr. ri., com. deGémenos. — Nesqueda, 
30 décembre 1322 (acte notarié). — Serri de Nesquiera, 
1472 (reg. de reconn. d'Auriol). 

' , Nicolas (Le) (lieu dit), com. de Cassis. — il/ Nicholau, 
29 décembre 1439 (reg. aux arch. de l'Evôché). —Za 
Dona, 28 octobre 1486 (ibid.). — Micolau, 10 mars 1501 
(ibid.). 

NicoLET, b.; com. d'Auriol. 



— 249 — 

NissART (Lb) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert, au Nertas. — Al Nissant, 5 août 1530 
(reg. aux arch. de rEvôché). — Nissard, 16 septembre 
1595 (reg. aux arch. de la Major). — ATmart, 2 mars 
1679 (ibid.). 

NivAYON, col. et qr. ri., com. de Cuges. 

NizoNE (La), b., com. de Marseille, qr. des Gamoins. 

NoGARBTE (La), b., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe, 1790 (cad.). 

NoNCiADB (La), h., com. d'Allauch, qr. du Plan-de- 
Guques. — La Nondade, 1691 (cad. d'Allauch). — L^Anr 
nonciadej 1 750 (plan de Chevallier) . 

Notre-Dame, h., com. de Gémenos. 

Notre-Dame, fabrique de faïence, com. d'Aubagne. — 
Il y avait autrefois Téglise de Notre- Dame-du-Plan, 11 
août 1501 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Notre-Dabie, sommet de montagne de la branche du 
Sud, com. de Roquefort. 

Notre-Dame, qr. ri., com. d'Auriol. 

Notre-Dame d'Allauch , chapelle sur la colline qui 
domine le village d'AUauch. — Ecclesia BecUœ Mariœ 
castri Alaudiij 11 août 1298 (ch. aux arch. municipales). 
— Elle appartenait au Chapitre de la Major. 

Notre-Dame-d'Arenc, chapelle aujourd'hui détruite au 
lieu dit Arenc, com. de Marseille. — Ecclesia Sanctœ 
Mariœ de AregnOj v. 1218 (ch. aux arch. de la Major). — 
Elle fut cédée, le 4 mars 1 260, aux Pères de Tordre Sanctœ 
Mariœ matris Christi (ibid.). 

Notre-Dame-de-Bon-Segours, h., com. de Marseille, 2 
septembre 1688 (partage des paroisses entre les Trinitaires 



— 250 — 

et les PP. delà Mercy). — Succursale de la cathédrale 
sous le titre de la Visitation ((7a/endr. 1713, p. 174). 

Notre-Dame-de-Bon-Voyage ou de la Garde, com. de La 
Ciotat , chapelle et ermitage qui ont été remplacés par le 
couvent des Capucins en 1608. Une tour, auprès de cette 
chapelle, où était placée une cloche, donnait l'alarme à 
rapproche des ennemis. — Donatio officii de Garda burgi 
Civitatis, 1544 (reg. Servus à la Cour des comptes, f* 172). 

Notre-Dame-de-Bon- Voyage, chapelle, com. de Cassis. 
— Nostra Damade laMar, 13 mars 1501 (reg. aux arch. 
de TEvÔchô). — Notre Dame de la Mer, 1515 (ibid.). — 
Nostra Domina de Mari, 9 août 1548 (ibid.). 

Notre-Dame-de-Consolation, h., com. de Marseille, çpr. 
de Château-Grombert.— La chapelle qui a donné son nom 
à ce hameau fut bâtie en 1512 par le frère Jean Lieutaud, 
de Tordre de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, dans une pro- 
priété appartenant à Jean de Cardebas de Pertuis, dans le 
quartier du Péras, sous le vocable Virginis de Consolatione 
(reg. du notaire Pabricis à Saint-Maximin). Elle était des- 
servie par les PP. Observantins et dépendait de Saint- 
Jean-de-Latran, de Rome; on l'appelait aussi Chapelle de 
N,-D.-de-Peras, Chapelle de N.-D.-du-Mont-Carmel ou 
des Carmes, 

Notre-Dame-de-l a-Douane, h., com. de Marseille, qr. 
de Saint-Antoine. — Succursale de la cathédrale sous le 
titre dé l'Assomption [Calend. 1713, p. 174). — Sancta 
Maria de Balma, 18 janvier 1135 (cart. Saint-Victor, 
n. 844). — N.'D.-deSeptèmes, Un bureau de douane y 
avait été établi lors de la franchise de Marseille. 

Notre-Dame-de-la-Garde, montagne et chapelle qui 
domine au sud la ville de Marseille. — Colla Illide, 
VHP siècle (descrip. mancip. S. Salvatoris. — Belsunce, L 



— 251 - 

302).— Guardia, 21 avril 904 (cart. de Saint-Victor, 
n* 10), — Gardiay II* siècle (ibid., n* 40). — La chapelle 
fut construite en 1214 par A/ajw^er Petrus (ibid.,n'1028); 
c'était un prieuré dépendant du prieuré claustral du 
môme titre de l'abbaye de Saint-Victor. Une vigie, qui y 
était établie depuis les temps les plus anciens, lui a donné 
son nom. Lejfort actuel date du temps de François I*', 
dont les armes et la salamandre sont'sculptées au des- 
sus de la porte d'entrée. 

Notre-Dame-de-l'Espérance, chapelle aujourd'hui dé- 
truite, com. de LaCiotat. ^ Elle avait été fondée par la 
famille Abeille (Achard, Dict. géogr. 1787). 

Notrb-Dame-de-l'Huveaune, abbaye de Tordre des Pré- 
montrés, auprès de l'embouchure de rHuveaune,com. de 
Marseille, aujourd'hui détruite. — L'acte de fondation de 
cette abbaye se trouve, sous la date d'avril 1204, aux 
archives de la Major. Ce couvent subsista jusqu'en 1404, 
époque à laquelle ses biens furent unis à ceux du couvent 
de Sainte-Paule, qui, lui-môme, fut réuni à l'abbaye de 
Saint-Sauveur, en 1524. L'abbaye de l'Huveaune tomba 
en ruines et les religieuses de Saint-Sauveur en vendi- 
rent les terrains le 2 mars 1674. La chapelle seule std>- 
sista pendant quelque temps : il y a quelques années seu- 
lement qu'elle a été démolie. — Beata Maria de Ibelina, 
19 août 1317 (acte notarié). — Beata Maria de Ibelnia, 13 
octobre 1348 (arch. des Prêcheurs). — Monastérium de 
Ibelinaj 10 avril 1363 (ch. aux arch. del'Evôché). 

Notre-Dame-de-Lumièbes, l'un des six quartiers du ter- 
ritoire de la commune de Cassis dans la division faite 
en 1791. 

NoTRE-DABfE-DE-LuMiÈRES, Chapelle, com. de Marseille, 
qr. de la Pomme, aujourd'hui détruite. 



— 252 — 

Notrb-Dabib-de-Nâzârbth, chapelle sur une des hau- 
teurs ayoisinant Saint-Maroel, com.de Marseille, qui était 
autrefois la paroisse de ce village. — Notre*Dame-de- 
Nazareth, sous le château, 25 octobre 1674 (acte aux arch. 
deTEvôché). 

NoTRE-DAME-DE*PiTiâ, chapcUe détruite au quartier de 
Saint-Joseph, com. de Marseille, 1713 [CcUend. spiriL]. 

Notkb-Dame-de-Santé, pointe de rochers qui s'ayance 
dans la mer au nord de Cassis. ^ Il y avait une chapelle 
dont les intendants de la Santé étaient les marguillers 
(CcUendr, 1713, p. 188). 

* Notrb-Dame-de-Sadlt , église, com. de Belcodène 
(ou Peypin). — Ecclesiœ Beatœ Mariœ de Sauzillo^ 3p juin 
1311 (acte notarié). 

Notre-Dake-du-Tsoulet ou du Gannst, ancienne cha- 
pelle, qr. du Gannet, com. de Marseille, vendue le 16 
mai 1791 comme bien national et aujourd'hui détruite. 

Novellbs (lieu dit), com. de Roquefort, près Saint- 
Jean.— iTu&ac deNovellaSjii décembre 1439 (reg. aux 
arch. de TEvôché). — Collet de NovellaSj 13 octobre 1486 
(ibid.). 

NoiTRRiQuiÈRE (La), moutagne qui forme limite entre 
les territoires de Marseille, AUauch et Aubagne, 18 juillet 
1561 (reg. aux arch. de la Major).— La Moruinquierj 1750 
(plan de Chevallier). 

Noter (Le), p., com. de Marseille, qr. des Martégaux.— 
TerradelNoguier sive de Nuce^ 5 janvier 1354 (reg. aux 
arch. de la Major). — Le Noyer ^ 1790 (cad.). 



— 8§8 — 



O 



* Obra-Nova (L') (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Oiniès, 10 septembre 1288 (acte notarié). 

Obscur, b., com. de Guges. —Nom du propriétaire. 

OEil-de-Faugon , qr. ri., com. de Marseille, qr. de 
Sainte-Marguerite. — Planas Palconis , 6 janvier 1299 
(acte notarié). — Occulus Palconis, 9 avril 1311 (ibid.). — 
Huel d$ Palcon, 28 novembre 1319 (acte notarié). — Ueill 
de Palcon, 8 octobre 1339 (ch. aux arch. municipales) . — 
Valh de Palcon, 2 mai 1 355 (acte notarié). — Oculum Fui- 
conis, 1529 (reg. aux arch. delà Major). — Hueil de Paul^ 
con, 10 janvier 1566 (ibid.). — Œil de Paucon, 1599 (acte 
d'atterminage). 

Olivb, com. de Quges. — Nom du propriétaire. 

OLFVERiDB (L'), p., com. de Marseille, gr. de Saint- 
Julien, 20 mars 1769 (reg. aux arch. de la Major). 

Olives (Les), village, com. de Marseille. — Bastide des 
Oltives, 11 mai 1559 (reg. aux arch. de la Major). — Ter- 
Ires de la famille des Olives (reg. de la Major, n<* 40, folio 
115% — L*égUse était succursale sous le titre de la Nati- 
vité ; mais une partie du territoire était de la paroisse de 
«aintnJulien (Calendr. 1713, p. 174 et 178). . 

Olives (Les) ouCodolive, h., com. de Saint-Savournin, 
21 févrie^r 1745 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Olives (Les), b., com. de Cassis. -* Olivayrosa, 28 octo- 
bre 1486 (reg. aux arch. de TEvéché). 

Olivette (L'), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 



— 254 - 

Pierre. — La traverse de l'Olivier, près la plaine Saint- 
Michel, en a gardé le nom. — Ollivetle, 24 mars 4516 
(acte aux arch. des Prôchenrs) — Cette propriété appar- 
tenait aux Dominicains ; elle fut vendue comme bien 
■ national le 18 janvier 1791. 

Olivier, b., com. de La Giotat. 

* Olivier-dan-Sarda (lieu dit), com. d'Aubagne, 26 sep- 
tembre 1344 (acte aux arch. de TEvôché). 

Olivièrb, p., com. de Marseille, gr. de Séon-Saint- 
André, 1790 (cad,). 

Oliviers (Les), b.,com. d'Allauch, qr. des Montblancs. 

Ollivier, b., com. de Roquevaire. 

Ollfviers (Les), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 10 avril 1770 (reg. aux arch. de la Major). 

Olliviers (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert. — Als OlivaSj 9 septembre 1354 (acte 
aux arch. de la Major). — Les Olliviers, 8 août 1732 
(reg. aux mômes archives). 

Ombres (Les) (lieu dit), com. de Cassis, qr. de Canaille, 
sur le bord de la mer. — Las Ombras, 18 octobre i486 
(reg. aux arch. de FEvôché). — Za^ Umbras, \Q mars 
1501 (ibid.). — Les Ombres, 21 juillet 1597 (ibid.). — Z6^ 
Ouvres on Petit-Pas f 16 février 1663 (acte aux arch. de 
Saint-Victor) . 

Opéra (L'), b., com. de Marseille, qr. de Ghâteau-Gom* 
iert, 1790 (cad.). 

Oraison, h., com. de Saint^Savoumin, 21 février 1745 
(reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Orières (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien.— £65 Ou//iére^, 1732 (reg. au;^ arcli^. de. la Major). 



— 255 — 

^Orieres ou le Portail, 11 janvier 1768 (reg. aux arch. de 
la Major). 

Orières (Les) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Martel- 
lène, 30 janvier 1663 (acte notarié à AUauch). 

Orières (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. desMar- 
tégaux, — Longues Orières om Saint-Claudej 18 août 1764 
(reg. aux arch. delà Major). — Les Ourières, V novem- 
bre 1765 (ibid.). — Les Longues Oullières, 1790 (cad.). 

Ormeaux (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel. — Les Ormes j 29 août 4579 (reg. aux arch. de 
VEvéché), — Les normes, 17 novembre 1662 (ibid.). — 
Plan des Hommes, 3 février 1615 (ibid.). 

Orpillières (lieu dit), com. de Marseille, qr. de la 
Loubière. — Volpellieras, 31 mars 1510 (acte notarié). 

— OrpillieraSj 17 janvier 1361 (ibid.). — Orpilhieras, 20 
septembre 1344 (ibid,). — Vulpilheria [serrum vocatum), 
1" février 1374 (reg. 1 bis du Chapitre de la Major, fol. 42) . 

— Orpilheres, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la 
Ua,joT), ^ Jarret d'Hor pilier es, 1630 (reg. aux arch. de 
Saint- Victor). 

Ort (L') (lieu dit), com. de Cassis, qr. de Brigadan. — 
Lor, 10 mars 1501 (reg. aux arch. de TEvôché). — Leure 
ou Lort, 21 juillet 1597 (ibid.). 

Ortigue (L') (lieu dit), com. de Marseille, qr. deNotre- 
Dame-de-la-Qrarde. 

Orts (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Basile. — Ortos, 19 septembre 1503 (reg. aux arch. de la 
Major). — Les Orts, 2 novembre 1503 (ibid.). 

Orts (Les) (lieu dit), com. de Saint-Savournin , 21 
féyrier 4745 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 



— 256 — 

OuBE (L'), pointe de l'Ile de Ratoneau, com. de Mar- 
seille. 

OuBST (L'), p., com. de Marseille, qr. de la Valentine, 
1790 (cad.). 

OuiDEs (Les), fontaine et vallon sur le versant de la 
chaîne de l'Etoile, communes de Marseille et d'Allauch. — 
Houydes, 1636 (cad.d'Allauch).— Oj/de^, 1679 (cad, d'Al- 
lauch). — Ouides , 2 mars 1679 (reg. aux arch. de la 
Major(. — On appelle Tête des Ouides le sommet qui 
domine le vallon. — Le mot ouide vient du provençal 
ozeda, oide, petit canal ou ruisseau, 

OuLLiER (Pasd') (lieu dit), com. de Cassis, qr. de Moun- 
taure. — Costa Bertrandi Olerii, 28 décembre 1439 (reg. 
aux arch. de TEvôché).— Pcw de Olier, 9 août 1548 (ibid.). 
— Poux d^Oullier, 16 octobre 1443 (reg. aux arch. de 
Saint- Victor). — Pasd'Ollia^ 9 août 1597 (reg. aux arch. 
deTEvôché). —Puys d'Olliery 3 avril 1663 (reg. aux arch. 
de Saint- Victor). 

Ourse (L'), anse, aujourd'hui envahie par le Port-Neuf, 
qui se trouvait entre la Major et l'ancien abattoir, com. de 
Marseille. — Lossa^ 19 mars 1309(ch. aux arch. municip.). 



Pacage (le), f., com. de La Giotat. 

Padeaux, qr. ri., com. de Marseille. Ce quartier com- 
prenait tout le territoire formé aujourd'hui par ceux de 
Saint-Dominique, des Comtes et de la Pomme. — Paders, 
6 janvier 1295 (ch. aux arch. municip.). ^ Padems^ 26 



— 257 — 

février 1306 (ihii.), — Padotz, !•' avril 1327 (acte no- 
tarié) — Colla de Padertz, 17 mars 1330 (ch. aux arch. 
de la Major). — Padoos^ 5 mars 1338 (ibid.). — Paraders^ 
30 mars 1355 (ibid.). — Padeaux^ 1555 (reg. aux arch. 
des Prêcheurs). — Padeau, 27 août 1614 (acte aux arch. 
de Saint-Victor).— Padeaulx^ Padeoux, 24 décembre 1666 
(acte aux arch. de la Major). 

Padouane (la), b., com. de Marseille, gr. desEygalades. 

— Maison bâtie par les Jésuites {Calend. de 1713 p. 173). 

Pageadb (la), b., com. de Guges. 

Pageote (la), h., com. d'Aubagne. 

Pain de sucre (le), gr. ri., com. deLaCiotat, 1793 (reg. 
des biens d'émigrés). 

Paix (la), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Jérôme, 
1790 (cad.). 

Palamar, b., com. de Marseille, versant de la chaîne de 
l'Etoile.— Terra danRaynier, 7 mars 1324 (ch. aux arch. 
del'Evôché). 

Palaron ou Pallbron (lieu dit), com. de Roque vaire, 
5 février 1550 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Palbas, tour aujourd'hui détruite qui se trouvait sur le 
rivage de la mer au qr. de Montredon, com. de Marseille, 
4 août 1366 (bulle d'Urbain V, aux arch. de Saint-Victor). 

— Planas de PcUs^ i" juin 1394 (Reg. de Guill. Barbani). 

Palenghon, jas, com. d'Âllauch, 1812 (plan msc. des 
terres gastes). 

Palud (la), viUage, com. de Marseille. — £a PaluUy 
1705 (reg. aux arch. des Prêcheurs). — Marguerite de Man- 
dols de la Palud ayant fait donation en 1651, aux pères 
Trinitaires déchaussés, de la propriété qu'elle possédait 
en ce quartier, ces Pères s'y transportèrent en 1658, y 

17 



— 258 — 

bâtirent une chapelle et prirent le nom de Trinitaires de 
la Palud. — La chapelle était succursale de la cathédrale 
sous le titre de la Nativité (Calend. 1713, p. 174). 

Palud (la) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Pierre. 

Paluds (les), qr. ri., com. d*Aubagne. — Ce nom in- 
dique Fexistence de lieux marécageux ; il désigne ici un 
grand bassin sans écoulement qui était autrefois un 
lac que la commune d'Aubagne partageait avec celle de 
Gémenos. — PaludiSj 30 décembre 1322 (acte notarié). — 
Mater PaludiSy 17 novembre 1405 (acte aux arch. de la 
Major). — - La Palud, 8 septembre 1453 (acte aux arch. de 
TEvôché). — La Pallun, 16 mars 1562 (ibid.). — La Pon- 
che de Venelles, 16 novembre 1609 (ibid.). 

Paluds (lbs), qr. ri., com. de Cuges. — Lo Palun, 4 
janvier 1439 (reg. aux arch. de TEvôché). — Palus, 
21 septembre 1521 (ibid.). 

Palun (le) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Ners. — 
Palus, 21 novembre 1303 (acte aux arch. de TEvôché). 

Palun (le) (lieu dit), com. de Roquefort. — La Palu- 
neta, 30 décembre 1439 (reg. aux arch. de TEvéché). — Le 
Pallun, 1548 (ibid.). 

Pampes (les), traverse, com. d'Allauch, qr. delaBov- 
quière. 

Panblanc (lieu dit), com. de Marseille, qr. de N.-D.-de- 
la-Garde, au vallon de TOriol. — Plan blanc, 1618 (acte 
d'atterminage). — Panblanc, 1751 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor. — Reconnaissance par Guillaume Panblanc d'une 
terre derrière la Gardy, 1630 (ibid.). 

Panissb (De), f. com. d'Allauch. — Coussous de M. de 
Panisse, 1812 (plan msc. des terres gastes). 
Panisse, b., com. d'Aubagne, qr. de Louve. 



— 259 — 

Panon (Le), p., com. de Marseille, qr. deChâteau-Gom- 
bert, 1790{cad.). 

Panouze (La), vallon dans les collines de SaintrGyr, 
com. de Marseille. 

Pan-Perdu, vallon dans les collines de la Gardiole, 23 
octobre 1480 (reg. aux arch. de TEvôché). — Puteus de 
Pan Perdut, 10 mars 1501 (ibid.). 

Paon, bois de pins, com. de Guges. 

Papone (La), p., com. de Marseille, qr. de Notre-Dame- 
de-la-Garde, 1790 (cad.). 

Pabade (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ghâ- 
teau-Gombert. 

Paradis, p., com. de Marseille, qr. deMazargues, 1790 
(cad.). 

Paradis (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Montespin, 
1717 (acte aux arch. d'Allauch). 

Paradis (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Lignières. — 
Paradis ou La Colley 8 septembre 1353 (reg. aux arch. de 
TEvôché.) — Paradis ou Court Sabatière{ïbià.), — CortSa- 
butura, 18 octobre 1476 (ibid.). — Gros de la Sabotière 
1608 (ibid.). 

Paradis, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert. 

Paramendier, p., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 1790 (cad.). 

Paaanqub (La), p., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
André, 1790 (cad.). 

Paranqubs (Les), b., com. de Marseille, qr. deChâteau- 
Gombert. — Paranque^ 16 septembre 1595 (reg. aux arch. 
de la Major). 



— 260 — 

* Pabadou (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint-Mar- 
cel. — Paratorium, 11 juin 1299 (acte notarié). — Partie 
torum, 28 novembre 1299 (ch. aux arch. municipales). — 
Al Paradour, 1459 (acte aux arch. de TEvôché). 

* Parcival-Guiran (lieu dit), com. de Roquefort, 1548 
(acte aux arch. de rEyôché). 

Paredasse, torrent qui vient du Grand-Vallon, traverse 
le territoire de Château-Gombert et se jette dans le Jarret, 
au-dessous de la Bégude, com. de Marseille. — Paraceda, 
28 janvier 1276 (ch. aux arch. de la Major) — Petaceda, 
11 novembre 1322 (ibid.). — Parasseda, id. (ibid.). — 
Les Paradasse, 16 septembre 1595 (ibid.). — Les Pare- 
dasseSf 18 octobre 1607 (acte notarié à Allauch). — Las 
ParesdasseSy 1636 (cad. d' Allauch). 

Pardigone (La), p., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 28 
mai 1770 (reg. aux arch. de la Major). 

Parette (La), b., com. de Marseille, qr. de SainWean- 
du-Désert. 

Pargiole (La), b., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 1790 (cad.). 

Paroyes (Les), h., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, près les Médecins. — Hameau des Bastides des 
Parroyes, 18 août 1766 (reg. aux arch. de la Major). — 
Les Paroyes de la Grave, 8 août 1774 (ibid.). — Paravie, 
1750 (plan de Chevallier). 

Paroyes (Les), h., com. de Marseille, près la Croix- 
Rouge. — Bastide d^Amphossy, dit Parroye, 11 novembre 
1549 (reg. aux arch. de TEvôché). — Mathieu et Antoine 
Amphoux, dit Perroye, parties dans la transaction du 
6 juin 1595 qui unit le territoire de Château-Gombert à 
celui de Marseille (acte aux arch. de la Major). 



- 261 — 

Parque (La), p., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
Henry, 1790 (cad.). 

Partt, b., com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe. — 
La Benete, 1790 (cad.) — Party^ nom du propriétaire. 

Pas (Le Grand) (lieu dit), com. de Cassis. — Le Grand 
Coûtant, dit le Grand Pas, 16 février 1663 (acte aux arch. 
de Saint- Victor) . 

Pas-Blanc (lieu dit), com. de Cassis, qr. de la Douane. 
— Pas blanc ou Poux blanc, 10 janvier 1663 (reg. aux 
arch. de Saint-Victor). 

Pascal, h., com. de La Ciotat. 

Pascal (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, près l'Argielou. — Vallis Paschalis, 22 mai 
1299 (ch. aux arch. municipales). — • Pascau, 18 septembre 
1595 (reg. aux arch. de TEvôché). — Beaumont de Pascal, 
2 mars 1679 (reg. aux arch. de la Major). — Vallon de 
Pascal, 28 novembre 1766 (ibid.). 

Pascaret, qr. ri., com. de Gréasque. — Vallonus de 
Petarico, 19 février 1259 (cart. de Saint-Victor, n^ 1130). 

Pascau (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite, 1614 (acte d'atterminage). 

Pas de Belle-Fu^le (lieu dit), qui fait limite à Test de la 
com. de Cassis. — Vallis scura, 4021-1032 (cart. de Saint- 
Victor, n* 98) . — Pas de Bofies ou Boffies, Poux de Bouf- 
fier, 8 janvier 1663 (acte de délimitation). — Basse de la 
Belle Pille, 8 janvier 1663 (acte aux arch. de SainIrVictor). 

Pas de Bueou (heu dit), com. d'AUauch, 1659 (cad. 
d'AUauch). — Pas de Bou, 1691 (cad. d'AUauch). 

Pas de Gautier (lieu dit), com. de Cassis, proche le 
grand chemin de Ceyreste à Marseille, au point de jonc- 
tion du territoire de Roquefort. — Pas de Gautier, 16 oc- 



— 262 — 

tobre 1443 (acte aux arch. de Saint-Victor). — Passifs 
Gauteriij 13 novembre 1601 (acte aux arch de TEvôché). 

— Pas de Fioubej 8 février 1663 (acte aux arch. de Saint- 
Victor) . 

Pas db la Colle (lieu dit), com. de Cassis, partie de 
chemin situé entre le Revestau et la Baume-Nègre. — Pas 
de la Cabraj 13 octobre i486 (reg. aux arch. de TEvôch^. 

— Pan de la CabrOj 16 octobre 1556 (ibid.). — Pas de la 
Colle, 16 février 1663 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

Pas de la Lèbrb (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
d'Eoures, vers Aubagne, 7 février 1772 (reg. aux arch. de 
la Major. 

Pas de la Reinb (lieu dit), com. de Cassis, gr. de Bes- 
touan. — Passus de Riva, 10 mars 1501 (acte aux arch. de 
TEvéché). — Pas de la Reyne, 18 juillet 1597 (ibid.) 

Pas de l'Argilier (Ueu dit), com. de Cassis, qr. de Bes- 
touan, 10 mars 1501, (acte aux arch. de Saint- Victor). 

Pas de l'Avé, qr. ri., com. d'Auriol. 

Pas de la Vigne (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Bou- 
quières. 

Pas de l'Escalier^ limite entre les territoires de Mar- 
seille et de Gignac 

Pas de Massy ou Bourelle, b., com. de Marseille, qr. de 
la Pomme, 1790 (cad.). 

Pas de Rodel, qr. ri., com. de Marseille, entre Mal- 
Passetella Rose. — Camp de Rodeil, 16 août 1261 (ch. 
aux arch. des Trlnitaires). — Passum de Rodeill, 2 août 
1299 (ch. aux arch. municipales). — Passum Rodeti, 12 
juillet 1299 (acte notarié). — Passum Rodeilli, 12 janvier 
1313 (ch. aux arch. de la Major). — Passum de Rodello, 
4 décembre 1318 (acte notarié). — Lo Pas den Rodelh^ 16 



— 263 — 

décembre 1352 (acte notarié). — Pas de Rodeoula, 24 dé- 
cembre 1666 (reg. aux arch. delà Maior). 

Pas des Morts (lieu dit}, com. de Gémenos, 28 sep- 
tembre 1478 (reg. d'Honoré Sylvi, not., fol. 83). 

Pas des Tours, h., com. de Marseille, qr. de Saint-An- 
toine. 

Pas de Valentin ou Lo Plan (lieu dit), com. d'Amiol, 
près le vallat dels Estres, 4472 (acte notarié). 

Pas de Yatbesse (lieu dit), com. de Cassis, qr. de la 
Douane, 10 mars 1501 (acte aux arch. de TEvéché). 

Pas-d'Odlier (lieu dit), com. de Roquefort, près la Be- 
doule. — Vallatum del OlieVy 31 décembre 1439 (reg. aux 
arch. de TEvôché). 

Pas-d'Ourier ou Purr&-D'OuRiER, com. de Ceyreste, ch^ 
min qui conduit vers la mer. 

Pas-d'Umbergo (lieu dit), com. d'Auriol, qr. des Playes, 
22 avril 1322 (acte notarié). 

Passet (Le), chemin, com. de Marseille, qr. de Séon. 

Passet (Le), h., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien. 

Passe-Temps (Le), vallon, com. d'AUauch, qr. des Bêl- 
ions, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

Passoi (La), col., com. d'Allauch, 1812 (plan msc. des 
terres gastes). 

Passon, qr. ri., com. d'Aubagne. — Lo Ceire de Passon, 
26 septembre 1344 (acte aux arch. de l'Evôché). — Ad 
Passonum, 27 mars 1363 (aete notarié). — A Posson^ 30 
octobre 1402 (acte aux arch. de Saint-Victor). — Chemin 
de Saint-Jean, 17 octobre 1582 (acte aux arch. de l'Evô- 
ché). — La Torrette, 23 mars 1629 (ibid.). 

Pas-Sourd (Le), p., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
André, 1790 (cad.). 



— 264 — 

Pastâque (La) , tèneznent dépendant de TÂumône, com. 
d'Âubagne, 27 avril 1791 (reg. des biens d'émigrés). 

Pastèque (La], b., corn, de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite, 1790 (cad.). 

Pastré (La), b., corn, de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert. 

Pata, qr. ri., corn. d'Auriol. 

Patacline (La), f., com. de Saint-Savournin. 

Pataclini (lieu dit), com. de Marseille, qr. deChâteau- 
Gombert. — Patantan, 3 novembre 1764 (reg. aux arch. 
de la Major] . 

Pater (Le), b., com. d'Aubagne. 

Paternie, cal., Ile de Pomëgues, com. de Marseille. 

Patron-Péret, p., com. de Marseille, qr. de Saint-Ju- 
lien, 1790 (cad.]. 

Paul (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint-Menet. — 
Bastide des Paulx, 29 octobre 1597 (reg. aux arch. de 
FEvôché. — Aqo de Paul, 29 octobre 1576 (ibid.). — Les 
Paulz, 26 août 1704 (reg. de FÉcrit.). 

Paule (La), p.^ com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe, 
1790 (cad.). 

Paulet, b., com. de Cassis. 

Pauline (La) b., com. de Marseille, qr. de Sainte-Mar- 
guerite. 

Pauline (La), f., com. d'Aubagne. 

Paulon, b., com. de Marseille, qr. de la Treille. -—-Paw- 
lone, 1790 (cad.). 

Pauvo (Le), pointe qui s'avance dans la mer, com. de 
Marseille, qr. de l'Eslaque. 

Pauvre-Ane (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 



— 265 - 

Château-Gombert, près les Paranques, 15 février 1765 
(reg. aux arch. de la Major). 

Pauvre-Bête (lieu dit), com'. d'Allauch, qr. de Sainte- 
Croix. 

Pauvrb-Peerrk (lieu dit), com. de Marseille, qr. deChâ- 
teau-Gombert, à la Fumate, 23 décembre 1771 (reg. aux 
arch. de la Major). 

Pavet, ruisseau qui coule sur le territoire de Saint-Mar- 
cel, en dessous du ToUon, et se jette dansFEuveaune, à la 
hauteur de Valbarelle. — Rivus de Paveit^ 2 décembre 
1065-1073 (cart. de Saint-Victor, n^ 93). — Rivus que 
nommant Paveto, v. 1070 (ibid. n<> 92). — Pavet, 20 avril 
1288 (acte notarié). — Passum de Paveto^ 15 février 1336 
(délibérât, du Conseil municip.). 

Pavillon (Le), château, com. d'Âubagne. 

Patan, b., com. de La Giotat. 

Payasses (Les), b., com. de Qréasque. 

Payoc (Le), p., com. de Marseille, qr. de Château-(jom- 
bert, 1790 (cad.). 

Paysan (Le), p., com. de Marseille, qr. des Accates, 
1790 (cad.). 

Pégoul, p., com. de Marseille, qr. des Accates, 1790 

(cad.) 

Pbgoul, b., com. de La Ciotat. 

Pécoul (lieu dit), com. de Roquefort. — La PecoUa, 
31 décembre 1439 (reg. aux arch. deTEvôché). 

Pè-de-Féda {Pied de Brebis!) (lieu dit), com. de Mar- 
seille, qr. du Cannet. — Pe de Feda, 30 novembre 1294 
(acte notarié). — Peu de Feda, 1365 (reg. n? 26 aux arch. 
de la Major). 



- 266 — 

Pégoulière (La), p., com. de Marseille, dans les collines 
de la Gardiole, 9 février 1650 (reg. aux arch. de rEvôché). 

Pegoulières (Les), h., côm. de Peypin. 

Peguière (La), h., com. de Roquevaire. — La Peguiere, 
5 février 1549 (reg. aux arch. de Saint- Victor). — La 
Piguière, 14 mars 1741 (ibid.). 

Peguière (La) (lieu dit), com. d'Auriol, qr. de Vède. — 
LaPeguiera, 1742 (acte notarié). 

Peinou (Le) (lieu dit), com. d'AIlauch, qr. des Colom- 
bets. — Le Peinou, 1636 (cad. d'AUauch). — Le PeinaUy 
1727 (reg. aux arch. de la Major). 

Peipagan (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Longue- 
Lance. — Podium Paganum, 17 novembre 1405 (acte aux 
arch. de la Major). — Pey Pagam, 8 septembre 1453 (reg. 
aux arch. de l'Evôché). — Puey pagan^ 15 mai 1476 
(ibid.). — Puy Pagam, 4 août 1501 (ibid.). — Peipagan, 
1608 (ibid.). 

Peipine (La), com. de Marseille, qr. de Saint-Menet. — 
Terre de Dàmelsabeau de Vidauy 17 février 1696 (reg. aux' 
arch. de la Major). 

Peireguié (lieu dit), com. de Saint-Savournin, 21 fé- 
vrier 1745 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

PEmEMENUDE (liou dit), com. de Marseille, qr. du 
Gamas. — Peyra menuday 1383 (acte aux arch. munici- 
pales). — Peyra minuta, 1390 (ibid.). — Peiro menudo, 
12 février 1447 (acte aux arch. des Prêcheurs) . — Pierre 
menude, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

PeiretPeissot, qr. ri., com. d'Allauch, dans les terres 
gastes. — Vallon de Peire, 18 septembre 1683 (acte aux 
arch. d'AUauch). — Quartier des Peires, 1793 (reg. des 
biens d'émigrés). 



— 267 — 

Peire-Plantadb (lieu dit), com. de Marseille, qr. du 
Gannet. — Peyre plantade, 12 avril 1469 (acte aux arch. 
derEvôché. — Payrap/an^oda, 7 février 1475 (ibid.). — 
Peire plantade, 30 juillet 1666 (reg. aux Brch. des Prê- 
cheurs). 

Peire Plantade [(lieu dit), com. d'Aubagne, 4 juillet 
1542 (reg. aux arch. de TEvôché) . 

Peirs-Plantade (lieu dit), com. d'Allauch, à Rascous. 
^ Jarret de Peiro Plantado, 1636 (cad. d^Allauch). — 
Pierre plantade, 1691 (cad. d'Allauch). 

Peire-Trémouèrb, Ilot, près Tile de Galaseraigne, com. 
de Marseille. 

PEiaiBRB (La) (lieu dit), com. de Roquefort. — Lo Pey- 
rou, la Peyriera, 31 décembre 1439 (reg. aux arch. de 
TEvôché). 

PsmiÈREs (Les) (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Fénes- 
trelle. — Las Peyrieras, 26 septembre 1344 (acte aux 
arch. de TEvôché). — Les Perieres, 3 mai 1629 (ibid.). 

Peirolier (Le) (heu dit), com. de Cassis, qr. du H- 
guier. — Payrolier, 28 décembre 1439 (reg. aux arch. de 
l'Evôché). — Peyrolier, 10 mars 1501 (ibid.). — Peirolier, 
30juillet 1597 (ibid.). — Pardoulier, 8 janvier 1663 (reg. 
aux arch. de Saint- Victor). 

Peirons (Les), h., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Menet. — Lo Peyron, 30 novembre 1358 (acte notarié) . — 
Pererium, 13 novembre 1365 (acte aux arch. de la Major). 

PEmo-ScRiCHO, com. de Gages. — Rochers de calcaire 
sur le chemin de Guges, au Saint^Pilon. Les veines 
colorées qui les traversent leur donnent Taspect d'une 
inscription arabe. 

PEmouLiER (Le), b., com, de Marseille, qr. de Saint- 
Mené, 1790 (cad.). 



— 268 — 

Peissonmierb (La), b., com. de Marseille, gr. des Ga- 
moins, 

Pélan (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saint-Henri. 

Pélêbre, qr. ri., com. de Gages. 

* Pelenga, Tune des hauteurs du quartier qui environne 
Notre- Dame-de-la-Garde vers Test, 7 décembre 1461 (acte 
aux arch. de l'Ëvéché). 

Pellegrin, b., com. de Roquevaire. 

PellengarIi qr. ri., com. de Geyreste. 

Pblluque (La), torrent, com. de Marseille, qr. de Séon. 

Penen (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de la Gar- 
diole, 9 février 1650 (acte aux arch. de TEvêché). 

Penne (La), G^^ d'Aubagne. — Penna, 14 juin 1212 
(cart. de Saint- Victor, n® 930). — La Penno-lez-Aubagne^ 
20 avril 1649 (reg. aux arch. de TEvôché). — La Pêne 
d'Aubagne, 1698 (état d'affouagement). — La Pêne, v. 1750 
(plan de Ghevallier). — La terre de la Penne, qui dépen- 
dait autrefois du comté de Marseille, échut à Giraud Ade- 
mar dans le partage de cette seigneurie. Elle était une 
mouvance de la baronie d'Aubagne et l'évoque de Mar- 
seille en devint seigneur avec cette dernière. Ge n'est 
qu'en 1785 que la Penne a formé une communauté dis- 
tincte, et, dans la circonscription départementale faite 
d'après la loi du 22 décembre 1789 (8 janvier 1790), 
la Penne et Cassis formaient le septième canton du troi- 
sième district des Bouches-du-Bhône. Dans le cartulaire 
de l'évôché de Marseille, dressé en 1439, la Penne fait 
partie du territoire de Gassis. L'église ne date que des 
premières années du XVII? siècle ; elle était succursale 
d'Aubagne, sous le titre de Notre-Dame-du-Rosaire. Il y 
avait à La Penne, un bureau des fermes du roi. On trouve 



- 269 — 

dans cette commune une pyramide oupUede construction 
romaine, connue sous le mon de La Penelle (acte du 23 
février 1618, reg. aux arch. de la Major), dont il est ques- 
tion dans un acte de 1020 environ (cart. Saint- Victor, 
n» 27), comme formant la limite orientale de la t?t7/a Car- 
villani. 

Les armoiries, sont : lyor à un lévrier de sinople^ coupé 
de gueules^ à une barre d^argent, 

Pérachone (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 7 janvier 1768 (reg. aux arch. de la Major). 

Péras (Le), qr. ri,, com. de Marseille, qr. de Saint- 
Jérôme, du ruisseau de Jarret jusqu'à Saint^Mltre. — 
Peras^ 14 juillet 1264 (ch. aux arch. des Trinitaires). — 
Perarium, 13 novembre 1383 (ibid.). — Perassium^ 14 
août 1294 (ch. aux arch. municipales). — Grandes terres y 
16 septembre 1595 (reg. aux arch. de la Major). 

Peroquelle (La), p., com. de Marseille, dans les colli- 
nes de la Gardiole. — La Perroqueta^ 10 mars 1501 (reg. 
aux arch. de l'Evôché). — La Perroquette, 15 octobre 1556 
(ibid.). — La Parronquelle^ 19 juillet 1571 (reg. aux arch. 
de TEvêché). 

Perpignanb (La), p. qr. de Saint-Marcel, com. de Mar- 
seille. 

Pbrrin, b., com. de Roquevaire. 

Perroquet (Le), b., com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saint-Henri. 

Pertus (Le) (lieu dit), com. de Cassis, qr. de l'Arène. — 
Lo PertuSy 28 décembre 1439 (reg. aux arch. de l'Evéché). 

Pertusat (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert. — Per^u^ai, 28 janvier 1275 (ch. aux arch. de 
la Major). — Pertusal, 6 février 1283 (acte notarié). — 
Pertusa^ 10 avril 1288 (acte notarié). — Pertus de Gui- 
bertj 20 avril 1288 (ch. aux arch. municipales). 



— 270 — 

Pérussier (Lk) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Oli- 
ves, 11 novembre 1769 (reg. aux arch. de la Major. 

Pérusson (Le) (lieu dit), com. de Saint-Savournin, 21 
février 1745 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Pérussone (La), h., com. d'Aubagne. — Peracium, 14 
juinl212(cart. Saint- Victor, no 930). — ù>ste de Pérus- 
sier^ 5 mars 1481 (acte aux arch. de la Major), — Plancho 
del Perusser, 20 août 1521 (ibid.). — La Planque, 26 mai 
1601 (ibid.).— Co5^e de Perussis, 18 octobre 1548 (ibid).— 
La Pérussoney 15 mai 1733 (ibid). — Qtmrtier de Pérusson 
1793 (reg. des biens d'émigrés). 

Pesquikr (Le) (lieu dit), com. de Roquefort. — A/ Pes- 
Caire, 31 décembre 1439 (reg. aux arch. de FEvôché). 

Pesquier (Le) (lieu dit), com. d'Aobagne, qr. des Pa- 
luds. — Al Pesquier, 13 mai 1476 (reg. aux arch. de TEvô- 
ché). — Pasquerium, 2 août 1501 (ibid.). 

^ Pessa Barrals (lieu dit), com. d'Allauch, mai 1288 (acte 
notarié). 

Petelins (Les), vallon, com. de Marseille, chaîne de la 
Gardiole. 

Petit (Le) lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert. 

Petit (Le), b., com. de Marseille, qr. de Ghâteau-Gbm- 
bert, 1790 (cad.). 

Petit Chemin d*Allauch (Le), p., com. de Marseille, qr. 
des Gamoins, janvier 1693 (acte d'atterminage). 

PsTiTnlÉsus, p., com. de laGiotat. 

Petite-Roque (La), qr. ri., com. de Guges. 

Petit-Pré (Le), p., com. de Marseille, qr. des Martégaux, 
1790 (cad.). 

PETrrs-RAMBERTS (Les), h., com. d'Allauch. 



— 271 — 

"* Petra Babonis (lieu dit), corn, de Marseille, qr. de 
Saint-Just, près Eaux-Bonnes, 1038 (cart. de Saint-Victor, 
no45). 

Pbygros, coll. et qr. ri., com. de Cuges. 

Peynières (Les) (lieu dit), com. d'Allauck, qr. du Plan- 
de-Cuques. 

Pbypin, canton de Roquevaire. — Castrum de PodioPino, 
3 juin 1177 (cart. de Saint- Victor, n* 759). — Pueypin, 
17 mars 1304 (acte notarié). — Podium Pine, 10 avril 
1363 (ch. aux arch. de FEvôché). — Podium Pinum, 8 fé- 
vrier 1378 (reg. Sdaponis, fol. 73). — Pipin, 19 août 1581 
(acte aux arch. de Saint-Victor). — Peypin, 30 septembre 
1535 (reg. aux arch. de la Major* — Peypin était viguerie 
d'Aix avant Torganisation départementale faite en vertu 
de la Constitution de l'an VIII, époque à laquelle il a fait 
partie de l'arrondissement de Marseille. La terre de Peypin 
était une seigneurie qui entra dans la maison de Sabran, 
par suite du mariage de Darde, dame de Puy-Loubier, 
avec Jean de Sabran, sous la suzeraineté du comte de 
Provence. Elzéard de Sabran, en passa nouveau bail à 
Pierre Valentin,par acte du 3 octobre 1408, et la vendit en- 
suite àLazare Bertrand, par acte du 13 juillet 1433. Jean de 
Justace s'en rendit possesseur; un acte de 1514 constate 
qu'à cet époque les habitants du lieu de Peypin lui prêtèrent 
foi et hommage, et en 1517, cet hommage fut renouvelé 
entre les mains du seigneur de Glandevez, héritier de 
Jean. En 1550, Bertrand Séguier, de Marseille, était sei- 
gneur de PeYpin, et plus tard, M. de Thomassin, marquis 
de Peynier, président au Parlement d'Aix, fit l'acquisition 
de cette môme terre, qui avait le titre de baronie. 

Peypin a toujours dépendu de l'Evôché de Marseille. La 
paroisse, sous le vocablg de Saint-Martin, était la pré- 
bende du sacristain du Chapitre de la Major, à laquelle U 
fut uni par acte du 13 septembre 1581 (arch. de la Major). 



— 272 — 

Les armoiries sont : D^or à quatre coeurs de gueules, 
apointés en sautoir, 

Peypdî-lb- Vieux. Ancien village de Peypin où se trou- 
vait autrefois le château seigneurial et dont le nouveau 
Peypin formait le bourg. 

Petras (Les), ravin, com. de Marseille, gr. de la Mure. 

Peyre, b., com. deLa.Giotat. 

Peyrb (La), p., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
Henri, 1790 (cad.). 

Peyreguibr (lieu dit), com. d*Allauch, qr. de la Pina- 
telle. — Peyronumj 1*' septembre 1303 (acte notarié). — 
PeyraguioUj 1636 (cad. d'AUauch). — Peyreguieu, 1659 
(cad. d'Allauch). 

Peyreguier (lieu dit), com. d'Auriol. — Lo Peyron^ 22 
avril 1322 (acte notarié). — La Peyregosa, 22 avril 1322 
(acte notarié). — Peregesa, 21 octobre 1387 (acte notarié). 
— Peyragosa, 15 octobre 1393 (ch. aux arch. de Saint-Vic- 
tor). — Peyragosa ou Gort de PAste, 1472 (acte notarié). 

* Peyriera (lieu dit), com. de Roquefort, 31 décembre 
1439 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Peyron (Le) (lieu dit), com. de Roquevaire. — Lo Pei- 
ronj 28 août 1318 (acte aux arch. de Saint-Victor). — Le 
Peyrony i février 1549 (ibid.). 

Pbyronceaux (Les) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. du 
Defifend, 1691 (cad. d'Allauch). 

Peyrone (La), f , com. d'Aubagne. — Lo Peyron j 13 
mai 1476 (reg. aux arch. de TEvôché). — Peiron^ 1608 
(ibid.). 

Peyronet (Le), p., com. de Jllarseille, qr. de Saint- 
Menet, 1790 (cad.). 



— 273 — 

Philipone (La), p., com. de Marseille, qr. deSaiûl- 
Dominique, 1790 (cad.). 

Philippe (La), b., com. de Marseille, qr. de la Treille. 

Philippe (La), h., com. d'AUauch, qr. de Montespin, 

PiBLE (La), p., com. de Marseille, qr. de Séon, près ia 
tour Saumati, 28 octobre 1693 (reg. de rBcrit). 

Pbbles (Les), qr. ri., com, de Saint-Savournin, 21 
février 1745 (acte auxarch. de Saint-Victor). 

PicARON (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon«« 
Saint-Henri. 

PicouvEOU, qr. ri., com. de Cassis. — Puey CcUveil, 28 
décembre 1439 (reg. aux arch. del'Evôché). — Picaumiel, 
13 janvier 1486 (ibid.). — Pichamier, 10 mars 1502 
(ibid.). — Picauvel, 1511 (ibid.). — Piœuvel, 16 oc- 
tobre 1556 (ibid.). — Picovel, 21 juiUet 1597 (ibid.). 

PiGHAiRET (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de Peire-Peis- 
sot. — Picheiret, 1636 (cad. d'Allauch). — Picheret, 18 
septembre 1683 (acte aux arch. d'AUauch). — Pichairet^ 
1727 (reg. auxarch. de la Major). — Fontaine de Péchai" 
ret, 1812 (plan msc. des terres gastes). 

PiCHAURis, f' et bois communaux, com. d'Allauch. An- 
cien château, aujourd'hui détruit, qui appartenait à l'évo- 
que de Marseille, par suite de la cession qui lui fut faite en 
1254 par Charles d'Anjou; il était compris dans le terri- 
toire du château de Ners. Cette terre appartint ensuite aux 
d'Albertas, mais comme arrière-fief, sous la mouvance de 
révoque de Marseille. Le prieuré dépendait autrefois 
de la paroisse de Peypin. — Castrum Podii aurt^ 31 jan- 
vier 1254 (ch. aux arch. de TEvôché). — Podium dauri, 
12 janvier 1298 (ch.aux arch. municipales). — Pueg aurt, 
4 août 1299 (ibid.). —Podium Chauri, 30 septembre 1303 
(ch. aux arch. de TEvôché). — Podium d^Autric, 31 

18 



— 274 — 

juillet 1304 (acte notarié). — Puychaure, 10 mars 1557 
(acte aiu arch. del'Evôché). — Pechauris, 8 janvier 1705 
(ibid.). 

PiGHE, qr. ri., com. de Marseille, gr. de Séon-Saint- 
lïenri. 

PicHON-Poux (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Garlaban, 
1608 (reg. aux arch. de rEvôché). 

PiGOUSsiN (Le), coll. qui fait suite aux rochers sur les- 
quels est bâti le côté septentrional de La Giotat. 

au 

Pig*Redon (lieu dit), com. de Cassis. 

PiÉ (La) (lieu dit), com. d^ÂUauch, qr. de Tourdinau, 
(cad d'Âllauch). 

PiÉ (La) (lieu dit), com. de Saint-Savoumin, ou la Pied, 
-12 février 1745 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Piège (La), p., com. de Marseille, qr. de Ghâteau-Gom- 
- bert, à Riousset, 2 mai 1679 (reg. aux arch. de la Major). 

Piège (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Antoine, 
'1790 (cad.). 

Piège (La Grande), p., com. de Marseille, qr. des Gail- 
lols, 1790 (cad.). 

Piège d*Eydin (La), com. de MarseilUe, qr. d'Eoures, 9 
mars 1773 (reg. aux arch. de la Major). 

Piège Neuve (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 6 février 1770 (reg, aux arch. de la Major). 

Piège-Neuve (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 1790 (cad.). 

Pièce-Neuve (La), p., com. de Marseille, qr. de Mazar- 
gues, 1790 (cad.). 

Piège-Neuve (La), p., com. de Marseille, qr. de la 
Valentine, 1790 (cad.).. 



— 275 — 

PiàGE*-RoNDE (Là) (lieu dit), com. d'Allauch, gr. de 
Banquières. — Pessa rotunda, 22 juin 1298 (ch. aux arch. 
municip.). — Peda rotunda, 4 janvier 1301 (ibid.). 
— Pesso redouno, 1636 (cad. d'Allauch).— Pesse redonne, 
1691 (cad.d'Allauch). 

Pièce-Ronde (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr, des 
Caillols, 8 mai 1770 (reg. aux arch. de la Major), 

Pied-Daijtrui (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Tour- 
dinau. — Podium dautric, 25 janvier 1290 (ch. aux arch. 
de la Major). — Pied dautric, 1636 (cad. d'Allauch). — 
Pied dantin, 1692 (acte aux arch. municip.). — Pie 
autrie, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

Pied de Gerbaud (lieu dit), com. de Roquevaire , 5 
février 1549 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Pied-de-Veyraiid (lieu dit), com. d'Allauch , qr. de 
Pichauris. 

PiED-Gaos (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Jérôme. — Puey groSj 22 juin 1301 (ch. aux arch. muni- 
cipales). — Podium grossum, 8 juillet 1501 (ibid.). — 
Puegros, 18 novembre 1328 (acte notarié). — Puech gros, 
2 avril 1372 (ch. aux arch. municip.). —Pied gros, 8 
octobre 1393 (acte aux arch. des Trinitaires). 

PiEmouLA (lieu dit), com. de Roquevaire, 28 août 1318 
(ch. aux arch. de Saint- Victor). 

PiELAT (Le), p., com. de Marseille, qr. de Saint^ulien, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). — Les Pielats, 1790 
(cad.). 

PiELLON (Le) (lieu dit), com. d'AUauch, 1636 (cad, 
d'AUauch). 

PiÉ-PiGODN, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Pierre. — Tor PicoUj 31 mai 1332 (acte notarié). — Jarre- 
tum de Pico, 30 mars 1344 (ch. aux arch. de la Major). — 



— 276 — 

Torde Piqwn, 1* août 1360 (ch. aux arch. municip.). — 
Pueeh Picon, 29 mars 1375 (ch. aux arch. municip.). — 
PueyPichon, 1390 (ibid.). — Podium piconum, 26 sep- 
tembre 1406 (acte aux arch. des Prêcheurs). — Pied Picon, 
1599 (acte d'attermin.). — PtieypicoUj 1423 (acte notarié). 

Pœrasgas (lieudit), com. de Marseille, gr. de Vau- 
frëge, 6 juin 1683 (acte aux arch. des Trinitaires). 

^ PiERRAssoNS (Lbs), h., com. de Gréasque. 

Pierre (La), p., com. de Marseille, qr. de Château-Gom- 
bert, 1790 (cad.). 

Pierre (La), p., com. de Marseille, gr. de Saint-Jérôme, 
1790 (cad.). 

Pierre-Blanche (La), gr. ri., com de Guges/ 

Pierre-Blanche (La), gr. ri. et ravin, com. de Ceyreste, 
à la Colle-Noire.— Le ravin de la Pierre-Blanche se jette 
dans celui de Monvallon. 

Pierrb-de-l'Etang (lieu dit), com. d'AUauch, gr. de la 
Bouguière. — Gros stagnorumy 2 avril 1308 (ch. aux arch. 
municip.). — Stagna, 27 septembre 1309 (ibid.). — Peire 
de VEstan^ 1636 (cad. d'Allauch). 

Pierre-de-Moulin, traverse dans le guartier de Saint- 
Barnabe, près laBlancarde, com. de Marseille. 

PiERREFEU (lieu dit), com. de Marseille, gr. de Saint- 
Just. — Peêrafocus juœfa ecclesiamS. Justi, v. 1070 (cart. 
Saint-Victor, n*50). 

PiERREFEU, colline sur la limite des territoires des 
Pennes et de Marseille à Séon. — Il y avait autrefois une 
vigie. — Pierrefeu était une seigneurie en partie dans le 
territoire de Marseille avec droit de juridiction. — Petra- 
focus, 20 novembre 1288 (acte notarié). — Peirafuoc de 
AycardenquiSj 12 février 1325 (ch. aux arch. de l'Evô- 



— 277 — 

ché). — PeyrafuaCj 13 mars 1282 (délib. du Conseil mu- 
niclp.) — Pierrefuec^ 24 novembre 1470 (acte aux arch. 
deTEvôché). 

PiERBEFEU (lieu dit), com. d'Aubagne, gr. des Ligniëres. 

— PeirafueCy 10 août 1311 (acte notarié). — Peyrefuec^ 
15 mai 1476 (acte aux arch. del'Evôché). — Peyrafuoc, 13 
juillet 1501 (ibid.). — Peyrafuec, 26 octobre 1508 (ibid.). 

— PierrefeUy 4 juillet 1542 (ibid.). 

Pierre-Plantéb, b., com. de Gémenos. 

PiERRESCA, h., com. de Roquevaire. — Pié Rascas, 29 
mars 1550 (acte aux arch. de Saint-Victor). — Peyreguar^ 
5 février 1549 (ibid.). 

PiERBESGAs, coL, com. de Marseille, qr. de Montredon. 

— Montanea Podii Rascacii, 3 août 1304 (ch. aux arch. 
municip.). — Puech Rascas, 23 juin 1347 (ch. aux arch. 
de la Major). — Peyreguils ou las Glayras, 14 août 1431 
(ch, aux arch. municipales). — Pierrescas, 1 août 1588 
(acte aux arch. des Prêcheurs), — Pied Rescaud^ v. 1750 
(plan de Chevallier) . 

Pierrb-Vert, b., com. de Marseille, quartier de Saint- 
Marcel, 1790 (cad.). 

PiERRON, b., com. de Marseille, qr. des Camoins. 

PièsdelaMia (lieudit), com. d'Aubagne, 1476 (reg. 
aux arch. municip.). 

Pigeonnier (Le), h., com. d'Auriol. 

Pigeonnier (Le), h., com. de Belcodène. 

Pigné-de-Rouan (lieu dit) , com. de La Ciotat, 1793 
(reg. des biens d'émigrés). 

PiGNiER (Le), com. de Cassis, coteau qui domine le 
Lombard. — Le Pinchier^ 10 mars 1501 (reg. aux arch. de 



- 278 — 

l'fiTdché). — Le Figuier, 16 octobre 1556 (ibid.)- — Le 
Peinief, 19 juillet 1599 (ibid.). 

PiGuiÈRB (La), h., com. de Roquevaire. 

Pille (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 16 septembre 1595 (reg. aux arch. de la Major). 

Pilon (Le), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Antoine. 
— Gros des Pillons, 20 septembre 1696 (reg. de TEcrit.)* 
— leP/ton, 1790 (cad,). 

Pilon (Le), col., com. de Guges. 

Pilon (Le) (lieu dit), com. d'Aubagne, à la jonction du 
vallat des Lignières et de l'Huveaune. — Pillon ou Peyron, 
8 septembre 1453 (reg. aux arch. del'Evéclié).— Fon^de la 
Pilla, 5 août 1501 (ibid.). — La Mallautière, id. (ibid). 

Pilon (Le) (lieu dit), com. de Gréasque (plan msc. à la 
liasse n' 86 de Saint-Victor). 

Pin (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. deMazargues, 
1732 (reg, aux arch. de la Major). 

Pin (Le) (lieu dit), com. de Cassis, qr. de Buffernal, 22 
juillet 1597 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

Pin (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Gaillols. — 
Gros de Pin, 1732 (reg. aux arch. de la Major). — Le Pin, 
17 août 1768 (ibid). 

Pin (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ctiàteau- 
Gombert, au Mouret. — Al Pin, 5 août 1530 (reg. aux 
arch. de TEvôché). — Le Soldat, 4 février 1743 (reg. aux 
arch. de la Major). — Vallat de MourlaUj 12 avril 1766 
(ibid.) . 

Pin (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Camoins. 
— JLoPm, 30 novembre 1358 (acte notarié). — El Pin, 
décembre 1455 (reg. aux arch. de TEvôché). 



— 279 -i 

Pm (Lb) (lieu dit), b., corn, de Marseille, qr. de Bon- 
neveine, 1790 (cad.). 

PiNATELLE (La), p., com. de Marseille, gr. des Gaillols, 

1790 (cad.). 

PiNATELLE (La) (Ueu dit), com. d*Allauch, qr.des Auba- 
gnens. — Pinatella^ 11 novembre 1322 (ch. aux arch. de 
la Major). — Pinatellc, 1636 (cad. d'Allauch).— Les Pignch 
tels y 1717 (acte aux arch. d'Allauch). — Les Pignataux^ 
V. 1750 (plan de Chevallier). 

PiNCHiNiER, coll., com. d'Auriol. — Pencheni&rSy 16 
mars 1287 (ch. aux arch. municip.). — Piniola^ 13 octo- 
bre 1393 (ch. aux arch. de Saiiit-Victor). — PenchinyeySj 
1472 (acte notarié). — PtncWmar, 12 juillet 1776 (reg. 
aux arch. de Saint- Victor). 

Pin db la Fade (lieu dit), com. de La Giotat, 1*' mars 

1791 (reg. des biens d'émigrés) . 

Pin de la Roquette (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de 
Camoux. — Vallis Pinorumy 23 mai 1314 (ch. aux arch. 
de l'Evôché). — Pin de la Roquetta, 31 décembre 1431 
(reg. aux arch. del^vôché). 

Pinède (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
18 janvier 1768. (reg. aux arch. de l'évéché). 

Pinède (La), p., com. de Marseille, qr. des Gaillols, 1790 
(cad.). 

Pinède (La) (lieu dit), com. deRoquevaire, 28 août 1318 
(acte aux arch. de Saint- Victor). 

Pinède (La) (lieu dit), com. de Roquefort. — Las Pine- 
das, 31 décembre 1439 (reg. aux arch. de ITEvôché). — La 
PiHeda, 13 octobre 1486 (ibid.). 

Pinède, cap, com. de Marseille, qr.de Séon. — LaPineda^ 
30 juin 1248 (ch. aux arch. municip.). — Lo Tor de 



— 280- 

Pineday 25 juillet 1278 (acte notarié). — Finetum^ 4 no- 
vembre 1307(ibicl.). — i^meda domini episcopi, 12 sep- 
tembre 1328 (ibid.). — La Pinède, 9 mai 1449 (acte aux 
arch. de TEvôché). — Vallon de Uenuguetj 17 juin <796 
(reg. de FEcrit.). 

Pinède (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Notre- 
Damè-de-la-Garde. — Piscum quod nominatur Pinus, 
21 avril 904 (cart. de Saint- Victor, n® 10), — Ligus Pinis, 
mars 965 (ibid., n* 27)). — Za Pineda del monestier de 
sancto Victor e, 16 novembre <328 (acte notarié). — Pine^ 
daSj 1*' septembre 1370 (ch. aux arch. municip.). — La 
Pinède, 1573 (acte aux arch. des Prêcheurs).' — Ce fisc 
avait été donné à Tabbaye de Saint-Victor par Fempe- 
reur Louis UL 

PiN-FoRCAS, qr. ri., com. de Ceyresté, qr duDeffens. — 
Pieforchat, 19 mai 1359 (reg. aux arch. des Prêcheurs). 
--^ Peifourcat, 1453 (ibid.). 

Pin-Vert (Le), qr. ri. com. d'Aubagne, qr. de Longue- 
Lance. — Al Pin ver, 5 août 1301 (reg. aux arch. de (FB- 
vôché); —Pin Vert, 20 août 1521 (ibid.). 

PiOGHB (La), b., com. de Marseille, qr. de Sainte^Marthe, 
1790 (cad.). 

PisGATORis/colL, com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, 
1790 (cad.). 

PissADOUR (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Ey- 
galades. — Vallat du Pissadour, 17 novembre 1471 (reg. 
aux arch. de FEvéché) . 

Pitegoi, b., com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, 
1790 (cad.). 

* PizANs (Ueu dit), formant limite entre les territoires de 
Marseille et de Saint-Marcel, 20 avril 1288 (ch. aux arch. 
municipales). 



^ 281 - 

* PizANS (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. dû Ganet » 
— Clausum quod olim fuit Pizanorum, 4 novembre 1297 
(çh. aux arch. municip.) 

. Placette (La), b., com. de Marseille, qr. des Âccates, 
«90Ccad.). 

Plagnol (Le), (lieu dit), com. de Roquefort. — Lo Planol, 
31 décembre 1439 (reg. aux arch. derEvôché). — Al Pla- 
niol, 13 octobre 4486 (ibid.). 

Plaine (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Loup, 
1790 (cad.). 

. Plaine (La), p., com. de Marseille, qr. des Camoins, 
1790 (cad.). 

Plaine (La), b., com. de Marseille, qr. de la Valentine. 
1790 (cad.). 

Plaine (La), p. com. de Marseille, qr. de la Treille, 1790 
(cad.). 

Plaine (La), p., com. de Marseille, qr. des Eygalades, 
1790 (cad.). 

Plaine (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Louis, 
1790 (cad.). 

Plaine (La), p., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert. — Las Planes, 16 septembre 1595 (reg. aux 
arch. de la Major). —La Plaine, 1790 (cad.). 

Plaine (La), qr. ri., com. de Gréasque. 

Plaine (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Mazar- 
gues. — Plana, 12 juillet 1309 (ch. aux arch. municip.).. 

Plaine (La) (lieu dit), com. de La Giotat. 

Plaine (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Barnabe, 
1790 (cad.). 

Plaine (La), qr. ri., com de Roquevaire. — La Plana, 



— 282 — 

28 août 1318 {acte aux arch. de Saint- Victor). — La Piano ^ 
5 février 1549 (ibid.). 

Plainh (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien. — La Plaine des bourrides, 1732 (reg. aux arch. 
de la Major). — La Plane, id. (ibid.). — La Plaine^ 19 no- 
vembre 1768 (ibid.). 

Plaine (La Grand*), qr. ri., com. de Ceyreste, qr. du 
Deffens. 

Plaine (La Grande), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 
1790 (Cad.). 

Plaine (La Haute), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Menet, 1790 (cad.). 

Plaine (La Haute), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 
1790 (cad.). 

Plaine (La Petite), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 
1790 (cad.). 

Plaine Brunette (La), h., com. de La Giotat. 

Plaine de Badan (lieu dit), com. d'AUauch, 1812 (plan 
msc. des terres gastes). 

Plaine de Gazan (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert, 2 mai 1679 (reg. aux arch. de la Major). 

Plaine de la Croix (lien dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Julien, 10 mai 1765 (reg. aux arch. de la Major). 

Plaine de la Croix (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
deSéon. — Plana de Cruce, 12 février 1324 (acte aux 
arch. de TEvôché). — Plana Grucis, 4 août 1424 (ibid.). 

Plaine de l'Aigle (lieu dit) , com. d'AUauch, qr. des 
Bêlions. — Plane de F Aigle, 1636 (cad. d'Allauch). 

Plaine de l'Amendarade, com. de Marseille, qr. deSaintr- 
Julien, 48 novembre 1768 (reg. aux arch. de la Major). 



— 283 — 

Plainb de l'âmendier (lieu dit], com. de Marseille, coll. 
de Garpiagne, 23 octobre 1480 (reg. aux arch. de rEvôchô). 

Plaine de l'Argousin (lieu dit], com. de Marseille, qr. 
de Saint-Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Plaine de Peironceau (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Saint-Julien, 15 novembre 1768 (reg. aux arch. de la 
Major. 

Plaine de Pierre Michel (lieu dit), com. de Roquefort, 
■^ Plana de Peyr Miqael^ 13 octobre 1486 (reg. aux arch. 
de TEvôché). 

Plaine de Philip (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Ghâteau-Grombert. 

Plaine DE Retnouard (lieu dit], com. de Marseille, qr. 
de Ghâteau-Gombert, 16 septembre 1595 (reg. aux arch. 
de la Major). 

Plaine de Rigon (lieu dit), com. d'Âubagne, 4 juillet 
1542 (reg. aux arch. deTEvôché). 

Plaine des Bessons (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert. — Plane des Bessons, 16 septembre 
1595 (reg. aux arch. de la Major). — Plaines de Besson^ 
13 novembre 1764 (ibid.). 

Plaine des Bons Pins (lieu dit), qr. ri. . com. de Ceyreste, 
au quartier du Deffens. 

Plaine des Joncs, qr. ri., com. de Marseille, qr. de 
Bonneveine. 

Plaine des Morts (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Louis. — La tradition dit que les Romains y enter- 
rèrent leurs soldats tués lors du siège de Marseille par 
Jules César. 

Plaine des Nodins (heu dit), com. (de Marseille, qr. de 



— 284 — 

Château-Gombert. — Naudin, 9 janvier 1765 (reg. aux 
arch. de la Major). — LesNodins, 1790 (cad.). 

. Plaine des Vaques, qr. rl., com. de Cuges. 

Plaine de Taron (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert. — Plana de Tarron, 20 avril 1288 (ch. 
aux arch. municipales). 

Plaine de Touret (La) qr. rl., com. de Ceyreste, qr. du 
Deffens. 

Plaine du Four de Chaux (lieu dit), com. de Marseille, 
qr. de Saint-Julien, près Beaumont, 11 novembre 1747 
(reg. aux arch. de la Major). 

Plaine du Savon (lieu dit), com. d'Allauch, 1812 (plan 
msc. des terres gastes). 

Plaine du Serraire (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert. 

Plaine du Soleil (lieu dit), com. d'Auriol. — La suc- 
cursale a été bâtie dans cet endroit en 1776. 

Plaine Guerine, sommet de montagne de la branche du 
Sud, com. de Roquefort. 

Plaine Massuguière, partie de plateau, dans le territoire 
de Cassis. — Messuguet lo Cuegre^ 13 janvier 1487 (reg. des 
censés de Cassis. — Musseguet lo nègre, 13 mars 1501 
(ibid.). — Messuguet le nègre, 12 juillet 1597 (ibid.). 

Plaines (Les) (lieu dit), com. deGémenos. — In piano, 
30 décembre 1322 (acte notarié). 

Plaines (Les), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1790 (cad.). 

Plaines (Les) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des Bêlions. 
1797 (reg. aux arch. de la Major). 

Plaines (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon. 
— £c» Planas j 2 mars 1348 (ch. aux arch. de TEvôché). — 



— 285 — 

PlanoBj 13 mars 1253 (ibid.). — La Plana de Seotij 3 juin 
1352 (ibid.). — Pineda in Planicie, 4 février 1325 (ibid.). 

Plaines Bahones (Les), h., com. de La Gfotat. 

Plan (Le), p. com. de Marseille, qr. de la Treille, 1790 
(cad.). 

Plan (Le), qr. ri., com. de Peypin. 

Plan (Le), qr. ri., com. de Guges, 4 janvier 1439 (reg. 
aux arch. de l'Evôché). 

Plan (Le) (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Beaudinard. 

— Lo Plan, 29 octobre 1354 (ch. aux arch. municip.). — 
La Plane, 15 mai 1476 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

Plan (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr, d'Eoures, 
18 mai 1772 (reg. aux arch. de la Major). 

Plan (Le), petite plaine située à Touest de la chaîne des 
Rompides, com. de Cassis, un des six quartiers du territoire 
suivant la division de 1791. — Lo Plan, 28 décembre 1439 
(reg. aux arch. deTEvôché). — Las Planas, 28 octobre 
1486 (ibid.). — Le Tor, 13 janvier 1486 (ibid.). ^Las Pla- 
nes, 1511 (ibid.). — La Cadeniere^ 7 août 1597 (ibid.). 

Plan (Le) (lieu dit), com. de Roquefort. — Zo Plan, 30 
décembre 1439 (reg. aux arch. de TEvôché). 

* Planas de Pabrecas (lieu dit), com. de Marseille, 1383 
(acte aux arch. municipales). 

Plana sive la flaoe de Montredon, com. de Marseille, 
12 juillet 1309 (ch. aux arch. municipales). 

Plan Gosset (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Loup. — Planum Cossetum, 13 mai 1327 (ch. aux arch. 
municipales). — Plan Cosset, 10 octobre 1334 (ibid.). — 
Plan Corsset, 2i février 1353 (ch. aux arch. de la Major). 

— Planum Corsseti, 14 août 1358 (ibid.). 



— 286 — 

Plan d'Aups (lieu dit), comm. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg^ aux arch. de la Major). 

Plan de CucftJES, village, com. d'AUauch. — Cuquœy 6 
février 1284 (acte notarié).— Cwgtie^, 1636 (cad. d'Allauch). 
— La Cueche, 1659 (cad. d'AUauch). — Plan de Caques, 
Plan de Cuech, 1727 (cad. d'Allauch). 

* Plan de Fabas (lieu dit), com. de Marseille. — Plante- 
rium de Fabas^ 26 août 1292 (ch. aux arch. municipales). 

Plan de Moui, qr. ri., com. d'Auriol. 

Plan d'En Haut (Le), p., com. de Marseille, 1790 (cad.). 

Plan des Masses (lieu dit), com. de Marseille, qr. du 
Camas. — Plan de Masseilla, 23 septembre 1371 (acte no- 
tarié). — Planum de la Massa, 27 avril 1302 (ch. aux 
arch. de la Major). — Plan de Massa, 21 juin 1381 (acte 
notarié). — Plan des Masses, 24 décembre 1666 (reg. aux 
arch. delà Major). 

Plan d'Hault (lieu dit), com. d'Allauch, 1659 (cad. 
d'AUauch). 

Plan du Puits (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel. — Plan dau Puech, 22 août 1471 (reg. aux arch. 
de TEvéché). — Za Plane, 4 octobre 1486 (ibid.). — Plan 
de Saint-Marcel, 9 novembre 1455 (ibid.). 

Plane (La), p., com. d'Allauch, qr. de Marquisane, 1694 
(cad. d'Allauch). 

Plane de l'Herbe (lieu dit), com. de Marseille, coll. de 
la Gardiole, 9 février 1650 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

Plane du Code (lieu dit), com. d'Allauch, 1659 (cad. 
d'AUauch). 

Plane du Roure ou du Rove ou Pré-Court (lieu dit) , 
com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, 14 février 1558 
(reg. aux arch. de l'Evôché). 



— 287 — 

Planestbl (lieu dit), com. de Roquevaire, qr. du Fauge. 

— Los PlanessetSy 8 novembre 1452 (reg. aux arch. de 
Saint-Victor). — Les Planesteaux, Planastels^ 5 février 
1550 (ibid.), — Planestets, 14 mars 1741 (ibid.). 

Plânet de la Cabane (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Saint-Julien, 14 août 1770 (reg. aux arch. de la Major). 

Planettb (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Gro- 
liers, 24 août 1768 (reg. aux arch. de la Major). 

Planier, lie et phare à trois lieues de Marseille. — Tur- 
ris de PlanesHs^ 5 juillet 1326 (délib. du cous, munie). 

— En Planesej .2 février 1377 (miracula Urbani V, arch. 
^de la Préfecture) . — Tour de Planier, 1529 (ibid.). 

Planques (lieu dit), com. de Roquevaire, qr. de Saint- 
Estève, sur le bord de FHuveaune. — Las Planques ou 
VergieTy 2 avril 1495 (reg. aux arch. de Saint- Victor).— 
Les VergierSj 5 novembre 1532 (ibid.). — Las Planques, Las 
"Plancas, Las Plancos, 8 février 1550 (ibid.). — Les Plan- 
ques, 14 mars 1741 (ibid.). 

Plan-Rbdon, qr. ri., h., com. d'Aurioi. — Valle Res- 

toneSy 18 août 950 (cart. de Saint-Victor, n' 1041). — Po- 

' dium Rotundum, XI* siècle (cart. de Saint -Victor, n» 42). 

— Restonis, janvier 1033 (cart. de Saint-Victor, n* 42). — 
Tenementum de Restons, 24 mars 1279 (ch. aux arch. de 
Saint-Victor) — Plan Redon, 1472 (acte notarié). 

Plan-Seren (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Château- 
«Gombert. — Valon de Scren, Ribas de Séren, 15 septembre 
1595 (reg. aux arch. de la Major). — Plan de Seren, 2 mai 
1679 (ibid.). — Colle de Seren, 18 août 1764 (ibid.) 

Plântier (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Gail-' 
lois, près la Salle, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Plântier (Le) (lieu dit), com. d'Aubagne, sur le chemin 
de Toulon. — Planterium, 23 mai 1314 (acte aux arch. de 



— 288 — 

TEvôché). — Lous Plantiers^ 7 septembre 1453 (ibid ) — 
Le Plantier, 1608 (ibid.). — Les Plantiers, 18 mars 1613 
(ibid.). 

Plantier (Le) (lieu dit), com. d'Auriol, qr. de Saint- 
Pierre. — Planterii, 28 décembre, v. 1030 (cart. de Saint- 
Victor, n« 106). 

Plantier (Le Grand), p., com. de Marseille, qr. de 
Séon, près la tour Saumati, 28 octobre 1693 (reg. de 
TEcrit.). 

Plantisr (Le Grand) (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
d'Eoures, 25 janvier 1 771 (reg. aux arch. de la Major). 

Plantier (Le Petit), p., com. de Marseille, qr. des Gail- 
lols, 1790 (cad.). 

* Planum de Garin (lieu dit), com. d'AUauch, 31 juillet 
1304 (ch. aux arch. municipales). 

Platrière (La), p., com. de Marseille, qr. de la Valen- 
tine, 1790 (cad.). 

Platrières (Les) (lieu dit), com, de Marseille, qr. de 
Saint-Julien, 1790 (cad.). 

Platrières (Les), qr. ri., com. d'Allauch, qr. de laBou- 
quière. — Giperia^ 4 janvier 1302 (ch. aux arch. munici- 
pales). — Les Gipieres, 1636 (cad. d^Allauch). 

Platrières (Les), h., com. de Roquevaire, trois car- 
rières de gypse. 

Platrières (Les) (lieu dit), com. d'Auriol. — £a Gfp- 
peria^ 1472 (acte notarié). 

Plates (Les), qr. ri., com. d'Auriol. — Las Play as ^ 22 
avril 1322 (acte notarié). — Les Playes, 12 juillet 1776 
(reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Plombières, ruisseau qui prend sa source dans les col- 
lines de Sainte**Marthe et arrose les quartiers de la Palud, 



— 28» — 

€te Saint-Barthélémy, de Bon-Secours et se jette dans la 
mer à la plage d'Arenc. — Coloniain Plumbarias, VII? 
siècle (descript. mancip. Sancti Salvatoris , Belsunce I, 
302). — ■ Plumbearios, XI' siècle (cart. de Saint-Victor, 
n* 40). — Plomberas, 23 avril 1040 (ibid., n* 52). - Las 
Grans Plurribieras^ 5 juin 1283 (acte notarié). — Petites 
Plumberias, 11 mars 1369 (ibid.). — Parvœ Plumberiœ, 
22 janvier 1377 (ibid.). — Plombayretœ, 10 novembre 
1320 (ibid.). — Leca de Plomberiis, 30 décembre 1301 
(ch. aux arch. de Saint-Victor). — Plombière, 19 septem- 
bre 1582 (acte aux arcb. de TEvéché). — Plombier, 10 
octobre 1359 (ibid.). — Retracha P/um6enarmm, 28 juillet 
1353 (ibid.). 

Plus Près (Lou), colline et vallon, com. de Marseille, 
qr. de Saint-Marcel, 1790 (cad.). 

Podestat (Le), coll. et vaU.^ com. de Marseille, sous 
Marsillaveyre. 

PoÉ (Le), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Antoine, 
1790 (cad.). 

PoiNET (lieu dit), com. d'AUauch. 

Pointe (Là), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Louis, 
1790 (cad.). 

Pointe (Là), p., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert, 1790 (cad.). 

Pointe-Rouge (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Montredon. 

PomiER (Le), p., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 15 
juillet 1772 (reg. aux arch. de la Major). 

Poissonnière (La), b., com. de Marseille, qr. de la 
TreUle. 

PoLFTRE (La), qr. ri., com. de Marseille, qr. de Gbàteau- 

19 



— 290 — 

Gombert. — La Poulide ou la Tour vieille, 22 février 
1766 (reg. aux arch. de la Major). 

Poutres (Lbs), h., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Jérôme. 

PoMÈGUES, l'une des trois îles de Marseille. — Mesen, 
quœ et Pompeiana vocatur. (Pline, Hist, nat. DI, n, 1). — 
Pomège, 1311 (acte aux arch. municipales). — Pomegues^ 
10 avril 1363 (acte aux arch. de TEvôché). — Ile de 
Saint'Jean-Baptiste, 1113 [Calendr.) —Ile de Bramaupant^ 
1780 (plan d'Aulagniér). — De Mesè (Mtçit id est média), 
moyenne des Stœchades, on a fait Portus Mese Aiguës, 
c'est-à-dire port du milieu des eaux, d'où par contrac- 
tion Pomègues. 

Pomme (La), village, com. de Slarseille. Succursale delà 
paroisse de Saint-Martin, sous le titre de Notre-Dame-de- 
Lumières. — La Pomme, 8 avril 1664 (reg. aux arch. de 
la Major). — La Pome, 23 décembre 1726 (ibid.). 

Pomme (La), h., com. de Belcodène. 

Pommier (Le) (lieu dit), com. de Saint-Savournin, 21 
février 1745 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

PoNCEAU (Le), qr. ri., com. de Ceyreste, à la Colle-Noire. 

PoNCET (Le), qr. ri., com. de Ceyreste, au Deffens. 

Ponche (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Rodier. 
— Il y avait autrefois une chapelle où les Prêcheurs 
étaient établis. — La Poncho, 2 novembre 1533 (arch. des 
Prêcheurs). 

Ponche (La), h., com. d'Allauch, qr. des Aubagnens. — 
Ponche, 5 septembre 1595 (reg. aux arch. du Chapitre). — 

PoNGHES DE Maurin (lieu dit), com. de Cassis, qr. de 
Bregadan. 28 octobre 1486 (reg. aux arch. de l'Evôché). 



— 291 — 

PoNCHONY (lieu dit), com. de Marseille, qr. desGaillols, 
8 mai 1770 (reg. aux arch. de^la Major). 

PoNDRANB (La), b., com. d'Allauch, qr. des Bêlions. 

PoNSOYB (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Bombi- 
nette, 15 juin 1740 (reg. aux arch. de la Major). 

Pont (Le), p., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 1790 
(cad.). 

Pont (Le), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Jérôme, 
1790 (cad.), 

Pont (Chemin du) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des 
Trois-Lucs. — le Pouen, 1659 (cad. d'Allauch). 

Pont de la Bjstnarde (lieu dit), com. de la Pêne. 

Pont de Sénés (heu dit), com. de la Pêne. 

Pont des Béroards (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel. — Pont aujourd'hui détruit, qui se trouvait 
sur rHuveaune, au lieu dit Sauzet. — Pons inferior, 9 
avril 1352 (acte notarié). — Pons Beraordorum, 30 dé- 
cembre 1392 (acte aux arch. de FEvôché). — Lo Pont, 15 
janvier 1439 (ibid.). — Pont des BernardSj 1439 (ibid.j. — 
Pont de Béroards, 2 octobre 1486 (ibid.). — Pont dels 
Béroards, 2 octobre 1466 (ibid.). — Pont de Beroart, 28 
novembre 1313 (ibid.). 

Pont de Velut, pont sur le ruisseau de CarpouUeri 
com. de Marseille, 1436 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Pont-Peyrènb, sur TEuveaune, com. de Roquevaire. — 
Pont Peyrenc, 8 novembre 1452 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor). — Pont Peyrone, 5 février 1550 (ibid.). 

Pontet (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. desCaillols, 
1732 (reg, aux arch. de la Major). 

PoNTiLLAC (Le), p., qr. de Saint-Jullien, com. de Mar- 
seille. 



— 292 — 

PoNTiLLAUD (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des Embues. 
— Ponteilhar, PonteilhaUf 1636 (cad. d'Allauch).— Poniil- 
land, 1727 (reg. auxarch. de laMajor). 

Pont-Sdbeyran, autre pont aujourd'hui détruit, en 
amont du pont des Beroards, au lieu dit la Glastre. — Al 
Pont, 11 juin 1299 (acte notarié). — Pons supremuSj 30 
décembre 1 392 (acte aux arch. de rEvéché) . — Pont So- 
beyran, 28 novembre 1399 (acte aux arch. municipales). — 
Pont Subeyran (reg. n" 54 aux arch. de TEvôché). — Pont 
vieil, 3 janvier 1615 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

PoRGRUs, b., com. de Marseille, qr. des Accates. 

Portail (Le), p., com. deMarseille, qr. des Martégaux, 
(cad.). 

PoRTAni-RouoB (Le), p., com. de Marseille, 1790 (cad.). 

Portai- Vert (Le), p., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite, 1790 (cad.). 

PoRTALE, (La), p., com. de Marseille et de Saintr-An- 
toine, 1790 (cad.). 

Port de Porc, cal. de File de Galaseraigne. 

Port de la Rose, entre Montredon et les Coudes, com. 
de Marseille. — Port de Rose, v. (plan de Chevallier). 

Porte de Fer, p., com. de Marseille, qr. du Cannet, 
'1790 (cad.). 

Portefaix (Le), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Mar- 
cel, 1790 (cad.). 

PoRTEGALLE, et par corruption Portugal, ancien port de 
la ville épiscopale de Marseille, compris aujourd'hui dans 
les ports nouveaux, àla Joliette. — Portus de Porta Gal- 
lica, 6 janvier 1150 (ch. aux arch. de la Major). — Porte- 
galle, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 



- 293 -^ 

Portes rœ Guges (Les) ou Vignoble, qr: rl.^ com. de 
Guges. 

PoRTMiou, anse étroite et profonde, com. de Cassis. — 
Portum mines (Jlthicus, et d après lui, Valois, Not. Gall.)^ 
Port mil, 1311 (reg. aux arch. municipales). — Portus 
Miliij 5 août 1390 (reg. aux arch. municipales). — Portuê 
MiloniSj Port Miol, 28 octobre 1486 (ch. aux arch. de 
FEvôché). — Port Mien, 10 mars 1501 (reg. aux mômes 
archives). — Promiou, 13 octobre 1556 (ibid.). — Pour- 
roumiouj 19 juillet 1571 (ibid.). 

PoRT-Pm, anse, com. de Marseille, sur la limite du ter- 
ritoire, vers Cassis. — Port Pin, 10 mars 1501 (reg. aux 
arch. de l'Evôché). — Porpin, 18 juillet 1551 (reg, aux 
arch. de la Major. 

PouDRAN (Le), p., com. de Marseille, gr. des Caillols, 
1790 (cad.). 

m 

Poudrière (La), p., com. de Marseille, qr. de Notre- 
Dame-de-la-Garde, 1790 (cad.). 

PouEST^ DE LA BouQUiÈRE, poiuto do File de Jarron, 
com. de Marseille. 

PoMMiÈRE (La), b., com. de Marseille, qr. des Caillols, 
1790 (cad.). 

PouLAiLLE (La), p., com. de Marseille, qr. de la Valen- 
tine, 1790 (cad.). 

PouNCHE (La), com. de Marseille, qr. de Sainlr-Marcel, 
1790 (cad ). 

PouNGHE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1790 (cad.). 

PouRANE (La), b., com. de Marseille, qr. des Accates. 

PouRCAREssE (lieu dit) , com. de Marseille, qr. deChâ- 
teau-Gombert, à Cavaou. — Colla dan Porcairessa, 28 jan- 



— 294 — 

vier 1275 (ch. aux arch. de la Major). — Pourcaressa, 11 
novembre 1322 (ibid.). — Pourcaresse, 20 juin 1608 (acte 
notarié à Allauch). — Pourquaresso^ 1536 (cad. d'Allauch). 

PouRCHiER, b,, com. d'Auriol. 

PouRPÂREL, torrent gui découle des montagnes de Guges 
et en arrose le bassin. 

PousARAQUE (Là), p., qr. des Aubagnens, com d' Allauch. 

Pousse de là Vaque (lieu dit), com. d* Allauch, gr. de la 
Fave. — Pousse de la Vacque^ 12 août 1561 (acte aux 
arch. des Trinitaires). — Poulce de la Vaque^ 19 août 
1609 (ibid.). 

PoussELKTS (Les) lieu dit, com. d*Allauch, qr. de Plaine- 
de-l'Aigle. — Possiellets, PatASseletZj 1636 (cad. d'Al- 
lauch.). — Posselet, 1727 (reg. aux arch. de la Major), — 
PousseletSj 1691 (cad. d' Allauch). 

PoussET (Le), p., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 12 
janvier 1772 (reg. aux arch. de la Major). 

PoussETS (Les) (heu dit), com. de Marseille^ qr. de 
Ghâteau-Gombert. — Le Pousset, 1636 (cad. d'AUauch. — 
Pas de Jarret ou Pousset, 2 mars 1679 (reg. aux arch. de la 
Major). 

PoussiEou (Le), p., com. de Marseille, qr. des Caillols, 
près la Salle. — Les Pourdoux, 1732 (reg. aux arch. de la 
Major). — Le Poussiou, 20 mai 1768 (ibid.). 

PoussŒOU (Le) y b., com. d'Aubagne. 

Poussière (La), b., com. de Marseille, qr. desAccates. 

PouTET (Le), p., com. de Marseille, qr. de la Treille, 
1790 (cad.). 

Poux (Le) (lieu dit), com. de Cassis, qr. de Notre-Dame. 

— Lo Pos, 28 décembre 1439 (ch. aux arch. de la Major). 

— As PouSj 28 octobre 1486 (ibid.) — Pous de la Mar^ 



— 295 — 

5 mars 1482 (ibid.) — Lo Couher, 10 mars 1502 (ibid). — 
Los EscassoSf 7 mars 1604 (ibid.).— Le Ferrajon, 1509 
(ibid.). — Lo Cougnet, 16 octobre 1556 (ibid.)-. — Potix de 
Notre-Dame-de-lchMer, 30 juillet 1597 (ibid.). 

Poux (Lb) (lieu dit), com. de Roquevaire, 5 février 1550 
(reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Poux DE Castel (lieu dit), com. d*Aubagne, qr. des Pa- 
luns, 11 février 1556 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

Poux DE Maurbl (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. deGar- 
laban, 26 mai 1601 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

Poux DE MiGNOT (lieu dit), com. d'Aubagne. — Puteus 
Minhotorum, 25 septembre 1375 (acte aux arch. de PEvô- 
ché). — Poux de JUignot, 8 septembre 4453 (ibid.). — 
Pott^ de iftnowr, 41 août 1501 (ibid.). 

Poux DE Valier (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Camoins — PotAX de Valier, décembre 1432 (reg. aux 
arch. deTEvôché). — Lo Posde Baltes, 15 janvier 1450 
(ibid.). — Puy de Valier, 1551 (ibid.). 

PouziER (De), b., com. de Marseille, qr. de la Treille. 

Pradeau (Le), ruisseau qui prend naissance près le Mou- 
lin du Diable et se jette dans la mer près de Mourrepiane, 
qr.de Séon, com. de Marseille. — Pra beau,Y. 1690 (plan 
de Chevallier) . — Le quartier s'appelle les Pradeaux, 

Pradeau (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Olives, 31 juillet 1551 (reg. aux arch. de la Major). 

Pradeaux (Les), qr. ri , com. de Gréasque. 

Pradel (lieu dit), com. de Marseille, qr. desEscourtines, 
1" décembre 1474 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

Pradeou (Le), pré, sur Caravelle, qr. des Crottes, com. 
de Marseille, 1790 (cad.). 



— 296 — 

Pradeou (Le), cal. de Tlle de Galaseraigne, com. de Mar- 
seille. 

Pradines (lieu dit), com. de Cassis, gr. de BuSernal. — 
L(i$ Pradinas ou la Mayotij 10 mars 1502 (reg. aux arch. 
de TEvôché). — Pardinar, 1507 {ibid.). — Pradineau, 13 
octobre 1556 (ibid.). — La Maison ou PradineSy 7 août 
1597 (ibid.). 

Prat de Bouentaillon (lieu dit), com. d'Aubagne. 

Prat de Perier (lieu dit), com. de la Penne, 13 janvier 
1440 (reg. aux arch. de FEvôché). 

Prat Long (lieu dit), com. de Marseille, entre le Gannet 
et Belle-de^Mai. — Pratus Longus, 31 octobre v. 965-977 
(cart. de Saint- Victor), n« 23). — Prat loncy 19 mars 
1277 (ch. aux arch. municipales). — Prat long y 6 mars 
1542 (ch. aux arch. de ITBÎvôché). 

Prats (Les) (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. des Palims. 

— Prats dels Muts, 18 octobre 1476 (reg. aux arch. de 
TEvêché). — Pras dels Mus, 5 octobre 1501 (ibid.). — 
Pratdas Mus, 1608 (ibid.). 

Prats (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ghâ- 
teau-Grombert. — La terra del Prat, 5 août 1530 (reg. 
aux arch. de TEvôché). — Les Prats, 2 mars 1670 (ibid.). 

— La Croix, 1" mars 1765 (ibid.). — Roucasset (ibid.). 

Prats (Les) (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de la Vieille. 

— ilte Prats, 28 janvier 1276 (ch. aux arch. de la Major). 

— i4& Prate, 4 août 1299 (ibid.). — Prata, 4 avril 1308 
(ibid.). — Las Pras, 13 novembre 1606 (ibid.). 

Prats (Les) (lieu dit), com. de Roquefort, qr. du Mû- 
rier, 31 décembre 1439 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Précatory, vallon, com. d'Allauch, qr. des BeUons. — 
Precatori, 1636 (cad. d'Allauch). 

Pré de Gugurno (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 



— 297 — 

Saint-Marcel, à la Millière, 29 août 1579 (reg. aux arch. 
de rEvÔGhé). 

Pré DU Seigneur (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Gamoins, à Gadelone, 25 janvier 1595 (reg. aux arch. de 
TEvôché). — Pré de Sergière, 7 février 1615 (ibid.). 

Pré-Neuf (Le), qr. ri., et ruisseau, com. de Gréasque. 

Pré-Neuf (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de Pichauris. 

Pré-Neuf (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, près Foresta, 17 août 1693 (reg. d^atterminage). 

Pré-Redon (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, à la Millière. — Pratum Rotundum^ 30 décembre 
1392 (acte aux arch. de TÉvéché) — Lo Prat Redon, 12 
janvier 1440 (ibid.). 

Prêt (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 1790(cad.). 

Prud'Hommes (Les), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Tronc. 

PuECH (Le) (lieu dit), com. de Marseille,qr. de la Moutte. 

— Podium^ 30 décembre 1392 (acte aux arch. de l'Evôché). 

— ZowPwecft, 26 janvier 1440 (ibid.). — Le Poux^ 29 
août 1579 (ibid.). 

PuECH Bautard (lieu dit), com. de Marseille, qr. du 
Gannet. — Podium Bautart, 27 mars 1294 (|acte no- 
tarié). — Podium Lautardum, 17 juillet 1299 (ch. aux 
arch. municipales). — Pueg Bautart, juillet 1309 (acte 
notarié). — Pug Bautard, 6 novembre 1311 (ch. aux arch. 
municipales) r — Podium Bertrandi, 1365 (reg. n* 26, aux 
arch. de TEvêché). — Podium Bautardi, 5 mars 1338 
(ch. aux arch. delà Major). — Puech Baltar, 14 mai 1376 
(ch. aux arch. municipales(. — PodmmBowtordt, 18 sep- 
tembrel401 (reg. auxarch. de l'Evôché). — Podium Boysar- 



— 298 ^ 

it, 7 février 1430 (ibid). — Pié Botart, 1529 (ibid.). — Puy 
Botard, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

PuGAUD (Le), p.,com. de Marseille, qr. de Moatredon, 
1790 (cad.). 

PuGEADE (La), qr. ri., com. de Cuges. — La Puiada, 13 
octobre 1486 (reg. aux arch. de TEvôché). 

PuGET (Mont), montagne de la chaîne de la Gardiole, 
dont les dentelures offrent l'apparence d'un profil de visage 
humain. 

PuiDOULiER, qr , ri., com. de Ceyreste, au Deffens. 

Pom (Le), p., com. de Marseille, qr. de la Treille, 1790 
(cad.). 

Puits (Le), p., com. de Marseille, qr. des Caillols, 1790 
(cad.). 

Puits (Le) (lieu dit), com. de Gémenos. — Lo Pos, 30 
décembre 1322 (acte notarié). 

Puits (Le), com. d'Allauch, qr. du Pied-Dautrui — Lo 
Pou5, puits où les gens du village se pourvoient d'eau, 
1'^ mars 1350 (reg. aux arch. de la Major. — Le PuiSj 
1636 (cad. d'AUauch). — Le Puys, 1659 (ibid.). —Le 
Grand Puits, 1793 (reg. des biens d^émigrés). 

Puits (Le), qr. ri., com. de Cuges. 

PuiTS-AsiER (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Olives, 1790 (cad.). 

Puits de Besson (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des 
Montblancs. — Pous de Besson, 1636 (cad. d'Allauch). 

Puits de Cambaret (lieu dit), com. d'AUauch, 1636 (cad). 

Purrs DE Carpiagne, b., com. de Marseille, près Carpia- 
gne. — Lo Pos de Capeanha, 20 décembre 1439 (acte aux 
arch. deTEvôché). — Puteus de Carpenha, 6 mai 1484 



— 299 — 

(reg. anx arch. de l'Evéché). — Pous de Carpuagne, 14 
novembre 1556 (ibid.). — Lo Puits, 6 avril 1582 (ibid.). 

Pdits db Gaudibr, qr. ri., com. de Gréasque. 

Porrs DE Gayedan, puits, com. d'Allauch, qr. de la Bou- 
quière. — Putens Daon, 19 avril 1296 (ch. aux arch. mu- 
nicipales). — Pes Davon, 4 août 1299 (ibid.). Pos Daon, 
11 novembre 1322 (ch. aux arch. de la Major). — Pont de 
Gueiran, 1638 (cad. d'Allauch). 

Puits de Laromese (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de 
Ners. — Puteus de Laromese, 28 mars 1281 (ch. aux arch. 
deTEvôché). 

Purrs de Paul (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Tronc. 

Puits des Gaux (Ueu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert. — Pos dels Ahegals , 20 octobre 1438 
(acte aux arch. de la Major). — Pos de Aigals, 5 adût 1530 
(ibid.). — Poux Daigalx, 16 septembre 1595 (ibid). — 
Puis des Gaus, 2 mars 1679 (ibid.). — Puits des Gaubs, 
24 avril 1700 (reg. de TEcrit.). — Puits des Gaux, 9 no- 
vembre 1764 (ibid.). — Puits de Gaud, 1790 (cad.).— 
Gault, en ancien langage français, signifie bois, forôt. — 
Puits des Gaux, hauteur de la forôt (Littré. Hist, de la 
langue française, I, 187, note). 

Puits du Mûrier (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de la 
Plaine-de-rAigle, 1812 (plan. msc. des terres gastes). 

Purrs GuEYRAUD (heu dit), com. de Roquevaire. — Puech 
Gueyraud ou Colle de Lieutaud, 5 février 1550 (reg. aux 
arch. de Saint- Victor). 

PujOL (Le), h., com. d'Auriol. — Villa Podiolum, VIII* 
siècle (descript. mancip. Sancti Salvatoris, Belsunce, 
I, 302). — Poiolum Gaucerani, janvier 1033 (cart.de Saint- 
Victor, n' 101). — Al Puiol, i6 septembre 1287 (acte nota- 



— 300 — 

lié). —Podium de Guizono, 30 décembre 1322 (acte no- 
tarié. — Podium Guissonumj 22 janvier 1419 {acte aux 
arch. de Saint-Victor). 

PujoL DE Jarret (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Pierre. — Passum Puioli, juillet 1290 (acte notarié). 
— Pas dePuiol, 16 janvier 1309 (ch. aux arch. munici- 
pales). — Jarretum de Puiol, 11 décembre 1320 (acte no- 
tarié). — Jarretum de Pugol, 18 juillet 1359 (ibid.). — 
Jarret del Puiolj 9 juin 1386 (ch. aux arch. municipales). 

PuTARON (lieu dit), com. de Roquevaire, 5 février 1550 
(acte aux arch. de Saint- Victor). 

* PuTENs FiNAUDi (licu dit), com. de Marseille, qr. de 
Séon, 31 janvier 1301 (acte notarié). 

* PoTBus HuGONis DE Arata (licu dit), com. d'AUauch, 
4 janvier 1302 (ch. aux arch. municipales). 

Poyiïaou (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des Bêlions. — 
PuinoUy 1659 (cad. d'AUauch). — Puysneufy 1691 (ibid.). 
— Puineuf ou la Renarde^ 1727 (reg. aux arch. de la Ma- 
jor). — PeynaoUy 1812 (plan msc. des terres gastes). 

PuYRiCARD, qr. ri., com. de Guges. 



Q 



Quarantaine (La), pointe de Tlle de Pomègues. 

QuAN DE LA Route (lieu dit), com. de Marseille, dans les 
collines de Luminy, 1672 (reg. aux arch. de la Major). 

QuARRÉs (Les), vallon dans les collines de Garpiagne, 
com. de Marseille. — Plan des Trois Querrons, 18 juillet 
1551 (reg. aux arch. de la Major). — Le Quairon^ Cairon, 



— 301 — 

Queyron, 24 décembre 1666 (ibid.). — AiDsidità cause 
des trois termes où venaient aboutir les territoires de 
Marseille, d'Aubagne et de la Penne. 

Quartz (lieu dit], com. de Marseille, gr. de Saint-Marcel, 
au confluent du ruisseau de Pavet et de rHuveaune. — 
Quartz, 2 décembre 1065-1073 (cart. de Saint-Victor, 
n'* 94).— Quart, 14 décembre, v. 1070 (ibid., n«» 94). 

Quatre-Cantons (Les), vallon, com. de Marseille, dans 
les collines de la Gardiole, 9 février 1650 (reg. aux arch. 
de rEvôché). 

Quatre Chemins de Saint-Jean (Les), qr. ri., com. d'Au- 
bagne. 

Querier (Le), p., com. de Marseille, qr. de la Treille, 
1790 (cad.). 

Quier-Mal (lieu dit), com. d'Auriol, 18 septembre 1287 
(acte notarié). — Rial menia, 30 décembre 1322 (acte 
notarié) . 

QuodePont, h., com. d'Allauch, qr. des Aubagûens. 
— Les Pons, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 



R 



Rabassière (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Olives. — La Rabassade, 16 septembre 1595 (reg. aux 
arch. de la Major). — La Rabassière, 2 mars 1679 (ib^d.J. 

Rabatu (Le), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Bar- 
nabé, 1790 (cad.). 

Rabettbs (Les), qr. ri. , com. de Geyreste à la GoUe-Noire. 



-- 302 — 

Rable (Le), b., com. d'Aubagne. 

Radon (Le) (lieu dit), com de Marseille, qr. de Saint-Gyr. 

Ragié (Le) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Martellène, 
1659 (cad. d'AUauch). — Le Rejet, 1694 (cad. d'AUauch). 

Ragussone (La) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des Pla- 
trières. — La Regassone, 1636 (cad. d'Allauch). — La 
Regussone, 16 septembre 1663 (acte notarié à AUauch). — 
Ragoussone, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

Raimbert (Lb), p., com. de Marseille, qr. de Moutredon, 
1790 (cad.). 

Ralhos (lieu dit), com. de Roquevaire, 8 novembre 
1452 (reg, aux arch. de Saint- Victor). 

Ramberts (Les), h., com. d'Allauch, qr. de la Tirane. 

Ramparon (lieu dit), com. d'AUauch, qr. de la Fève. — 
Puits de Ramparon j 1812 (plan msc. des terres gastes). 

Rampauds (Les) h., com. de Marseille, qr. de la Valen- 
tine. — Nom donné à ce hameau par la famille Rampa- 
lin, dont le plus ancien, Guillaume Rampalin, vint s'éta- 
blir au milieu du XV' siècle, dans l'ancien quartier de Val 
Juege. — Bastida Guillelmi Rampalini, 12 janvier 1440 
(reg. aux arch. de la Major). — Le 2 mars 1454, Pierre 
Rampalin, reconnaît au Chapitre de la Major,une terre au 
môme endroit (reg. aux arch. de la Major). — Les Ram- 
peaux, V. 1750 (plan de Chevalier). — Les Rampais, 4 sep- 
tembre 1704 (reg. de l'Ecrit.). 

Rampauds (Les) h., com. d'Allauch, qr. de la Bourdon- 
nière. — Pous de Rampaud, 1636 (cad. d^Allauch). -^ Les 
Rampauds, 1691 (ibid.). — Jean-Baptiste Rampai aux 
Rampais (acte aux arch. d'Allauch) . 

Rampauds (Les), h., com. de Saint-Savournin, 

Rampins (Les) (lieu dit), com. de la Penne. 



— 303 — 

Rampins (LBs),b., com. d'AlIauch, qr des Montblancs.' 

— Ricard Rampin aux Rampins , 1717 (acte aux arch. 
d'Allauch). 

RANaEAiRES (Les) (lieu dit), com. d'Allauch, 22 septem- 
bre 1608 (acte notarié à Allauch). — La Ranjarde^ 1636 
(cad. d'AUauch). 

Rasgous, qr. li., com. d* Allauch, qr. de Tourdineau. — 
Roascols, 8 septembre 1302 (ch. aux arch. municipales). 

— Rascous, 3 mai 1608 (acte notarié à Allauch). — Ras- 
couxj 1659 (cad. d'Allauch). 

Rastil, b., com. de Cassis. — Nom du propriétaire. 

Rataon (lieu dit), com. d^Auriol, 1472 (acte notarié). 

Ratataigne, h., com. de Roquefort. — Peyra TcUhada, 
31 décembre 1439 (reg. aux arch. deTEvôché). — Petor- 
Ihada, 13 octobre 1486 (ibid.). 

Rate (La), p., com. de Marseille, qr. de Montredon, 
1790 (cad.). 

Ratèle (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Ratibr (Le), plaine, com. d' Allauch, qr. de Péchauris. 
Ho^ertum, 7 octobre 1298 (ch. aux arch. municipales. — 
Plane du Ratier^ 1727 (reg. aux arch. delà Major). 

Raton (Le), p. qr. du Castes, com. d'Auriol. 

Ratonbau, une des trois lies de Marseille. — Proten 
(Pline, Hist. nat, El, 11). — Themista (Mart. Capella, géo- 
graph.f lib. VI, p. 206, éd. Didot). — Ecclesia sancH Ste- 
phani de insula, 5 juin 1182 (bulle de Luce III, aux arch. 
de la Major). — Portus Ratonelli qui est in insula S, Sté- 
phanie Xm* siècle (Statuts de Marseille, IV, 11) . — Ile de 
Saint-Stienne. Btymologie np<ir« (prima) d'où Prote-- 



— S04 — 

nesus et Potenesus. — La petite chapelle est sous le titre 
de Saint-Roch (Calend 1713). — V. Saint-Etienne. 

Ravelle (La), b., com. de Marseille, qr. delaValentine, 
1790 (C5ad.). 

Raymonds (Les) (iieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, près Valbarelle. — Le Reymondj 13 octobre 
1605 (acte auxarch. des Trinitaires). — Les Raymonds, 3 
février 1615 (reg. aux arch. de la Major) — Bastide des 
Raymonds, 18 septembre 1636 (reg. aux arch. de FBvôché). 
— La Reymone, 22 septembre 1704 (ibid.). 

Ratnauds (Les), h., com. d'Aubagne. 

Rebautb (La), b., com. de Marseille, qr. des Camoins. 

Rebufa; b., com. de Marseille, qr. de la Treille. 

Reclus (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de la Cape» 
lette. — Lo Reclus sive lo Claus de Sant Laurens, 20 avril 
1412 (ch. aux arch. de la Major). 

Regoijlens, qr. ri., com. de Marseille, entre Bonne- 
veine et Saint-Giniès. — Arcolas, Arcolœ, 23 avril 1040 
(car t. Saint- Victor, n* 52). — Palus de Archulenz, 1097 
(suppl. inédit au cart. de Saint- Victor). — ArcolenSjib 
mars 1304 (ch. aux arch. municipales). — Gros Darco^ 
lens sive de Cayrans, 21 décembre 1334 (ibid.). ^Cayro- 
num, 13 août 1347 (ibid.). — Arcolent, 7 octobre 1348 
(acte notarié). — Recoulens, 10 mars. 1653 (acte aux arch. 
de Saint- Victor). — Arquolens^^ 24 décembre 1666 (acte 
aux arch. de la Major). — Recollens^ 2 octobre 1696 (reg. 
de rScrit). 

Redon (Le), cal., Ue de Pomègues, com. de Marseille. 

Redon (Le), b., com. de Mar8eille,dans les collines de la 
&ineste. 



— 306 — 

Rbdonb (La); p., com. de Marseille, qr. de la Valentiney 
1790 (cad.). 

Redonne (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1732 (reg. aux arch. de la 'Major). 

Redonne (La), p., com. de Marseille, qr. de Montredon, 
1790 (cad.). 
Regage (Lb), h., com. dePeypin. 

Rbgage (Le), com. de Marseille, qr. des Gaillols. — 
Ragagiy 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). — 
LeRegagSj 1790 (cad.). 

Regage, vallon, com. de Cassis, entre Canaille et le banc 
deRevesteau, 16janvier 1663 (acte auxarch.de Saint-Vic- 
tor]. — Bagage de Garlaban, 16 octobre 1443 (ibid.). 

Regagbtte (La) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. dePéchau- 
ris. — Plaine du Regage, 1812 (plan msc. des terres gastes). 

Regagi, qr. ri., com. deCeyreste à la Colle-Noire. — 
Ravin de Regagi, 

Regagnât, coll., com. d'Auriol. — Reganhac, 15 octo- 
bre 1395 (acte aux arch. de Saint-Victor). — Reganhatj 
1472 (reg. de reconnaissance). 

Regagy (Le) (heu dit), com. de Marseille, qr. des Olives. 

— Le Gregage, 2 mars 1679 (reg. aux arch. de la Major). 

— Le Regagy, 13 août 1766 (ibid ). 

Regaiette (La), p., com. de Marseille, qr. des Âccates, 
1790 (cad.). 

Régal (Le), com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
flenri, 1790 (cad.). 

Regale (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Menet, 
1790 (cad.). 

Regdsr (Lou), b., com. de Marseille, qr. de la Treille, 
1790 (cad.). 

20 



— 306 - 

Rbgoli (Lb), p., com. de Marseille, gr. de la Treille, 
Saintr-Julien. — Remugali, 2 mai 1401 (acte aux arch. de 
la Major). — Le Regolij 1790 (cad.). 

Reinetb (La), b., com. de Marseille, gr. de Saint-Menet, 
1790 (cad.). 

Religieuse (La), p., com. de Marseille, gr. de la Treille, 
1790 (cad.). 

Remusads (La); b., com. de Marseille, gr. delà Cape- 
lette . 

Renarde (La), ch., com. de Marseille, gr. de Saint- 
Menet. — Le cadastre écrit Reynarde, — La Reinarde^ 27 
août 1557 (reg. aux arch. de TEvôché). — La Reynarde, 
27 octobre 1635 (ibid.). — La terre de la Reynarde, gui 
appartenait en 1557 à François Turc, fut érigée en fief 
lors de Pacguisition gui en fut faite par le marguis du 
Muy, en 1715 (reg. de 1715, fol. 474), et guelgue temps 
après en comté par lettres patentes du roi (reg. des lettres 
royaux du parlement d'Aix, fol. 153) . 

Rente (La), b., com. de Marseille, gr. de Saint-Marcel. 
— La Rende (reg. ol. no 166 de TEvéché, fol. 70). 

Rbpetiere (La), p., com. de Marseille, gr. de Notre- 
Dame-de-la-&arde, 1790 (cad.). 

Repos (Le), h., com. de Roguevaire. 

Rescassets (Les) (lieu dit), com. de Marseille, gr. de 
Ghâteau-Q-ombert. 

Resquiadou (Le), roches formant limite entre les terri- 
toires de Mai'seille et de Gignac. 

Ressac (Le) (lieu dit), com. de Roguevaire, 13 octobre 
1486 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Ressac (Le) (lieu dit), com. de Marseille, gr. de Saint- 
Giniez, vers la jonction de rHuveaune et de Jarret. — 



t 



— 307 — 

Ressacs^ Ressac ad resclausam monacharum^ XP siècle 
(cart. de Saint-Victor, n* il).-^ Ressacum de Canonica, 
20 mars 1294 (acte notarié). — Ressacum Canonice, 15 jan- 
vier 1325 (ch. aux arch. municipales). 

Ressadou (Le), vallon, com. de Cassis, entre le vallon 
du Faucon et celui des Ombres, 12 janvier 1663 (reg. 
aux arch. de Saint-Victor). 

Ressart (Le), qr. ri., com. de Roquevaire, 14 mars 1741 
(reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Restagne (La), p., com. de Marseille, qr. d'Eoures. 20 
avril 1773 (reg. aux arch. de la Major). 

Retracée (La) (lieu dit), com. d'Allauch. ---Retracha, 
4 janvier 1301 (délibération du Conseil municipal de Mar- 
seille). — Las RetrachaSf 24 mars 1369 (acte aux arch. 
municipales). 

Retraghe (La) )lieu dit), com. de Marseille, qr. des Ey- 
galades. — La Retracha, 16 janvier 1330 (acte aux arch. 
de la Major). — La Reirache^ 24 décembre 1666 (ibid.). 

Revaux (Les), qr. ri., com de Gréasque. 

Revest (Le), com. de Marseille; ancienne dénomina- 
tion de tout le côté de la colline de Notre-Dame-de-la- 
Garde, qui avait sa pente vers Touest jusqu'à la mer. — 
JRôve^^Mm, 4juillet 1079 (cart. de Saint- Victor, n* 843). — 
Villa quœ dicitur Revestum, 1150 (ibid., n® 849). — Revest^ 
1097 (suppl. inédit au cart. de Saint- Victor). — Villa de 
RevestOy 1" avril 1228 (cart. de Saint-Victor, n^ 900). — 
Villa del Revest, 28 mars 1228 (ibid., n* 899).— Tenemen- 
tum de RevestOj 30 janvier 1230 (ibid. , n® 917).— Zo Rêves- 
tel, 20 octobre 1337 (acte notaxié).— Rêves, 8 octobre 1544 
(acte aux arch. de l'Evôché). — Casteau Revest, 1614 (acte 
d'attermin.).— Quartier du Revest de la Garde, au vallon 
du Roy ou des Auffes, 1*' juin 1667 (acte cité dans le mé- 



— 308 — 

moire au carton Nicolaï, n» 30). — Vallon de Boudier, 
1751 (reg. aux ach. de Saint-Victor).— Castel Revest, 1757 
(reg. aux arch. de Saint-Victor). — Château Revest^ 1758 
(ibid.). 

Revest de la Sure (lieu dit), com. d'Allauch, gr. des 
Montblancs. 

Revest du Jas, p., com. de Marseille, qr. de Saint-Mar- 
cel, près la Salle, 1790 (cad.). 

Revest-du-Jas., qr. ri. com. dePeypin. 

Revestel (Le), qr. ri., com. de Cassis, qr. de Canaille. 
— Le Revestu, 21 juillet 1597 (reg. aux arch. de TEvôché). 
-~ Le Revesteau^ 16 janvier 1663 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor) . 

Revoou (Le), qr. ri., com. d'Aubagne. 
Reynardière (La), qr. ri., com. deGréasque. 

Reynard (Les) (lieu dit), com. de Marseil(e, qr. de Ghâ- 
teau-Gombert. — La Renarde, 3 novembre 1764 (reg. aux 
arch. de la Major. — Le Renard, 1790 (ibid.). 

Reynier, b., com. de Roquevaire ; nom du propriétaire. 
Rhodes (Les), qr. ri., com. de Cuges. 

RiAUx (Les), h., com. de Marseille, qr. de Séon. —Riaut, 
28 avril 1295 (ch. aux arch. municipales. — Bea/, 14 fé- 
vrier 1346 (acte notarié). 

Reys (Les), h., com. d'Aubagne, 4 juillet 1542 (reg. aux 
arch. de TEvÔché). 

RiBAS (Le), p., com. de Marseille, qr. des Martégaux, 
1790 (cad.). 

RiBAs (Le), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Jérôme, 
1790 (cad.). 



— 309 — 

RiBAS (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 1732 (reg. auzarch. de la Major). 

RiBAS (Le), p. , com. de Marseille, qr. d'Eoures, 14 juillet 
(reg. aux arch. de la Major). 

RiBAS (Le), p., com. de Marseille, qr. de la Valentine, 
1790 (cad.). 

RiBAS (Ls), p., com. de Marseille, qr. de la Treille, 1790 
(cad.). 

RiBAS (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 16 septembre 1585 (acte aux arch. de la Major). 

RiBAS (Le), p., com. de Marseille, qr. des Accates, 1790 

(cad.). 

RiBAS (Le), colline, com. de Marseille, qr.de Saint- 
Marcel, 1790 (cad.). 

RiBAS (Le) ou Hubac-de-la-Valentine, qr. ri. com. de 
Saint-Savournin . 

Ribas-Blang (Le) , p. , com. de Marseille, qr. de la Treille, 
1790 (cad.). 

RiBASsiÈRB (La), h., com. d'AUauch, qr. des Aubagnens. 
—La Rebassière, 20 octobre 1608 (acte notarié à Allauch). 
— La Rabassière, 1636 (cad. d'AUauch). 

RiBAUTAS (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe. — Riba auta, 13 décembre 1285 (ch. aux arch. 
municipales). — Ribauta, 29 avril 1305 (Lbid.). — Ribavau- 
tas, 2 décembre 1347 (ibid.). —-Ribaudas, 23 novembre 
1359 (acte notarié). 

RiBBAS (Le) (lieu dit), com. de Saint-Savournin, 20 
avril 1745 (reg. aux arch. de Saint- Vie ter). 

RiBBK DU Puits, p., com. de Marseille, qr. des Caillols, 
près la Salle, 20 décembre 1769 (reg. aux arch. de PE- 
vôché) . 



— 310 — 

RiBOLE (La), cal., île de Ratoneau, com. de Marseille. 

Ricard, b., com. de Marseille, qr. de Ghâteau-Oombert. 

RiGHELONE, b., com. de Roguevaire, nom du proprié- 
tmre^i 

. RicHiÈRE (Là), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1790 (cad.). 

RiGONE (La); h., com. d'Allauch, qr. de la Pounche. 

Riou, île, com. de Marseille ; il y avait autrefois une 
vigie dont la tour est aujourd'hui en ruines. — Insula 
de RieUj 1311 (délibération du Conseil municipal). — In- 
sula Riviy 23 juin 1326 (ibid.). — Montanen de Riou, 5 
juillet 1326 (ibid.). — Farossium ad insulam de RioUj 30 
juin 1302 (reg. Rubey de la Cour des Comptes, fol. 74). 
— Ile du rivage. 

RioussET (lieu dit), qui prend son nom d'un ruisseau 
qui découle des hauteurs de Saint-Mitre, dans le territoire 
de Notre-Dame-de-Consolation et se jette dans Jarret 
au dessus de la Rose, com. de Marseille. — Rivt^ Siccus, 
1038 (cart. de Saint-Victor, n« 45). — Riusech, 20 avril 
1288 (ch. aux arch. municipales). — Rivus Sech, 14 août 
1294 {MA.).^Realis Siccus, 30 janvier 1298 (ibid.). — 
Vallatum de Russet, 6 mai 1528 (acte aux arch. de la Ma- 
jor). — Rioussetj 16 septembre 1595 (ibid.). — Rieusset 
ou Vallat d^AigueSy 2 mars 1679 (ibid.). — Rieuce, 7 
septembre 1702 (reg. de l'Ecrit.). 

Rioux (Le), qr. ri., com. de Roquevaîre. Il y a un 
ruisseau formé par une source intarissable. — Colla de 
RyeuSj 28 août 1318 (acte aux arch. de Saint- Victor). — 
Rieus, 8 octobre 4318 (ibid.). — RietAX, Pont de Rieux, 5 
février 1549 (ibid.).— Ricou, 21 mars 1615 (acte aux arch. 
des Trinitaires). 

RiQUET, qr. ri., com. d'Aubagne, qr. des Paluns. --Al 



— 311 — 

Riqiiet^ 18 octobre 1476 (reg. aux arch. de TEvôché). — 
Ricquet, 4 août 1501 (ibid.). 

Ris, com. de Cassis, montagne, ramification de la 
Gineste dont les extrémités s'étendent vers Garpiague. 

Rival, b., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint-André. 

Rival (Goussonsde), p., com. d'Allauch, 1812 (plan msc. 
de terres gastes), nom du propriétaire. 

*RoGA GoLLE Basse, com. d'Auriol, sur la limite du ter- 
ritoire, vers Saint-Zacharie, 6 décembre 1285 (ch. aux 
arch. de Saint- Victor). 

* RocA DE Anstucli, com. d'Auriol, lieu indiqué comme 
formant limite vers le territoire de Saint-Zacharie, 6 dé- 
cembre 1285 (ch. aux arch. de Saint- Victor). 

* RocA DE Marin, lieu indiqué comme formant limite 
entre les territoires de Marseille et de Ghâteau-Gombert, 
20 avril 1288 (ch. aux arch. municip.). 

* RocA Pertuzada, com. d'Auriol, faisant limite vers le 
territoire de Saint-Zacharie, 6 décembre 1285 (ch. aux 
arch. de Saint-Victor). 

RoGAS (Le) (lieu dit), com. de Cassis, en dessous du 
Ghâteau, au bord de la mer, 28 octobre 1486 (reg. aux 
arch. de TEvèché). 

Rocasset (Le), p., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombertà Vachon. — Rocasset, 16 mars 1595 (reg. aux 
arch. de la Major). — Le Roucasset, 28 août 1762 (ibid.). 

Rocassille ou Rosiers (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Saint-Julien, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Roc-Blanc (lieu dit), com. d'Allauch, qr, de Ratabaou, 
1691 (Cad d'AUauch). 

Roche (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, à Gradalone. — La Roqua, 26 novembre 1328 (ch. 



— 812 — 

aux arch. de la Major). — lo Rocas, 30 novembre 1358 
(acte notarié). — La Roca^ 28 novembre 1399 (ch. aux 
arch. municip.). — La Roque, 7 mars 1501 (reg. aux 
arcb. de l'Evôché). 

EocHE DE Garin (lieu dit), com. de Marseille, gr. de 
Sainir-Marcel, près le château de Forbin. — Roca dan 
Garinj 19 novembre 1356 (ch. aux arch. de Saint-Victor). 

— Lo Vallon, 30 décembre 1392 (acte aux arch. de TEvô- 
ché).— JRogwa dan Gassin, 12 janvier 1440 (acte aux arch. 
de TEvôché). — Vallon de dona Ay carda, 4 octobre 1486 
(ibid.). — Roche dan Garin, 1504 (reg. aux arch. delà 
Major). — Roqua de Garin, 31 [mars 1513 (reg. aux arch. 
de TEvôché). 

Roche de Let (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Jérôme, formant limite des territoires de Marseille et Ghâ- 
teau-Gombert. — Roca Leti, 1038 (cart. de Saint-Victor, 
n® 45). — jRocca del Let, 20 avril 1288 (ch. aux arch. mu- 
nicipales). — Roche de Let, 14 août 1294 (ibid.). — Rocha 
del Le, 23 novembre 1297 (ch. aux arch. de Saint-Victor). 

— Roca de Rlet, 6 mai 1528 (acte aux arch. de la Major). 

Rocher-Bleu, gr. ri., com. de Belcodène. 

Rogher-Troué (lieu dit), com. de Marseille, gr. deSéon- 
Saint-Henri. 

Rogher-Troué (lieu dit), com. de Marseille, dans les 
collines de Saint-Marcel. — Roc Traucat, 13 septembre 
1596 (reg. aux arch. de la Major). 

RoGMAS (lieu dit), com. de Marseille, près du cap Pinède, 
10 février 1340 (acte notarié). 

Rode (lieu dit), com. d'Allauch, qr. du Lendouvier. — 
Rode, 1659 (cad. d'Allauch). — Plane de Rodes, 1691 
(ibid.). 

Rodier (Le) (lieu dit), com. de Marseille, gr. de Saint- 



— 313 — 

Pierre. — RoderiuSj !•* septembre 1389 (ch. aux arch. de 
la Major). — Le Rhodier^ 24 décembre 1666 (reg. aux mô- 
mes archives). 

RoDiER (Lb) (lieu dit), com. de Marseille, gr. de Saint- 
Jérôme. — Le Rodievy 28 avril 1401 (acte aux arch. de la 
Major). — Pous de Rodels, 1579 (reg. aux arch. des Prê- 
cheurs). 

RoDONEAU, coll., com. d'Aubagne, vers Roquefort. — 
Rodonelf 8 septembre 1453 (reg. aux arch. de FEvôché). — 
Lo Rodonec, 13 mai 1476 (ibid.). — Rodonel, autrefois 
VEscaillon^ 11 septembre 1483 (ibid.). — LEscalhon^ 
6 août 1501 (ibid.). 

RoDONEAu (lieu dit), com. d'AlIauch, qr. des Bêlions. — 
Rodonneau, 1636 (cad. d'Allauch). — RedonneaUj 1659 
(ibid.). — Rondeau, 18 septembre 1682 (acte aux arch. 
d'Allauch). — Roudonneau, 1727 (reg. aux arch. de la 
Major). 

RoaniRE (Le) (lieu dit), com. de Guges, pointe de ro- 
chers sur le chemin conduisant au bourg de Fiques. — 
Roginieraj Roquieraj 4 janvier 1440 (reg aux arch. de 
l'Evôché). — Roguieraj 21 septembre 1521 (ibid.). 

Rolland (Le), qr. ri., com. de Roquevaire. — Roland, 

13 février 1350 (reg. aux arch. de Saint-Victor). — Roi- 
landus, 23 octobre 1363 (ch. aux arch. municipales). — 
Rolant, 8 février 1493 (acte aux arch. de Sainl-Victor). — 
Lo Gros Rolandinum, 2 novembre 1532 (ibid.). — Rolland, 

14 mars 1741 (ibid.). 

RoMAGNAG , qr. ri. , com. de Marseille , entre Saint- 
Giniès et Bonneveine. — Romagnana, mars 965 (cart. 
de Saint- Victor, n® 29). — Roma lana, 1096 (suppl. 
inédit au cart. de Saint- Victor) . — Lo Gas de Romagnan, 
25 juillet 1264 (acte notarié). — Lo Gas de Romanan, 



- 314 — 

7 juillet 1330 (ch. auxarch. municipales). — Gas deBo- 
manhan, 28 juin 1316 (ibid.). — Lo Gas deRomanac, 
7 mai 1338 (ibid.). — Cas de Romannahc, 7 octobre 1348 
(acte notarié). — Gast de Romagnac^ 24 décembre 1666 
(reg. aux arch. de la Major). — Romanchon, 27 août 1350 
(ch. aux arch. municipales). 

RoMAaouA (lieu dit), com. de Cassis, qr. de Montaouri. 
— Romegoua, 16 octobre 1443 (reg. aux 'arch. de Saint- 
Victor). — Romeyera, 13 mars 1501 (reg. aux arch. de 
TEvéché). — - Remegoua, 5 novembre 1556 (ibid.). — 
Romagoa, 3 avril 1663 (ibid.). 

Romane (La), p., com. de Marseille, qr. de Notre-Dame- 
de-la-Garde, 1767 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Romane (La), p., com. de Marseille, qr. de Montredon, 
1790 (Cad.). 

RoMANiLLADE (La) (lieu dit), com de Marseille, qr. de 
Château-Gombert. — La Romanilhade, 5 août 1530 (reg. 
auxarch. de TEvéché). — Lo Roumanille^ 16 septembre 
1595 (reg. aux arch. de la Major). 

Romans (Les), h., com. de Marseille. — La métairie des 
Romans fut mise en rapport vers la fin du XVI* siècle par 
FraDçois Roman qui s'établit au lieu appelé alors Jas de 
Cogordon. Après sa mort, ses héritiers ou représentants 
passèrent reconnaissance à la cour de Saint-Marcel, le 
9 octobre 1596. — Jas de Cogordon, 2 juillet 1465 (reg. 
aux arch. de TEvôché). — Terre de Dominique et Clément 
Romans au Jas de Cougourdon (reg. n® 61 de l'Evéché). — 
Les Bomans ou la Petite Clué, 29 août 1579 (reg. auxarch. 
deTEvôché). 

RoMiGuiÈRB (lieu dit), com. de Roquevaire, vers Saint- 
Zacharie. — Romegoa, 18 janvier 1481 (reg. aux arch. de 



— 315 - 

Saint-Victor). — Romeguiere ou Escalhet^ 5 février 1549 
(ibid.). — Roumiguiere, 14 mars 1741 (ibid,). 

RoHPiDBs ou LES Fâisses, com. de Cassis. — Petite chaîne 
de montagnes qui prend naissance au bord de la mer et 
se dirige vers Roquefort. Il forme Tun des six quartiers 
du territoire, suivant la division faite en 1791 . — Reme- 
yera, 13 mars 1501 (acte aux arch. de l'Evôché). 

Ronfle (La), f., com. d'Allauch, qr. de laTirane. 

Roque (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert. — La Roqua^ 26 novembre 1328 (ch. aux arch. 
de la Major). — La Roque ^ 1790 (cad.). 

Roque (La) (lieu dit), com. d'Allauch, 1636 (cad. 
d'Allauch). 

Roque (Digue de la), qr. rL, com. deCuges. 

Roque-d' Amour, qr. ri., com. de Cuges. 

Roquefourcade (lieu dit), com. d'Allauch, confrontant 
les terres de Saint-Savournin, 12 août 1561 (acte aux 
arch. des Trinitaires). 

Roquefort, canton de La Giotat. — Les montagnes qui 
forment la vallée de Roquefort partent du plateau des 
plaines de Cuges et.se divisent en deux branches au haut 
de la vallée ; elles sont sillonnées de vallons où coulent quel- 
ques ruisseaux. Il n'y a point d'agglomération dans la com- 
mune de Roquefort ; la population habite les hameaux et 
bastides disséminés sur le terroir. L'ancien château de 
Roquefort ou Roquefort le vieux était bâti sur une espla- 
nade, au sommet d'un rocher taillé à pic, vis-à-vis l'église 
neuve actuelle. Il existe encore des ruines d'un château 
fortifié, d'une église et de quelques maisons. Dans le 
seizième siècle, la population se transporta un peu plus bas ; 
cette seconde paroisse, qui avait 18 habitants, fut encore 
abandonnée par la population, et les maisons en furent 



— 316 — 

démolies vers 1744. — Boca fortiSy 14 juillet 1079 (cart. 
Saint-Victor, n' 843).— Castrum Roche fortis, 14 juillet 1213 
(ibid., !!• 930). — Castrum de Rocafort, avril 1229 (ibid., 
ii*925). — Castrum de Rupe /brrt, 24 janvier 1246 (ch.aux 
arch. municip.). — Le château de Roquefort appartenait 
primitivement au comté de Marseille, et entra plus tard 
dans la viguerie d'Aix. Le territoire fait partie de Farron- 
dissement de Marseille depuis l'organisation départemen- 
tale. 

La part indivise de Gilbert de Baux fut cédée en 1243 à 
Raimond Bérenger, comte de Provence, et celle de Barrai 
de Baux fut engagée à la communauté de Marseille en 
1246, pour une somme de 1100 livres. La haute suzeraineté 
dépendait du Chapitre de la Major, auquel lesfeudataires 
*prôtaient serment de fidélité. En 1470, la terre de Roque- 
fort fut enclavée dans la baronie d'Aubagne, qui appartenait 
à l'évoque de Marseille, et elle fut vendue, le 17 octobre 
1526, à Pierre de Bausset, qui devint seigneur de Roquefort 
et dans la famille duquel ce fief s'est conservé jusqu'à la 
Révolution. — Roquefort faisait partie de Tévôché de 
Marseille. L'ancienne et primitive église de Saint-Jean 
est désignée, dans un acte du 4 juillet 1079 (cart. Saint- 
Victor, n* 843), comme étant in episcapatu Massiliensi. La 
nouvelle église, appelée N.-D.-de-Beauvoir, sous le titre, 
de l'Assomption , était la prébende d'un chanoine de la 
cathédrale. Sa possession en fut confirmée à l'évoque de 
Marseille, parla bulle d'Anastase IV, du 30 décembre 1153 . 
L'évoque la céda au Chapitre de la Major par la transaction 
du 25 mai 1163. 

Les armoiries de Roquefort sont : d^azur à une tour d'or, 
bâtie sur un rocher d'argent. 

'. Roquefort (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Giniez, près Antignane. — Tenementum Roquafortij 14 
août 1350 (ch. aux arch. munie.).— Condamina Rocaforti, 



— 317 — 

28 marsl359 (ibid.). — Condaminede Rocafort, 2aoûtl407 
(acte aux arch. de Saint-Victor). C'était une possession des 
chevaliers de Saint- Jean de Jérusalem. 

Roquefort (lieu dit), com. d'Aubagne, près la Demande. 
1793 (reg. des biens d'émigrésj. 

RoQUEFRÂNQUE (Ueu dit), com. de Marseille, au midi des 
Durbecs, qr. des Martégaux. — Rocha francha, 8 octobre 
1287 (ch. aux arch. municip.). — Roca franca, 1" avril 
1374 (acte notarié). — Roche franche^ 1692 (acte d'attermi- 
nage). — RoquefranquCy 31 octobre 1696 (reg. de FEcri- 
toire). — La communauté de Marseille entretenait, au 
seizième siècle, une vigie sur cette hauteur. 

RoQUBPLANE, col., com. d'Aubaguo, qr. de la Girade. — 
JUonsr de Rocaplana, 18 octobre 1476 (acte aux arch. de 
l'Evêché). 

RoQUERBE (lieu dit), com. de Marseille, qr.de Mazargues, 
près Pierrescas. — Montanea Roqueribie, 3 août 1304 
(acte notarié). 

Roquette (La), h., com. d'Auriol. — Roaconicum, 
décembre 1001 (cart. de Saint- Victor, n* 69). — Rocoals, 
16 septembre 1287 (acte notarié). — Forts de Roqueta, 
6 décembre 1285 (ch. aux arch. de Saint-Victor). 

Roquette (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
'Plombières. -- La Roqueta, 13 décembre 1285 (acte no- 
tarié). — La Roquettaj 6 avril 1368 (ibid.). 

Roquette (La) (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de Loute. 
— LaRouquettey 8 septembre 1453 (reg. aux arch. de TEvô- 
ché). — LaRocquette, 1608 (ibid.). 

RoQUBVAiBE, chef-lieu de canton, arrondissement de 
Marseille, comprend six communes : Auriol, Belcodène , 
Gréasque^ Peypin, Roquevaire et Saint-Savournin. — Son 
territoire s'étend entre la montagne de Bass&n au levant. 



— 318 — 

Garlaban au couchant, Pierresca au nord et le pont de 
TEtoile au midi. Après Tirruption des Barbares, il se forma 
sur ce territoire deux villages appelés Laza et Solobio, 
Ils furent abandonnés au commencement du XIII® siècle, 
et le nouveau bourg fut bâti à l'endroit dit le Sarret où 
est le vieux quartier de Roquevaire. En 1583, les habitants 
ayant embrassé le parti de Charles de Duras contre Louis 
d'Anjou, le château fut assiégé et pris par les Marseillais ; 
dix aus après, il fut pris par le duc d'Epernon, et démoli 
en 1596 par ordre du duc de Guise. Depuis lors, la popu- 
lation a fixé sa résidence sur les rives de FEuveaune, qui 
partage le village en deux parties. Il n'est resté sur la 
hauteur que quelques chétives maisons. — Rupes Varia 
(inscript, romaine, dans Bouche, t. 1, p. 325). — Cdstrum 
Roche Varie, 14 janvier 1212 (cart. de Saint-Victor,n* 930), 

— Castrum de Roca Fatra, 15 avril 1247 (ibid.). — C(W- 
trum de Rocavayria, 26 mars 1354 (acte notarié). — jRo- 
quevaria, 12 décembre 1363 (ch. aux arch. de Saint- 
Victor, n* Il 27). — Roqau vayra, 1378 (reg. Sclaponis de la 
Cour des Comptes). — Rupis Varia^ 10 avril 1363 (ch. 
aux arch. de FEvôché). — Roqua varia, 28 mars 1281 (ch. 
aux arch. de la Major). — Rocovaire, 10 mars 1550 (ibid). 

— Le territoire de Roquevaire dépendait de la viguerie 
d'Aix ; la seigneurie appartenait anciennement moitié au 
comte de Provence et moitié à la famille Audibert de 
Roquevaire [Audebertus de Rocavaira et Hugo de Auriolo 
fratres, 15 avril 1247) qui possédait le moulin duUeu 
[Molendinum Audeberti de Roquevaria, 28 août 1318, (arch. 
de Saint-Victor). Cette dernière partie obvint à Bertrand 
de Marseille, qui la possédait en 1363, et ensuite à Bernard 
de Flamenchi, professeur endroit civil, en 1365. Celui-ci 
en fit vente à Bernard de Saint-Etienne, sacristain de 
Rhodez, pour le compte du pape Urbain V qui en fit dona- 
tion à Tabbaye de Saint-Victor de Marseille : la reine 



— 319 — 

Jeanne abandonna également sa part de seigneurie à 
cette abbaye, qui réunit dans sa main la juridiction tem- 
porelle de Roquevaire. Les revenus de ce flef étaient 
spécialement affectés à en tjetenir un certain nombre de 
moines au collège de droit de Montpellier. En 1563, ce 
fief fut vendu à Sébastien de Cabre et cette vente ayant été 
révoquée, il en fut fait une seconde, le 19 août 1581, à 
Louis de Cabre, fils du précédent. Cette vente fut encore 
cassée par arrêt du Conseil du 19 octobre 1582 et le monas- 
tère fut réintégré en possession. — Roquevaire dépend 
du diocèse de Marseille ; son église, sous le titre de Saint- 
Vincent, était une prébende du sacristain de la Major ; sa 
construction date de 1739. 

Les armoiries de Roquevaire sont : d^or, à une monta- 
gne de gueules, surmontée d^une étoile du même. 

Rose (La), village, com. de Marseille. — La Rose, 11 
juillet 1699 (reg. de l'Ecrit.). — La Roze, 4 juin 1764 (reg- 
aux arch. de Saint- Victor) . 

Rosier (Le) (lieu dit), com. d'Aubagne. — Rozies, 15 
mai 1476 (acte aux arch. del'Evôché). — Rozier, 11 août 
1501 (ibid.). — Le Rosier, 26 mai 1791 (reg. des biens 
d'émigrés). 

Rosière (La), p., qr. de Saint-Barnabe, com. de Mar- 
seille. 

RouAiNE (La), p., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 1790 (cad.). 

RouBAUD, b., com. de Roquevaire. 

RouBAUD, vallat, com. deLaCiotat. — VallatdeRoubaou. 

RouBAUD (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 2 mars 1679 (reg. aux arch. de la Majorf 

RouBAUDE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Antpine, 1790 (cad.). 



- 320 — 

RouBAUDE (La), com. de Marseille, qr. des Olives, 1790 
(cad.). 

RouBAUDS (Les), h., com. d'Allauch, qr. de Tonrdinau. 
— Robautj 5 avril 1294 (acte notarié). — Les Roubauds, 
1717 (acte aux arch. d'Allauch). — Les RoubauXy v. 1750 
(plan de Chevallier). 

RouBAUDs (Les), h., com. de Marseille, qr. des GaiUols, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Roucas-Blanc, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Notre- 
Dame-de-la-Garde. — Balma mêlera^ 27 décembre 1342 
(acte notarié). — Rocher blanc, 1758 (reg. aux arch. de 
Saint-Victor). — JRowca^ ôtonc, 17 janvier 1791 (reg. des 
biens d'émigrés). 

RouGASsiE (La), p., com. de Marseille, qr. deSaint- 
JuUen, 1790 (cad.). 

Roucas-Troca, cal., île de Pomègues. 

Rouet (Le), village, com. de Marseille. — L'église, sous 
le titre de l'Assomption, était un prieuré de l'abbaye de 
Saint-Victor. Il en existe diverses investitures en son 
nom : du 5 novembre 1633, en faveur de Philippe de 
Tournes; du 22 septembre 1704, en faveur de Charles de 
Cypriani ; du 6 avril 1764, en faveur de Gabriel Raynaud, 
clerc du diocèse de Grasse. — Colla Rouilh, 4 mai 1245 
(ch. aux arch. municipales). — EcclesiaB. M. de Roillo, 
24 décembre 1261 (ch. aux arch. municipales). — .Lo 
Rosilh, 15 mai 1297 (ibid.). — Lo Rozill, 15 février 1287 
(ibid.). — Rozikj 27 avril 1302 (ch. aux arch. de la Major). 

— Rosily 24 février 1307 (ch. aux arch. municipales). — 

— Lo Roil, 21 octobre 1315 (ibid.). — Lo Royll, 28 juin 
1320 (ibid.). -^EcclesiaB. M, deRosizillo, 28 septembre 
1325 (ïbià,). — EcclesiadeRozillo, 21 octobre 1331 (ibid.). 

— Àl Roilh, 1383 (ibid.). - Al Royolh, 1390 (ibid.). — 



Rovilh, 12 septembre 1326 (acte notarié). — LoRolhi, 12 
mai 1463 (acte aux arch. de Saint- Victor). — N.-D, du 
Roet, 5 novembre 1633 (ibid.). — Le Rouet, 3 avril 1731 
(reg. aux arch. de la Major). 

RouBT (Le) (lieu dit), com^ d'AUauch, dans Tangle 
formé par les territoires de Château-Gombert et de Si- 
miane. — Ecclesia Beata M, de Rot, 28 janvier 1275 (ch. 
aux arch. de la Major). — Ecclesia B. M, de Roto, 4 août 
1306 (ch. aux arch. municipales). — Vallon deRoet, 1691 
(cad. d'Âllauch). — Il n'existe plus aucun vestige de cette 
église. 

RouGiÈRE (La), b.,com. de Marseille, qr. de laValen- 
tine, 1790 (cad.). 

RouGiÈRE ou RouGuiÈRE, mouliu à vent en ruines, com. 
de Ceyreste. 

Rou&ONE (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Loup, 
1790 (cad.). 

Rouillons (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Montespin. 
— Colla de Rovilhoza, 12 août 1299 (ch. aux arch. muni- 
cipales). — RoulonCj 13 novembre 1606 (acte notarié à 
AUauch). — Roullane, 1636 (cad. d'Allauch). — Roulhié, 
Roullone, 1659 (ibid.). — Roullane, 1636 (ibid.). — Roui- 
loy, 1679 (ibid.). — Rouillone ou Negau, 1727 (reg. aux 
arch. de la Major). 

RouiNE (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, vers Saint-Mître. — Roayne, Rouyne, 16 sep- 
tembre 1595 (reg. aux arch. delà Major). — BowtW, 2 
mars 1679 (ibid.). 

RouMAGOA OU Jas DE MoNDON, bois, com. de Ceyreste. 

RouMAVAGi, b., com. de La Ciotat. 

21 



— 822- 

RoDQUBT (Lb), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Jérôme, 1790 (cad.). 

RouRE (Le), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1790 (cad.). 

RoDssARGUB (La), f., com. d^Auriol, située vers le haut 
des montagnes traversées par le chemin allant d'Auriol à 
la Sainte-Baume. — Roacanicum, décembre 1001 (cart. 
Saint- Victor, n*69). — Rossanegues, 26 mai 1376 (Mira- 
cula Urbam V, arch, préf.). — 1472 (reg. notarié de 
reconnaissances). 

Rousse (La), b., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 1790 (<;ad.). 

Rousse (La), p., com. de Marseille, qr. du Cannet, 1790 
(cad.). 

Rousse (La), h., com. de Marseille, qr. de Saint-Menet, 
1790 (cad.). 

RoussiÈRE (La), b., com. de Marseille, qr. des Romans. 

RoussiNE (La), p., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 1790 (cad.). 

RousTAGNE (La) (lieu dit), com. de Cassis, qr. de Buf- 
fernal, 22 juillet 1597 (reg. aux arch. de TEvôché). — Le 
vallat de la Roustagne traverse une partie de la ville et se 
jette dans le port; il a été élargi en 1636; il porte aussi 
le nom de Vallat du Petit-Jésus. 

RousTAN, b., com. de Marseille, qr. de Saint-Joseph. 

RousTAN (Bergerie de), p,, com. de Ceyreste. 

RouTABAOU ou Ratabaou (liou dit), com. d'Allauch, qr. 
des Montblancs. — Ratobouly 11 novembre 1322 (acte aux 
arch. de la Major. — Rattabou^ Ratobou^ 1636 (cad.). — 
Ratabou, 25 septembre 1663 (acte notarié à Allauch). 

Route (La), b., com: de Marseille, qr. delà Gineste. 



— 323^ — 

RouTBLLB (La), qr. ri., com. de Gémenos. 

Routière (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Joseph, 

RouvE (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. desCaillols, 
près la Serviane, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

RoDVEmoLE, qr. ri., com. de Roquevaire. 

RouYiÈRE, yallat qui alimente le Merlançon, com. de 
Peypin. 

RouviÈRB (La), b., com. de Marseille, qr. des Eygalades, 
1790 (cad.). 

RonviÈRE (La), p., com.de Marseille, qr. de Sainte-Mar- 
the, 1790 (cad.). 

* RouviÈRE (La), p., com. de Marseille, qr. de Château- 
Grombert, 27 octobre 1764 (reg. aux arch. de la Major). 

RoDviÈRE (La), p., com. de Marseille, qr. de la Valen- 
tine, 1790 (cad.). 

RouviÈRE (LA),"h. , com. de Roquefort. — Pos de Boviera, 
31 décembre 1439 (reg. aux arch. de TEvôché). — R<h 
vieras, 28 octobre 1486 (ibid.). — Pous de Roviera^ 13 
octobre 1486 (ibid.). — La Roveyrada, id. (ibid.). — Le ha- 
meau de la Rouvière appartenait au seigneur de Juillans. 

RouviÈRE (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Blacassin. — 
Roveria, 10 mai 1305 (ch. aux arch. municipales). — La 
Romère, 1636 (cad. d'Allauch). ^LaRouvièrej 1727 (reg. 
aux arch. de la Major). 

RouviÈRE (Mont), sommet des collines de Saint-Gyr, 
com. de Marseille. — Montanea Roqueribie, 3 août 1304 
(acte notarié) . 

RouviÈRE (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 2 mars 1751 (reg. aux arch. des Augustins réfor- 
més). 



— 324 - 

RouviÈRE (La) (lieu dit), com. de Saint-Sayournin. — 
La Rouyère^ 26 mai 1663 (acte notarié à Âllauch). — La 
Rovière, 21 février 1745 (reg. auxarch. de Sainl^Victor). 

Roux (D£}^ b., com. de Marseille, qr. de Saint-Joseph. 

— Nom de propriétaire. 

Roux (Lbs), h., com. d'Auriol. 

Roux (Les), h., com. de Belcodëne. 

Roux (Les) ou Les Graviers, h., com. de Guges. 

RoYENTE, qr. ri., com. d'Aubagne. — Rolhenta, Roy- 
IhetUa, 18 octobre 1476 (reg. aux arch. derEvéché).— 
Roulhente, 26 mai 1601 (ibid.). — Bo/Aante, 1608 (ibid.).— 
La Font des Arcs^ 23 mars 1629 (ibid.). 

Royer-du-Pré, b., com. de Marseille, qr. de Malpasset. 

— Nom de propriétaire. 

RoYÈRE (La), p., com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert, 1790 (cad.). 

RozAN, b., com. de Guges. — Nom de propriétaire. 

RuPFi (De), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Barnabe. 

— Nom de propriétaire. 

RuissATEL (Mont de), sur la limite du terroir des Gamoins, 
com. de Marseille et de la com. d'Aubagne. — Ruissadely 
Russadel, 13 juillet 1501 (reg. aux arch. de TEvôché). — 
Ruschateau, 18 juillet 1551 (ibid.). — Ruissateau^ 23 
février 1618 (reg. aux arch. de la Major). — Ruicetteau^ 
V. 1750 (plan de Ghevallier). 






- 325 — 



Sabatiâre (La), p., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint^ 
André, 1790 (cad.). 

Saggoman (La] , b., com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saint-Henri, 1790 (cad.). 

Saffranet (Le) (lieu dit), com. de Cassis, au-dessous du 
Château, sur le bord de la mer. — ^4/^ Saffranhent, 23 fé- 
vrier 1487 (reg. aux arch. de TEvôché). — Lo Safranm^ 
10 mars 1501 (ibid.). — Safranet, 16 mars 1556 (reg. aux 
arch. de Saint-Victor). 

Saffranière (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. du 
Camas. — La Saffraniera^ 3 février 1329 (reg. aux arch. 
de la Major).— La Saffranière, 1430 (reg. aux arch. des 
Prêcheurs). 

Saffranière (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Charles. — Las Saffranieras , 20 mai 1383 (acte 
notarié). — Camps dels Ricaus, 1423 (ibid.). — La Safra- 
niera, 13 janvier 1459 (reg. aux arch. de la Major). — 
Campus Ricavorum, 10 mai 1460 (ibid.). — Lo Saffranière, 
24 décembre 1666 (ibid.). 

Saint- André, ruisseau qui coule dans l'une des vallées 
de Roquefort ef qui va se dégorger sur la grande route de 
Marseille à Toulon, assez près du Vaisseau. — On appelle 
aussi Saint-André Tun des sommets des montagnes de 
Roquefort, ainsi que les débris d'une chapelle et d'un 
ermitage, en descendant vers Test. 

Saint- Antoine, com. de Cassis, chapelle démolie en 



— 326 — 

septembre 1813, attendu sa trop grande proximité de 
l'enceinte du château. 

Saint- Antoine, com. de Marseille, voy. Baumes (Les). 

Saint-Antoinb ou Les Vaux, qr. ri., com. d'Âubagne. 

Saïnt-Barnabé, village, com. de Marseille. — Fons ou 
Vallis des Paizac , 1" avril 1216 (ch. aux arch. de la 
Major). — Pons dels Pairats, 26 février 1289 (ch. aux 
arch. municip.) — Fons dels Payracx, 25 avril 1303 
(ibid.) — Fons dels Payaix, 16 avril 1304 (acte notarié). 

— Fons Payatorumj 28 février 1307 (acte notarié). — 
Font dels Paras o/tos dels Parrans, 26 novembre 1311 
(ch. aux arch. municip.). — Fons Cayatorum^ 28 juin 
1320 (ibid.). — Turris dels Quayas, 13 juillet 1334 (ch.aux 
arch. de la Major). — Fons dels Pairats, 7 avril 1328 
(acte notarié). — Fons dels Payssars, 19 août 1349 (ibid.). 

— Fons dels Payzarts, 4 juillet 1372 (ibid.). — Fons 
Payanorum, 30 septembre 1425 (reg. aux arch. des Prê- 
cheurs). — Font des Paiarts, 1599 (acte d'atterminage). 

— Font des PayarSy 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de 
la Major). — Fond des Paillards^ 1790 (cad.). — Barnabe 
Capelle, natif de SoUers et notaire à Marseille, ayant 
acquis, le 17 décembre 1472 (arch. des Prêcheurs), une 
terre dans ce quartier, fournit la somme nécessaire pour 
faire le rétable de l'ancienne chapelle du lieu. En mé- 
moire de cette générosité, la chapelle prit le nom de Saint- 
Barnabe, qu'on a donné plus tard au quartier. L'église 
était succursale de Saint-Martin. 

Saint-Barthélemy, oratoire, com. d'Auriol, 12 juillet 
1 776 ( reg . aux arch . de Sain t- Victor) . 

Saint-Barthélemy, village, com. de Marseille. — Val 
Meguiera^ 3 novembre 1354 (acte notarié). — Jjftjuos, 
1529 (reg. aux arch. de la Major). — Migos^ 24 décembre 
1666 (ibid.). — Mingo, 7 juin 1731 (ibid.). — Saint- 



— 327 — 

Barthélémy , 28 novembre 1730 (ibid.). — Ce quartier 
doit son nom moderne à une chapelle qui y a été érigée 
vers la fin du XVI? siècle. Elle était succursale de la 
cathédrale. 

Saint-Basile, com. de Marseille, nom donné ancienne- 
ment à la vallée du chemin vieux de la Magdeleine, arro- 
sée par une partie du ruisseau de Jarret et dont la rue 
Saint-Basile conserve encore l'ancienne appellation. — 
Pratum Sancti Baudili, VHP siècle. (Descrip. mancip. 
monast. S. Salvatoris, dans Belsunce, tome I, page 302.) 
— Vallis Sancti Bauzilii, 17 avril 1 164 (Priv. de Temp. Fré- 
déric, acte aux arch. de TEvôché). — Valays Sancti BatA^ 
dilii, 3 septembre 1290 (ibid.). — Lubet de Sant Bausile, 5 
'décembre 1303 (ibid.). — La Ribiera de Sant Bàusili, 12 
août 1392 (ibid.). — VHubac de Saint Bauzilly, 24 dé- 
cembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

Saint-Bernard, oratoire, com. d'Auriol, près le village. 

Saint-Bordon (lieu dit), com. de Saint-Savoumin, 25 
décembre 1510 (reg. de Jean Dosol, not. à Aix). 

Saint-Charles, h., com. de Marseille, chapelle fondée 
vers le milieu du XVIP siècle en Thonneur de saint Charles 
Borromée, dans le quartier appelé Garbiers ; succursale 
de la cathédrale. 

Saint-Clair, pointe de rochers qui s'avance dans la mer, 
à l'ouest du golfe de Cassis. — 11 y avait autrefois une 
chapelle [Calend, 1713, p. 188); elle a été remplacée par 
une batterie construite en 1747. 

Saint-Clair, h. , com. de Gémenos. — La chapelle 
appartenait au terroir d'Aubagne ; elle fut cédée au mo- 
nastère de Saint-Pons. — Ecclesia Sancti Clari, 3.0 décem- 
bre 1153 (bulle d'Anastase IV). Cette église, d'abord con- 
firmée à l'évoque de Marseille par la bulle précitée, devint 



— 328 - 

la possession du Chapitre de la Major, en Tertu de la tran- 
saction du 25 mai 1163. 

Saint-Claude, qr. ri., com. d'Auriol, où se trouve un 
moulina blé du môme nom. — Il y avait sur la colline 
voisine une chapelle dédiée à ce saint, que Ton a détruite 
pour élargir le chemin. Le pont fut fait en 1606 ; il a été 
rebâti en 1780. 

Saint-Cosme et Saint-Damibn, com. de La Ciotat, cha- 
pelle rurale près la fontaine, hors la ville, au quartier de 
l'Ëscalet (Achard, Diciion, géogr.), 

Saint-Cosbce et Saint-Daihen, chapelle, com. de Mar- 
seille. Elle fut bâtie en 1653 parles bienfaits de Valbelle, 
seigneur de Montfuron (Ruffl, II, 286) ; elle est aujour- 
d'hui détruite. 

Saint-Ctr, nom donné à la chaîne de montagnes qui 
domine, au midi, le territoire de Saint-Loup, com. de 
Marseille ; il paraît dériver de Saint-Tyrs, qui désignait 
autrefois ce même quartier, parce qu'il y avait une cha- 
pelle sous ce vocable. — Montagne de Saint-Seris, 18 sep- 
tembre 1636 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Saint-Denis, ancienne chapelle au quartier de Saint- 
Jérôme, com. de Marseille, 1692 (acte d'atterminagej. 

Saint-Dominique, qr. ri., com. de Cuges. 

Saint-Dominique, h., com. de Marseille. — Les frères 
Prêcheurs acquirent, le 2 septembre 1499, une propriété 
dans ce quartier ; ils y firent construire une chapelle 
qu'ils dédièrent à leur patron, dont ce quartier prit le 
nom. — Cette chapelle était succursale de Saint-Martin. 

Sainte-Anne, ancienne chapelle rurale dans la commune 
de Roquevaire, aujourd'hui détruite (Calendr. de 1713, 
page 198). 



-- 329 — 

SaiNt&-Annb, ancienne chapelle rurale dans la com- 
mune d'AUauch, qr. de Tourdinau. — Vendue en 1792, 
comme bien national, elle est aujourd'hui détruite. Le 
' cadastre d'Àllauch de 1636 en fait mention. 

Saintb-Gathbrine, qr. ri., com. de Cuges. 

Sainte-Catherine, qr. ri., com. de Geyreste. U y avait 
une chapelle. 

Sainte-Croix, qr. ri., com deLaCiotat. — Il y avait 
autrefois une chapelle oh résidait un ermite [Calendr. 
1713, p. 192). 

Sainte-Croix, com. d'Auriol. — Une chapelle, bâtie en 
cet endroit, sur la pointe d'une montagne, lui a donné son 
nom [Calendr. de 1713, p. 185). 

Sainte-Croix, chapelle qui se trouvait autrefois sur le 
sommet d'une des montagnes voisines de Sainte-Margue- 
rite, com. de Marseille. Elle' était aussi appelée Saint- 
Tronc, pour faire allusion au tronc de l'arbre de la Croix 
de N. S., mais en réalité par corruption d'un nom plus 
ancien de ce quartier. 

Sainte-Croix, coll., com. de Cuges. — Le village de 
Cuges a occupé cette colline du IX' au XVI' siècle. 

Sainte-Croix, qr. ri., com. de Ceyreste. 

Sainte-Croix, qr. ri., com. d'Allauch. — Reineria, 22 
avril 1305 (acte notarié). — Treinière, 1636 (cad. d'Al- 
lauch). — Sainte-Croix ou Reynarde, 1727 (reg auxarch. 
de la Major). — Par lettres royales, leslodsde Sainte- 
Croix d'Allauch furent donnés à Antoine Cabassole. (Reg. 
Dromadarius de la Cour des Comptes, fol. 27). 

Sainte-Croix-de-Fremo-Morte, vallon, com. de Mar- 
seille, qr. des Bessons. 



— 330 — 

Sainte-Croix-db-Garlaban, chapelle, com. d'Aubagne, 
auprès de la montagne de ce nom. 

Sainte-Groix-en-Jérusalbm, chapelle et qr. ri., com. 
de Cassis. — Il y avait autrefois un ermitage (Calendr, 
1713, p. 188). 

Sainte-Crok-la-Luencfo, chapelle abandonnée, com. 
d'Allauch, sur l'une des collines qui dominent le village. 

Sainte-Euphémie , chapelle en ruine sur le territoire 
du Plan-de-Cuques, com. d'Allauch. — Pratum Sancte 
Euphemie, VIII* siècle (descript. manc. monast. S. Salva- 
toris, Belsuuce, I, pag. 302). — Ecdesia Sancte Eufemie^ 
31 octobre, v. 965 à 977 (cart. Saint-Victor, n'23). — 
EccLSS. Pétri et Euphemie, 4 août 1306. (ch, aux arch. 
municipales). — Saincte-Eufemy, 30 juin 1608 (acte nota- 
rié à AUauch). — Saint- Aufemij 22 février 1663 (ibid.). 
— Sainte-Eufemie, 1659 (cad. d'Allauch). 

Sainte-Magdeleîne, torrent qui découle des montagnes 
de Guges et en arrose le bassin. 

Sainte-Marguerite, village, com. de Marseille. — Va- 
dum ou Guadum (gué) deSancta Margarità, v. 1030 (cart. 
de Saint- Victor, n" 21). — Ecdesia Sanctœ Mariœ quœ 
dicitur Margarita, 1072 (ibid., n" 86). — Sancta Marges 
rida, V' septembre 1303 (acte notarié) . —On voit que, 
dans les temps anciens, le passage de l'Huveaune à Sainte- 
Marguerite se faisait à gué. — Le pont existait au com- 
mencement du XIV siècle, puisqu'une délibération du 
Conseil municipal, du 4 avril 1329, vota la dépense pour 
le réparer. — L'église de Sainte-Marguerite était un 
* prieuré dépendant de Saint- Victor. 

Sainte-Marthe, village, com. de Marseille. — Sancta 
Marta, 2 juin 1278 (acte notarié). — Il y a dans ce quar- 
tier une source très abondante. — Pons Sanctœ Marthœ, 



-^ 331 — 

26 mars 1353 (acte aux arch. de TEvéché). — - La chapelle 
était un prieuré rural dont la collation en 1344 apparte- 
nait à Té vôque de Marseille; plus tard elle était succur- 
sale de la cathédrale {Calendr. 1713). 

Saint-Bstèvb, qr. ri., com. de Roquevaire. — Sanctus 
Stephanus, 11 novembre 1452 (acte aux arch. de Saint- 
Victor). ^ Pont Par dus, 7 novembre \ 532 (ibid.). — Saint- 
Estève, 4 février 1549 (ibid.). — Peyreguar, PlancoSy 
5 février 1549 (ibid.). — Saint-Etienne ou Tour on ou 
Thouron, 12 août 1579 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Sa.int-Etibnnb, ancienne église qui se trouvait dans 
nie de Ratoneau, com. de Marseille. — La possession en 
lut coniirmée au Chapitre de la Major, par la bulle de 
Lucêll, du 5 juin 1182, où elle est appelée Ecdesia Sancti 
Stephani de insula. Un autre acte (notarié) du 28 mars 
1352; rappelle Ecdesia ruralis Sancti Stephani de insulis, 

SAîNTB-TRiNrrÉ, chapelle, com. de La Giotat, fondée 
par M. Martinenq, auprès du couvent des capucins, 
aujourd'hui détruite. 

Saint-Eutrope (lieu dit), com. d'Aubagne, qr de Beau- 
dinar. — Bourg dan Barrai y 7 septembre 1453 (reg. aux 
arch. de l'Evôché). — Burgum domini BarraliSy 15 mai 
1476 (ibid.). -- Bore d'Amnibal, 30 juin 1501 (ibid). — 
Sant Estropy, 3 novembre 1612 (ibid.). 

Saint-Félix (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Giniès. — Ad Sanctum Felicem, 1097 (suppl. inédit au 
cartulaire de Saint-Victor). — Probablement ancienne 
chapelle, mais dont il ne reste aucune trace. 

Saint-François, qr. ri., com. d'Auriol. 

Saint-Gabriel, église qui se trouvait sur le penchant 
de la colline Notre-Dame-de-la-Garde et dont il n'existe 



« 332 -. 

aucune trace. — Ecclesia Sancti Gabrielis de Gardia^ 10 
avril 1363 (acte du notaire Venayssini). 

Saint-Gtiniez, h., com. de Marseille. — Ce hameau se 
trouvait autrefois plus près de Notre-Dame-de-la-Garde; 
depuis plusieurs années, il s'est rapproché de l'Huveaune. 
— Ecclesia Sancti Genesii juxta montem qnœ dicitur 
Guardia (cart. de Saint-Victor, n* 73). — Ecclesia Sancti 
Genesii in ripa maris ^ 1096 (suppl. inédit au cart. de 
Saint- Victor). — Curtis Sancti Genesii, 20 février 1113 
(cart. de Saint- Victor, n' 1099). — Sant Ginieis, 27 août 
1337 (acte notarié). — SantGineis, 27 avril 1302 (ch. aux 
arch. de la Major). — Sanctus Genecius, 30 mars 1344 
(ibid.) — Sant GinieySf 12 juillet 1350 (ch. aux arch. de 
Saint- Victor). — Saint Genest àii Saint-Giniez [Calendr. 
de 1713). — Saint-Giniest , 1790 (cad.). — Le prieuré de 
Saint-Giniez, dépendant du prieuré claustral du môme 
nom de l'abbaye de Saint-Victor, avait une importance 
assez grande pour qu'il soit qualifié dans un acte du 27 
mars 1057 (cart. de Saint-Victor, n»162) du titre de Menas- 
terium Sancti Genesii. Les moines de Saint-Victor possé- 
daient toute cette vallée qu'ils avaient mise en culture. — 
Le pont de Saint-Giniez-sur-Gironde existait en 1329, 
puisque, dans sa séance du 4 avril, le Conseil de commu- 
nauté de Marseille en ordonne la réparation. 

Sâint-Hermez, chapelle rurale, com. de La Ciotat, au qr. 
de TEscalet, 1787 [Dict, géogr. d'Achard) ; aujourd'hui 
détruite. 

Saint-Honorat, qr. ri., com. d'Auriol. — Saint-Honoré, 
12 juillet 1776 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Saint-Honorat (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert, au Gavau. 

Saint-Jacques, p., qr. des Olives, com. de Marseille. 



— 333 — 

Saint-Jacques, église rurale, com. de Belcodène ; au- 
jourd'hui détruite. — Eccl. S, Jacobin 30 juin 1311 (acte 
notarié). 

Saint-Jean, église rurale, com. de Roquefort ; aujour- 
d'hui détruite. — Cella S. Joannis ad Rocam fortem, 4 
juillet 1079 (cart. de Saint-Victor, n- 843). — Ecclesia S. 
Johannis de Roca forte, 18 juin 1 135 (ibid., n" 844). 

Saint-Jean, qr. ri., com. d'Allauch, qr. de la Bou- 
quière. — Une ancienne chapelle, qui fut vendue le 27 
novembre 1792 comme bien national, avait donné son 
nom à ce quartier. — Saint-^Jean, 1636 (cad. d'Allauch). 
— Chapelle de Saint-Jean, 1691 (ibid.). — Saint-Jean ou 
Saint-Pierre, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

Saint-Jean, torrent, com. de Geyreste. 

Saint-Jean, chapelle rurale, com. de La Ciotat, sur la 
route de Ceyi'este, et qr. ri. appelé aussi les Plaines Ma- 
rines. — Saint-Jean-Baptiste doou Peirouletf 1787 (Dict. 
géogr, d'Achard). 

Saint-Jean, chapelle aujourd'hui détruite qui se trou- 
vait près du pont d'Arenc, com. de Marseille. — Saint- 
Jean-d' Arène, 7 août 1703 (reg. de l'Ecrit.). 

Saint-Jean, qr. ri., com. de Cuges. 

Saint-Jean-de-Garguier, h., com. de Gémenos. — Gar- 
garius locus, inscr. rom. du V" siècle (Belsunce, I, p. 108 ; 
Papon, 1, 90 ; Bouche, I, 334). — Gargaria Parochia, 417 
(lettre du pape Zozime,Belzunce, I, p. 105).— Vallis Gar- 
jania, juin 1030 (cart. de Saint- Victor, n° iS), — Ecclesia 
S. Johannis quœ est in voile Gargiana, 1049 (ibid., n* 47). 
—Vallis Garjana, 1050 (ibid., n* 49). — EcoL S. Johannis 
de Gargerio, 30 décembre 1153 (bulle d'Anastase IV). — 
Eccl. S. Johannis de Gargario, 25 mai 1163 (ch. aux arch. 
de la Major). -^ Ecclesia de Gargiero, 5 juin 1183 (bulle 



- 334 — 

de Luce III; arch. de la Major). — S. Jehan de Garguiers, 
S. Jehan de GreguierSj 1476 (acte aux arch. municipales). 
— L'église de Saint-Jean-de-&arguier et les terres qui en 
dépendent furent données en 1049 (cart. Saint-Victor, n» 47) 
à Tabbaye de Saint-Victor par Pons, évoque de Marseille. 
En 1153, Anastase IV en confirma la possession à Tévôque 
de Marseille qui s'en départit en faveur du Chapitre de Isi, 
Major. En 1205, l'église fut cédée au monastère de Saint- 
Pons, et lors de la suppression de cette abbaye, elle 
rentra dans les biens de Saint^Victor. — Les administra- 
teurs du temporel de l'église de Saint-Jean étaient choisis 
parmi les charpentiers et calfatsde Marseille (Achard, DicL 
géogr.), 

SAiNT-JEAN-Du-DÉsERT,h., com. de Marseille. — Eglise 
dont le vocable était Saint-Jean dans le désert, succursale 
de Saint-Martin. — Saint-Jean-dU'Désertj 19 juillet 1697 
(reg. de l'Ecrit.). 

Saint-Jérôme, village, com. de Marseille. — En 1470, 
le roi René établit dans le quartier de la Cavalerie-Subei- 
rane un couvent de religieux Observantins, sous le titre de 
Saint-Jérôme. — Convenlus S, Hyeronimi, 1481 (reg. Co- 
ronaAe la Cour des comptes, f. 203). — Sant Jirome^ 15 
juin 1500 (reg. aux arch. de l'Evôché). — Sant Hierosme 
sive lou Vas^ 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Ma- 
jor). — Sant Jerosme, 22 avril 1671 (ibid.). — L'église est 
succursale de la cathédrale. 

Saint-Joseph, qr. ri., com. de Roquevaire. 

Saint-Joseph (lieu dit), com. d'Allauch, qr. delà Fève, 
1812 (plan msc. des terres gastes). 

Saint-Joseph, chapelle, com. deBelcodène. 

Saint-Joseph, h., com. de Marseille. — La chapelle de 
Saint-Joseph, dans le quartier des Eygalades, n'a été établie 



— 335 - 

que peu avant 1696 ; elle était succursale de la cathédrale. 
— Saint-Joseph, 27 janvier 1700 (reg. de TEcrit.). — Le 
château de Saint- Joseph était en construction au moment 
de la Révolution ; le négociant Hugues, qui le faisait 
édifier, monta sur Téchafaud. — Sous le premier Empire, 
il fut érigé en majorât avec titre de baronie en faveur du 
maire de Marseille, Antoine d'Antoine. — Après de nom- 
breuses mutations, le château de Saint-Joseph est devenu 
couvent du Sacré-Cœur. 

Saint- Julien , village, com. de Marseille; — Ecclesia 
Sancti Juliani quœ videtur esse fondata in valle de LegcH 
nano, 1057 (cart. de Saint- Victor, n* 53). — Jarretum del 
Pas de Sant Jolian^ 30 octobre 1298 (acte notarié). — Cas- 
trum Sancti Juliani, 13 septembre 1281 (ch. aux arch. 
municipales). — Pons Jarreti Sancti Juliani, 4 avril 1329 
(délib. du Conseil de comm** ). — Le château de Saint- 
Julien fut attribué à l'évoque de Marseille par la bulle 
d'Innocent II, du 18 mai 1141; il fut concédé au Chapitre 
de la Major en suite de la transaction de 1163. — Saint- 
Julien, seigneurie avec droit de juridiction, était prieuré 
assigné au cabiscol ou chantre de la cathédrade. Les Cail- 
lols, les Martégaux et les Olives dépendaient de la paroisse 
de Saint- Julien. 

Saint-Julien, b. , com. de La Ciotat. 

Saint-Just, village, com. de Marseille.— Ecclesia sancti 
Justi, 1030 (cart. Saint- Victor, n*44). — Villa sancti Justi, 
17 avril 1164 (ch. aux arch. de la Major). — Valon de 
Rigaud, 12 décembre 1539 (acte aux arch. de* Saint- Vic- 
tor). — Las CougueSy24: décembre 1666 (reg. aux mêmes 
archives). — L'église, qui était succursale de la paroisse 
de Saint-Martin, était au nombre des bénéfices unis à la 
sacristie de l'abbaye de Saint-Victor. 

Saint-Lambbrt, vallon et quartier, com. de Marseille, 



- 386 -^ 

en dessous de Notre-Dame-de-la-Garde. — Le port de 
Saint-Lambert appartenait à l'abbaye de Saint-Victor. — 
L'église de Saint-Lambert, établie en cet endroit, fut con- 
firmée à l'abbaye de Saint-Sauveur par une bulle d'Hono- 
rius III, du 4 2 octobre 1216 (acte aux arch. de Saint-Sau- 
veur) . 

SiUNT-LAURBNT, qr. ri., com. d'Auriol, arrosé par le 
canal qui prend naissance dans la rivière de l'Huveaune, 
au dessus du moulin de Redon et fait mouvoir diverses 
usines. 

Saint-Lazare, faubourg de Marseille, qui a pris son 
nom d'un établissement religieux ou hospitalier, fondé 
dans le quartier depuis une époque très ancienne. — 
Domus S. Lazari de cart, 19 décembre 1269 (ch. aux 
arch. de la Major). — Sant Lazer, 30 septembre 1278 (acte 
notarié). — Balma leprosorum^ 27 septembre 1287 (ch. 
aux arch. de FEvôché). — Balma dels Mezds^ 5 novembre 
1295 (ch. aux arch. municip.). — 5a/mo Mesellorum, 9 
février 1297 (ch. aux arch. de la Major). —Leca S, Lazari, 
13 juillet 1343 (ch. aux arch. de l'Evôché). — Balma in-- 
firmorum sancti Lazari, 25 juillet 1348 (ch. aux arch. mu- 
nicip.). — Peyron de Sant Laze, 7 octobre 1353 (ch. aux 
arch. delà Major). — Alsarenas Sancti Lazari, 23 septem- 
bre 1371 (acte no tarie). — Colle de Saint-Laze, 13 janvier 
1503 (acte aux arch. de l'Evôché). — Saint-Lazare, 17 mai 
1578 (ibid.). — Saint-Lazare était un prieuré dépendant du 
Chapitre de la cathédrale. 

Saint-Louis, h., com. de Marseille. — L'église de Saint- 
Louis a été construite en 1619 et rebâtie en 1683; elle 
était succursale de la cathédrale. 

Saint-Loup, village, com. de Marseille. — EccL sancti 
Tyrsi, 1057 (cart. Saint-Victor, n" 53). — Sauctus Tirsus, 
1070 (cart. de Saint-Victor, n* 92). — San Tis, 11 juillet 



— 337 — 

1277 (ch. aux arch. municip.). — Villa quœ vocatur 
SanctiSj 12 octobre 1216 (ch. aux arch. de Saint- Victor). 
— SarUis,6 mai 1311 (ch. aux arch. municip.). — Sant 
HiSy 8 février 1408 (ch. aux arch. de la Major). ^Sanctus 
TyssuSj 28 novembre 1298 (acte notarié). --Sanctus Tir- 
dus, 3 mars 1292 (ch. aux arch. municip.). — Saint- 
Loup, 31 mars 1531 (acte aux arch. de Saint- Victor) . — 
Saint-Loup ou Saint-This, 24 décembre 1666 (reg. aux 
arch. de la Major). — L'église de Sainfr-Loup, confirmée 
à Tévéque de Marseille par la bulle d'Anastase IV, du 30 
décembre 1153, fut cédée au Chapitre par la transaction 
du 25 mai 1163. Elle était un prieuré d'un chanoine de 
la Major. Le 24 juin 1298 (acte notarié), Aymon de Bor- 
deaux, chanoine, en afferma les revenus "à P. Gervasi, 
prêtre, au prix annuel de 20 livres. 

Saint-Loup, chapelle rurale, com. de La Ciotat, aujour- 
d'hui détruite ; elle se trouvait sur la route de Cassis 
(Achard. Dict. géogr,). 

Sâint-Mârg, chapelle au terroir de Saint-Marcel, gr. de 
Clastre, com. de Marseille. (Catendr. 1713, p. 170), au- 
jourd'hui détruite. 

Saint-Marcel, village, com. de Marseille. — Le village 
de Saint-Marcel n'était pas anciennement à l'endroit où il 
se trouve aujourd'hui ; le château dominait sur les hau- 
teurs qui l'avoisinent et lés habitations étaient groupées 
près des remparts. Ce vieux Saint-Marcel est désigné sous 
le nom de Podium (lo PuechJ, 30 décembre 1392 (acte aux 
arch. de l'Evôché). L'église du château était sous le titre 
de Saint-Michel. — Ecclesia S. Michaelis de fortalicio S, 
Marcelli, 17 août 1287 (ch. aux arch. nrunicip.). — 
Sanctus Marcellus castellum Uassiliense, 1057 (cart. de 
Saint- Victor, n« 53). — Villa S. Marcelli, Xr siècle (ibid., 
n* 55). — S. Marcellus, 17 février, 1457 (acte aux arch. de 

22 



- 338 — 

rBvôché).— Sain^-i/arc«ati, 27 octobre 1557 (ibid.). — 
Le territoire de Saint-Marcel s'étendait autrefois sur ceux 
de la Treille, des Romans, des Accates, desCamoins et de 
la Valentine. — Le château de Saint-Marcel, comme dé- 
pendance du comté de Mareeille, resta dans la famille des 
Baux, sous la suzeraineté du comte de Provence. La reine 
Jeanne s'en empara et en fit don à l'Université de Mar- 
seille par des lettres patentes du 19 mars 1358 ; mais les 
Marseillais n'en conservèrent pas la possession ; la sei- 
gneurie de Saint-Marcel obvint à l'évoque de Marseille, 
par suite d'un échange fait avec le roi René. Les Mar- 
seillais ne recouvrèrent la possession que par la vente qui 
leur en fut faite au nom de Tévôque. C'est depuis lors que 
les échevins de Marseille ont été seigneurs de Saint- 
Marcel et ont exercé un droit de juridiction. Dans la cir- 
conscription départementale faite en vertu de la loi du 
22 décembre 1789 et 8 janvier 1790, Saint-Marcel formait 
le 4* canton du 3* district desBouches-du-Bhône ; il com- 
prenait Saint-Marcel, Saint-Julien, Saint-Loup, la Cape- 
lette, Saint-Barnabe, la Pomme, Saint-Dominique. 

Saint-Martin , montagne , com. d'Aubagne , qr. de 
Creissau. — Saint-Martin, 8 septembre 1453 (reg. aux 
arch. de l'Evôché). — Mont de San Martin, 18 octobre 
1476 (ibid.). — Mons S. Martini, 4 août 1501 (ibid.). 

Saint-Martin-d'Areng, église aujourd'hui détruite , au 
quartier d'Arenc, com. de Marseille, près la mer. — Eccl. 
S. Martini de Aregno, 30 décembre 1153 (bulle d'Anas- 
tase, aux arch. de l'Evêché). Par cet acte, la possession en 
est confirmée à l'évoque de Marseille. — Saint-Martin 
d^Arenc, 9 novembre 1699 (reg. de l'Ecrit.). 

Saint-Martin-d'Insol, église aujourd'hui détruite, qui 
se trouvait sur le territoire de Belcodène, au voisinage de 
la ferme de Grand-Lauds. — Ecclesia S. Martini de Inso- 



— 339 — 

las, 30 décembre 1153 (bulle d'Anastase). — Eccl. S. Mar- 
tini de IndoliSy 25 mai 1163 (ch. aux arch. de la Major). 

Saint-Martin-le- Vieux, com. de Gémenos, ancien vil- 
lage aujourd'hui abandonné, dont il reste des ruines sur 
la montagne à l'entrée du vallon de Saint-Pons. — Eccle- 
sia S. Martini de Geminis, 30 décembre 1322 (acte no- 
tarié) . 

Saint-Menet , h., com. de Marseille. — Eccl. Sancti 
Menney 1070 (cart. Saint-Victor, n. 105). — SanctusMene- 
5tw5, 1" décembre 1378 (acte notarié). — Eccl. S. Menessii, 
13 novembre 1406 (acte aux arch. de Saint- Victor). — 
San Menés, 1408 (acteauxarch. municip.). — S. Benez ou 
S. Menez, 1486 (acte aux arch. de TEvôché). — S. Benêts, 
8 avril 1576 (ibid., reg. 61, fol. 1). — Saint-Benoit, 13 
février 1615 (ibid.). 

Saint-Michel, qr. ri., com. d'Aubagne. — Ancien prieuré 
qui fut remplacé par une chapelle de pénitents blancs. 
Les ruines de cette chapelle se voient encore aujourd'hui 
dans un enclos qui était le cimetière du prieuré. — EccL 
S, Michaeli de Albania, 1035 (cart. de Saint-Victor, n* 56). 
— Saint-Michel sive Tourtz, 17 octobre 1582 (reg. aux 
arch. de TEvéché). — S. Michel sive la coste du portau 
supérieur, 1608^ (ibid.). 

Saint-Michel, montagne près le village d'Auriol, qui 
a pris son nom de M. de Saint-Michel, chevalier de Saint- 
Louis, sous Louis XIV, qui avait fait bâtir sur cette hau- 
teur un château dont il reste encore quelques ruines. 

Saint-Mighel-d'Eau-Douge, grotte. et ancien ermitage 
en dessous de Marsillaveire, com. de Marseille. — La cha- 
pelle était encore en état à la fin du XV? siècle. — Le 
vallon de Saint-Michel d^Aigue-Douce appartenait aux 
patrons pêcheurs sous la directe de Saint-Sauveur, 12 
octobre 1671 (acte aux archives de Saint- Victor). — Anto^ 



— 340 — 

nifAS Maurini laborator dat fratri Francisco, heretnite de 
Nocheria de Neapolis, unam cavernulam sive balmam de 
roca, siiam in terrttorio Massiliey sûpra portum Massilie 
veteriSf 16 août 1395 (acte aaz écrit, de Joh. Grrossi, no- 
taire à Marseille). 

Saint-Michel-de-Gémenos , ancien prieuïé , com. de 
Gémenos, qui fut uni à la manse du Chapitre de la Major 
en 1446 (reg. du notaire Gauléri à Aix). — Ecd. S. Mithae- 
lis de piano castri de Geminis, 19 janvier 1278 (ch. aux 
arch. de la Major). — Sanctus Michael, 30 décembre 1322 
(acte notarié). — Ecclesia sancti Michaelis de piano de 
Geminis^ 10 avril 1363 (acte notarié). 

Saint-Mitre, chapelle, com. de Marseille, qr. de Saint- 
Jérôme, sur la limite du territoire de Ghâteau-lGronibert, 
dont elle dépendait autrefois. — Cella S. Mitrii, 23 avril 
1113 (cart. de Saint-Victor, n* 848). — Eùclesia S. Mitrii, 
18 juin 1135 (ibid., n* 844). — Sanctus Mitre, 13 janvier 
1279 (acte notarié). — San Mitre, iÈ novembre 1282 
(ibid:). — SàiHt-Mitre, 16 septembre 1595 (acte aux arch. 
delà Major). —^ La possession de Téglise de Saint-Mitre 
est confirmée à TôVèqUe de Marseille pat la bulle d'Anas- 
tasô IV, du 30 décembre 1153. 

Saint-Mitre, ancien prieuré du Ghaipitre de la Major, 
com. d'Àûbagïié, aujourd'hui détruit. — Èôdesia S, Mi^ 
trii, S. MàHini et S. Ldurencii, 8 janvier 1014-1019 
(cart. de Saliit-Viôtot, n® 43). — EccL S. Mitrii de Plûno 
Àlbmeà, 10 avril 1363 (acte de Venayssini, Notaire à Mar- 
seiUejv 

SAiNT-Niù^HRË, chapelle, com. dé Marseille, (Jr. de Saînt- 
Barnabé.— Saint Noffrè, 10 mai 1695 (reg. de l'ÎEcrit.). — 
Saint-Neuffre, 7 janvier ^TOÔ (ibid.). Cette chapelle est 
aujourd'hui détruite ; le chemin de fer de Marseille à 
Toulon en a fait disparaître les derniers vestiges. 



— 341 — 

S^mr-PAPli, chapelle, coip. de Roquefort, qr. de Car- 
nouz. —rSant Paul de Carnes, 31 décembre 1439 (|*eg. aiu( 
arch. de FEvôché); aujourd'hui détruite. 

Saint-Pierrb, h., com. de Marseille. — SarU Peire, 27 
avril 1337 (acte notarié). — La chapelle était succursale de 
l'église Saint-Martin. 

Saint-Pierre, qr. ri., com. d'AUauch, quartier de la 
Bouquière. Il y avait dans cet endroit un ermitage tombé 
en ruines. — Sanctus PetruSj 12 janvier 1298 (ch. aux 
arch. municip.). — Sant Peyre, 13 novembre 1606 (acte 
notarié à AUauch). -rr 5. Peire, 1636 (cad. d'Allauch). — 
5, Pierre, v. 1750 (plan de Chevallier). 

Saistf-Pierre, ancienne chapelle au quartier des Martd- 
gauz, com. de Marseille, 2 mars 1679 (reg, aux arch. de 
la Major). 

Saint-Pierre, chapelle, com. de Cassis, assise sur le 
bord de la mer d'un côté du port (Galendr, 1713, p. 188). 

SainttPpirre, qr. ri., com. d'Auriol, qr. de Vède. Des 
inscriptions romaines trouvées en cet endroit semble- 
raient indiquer l'existence d'une ancienne villa romaine. 

— Ecclesia in honore S. Ftc^orw, janvier 1033-1037 (cart. 
de Saint-Victor, n« 64). — EccL S. Pétri, 1044 (ibid., 
n^ 61). - Cella 'S. Pétri, 4 juillet 1079 (ibid., n« 843). — 
Obedientia quœ vocatur S. Petrus, 1065-1073 (ibid., n*67). 

— W//a S. Pétri, 3 juin 1177 (ibid., n« 759). — Burgum 
S. Pétri, 5 juin 1182, bulle de Luce III (arch. de laMajor). 

— Clausde Sant Peyre, 16 septembre 1287 (acte notarié). 

— L'église de Saint-Pierre se trouvait entre Auriol, Tour- 
raques et le hameau des Lagets. C'était la paroisse primi- 
tive du lieu ; elle était à la charge de l'abbé de Saint- 
Victor [Calendr. 1713, p. 185). 

Saint-Pierre, ancienne église, aujourd'hui détruite,au 



— 342 — 

territoire de Gréasque, — Ecd. S, Pétri in territorio de 
Gresascha^ 1«' mars 1035 (cart. de Saint-Victor, n* 123). 

Saint-Pierre , chapelle dans Tile Verte , com. de La 
Ciotat. 

Saint-Pderre-ès-Liens, h., com. d'Aubagne , dans la 
plaine de la Grau, près le pont de TE toile. — Cette partie 
du territoire d'Aubagne dépendait autrefois de la vallée 
de Saint- Jean-de-Garguier ; c'était là que se trouvait le 
Pagus Lucretus, sur les confins du territoire d'Arles, d'a- 
près l'inscription romaine trouvée sur le chemin de Gé- 
menos à Roquevaire, publiée par Tabbé Barthélémy et 
déposée autrefois à l'Evêché (Bouche, 1. 332 ; Papon. I. 90; 
Belsunce, I. 108). — Eccl. S. Pétri ad Vincula, 30 décem- 
bre 1153, bulle d'Anastase IV (arch. de l'Evêché). —Saint- 
Pierre ou la Crau, 16 novembre 1609 (acte aux mômes 
archives). — Saint-Pierre-aux-liens [Calendr, de 1713, 
p. 184). —L'église de Saint-Pierre, confirmée àl'évêquepar 
la bulle d'Anastase ci-dessus mentionnée, fut transmise 
au Chapitre de la Major par l'acte du 25 mai 1163 ; c'est 
aujourd'hui une succursale de la paroisse. 

Saint-Pons, com. de Gémenos, vallée arrosée par une 
source intarissable, au fond de laquelle se trouvent les 
ruines d'un ancien monastère de religieuses de l'ordre de 
Citeaux, fondé en 1205. Il a été abandonné en 1407, épo- 
que à laquelle les religieuses ont été transférées à Saint- 
Pierre de-lar-Manarre, près d'Hyères. — Eccl. S.Poncii de 
Gemenos, 23 avril 1113 (cai^t. de Saint- Victor, n* 848). — 
L'église de Saint-Pons, reconnue par l'acte qui précède 
comme possession de l'abbaye de Sainte-Victor, fut confir- 
mée à l'évoque de Marseille par la bulle d'Anastase IV, du 
30 décembre 1153. L'acte de fondation du monastère, 
daté du 28 avril 1205, est passé entre Ray nier, évoque de 
Marseille, et le Chapitre de la Major, d'une part, et Gar- 



- 343 — 

cende, d'autre part. 11 comprend la donation de la maison 
de Saint-Pons, des églises de Saint- Jean-de-Garguier et de 
Saint-Clair, moyennant une redevance de cent émines de 
blé. Après la translation du monastère , le prieuré de 
Saint-Pons fit retour à la manse de Tabbé de Saint-Vic- 
tor, avec la juridiction temporelle dudit lieu. — Le mot de 
Saint-Pons paraît être une corruption de Saint-Fons. 

Saïnt-Privat (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Giniès. — S. Privatum, 14 septembre 1335 (cb. aux arch, 
de la Major). 

Saint-Raimond (lieu dit), com. de Saint-Savournin, 21 
février 1745 (reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Saint-Roch, qr. ri , com. de Roquevaire. La chapellequi 
existait en cet endroit fut écrasée, en 1816, par un éboule- 
ment du rocher de Mauvin, 

Saint-Roch (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Tourdi- 
nau. La chapelle de cet endroit, aujourd'hui détruite, a 
été vendue, le 27 novembre 1792, comme bien national. — 
Saint-Roch, 1659 (cad. d'AUauch). — S. Roc, 1694 (ibid.). 
--- La Figuier e, 1727 (reg. aux arch. delà Major). 

Saint-Roch, chapelle rurale, com. de La Ciotat, qr. de 
N.-D.-de-la-Garde, 1787 [Dict. géogr. d'Achard), prieuré 
dépendant de l'abbaye de Saint-Victor. 

Saint-Savournin, canton, de Roquevaire. — Sanctus Sa- 
turninuSj v. 1010 (cart. de Saint- Victor, n. 133). — SanC" 
tus Saturninus in comitatu Massiliense, 1028 (ibid., n<> 41). 
— VillaS.Saturnini in comitatu Aquense in territorio caslri 
Auriol, 1036 (ibid., n" 131). — Presbiteratum in comitata 
Aquense in villa S, Saturnini que est cita in territorio 
castri de Auriolj 1045 (suppl. inédit au cartul. de Saint- 
Victor). — Sanctus Saturninus in vicaria Aquensi, 26 
juillet 1379 (reg. Sclaponis de la Cour des comptes, fol. 
108). — Le village de Saint-Savournin, autrefois viguerie 



— S44 — 

d'Aiz, aujourd'hui de rarrondissement de Marseille, était 
un prieuré dépendant de Tabbaye de Saint- Victor, dont 
un des membres, le prieur de Saint-Nicolas, était sei- 
gneur justicier comme prieur de Fuveau , sous le do- 
maine direct du comte de Provence, auquel il était dû 
hommage-lige. Il n'y avait au XV® siècle, dans le terri- 
toire de Sain t-Savournin, que le château-fort du prieur; 
la population^ fort rare, était disséminée dans les environs. 
La seigneurie de Saint-Savournin fut vendue en 1563 à 
Balthazar Cathin, lieutenant du sénéchal à Marseille (reg. 
CameluSj fol. 147) et elle passa successivement entre les 
mains de Balthazard de Beyssan (acte aux arch. de Saint- 
Victor), de M. de Cypriani (26 mai 1663, acte notarié à 
AUauch) et en dernier lieu de M. de ViUiers , avocat à 
Marseille (2 septembre 1772, acte aux arch. de la Major). 
— Saint-Savournin dépendait de l'archevêché d'Aix ; il 
n'a fait partie de l'évôché de Marseille que depuis l'orga- 
nisation départementale. 

Les armoiries de Saint-Savournin sont : (Tovy à un ar- 
bre de sinoplej accosté de deux lettres S et S de sable. 

Saint-Sébastien, qr. ri., com. de Guges, 4 février 1550 
(reg. aux arch. de Saint- Victor). 

Saint-Suffren, église rurale, com. de Marseille, aujour- 
d'hui détruite ; elle se trouvait aux. environs du quartier 
dont la rue Saint-Suffren a conservé le nom. — Ecclesia 
Beatœ Mariœ de Solombia, \2 avril 1325 (ch. aux arch. 
municipales). — Eccl. B. M, de Solumbiis^ 1351 (acte 
notarié). — Ecclesia de Solumbris, 29 octobre 1352 (ch. 
aux arch. municipales). — Sanctus Saturninus dels Ars, 
10 avril 1363 (acte du notaire Venayssini). — Nostra dona 
de Solumbra, 1391 (ibid.). — Nostra dona de Lumbra, 5 
novembre 1455 (ch. aux arch. de la Major). — Solombra 
alias Sant Suffren, 10 mai 1460 (acte aux arch. de la 



— 345 — 

Major). — Sombla de la Gardia, 2 octobre 1520 (ch. aux 
arch. de l'Evôché). — Saint-Suffren, 8 janvier 1602 (acte 
d'atterminage). — Saint-Suffren ou N, D. de Sous-Ombre, 
24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). — Les 
Arcs de S, Suffren, id. (ibid.). — Les Ombres de la Garde, 
8 novembre 1680 (acte aux arch. des Prêcheurs). — Va" 
/on de /'Omftre, 1748 (reg. aux arch. de Saint- Victor). — 

— Saint-Suffren était prieuré dépendant du monastère de 
Saint- Victor, 4553 (reg. du notaire Bouriily à Aix). — 
Dans les derniers temps, elle n^était plus qu'un ermitage 
(Calendr. 1713, p. 177), appelé SaintSiffred. 

Saint-Tronc, h., com. de Marseille, qr. de Saint-Lpup. — 
Centra^ XI® siècle (cart. Saint^Victor, n* 36). — Centra- 
nés, 23 avril 1040 (ibid., n» 52). — Santton, 6 mai 1278 
(acte notarié). — Sanctus Tronus, 27 octobre 1309 (ch. 
aux arch. municipales). — Santronum, 12 juillet 1328 (acte 
notarié). — Sant Tron, 30 avril 4355 (ch. aux arch de 
la Major). — Saint-Tronc, 1614 (acte d'atterminage). — 
Le nom de ce hameau a conservé une appellation de lieu 
très ancienne, modifiée par le nom donné à la chapelle 
de Sainte-Croix, par allusion au bois ou tronc de la croix 
du Sauveur. — Il y avait autrefois en cet endroit un cou- 
vent de religieuses de Saint-Benoît, dont les ri^ine^ exis- 
taient encore au conunencementdu XVIII' siècle {CfUendr. 
4713, pag. 176). — L'église de Saint-Tronc dép^pdait de 
la paroisse de Saint-Martin. 

Saint-Vincent, h., com. de Roquevaire, vallon resserré 
entre la rivière de THuveaune et les montagnes de Bassan; 
il y a une chapelle et un ermitage. — Ecclesia S, Vin- 
centii, 15 avril 1247 (cart. de Saint>-Victor, n» 1127), - 
Sant Vtncens, 27 avril 1303 (ch. aux arch. de la Major). 

— Saint' Vincens, 29 mars 1550 (acte aux arch. de Saint- 
Victor). — La chapellia de Saint-Vincent, patron du lieu 



— 346 — 

de Roquevaire, est un prieuré du Chapitre de la Major 
(Calendr. 1713, pag. 198). 

Saint- Vincent, chapelle rurale, com. de Marseille, qr. 
des Comtes, aujourd'hui détruite. — Le tènement de 
Saint-Vincent dépendait de la maison de la Salle ; il s'éten- 
dait jusqu'au béai du moulin de la Moutte. — Terra 
SancH Vincentii, 13 janvier 1239 (ch. aux arch. de Saint- 
Victor). — Sant Vincens, 3 mars 1352 (ibid.). — Sanctus 
rtVw«nctt/5, 8 janvier 1358 (acte notarié). — La chapelle 
déjà en ruine en 1791, fut vendue le 1" septembre comme 
bien national. — D'après Ruffl [Hist, de Mars., II, 285), 
cette chapelle était anciennement un hôpital; il s'appuie 
sur deux titres de 1234 et 1294 aux arch. de la ville. Ces 
deux titres ne se retrouvent plus et ne sont mentionnés 
dans aucun inventaire. 

Salète (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saint- André. — Saletœ, 18 janvier 1299 (acte notarié). — 
Saletaj 19 octobre 1300 (ch. aux arch. municipales). 

Salète (La) (lieu dit), com. d'Auriol, qr. de Vède. — 
Sala, V. 1070 (cart. de Saint- Victor, n» 105). — Saleta, 3 
juin 1077 (ibid., no 759). 

Saletés (Les) (lieu dit), sur la limite des territoires 
d'AUauch et de Roquevaire. - Las Saletas, 28 mars 4281 
(reg. aux arch. de l'Evôché). 

Salici, b., com. d'Aubagne. — Nom de propriétaire. 

Salis (La) ou Terre Rousse, qr. ri., com. de Cassis. 

Salle (La), château, com. de de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel. ^Sala, 1119 (cart.de Saint- Victor, n» 923). — 
Territorium Sale, 22 mars 1287 (acte notarié). — La 
Sala, 6 août 1390 (ch. aux arch. municipales). — La 
maison de la Salle appartenait au monastère de Saint- 
Victor {domus de Sala monasL S, Victoris, 13 janvier 1340 



— 347 — 

(ch. aux arch. de Saint-Victor) et son église était un prieuré 
dépendant de la môme abbaye qui n'était point soumis à 
l'obédience épiscopale. — La terre de la Salle, érigée en 
seigneurie, fut acquise par Pierre de Seriazo (acte du 12 
septembre 1549, arch. de TEvéché) dont la fille Catherine 
de Seriazo épousa Michel de Village, descendant de Jean 
de Village et de Perette Cœur. La famille defe de Village, 
seigneurs de la Salle, s'est éteinte en la personne de 
Charles-Alphonse Désiré, mort le 20 octobre 1853. 

Salle (La), h., com. d'Allauch, qr. des Trois-Lucs. — 
Sala de Reniharda, 6 août 1256 (ch. aux arch de la 
Major). — Canton de Raniarda, 20 avril 1288 (ch. aux 
arch. municipales). — Sala, 27 septembre 1309 (ch. aux 
arch. municipales). — Sala de Rainharda, 30 juillet 1318 
(acte notarié). — Sala de Ranyarda^ 41 décembre 1375 
(ch. aux arch. delà Major). — La Salle y & septembre 
1607 (acte notarié à Allauch). — La Sallo, 1636 (cad. 
d'Allauch). 

Salomon (Le Grand), île à l'ouest de Ratoneau, com. 
de Marseille. 

Samatan, b., com. de Marseille, qr. de Saint-Barthé- 
lémy. — Nom du propriétaire. 

Sambug (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Caraoins,aux Fabres, 15 octobre 1576 (reg. n*61 de l'Evô- 
ché, fol. 3). 

Samena, cal., com. de Marseille, qr. de Montredon. 

Sanpierre, cal., Ile dePomègues, com. de Marseille. 

* Santerno (lieu dit), com. de Marseille, 27 janvier 1332 
(ch. aux arch. municipales). 

Santo-Venturo, pointe de l'Ile Ratoneau, com. de Mar- 
seille. 

Saouve-Glare, com. d'Auriol, source qui alimente un 



Goura d'ejE^u qui va se jeter daïW te Môrlançon. — Torrent 
de Sauveclare ou de Ic^ Clue^ Vi juillet 1776 (reg. aux 
arch. de Saint^Victor). 

Sababrun, p., com. de Marseille, Qollines de la Crar^ 
diole. — î ^arabran, 16 août 1677 (reg. u» 66 aux areh, 4e 
TEvôché). —Sa//a6f an, 7 juin 1692 (reg. aux môme? arcU.)- 

* Saramita (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Gibbe, 
18 février 1279 (acte notarié). 

Sard (Le), b,, com. de Marseille, qr. de Notre-Dame-de- 
la-Garde, 4790 (cad.). 

Sarde (La), b., com. de Marseille, qr. du Roucas-Blanc. 

Sa|U)Et (ÏjI?), b., com. 4ô Marseille, (jr. de gaintrl^o^p, 
1790 (ca4,). 

Sardinb (La), p., com, de Marseille, qr. defi Eygaladea, 
1790 (cad.). 

Sardoïï (La), p., com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe, 
1790 (cad.). 

Sardoux (Les), h., com. de Marseille, qr. de QhAteau- 
Gombert, 10 mars 1696 (reg. de l'Ecrit.). 

' Sarragotte (La), p., com. de Marseille, (p. deChAteau- 
Gombert, au Gavau, 3 février 1766 (reg. aux arch. de la 
Major). 

Sarrbt (Le), qr. ri., com. de Roquevaire. 

Sarrié (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ma- 
zargues, 1790 (cad.). 

Sartdran, qr. ri., com. de Marseille. — Qe quartier, 
autrefois considérable, embrassait à peu prbs toute la 
partie du territoire compris dans le quadrilatère formé 
pg^^ SainWean-du-Désert, Saintrfierre, Saintff-B^4a})é et 
TArcussia. — Villa Sarturiano, décembre 971 (cart, Sis^nt- 
Victor, n* 107). -- Sarturanus, 23 avriHOW (ibid. n* 52). 



— Honor de Sarturartf juillet 1176 (Livre jaune, fol. 
21 v).— SaturaySj 24 septembre 1299 (ch. aux arch. mu- 
nicip.). — Vallatum aquœ de Sarturano, mars 1381 (acte 
notarié). ^-C^r^ran, 1*' août 1693 (acte d'attermiaage}. 
-^ Le tènement de Sarturan fut concédé aux chanoines 
de la Major, ensuite de Tacte précité de 1176; le Chapitre 
était encore décimataire en 1216 (acte du 1" avril, aux 
S3:ch. de la Major). 

Saulafon, cal., Ile de Pomègues, corn, de Marseille. 

Saur (Le) (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. delaFillole. 

— Los SaureSf 6 février 1466 (reg. aux arch. de TEvôché). 

— Al Saure, 5 août 1501 (ibid.). — A Saur, 20 août 1521 
(ibid.). 

Saurin, b., com. de La Clotat. — Nom du propriétaire. 

Saijrinb (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
17â2 (reg. aux arch. de la Major). 

Sauset (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saiat-Just. 

— Al Sausetf 23 octobre 1398 (acte aux arch. de la Major). 

— Lo Sauzet, 23 juin 1441 (ibid.). — Satoef, 9 avril 1510 
(acte aux arch. de Saint-Victor). — Sauvet, 16 décembre 
1668 (ibid.). 

Saussettb, ruisseau dans la partie Est du territoire de 
Roquevaire. 

Saut (Le), montagne, com. d'Aubagne, à Tangle formé 
par la jonction des territoires de Gémenos et de Roquefort. 

— Mons del Saut, 18 octobre 4486 (acte aux arch. de TE- 
vôché). 

Sautadour (Le) (lieu dit), com. de Marseille, sentier 
dans les collines de Saint- Cyr, près Aiguës- Vives. — Ca- 
minum del Saltador, 2 novembre 1462 (reg. aux arch. de 
TEvôché). — £Z Sautadour, 8 novembre 1468 (ibid.). — 
Sautadar; 10 février 1659 (ibid.). 



-. 350 — 

Sadtadour (Le) (lieu dit), com. de Roquevaire, qr. de 
Lan ; lo Saultadour, 5 février 1550 (reg. aux arch. de 
Saint- Victor). 

Saut de Marrot (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Séon. — Saut de Marot, 20 décembre 1310 (ch. aux arch. 
de Saint-Victor). — Sautum Marroqui^ 14 avril 1348 (acte 
aux arch. de TEvéché). — Saltum de Marroco, 17 février 
1352 (ibid.). — Saut de Marroc, 26 juillet 1353 (ibid.). — 
Saltum Marofi,, 1365 (reg. n? 26 aux arch. de l'Evôché). — 
Sault de Marroc ou de Marrot, 28 mars 1515 (reg. aux 
arch. deTEvôché). 

Sauvadon (Le), b., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 27 
février 1772 (reg. aux arch. de la Major). 

Sauzède (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel. — Vallis de Sauzeto, 12 mars 1310 (acte notarié). 

— Lo Val de Sauset, 25 avril 1350 (ibid.). — Coste de 
Sauzetj 31 octobre 1437 (acte aux arch. de l'Evôché). — 
La Sauceda, 15 janvier 1440 (ibid.). — LouSalvet, 20 mai 
1471 (ibid.). — • Sauvet, 8 septembre 1636 (ibid.). 

ScAUMAiRE (lieu dit), com. de Marseille, qr. de la Mil- 
lière. — Scaumaire, 30 mars 1444 (reg. aux arch. de 
l'Evôché) . — Escamaire, 9 mars 1546 (ibid.). 

ScLATACOR (lieu dit), com. de Marseille, qr. d'Arenc. — 
Esclatacor, 8 octobre 1287 (ch. aux arch. de l'Evôché). — 

— Sclata Sors, 4 mars 1312 (ch. aux arch. de la Major). 

ScLATACOR (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Notre- 
Dame-de-la-Garde. — Sclata Sors^ 28 mai 1278 (acte no- 
tarié). — Sclatacor, 19 août, 1317 (ibid.). — Vallon Des- 
data Col, XIV siècle (acte aux arch. de Saint-Victor, n' 586) . 

Segond, b., com. de Marseille, qr. des Aurengues. — 
Nom du propriétaire. 

Séguières (Les) (lieu dit), com. d'AUauch, qr« de Gona- 



— 361 — 

gués. — Lo Gros de Segenens, 11 novembre \ 322 (ch. aux 
arch. de la Major). — Lus Saquieras, id. (ibid.). — Les 
Seguiers, 4635 (cad. d'Allauch). — Les Seguières, 1691 
(ibid.). • 

Séguières (Les) (lieu dit), cora. de Roquevaire, qr. de 
Bassan. — Balma Seguelas, 28 mars 1281 (ch. aux arch. 
deTEvôché). — Font de Ids SerguelaSy 8 février 1550 (ch. 
aux arch. de Saint- Victor). — Les Séguières, 25 septem- 
bre 1666 (ibid.). 

Seignerie (La), jas, com. de Marseille, qr. de Mazargues. 

Seigneur (Béal du), pris dans l'Huveaune au mouUn de' 
Redon, retombe dans la rivière à Auriol. 

Semble (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
à Beaumont, 1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Semble (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel. — Las SambolaSf 21 février 1362 (ch. aux arch, 
de Saint-Victor). — Vallo de la Sambolas, 30 décembre 
1392 (ch. aux arch. de TEvôché). — La Samble de Loule, 
9 février 1650 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

Semblés (Les), qr. ri., com. de Gréasque. — Mons et 
vcUlonum de Sambolas, 19 février 1259 (cart. Saint- Victor, 
n* 1130). — Vallon de Sambolo (plan msc, liasse n' 86, 
arch. de Saint-Victor). 

Sénegon (Pièce de), p., com. de Marseille, qr. d^Eoures, 
27 juin 1770 (reg. aux arch. delà Major). 

Sengle (Le), éminence sur la limite des territoires de 
Cassis et de La Ciotat, vers la mer. — Serriere de Sengle, 
3 avril 1663 (acte aux arch. de Saint- Victor). 

Sentenières (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Barnabe. — SentanideraSj 6 mai 1257 (ch. aux arch. de 
Saint- Victor). — CentanieraSy 27 janvier 1302 (acte nota- 



rié). —8«n/omer(W, 12 novembre 4330 (acte notarié). — 
Santinyeras, 15 novembre 1491 (ibid.). 

Séon-Saint- André, h., com. de Marseille. — Ecclesia 
S. Andrée, XL* siècle (cart. de Saint-Victor, n*40). — 
Seoing, juillet 1190 (ch. aux arch. de la Major). — Enser,- 
20 juillet 1248 (ch. aux arch. municipales) — Seonnum, 
7 septembre 1255 (ch. aux arch. de la Major). — Sanctus 
Andréas de Seong, 10 avril 1276 (ibid.). — Szeon, décem- 
bre 1291 (acte notarié). — Sehon prope Sanctum Andream, 
9 août 1298 (ch. aux arch. municipales. — Sant Andrieu, 
'6 septembre, 1302 (ch. aux arch. municipales). — Séon, 
27 avril 1302 (ch. aux arch. de la Major). ~ Ceon, 17 
février 1325 (ibid.). — Sehonh, 5 novembre 1386 (ibid.). 
— Ceons ou Encens (Caknd. de 1713). — L'église deSéon- 
Saint-André est attribuée à l'évoque de Marseille par la 
bulle d'Anastase IV, du 30 décembre 4 4 53 ; elle devint un 
prieuré qui dépendait de la cathédrale et dont la colla- 
tion appartenait au prévôt. Toutefois le titulaire prenait 
le titre de prieur (26 mars 1353, arch. de TEvôché) ou de 
recteur (10 avril 1363, acte du notaire Venaissini). — 
Gruillaume Jourdan des Tours, damoiseau, était seigneur 
de la Bastide ou Tour de Séon (actes du 8 mai 1298 (nota- 
rié) et 8 septembre 1320 (arch. de la Major). — Dans la 
division départementale, d'après la loi du 22 décembre 
1789 (8 juin 1790), Séon était le chef-lieu du deuxième 
canton du troisième district des Bouches-du-Rhône, qui 
comprenait : Séon, les Gadenets, Notre-Dame, la Nerthe, 
les Baumes-Saint-Antoine, les Eygalades, Saint-Joseph, 
Saint-Louis, les Grottes, le Gannet, la Bédoule. 

Sêon-Saint-Henri, h., com. de Marseille. — Ge hameau 
a formé une paroisse nouvelle et spéciale sous Tépiscopat 
de M»' Henri de Belsunce. 



_i 



— 853 - 

Séqub-Pigues (lieu dit), com. de Marseille, 6 février 1602 
(acte d'atterminage). 

Séquemont [lieu dit), com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saint-Henri. 

Skren (Le) (lieu dit), com. de Cassis, qr. du Plan. — Lo 
Serre, 29 décembre 1439 (reg. aux arch. de ITEvôché). — 
Seren, 28 octobre 1486 (ibid.). — Le Serran, 7 août 1597 
(ibid.). 

SsRSNS (Les), h., com. de Marseille, qr. de Saint-Jérôme. 

Sergièrb (Pré de) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, à Gadelone, 7 février 1615 (reg. aux arch. 
derEvôché). 

Sérignan (lieu dit), com. d'Auriol, qr. des Bouilladisses. 
Serignana, 11 juin 1279 (ch. aux arch- de Saint-Victor). 

— Sarignana, 16 septembre 1287 (acte notarié). ~ Colla 
.de Serinhana, 8 mai 1322 (acte notarié). — ■ Vallonum de 
Serena, 15 octobre 1393 (ch. aux arch. de Saint-Victor). 

— Servikana, 1472 (acte notarié). — Vaffar de Sérignan 
était possession de Saint-Victor, achetée par l'abbé Pierre 
Jourdan, vers 1360 (charte n° 536, aux arch. de Saint- 
Victor) . 

Sérillan (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Botte. — 
Sirilhan, 26 mars 1296 (ch. aux arch. municipales). — 
Sirillan, 9 mars 1359 (délib. du Conseil decomm. de Mar- 
seille). — Serellan, 1636 (cad. d'Allauch). — Serilhan, 
19 avril 1663 (acte notarié à Allauch). — VEsperon du 
Gùurt, 1727 (reg. aux arch. de la Major). 

Serre (La Grande et La Petite), p., com. de Marseille, 
qr. de Ghâteau-Gombert, 1790 (cad.). 

Serre (La), torrent et qr. ri., com. de Cuges. 

23 



— 354 — 

Sbrrbs (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe. 

Serrum Dbsmengarda, com. d'Âuriol. — Localité indi- 
quée à la limite du territoire vers Saint-Zacharie, 6 dé- 
cembre 1285 (oh. aux arch. de Saint-Victor). 

Serrum Longum, çom. d'Âuriol,^lieu faisant limite vers 
Saint-Zacharie, 6 décembre 1285 [ch. aux arch. de Saint- 
Victor). 

Serval (Tour), com. de Marseille, qr. de laMagdeleine; 
aujourd'hui détruite. 

Serviane (La), h., com. de Marseille, qr. de la Valen- 
tine. — La Rascaseda^ 19 août 1290 (ch. aux arch. muni- 
cipales). — La Roicassa^i^ janvier 1440 (acte aux arch. de 
l'Evôché). — Terra Bartholomei de Puteo alias Semant, 
marinarii, loco dicto la Rascassa, 11 novembre 1506 (acte 
aux arch. de TEvôché). — Terre de Roland du Puy dit 
Serviant, 15 avril 1587 (ibid.). — La Semawe, 12 août 
1666 (ibid.). 

Servières (lieu dit), com. de Marseille, qr. du Gannet. 
— Lansum Johannis de Serveriis, 14 octobre 1303 (acte 
notarié). — Turris de Serveriis, 7 juillet 1333 (ch. aux 
arch. delà Major). ~ Turris de Servertis, 11 octobre 1358 
(ch. aux arch. municip.). — Servieras, 20 octobre 1365 
(ch. aux arch. municip.). — Servières j 6 octobre 1639 
(reg. aux arch. de Saint-Victor). — Sautadour de Ser- 
tnere, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

Severrier, qr. ri., com. de Geyreste. 

SiBiLLis, b., com. de Marseille, qr. de Ghâteau-Grombert, 
au Grand Vallon. — Reynaiulet, 16 septembre 1595 (reg. 
aux arch. de la Major). -- Plane de Reinaud, 2 mars 1679 
(ibid.). — Reynaudet, propriété de Jean Sibilli, 30 octobre 
1765 (ibid.). — Bastides deSibiUis, 21 février 1767 (ihid.). 



_ 355 — 

SiGARD, b., com. de Marseille, qr. des Âureagues ; nom 
de propriétaire. 

SiGARDS (Les), h., com. d'Âuriol. 

SiGOLLB (Ghebon de), traverse, com. de Marseille, gr. de 
Saint-Just ; va du Moulin à Montolivet. — Cicolle, 19 oc- 
tobre 1694 (reg. de TEcrit.). — Sicolle, 16 mai 1695 
(ibid.). 

SiDORES (Les), p., com. d'Aubagne, dépendant du tè- 
nement de l'Aumône, 9 juin 1789 (reg. aux arch. de Saint- 
Victor). 

SiOALON (Le) p., qr. des Embues, com. d'AUauch. 

SioiLAN (GAL4NQUE de), com. do Marseille, en dessous des 
montagnes de Luminy. 

SiMÉON (Le) (lieu dit), com. de Cassis. — Al Simeon, 28 
décembre 1439 (reg. aux arch. de l'Evéclié). — Simeot^ 
1505 (ibid.). 

SiMiANE (La), b., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe, 1790 (cad.). 

Simone (Ija), b., com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 1790 (cad.). 

Simone (La) ou La Pounghe, p., com. de Marseille, qr. 
de Saint- Juhen, 1790 (cad.). 

SiMORÈGRE, qr. ri., com. deCeyreste. 

Single DE Daumas, vallon, com. de Cassis, 16 janvier 
1663 (acte aux arch. de Saint-Victor). 

SiouCLÈTB (La), b., com. de Marseille, qr. desCamoins. 

SiFiÈRE (La), b., com. de Marseille, qr, de Saint-Menet. 

SoLANS, qr. ri., com. d-Aubagne. — Sollandj 8 septem- 
bre 1453 (acte aux arch. de TEvôché). — Solans, 13 mai 
1476 (ibid.V — Soullan, 26 mai 1601 (ibid.) 



- 356 — 

SoLLBiLLADB (La), com. de Marseille. On désignait ainsi 
toute la plaine comprise entre la Salle et la Treille Saint- 
Julien, au milieu de laquelle les Gaillols se sont établis. 

— SolayradaSj 30 décembre 1392 (acte aux arch. de 
TEvéché). — La Solleillade, 26 janvier 1440 (ibid.). — 
Plana de laSoleUlada, 3 mars 1490 (ibid,). — Soleirade^ 
1517 (acte aux arch. de la Major). 

SoLOBRE, chaîne de collines gui s'étend sur la rive gau- 
che de rHuveaune, depuis Saint-Estève jusqu'à la Gardy, 
com. de Roquevaire. — Ce nom rappelle celui d'une an- 
cienne villa dont le territoire s'étendait sur celui de 
Roquevaire et était séparé de celui d' Auriol par le Merlan- 
çon (cart. de Saint-Victor, n* 759). — Villa SolobH, 1040 
(cart. de Saint- Victor, n* 58). — Castelluin SoîobiUm, 
1065-1079 (ibid., n«39). — Ecclesia de SolobiiSy 30 dé- 
cembre 1153 (bulle d'Anastase IV, arch. de l'Evôché).— 
L'église de Solobre, attribuée à l'évoque par la bulle 
d'Anastase, obvint au Chapitre de la Major par la transac- 
tion du 25 mai 1163, ce qui fut confirmé par te bulle de 
Luce III, du 5 juin 1182 (arch. de la Major). 

SoNSiNE (La) ]p., qr. des Eygalades, com. de Marseille. 

SoouMETTO, b., com. de la Penne. 

* SoRBAmosA, nom donné à un vignoble j ièom. de Mar- 
seille, qr. de Saint*Marcel, 1057 (cart. de Saint-Victor, 
n* 53). 

Sorbiers, qr. ri , com. de Marseille^ tjuartier de Sfoint- 
Lazare.— Sorftenwm, v. 1050 (cart. Saint-Victor, n' 658). 

— LaSorbiera, 6 juin 1290 (acte aux arch. des Prêcheurs). 
-^SorberidS. Xazart*, 28 Juin 1320 (ch. aux arch. muni- 
cipales). — SorbericBj 17 août 1327 (acte notarié). 

SoRMioij, anse sur le littoral au midi de Marseille. — 
Colla de Sormil^ 10 août 1348 (ch. aux arch. municip.).— 



— 357 — 

Pnteusde Sormils, 30 août 1431 (ibid.). — Vallon de Sor^ 
mieu, 1614 (acted'attermînage). — SourmieUj 1573 (acte 
aux arch. des Prêcheurs). 

SouFFLKUR (Lp), corn, de Gasgis, caverpe entre PortrrPiû 
et Pormiou , où le vent s'engouffre et s'éphappe p«^r une 
étroite ouverture. — On rappel|e ^usai : Mqrtin'Bq^|fQ. 

Souffre (Le Grand et le Petit), deux calauqiie9 de 
rile de Ratoneau, com. de Marseille. 

SouPRiOTB (La), b., com. 4'Au^P^f 

SouRDURA (Le), écueil sous-manu entre le cap d'En- 
doume et le Ghâteau-d^If, com. de Marseille. — Sourdara^ 
V. 1750 (plan de Chevallier). 

Souricière (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Mazargues, 1790 (cad.). 

SouTAN (Le), b., com. de Marseille, qr. de Séon-Saint- 
Henri. 

SoussmE (La), b., com. de Marseille» qr. de Ghâteau- 
Gombert, 1790 (cad.). 

Stqlbt (La), cal., Ile de Pomëgues, com. de Marseille. 

Sure (La), moulin à vent, com. d'Allauch, qr. des 
Rampins. 

Suverier (lieu dit), qr. de Mazargues, com. de Marseille. 
— Suverieras, Suverias, 27 août 1350 (ch. aux arch. mu- 
nicipales). — Suverada, 6 septembre 1364 (ibid.). — Als 
Suveriers, 1" septembre 1370 (ibid.) — Val Solverada^ 7 
juillet 1333 (ch. aux arch. ^ la J^ajor). — Val S\^\3eraiia^ 
24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). 

Suverier (lieu dit), com. de ^B,^&i\\Q^ qr. de Sé^n, aux 
BarriBs. — Terra Sauverierum, 24 janvier 1324 (ch. aux 
arch. deTEvôché). — Suven^r*, 2 naars 1347 (ibid.). 

Sut (La), coll., com. de Gémenos. 



— 358 -- 

SuY (Lb), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien. — 
Le Seuil on Suei/, 1732 (reg. aux arch. de la Major). — Le 
Suy, 1790 (cad.). 

SuTE (La), p., com. de Marseille, gr. des Gaillols, anz 
Butrices. — LaSuille, 23 février 1769 (reg. aux arch. de 
la Major). — La Suye, 1790 (cad.). 

SuYE (Le), qr. ri., com. de Geyreste, à la Colle-Noire.— 
LaSuelha^ 28 octobre 1486 (reg. aux arch. de TEvôché).— 
La Suilhe, 13 octobre 1556 (ibid.). 



Tagaret, h., com. d'Allauch. — Nom de propriétaire. 

Taillade (La) (lieu dit), com. de Roquefort. — Talhadaj 
30 décembre 1439 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Taillades (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Julien. — Las Tailladas y 5 mars 1286 (acte notarié). 
— Las Thalladas, 5 octobre 1299 (ibid). — La Caillade, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Tallar (Le) (lieu dit), com. d'Allauch. — Tallard, 1636 
(cad. d'Allauch). — Tallar, 1691 (ibid.). — Talar, 1727 
(reg. aux arch. de la Major). 

Tampan (Le), ruisseau, com. d'Auriol ; se jette dans 
rinfernet. 

Tanan, b., com. d'Auriol. 

Tapias (Las) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Bau- 
mes Saint-Antoine, 1*' décembre 1329 (ch. aux arch. de la 
Major) 



— 359 — 

TARDB-L'HOxmE, jas, com. de Marseille, près Baume Lou- 
bière, 15 février 1479 (reg. aux arch. de TETêché). 

Tarons (La), b., com. de Marseille, qr. d'Eoureç, 17 
février 1772 (reg. aux arch. de la Major). 

Tarons (Les], h., com. de Marseille, qr. de Saint-Joseph 
V. 1690 (plan de Chevallier). 

Tarreguiàres (Les) (lieu dit), com. de Guges. — Las 
Tarreguieras, 4 janvier 1450 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Taulière (La), b., com. de Marseille, qr. d'Eoures, 1790 
(cad.). 

Taulières (Barre des) (heu dit), com. d'AUauch, qr. des 
Bêlions. — Za Taullière, 1694 (cad. d'Allauch). — Vallon 
de la Rabassière^ id. (ibid). 

Taulisse (La), qr. ri., com. de Marseille, au Cannet. — 
Teuletum, 20 avril 1 284 (acte notarié) . — Taulet, 20 mai 
1287 (ibid). — Lo Teulet, 7 mars 1308 (ch. aux arch. 
munie). — Al Teolet, 4 novembre 4287 (ibid.). — Theu- 
letum, 15 mai 1297 (ch. aux arch. de TEvôché). — 
Teulissia, 26 mars 1353 (ibid.). — Tauletumj 21 août 1353 
(ibid.). — Theulicium, 15aoùtl392 (ch. aux arch. munie). 
— Teulidam, 1" octobre 1401 (acte notarié). — Torre. de 
Guilhem Raynaud^ 30 janvier 4419 (ch. aux arch. de la 
Major). — Lo Saut, 8 mai 1427 (ibid.). — Teullet^ 2 sep- 
tembre 1602 (acte d'atterminage). — Téoulet, 26 mars 1664 
(reg. de la Major). — Chapelle du Trioulet (Calend. 1713, 
page 173). — Le Teaulet, 24 janvier 1701 (reg. de TEcrit.). 

Taume (lieu dit), com. d'Allauch, 1636 (cad. d'Allauch). 

Taurelle (La), qr. ri., com. de Roquevaire. 

Tavane (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 



— 360 — 

TsiNTURijkRS (La), p«, com. de Marseille, gr. de Saint- 
Antoine, 1790 (cad.). 

Teisset (Le)^ ruisseau, com. de Peypin ; se jette dans le 
Merlançon. 

Templas (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert, près les Ouïdes, 2 mars 1679 (reg. aux ^rch* de 
la Major). 

Teneyd (La) ou La Teneya (lieu dit), com. de Marseille, 
qr. de Saint-Marcel, près Aigues-Vives, 1" avril 1460 (acte 
aux arch. de rEyôché). 

Teoliero, com. de Cassis. — Nom que porte un point de 
Tanse de Cassis, au S.-S.-E., au pied du cap Canaille, et 
qui indique Texistence d'une ancienne tuilerie. 

Téoulé (lieu dit), com. d'Auriol. — Fontaine du Teoulé 
ou Vallat du Tonneau, 12 juillet 1776 (reg. au;^ a^b. de 
Saint-Victor). 

Téoollbt (Le) (lieu dit), com. d'Allauch, sur le Jarret, 
1636 (cad.). 

Terme (Le), b., com. de Peypin. 

Terme de Mazage (Le) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des 
Madès. — Vallon de Eouet, 31 juillet 1551 (reg. aux arch. 
de la Major). — Lo Masagi, 1659 (cad. d^Allauch). -^ Le 
Terme f 1790 (cad.). 

Tbrrailler (Le), montagne, com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, au midi de Valbarelle, 13 février 1615 (acte 
aux arch. de la Major). 

Terrasse (La) (lieu dit), com. d'Allauch. 

Terraux (Les) (lieu dit), com. d'Allauch, qr.deGueyre- 
don. — Terraux, 1636 (cad. d'Allauch). — Pax de la 
Vigno, 1659 (ibid.). 



— 361 — 

Terre-Nbuvb (La), p., com. de Marseille, (jr. de Saiat- 
*ulien, 1790 (cad.J. 

Terre-Rouge (La), coll., com. de Marseille, qr. des Fa- 
bres, 11 septembre 1636 (reg. aux arch. de TEvêcW), 

Terres-Blanqubs, qr. ri., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Pierre. — Terra blanca, 18 août 1310 (acte notarié). — 
Terras blancas^ 25 juin 1317 (acte aux arch. munie). — 
Las Peyrieras^ 11 février 1409 (acte aux arch. de la 
Major). — Terres blanques, 3 décembre 1601 (acte d'atter- 
minage). 

Terres-Vermeilles (lieu dit), com. d'Aubagne. — Terra 
vermeilhaj 1469 (reg. aux arch. munie). — Terras Ver- 
melha, 11 avril 1501 (reg. aux arch. de TEvéobé)» 

Terrolier (Le) (heu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château-Gombert, 16 septembre 1595 (reg. aux arch. de 
la Major). 

Tétb-Blanche (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de Peire- 
Peissot. 

Tête de Bourdon, qr. ri., com. de Guges. 

Tête de Capucin, cap, com. de La Ciotat. 

Tête de Jacob, coll., com. d'Allauch. 

Tête de Lapin, coll., com. de Ceyreste. — Morrçk de 
Puyocan, 1434 (ch. aux arch. de Saint- Victor). 

Tête de l'Homme, hauteur dans les collines dç Marfljilla^ 
veire, com. de Marseille. 

Tête de Maure, plateau à l'entrée du port dB Marseille. 
— Tête de More, y. 1750 (plan de Chevallier). On a^rouvé 
depuis peu en cet endroit des tombeaux gaUp-romains. 

Tête-Noire, montagne, co». de Marseille, qr. de la 
Nerthe. 



— 362 — 

Tête-Noirb, p., com. de Roquevaire, qr. du Pouge, 14 
mars 1741 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

TÊTB-RouGE, coll., com. d'AUauch, qr. de Sainte-Croix, 
18 septembre 1682 (acte aux arch. d'Allauch). — Deux 
collines du môme nom (Grande et Petite) à cause du fer 
hydraté qui en colore le terrain. 

TèzB (La), p., com de Marseille, qr. deChâteau-Gombert, 
au Gavau, 21 mai 1765 (reg. aux arch. de la Major). 

Tèze (La), p., com. de Marseille, qr. des Martégaux, 
1790 (cad.). 

Thérâsb (La), b., qr. de Saint^Loup, com. de Marseille. 

TraBouLEN, deux lies du môme nom, Tune à Touest de 
Hatoneau, l'autre au devant du cap Groisette, com. de 
Marseille. — Espobolen (Valésius. Not, Go//., p. 532). — 
T%bolen,Y. 1750 (plan de Chevallier). 

Thobert, b., com. d'Aubagne ; nom de propriétaire. 

- Thomasse (La), b., com de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1732 (reg. aux arch. de la Major). 

Thomasson ou Thomassin, vallon sur la limite des terri- 
toires de Cassis et de La Ciotat, 3 avril 1663 (reg. aux arch. 
de Saint-Victor). 

Thu^ière (La), p., com. de Marseille, qr. des Olives, 
1790 (cad.). 

Thuilière (La), h., com. d'Aubagne. 

TmjvET (Le) ou PaoRis, p., com. de Marseille, qr. de 
Saint-Antoine, 1790 (cad.) 

TiANE (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Antoine, 1790 (cad.). 

TœouRDE (La) (lieu dit), com. de Cassis, qr. des Rom- 
pides. — La lïharda^ 28 décembre 1439 (reg. aux arch. de 



— 363 — 

l'Evôché). — La Tiborga, 13 janvier 1487 (ibid.). — 
Tibourgoy 1511 (ibid.). — Tibourgue^ 16 octobre 1556 
(ibid.). 

TiER (Le), b., com. de Marseille, qr. deChâteau-Gombert, 
1790 (cad.). 

* TiRACORDAS (Passum de) (lieu dit), com. d'Auriol, à la 
limite du territoire vers Saint-Zacharie, 6 décembre 1285 
(ch. aux arch. de Saint-Victor). 

TmANNE (La), p., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe, 1790 (cad.). 

TiRANNE (La), b.y com. d'ÂUauch. 

TmAssE-GoFFiN (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Bamabé. — Tircissa coffinSj 23 septembre 1395 (cb. aux 
arch. de la Major). — Tirasse coffin^ 24 décembre 1666 
(ibid.). 

* TniASSA(lieu dit), com. de Marseille, qr. N.-D.-de-la- 
Crarde, près Gironde, 6 mai 1340 (acte notarié). 

Tjroque (LA),b , com. de Marseille, qr. desCaillols, 31 
mai 1663 (reg. aux arch. de l'Evôché). — Le Collet, 1790 
(cad.). 

TrroL (Le), nom que portait la pointe qui s'avançait 
dans la mer entre l'anse de TOurse et celle de la Joliette, 
com. de Marseille ; elle est aujourd'hui confondue dans 
les travaux du nouveau port. — El Titol, 28 novembre 
1308 (ch. aux arch. munie). — Titulum, 16 mai 1607 
(ibid.). 

ToLLON (Le), coll., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, entre la Salle et les Comtes. — Tollon, 20 avril 
4288 (ch. aux arch. munie). — Tollonet, 7 juin 1299 (ibid.). 
— TollonuSj 13 novembre 1299 (acte notarié). — Thol- 
lonum, 9 juin 1300 (ch. aux arch. munie. ). — Collet de 



i 



-984- 

rftoZton, 3 février 1615 (reg. au^a^h. de TEvôché). — 
Collet de Taurei, 13 octobre 1636 (ibid.). 

Tona(La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 13 jajxvier 1459 (reg. aux arch. de rEvôché), 

Tonneau (Le), ruisseau gui se jette dans le MerlançoUi 
com, de Peypin. 

ToRNE (La), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Jérôme, 
1790 (cad.). 

* ToRUM A^iLLERiuM (lieu dit), com. d^ÂUauch, 9 mars 
1359 (délibération du conseil de communauté). 

* ToRUM DE Jansach (lieu dit), com. d*Aliauch, 20 oc- 
tobre 12}3 (ch. aux arch, de l^ Major). 

* ToRUM DE Lacadt (licu dit), com. d'Allauch, 11 no- 
vembre 1322 (ch. aux arch. de la Major). 

* ToRUM Jhatjtardi (lieu dit), com. d'Allauch, 4 avril 
1308 (ch. aux arch. mimic). 

TouAGHE (La), b., com. de Marseille, qr. des Romans. 

ToupiN (Vallée de), com. d'Aubagne. 

Tour (La), lieu qui a pris son nom d'une tour qui 
existait autrefois au qu^tier de Saint-Marcel, con^Q^ime 
de Marseille, entre le château de Forbin et TEuveaune. — 
Lo Tor, 8 septembre 1288 (acte notarié). — Torretum^ 11 
juin 1299 (ch. aux arch. munie). — Thoretum, 28 sep- 
tembre 1299 (ibid.). -r Le Tourret, 10 décembre 1 454 (arch. 
de rEvôché). — Le Poux, 29 avril 1579 (acte aux arch. jde 
la Major). — Le TorSj 7 janvier 1615 (reg. aux arch. de 
TEvôché). — Le Tort, 29 août 1579 (ibid.). 

Tour (J^a) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de ChâteAu- 
Qombert.— Toretumiie Helemosinay 14aoû|;1294(c}i. aux 
arc)i. munie). — f^ç^ Tour, 2 mars 1679 (reg. aux aripb. (Je 



- àfls- 

la Major). — Lo Toure, 1790 (cad.). PWpriété de TAùmô- 
nerie de Tabbaye de Saint-Victor. 

Tour (La); com. de Marseille, qr. de Sainte-Marthe. — 
Turris Pétri Tortelle, 27 avril 1302 (ch. aux arch. de la 
Major). —Tum G. Tortelle, 23 avril 1306 (acte notarié). — 
La Tùw, 1790 (cad.). 

Tour Batailler (lieu dit), com. de Marseille, qr.de Saint- 
Charles. — forbatcUlier, 1" février 1300 (ch. aux arch. 
munie). — Tor Batayllier^ 18 février 1321 (ibid.). — 
Tour Bataylher, 11 avril 1323 (ibid.). 

Tour de Bonafous (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Séon, près le cap Pinède. — Thorum de Bonafos, 1" mars 
1273 (arch. de Saint- Antoine). — Tor de Bonafos, 12 no- 
vembre 1281 (ch. aux arch. munie). — Vallis des Tors, 8 
mai 1281 (ibid.). — Tor Bonnaffocii, 21 novembre 1306 
(ch. n'36 aux arch. de l'Evôché). — Tour de Bonefous^ 31 
octobre 1667 (reg. au± arch. de l'Evôché). 

Tour de Marthe (lieu dit), com. de Gréasque. — Tor 
de Marjha, 3 décembre 1499 (reg. aux arch. de Saint- 
Victot). 

Tour de Sobiati, tour au bord de la mer, qr. de Séon, 
com de Marseille. — Tour de Savignon^ vers 1690 (plan de 
Chevallier). — Tour de Saumati, 10 octobre 1693 (reg. de 
l'Ecrit.). 

Tour de Tassy, tour ruinée dans le vallon de Toulouze, 
qr. de Sainte-Marguerite, com. de Marseille. 

TouRDiNAU (lieu dit), com. d'AUauch. — Tordinaut, 10 
juillet 1298 (ch. aux arch. munie). — Fons Dinaut^ 10 
août 1304 (acte notarié). — Tourdinau, 11 décembre 1607 
(acte notarié à Allauch). — Collet de Tourdinaut, 1636 
(cad. d' Allauch). -— Tordinau^ 27 février 1663 (acte notarié 
à Allàuch). 



— 366 — 

Tour du Chapitre, b., com de Marseille, qr. de Saint- 
Joseph. — Tourre de Capitou, 26 mars 1664 (reg. aux arch. 
du Chapitre). — Tour de Capitou, 4 janvier 1791 (reg. des 
biens d'émigrés). Possession du Chapitre de la Major, 
vendue en 1791 comme bien national. 

Tour du Pin, tour sur une des collines du Rouca&-Blanc, 
com. de Marseille, aujourd'hui détruite. — Tor de la 
Pineda, 25 mars 1304 (acte notarié). — La Torre del Pin, 
1383 (acte aux arch. munie). — Tor del Pin, 13 janvier 
1402 (ch. aux arch. de la Major). — Turris Pini, 17 mai 
1447 (ibid.). — La Tour du Pin, 24 décembre 1666 (reg. 
aux mômes arch.). 

TouRBTTE (La) (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. du Passon. 

— Los TorSj 17 novembre 1405 (reg. aux arch. de la 
Major). — Los Thos, 18 décembre 1406 (ibid.). — Tortels, 
8 septembre 1453 (reg. aux arch. de TEvôché). — Tort^ 
15 mai 1476 (ibid.). — La Tortoyra, 11 août 1501 (ibid.). 

— La Torreta, 20 août 1521 (ibid.). — Les Tourtz, 17 
octobre 1582 (ibid.). 

Tour-Mane, tour bâtie au Xn« siècle, com. d'Auriol. — 
Turris magna. — Vendue en 1791 comme bien national, 
elle a été démolie en 1817, et les matériaux ont servi à la 
construction de la chapelle des pénitents blancs. 

Tour-Michel, tour sur une des collines du quartier du 
Roucas-Blanc, com. de Marseille. — Nom de propriétaire. 

Tournaque (La) (lieu dit), com. d'Allauch, qr de Sérilhan, 
1727 (reg. aux arch. de la Major). 

TouRNON, h., com. d'Auriol, 11 mars 1776 (reg. aux 
arch. de Saint- Victor). 

TouRON, qr. ri., com. de Roquevaire. — Toron, 28 août 
1318 (acte aux arch. de Saint- Victor). — Torron, 5 février 



— 367 — 

1459 (ibid.). — Le Tourt, 5 février 1549 (ibid.) - Touron, 
19 août 1740 (ibid.). — Tourron, 14 mars 1741 (ibid.). 

TouRRAQUES (Les) (lieu dit), com. d'AurioI. — Turris 
cique. — L'eau des fontaines d'Auriol vient de cet endroit. 

— Las Tourraques, 1472 (reg. de Flotte, nof). 

TouRRE (Le) (lieu dit), com. de Cassis, qr. du Plan. — 
La Torrôj 28 décembre 1439 (reg. aux arch. de TEvôché). 
--Tourre, 1503 (ibid.). — Tor^ 14 novembre 1556 (ibid.). 

— La Colle du Peysseguier^ 7 août'1597 (ibid.). 

TouRRES (Les), b., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Antoine, 1790 (cad.). 

TouRRES (Les), b., com. d'Allauch, qr. de la Ponche. — 
Torum^ 20 avril 1298 (ch. aux arch. munie). — Totum 
longum, 19 avril 1296 (ibid.). — Thorum Jhacanieri, 18 
janvier 1302 (ibid.). — Le Tort, 1636 (cad. d'Allauch). — 
La Tour, 1727 (reg. aux arch. de la Major). — Les Tourres, 
18 janvier 1702 (reg. de TÉcritoire). 

TouRRETTE Saint-Marcel, coll. entre la Vaientine et les 
Caillols, com. de Marseille. — Als Stres, 28 novembre 
1399 (ch. aux arch. munie). — Montagne des Estrech, 
Montagne des Estreilla, 18 mars 4459 (reg. aux arch. de 
TEvôché). 

TouRTOiRE (La) (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. des 
Paluds. — La Tourtoire, 8 septembre 1453 (reg. aux arch. 
derEvéché).— La Tortoyra, 10 août 1501 (ibid.). — 
Tourtoyre, 1608 (ibid.). 

TouTOURB (La), b., com. de Marseille, qr. d'Eoures. 

• 

Trabdqubt (Le) (lieu dit), com. de Roquefort, qr. de 
Rouvière. — Trabaquet, 31 décembre 1439 (reg. aux arch. 
deTEvôché). — Trebaquet, i^ octobre 1486 (ibid.). — 
TrcUMquet, id. (ibid.) 



Trèîllb (La), qr. ri., coin, de Roquevaire — Vallo delta 
2Vet7/a, 3 juin 1177 (cart. Saint-Victor, n^ 759). 

Trbille (La), h., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien. 
— Treilla S, Juliani, 1" avril 1216 (ch. aux arch. de la 
Major). — Colla de Badargas, 20 avril 1288 (ch. aux arch. 
munie). — Trelha, 12 novembre 1340 (acte notarié). — 
La Trella, 26 septembre 1338 (ibid.). — Bodargos, 24 
décembre 1666 (reg, aux arch. de la Major). — La Treille- 
Saint-Julien, 13 octobre 1636 (ibid). 

Treille (La), h., com. de Marseille, qr. des Gamoins. — 
Vallon de Lambourgoux, 18 juillet 1551 (reg. aux arch. de 
la Major). — Vallon de Lombourgues, 31 juillet 1551 
(ibid.). — Terre de Guilhem Paul dit La Treille, confron- 
tant le Gourg de Robaud, 2 janvier 1486 (reg. aux arch. 
de l'Evôché). — Terra Johannis Paul alias de la Treilla^ 
11 novembre 1506 (ibid.), — La Treille de Corporieres, 19 
octobre 1636 (ibid.). 

Treille (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Giniès, entre le grand chemin de Mazargueset le vallatde 
Coufonne. — Trullare, 26 février 1290 (ch. aux arch. 
munie). — TreiUat, 6 février 1344 (acte aux arch. de la 
Major). — Trulhar, 16 avril 1363 (ch. aux arch. de Saint- 
Victor). — Trolhar, avril 1366 (acte aux arch. de Saint- 
Victor). — Le Treillard, 9juillet 1717 (ibid). — Truillat, 
24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). — La 
Treille, 1790 (cad.). — Il y avait autrefois au quartier de 
Mazargues une chapelle qu'on nommait La Treille ou Lou 
Treilhar, mais on a perdu le souvenir où elle était bâtie 
(Achard, 2)^c^ géograph,). 

Treinières (lieu dit), com. d'Allauch. — La Reinardo, 
1635 (cad. d'AUauch). — La Reynarde, 1659 (ibid.). — 
Treinières, 1727 (reg. aux arch. delà Major). 

Treize-Vents (Les) , colline sur la limite des territoires 



- 369 — 

de Septëmes et de Marseille. —LostS Vens, v. 1750 (plan 
de Chevallier). 

Tabmontane (La), p., com. de la Valentine, 1790 (cad.). 

* Très Yœlhas (Las) (lieu dit], com. de Roquefort, 31 
décembre 1439 (acte aux arch. de rEvôché). 

TaiBouxy gr. ri., com. de Marseille. Il embrasse la partie 
du territoire comprise entre les Comtes, la Valentine, la 
Servianne et le petit chemin d'Aubagne. — Tribols, 1057 
(cart. Saint-Victor, n* 50). — Trebols, 19 avril 1288 (acte 
notarié). — Colla 9us TriAo/e^, 1383 (Reg. des Censés de 
rhopital-Saint-Esprit.). — Tribolais, 15 avril 1296 (ch. aux 
arch. munie). — Triboux, 11 août 1520 (acte aux arch. 
de la Major). — Triboulx, 13 février 1616 (ibid.). — 
GatAcrque de Village^ 16 septembre 1702 (reg. de TEcrit.) 
--Tribaud, 1790 (cad.). 

Tribesque (La), b., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe, 1790 (cad.). 

Tribor (Le), p., com. de Marseille, dépendant de la 
Salle, qr. desCaillols, 1790 (cad.). 

Triganb (La), b., com. de Marseille, qr. de Mazargues. 

Triegh (lieu dit), com. de Cassis, qr. d'Arène. — Colla 
del Triechj 20 octobre 1486 (acte aux arch. de l'Evôché). — 
La Colle du Caullei, 7 août 1597 (ibid.). 

Tripdde (La), qr. ri., com. de Cuges. 

Trois-Frères (Les), qr. ri., com. de Marseille, qr. des 
Crottes. — Très fraires, 29 mars 1272 (ch. aux arch, 
municip.). — Très fratreSy 6 mars 1213 (ch. aux arch. de 
la Major). — Très frayres, 5 novembre 1386 (ibid.) — Les 
Trois Frères, 24 décembre 1666 (ibid.). 

Trois-Ganssetes (Les) (lieu dit), com. d'Âllauch, qr. de 
la Salle, 1694 (cad. d'AUauch). 

Troi8-*Lug8(Lbs), h., com. d'Allauch. — LosiraslucXf 

24 



— 370 — 

10 août 1299 (acte notarié). — Les Très Luca, 18 juillet 
1551 (acte aux arch. de la Major). — Les Très Lus, 31 juil- 
let 1551 (ibid.). — Les Tre Luc, 14 mars 1586 (ibid.). — 
Les Treillux, Treilugz, 1659 (cad. d'Allauch). — l^s Trois 
Lucz, 1679 (ibid.). — Les Trois Lues, 1691 (cad. d'Allauch). 

* TrolliumBicium, localité dépendant du qr. deTribols, 
territoire de Saint-Marcel, com. de Marseille, 4057 (cart. 
de Saint-Victor, n® 53). 

Troubat, b., com. de Roquevaire. 

Trou-des-Masques (Le) (lieu dit), com. de Marseille qr. 
des Eygalades. 

Trou-db-Vent, qr ri., com. de Gémenos. 

Trous (Calanque des), com. de Marseille, qr. de Mon- 
tredon. — Cal. (ïltraux, 

Trousset (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qp. de 
Château-Gombert, 1618 (acte d'atterminage). 

Truille (Vallat de la) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. 
des Montblancs. — La Truye, La Truege, 1636 (cad. d'Al- 
lauch). -^ La Truze, 1659 (ibid.). — Vallon de la Truille, 
1812 (plan manuscrit des terres gastes). 

Tuilerie (La), fab. de tuiles, com. d'Aubagne. 

Tuileries (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Ghâteau-Gombert. 

TuttiiÈRE (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Ga- 
moins. 

TuiLiÈRE (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Olives, 
2 mars 1679 (reg. aux arch. de la Major). 

TuiLiÈRE (La), qr. ri., com. de Peypin. 

TuiLiÈRE (La) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. des Auba- 
gnens. — Teulière, 1659 (cad. d'Allauch). 

Tuiliers (La), h., com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, 



— 371 -^ 

qr. de Romiquières. — La Tuilyere^ 29 août 1579 (reg. aux 
arch. de FEvôché). — Lo Teuliere, 3 février 1615 (reg. aux 
arch. de la Major). — La Tuiliera^ 4 mars 1636 (reg. aux 
arch. de rEvôché). 

TuiLiÈRE (La) (lieu dit), com. d'Auriol. — La Teulieraj 
1472 (reg. de reconnaissance, Flotte, not.). 

TunjÈRB (La) (lieu dit), com. de Roquevaire. — La 
Teuliere^ la Teolieres, 5 février 1549 (reg. aux arch. de 
Saint-Victor). — La TuilierSy La Taulière^ 14 mars 1741 
(ibid.). 

* Tuner (Le), com. d'Auriol, aux limites du territoire, 
vers Saintr-Zacharie, 6 décembre 1285 (ch. aux arch. de 
Saint- Victor). 

* TuRRis ÂiGARoi Danielis, com. de Marseille, qr. de 
Valbarelle, vers 1318 (ch. aux arch. de la Major). 

* TuRRis DE Sen Enrig Bonvin, com. de Marseille. 1 août 
1384 (ch. aux arch. municip.). 

* Tdrris Johannis Bote, com. de Marseille, qr. d'Anti- 
gnane, 18 septembre 1326 (ch. aux arch. municip.). 

* TuRRis Pellegrini Andrée, com. de Marseille, qr. 
d'Arenc, 7 septembre 1319 (acte notarié). 

* TuRRis Pétri de Lingris, com. de Marseille, qr. de 
N.-D.-de-la-Garde, 6 mars 1330 (acte aux arch. de la 
Major). 

* TuRRK Thomacii Granelli, com. de Marseille, qr. des 
Eygalades. — 8 mai 1289 (ch. aux arch. municip.). 

TuvE (Le), ravin et chemin, com. de Marseille, qr. de 
Saint-Antoine. — Lo Tuver^ 12 mars 1349 (ch. aux arch. de 
la Major). — Lo Tuve, 3 mai 1348 (ibid.). — VcUlon dels 
Tuves, 13 mai 1471 (reg. aux arch. de TEvéché). — Vallat 
de Tuvéy 10 avril 1516 (acte aux arch. de l'Evôché). — Le 






— 372 - 

Thuve, 24 décembre 1666 (reg. aux arch. de la Major). — 
Vallon de Thevel, 1790 (cad.) . — Tave, au plan de Delavau. 

TuzELLE (La), p., corn, de Marseille, qr. des Caillols, 20 
août 1768 (reg. aux arch. de la Major). 

* TuzoNERiAS (lieu dit), com. de Roquevaire, sur la 
limite du territoire, du côté d'AUauch, 28 mars 1281 
(acte aux arch. de TEvéché) . 



V 



Vachon (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Château- 
Gombert, 16 septemJ)re 1595 (reg. aux arch. de la Major). 

Vaguk-a-la-mer (lieu dit) , com. de Marseille, qr. de 
Notre-Dame-de-la-Garde. — Vague à Iq mar (prov.), che- 
min de la mer. 

Vaillante (La), b., com. de MarseiHe, qr. de Saint- 
Loup, 1790 (cad.). 

Vaisseau (Le), auberge, com. de&émenos. — Le Vaut, 
14 septembre 1484 (reg. aux arch. de l'Evôché). — Vana, 
4 août 1501 (ihid.). — Lo Vane, 21 août 1521 (ibid.). 

Val (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, 27 juillet 1340 (ch. aux arch. de la Major). 

"^ VALBARàGB (liou dit), com. de Marseille, vers- Sainte- 
Marthe. — Valibegatus, Valbarega, 28 mars 1328 (ch. aux 
arch. municipales). 

Valbarellbj h., com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel. 
-- Albarelo, vers 1020 (cart. de Saint- Victor, n* 27). — 
Vallis Barella, 2 octobre 1285 (acte notarié).— KaZ/w Bor- 
rilha, 1" juin 1323 (ch. aux arch, municipales). — Val- 



— S7S — 

barelk, 2 octobre 1486 (acte auxarch. derBrôché).— 
Barbarelle, 27 octobre 1558 (ibid.). — Morardous sive 
VauboneUe, 1599 (reg. de rEcrit.)*— La PotU, 3 septembre 
1686 (ibid.).— Fauftare/fo, 20 février 1694 (reg. de TEcritO. 
— Valbarelle appartenait autrefois au territoire de Saint- 
Marcel; en 1615, il dépendait partie de ce territoire, partie 
de celui de Marseille. 

Valbonettb (lieu dit) , côm. de Marseille, qr. de Saint- 
Dominique.— Fo/Zw bôneta, vers 1218 (ch. aux arch. de la 
Major. -^Valboneta, 26 mats 1352 (acte notarié), 

Valgarada, vallon, corn. d'Aubagne, qr. de la Gérade, 
18 octobre 1476 (acte aux arch. de TEvôché). 

Valchartres (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe. — Val cartes, 7 mai 1248 (ch. aux arch. muni- 
cipales). — Vallis Chartres, 20 avril 1298 (ibid.). — Valtis 
charoceSj 7 octobre 1298 (ibid.). — Valcortes, 2 février 
1209 (acte notarié). — Val Chartres, 14 octobre 1331 (ch. 
aux arch. municipales). 

Valcros, qr. ri., com. de Guges. 

Valcros, qr. ri., com. de Roqnevaire. — Valcroxe,b 
février 4550 (reg. aux arch. de Saint- Victor). — Valeroc, 
14 mars 1741 (ibid.). 

Valcros, com. de Marseille, qr. de Saint-Marcel, près 
le pont de la Barrasse. — Val crosa, 30 décembre 1392 
(acte aux arch. de rEvêché).— Val crose, 14 janvier 1439 
(ibid.). — Val cros, 3 juin 1574 (ibid.). 

Valcros (lieu dit), com. de Belcodène. — Vallis croza, 
30 juin 1311 (acte notarié). 

Valcros (lieu dit) , com. de Gréasque. — Lo Serre de 
Valcroso , XVII* siècle (Plan msc. de la liasse u' 86 aux 
arch. de Saint-Victor). 



— 374 — 

Val d'Airaud (lieu dit), com. de Roguevaire. — Rians 
d'Airauty 28 août 1318 (acte aux arch. de Saint-Victor. — 
Val (VAyroand , 2 novembre 1532 (ibid.). -^ VcUdeyraud, 
5 février 1533 (ibid.). 

Val d'Arènb (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Loup, près Vaufrège. — Larena^ 14 janvier 1440 (reg. 
aux arcb. de rEvéché). — VcU arenoa^ 30 mars 1485 (ch. 
aux arch. de TEvôché). — LoiArenas^ 16 juin 1485 (ibid.). 
— Vaux arenoux^ 26 avril 1631 (ibid.). — Val arenono^ 
30 octobre 1636 (ibid.). — Vau Varenoy, 18 octobre 1670 
(ibid.). — VaUon de Vauvarenois , 1" février 1703 (ibid.). 

Val de Bélon, vallon, com. de Marseille, gr. de la 
Treille, entre les Lyonnaises et la Poissonnière. — Val de 
Belon^ 2 janvier 1462 (reg. aux arch. de TFvôché). — Val- 
lon de jBe/on, 18 juillet 1551 (reg. aux arch. de la Major]. 

* Val de Blanc arda (lieu dit), com. de Roquefort, près 
Juillans, 13 octobre 1486 (acte aux arch. de TEvéché). 

Val de Borde (lieu dit), com. d'Aubagne , qr. de la 
Pageotte. — Val de Borde^ 12 mai 1476 (reg. aux arch. de 
ITSvôché). — Val de Bourde ou le Grand Desvens, 1608 
(ibid.). 

Val de Fauchier (lieu dit), com. de Marseille, qr. des 
Eygalades, près Cars. — Vallonus de Pouchier, de Folchier^ 
7 mars 1324 (reg. aux arch. de TEvôché). — Vallis de 
Falcherio, 30 mars 1463 (ibid.). 

Val de Gapel (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Julien, près Beaumont. — Val de Clapet, 30 mars 1392 
(ch. aux arch. de Saint-Victor). — Vallis de Capella, 20 
septembre 1476 (reg. Aquila de la Cour des comptes, 
fol. 9). — Val de Gapel, 5 août 1741 (reg. aux arch. de la 
Major). 

Val de Giraud (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Mon- 



— 375. — 

tredon. — Vallis Giraudiy 30 août 1431 (rëg. aux arch. 
municipales).—- Fa/ de Giraud^ 1614 (acte d'atterminage). 

Val de Gobran (lieu dit), com. de Marseille, qr. de la 
Palud. — Val de Gobran, 20 avril 1290 (ch. aux arch. mu- 
nicipales). — Vallis de Gobram, 27 avril 1302 (ch. aux 
arch. de la Major). — Val de Gobrans vel la plana dels 
Scalias, 28 octobre 1352 (ibid.). — Vallis de Cobrano^ 
XIV* siècle (acte aux arch. de Saint-Victor). — Vallis Co~ 
brani, 22 janvier 1366 (ch. aux arch. municipales). — 
Val de Cùrbam, 3 octobre 1474 (acte aux arch. des Prê- 
cheurs). — Valan de Combran, 16 janvier 1520 (acte aux 
arch. de la Major). — Val de CobranSy 24 décembre 1666 
(ibid.). ^ 

* Val de la Peyra (lieu dit), com. de Cassis, qr. de 
Loubet, 13 octobre 1486 (ch. aux arch. de TEvôché). 

*Val dels Dolivens (heu dit), com. de Cassis, 30 dé- 
cembre 1439 (acte aux arch. de TEvéché). 

Val de Michel (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Just. — Vallis dels Michaels^ 17 avril 1292 (acte notarié). 
— Vallis MichaeliSj 27 avril 1302 (ch. aux arch. de la 
Major). — Vallis Michaelorum, 25 octobre 1299 (acte no- 
tarié). — Val de Miquel^ 31 mars 1310 (acte notarié). — 
Vallis Micahel, 23 septembre 1371 (ibid.).— Fa/ de Michel, 
1423 (ibid.). 

* Val den Borel (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Marcel, 21 février 1361 (acte aux arch. de Saint- 
Victor). 

Val de Ricard ^lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Just. — Vallis dels Ricartz, 2 août 1299 (ch. aux arch. 
municipales). — Vallis Ricardorum, 21 mai 1303 (acte 
notarié). — Val de Ricart, 13 janvier 1347 (ch. aux arch. 



— 376 — 

miuiicip.).— Fa2 de RtcardjOn Vaufrège, 1674 (acte aux 
arch. das Psècheurs). 

Val de Skbrb (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Bon- 
Secours. — Val de Serra, 18 mai 1392 (ch. aux arch. mu- 
nicipales). -^ Valde Serras, 14 juin 1314 (ch. aux arch. 
de la Major). — Vallis de Serre, 21 mai 1344 (ch. aux 
arch. municipales). — Vallis dels Saurets, 10 janvier 1356 
(acte aux arch. de la Major). — Vallis del Sauret, 23 jan- 
vier 1376 (acte aux arch. mimicipales). 

Val de Sollrillier (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
des Eygalades, près Gars, 10 avril 1516 (reg. aux arch. de 
PEvôché). 

Valdonb(La), p., com de Peypin, 12 juillet 1776 (reg. 
aux arch. de Saint-Victor) ; appartenait autrefois au ter- 
ritoire d'Âuriol. 

Valentine (La), ruisseau gui alimente le Merlançon , 
com. de Peypin. - 

Valentimb (La), b., com. de Saint-Savoumin, 21 février 
1745 (reg. aux arch. de Saint- Victor) . 

Valentine (La), h., com. de Marseille. — Ulmeta, 1057 
(cart. Saint-Victor, n* 5Z).— Balmeltes, 19 décembre 1844 
(acte aux arch. des Prêcheurs). — Las Balmetas, 30 no- 
vembre 4358 (acte notarié). — La Balma, 16 novembre 
1457 (acte aux arch. de TEvéché). — la Valentine, î fi 
juin 1615 (acte aux arch. des Prêcheurs). — L'église de 
la Valentine dépendait de Saint-Marcel sous le titre du, 
Saint-Esprit ou la Pentecôte {Calendr. 1713, p. 178). — Ls^ 
propriété au lieu dit les Balmetles, territoire de Saint- 
Marcel, appartenait en 1344 à Raolin Vivaud; elle obvint 
par héritage à Constance de Saint-Gilles, femme de Pierre 
Imbert, et ensuite à Guillelmelte Imberte, dont le couvent 
des Prêcheurs de Marseille hérita. Bn 1460, Jean Milhaud 



— 377 — 

Yalentm prit à nouveau bail une bastide et son atEar audit 
lieu, qui fat partagé, en 1479, entre Laurent et Urbain 
Valentin (reg. des arch. des Prôcheurs, H. 2, 161. 225). — 
C'est depuis lors que ce hameau s'est appelé la Valentine. 

Valbttb, b., com. de Marseille, qr. de Mazargues. — 
Nom du propriétaire. 

YAL-JuBGnE (lien dit] , com. de Marseille , qr. de 
Sainte-Marthe. — VcUlis Judaica, 30 octobre, t. 965-977 
(cart. de Saint-Victor, n« 23).— Vallis Joseph^ 1057 (ibid., 
n* 53). --Judicium, XI* siècle (ibid., n* 40),— Fa/ Juzega, 
15 mai 1597 (ch. aux arch. àeVEvèché).— Vallis Judayca^ 
4 septembre 1298 (ch. anx arch. municip.]. — Vallis Ja- 
zaiga, 27 novembre 1272 (ibid.).— FaZ/ux^t/a, 30 juinl278 
(acte notarié). — Val Juseca^ 5 décembre 1303 (ibid.). — 
Vallis Juega^ 19 novembre 1312 (ch. aux arch. de la Ma*- 
jor). — ValJuzyega^ 28 juin 1320 (ch. aux arch. muni- 
cipales). — Fa( Juhega^ 27 août <357 (ibid.).— Fa/ Jwgue^ 
1614 (acte d'atterminage) . — Vau JueguCy S4 décembre 
1666 (reg. aux arch. de la Major). — Vaujeu, 12 février 
1698(reg.derEcrit.). 

VAL-JuJEauE (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel. — C'est dans cette vaUée que s'est établi le hameau 
des Rampauds. — Val Jazet, 22 décembre 1 1 91 (ch. aux 
arch. municip.). — Val Jueg, 8 décembre 4455 (acte aux 
arch. de l'Evôché). — ValJuec, 22 août 1471 (ibid.). 

Vallat (Le), p., oom. de Marseille, qr. des Gamoins, 
janvier 1693 (acte d'atterminage). 

Vallat (Le Grand), p., com. de Marseille, qr. de la 
Valentine, 1790 (cad.). 

Vallat de Bbiou, ruisseau formé par une source venant 
de la TreiUe*Saint-Julien et qui se jette dans Fe grand 
béai de Saint-Marcel, com. de Marseille. 



— 378 - 

Vallat de Panbou, torrent, com. de Ceyreste, vers Test. 

Yallat de Farren (lieu dit), com. de Marseille, gr. de 
Séon-Saint^Henri. 

Vallat de Guez (lieu dit], com. de Marseille, gr. de 
Ghàteau-Grombert. — VaUcU de Gués, 16 septembre 1595 
(reg. aux arch. de la Major). — Valat (T Aiguës, 2 mars 
1679 (ibid.). — Grand Vallat de Guis ou le Vallat de 
Baume Loubière, 1*' décembre 1766 (ibid.). 

Vallat dei Glagiero, ravin, com. de Ceyreste ; part de 
Mauregard et aboutit au Grand Vallas. 

Vallat de Pebro, com. de Cassis, torrent qui se jette 
dans la mer à Tanse de TArène. 

* Val Laurian (lieu dit), com. de Marseille, 5 décembre 
1303 (acte notarié). 

* Vallis-Aniosa (lieu dit), com. d'Auriol, sur la limite 
du territoire, vers Saint-Zacharie, 6 décembre 1285 (ch. 
aux arch. de Saint-Victor). 

* Vallis-Arenosa (lieu dit), com. de Marseille, gr. de 
Montredon, 30 août 1431 (acte aux arch. municip.). 

* Vallis-Groza (lieu dit), com. de Marseille, gr. de 
Montredon, 30 août 1431 (acte aux arch. municip.). 

"^ Vallis de Parra (lieu dit), com. de Marseille, 10 octo- 
bre, 1253 (ch. aux arch. deFEvécbé). 

* Vallis dels Tors (lieu dit), com. de Marseille, gr. des 
Eygalades vers Séon, 8 mai 1289 (ch. aux arch. municip.). 

* Vallis-Laberœ (lieu dit), com. de Marseille, gr. de 
Ghâteau-Gombert, 6 février 1279 (ch. aux arch. de la 
Major). 

Valleroesson (lieu dit), com. de Marseille, gr. de Ghà- 
teau-Gombert. 



— 379 — 

Vallon (Lb), b., corn, de Marseille, qr. de Séon*Saint- 
Henri. 

Vallon (Le) (lieu dit), com. de Saint*Savouniin, 21 
février 1745 (reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Vallon (Lb), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Julien, 
1790 (cad.). 

Vallon (Le), b., com. de Marseille, qr. de Saint-Loup, 
1790 (cad.). 

Vallon (Le), b., com. de Marseille, qr. des Accates, 
1790 (cad.). 

Vallon (Le), p., com. de Marseille, qr. de la Treille, 
1790 (cad.). 

Vallon (Le), com. de Marseille, qr. des Romans. 

Vallon (Lb Grand), torrent, com. de Marseille, qr. de 
la Nerthe. 

Vallon (Le Grand), chemin et ruisseau, com. de Mar- 
seille, qr. de Ghâteau-Gombert ; se jette dans Jarret. — 
Le Grand VcUlat, 24 mars 1733 (reg. aux arch. de la 
Major). — Le Gros Vallon^ 1790 (cad.). 

Vallon (Le Grand), com. de Gassis[; commence au Pas 
de la Colle. — Los Valons, 28 décembre 1439 (reg. aux 
arch. de TEvéché). — Le Vallon, 1510 (ibid.). — Le 
Grand Vallon j 16 février 1663 (acte aux arch. de Saint- 
Victor). 

Vallon Dangenas (lieu dit), com. de Roquevaire. — 
Vallon DancenaSf 23 novembre 1452 (reg. aux arch. de 
Saint-Victor) . — Vallon Danssenas, Valon de Senas, 5 
février 1549 (ibid.). 

Vallon d'Arnaud (heu dit), com. de Cassis. — Ce vallon 
a son commencement sous le grand chemin du Vallon qui 



— 380 - 

se dirige yers La Giotat et la Gadière, 1443 (acte aux arch. 
de Saint-Victor) . 

Vallon Daubergux (lieu dit), com. d^Âllauch^ qr. de 
Sainte-Croix. -— Vallon Dtibertj 27 mars 1294 (acte nota- 
rié). — Vallii Dalberffua^ 18 août 1308 (acte aux arch. 
municipales). — Vallon Dabret, Vallis Dalberga, Vallon 
BugoSj 11 novembre 1322 (acte aux arch. de la Major). — 
Val Dauber gue , 28 décembre 1 607 ( acte notarié à 
Allauch). — Vaudaubergo^ Pouèset, l'Esperon, 1636 (cad. 
d'Allauch. — La Baume cPHabert, 4 727 (reg. aux arch, 
de la Major). 

Vallon de Bessbl (lieu dit), com, de La Giotat. 

Vallon de Bourgogne (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Séon, vers 1750 (plan de Ghevallier). 

Vallon de Bourguignon (lieu dit), com. de Marseille, 
qr. de Notre-Dame-de-la-Grarde). — Le Bourguignon^ 1790 
(cad.). 

Vallon de Bourrelt (lieu dit), com. de Marseille, qr 
des Gamoins. 

Vallon de Brest (lieu dit), com. de Gémenos. 

Vallon de Broquier, com. d'Aubagne, près Rodoneau. 
— Vallon de Broquier sive la Famulière^ 8 septembre 
1453 (reg. auxarch. del'Svéché). — Lo Valon Broquier 
alias la Familheraj 13 mai 1476 (ibid). — Lou Barquiou, 
autrefois la Fourmillière^ 11 septembre 1483 (ibid.). — 
Lou vallon deBarquies alias los Fenolhieros, 5 août 1501 
(ibid.). 

Vallon de Gallènes (lieu dit), sur la limite des terri- 
toires de Gassis et de[La Giotat, 3 avril 1663 (acte auxarch. 
de Saint-Victor). 

Vallon de Gambeau, formant limite du territoii*e de 
Marseille et des Pennes. 



— 381 - 

Vallon de Gârian, œm. de Marseille, collines de la 
Gineste, vers 1750 (plan de Delavau). 

Vallon de Chalabran (lieu dit), com. de Marseille, 
collines de la Gardiole (plan de Chevallier) . 

Vallon DE Corbière (lieii dit), com. de Marseille, qr. de 
Séon-Saint-Henri. 

Vallon de Codlbvet (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Séon, v. 1750 (plan de Chevallier). 

Vallon de Femme-Morte (lieu dit), com. de Marseille, 
qr. de la Mure. — Vallon de PHomme-Morty 15 février 
1497 (reg. aux arch. de TEvêché. 

Vallon de Fondacle (lieu dit), qr. des Msartégaux, com. 
de Marseille. 

Vallon DE FouGE (lieu dit), com. d© Gréasque, dans 
Fangle formé par les territoires de Belcodëne et Saint- 
Savoumin. — Vallon des Fougè, 3 décembre 1499 (reg, 
aux arch. de Saint-Victor) . — Vallon Porcaê^ XVIIP siècle 
(plan msc, liasse n* 86). 

Vallon de Gairinet, com. de Roquevaire, 9 février 1550 
(reg. aux arch. de Saint-Victor). 

Vallon de Granet (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Notre-Dame-de-la-Garde. 

Vallon de Groupatas (heu dit), com. de Ceyreste, qr. 
du DeSens. 

Vallon DE GuilhemPighon (lieu dit), com. de Cassis, 
sur la limite du territoire, vers Ceyreste, 3 avril 1663 (acte 
aux arch. de Saint- Victor). 

Vallon de Juane, qr. ri., com. dé Ceyreste. 

Vallon de la. Bougie (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Notre-Dame-de-la-Garde. 



— 382 — 
Vallon de la Figuiers (lieu dil), com. de Gémenos. 

Vallon de l'Agneau (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Montredon. 

Vallon de la Jarre (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Mazargues. 

Vallon de Lambert (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. de 
la Girade, 16 juillet 1609 (reg. aux arch. de rBvôché). 

Vallon de l'Amendier (lieu dit), com. de Marseille, coll. 
de Garpiagne, — Les Amendiers, 7 juin 1792 (reg. aux 
arch. de rEvôché). 

Vallon de l^Amoureux (lieu dit), com. de Marseille, 
qr. de Notre-Dame-de-la-Garde. 

Vallon de la Peirade (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Saint-Antoine, 1790 (cad.). 

Vallon de l'Arenas (lieu dit), com. de Marseille.*- Aux 
Patrons Pécheurs; servile à l'abbaye de Saint-Sauveur, 
12 octobre 1671 (arch. de Saint-Sauveur). 

Vallon de la Sartaine (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
delaNerthe, 1790 (cad.). 

Vallon de la Ser, bois, com. de Cassis. 

Vallon de l'Ebre (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Fontainieu-la-Mure. — Vallis del Elre, 28 mars 1278 
(acte notarié). — Vallonum de Elre^ 7 mars 1323 (ch. aux 
arch. de l'Evéché). — Vallonum de Lelre, 1352 (ibid.). 

Vallon de l'Bmbrusse (lieu dit) , com. de Marseille, qr. 
de Séon, vers 1750 (plan de Chevallier). 

Vallon de l'Etoile (lieu dit), com. de Cassis, qr. de la 
Plaine-Messuquière. — Vallon de VEstéllo^ 13 mars 1502 
(reg. aux arch. de l'Evéché). — Vallon de PEstelle, 1512 
(ibid.). 



— 383 — 

Vallon de l'Oriol (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Nolre-Dame-de-la-Garde. — Vallon den Auruola, 14 juil- 
let 1372 (acte notarié). — VcUlon de Berenguierj aujour- 
d'hui (1730) de VAuriol (acte aux arch. de Saint- Victor). 

— Vallon de Laureo, 3 août 1703 (reg. de rBcritoire). — 
A pris son nom d'Honoré L'AurioI et de ses auteurs, qui y 
possédaient anciennement un bien considérable, ainsi 
qu'il résulte d'un acte d'investiture accordé par Tabbaye 
de Saint -Victor, le 15 décembre 1636 (Mémoire de Louis 
de Villeneuve, carton Nicolaï, n* 30). — Il y a à l'extré- 
mité de ce vallon, vers le bord de la mer, une source que 
l'acte du 31 octobre 965-967 (cart. Saint-Victor, n* 23) 
appelle Fons Gardie. Elle prend dans les derniers temps, 
le nom de Fontaine de VAuriol (rapport de partage des 
églises de Marseille, du 2 septembre 1688 entre les Trini- 
taires et les PP. de la Mercy, à raison de la quête pour les 
esclaves) . 

Vallon de la Vache (lieu dit), com. d'AUauch; qr. de 
la Fève. — Valondela Vaquo, 1636 (cad. d'Allauch). — 
La Vaque j 1727 (reg. aux arch. de la Major). — Vallon 
de la Vache, 18 septembre 1683 (acte aux arch. d'Allauch). 

— Anciennement, la communauté d'Allauch avait établi 
un DefTens au quartier de Garlaban, elle l'abandonna et 
demanda au Chapitre d'en établir un au quartier de la 
Vaque; la concession en fut faite par acte du 16 avril 1672, 
moyennant une redevance annuelle de 18 livres (arch. 
communales d'Allauch) . 

Vallon de l'Évêque (lieu dit), qr. de Saint-Loup, com. 
de Marseille. 

Vallon de l'Obtigue (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Notre-Dame-de-la-Garde. 

Vallon de l'Oule (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de 
Peire-Peissot. — Vallon deVOullOy 1636 (cad. d'Allauch). 



— 884- 

— Basso de Boudo^ id. (ibid.). — Vallon de LhouUej 1639 
(cad. d'ÂUauchj. — Vallon de Loule ou Basse de Bourre^ 
1727 (reg. aux arch. de la Major). 

# 

Vallon de Lun (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ma- 
zargues. 

Vallon de Marchal (lieu dit) Maréchal, 18 septembre 
1683 (acte aux arch. d'AUauch). -— Vallon de Marchal, 
1812 (plan msc. des terres gastes). 

Vallon db Margaillan (lieu dit), com. de Marseille, 
coll. de la &ardiole, 9 février 1630 (reg. aux arch. de l'Evé- 
ché). 

Vallon ds Maseau (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Séon, vers 1690 (plan de Ghevalliet). 

Vallon de Mingranat (lieu dit), com. d'Aubagne, près 
Ruissateau, 13 juillet 1301 (reg. aux arch. de l'Evéché). 

Vallon de Nets (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Ghâteau-^ombert. * 

Vallon d'Ennaux (lieu dit), com. de Marseille, coll. de 
la Gardiole, 9 février 1650 (reg. aux arch. de l'Evôché). 

Vallon de Parangon (heu dit), com. de Marseille, qr. 
de Masargues. 

Vallon de Ricard (lieu dit), com. d'Allauch, 1636 (cad.). 

Vallon des Aiguës (lieu dit), com. d'Aubagne, qr. des 
Vaux. — Vallon das Eguos, 8 septembre 1453 (reg. aux 
arch. de l'Evôché). — VallontAS Squarum, 13 mai 1476 
(ibid.). — Vallon des Eygles, 11 septembre 1483 (ibid.).— 
Vallatum de las Egas, 5 août 1301 (ibid). 

Vallon DES Aiguës (lieu dit), com. de Cassis, qr. de 
Douane. — Vallon de las Esgas, 28 décembre 1439 (reg. 
aux arch. de TEvôché). — Valon de las Egtêos, 13 janvier 
1486 (ibid.). ^ Valan de las Bgos, 1510 (ibid.). — VaUon 



— 385 - 

de las AigwSy 9 août 1548 (ibid.). — Vallon de las Egoa, 
14 novembre 1556 (ibid.). — Vallon de las Egues, 22 juil- 
let 1597 (a. e.). 

Vallon des Auffbs (lieu dit), corn, de Marseille, qr. de 
Notre-Dame-de-la-Garde. — Vallon den Garnier^ 13 mai 
1311 (acte notarié). — Gameria, 17 septembre 1343 (ibid ). 

— Vallon des Innocents, 10 août 4610 (acte cité dans le 
mémoire de Louis de Villeneuve, au carton Nicolaï, n* 30). 

— Vallon du Roy, 49 mars 1710 (acte cité dans le même 
mémoire). — Vallon des Auffes, 13 avril 1747 (acte de 
vente cité ibid.). — Depuis le milieu du dix*buitiëme 
siècle, les maîtres aufflers de Marseille ayant choisi cet 
endroit pour y faire séjourner leurs spars ou auffes et les 
rendre plus flexibles, ce vallon a reçu le nom qu'if porte 
aujourd'hui (ibid.). 

Vallon des Bergers (lieu dit), com. de Marseille, gr. de 
Notre-Dame-de-la-Garde. 

Vallon de Serre (lieu dit), com. de Marseille, gr. de 
Ghâteau-Gombert. — VaUon des Serens, 10 octobre 1702 
(reg. de rScritoire). 

Vallon des Esgas (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Louis, 8 juillet 1647 (arch. de la Gommanderie). 

Vallon de Ssveren (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Château • Gombert . 

Vallon des Fabrbs (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de la 
Fève. 

Vallon des Gavots (lieu dit), com. d'Aubagne. — Val- 
lon des Gavots j 8 septembre 1453 (reg. aux arch. de TËvô- 
ché). — - Vallondes Gavouets, 1614 (ibid.). 

Vallon des Peirards (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
des Baumes-Saint-Antqine, vers la chaîne de l'Etoile, 12 
septembre 1695 (reg. de rScritoire). 

25 



— 386 — 

Vallon des Peires, p., com. de Marseille, qr. de Séon- 
Saint-Henri, 4790 (cad.). 
Vallon des Pinsots (lieu dit), com. d'Allauch. 

Vallon DBS Pbadbaux (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Séon. — Vallon de Pradeau, 1790 (cad.). 

Vallon des Semblés (lieu dit), com. d'AIlauch, qr. de 
Peire-Peissot, 1812 (plan msc. des terres gastes). 

Vallon des Vents (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
la Mure, 15 février 1497 (reg. aux arch. de l'Evêché). 

Vallon de Tire-Gul (lieu dit), com. de Ceyreste, qr. du 
Deffens. 

Vallon de Toulouze (lieu dit), com. de Marseille, coll. 
de Saint-Cyr. — Vallon de Tholozey 29 octobre 1636 (reg. 
aux arch. de rEvéché). 

Vallon de Viret (lieu dit), com. dâ la Penne, 1690 
(plan de Chevallier). 

Vallon du Baux de.Sabathier (lieu dit), com. de Mar- 
seille, qr. de Vaufrège, 27 février 1696 (reg. de FEcrit.). 

Vallon du Diable (lieu dit), com. de Ceyreste, qr. du 
DefGans. 

Vallon du Faucon (lieu dit), com. de Cassis, proche le 
Grand-Pas, 16 février 1663 (acte aux arch. de Saint- 
Victor). 

Vallon pu Jardin (lieu dit), com. de Marseille, coll. de 
Saint-Marcel (plan de Delavau). 

Vallon du Martinet (lieu dit), com. de Gémenos. 

Vallon DU Pêcher (lieu dit), com. de Cassis, qr. de la 
Plaine-Massuguière. — Vallon de Pessegouier^ 13 mars 
1502 (acte aux arch. de l'Evôché). — Vallon dau Pesse- 
guier, 46 octobre 1556 (ibid.). 

Vallon du Pommier (lieu dit), com. d'AIlauch, qr. des 



— 387 — 

Montblancs. — Le Pomié, 1636 (cad. d'AUauch). — Vallon 
du Poumier^ 1691 (cad. d'AUauch). — Vallon du Pomier^ 
1727 (reg. aux arch. de la Major). 

Vallon du Tara (lieu dit), com. d*Âllauch, qr. de la 
Fève, 1812 (plan msc. des terres gastes). 

Yallonet (Le), p., com. de Marseille, gr. d'Eoures, 9 
janyier 1772 [acte aux arch. de la Major). 

Vallon Gendarme (lieu dit, com. de Geyreste, qr, du 
Defléns. 

Vallon Marseillais (lien dit), com. d'Allauch. — Fa/« 
Ion Masselles, 4 septembre 1287 (acte notarié). — Crosum 
Vallonis MassiliensiSj 31 janvier 1301 (ibid.). — Val Mas- 
selhes^ 11 décembre 1375 (acte aux arch. de TEvéché). 

Vallonné (La) (lieu dit), com. de La Giotat, 1793 (reg. 
des biens d'émigrés). 

Vallons (Les) (lieu dit), com. de Roquefort. — Los 
Valons, 28 octobre 1486 (reg. aux arch. de TEvéché). 

Vallon-Vert, b., com. d'AUauch, qr. de la Ponche. -*• 
Ecdesia Beatœ Mariœ de Voile Viridi, 24 avril 1278 (acte 
notarié). — Vollombers, 18 septembre 1683 (acte aux arch. 
d'AlIauch). — Vallomber, 1692 (acte notarié). — La Bar^ 
bane, 1727 (reg. aux arch. de la Major). — Valon Vert, 
23 décembre 1748 (acte aux arch. d'Allauch). — Valon Vert, 
1793 (reg. des biens d'émigrés). — La terre de Vallon- 
Vert était un arrière-flef. Elle appartenait, en 1683, à Bar- 
thazard de Vias, et en 1691, à Marc-Antoine, fils du précé- 
dent (déclaration des consuls d'AUauch, du 16 septembre 
1673) aux arch. communales). 

* Val-Luc (lieu dit), com. de Mai'seille, qr. dé Saint- 
Marcel, à Tribols, 8 décembre 1455 (acte auxarcb. de 
rBvéché). 



— 388 ^ 

* Val-Mège (lieu dit), com. de Marseille, 21 avril 1342 
(ch . aux arch. municip . ) . 

Val-Monnière (lieu dit), com. de Marseille, qr.deSaint- 
Just. — Val Monezilj 2 août 1299 (ch. aux arch. munici- 
pales). — VcUlis Monizellis, 23 avril 1292 (ibid.).— Vallis 
Monneriorum, 17 mars 1300 (ibid.). — Val de las Monnie- 
ras, 17 janvier 1311 (ibid.). — Vallis Moninorumy 19 oc- 
tobre 1358 (ibid.). — FaZ/w Monnerie, 31 juillet 1366 (acte 
aux Arch. de Saint- Victor). 

Valoey, qr. ri., com. d'Allauch, terre de Jean Valoy, 
4636 (cad. d'AUauch).— Terre d'Elzéard Michel dit Valloy, 
12 septembre 1663 (acte notarié à Allauch). 

* Val-Putega (lieu dit) , com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 28 novembre 1399 (acte aux arch. municip.)— V. 
Font Pudens. 

Val-Ricard, p., com. de Marseille, qr. de Carpiagne, 
6 avril 1582 (reg. aux arch. de TEvôché). 

Val-Torte (lieu dit), com. de Marseille, dans les collines 
de Carpiagne. — Font de Val Torte, 23 octobre 1480 (reg. 
aux arch. de FEvôché). — Vailatum de Val Torto, 10 
mars 1501 (ibid.). — Vallon de ValTorle, 19 juillet 1571 
(ibid.). — Vaubonete, 18juiUet 1704 (ibid.). 

* Val-Verona (lieu dit), com. de Marseille, qr.de Sainte 
Lazare, 44 décembre 4388 (acte notarié). 

Vanoist (Les) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Menet (reg. n* 54 des arch. deTEvôché). 

Varlaqde, ravin, com.de Ceyreste; arrive des Issarts et 
se jette dans le ravin de Faneou. 

Varsy (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ghâteau- 
Gombert, 5 décembre 1767 (reg. aux arch. de la Major). 

Vas (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 



— 389 — 

Jérôme. — il/ Ftw, 7 février 1296 (ch. aux arch. de la 
Major). — Lou VaSjii décembre 1666 (reg. aux mômes 
archives). 

Vassalb (La) , b. , com. d'Âubagne. 

Vassb-de-la-Belle-Fillb, qr. ri., com. de Ceyreste, v. 
Pas-de-la-Belle-Pille. 

Vau (calanque de), com. de Marseille, qr. de Morgiou. 

Vau^jremade, vallon, com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite, près le vallon de Vaufrège, 24 août 1612 (reg. 
aux arch. de TEvéché). — Area cremada, 8 février 1372 
(ch. aux arch. municip.). 

Vaudran (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de la 
Valentine. 

Vau-Vbndre, 25 février 1455 (acte aux archives de 
TEvôché). 

Vaufrège, vallon , com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marguerite. — Vallatum vallis frege, 5 septembre 1340 
(acte notarié). — Val Freia, 13 mars 1282 (délib. du con- 
seil de communauté). — La val froido, 1*' septembre 
1559 (reg. aux arch. de TEvôché). — Vaufrège , 6 mars 
1582 (ibid.). — Vaufreio, 30 octobre 1636 (ibid.j. — Val- 
frege^ 6 juin 1663) (acte aux arch. des Trinitaires). — Val- 
frède, 27 janvier 1696 (reg. deTEcrit.). 

Vaugatdne, vallon, com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, en dessus de la Barasse. — Val Gatuna, 1451 (reg. 
aux arch. de l'Evôché). — Val Gatine, 9 novembre 1455 
(ibid.).— ValGatune, 8 novembre 1468 (ibid.).— Val 
Gatinaj 3 octobre 1486 (ibid.). — Vaugatune, 3 septembre 
1636 (ibid.). — Vau Guitune, v. 1750 (Plan de Chevallier). 

Vauguegon, ruisseau qui naît dans les collines de Saint- 
Marcel et se jette dans l'Huveaune, com. de Marseille. — 
Vaugueton, v. 1750 (plan de Chevallier). 



- 390 — 

Vau-Lootue (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Eyga^ 
lades.— YcUlis Longa, 1057 (cart. de Saint-Victor, n^ 53). 
VauLongWf 12 janvier 1468 (acte aux arch. de TEvèché). 

Vau-Longub (lieu dit), com. de Marseille, gr de la 
Valentine, près la Serviane.— Vallù Long,a,l aoftt 139Q (ch. 
aux arch. municipales). — Vaulongue^ 8 naYen^brç 1468 
(reg. aux arch. de TEvéché). — Val Longue^ Z février 
1615 (ibid.). 

Vadtbndrb, qr. ri., com. deCeyreste. 

Vauvaudran (Le), p., com. de Marseille, qr. de la Va- 
lentine, 1790 (çad.). 

Vaux (Le), p., com. de Marseille, qr. de Saint-Ân^oine. 

Vaux (Les) (lieu dit), com. d'Aubagne. — Las Vals^ 
(ch. aux arch. de FEvôché). — VcUles, 27 mars 1863 (ch, 
aux arch. municipales). — Als VaiUx, 8 septembre 1453 
(reg. aux arch. de FEvôché). — In VallibtÂS 13 mai 1476 
(ibid.) . — Quartier des Vaucs sive le vallon de Las EguaSj 
4juillet 1542 (ibid.). 

Vayou (Le) ou Le VAn.Li, h., com. de Marseille, qr. de 
Saint-Julien, 1732 (reg. aux arch. delà Major). 

VÈDE (La), ruisseau qui prend naissance dans les mon- 
tagnes de la Sainte-Baume, près le Plan d'Aups , entre 
dans le territoire d'Auriol et vase jeter dans IHuveaune, à 
Auriol môme, après avoir reçu plusieurs petits affluents.— 
Ritms Savardti*, janvier 1033 (cart. de Saint-Victor, n» 101). 
— La commune d'Auriol a un hameau du môme nom ; 
c'était autrefois une possession plus importante qui appar- 
tenait au monastère de Saint-Victor et dont l'église est 
aujourd'hui détruite. — Ecclesia Sancti Victoris quœ 
vocant Savardj juin 1065-1079 (cart. de Saint-Victor, 
n« 104).— Cella de Savard, 18 juin 1135 (ibid.*, n' 844).- 
Villa deSavart,3 juin 1177 (ibid., n« 759). — InSawrdo, 



— 391 — 

5 juin 1182 (bulle de Luce III, aux arch. de la Major). — 
TerritoHum de Savartz, 6 janvier 1227 (ch. aux arch. 
municipales). — Veda^ 22 avril 1322 (acta notarié). •— 
Gros de Fcda, 1472 (reg. de reconn. d'Auriol). 

Veiribr (Le), qr. rl., com. de Geyreste. 

VsmijiRE (La), b.^ com. de Marseille, qr, de Séoïk-Sainlr- 
Henri, 1790 (cad.). 

Vellâ (La), cal., Ile deRatoneau, com. de Marseille. 

Venge (La), b., com. de Marseille, qr. de la Palud, 1790 
(cad.). 

Vbnto, château et moulin, com. de Marseille, qr. de 
Sainte-Marthe. — Lazare de Vento, sieur de Labaume, 
propriétaire en 1693 (reg. des actes d'atterminage). 

Venuze (La), p., com. d'Aubagne, qr. des Mellets, 11 
février 1556 (reg. aux arch. de rEvêché). 

Verdàlag, b., com. de La Giotat. 

Verde (La) ou Poinbt (lieu dit), com. d'AUauch. 

Verger DES RosTANS (lieu dit), com.de Marseille, qr. 
des Bygalades, à Plombières. — Viridarium Rostagnenco- 
rum, 15 mai 1297 (ch. aux arch. deTEvôché). — Lo Ver- 
gier dels Rostanhencs, 20 octobre 1301 (ch. aux arch. mu- 
nicip.). — Viridarium Rostagnorum ^ 31 janvier 1309 
(ibid.). — Orii Rostagnencium^ 17 mars 1310 (acte nota- 
rié). — Lo Ver gier s del Rostanhens, 10 juin 1387 (ch. aux 
arch. de la Major). 

* Vergier dels Enfans (lieu dit), com. de Marseille,entre 
Montredon et Sorraiou, 30 août 1431 (ch. aux arch. mu- 
nicipales). 

Vergière (La) (lieu dit), com. d'AUauch, qr. du Plan- 
de-Guques. — Le cadastre l'appelle aussi Bergière. 

Verrerie (La), b., com. de La Giotat. 



— 392 — 

Verrerie (La), f., com. d'Allauch, gr. de Peire-Peissot. 
La VerrièrCy 1812 (plan msc. des terres gastes). 

Verrier (Le), b., com. de Geyreste. 

Versaillb, b.f com. de Marseille, gr. de Hazargues, 
1790 (cad.). 

Verune (La) (lieu dit), com. de Marseille, gr. de Saint- 
Menet. — La Veruna, 10 décembre 1348 (acte notarié). — 
La Fen'na, 7 juin 1335 (acte aux arch. municipales). — 
La Verua, 19 août 1363 (ch. aux arcb. de Saint-Victor). ~ 
La Verune, 1630 (reg. aux mômes arch.). 

ViCARiB (LaJ, p., com. d'AUauch. gr. de Saint-Roch. — 
La VigtAerie, 4 mai 1607 (acte notarié à Allauch). — La 
Vicariej 4636 (cad. d'Allauch). — Propriété autrefois 
affectée à l'entretien du vicaire d'AUauch. 

Victoire (La), p., com. de Marseille, gr. de SaintJust. 
Elle appartenait aux Chartreux*; vendue le 18 janvier 
1791, comme bien national. 

VmAREs (Les) (lieu dit), com d'AUauch, gr. du Plan- 
de-Cugues. 

Vieillasse (La) (lieu dit), com. de Marseille, gr. de 
Château-Qombert, 6 janvier 1663 (acte notarié à Allauch). 
— LaVillassôy 16 septembre 1595 (acte aux arch. de la 
Major). — La Viellasseon VAdrech, 2 mars 1670 (ibid.). 

Vieille (La), château, com. d'AUauch, gr. des Trois- 
Lucs. — Le château de la Vieille était autrefois sur la 
hauteur gui domine le coteau au bas duguel il est aujour- 
d'hui. — Peudum veteris villce^ mars 1207 (ch. aux arch. 
de la Major). — Terra Guillelmi de Villa Viella, mai 1288 
/acte notarié). — Baslida de Vila Vielha, 12 juin 1375 
/ch. aux arch. de la Major). — La Vieilhe, 1636 (cad. 
d'Allauch).' — La Vieille^ 1727 (reg. aux arch. de la 
Major). — Pontvieille, 1812 (plan msc. des terres gastes 



— 393 — 

d'Allauch). — VAffar de la Vieille avait perdu depuis 
longtemps tout caractère féodal ; dès le commencement du 
XVII* siècle, il n'était plus considéré comme seigneurie. 

Vieux (Ruisseau de), com. de Roquevaire ; se jette dans 
rHuveaune au pont de l'Etoile. 

ViGi^ (La), p., com. de Marseille, qr. de la Valentine, 
4790 (cad.). 

Vigneaux (Les), qr. ri , com. de Guges. — Lcts Vinhas 
Soteyranas, 4 janvier 1440 (reg. aux arch. de rEvôché). 

Vigne Blanche (La) (lieu dit), com. de Guges. — Al 
canton sive la Vigna Blanca, 21 septembre 1521 (reg. aux 
arch. de TEvôché) . 

Vigne-Blanche (La) (lieu dit), com. de Marseille, qr. de 
Saint-Louis. — La Vigne Blanche^ 6 juillet 1541 (reg. aux 
arch. de TEvôché). ^ La Vigne BlanqxAe^ 11 novembre 
1675 (ibid.). — Les Acàtes de Vévéque de Marseille^ 23 
août 1615 (ibid.). 

Vigne-Presse (La) (lieu dit), com. d'Allauch, qr. de 
Saint-Roch. — La Siboule ou la Vigne Presse ^ 4 mai 1607 
(acte notarié à Âllauch). 

Vignes (Les), qr. ri., com. deGréasque. 

Vignoble ou Portes de Guges, qr. ri., com. de Guges. 

ViGNON (Le) (lieu dit), com. de Marseille, qr. des Ac- 
cates, 2 mars 1679 (reg. aux arch. de la Major). 

Villa-Michel b., qr. de Saint-Just, com. de Marseille. 
— Bonnegrace, Transformée en 1867 en établissement 
religieux pour recevoir les prisonniers libérés. 

ViLLETTE (La), faubourg, com. de Marseille, qr. d'Arenc. 

Vineuse (La), p., com. de Marseille, qr. de Saint- 
Antoine, 1790 (cad.). 



— 394 — 

* ViNRALS (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Saint- 
Marcel, 21 février 1361 (acte aux areb. de Saint^Victor). 

Violette (La), p., com. de Marseille, qr. de Sainte- 
Marthe, 1790 (cad.). 

* ViRiDARiUM Pavorum (lieu dit), com. de Marseille, qr. 
de Montredon, 30 août 1431 (acte aux arch. municipales). 

Visitation (La), ancienne chapelle* rurale au qr. de 
TEscalei, com. de La ûiotat. — Elle était sous la direction 
des Galfats, 1787 {Dict. géog. d'Achard). 

VisTB (La)> h., com. de Marseille. — Placé sur un point 
culminant qui forme Textrémité occidentale de la chaîne 
de TEtoile ; son nom vient de la superbe vue dont on y 
jouit en arrivant à Marseille. — 1*' mai 1676 (reg. aux 
arch. de la Major). 

VinuÈREs (Les) (lieu dit) , com. de Marseille, qr. de 
Ghâteau-Gombert. 

ViVAUX (Les), qr. ri., com. deMarseille^ qr. delaCape- 
lette. — Le Pont et le Moulin de Vivaux ont conservé 
Fancien nom de ce quartier. — Vinea nominata Sorbai-- 
rosa, 1057 (cart. Sain1>-Victor, n* 53). — Plana Yivaudo- 
rurny 6 mars 1303 (acte notarié). — Los Vivais sive Sor^ 
biras^ 22 mars 1362 (ch. aux arch. municipales). — Los 
Vivants, 12 mars 1380 (acte notarié). — Los Vivons, 28 
octobre 1394 (eh. aux arch. municipales). — Vivandi, 1** 
juillet 1408 (acte aux arch. de la Major). — Als Vivaux, 
15 novembre 1491 (ibid.). — Le pont de Vivaux a été 
construit dan^ les premières années du XIV siècle; on 
passait avant la rivière de TRuveaune à gué. — Pons 
factns adpassnm Ybeline Vivaldornm vulgariter Pas dels 
Vivantz, 4 avril 1329 (délibération du Conseil de commu- 
nauté). 



— 395 — 

YiviâSy qr. ri., corn, de Oiéasque. —Dépendait autrefois 
de Belcodène. — Lo Vivier, ZO juin 1311 (acte notarié). 

VoLLONGUB, p., com. de Marseille, gr. de la Salle, 1790 
(cad.). 

VoLP£LiÈRBS (lieu dit), com. de Marseille, qr. de Ghâ- 
teau-Gombert. — Roccu Deffensi de Orpilheriis, 11 no- 
Tembre 1322 (ch. aux arch. de la Major). — Serrum 
vœcUum de Vulpilheria, T' février 1374 (reg. I &is des 
arch. de la Major). 

VuLÂLB (Là), b , com. de M9,r9eiUe, qr. des Romans. 



1 



ADDITIONS ET CORRECTIONS 



Pag. 13, ligQ. 10. Aggàtes, lisez Agatbs. 

— 15 — 12. Aire d$ k) Mourro^ Airb de là mourro. 

— 16 — 1 . Albuciann, lisez : Albuciands. 

— 31 — 12. AvBRNiBRS (les), p., qr.du RibasoudeTHubacde 

la Yalentine, com. de Saint^Savournin. 

— 36—30. Barres (les), qr. ri., com. de Saint^Savoumin. 

— 39 — 3 . Bastide (la) , p. ,qr. du Revest du Jas, com. de Pey- 

pin. 

— 41 — 9. Baudille (la) ouBoudille (la), (lieu dit), qr. de 

la Yierge-de-la-Garde, com. de Marseille. 

— 47 — 27 BELANDB(LA),p.,qr. des Eygalades, com. de Mar- 

seille. 

— 49 — 8. Belle-Bastide (la), p., qr. de Montolivet, com. 

de Marseille. 

— 49 — 16. Belle-Pierre, h., com. de la Pêne. 

— 60 — 27. BoDTELLE, q. ri , com. deGômenos. 

— 63 — 14. BRuc(le) ouBRUE(la). 

— 67 — 18. Gaforne (la), p., qr. de SaintnJulien, com. de 

Marseille. 

— 71 — 14. Campagne du grand pin (la), p., qr. de Saint-Just, 

com. de Marseille. 

— 80 — 27. Cantin(le), p., qr. des Ramberts,com.d'Allauch. 

— 86 — 26. Carubi, coll. au S.-E. d'Auriol sur le chemin de la 

Sainte-Baume. — Roca Rubra, 9 avril 1522 
(acte de Pierre Doloni, not. à Auriol). — Roca 
Ruby, 24 mars 1531 (ibid). — Roca Rubea, 27juin 
1531 (ibid.). - Roco fiu6y.26août 1331 (ibid.).— 
Roco Rubio, 28 février 1533. — Baou raugé {Um), 
(prov.) à cause de sa oouleur rouge&tre. 



-. 397 — 

Pag. 91,ligû. 13. Castes (le), q. ri., com. d'Auriol. 

— 93 — 15. Ajoutez : Jarret de la Cavallaria, 1383 (reg. des 

censés de PHôpital Saint-Esprit). 

— 94 — • 23. Ajoutez : Cavissac argithoqua, 1383 (reg. des 

censés de l'hôpital Saint-Esprit). 

— 97 •- 21 . Ajoutez : les armoiries de Geyreste sont : jyor, à 

une croix vidée, déchée et pometée dé gueules, 

— 111 — H, * Colla. DE sen Hbnrig (lieu dit), com. de Mar- 

seille, 1383 (reg. des censés de l'hôpital Saint- 
Esprit). 
,— 115 — 8. Ajoutez : Colobrimr, 1383 (reg. des censés de 

l'hôpital Saint-Esprit). 

— 116 — 9. CoMUANDERiB (là), (lieu dit), qr. de la Palud, com. 

de Marseille, 1736 (acte de délimitation du terri- 
toire — arch. paroissiales de Samt-Just). 

— 116 — 27. Ajoutez : Jarret de la Condamina, 1383 (reg. des 

censés de l'hôpital Saint-Esprit) . 

— 118 — 20. Ajoutez : Quoronel, 1383 (reg. des censés de 

l'hôpital Saint-Esprit). 

— 124 — 21. * Croas EN Sehon (lieu dit), com. de MarsjBille, 

1383 (reg. des censés de l'hôpital Saint-Esprit). 

— 150 — 19. FÉLOND (le), qr. ri , com. de La Ciotat. 

— 158 — 10. Ajoutez : Font del Léon, 1383 (reg. des censés de 

l'hôpital Saint-Esprit). 
. 160 — 20. Ajoutez : Font Escura, 1383 (reg. des censés de 

l'hôpital Saint-Esprit). 

— 169 — 16. Gaaès (le), p., com. de Marseille, qr. des Camoins. 
^ « — 171 — 30. Ajoutez ; la Gaveda de Seonh, 1383 (reg. des 
^ ^ censés de l'hôpital Saint-Esprit). 

— 186 -— 26. Lisez : rivière qui prend sa source au bas de la 

SamhuCf com. de Saint-Zachdrie (Var), dans une 
propriété nommée la Fons, A son origine, cette 
source s'appelle lei Fouen de Sicard, La rivière 
parcourt, sur une longueur de 36 kil., les terri- 
toires, etc. 

— 187 — 7. Ajoutez: Uvenna, 817. (Descriptio mancipiorum 

de Villa Podiolum. (Belsunce, 1,302). 

— 211 — 7. Malon (le), (lieu dit), qr. des Quatre-Chemins, 

com. de Marseille. 
* 237 — 25. Ajoutez : Molin de la Tapia, 1383 {reg. des censés 

de l'hôpital Saint-Esprit). 



— 398 — 

Pag. 238, lign. 17. Ajoutez : Molin appBlat de VSspitaulde $antJohan, 

1383 (reg. des censés de l'hôpital Saint-Esprit). 

— 238 ~ 3. Ajoutez : le territoire de la Palud a êtô formé de 

partie de ceux de Saint-Just, Saint-Jérôme, Saint- 
Barthélémy et Sainte-Marthe, par un acte de 
délimitation de 1736« qui se trouve iftix archives 
paroissiales de Saint-Jost. 

— 285 — 4. Plàinbs-Mârihbs (lbs). Yoy. Saimt-Jban. 

— 300 — > 8. Ajoutez: Jarret dên PuoMy 1383 (reg. des censés 

de rhépital Saint-Esprit). 

— 301 — 11. Quàtrb-Ghbuins (lis), (lieu dit), oom.de Marseille» 

qr. de Saint-Bamabé. 

— 335 — 26. Ajoutez: «liMdalieiifiif/MfdMi cditri. 

— 335 — 32. En 1803, la succursale de Saint-Just devint une 

rectorerie sous la -dépendance du curé des 
Bygalades. 



TABLE DE FORMES ANCIENNES 

Les formes anciennes dont les analogues ne sont pas connues 

sont soulignées . 



Abaut (cros dels), Gros de Chabaud. 

Abeilles (las), Maleshabeilles (les). 

Acates de Gazelle (les), Accates (Us). 

Acaptes de Descalis, Jas Descalis. 

Achaptes de Forbin, Accates (les). 

Aco dan Bouc, CoUe d*Ambouœ. 

Aco de Beau, Cros de Beau (le). 

Adrech (F), Vieillasse (la). 

kdretz^ Adrechs (les) . 

Adzaygueria, AngulenHer (V), 

Affar de TËvesque, Barre d'Avesque. 

Aganeta. 

Agneau (vallon de T), Bergerie (la grande). 

Agneau (quartier deV)^- Bergerie (la grande) 

Agudetum. 

Aigalades, Eygalades (les). 

Aigas-Vivas, Aigues-Vives. 

Aigua-Bona, Eauœ-Bonnes. 



— 400 — 

Aiguas-Bonas (Pradet d'), Eaux-BoniMs. 

Âiguas-Bonnes, EauohBonnes. 

Aigues-Vives, Civette (la). 

Alaugi, Allauch. 

Alayium, Allauch, 

Alauc, Allauch. 

Alaudium, Allauch. 

Alauch, Allauch. 

Alauzeda. 

Alauzium, AUauch. 

Alamanha (montagne dite] AUamagne. 

Albania, Aubagne. 

Albareta, Valbarelle. 

Albas, Aubes (les). 

Albas (d'), Font-Blanche. 

Alboassos, CoUe d^Ambouœ. 

Alborum, Colle â^Amboux^ Albki. 

Albosorum, Colle â^Amboux. 

Albucianus-Ager. 

Allamaigne, Alkmagne. 

AUauchium, Allauch. 

Allumenari (F), Luminaire (U). 

Almorna (colle de), Colle de V Aumône. 

Alona, Gadelone. 

Als Adres, Adrechs (les). 

Als Antreforts, Antrefort d'Aubagne. 

Als Arcs, Arcs (les), 

Als Arenas Sant Lazari, Arenc. 

Als Argeliers, Argeliers (les) . 

Als Ortals, Hortauœ (les). 

Als Vallons, Grands Vallons. 

AlUlo. 

Alticros, Altipressum, Al Titray, Altitray, 

Altse Ribœ, Hautes Rives. 

Altse Rup», HoMtes Rives. 

Al Vas, Vas (le). 

Amandier (V), Amendier (V). 



— 401 — 

Amendiers (les), Vallon de rAmendier, 

Amorier (F), Font de Toron. 

Anguila Séria, Ànguleniier (T), 

Anneau (P), Bergerie (la grande). 

Annondade (r), Nonoiade (la). 

Anticaille, Barre d^Avesque. 

Antihana, AnHgnane. 

Antinana (Palus d'), AnHgnane, 

Antinhana (Fons d'), kntignane, 

Autents, AuHns (Us). 

Antrefoct, Antrefolch d'Albagna, Antr^fort d'Aubagne 

Antrefortum de Albanea^ Antrefort d^Aubagne, 

Antrefortumde Ginau, Antirefort de Gignac. 

Antravinhas, Entrevignes. 

Aqo de la Mère, Mère (la). 

Aquates, Accotes (les). 

Aquâs Bonas, Eauah-Bonnes. 

Aqua d'Aigas Bonas, Eaua>'Bonnes. 

Aquas Blancas, Eauœ-Bonnes. 

Aqua de Malopasseto. Malpasset. 

Aqua Lata, Eygàlades (les). 

Aquates de Batarelle, Batarelle. 

Aquila (Farossium de T), Cap de VAigle. 

Aquilanfeeria, Angulentier (V). 

Aquilatas, Eygàlades (les). 

Aquœ Laiœ, Eygàlades (les). 

Aquo de Botte, Botte. 

Aquo de Beau, Gros de Beau (le). 

Arcs de Saint-Suffren (les), Soint^uffren, 

Archolens, Font d^Arcoles. 

Archulens, Font d'Arcoles. 

Arcoas, Font d'Aréoles. 

Arcolas, Font d'Arcoles. 

Arcus, Arcs (les). 

Area Monlalium^ Monoau. 

Area Gremada, Vau Cremade, 

26 



— 402 — 

Areg, Arenc. 

Aregnum, Arenc. 

Areiaa, Arenc. 

Arena, Arène (V), 

Arenas (las), Camp d' Arenc. 

Arenas (las), Arène, 

Arenas (als) Sancti Lazari, Saint-Lazare. 

Arène (Camp d'), Camp d' Arenc, 

Arène, Arenc, 

Arengues, Aurengites (les), 

Arenum vel Fontem del leu, Arenc. 

Arencïium, Arenc. 

Areng, Arenc, 

Arenier (les). Arènes (les). 

Areno, Arenc, 

Argilaqueda, Cougolière. 

Argieloux, ArgiUmx. 

Argilier (Plana den), Argiliers (les). 

Armogilis, Massillon. 

Armonils, Massillon. 

Arquoles (Font d'), Font d*Arcole. 

Asgos. 

Aulbas (las), Aubes (les). 

AuUivailledo (F), Auliveirede (V). 

AuUiveiller (F), Auliveirede (V). 

Aurengue, Camp Long. 

Auréol, Awriol. 

Auriane, Colle de Lentin. 

Auriveylet (1'), Auriveirede (V). 

Aœta, 

Aycarde Sarracene, Colle Sarrasine. 

Aycardencas, Aycardenques (les). 

Aygalades, Eygalades (les). 

Aygalatas, Eygalades (les). 

Aygas Bona«, Eattx-Bonnes. 

Aygues Gaudes, AigiAcs-Caudes. 

Aygues Vives, AiguAs-Viws. 



- 403 — 



Aygues Vives, Belle^Viste. 
Âymoy, Aymonùn, 
Ayssariade, Eissariade. 
Azantinhana, ÀrUignane. 
Àzarenq, Àr§nc. 



Babarau, Babarraou. 

Babilonia, BabiUme. 

Bagnon, Bagnol (le). 

BaignoD, Bagnol (U), 

Baille de Camp, Broie de Camp, 

Balgneria, Banquières (les). 

Balma, Baume (la), 

Balma antiquorum, Baume (les) 

Balma Âugerii, Baume Laugière. 

Balma cresteilia, Baume (la). 

Balma de Arcolis, Arcoles. 

Balma de Gonilio, Caun^. 

Bakna delà Emerics. 

Balma del Lam, del Lamp, Ltm (lou). 

Bakna de Malo cane. 

Balma dels Mezels, Saint-Lazare. 

Balma Gerini. 

Balma infirmorum, Saint-Lazare 

Balma Isnart, Baume Isnard. 

Balma Lhaugier, Baume Laugière 

Balma leprosorum^ Saint-Lazare, 

Balma Mezellorum, Saint-Lazare. 

Balma Negra, Baume Nègre. 

Balmarnart, Bakna Maynart. 

Balmat (las), 

Balmas (Gros de las), Baumes (Us). 



^ 404 — 

Balma Seguelas, Seqtiières (les) . 

Balmeta (la), Baimettes (les), 

Balmetas (las), Valmiine {la). 

Balqueria, Bouquières (les). 

Balquîeras, Bouquières (les), 

Banhols, Bofffiol (le). 

Banhon, Bagnol (le). 

Banquière, Bouquières (les). 

Banqiiière, Bringairone. 

Baou de Pontier, Baume de Pontier. 

BaoumoS; Baumelles. (les). 

Baou-Rougé, Carvbi. 

Barbane (la), Vallonr-Vert. 

Barbarelle, ValbaflrélU. 

Barbessada. 
Barbinda,Barbuda,Barbunda, BtfffrMtf (h). 

Barieras, Barrières (les). 

Bariola. 

Barquieras, Bouquières (les). 

Barquiou (louj, Vàtton de Broqmer 

Barquioux (vallat de), Barques (Us). 

Barra del fort de la Canta. 

Barrail (Gros de), Cros de Barrau. 

Barralis (Burgum), Saint-Eutrope. 

Barreriorum, Cros de Barrau. 

Barreriorum, Barrières (les). 

Barrier, Barrières (les). 

Bassanon, BassenO; Bassens, Bassan. 

Bassilone,Bassione, Bastidone (là) . 

Basso de Bouçro, Basse de Boude, v^kn de VOule. 

Bastiane (la), Belieu. 

Bastiano (la), Bastienne (la). 

Bastida Alaudii, Àllauch. 

Bastîda de Gars, Cars. 

Bastida Guillemi Rampalini, Ramparon. 

Bastida de Vila Vielha, Vieille (la). 

Bastide d'Amphossy, Paroye (les). 



— 405 — 

Bastide des Jas, Jaa (le). 

Bastide desOllives^ Olives (kê). 

Bastide des Paulx, Paul, 

Bastonnades (les), BaeUmnade (la), 

Baucium de Gars, Cam-, 

Baulme Lobiera, Grotte Loubière, 

Baux d'Habert, Vallon ^Âubergne, 

Baume dan Ser, dan Setz, Baume Dansert, 

Baume d'Arcolas^ Arcoles, 

Baume Fraielac, Baume Feialone, 

Baume Laugière, Bofflgues (les). 

Baume Nouguière, Grotte Loubièrei 

Baumont de Gajan, Caillan, 

Baux de Bec comut, Bec cornu. 

Baux des Egaux, Aiguës vives. 

Baux de Lègue, Galante (la). 

Baux de Molans, Barres de MioUm. 

Beata Maria de Ibelina, Notre-Dame d&l'Huveaune. 

Beaumont de Pascal, Pascal, 

Beatrix (les), Butrices (les), 

Bedàle Dandeberta, 

Bedelin, Bec cornu, 

Bedola, Bedoule (la), 

Belcodinis, Belcodène, 

Beldinar, Bellum Disnare, Bel Trinar, Bello dignar, Beaudinar. 

Belière, Belliou, Bélive, Bélieu, 

Bella-de-May, Belle-de-Mai, 

Belle Viste, Aigues-Vives, 

Bellière, Baume (la). 

Bellomonte (castrum de), Beaumont le Maitre, 

Bêlions, Bouires (les). 

Berça, Bergue (la). 

Bercennut, Bec cornu. 

Bergière, Vergière (la). 

Bemassot, Bamassot. 

Beroarda (la), Berarde (la). 

Bertrane, Bertrande. 



— 406 - 

Besanton (lo), BesUman. 

Bestoin, Bestol, Beston (lo), Bestouan (le). 

Beulaigues (les), Boisleaux (les), 

Blaquasin, Blacquassin, Blaocasin, 

Bocadenis, Bolcadenas, Bolcodinis, Belcodène, 

Boca Lansol, Caneel (le). 

Bocaniera (la), Boucaniàre (la). 

Bodargas (lo), Badargas. 

Boi!ies,Bofies, Pas de la BeUe-Fille. 

Boires (les) , Bouires (les) . 

Bolcodenas (Villa), Beleodàne, 

Bona avena, Bonavena, Bonneveine. 

Bonbinette, Bombimtle. 

Boneias^ Bonets (les). 

Bonial, ^a^no{ (le) 

Bonnegrace. ViUa Michel. 

Boquier (dan), Boquerii (colla), CoUed'EmJlxmquMT. 

Bore dam nibal, SainJb-Eutrope. 

Bordoniera, Bowdonnière (la). 

Borguiera, BregtUère. 

Boscarla, Bouscarle. 

Bosquet, Brusqtàet (le). 

Bossigas, Boussigon. 

Bouc comut. Bec cornu. 

Boudille (la), BaudiUe (la). 

Boulidour, Bouillidcus (les). 

Boulive, Belieu. 

Bourg dan Barrai, Saint-Eutrope. 

Bourg de la Gîté, Ciotat (la). 

Bourg de la ville de Marseille, Cassis. 

Bourgeirone, Bringairone. 

Bourgogne, Bourgoigne, Bourgogne. 

Boumigon, Bourrigon. 

Bousquet, Brusquet (le). 

Bouyres, Bouyreux, Bouires (les). 

Boylhedissa, Bouilladisse (la). 

Boyssones, Buissones (les). 



— 407 — 

Braille de Camp Bourgade (la).. 

Bramaupant (île de), Pomégues. 

BraDgairoas, Brigairone (la), 

Branque (la), Blanque {la), 

Brayo de Gan, Braie de Can, Bourgade (la) 

Brègue (la), Languilar, 

Breguette (Font de), Font de Brouquète. 

Breole (la), Brioule (la), 

Brilh{le), 

Brusq (le). Brus (les). 

Brusque (la) Beuve (laj. 

Buca Lansoli, Cancel (le). 

Buccodenas, Belcodène, 

BufTernal, Bagnol (le), 

Buffermant (lo), Buffemàl (le). 

Bugude de Gars, Cars, 

Bulchodenas, Bulcodinas, Belcodène. 

Burgieta (la), 

Burgum castri de Gezarista, Ciotaê (la), 

Burgum civitatis, dotai (la). 

Burgum de Girardeto, Girardet. 

Burgum Sancti Pétri, Saint-Pierre. 

Buyere, Buyeras, Buyras, MiUière (la). 



Gaballi, Cavau, 

Gabannas (las), Gabannes (les), Botte, 

Gabas, Gabassert, Gabassonus, Camp Cabasson. 

Gabriera (la), Cabrelle (la). 

Gabrella, Gabrole, Cabre Morte. 

Gabrière, Caillols (les). 

Cabries (Groô de), Cros de Cabrier. 

Gacadis (al), Çaucadis. 



- 408 — 

Gadanera, Cadeniere. 

Gade Monteau, Camp de Manteh 

Gadenone, Cadmeou. 

Gada (Font del), Gadi (Fons), Gadet, Damhèy, 

Cadet (el), Domhey, 

Gague Ferri, Cago Perri. 

Gaillade (la), Taillades (les). 

Gailhoux, Caillais (les) . 

Gaironum, Cairon (le), 

Gairon, Quarrés (les) , 

Galanque d'Itraux, Calanque des Trous, 

Galalongue, Galli» longus, Callafat. 

Galasereigne, Calanque de Ballard. 

Galcadis, Galcaditio, (7auca(li9. 

Galfona, Galfone, Conforme. 

Gallis SaracenicuB, Calanquê de Ballard. 

Calquieras, 

Gamars, Gamaticum, Camas (le). 

Cambeta. 

Gamin (lo), Chemin (k). 

Gamin traversier de Sancta Martha, CheùUnTrawrsier. 

Gaminus Longue, Chemin Long {U). 

Garnis (als;, Canet (le). 

Gamisac, Cavissai. 

GamparS; Camas [le). 

Gamp Auri, Camp Au$. 

Camp ConvareL 

Camp dan Englesan. 

Camp de la Cori. 

Camp de la Franquesa. 

Gamp de la Mente, Camp de la Menthe. 

Gamp del Lobet, Loulfet fie). 

Gamp del Mantell, Camp de Mantd. 

Gamp de Maurine, Camp de Maurel. 

Gamp de Rodeil, Pas de Rodel. 

Gamp des Ghèvres, Ccnlhls (lesj. 



— 409 - 

Camp dels Ricaus, Saffranière (la). 

Camp Majour, Camp Mc^or, 

Camp Spitkusos, 

Camp Redon, Camp Rond. 

Camp de Solliers, Camp de Solier. 

Camp de SoUobre, Camp de Sallubre, Camp de Sahkre. 

Gampis (Fonsde), Gamps, Campier (le) 

Gampte Perdrix, Cante Perdrix, 

Campus Barreriortêm. 

GampuB de Mantel, Camp de Mantel. ^ 

Gampus de Maurina, Gampus de Maurino, Camp dé Maurel, 

Campus Finaudorum, 

Gampus Longus, Camp Long, 

Gampus Major, Camp Major, 

Gampus Mantelli, Camp de ManUL 

Gampus Martius, Comas (le). 

Campus Olivarii. 

Gampus de Garello, Camp Garel. 

Gampus de Foliiaca, Fomaea (la). 

Campus Rùymundiy Garmundi, 

Gampus fiicayorum, Saffranière (la). 

Campus Robaudorum, 

Gampus Rotundûs, Cai/np Rond. 

Campus Siffredi. 

Ganaberia, Canddère, 

Ganalha (la), Canaille. 

Ganals de Ners (las), Ners. 

Gandareria, Gandayriera, Cadeniere. 

Ganebe, Ganebieras, Canehières. 

Ganes (les), Camt (le). 

Gansete, Ganssede, Gansseta, Cansettes (les). 

Ganta Perdrix, Ganto Perdrix, Cante Perdrix. 

Gantel (Pons de), Cancel (le). 

Ganton de Louison, Louisson. 

Ganudel, Ganudelhum, Canudel. 

Ganxisse, Cansettes (les). 

Gap de Jeneste; Janet ^cap). 



— 410 — 

Cap Juif, Castel Jusiou. 

Gap de Mantel, Camp de Mantel. 

Gapellane (la), Arène (V), 

Gap Mars, Comas (le), 

Garaveillan, Garavillan, Carvillan. 

Garchedonia, Cassidaine, 

Cardemoras. 

Garlete (la), Gourt (le). 

Carrette (la), Cardaline (la), 

Carsicis, Cassis. 

Gartengut, Cast (le). * 

Garaes,Garno8 (ecclesia de), Camoux. 

Garpesanha, Garpesayna, Garpuagne, Garpesangha, Carpiagne 

Garreria Monaressa, Chemin Monneresc. 

Garrum, Gartz, Gartis (aqua), Cars. 

Gasa Âlta, Casaou, 

Gas de Romannach, Ronuignac, 

Gassol, Bouquière, 

Gascis, Gassiciis, Gassinis, Gassitis, Gassissis, Cassis. 

Gasson, Cassol (le), 

Gastel (al), Château (le), 

Gastel Gombert, Chdteafi-Gombert, 

Gastellar, Gastellarium Vêtus , Gastellar de Serveriis , Gastellar 

Serverîorum, Castelas (k), 
Gastellum Auriolis, Àuriol, 
Gastellum Gumberti, Chdteau-Gombert, 
Gastellum Sancti Mârcelli, Saint-Marcel, 
Gastellum Solobii, Solohre. 
Gastel Revest, Revest (le). 
Gasteou Jusiou,' Castel Jussiou, 
Gastrum Alaugi, AUawh. 
Gastrum Albanise, Gastrum ÂlbinsB, Àubagne, 
Gastrum Auriolis, Auriol, 
Gastrum de Belle Monte, Beaumont le Maître. 
Gastrum de Cascic, Gastrum de Gassiciis, Cassis 
Gastrum de Gtigis, Cuges, 
Gastrum Géminas, Gémenos, 



-- 411 — 

Gastrum de fielcodinls, Gastrum de Bolcodinis, Caetrum de BuU 

chodenes, Belcodèn$. 
Gastrum de la Giotat, Gastrum de la Gioutad, Ciatat (la). 
Gastrum de Podio Pino, Peypin, 
Gastrum de Julhanis, Gastrum de JuUanis, Juillans, 
Gastrum de Roca fort, Roche fortis, RoquefoH. 
Gastrum de Laça, Gastrum de Laza, Laza, 
Gastrum de Roca Vaira, Gastrum Rochevarie, Roquevaire, 
Gastrum Nercii, de Nerclo, de Nés, Ners. 
Gastrum Podii Auri, Piohauria» 
Gastrum Revest, Revest (le). 
Gastrum Sancti Juliani, Saint-Julien, 
Gastrum Solobium, Solohre, 
Gatus Mortuus, Gat Mort, 
Gaufone, Couffone, 
GauUet (le), Collet {le), 
Gaupiès, Campas (le). 
Gauquadis, Catècadis. 
Gauves (los), Clauvet (lé). 
Gauz (a la), Cras Loton. 
Gavadenis, Belcodène. 
Gavai, Camas (le). 
Gavai (lo), Gavall (al), Cavau. 
Gavalcatas (las), Cavalcades. 
Gavallaria, Cavalerie. * 

Gavallianus, CarviUan. 
Gavaou, Cavau. 

Gavisac, Gavisas, Gavissac, Gavissac Argilhoqua, Gavissar, Gavis- 

zac, Cavissat. 
Cazada (la), Gourgue du Pin (la). 
Gazalia, Casais (les). 
Cazalis, 

Geire de Passon (lo), Passon. 
Gella Sancti Johannis ad Rocam fortem, Saint-Jean. 
Gella Sancti Mitrii, Saint-Mitre. 
Geila Sancti Pétri, Saint-Pierre. 
Gentenieras, Sentenières. 



~ 412 — 

Gentro, Gentrones, Sain^Trom, 

Géon, Séon-Sain^Àndré. 

Géreste, Ctyresté. 

Gerturan, Sarturan, 

Cesaresta, Gesariste, Gezeresta, Gezaiinta, Gezerette, Ceyreite, 

Ghabin (GroB de), Gros de Ghabaud: 

Ghanau, Ghanaud, Ghanauœ (2m)'. 

Ghapelette, Gapdette (ia). 

Chapelle de D.-N.-de-Mont-Garmel, N^-D^-de-ConsoUtHon» 

Ghapelle de N.-D.-de-Péras, N,'D.-dè*-€^n9olatUm, 

Ghapelle des Garmes^ N.-D.-dê'^onsolaHon, 

Ghapelle du Trioulet, Tauiisse {ta), 

Ghaume (la), Gros de Jay. 

Ghaudelle, GaraveUe, 

Ghemiij des Oydes, Louisson, 

Ghemin de la Metamousque, MalamousqUè. 

Ghemin de Saint-Jean, Passon, 

Ghioulette (la), Chicaulette (la). 

Ghuia, Guges, 

GicoUe, Sicolle. 

Gieutad, Gieutat, Giotat (la), 

Gitarista, Githarista, Geyreste, 

Githarista Portus, Giotat (la). 

Githaristes Sinus, Golfe des Lêques. 

Giveta (la), Givete (la), 

Giyitas, Giotat (la) . 

Glaperium mortis judei, Mortjuif. 

ClapierH (alsy, GUxpier (\»), 

Glapier de la Neita, Nette (fa). 

Glastre (iii), Glastrie (la), Glastre (la). 

Glauppier (Font de), Gampier (le). 

Glaus de Moneguet, Claus de Morguet, Claux de Mourguet, 

Glausera, Glaustrie, Glastre (la). 

Glaus yielh, Glauvier (le), 

Glaus de Brunet, Cavissat. 

Glaus dan Dragon, 

Glaus de Sant Peyre, Saint-Pierre. 



— 413 — 

Claus des Àlamans. 

Glausum Pizanorum, Pizans (les), 

Clausum Vêtus, Claus vieux. 

Glausum Vêtus, Clauvier, 

Claus Vermeille, Claus Vermel, Claus ysrmeil 

Clausels (los), Casais (les), 

Clausum Claustri, Clué {la), 

Glauset (le). Cloutes (les), 

Clauvel (al), Claiwet (le), 

Glaux (la ou le), Clau (le), 

Claux (le ou les), Claous (les). 

Clavet (le), Clauvet (le), 

Clayan (vallon de), Caillan, 

Clotes (les), Cloutet (le), Cloutes (les). 

Clué (vallon de la), Fàbres (les), 

Clué (la;. Bis (la), 

Clusa(la),nti^(la). 

Glyan, Caillan, 

Coas (lo), Cos (le). 

Coassa (la), Couasse (la). 

Gobriana, CovOrone (la) 

Codoleda, Eissariade. 

Col (al), Cos (lé). 

Col de la mur, Fontainieu. 

GoUa (la). Collet (le). 

Colla Amendoliere, Amendolier. 

Colla dalsort, Ensert (V), 

Colla de la Mercolina, Mercoline, 

Colla de fiadargas. Treille (la). 

Colla de Morgils, Morgieou, 

Colla de Monacho, Colla de Moneque, Colla de Monachabus^ 

Colla de Morgue, Colla Monachi, Clauœ de Mourgues, 
Colla de Rovilhoza, RouiUone, 
Colla de Ryens, Riouœ (le). 
Colla den Sarrayna (la), CoUe Saarrame. 
Colla de Sen Henrie, 
Colla de Serinhana, Sérignan, 



— 414 - 

Ck)lla de Sormîl, Sormiou. 

Colla Pellicani, CoUe de Pélissier. 

GoUaris (al), Gollarets (als), Collaret. 

GollaRouilh, iIou6t (le). 

Colla sus Tribolet, Tribouœ. 

Colle (la), Paradis. 

Colle dan Porcairessa, Paurcairesse. 

Colle de Lieutaud, PuUs Çhieyraud. 

Colle de Ricard, Buffemal (le). 

Colle de Saint Laze, Saint^Lazare. 

Colle de Seren, PlanSeren. 

ColU de Seren, Barre^Davesque, 

CoUe dUenard GtiîJ/aunM. 

Colle du CauUet, Trieoh. 

Colle du Pesseguier (la), Tourte (la). 

Colle Piélade, Colk Pelade, 

Collet (le), Tiroque (la). 

Collet de la Coste, Coste (la). 

Collet de Monfuron, Mouifitron, 

Collet de ThoUonnie Taurel, ToUon (k) , 

Collet de Tourdinant, Tourdinau, 

Collet de Monniers, Collet de Motmier. 

Collet de Reclims. 

Colobrier, Colombier (le), 

Colomballe (la), Collombes (les), CoUombets (les), Columbarium, 

Colombier (lé). 
Colombier (le), Colonibière (la). 
Colomers, Colombier (le). 
Colonel (le), Coronel (le). 
Colonicium, Colonicum, Caunet. 
Columbers, Golumbières, Columbiers, Colombier (lé), 
Combas. 

Combas, Combes (les), E9Combe8(leB). 
Comitatus Albaniai, Àubagne. 
Comicatns Marsilia, Marsiliacensis, Marseille. 
Comune Marcelle, Marcellie, MarseiUe, 
Condamina, Condamine (la). 



— 415 — 

Gondamiûe de Jacques de Soleris, Camp de Solier. 

Connega. 

Consolas (las), Consolles (les), Consulis, Conseillère (la). 

Conventus sancti Hyeronimi, Saint-Jèrôme. 

Gorgnavenes, Corgnanoves, Gornhaynes, Gornhavenes, Côrno- 

neves, Gornones, Comaneves. 
Gorona, Saini-Jérdme. 
Goronellus, Coronel (Ui). 
Gorporieres, Gorporiere, Camoins (les). 
Cors (las), Gors Vielhal (las), Gors Vielhas (las), Lasoours. 
Gers, Cos (le), 
Gort de Las, Lan. 
Cort dels Hugones, 

Gortinas (las), Gourtines (les), EscofÀrtines (les). 
Gort Sabutura, Paradis, 
Gorvisac, Caviszac. 
Gossimon, Col Simon, 
Gosta d'Âquilar, Langiàilar. 
Gosta den Pellica, Colle de Pélissier. 
Gosta Longa, Coste (la) . 
Costa Pétri Ligue, 
Costa Rostagni ConstanoU. 
Gostas Destable (les), Coste (}a). 
Coste Ballora. 
Coste del Mouyne, 

Gostede Perussier, Goste de Perussis, Perussone (la). 
Goste du Portau supérieur, Saint-Michel. 
Gotoro, ( outrone (la), 
Gouasse, Cavasse (la), 
Gougues (las), Saint-Just, 
Gouguet (le). Poux (lé), 
Gouher(lo), PoucD ({«). 
Goulazon, Escoulon. 
Goulet, Collet (le), 
Coulombier, Colombier (le), 
Goupier, Campier (le). 
Gourt de Lan, Lan, 



-• 416 — 

Court de Lase, Lan. 
Court de Lay, Lan, 
Coyera, Cruyere. 

Cranilhola, GranilholO; Cramllole. 
Crau (la), Sain^Pierre. 
Crayilhan, Carvillan. 
Creissonnière (la), Creissaud {lé). 
Grenilhole, Gresnllhole, Cranillole. 

Creissau, Creissault, Cre^iacupi, Creyft^r, Creû*aM<i tfc). 

Grès Despeluca, Çrêê (le) . 

Crida. 

Croas en Sehon. 

Croix (la), PraU (les). 

Cros Daniell. 

Gros de Buas. 

Cros de Lense, Cros de Lanze. 

Gros del Pebre, Âocates (les). 

Cros de Jors, Jouœ. 

Cros de la Sabatiera, Paradis. 

Cros de Massaquan, Massacan. 

CrosdePin, Ptn(iô). 

Cros de Segenens, Seguiêres. 

Cros des Peiers, Cros des Paires, Cros dis Paies. 

Gros des Pilons, Pilon (k). 

Gros de Thoreau, Cros de Bureau. 

Crosium sanoti Laureatii, Capektte (la). 

Gros RoUandinum (lo), Bçfiand (le). 

Gros Stagnorum, Pierre de l'Étang. 

Grosum del Pipero, Accotes (les). 

Grosum de Rycard, Cros de Ricard. 

Grosum Valionis Massiliensis, Vallon de UarseUk. 

Crota, CroU (la). 

Grota, Grote, Crotes (Us). 

Groues de Beau, Cros de Beau. 

Crouliers, Groliers (les). 

Croux (la), Crau (la). 

Groux (la), Croiœ (la). 



— 417 — 

Croye, Cruyere, 

Gruero, Crueya, Cruyere. 

Cruvelayrot, Cruveiller. 

Grux Babilonie; Babilone. 

Gruys, Cruyere» 

Guech (Plan de), Caillan, 

Gueche (la), Plan de Cuques. 

Guge, Gugia, Guges, Guia, Guiha, Guja, Cuges. 

Gulnîtîum, Caunet 

Guquse, Guques, Plan de Cuques. 

Curies, 

Curtevignas. 

Gurtis sancti Genesiî, Saint-Giniez. 

Guya, Cuges, 



D 



Dalisson, Dalissone (la). 

Dalone (Jas), Gadelone. 

Dampouenso, Dampouce, BsxiïpousQ^ Dampousse. 

Daume (cap de) , Endoume, 

Defensum deBelpugeto, Deffens, Dejffenset, Deffend (le). 

Defens ortoriûn, Défenses des orts, Deffensions (tes). 

Deffensum Domîni Ëpiscopi, Dévots (les), 

Desvens des orts, Deffensions fies). 

Desviador de Ginhaquo. 

Deux Fraires, Deux Frères fies). 

Deveni Domini Episcopi, Dévots fies). 

B&vens, Deffend (le). 

Deversan (plaine du), Devenson (le). 

Devessas (las), Deffend fie). 

Dieu-donné, Frioul (le). 

Doana, Douane (la). 

27 



— 418 — 

Dolier, Dindoulet (lej. 

Domels, Domenes,Domenq,Domen, Domentz, Domens. 

Dômes, Domehes, Domezes, Endoume. 

Domus Elemosine, Aumône (V), 

Domus sancti Lazari de Car t. , Sain^Lazare. 

Dona (la), Nicolas {"lej, 

Doana-Donna (la), Douane ("la). 

Dos Frayres, Doux Frayres, Deux Frères (les). 

Doumergue, Domergue (la). 

Dounnagi, Donomagis (les). 

Dousses (les), Douces (les). 

Drech (la), Adrech CVJ. 

Dui Pratres, De\m Frères (les). 

Durbequi,Durbies, Durbecs (les). 

Duxette, Duzette (la). 



.E 



Eaura, Eoures, 

Ecclesia Beatsè Marisecastri klandii y Notre-Dame d*Allauch. 

Ecclesia Beatœ Marias de Curtevignas. 

Ecclesia Beatse Marise de Lan sa, Laza. 

Ecclesia Beatse Marise de Roillo^de Rosîzillo, Rouet (le). 

Ecclesia Beatas Mariae de Bot, de Boto, Rouet (le). 

Ecclesia Beatse Mariae de Sauzillo, Notre-Dame de Sault. 

Ecclesia Beatse Marise de Solumbia, de Solumbiis, de Solumbris, 

SaintSuffren. 
Ecclesia de Carpezanha, Carpiagne. 
Ecclesia de Eula, Eoures. 
Ecclesia de Nertha, Nerthe {la). 
Ecclesia de Rosillo, Rouet (le). 
Ecclesia de Solobiis, Solobre. 
Ecclesia in honore sancti Victoris, Saint-Pierre. 



— 419 — 

Ëcclesia sanctœ Euphemiae, Sainte-Euphémie, 

Ecclesia sanctae Mariœ de Aregno, Notre-Dame d'Arenc. 

Ëcclesia sanctsa Marîse quse dicitur Margarita, Sainte-Mar guérite. 

Ecclesia sancti Gabrielis de Qardia, Saint-Gàbriel. 

Ecclesia sancti Genesii, Saint-Gtniez, 

Ecclesia sancti Johannis de Gargario, de Gargerio, de Gargiero, 
in valle Gargiana, Saint- Jean-de-Garguier, 

Ëcclesia sancti Johannis de Rocaforte, Sain^ean. 

Ecclesia sancti Juliani, Saini-Jullien. 

Ecclesia sancti Justi, Saint-Just. 

Ecclesia sancti Laurentii, Capelette {la) , 

Ecclesia sancti Martini de Àregno, Saint-Martin d'Arenc. 

Ecclesia sancti Martini de Geminis, Saint-Martin-le-Vieux. 

Ecclesia sancti Martini de Indolis, de Insolas, Saint-Martin d'in- 
sol. 

Ecclesia sancti Michaelis de fortalicio sancti Marcelli, Saint- 
Marcel. 

Ecclesia sancti'Menessii, sancti Menne, Saint-Menet. 

Ecclesia sancti Michaelis de Àlbania, Saint-Michel, 

Ecclesia sancti Michaelis de Piano Geminis, Saint-Michel de 
Gémenos. 

Ecclesia sancti Mitrii, Saint-Mitre. 

Ecclesia sancti Pauli de Garnos, Camoux. 

Ecclesia sancti Pétri, Saint-Pierre. 

Ecclesia sancti Pétri ad Vincula, Saint-Pierre-èi-liens, 

Ecclesia sancti Pétri de Gresascha, Saint-Pierre. 

Ecclesia sancti Poncii de Gémenos, Saint-Pons. 

Ecclesia sancti Stephani de Insula, Saint-Étienne. 

Ecclesia sancti Tyrsi, Saint-Loup. 

Ecclesia sancti Vincenti, Saint-Vincent. 

Ecclesia sanctorum Pétri et Euphemiae, Sainte-Euphémie. 

Eigonague, Gonagues (les). 

'£AA9y/f MuavtXtUj Marseille. 

Embrosis,ilm&rom (^es). 

Embuci; Embutum, Emhus ("les) 

Emerigone (F), Merigone (la). 

Encens, Séon-Saint- André. 



- 420 — 

Enclausas (las), Enc/oy (/'). 

Enfermaries (las), Enfermieros (las), Infirmières (les). 

Euser, Séon-Saint-André. 

Entre deux eaux, Entre dos aygos, Entre Aygas. 

Entrefort, Antrefort d'Aubagne, 

Entrefourt-Entretray (r), AUitray. 

Entrevinhas, Entrevignes. 

Eouves (les), Eoures. 

Ermitans. 

Escaleto, Escalete. 

Escalias (als), Escalies (als). Escaliers. 

Escalhon d'Albanha, Escalhon d'Aubagne. 

Escamaire, Scaumaire, 

Escassos (los), Poux (les). 

Escayeaux, Caillols (les). 

Escaylon (!'), Escalhon d'Aubagne. 

Esclataoor, Sclaialor. 

Escouladou (\l), Escoulon. 

Escourche (V), Esoourches (les). 

Escrutine (V), Escourtines (les). 

E8pailans,Espalians, Espalians. 

Esparron. 

Esperon (F), Vallon d'Aubagne. 

Esperon du Gourt (l') , Serillan. 

Esperon du Gourt, Gourt. 

Espitalet (V), Hospitalet (V). 

Espobolen, Thiboulen, 

Estella (V), Estoile(r;, Étoile (V). 

Estret du Deffens (l'), Estret (V), 

Eula, Eura, Eoures. 

Evola, Eoures. 

Eyssariada, Eissariade. 



I 
^ 



— 421 « 



Fabias. 

Fabres (les), Fratres (les). 

Fabressa. 

Fachde Caias. 

Fagessa, Figuière (la). 

Faissas (las), Faisses (les). 

Faisses (les), Rompides (les). ^ 

Familhera, Famuliere (la), Vallon de Broquier. 

Farinea, Favary. 

Faro (Plana de), Farot. 

Farossium de Laquila, Cap de V Aigle. 

Farossium de Masselia Veyra, Massillaveire. 

Fauge, Fanges (les) . 

Fatissas C hier as. 

Fayssas de Salomon (las), Faysses (las), Faysses (les). 

Fayssolinas (las),Fayssonias (las), Fayssonier, 

Fegaïis, Feians. 

Feiam, Feiand, Fejans, Feians. 

Feisier. 

Felgueria, Felguiera, Figuière (la): 

Femadas (las), Fumades (les). 

Femona morta, Femina mortua, Fena morta, Freme morte. 

Fenestrella, Fenestrellœ, Fenestrelle. 

Fenouillet, Breguière. 

Fenoilhes, Fenoilletum, Fenolhet, Fenouillets (les) 

Fenouillet, Moure d*Elbeuf, 

Ferrage tte (la), Ferragi (la), Afferage (l). 

Ferrage des Faisses, Faisses (les). 

Ferragi, Ferrages (les). 

Ferrajon (le), Poux (le). 

Ferra jon, Ferrageon 

Ferrieras, Ferres (les). 



— 422 — 
Fetians, Feians. 

Feudum de Foraaca, FomaçMc [la). 
Feudum de Morsels, Feudum de Morzellis, Mordeaux. 
Feudum veteris villœ, Vieille {la). 
Fève (la), Favedas (las), Fave (la). 
Figairessa (la), Figarassa, Figueria, Figuière [la). 
Figairola. 

Figairole, Figueirole. 
Figonne (la) Figons [les). 
Figoun (lou), Figuière [la). 
Figueyroles, Figueirole. 
Figuieras (las), Figuières [les). 
Figuière (la), SairU-Roch. 
Filhol, Filhole, Ftol. 
Fiouguiére, Figuière [la). 
Firmandi, Framand. 

Fiscum quod nominatur Pinus, Pinède (la) 
Flori (Turris den), Florida (villa), Floride (la). 
Fluvium Vuelne, Huveaune. 
Foats, vid. Fots. 
Fogairessa, Figuière (la). 
Folhie, Folié, Foulhié (la), Folie (la). 
Fomadas, Fumades (les). 
Fomade (la), Fumade (la). 
Fond (le), Font (la). 
Fondacte, Fondade, 
Fonduda, Fondude, 
Fondegue, Fondaigre. 
Fond des Paillards, Saint-Bamabé. 
Fondiguede Monjuzion, Montjuif. 
Fondu de Goiran, 
Fons (les). Fontaine du Chemin. 
Fons beati Johannis de Leurre, Font (la) . 
Fons blanca, Fonit blanche. 
Fons cayatorum, Saint-Barnabe. 
Fons dam Pellet, Fontd'Empalette. 
Fons dan Palete, Font d'Empalette. 



— 423 — 

Fons de dam Pollas sive PoUasserîi, Font DampoUas» 

Fons de la Pilla, Font Pile. 

Fons de Boqueta, Roquette (la) 

Fons dels Pairats, dels Pairatz, Fons des Paizac, Fons dels Paras, 

Fons dels Payaîx, Fons dels Payracx, Fons dels Payzarts, 

Saint-Bamabé. 
Fonsdomini episcopi, Fontaine de VÉvéque. 
Fons Ebriayga, 
Fons Gaugosa, 

Fons Gardie, Vallon de VOriol. 
Fons Jaudati. 

Fons Lesula, Font de la Leula. 
Fons Monachorum, Fons Monialium, Begude (la). 
Fonsourine, Font Saurine. 
Fons Obscura, Font obscure. 

Fons Payanorum, Fons Payatorum, Fons Pay6zars,SatR^-fiania6^. 
Fons Pediculosa, Fons Pesolhesa, Fons Pevouilloué, Fons 

Pouilleuse. 
Fons Pudeda, Font Pudent. 
Fons sanctse Marthae, Sainte-Marthe. 
Fons Scura, Fons Scurus, Font Obscure. 
Font (la), ValbareUe. 
Fontaine de TAuriol, Vallon de VOriol. 
Fontaine de Pechairet, Pichairet. 
Fontaine des Faisses, Font du Chemin. 
Fontainils, Fontainieu-la~Mure. 
Fontanellas, Fontanelles, Fontaneilles. 

Fontaynieulx, Fontaynilhas, Fontainilhes, Fontainieu-la-Mure. 
Font Cubérte, Font Couverte. 
Font Daigre, Fondaigret, Fondaigre. 
Font dan Palete, Fonl d'Empalette. 
Font DanpoUas, Font Dampollas, 
Font de Couissignier, Font de Cuisinier, Font d'ArUoque. 
Font de Gaeyta, Font de Gayette, Font de Gayto, Font de Gaiette. 
Font de Gueiran, Puits de Gayeran. 
Font de Hugo Coyssinier, F<mt d'Antoque. 
Font de Joques, Font de Jouques. 
Font de la Pilla, Piton (le). 



— 424 — 

Font de las Monegas, Font de las Monges, Font de las Mourgues, 
Begude (la). 

Font de las Serguelas, Seguieres (les). 

Font de TElne, Font del Elre, Font de VEbre. 

Font de Lense, Lense. 

Font de Léon, Font del Leu, Font del Léon, Font de Lion. 

Font de l'Evesque, Fontaine de VEvéque. 

Font de Love, Louve. 

Font dels Paras, Font dels Parrans, Saint-Barnabe. 

Font de Lyon, Font de Lion. 

Font den Pollas, Font du Poalas, Font Dàmpollas. 

Font de Parrayrolis, Font de Peirol, Font de Peirou, Font de 
Peyrol, Font de Peyrou, Font du Pérou. 

Font de Peolhoue, Font de Peoulhouës, Font Pouilleuse. 

Font do Rieux, Rioux (les). 

Font des Arcs (la), Roy ente. 

Font des Mourgues, Bégude (la) . 

Font des Paiarts, Font des Payars, Saint-Barnabe. 

Font des Poulas, Font Danpollas. 

Font de Valtorte, Val Torte. 

Fontenier, Fonteyniou, Fontainieu-la-Mure. 

Font Escura, Font obscure. 

Font Nerta, Nerte (la). 

Font Vieilla, Vieille (la). 

Forças (la), Forces (las)» Fourques (les). 

Formai, Framand. 

Fornacco, Fornagua, Fornaqua, Fournaque (la) . 
.Fos d'Auremi, Fos d'Aurimia, Grand ravin. 
■ Fos de Ybelina, Huveaune. 

Fosque aux Monins, Fousque (la). 

Fossa de Salomon (la), Faysses (les). 

Fots. 

Fouen Pudente, Font Pudent. 

Fouen Santo, Font Sainte. 

Fouge, Foulze, Fauges (les). 

Fourcas, Fournaque (la). 

Fourmilliere (la), Vallon deBroquier. 



- 425 — 

Fournage (la), Fournague, Fournaque (la). 

Foumaque, Aurengues (les), 

Fourques (les), Fourquado, Fournaque (la). 

Framald (Palus de), Framaldi, Framant, Framand. 

Fratre (le), fr aires {Jss), 

Frechpestel, Fregpestel, Frempestel, Frepestellum, Frépestel. 

Frema Mouerto, Freme Morte. 

Fuge (lou), Fouge (le), 

Fumades (les), Mourgues (les). 

Fus de Uveulna, Huveaune. 



Gàbres, 

Gâcha (la), Gachium, Gâche (la). 

Gadalone, Gadéllone, Gadelone. 

Gadelone, Baume Laugière, 

Gallancier (le), Mouren$ (les). 

Gallons (les), Mourens (les), 

Galata (le), Galatas, Galetas (le), Galeta (le). 

Galdînart, Galdissart, Gaudissart, 

Gallegar, Gallegas, Galegis, Galigis, Galligo, GalUgue. 

Galphoma, Confoune. 

Gapendu, Gap pendu, Gap perdu, Gatpendu. 

Gapdalonne, Gadelone, 

Garandon, Garaton, Gayedon. 

Garbeiras, Garberiis, Garbias, Garbiers, Garbiersz, Garbier 

Gardarone, Gadelone, 

Gardi (la), Baume Céleste, 

Gardia, Notre-Dame-de-la-Garde. 

Gardia apud Massiliam veterem, Marseillaveire. 

Gardia, Gardie, Gardiola, Gardye, Gardiole (la). 

Gardissane, Gaudissart. 

Garenes (las), Arène (V). 



— 426 — 

Gargaria parochia, Saint- Jean-de^Garguier. 

Gargario, Gargarius locus, Gargiana, Gargiero, Gargiana, Garja- 

na, Garjania, Garguiers, Saint-Jean-de-Garguier, 
Gargoni, Gargonis (les). 

Garini (Grosum), Garino (Rupis de Podio), Gros deGarin. 
Garnabant, Garlaban. 
Garnerie, Garaers, Garniera, Garnière {la). 
Garretum, Jarret. 
Gas (al), Gast(le). 

Gas de la Penna, Gas de la Pena. 
Gas de la Roca, Mies (les). 
Gas de Romagnan, Gas de Romanhan, Gas de Romazan (Lo) , 

Romagnac. 
Gaspiette, Gaspiate. 
Gast de Romagnac, Romagnac. 
Gat pendut, Gatus pendutus, Gat pendu. 
Gatus mortuus, Gat mort. 

Gaudelle, Gavedelle. 

Gaudemars (las planas de). 

Gaudicbard, Gaudissart. 

Gauteri (Pasisus), Gautier (Pas de). 

Gaveda, Gaveda de Seonh (la), Gavedon. 

Gavedelles, Gavedello, Gavedelle. 

Gavedone, Gayedon. 

Gayraidan, Gayrandon, Gayredon, Gayedon. 

Gazelle, Accotes {)>es). 

Geauffres. 

Gebelins, Gibelins. 

Geinestes (les), Geinetes (les), 

Germinas, Geminse, Gemini, Gémenos. 

Genetes, Geinetes (les). 

Gennemora, Grcm^noue. 

Gentione, Gentioux, Gentiou. 

Gentioux, Crau {la). 

Gerbier, Garbier. 

Geirennus, Geirenus, Gerenus, Jarret. 

Geronda, Gironde. 



— 427 — 

Gibas, Gribis, Gibes. 

Gibaut (lo), Gibaud (le). 

Gibeiini, Gibelis, Gibelins (les). 

Gicoulette (la), Chiœulette (la), 

Giperia, Gipières (les), Plâtriéres (les) 

Girada, Girade, Gîrarda, Girata, Gérade (la). 

Giramone, Giramonde. 

Giramond, Giramont, Giramon. 

Geronda, Gironde. 

Girardeto, Girardet. 

Giraud (le), Gibaud (le). 

Gironda, Girunda, Gironde. 

Girrenus, Jarret. 

Girunda, Gironde. 

Glayras (las), Pierrescas. 

Gobelins, Gibelins. 

Goineies^ Geinetes (les). 

Goirane, Gouirane (la). 

Gorc de la Roberta, Gourt de Roubaud. 

Gorga (la), Gorguettes (les) . 

Gorgo, Gourt de Roubaud. 

Gorgo de las Vacquas, Grillon. 

Gorgue (la), Gouergue du Pin. 

Gorgue de Bonvine (la), Bonvine (la). 

Gorgue des Grivoutiers, GrivofUiers. 

Gorguetas (las), Gorguettes (les). 

Gort de TAste, Peyreguier. 

Gouer (le), Gorgue (la). 

Gounagues, Gonagues (les). 

Goure, Gourt (le). 

Gourg de Lenssert, Baume Dansert. 

Gourg de Roubaud, Gourt de Roubaud. 

Gourguettes (les), Gorguettes (lesj. 

Gourg (le), Gourt (le). 

Gourre de Roubeau, Gourt de Roubaud. 

Gracîasca, Gradasca, Gradascba, Graghasca, Gréasque. 

Grailles (los)^ May ans (les). 

Graillon, Grillon. 



— 428 - 

Gramenoe, Gramenosa, Gramenone. 

Gramon, Giramon. 

Granada, Granego, Granegue, Graniga Gauffridenquorum, 

Granigue(la). 
Grandes Terres. Péras {le). 
Grand Puits (le), Puits (le). 
Grand Valla, Grand Vallat, Vallon [le grand). 
Grand Valla, Gros Vallon (le), 
Granegas (las), GroUiers (les). 
Grans plumberias, Plombières (les). 
Grant mont Redon, Montredon. 
Gratiasca, Gréasque. 
Grayssentiera, Gressenliêre (la). 
Grazasca, Graziasca, Gréasque, 
Gresasca, Grezasca, Gréasque. 
Grotes fies), Crotes (Us), 
Gréa, Grès (le), Grée (la). 
Greco (le), Grès (le)i 
Grenage (le), Regagy (le). 
Grez (le). Grès (le), 

Grifens (los), GrifTens (lo), Griffens (Us). 
Groiham, 

Gros Vallon, Vallon (le grand), 
Gruot de Gay, Gros de Jannet. 
Guadum de sancta Margarita., Sainte -Marguerite. 
Guarbier, Garbiers. 
Guardia, Nolre-Dame-^-la-Garde 
Guarel (Camp), Camp Garrel. 
Guarnaban, Garlaban. 
Guas, Gast (le), 
Gueiredon, Gayedon. 
G\jiës(\e),Caillols(les). 
Guifrens (los), Griffens (les). 
Guonagues, Gonagues (les). 
Guorgue (la), Gorgue (la). 



-^ 429 -. 



H 



Enrenes^ Arènes (les). 

Haultes rîbes, Hautes rives. 

Helemosine molendinum, Moulin de l'Aumône. 

Hi veina, Huveaune. 

Homme fait, Homme fer, Homme fé (V) . 

Homme mort (Vallat de F), Bourine (la). 

Honor de moreriis, Morier. 

Hortus Sancti Victoris, Massillon. 

Hospitale Hugonis Raynaudi Pereyrine Andree, Hospitalet (V), 

Hospitalet, Baume Isnard. 

Hospitalet, Hospitaletum, Espitalet. 

Houlmes, Hourmes (les). 

Hubac de la Valentine, Bihas. 

Hubac de sant Bauzilly, Saint-Bazile. • 

Hubeaume, Huveaune. 

Hueilh de Falcon, Huel de Falcon, (JEU de Faucon. 

Hugo Goyssinier, Font d*Antogne. 

Huveaulne, Huveaune. 

Hypea, Château d'If. 



Ibelina, Ibeline, Ibelnea, Ibelna, Ibenna, Ibennea, Huveaune. 

Ile de Saint-Etienne, Batoneau. 

Ile de Saint-Jean-Baptiste, Pomègues. 

Imbus (les), Embus (les). 

Immadras, Morgieou, 

Insula de Jarreo, Jarre. 

Insula de Rieux, Insula de Riou, Insula Rivi, Bioux 

Insula Torenti, Ile verte. 



-• 430 — 

Inter duas aquas, Entre aygas. 

Inter Vinas, Enlrevignes. 

Issart de Loule, Loule. 

Iter Aurelianus, Auriol 

Iter de Manihielis, Marignelle, 

Iter Traverserium, Chemin traversier. 

Ivelna, Huveaune . 



Jarrenus, Jarret 

Jarret d'Aubagne, Baume Laugière, 

Jarret de la Gayallarie, Cavalerie inférieure. 

Jarret de la Gavallerie, MontoUvet, 

Jarret de la Gondamina, Condamine {la). 

Jarret de la Loube, Loube (la). 

Jarret d^Puiol, Pujol de Jarret 

Jarret den Puchol, Pujol de Jarret 

Jarret de Montlery, Montkri. 

Jarret de Peiro Plantado, Peire Plùntade. 

Jarret des trois Rois, Loube (la). 

Jarret d'Horpillières, Orpilhères. 

Jarretum, Jarret, 

Jarretum del Pas de Sant Jolian, Saint^Julien. 

Jarretum de Moreriis, Morier. 

Jarretum de Pico, Pié Picoun. 

Jarretum de Pugol; Jarretum de Puiol, Pujol le Jarret 

Jarretum Migraneriorum, Migranier, 

Jas de Barry, Jas de Baron. 

Jas de GogordoD, Jas de Gougourdon, Romans (les), . 

Jas de Gougourdan, Jas de Gougourdon, Jas de Cogordon, 

Jas de Magalon, Magalons. 

Jas de Moulé, Moukt (k). 

Jassina (la). 

Jassium Antonii Juliani, Jas (le). 



— 431 — 

Jean Jonin, Jehan Janin, Gros de Jean Janin. 

Jeynes (les), Gênes {les). 

Johan, Johanin, Gros de Jean Janin. 

Johannetum, Gap Janêt. 

Jonqueras (la), Jonquîeras (la), Jonquières. 

Jorats, Jottœ. 

Jomones, JoumouneS; Journones. 

Judaica (Vallls), Val Juegue. 

Judicium, ValJwgue, 

Juega (Vallis), Juegue (Van), Juhega (Val), Val Juegue, 

Julhanis (castrum de), JuUanîs (castrum de), Juillans, 

Julans, Juillans Font Blanche, Juillans Saint-André; Juillans. 

Julhenta, Juliane (la). 

Julii Statio, Joliette (la), 

Juseca, Juzaiga (Vallis), Vul Juegue. 

Juzequa (Val), Val Juegue. 

Juzyaga (Val), Val Juegue. 



Laça, Laza. 

Lacum. 

Lagnast, Lagas. 

Lagulha, Eguille (V). 

Lalmoyna, Gamp de V Aumône. i 

Lambergua, Lambergue. 

Lambores, Langlade. 

Lambrigoux, Lemhregou. 

Lamorier, Mûrier (le), 

Landoarium, Landoier, Landomier, Landouvier, Landovier, 

Landouillez. 
LandoraS; Langlade, 

Langle dau Revel, Langle de Revel, Angle de Revel (V). 
Lansa, Laza, 



— 432 — 

Lansum Johannis de Servoriis, Servières. 

Lantin (Colle du) , Colle de Lentin. 

Lanze (la), Laza, 

Larena, Val d* Arène. 

Lascotz, Lascors, Lascour. 

Lauta, Lare (la). 

Lauta, Loute. 

Lavador, Lavander, Lavandor (lo), Lavadour. 

Leborina, Bourine {la). 

Leca (la), Leco (la), Légua (la), Lègues, Leque (la). 

Leca sancti Lazari, Saint-Lazare. 

Lecas de Mantel (la), Camp de Mantel. 

Legonada, Gonagues {les). 

Legognano (Vallis de), Legoniagna, Logognane. 

Lendouier, Lendouvier, LandouUlez. 

Lenieras (las), Lignières. 

Lense de sancto Victore, Laza. 

Lentil (colla del), Lentin (collet du), Colle de Lentin. 

Lenzavrola, LigneroUe. 

Lenze, Lense. 

Lequa, Leques, Leque (la). 

Lescallon, Brtisquet (le). 

Levone, Huveaune. 

Leygona, Eglise (V). 

Libra. 

Lîgognano, Liguognano, Logognane. 

Ligus Finis, Pinède (la). 

Lineriœ, Liguiêres (les). 

Lingouste (la). Langouste (la). 

Loba, Loube (la). 

Locos, Lascours, 

Lombart (lo), Lombard (k). 

Lombrigoux, Lembregou. 

Lona, Gadelone. 

Longa, Longue (la). 

Longannha, Logognane. 

Longas Gambadas, Longues Gambades 



— 433 — 
Longo Lanco, Longo Lanso, Longue Lance 
Longues Orieres, Longues Oullières, Orieres {les). 
Lorry, Belle de May. 
Lossa, Ourse (/'). 
Lothon (Gros), Gros Loton. 
Loube (la)^ Loubet (le) . 
Loule, Basse de Boude. 
Louta, Loutê. 
LouVas, Vas [le). 
Lou Vas, Saint-Jérôme. 
Louve, Love, Louve. 
Lubet de Saint-Bauzile, Saint-Basile. 
Lucians (les), Luciane {la). 
Lumanari (la), Luminari {le). 
Lumine Mousque, Uahmousque. 
Lun de Duole, Lun {lé). 



M 



Machinellas, Marignelle. 

Maison (la), Pradines. 

Maison Blanque, Maison Blanche. 

Malapoiha, Malapoinha, Malapoingha, Malapontha, Malapongno, 

Malapougne. 
Malas Berquieras, Malesverquières, 
Mala Scola, Malassanque. 
Malcassade, Malcausadas, Malcaussade. 
Malconseil, ilfaucon^/. 
Malcosset, Mallecourt. 
Maldormi, Malaisé {Anse du). 
Malepogne, Malapougne. 
Malinham, Marignan. 

Mallasabelhes, Malles Habeilles, Maleshabeilles. 

Malleplane, Marreplane. 

Malles verguides, Malles Verquiêres. 

28 



— 434 — 

Malleverquière, Malesverquières. 

Mallointiere, Pilon (le), 

Malpaset, Malpassetum, Malumpassetum, Malpasset. 

Malrial, Maurial. 

Malsan, Malsanc, Maussan. 

Malsano, Manaux(les), 

Malum rialum, Maurial. 

Malvesin, Mauvin. 

Manhalellas, Manhinellas, Maniavella, Marignelle. 

Maréchal, Vallon de Maréchal. 

Marignelle, Arenc, 

Margenellas, Marigneles, Marinhelas,. Marignelle. 

Marguilhem, Narguillen. 

Marquitane, Marquizano, Marquisane (la). 

Marrou, Marroux (les). 

Marsilia, Marsiliensisager, Marseille. 

Marsseîlle, Marseille. 

Martelane, Bêlions (les). 

Martelène, Babarraou. 

Martellane, Martelleno, Marthelène, Martellène. 

Martin boufife, Sou^tftir (/«). 

Martres, Martre (la). 

Marzaneges, Mazargues. 

Masagi (lo), Terme de Mazage [le] . 

Mua-ttXtu^ Maselha, Masilia, Masilie, Marseille. 

MuTo-uXtet, MaavtiXltiTMf Massîlia , Massilia grœcorum, Massi- 

lie, Massilie civitas, Marseille, 
Massaneges, Massanegues, Massargues, Mazargues. 
Massanegues, Martre (la), 
Masseau (Camp de), Camp de Masseau. 
Masselessa (la), Marseillaise (la), 
MuffTt>ilêty Marseille. 
Massuquier, Messuguier. 
Massy, BoureUe (la). 
Maucaussade, Malcaussade. 
Maufacho, Malfache. 
Maulsan, Maussan, 
Maunié (le), Meurier (le). 



— 435 — 

Maunier (Collet de). Collet de Mounier. 

Maychevelas, Maygnelas, Marignelle. • 

Mayon (la), Pradines, 

Mayon cremade, Maison Cremade. 

Médecin, Médecins (les). 

Meians, Meiraou. 

Mollet, Mellets(les). 

Merdanson, Merdansson, Merlançon 

Merlets, Mellets (les), 

Mervell, 

Mersier (lo), Meslier (al), Meulier, Meslier (le). 

Mesen, Pomègues. 

Messeguet, Messeguet le Noir, Messuguier 

Messuguet le Nègre, Messuguet lo Cuegre, Plaine Messuguière. 

Mielsgraniers (los), Migraniers, 

Mignon Blanche, Maison Blanche. 

Migos, Amigas. 

Migos, Miguas, Mingo, Saint-Barthélémy. 

Milgraniers, Migraniers, 

Millheria, Millière (la). 

Milonis, Massillon, 

Mingraniers, Migraniers. 

Miramars, Mirabaud. 

Molendinum Antonii Deodati, Moulin d$ la Taulisse. 

Molendinum apud Garavellam, Aquœ de Garavella, Moulin de 

Caravelle. 
Molendinum Berengarii Bemardi, Moulin de Villages. 
Molendinum Bertrandi Beroardi, Moulin de Villages. 
Molendinum Bertrandi Dalmacii, Moulin de Saint-Loup. 
Molendinum Bertrandi Vassalhi, Moulin de la Taulisse. 
Molendinum Blancorum, Moulin des Blancs. 
Molendinum dan Galoat, Moulin de VHÔpital. 
Molendinum de Ganonica, Moulin du Chapitre. 
Molendinum de Ganorga, Moulin du Chapitre. 
Molendinum de Grota, Moulin de Paradou. 
Molendinum de Grota, de la Grota, Moulin de Riquetti. 
Molendinum dels Blancs, Moulin des Blancs, 



— 436 — 

Molendinum dels Falconens, Moulin des Fcdconens. 

Molendinum dels VivSus, Moulin de Vivaux. 

Molendinum de Uoneio, Moulin de Monnet. 

Molendinum de Petronilla, Moulin de Cabannes 

Molendinum de Pisalier, Moulin de Redon^ 

Molendinum de Roca, Moulin de la Moutte. 

Molendinum de Rodier, Moulin de Saint-Loup. 

Molendinum de Sancto Genesio inferior, Moulin de Saint- 
Gêniez. 

Molendinum de Tauiissa, de Tegulitia, de Teulissia, Moulin de 
la Taulisse. 

Molendinum de Turre, de Turri, Moulin de Saint-Loup. 

Molendinum Episcopi, Moulin de VEvéque. 

Molendinum Galberti, Molendinum Galloti, Moulin de V Hôpital. 

Molendinum Gebelinorum, Gibelins (dels), Gybelini, Moulin des 
Prêcheurs, 

Molendinum Griffedorum, Griffenorum, Moulin de Vivaux. 

Molendinum Guillelmi Jordani, Moulin de Saint-Loup. 

Molendinum Guillelmi Vivaudi, Moulin de Vivaux. 

Molendinum hospitalis sancti Johannis, Moulin de l'Hôpital. 

Molendinum Joannis Guillelmi, Moulin de VHÔpital. 

Molendinum Margaritse, Moulin de Villages. 

Molendinum Messenas, Moulin de Saint-Loup. 

Molendinum Naulencorum, Moulin du Chapitre. 

Molendinum Operis novi, Moulin de Barrau. 

Molendinum orti Monialis, Monazili, Moulin de Cabannes. 

Molendinum Pétri Guiffre, Pétri Guiffredi, Moulin de Vivaux. 

Molendinum Pétri Guillelmi, Moulin de Saint-Loup, 

Molendinum Raymundi Blancardi, Moulin de Saint-Loup. 

Molendinum Raymundi Dalmacii, Moulin de Saint-Loup. 

Molendinum Raymundi de sancto Marcello, Moulin de ViUages, 

Molendinum Roderii, Moulin de Saint-Loup, 

Molendinum Roderii, Molendinum Rotundum, Moulin de Sartan. 

Molendinum sancti Genesii, Moulin de Barrau. 

Molendinum sancti Genesii superioris, Moulin de Sainte- 
Marguerite. 

Molendinum sancti Justi, Moulin des Chartreux. 



— 437 — 

Molendinum sancti Tircii, Moulin de Saint-Loup. 

Molendiuum subtus ecclesiam sancti Genesii, Moulin de Saint- 
Giniez, 

Molendinum superior de Vivaldis, Moulin de l'Hôpital, 

Molendinum supremum de Rocha, Moulin de la MoiUte. 

Molendinum supremum, Moulin du Chapitre, 

Molendinum Tabuliciei, Moulin de la Taulisse. 

Molendinum Textorum, Moulin des Prêcheurs. 

Molendinum Vivaldorum dictum lo sobeyran, Moulin de l Hô- 
pital. 

Molendinum Vivaudorum, Moulin de Vivaux 

Molerias (las), Molieras, Molières. 

Molieras, Arcs (les). 

Molières, Adrech (V). 

Molin dan Gallot, Moulin de V Hôpital. 

Molin de la Tapia, Moulin de la Taulisse. 

Molin de la Taulisse, Moulin de la Taulisse. 

Molin de l'Espital, Moulin de VHôpital. 

Molin de l'Bspitaul, Moulin de VHôpital. 

MoUandium, Brusquet {le). 

MoUieres (les) , Molières. 

Mollin, Brusquet (le). 

Monasterium de Ibelina , Notre-Dame de VHuveaune. 

Monasterium sancti Genesii, Saint-Giniez. 

Monblancs, Montblancs (les). 

Mon Gau, Moncau. 

Mondepine, Mondespin, Montespin. 

Monestairol (al), Monine. 

Monego, Mongette (la). 

Mon quai, Moncau 

Monscalv, Monscalvus, Moncau. 

Mons del saut, Saut (le). 

Monsfurenum, Monsfuronum, Môngetta, Moucau, Montfuron. 

Mons Betuydum. 

Mons Cozeta. 

Mons Judaicus, Mons Judeus, Montjuif. 

Mons Marro, Montauri. 



-- 438 — 

Mons Niger. 

Mons Olivetus, Montohvet. 

Mons Rodanicus, Âîlauch, 

Mons Rotundus, Montredon. 

Montagne de Montblanc, Montblanc. 

Montagne des Estreilla, Montagne des Estrech, Tourrette de 

Saint-Marcel. 
Montagne de Saint-Marcel, Gâche (la). 
Montagne de Saint-Seris, Saint-Cyr. 
Montanea de Riou, Riou. 
Montanea Podii Rascacii, Pierrescas. 
Montanea Roquerbie, Bouvière (Mont). 
Montaure, Montauri. 
Montcalhana (la), Montiane (la). 
Montcau, Montcaul, Mont Caut, Moncau. 
Monteolivetus, Monteolivetum, Montolivet. 
Montjuzîeu, Montjuziou, Montjuif. 
Montredon lo petit, Montredon. 
Morarium, Morier. 

Mordeau, Mordel, Mordelli, Mordellum, Mordels, Mordeaux. 
Morgio, Morgiou. 
Moriers, Mories, Morier. 
Morra de Puyocan, Tête de Lapin. 
MorretiAS Putei. 

Mort del Joiseu, Mort del Juzieu, Mort du Juif, Mort juif. 
Morterium, Mortier (le). 
Mota, Moutte (la). 
Meulières (les), Molières. 

Moulin de Barrai, Moulin de Barraud, Moulin de Barrau. 
Moulin delà Grote, Moulin deBiquetti. 
Moulin des Carmes, Moulin de Biquetti. 
Moulin des Griffens, Moulin de Vivauœ. 
Moulin de Somati, Moulin de la Moutte. 
Moulin de Vivaud Boniface, Moulin de Vivaux. 
MouUières (les), Molières. 

Mourre du Bœuf, Mourro daou buou, Mourre d'Elbeuf. 
Monte (la), Moutte (la). 



— 439 — 

MuramarSf Mirabaud. 

Mussegetum, Musseguet, Mussuguet, Messuguier. 

Musseguet le Nègre, Plaine Massuguière, 



N 



Narguilhen, NarguUem. 

Naurenga, Naurengo, Naurengue, Camp Long. 

Naycart Sarrayna, Colle Sarrasine. 

Nayrau, Neirau. 

Neaule, Eoures. 

Nega Pothlm, Nego Pouilhin 

Neirou, Neirau. 

Nerte (la), Nerthe (la). 

Nertedam, Nertas. 

Nertiera, Arène (V). 

Nesqueda, Nesquede (la). 

Neyraud, Neirau. 

Nicholau (al), Nicolas (le). 

Nissant (al), Nissard, Nissart (le), 

Nostra Dama de la Mar, Notre-Dame-de-Bon-Voyage. 

Nostra Domina de Mari, Notre-Dame-de-la-Garde, 

NostraDonadeLumbra, Nostra Dona de Solumbra, Saint-Suffren. 

Nostra Donna Deura, Eoura*. 

Notre-Dame de la Garde, Notre-Dame-de-^Bon-Voyage, 

Notre-Dame de Orra, Eoures. 

Notre-Dame de Rouilh, Anttgnane, 

Notre-Dame de SaulU 

Notre-Dame de Septèmes, Notre-Dame-de-la-Douane. 

Notre-Dame d'Eure, Eoures. 

Notre-Dame de Sous Ombre, Saint-Suffren. 

Notre-Dame du Gannet, Notre-Dams- du-Téoulet. 

Novolas, Eoures. 



1 



— 440 — 



Obedientia quae vocatur sanctus Petrus, Scnnt-Pierre. 

Obra Nova^ v. Molendinum Operis Novi. 

Obtentz, AtAtins (les), 

Occulus Falconis, Oculum Fulconis, Œil de Faucon. 

Oide, Ouidês (les). 

Olivas (als), Olliviers (les). 

Olivayrosa, Olives (les). 

Olives (les), Àurengues (les). 

Olivier dan Sarda. 

OUiveiret (U), Auliveirède (V). 

Olmayrosa, Marignan. 

Ombras (las), Ombres (les). 

Ombres de la Garde (les), SaintSuffren. 

Orengues (les), Aurengues (les). 

Orieres, Oullières (les). 

Orleta, Orlleda, Massillon. 

Ormes (les). Ormeaux (les). 

Orpilhieras, Orpillieras, Orpilhières. 

Orreum, Orro, Lorri. 

Ortal, Ortals (als), Hortaux (les). 

Ort Monesil, Ortus, Massillon 

Ortus Griffedorum, Griffens (les) . 

Ortus Monesilis, Ortus Monialis, Massillon. 

Ortus Rostagnericum, Verger des Rostans. 

Ortz Dareng (las), Arenc. 

Ouide, Ouides (les). 

Ourières, Orières (les). 

Ourmes, Hourmes. 

Oydes, Ouides (les). 



- 441 — 



Padeau, Paderns, Paders, Padertz, Padeaux, 

Pagus Lucretus, Crau (la), Saint-Pierre-ès-liens. 

Pagus Massilie, Marseille, 

Palaron, Palleron, Palamar. 

Pallun, Palun (le). 

Palud (la), Paludis, Palunds (les). 

Palun (la). Palud (la). 

Palun (lo), Palus, Paluds (les). 

Palus, Palun (le). 

Panalada (la), Casais (Us). 

Pan de la Gabro, Pas de la Colle. 

Paraceda, Paredasse. 

Paraders, Padeaux. 

Paradour (al), Paratorum, Paratorium, Paradou. 

Paravie, Paroyes (les). 

Parcival Guiran. 

Pardinal, Baffemal (le). 

Pardoulier, Pétrolier (le). 

Paredasse, Barre d'Avesque. 

Paredasses, Paresdasses (las), Paredasse. 

Parronquelle (la), Peroquelle (la). 

Parroyes de la Grave, Paroyes (les). 

Parvae Plumberiœ, Plombières. 

Pascau, Pascal. 

Pas de Boues, Pas de Boffies, Pas de la Belle FiUe. 

Pas de Fioube, Pas de Gautier. 

Pas de Jarret, Poussets (les). 

Pas de la Cabra, Pas de la Colle. 

Pas de la Reyne, Pas de la Reine. 

Pas de Maloausado, Mukaussade. 

Pas den Rodelh (lo). Pas de Rodeoula, Pas de Rodel. 

Pas de Puiol, Pujol de Jarret. 



- 442 -" 

Pas Doulier, Loubet (le). 

Pagquerium, Pesquier (le). 

Passonum (ad), Passon, 

Passum de la Loba, Loube (la). 

Passum de Paveto, Pavet. 

Passum de Rodeill, Passum de Rodello, Pas de Rodel 

Passum Lobe, Passum Lupe, Loube (la), 

Passum Puioli, Pujoî le Jarret. 

Passum Rodeilli, Pas de Rodel. 

Passus Gauterii, Pas de Gautier. 

Pataceda, Paredasse. 

PatantaB, Pataclini. 

Patantan, Grave (la), 

Patium de Lupa, Loube (la) . 

Paulone, Paulon, 

Paulx (Bastide des] Paulz (les), Paul. 

Pausseletz, Pausselets (les). 

Pax de la Vigne, Pas de la Vigne. 

Pax de la Vigno, Terraux (les). 

VayTolier y Pétrolier (le). 

Pechauris, Pichauri. 

Pecia Rotunda, Pièce Ronde. 

Pecolla (la), Pécoul 

Peifourcat, Pin Forças. 

Peiguier, Pignier (le). 

Peinau, Peinou (le). 

Peirafuac, Peirafuec, Peirafuoc, Pierrefeu. 

Peire de l'Estan, Pierre de l'Etang. 

Peiro Menudo, Peire Menude. 

Peiron (lo), Peyron (le). 

Peiron, Peyrone (la), 

Pelenca. 

Pencheniers, Penchinyeys, Pinchinier. 

Pêne (la), Penelle, Penna, Penno-lez-Aubagne, Penne (la). 

Peracium, Perussone {fa). 

Perarium, Perassium, Péras (le). 



— 443 — 

Perogesa, Peyreguier. 

Pereguar, Saint-Estêve. 

Pererium, Peirons (les). 

Perieres (les), Peirières (les). 

Perroqaeta, Perroquette, PerogweWe (la), 

Pertus (le), Pertus (lo), Perroquet (le). 

Pertusa, Pertusal, Pertus de Guibert, Pertusat, 

VQ^calvQ (d\)^Pe$qu%er(le). 

Pes Davon, Puits de Gayedan. 

Pessa Barrais. 

Pessa Rotunda, Pessa Redone, Pesso Redono, Pièce Ronde. 

Pesso de Maufach, Maufache, 

Pesso Redonno, Bouquière (la). 

Petaceda, Paredasse, 

Petalhada, Ratateigne. 

Petit Collet, Mortjuif. 

Petite Glué, Romans (les). 

Petit pas. Ombres (les). 

Petra Bahonis. 

Petrse Geminœ, Gémenos. 

Petrafocus, Pierre feu. 

Petrum de Villages, Lèque (la). 

Peu de Fèda, Pé de Feda. 

Peynaou, Puynaou. 

Peypagam, Peipagan. 

Peyrafuec, Peyrefuec, Pierrefeu, 

Peyramenuda, Peyraminuta, Peirem^nude. 

Peyratalhada, Ratataigne. 

Peyragosa, Peyragosa, Peyreguieu, Peyreguier. 

Peyreguar, Pierresca. 

Peyreguils, Pierrescas. 

Peyriera (la), Peirière (la). 

Peyriera. 

Peyrièras (las), Peirières (les). 

Peyrieras, Terres Manques. ^ 

Peyron, Pilon (le). 

Peyron, Peyreguier. 



— 444 — 

Peyron (lo), Peirons (les). 

Peyron de sant Laze, Saint-Lazare. 

Picaumiel, Picauvel, Pichamier, Picouveou, 

Picovel, Picouvel, Picouveou. 

Picheiret^ Picheret, Pichairet. 

Pichone Croie, Croies (les). 

Pie Autrié, Pied Dautrui. 

Pié Bâtard, Belle de May. 

Pié Botart, Puech Bautard. 

Pied Dantin, Pied Dautrui. 

Pied Dautric, Pied Dautrui. 

Pied de Brebis, Pé dé féda. 

Pied de Gerbaud, Gros de Jay. 

Pied Picon, Piépicoun. 

Pied Rescaud, Pierrescas. 

Pielats ([es),Pielat(le). 

Pié Rascas, Pierresca. 

Pierre menude, Peire menude. 

Pignitels, Pignateaux, Pinatelle (la). 

Piguière (la), Péguière (la). 

Pilla (Font de la). Pillons, Pilon {le). 

Piloris, Thuvet (le). 

Pin [^\) , Pin [le) . 

Pinatella, Pinatelle (la), 

Pinchier, Pignier (le). 

Pinchier, Pinchinier, Buffemal (le). 

Pin de Gironde, Gironde. 

Pin de la Roquetta, Pin de la Roquette. 

Pineda, PinedaDomini Episcopi, Pinedas, Pinetum, Pinède. 

Pineda del monestier de sancto Victore, Pinède (la). 

Pinedas (las), Filbes. 

Pineda in planicie. Plaines (les). 

Pinus, Pinède (la). 

Pinver (al). Pin Vert. 

Puipi, Peypin. • 

Pique nose, Acates 

Pizans. 



— 445 — 

Pisanorum Glausum, Pizans. 

Plage deMontredon, Plana. 

Plaine (la), Planes {les). 

Plaine de Lascours, Lascours. 

Plaine de Mentore, Montauri. 

Plaine desBourrides, Plaine (la). 

Plaines de Besson, Plaine des Bessons. 

Plan (le), Bésieu. 

Plan {lo). Plan (h). 

Plana, Plaine (la). 

Plana, Plaines (ks). 

Plana d'Anguilar, Languilar. 

Plana de Grimaudis, Grimaud. 

Plana de la Soleillade, Sokillade. 

Plana de PeyrMiquel, Plaine de Pierre Michel. 

Plana de Séon, Plaines (les). 

Plana de Tarron, Plaine de Taron. 

Planas, Plaines (les) . 

Planas (las) , Plan (le) . 

Planas de Fabrecas. 

Planas de Montredon, Montredon. 

Planas Falconis, Œil de Faucon. 

PJanastels, Planestels. 

Plana Vivaudorum, V%vaiix(les). 

Plan blanc, Panblanc. 

Plancas, Plancos, Planques. 

Plancos, Saint-Estève. 

Plan dau Puech, Plan du Puits. 

Plan de Guech, Plan de Cuque, 

Plan de Fabas. 

Plan de Massa, plan de Masseilla, Plan des Masses. 

Plan de Moyn, Mouine (le). 

Plan de Reynaud, Sibilis. 

Plan de Saint-Marcel, Plan du Puits.. 

Plan des Trois Querrons, Quarrés (les). • 

Plan du Roi, j^auma /snarc2. 

Plane (la), Plan (le). 



- 446 — 

Plane (la), Plaine (la). 

Plane de TAigle, Plaine de l'Aigle. 

Plane de Maret, Plane de Marot, Marrote (la) . , 

Plane de Massacan, Massacan. 

Plane de Rodes, Rode. 

Plane des Bessons, Plaine des Bessom. 

Planes (les), Adrech (V), ^ • 

Planes (les), Plan (le). 

Planèse (en), Planier, 

Planessets, Planesteaux, Planestels, Planestel. 

Planestels, Fauges (les) . 

Plangues (las). Planques, 

Planiol fal), Planol (lo), Plagnol (le) 

Piano (en), Plaines (les). 

Planque (la) ^"Pemssone. 

Planques (las)^ Planques. 

Planterii, Plantiet (le). 

Planterium de Fabas, Plan de Fabas. 

Plantiers (lous), Plantier (le). 

Planum de Garin. 

Planum de la Massa, Plan des Masses. 

Planum Gorsserti, Planum Gossetimi, Plan Cosset. 

Platea de Lumena Moscas, Malamousque. 

Playas fias), Playes (les). 

Plomberas , Plombier, Plombayretœ, Plumbarias , PJumbearios, 

Plombières, 
Podium, Puech (le). 
Podium , Saint'Marcel'le- Vieux, 
Podium Bautardi, Podium Bautart, Podium Bertrand], Podium 

Boutardi, Podium Boysardi, Puech Bautard. 
Podium castelli Gumberti, Château^Gambert, 
Podium Chauri, Pichauris, 
Podium Dauri, Podium d'Autric, Pichauris, 
Podium Dautric, Pied Dautrui, 
Podium de Guisono, P%[;o2 (lé). 
Podium Grossum, Pied Gros, 
Podium Guissonum, Pujol (le). 
Podium Lautardum, Puech BatUard, 



h 



— 447 — 

Podium Paganum, Pet Pagan. 

Podium Piconum, Pié Picoun. 

Podium Pine, Podium pinum, Peypin. 

Podium Rotundun, Montredon, 

Podium Rotundum, Plan Redon. 

Poiolum Gaucerani, Pujol {le). 

Pollas, Polla^ib^erii (Font de dan), Font Danpollas. 

Pome (la), Pomme (la). 

Pomégé, Pomégues, 

Pomié (le), Vallon du Pommier. 

Pompeiana, Pomègues. 

Ponche (la), Eygalades (les). 

Ponche de Venelles, Paluds (les) 

Poncho (la), Ponche (la). 

Pons (les), Quo de Pont. 

Pons Beroardorum, Pont des Beroards. 

Pons de Maganillas, Pons de Magnavellis, Pons de Manavellas 

Marignelle. 
Pons de Rodel, Rodier (le). 
Pons Jarreti sancti Juliani, Sain^Julien, 
Pons Manivellas, Marignelle. 
Pont (al), Pont Subeyran. 

Pont (le). Pont de Beroart, Pont delBBerodiTdSy Pont des Berorads 
Pont de Joux, Joux. 

Ponteillan, Pontilland, Ponteillar, Pontillaud. 
Pont pardus, Saint-Étienne. 
Pont Peyrenc, Pont Peyrone, Pont Peyrène. 
Pont Sobeyran, Pont Subeyran, 
Porcairessa (colla de), Pourcaresse. 
Porpin, Port Pin. 

Porporeras, Porporerras, Camoins (les) . 
Portwl(le), Orières (les). 
Port de Rose, Port de la Rose. 
Portes (les); Camp de les Portes. 
Port mieu, Port mil, Port miol, Portmiou. . 
Portugal, Portegalle. 
Portum mines, Portmiou. 



— 448 — 

Portas de Porta Gallia, Portus de Porta Gallica, Miette (la). 

PortusMilii, Portus Milonis, Portmiou. 

Portus Ratonelli, Ratoneau. 

Pos (le), Pouce (le), 

?oa(\o), Puits (le), 

Pos Daon, Puits de Gayedan. 

Pos dels Ahegals, Pos de Aigals, Puits des Gauœ. 

Pos de Salies, Poux de Valier, 

Pos de Capeanha, Puits de Carjpiagne. 

Pos de Roviera, Rouviàre (Ut). 

Posselet, Possielets, Pousselets (les). 

Possiou (le), Poussieou (le). 

Posson (k)^'Passôn. 

Poulide (la), PoUtre (la). 

Pourcaressa, Grave (la). 

Pourquaresso, Pourcaresse. 

Pourcioux ^les), Poussieou (le) 

Pourroumiou, Portmiou, 

Pou8(as), Pouce (le;. 

Pous de la mar, Pouo? (1$). 

Pous deLanbarenc, Lombaren, 

Pous de Mineur, Pouo? de Mignot. 

Pous de Rampaud, Rampauds (les). 

Pous de Roviera, Rouviàre (la). 

Pousse de la Vacque, Pousse de la Vaque. 

Pousset, Vallon d'Auhergue. 

Pousset (le), Poussets (les). 

Poux (lé), Tour (la). 

Poux Blanc, Pas Blanc. 

Poux Daigalz, Puits des Gauœ. 

Poux de Boufies, Poux de Bouffier, Pas de la Belle-Fille. 

Poux de Garpuagne, Puits de Carpiagne. 

Poux de Roviera, Bouvière (la). 

Pra beau, Pradeaux (les). 

Pradinal, Pradines, Buffernal (le). 

Pradinas (las), Pradinar, Pradineau, Pradines. 

Prandineau, Buffernal (le). 



— 449 — 
Pras (les), Prata, Prats (als), Prats (les). 
Pras delsMus, Prat das Mus, Prats dels Muts, Prats (les). 
Prat lonc, Prat long. 
Prat redon (lo), Pré redon. 
Prats soubeiran, iVerfe {la). 
Pratum Pauleti Malisanguinis, Maussane. 
Pratum Rotundum, Pré redon, 
Pratum sancti Euphemiae, Sainte-Euphémie. 
Pratum Sancti Baudili, Saint-Bazile. 
Pratus longus, Prat long. 
Precatori, Précatory. 
Pré court, Plane du Roure. 
Pré de Sergière, Pré du Seigneur. 
Pré Redon, Milliêre (la). 
Promiou, Portmiou, 
Proten,Protonesus, Ratoneau. 
Puech (lou), Puech (le) . 
Puech gros, Pied Gros. 
Puech Gueyraud, Colle de Lieutaud. * 
Puéch Picon, Pié picoun. 
Puech Rascas, Pierrescas. 
Pueg Auri, Pichauris. 
Pueg Bautard, Puech Bautard. 
Puegros, Pied Gros. 
Puey Calveil, Ptcouveou. 
Puey Gros, Pied Gros. 
Puey Pagan, Pei pagan. 

Puey Pichon, Pueypicon, Pueypicoun, Pié Picoun. 
Puey pin, Peypin. 
Puiada(la), Pugeade (la). 
Puineuf, Puinou, Puynaou. 
Puiol(àl), Pw/o/^fe;. 
?aiQ(\e), Puits (le). 
Puis des Gaus, Puits des Gaux. 
Puits clos (le), Claou (le). 
Puits de Lanssel, Cancel (le). 
Puits des Gaubs, Puits des Gaux. 

29 



— 450 — 

Pujol, Auriol. 

Palchrum prandium, Beaudinard. 

Puteus Daon, Puits de Gayedan. 

Puteus de Carpeanha, Puits de Carpiagne 

Puteus de Laromese, Puits de Laromese. 

Puteus de las Guazals, Gasals {les). 

Puteus de Pan perdut, Pan perdu. 

Puteus de Soleriis, Camp de Solier. 

Puteus de Sormils, Sormiou. * 

Puteus Finandi. 

Puteus HugorUs de Arata. 

Puteus Minhotorum, Poux de Mignot. 

Puy Botard, Puech Bautard. 

Puychaure, Pichauris. 

Puy de Valier, Poux de Valier. 



Q 



Quairon, Quarrés (les). 

Qualfona, Coufone. 

Quamp Garrel, Camp Garrel 

Quamp Lonc, Camp Long. 

Quannet (lo), Canet (le). 

Quart, Quartz. 

Quartier des Peires, Peire-Peissot. 

Quars, Quartuns, Cars. 

Quavalcadas, Quavalquadas, Cavalcades. 

Quaviscat, Cavissat. 

Queirans, Cairans. 

Queyron, Quarrés (les). 

Quoassa (la), Couassa (la). 

Quoronel, Coronel (le). 



-> 451 — 



R 



Rabassade (la), Ràbassière (la). 

Bagage de Garlaban, Regage, 

RagouBSone, Dampousse. 

Ragoussone, Ragussone [la). 

Rampai (affar de), Pave (ta). 

Rampais (les), Rampeaux, Rampauds. 

Ranjarde (la), Rageaires (les). 

Rascaseda (la), Rascassa (la), Serviane (la). 

Rascoux, Rascous. 

Ratabaou, Ratabou, Ratoboul, Rattabou, Routabaou. 

Raterium, Aatitff (te). 

Ratier, Batarelk. 

Raynier (Terra dan), Palamar. 

Real, Riaux (lês). 

Realis Siccus, Riousset. 

Redonneau, Rodoneau. 

Regagi, Regage (le). 

Reganhac, Reganhat, Regagnât. 

Regassone, Regussone, Ragussone (la) . 

Reinarde (la), Renarde (la). 

Reinardo (la), Treinières. 

Rejet (le), Ragié(le). 

Remegana, Romagoua, 

Remo, Bringairone (la). 

Remugali, Regoli (2e). 

Renard (le), Renarde (la), Reynards (les). 

Renarde (la), Puynaou. 

Rende (la), Rente (2a). 

Reneria, Sainte^roix. 

Renh(à), Arenc. 

Resclausa, Resclausa, Molendîni, Ecluse (V) . 

Ressacs, Ressacum Canonice, Ressacum de Canonica, Ressac (le)* 



— 452 — 

Retracha, Retracbas (las), Retrache (la), 

Retracha Plumberlarum, Plombières. 

Reyes, Revestet (Iq/, Revestum, Revest (le). 

Revesteau (le), Revestu (le), Revestel [le). 

Reymond (le), Reymone (la), Raymonds (les). 

Reynarde, Renarde (la). 

Reynarde, Sainte^roix. 

Reynarde (la), Treinières. 

Reynaudet, Sibillis. 

Rhodier (le), Rodter (le). 

Rial Menia, Quier Mal. 

Riaut, Riaux (les). 

Riba Auta, Ribaudas, Ribauta, Ribavautas, Ribautas. 

Ribas, Barre d'Avesque, 

Ribas de Giramonde, Giramonde. 

Ribera du Vella, Huveaune. 

Ribiera de Sant Bausili, Saint^Basile. 

Ribo de la Mar, Cassis. 

Ricou, Rioux (k). 

Ricquet, Riquet. 

Rieuce, Ricmsset. 

Rieus, Riouœ. 

Rieusset, Riousset. 

Rieux, Rioux, 

Riusech, Riousset. 

Rîyùm Ivelneum, Huveaune. 

Rivus de Merdazo, Merlançon. 

Rivus de Paveit, de Pavet, Rivus que nominant Paveto, Pavet. 

Rivus Sech, Rivus Siccus, Riousset. 

Rivum Yvelneum, Huveaune. 

Roacanieum, Roquette (la). 

Roacanicum, Roussargue (la). 

Roayne, Rouine, 

Robaut, Rouhauds (les). 

Roca (la), Roche (la). 

Roca Gazucha, Moulin de Sartan. 

Roca colle basse. 



— 453 — 

Roca dan GariD, Roche de Garin. 

Roca de Anstitcia. 

Roca de Blet, Roche de Let. 

Roca de Marin. 

Rocafort, Rocafortis, Roquefort. 

Rocafranca, Roque franque. 

Roca Letif Roche de Let. 

Roca Pertusada. 

Rocaplane (mons de), Roqueplane. 

Roca Rubea, Roca Rubio, Ruca Rubra, Roca Ruby, Caruby. 

Rocas (lo), Roche (la). 

Roca Vaira, Rocavayria^ Roquevaire. 

Rocha Casucba, Rochacaucha, Rocha Gazucha, Moulin dç Sartan. 

Rocha del Le, Roche de Let. 

Rocba Francha, Roquefranque. 

Roche dan Garîn, Roche de Garin. 

Rocher Blanc, Roucas Blanc. 

Rocher de Meudon, Baume d'Audric. 

Roche Varie, Roquevaire. 

Rocoals, Roquette (la). 

Rococazucha, Moulin de Sartan. 

Roco Rubio, Roco Ruby, Câruby. 

Rocovaire, Roquevaire. 

Roc Traucat, Rocher Troué. 

Roderius, Rodier (le). 

Rodonec (lo) , Rodonel, Rodoneau. 

Rodoneau, Bêlions fies) . 

RoQt, Roilh (al), Rouet (le). 

Roland, Rolandus, Rolant, Rolland (le). 

Rolhenla, Rolhente, Royente. 

Romagoa, Romagona. 

Roma lana, Romagnac. 

Romanchon, Romagnana, Romagnac. 

Romanilhade (la), Romanillade (la). 

Romegoua, Romagoua. 

Romeguieres, Romera, Romiguiera, Romiguière, Foumery 

Romeyera, Rompides. 



— 454 -~ 

Romeyera, Romagoua. 

Rondeau, Rodoneau. 

Roquiera, Roguire, 

Roqua, Roque (la). 

Roqua dan Gassin, Roche de Garin. 

Roquaforti (Tenementum dd) — (Gondamina de), Roquefort. 

Roquavaira, Roquavaria, Roquevaire, 

Roque (la). Roche {la) 

Roqueribie (Montanca), Roquerbe. 

Roquiera, Roguire. 

Roquiera, Foumery, 

Rossanegues, Roussargue (le). 

Rot, RqI^ (Ecclesia de], Rouet (le). 

Rotonesus, Ratoneau. 

Roubaux (les), Roubauds (les). 

Roucasset (le), Rocasset. 

Roucasset, Prats (les). 

Rouguiere, Rougière (la). 

Roulhente, Royente, 

Roulhié , RouUane , RouUon , RouUone , Roulone , RouUoy, 

Rouillone. 
Roumanille (la), Romanillade (la). 
Rouquette (la), Roquette (la). 
Rouquiere, Rougière (la). 
Roustagne (la), Buffemal (le). 
Rouyne, Rouine. 

Roveria, Rovieras, Roviere, Roveyrada, Rouviêre (la). 
Rovilh, Royll, Royolh, Rêuet (le). 
Roylhenta, Royente. 
Roze (la), Rose (la). 
Rozier, Rozies, Rosier (le). 
Rozile, Rozill (lo), Rozillo, Rouet (le). 
Ruicetteau, Ruissadel, Ruissatel (Mont de) . 
Rupeforti (Gastrum de). Roquefort. 
Rupes Varia, Rupis Varia, Roquevaire. . 
Rugchateau, Russadel, Ruissatel (Mont de). 



— 455 — 



Safifraniera (la), Saffranière [laj. 

Saffranhent (aïs), Safranen (lo), Safranet (le), Saffranetfle). 

Saincte Eufemy, Saint Aufemy, Sainte-Euphémie. 

Saint-Antoine, Baumes (les). 

Saint Benels, Saint Benez, Saint Benoit, Saint-Menet. 

Saint Claude, Orières {les). 

Saint Etienne, Saint-Estève. 

Saint Genest, Saint Gihiest, Saint-Giniez. 

>5aint Girome, Saint Hierome, Saint- Jérôme. 

Saint Honoré, Saint-Honorat. 

Saint Jean-Baptiste doou Peiroulier, Saint-Jean. 

Saint Jérosme, Saint-Jérôme. 

Saint Marceau, Saint-Marcel. 

Saint Marcel (Château vieux de), Castan: 

Saint Menés, Saint Menez, Sainl-Menet. 

Saint Neufifre, Saint Nofifre, Saint-Naffre. 

Saint Paul de Carnos, Saint-Paul. 

Saint Pierre aux liens, Saint- Pierre-ès-liens. 

Saint Roc, Saint-Roch. 

Saint Siffred,, Sainf-Sw/fren. 

Saint Thys, Saint Tyfs, Saint-Loup. 

Saint Vincens, Saint- Vincent. 

Sak; Salète {la). 

Sala de Rainiharda, de Rainarda, de Ranyarda, de Reniharda, 

Salle {la) . 
Saleta, Saletse, Salète (là). 
Saletîns^ Salâtes (les). 
Sallabran, Sarabran. 
Salle (la), Batarelle. 
Sallo (la). Sa/le (/a). 
Saltador, Sautadour (le). 

Saltum de Marroco, Saltum Marofi, Sant-de-Marrot. 
Salvet (lou), Sauzède (la). 



— 456 — 

Samble de Loule, Sambolas (las, la), Semble (la). 

Sampan, Boude, 

Sancta Eufemia, Sainte-Euphémie. 

Sancta Margarida, Margarita, Sainte-Mar guérite. 

Sancta Maria de Balma, Notre-Dame^de^la^Douane. 

Sancta Maria de Evola, Eoures. 

Sancta Marta, Sainte-Marthe. 

Sanctis (Villa quœ vocatur), Saint^Loup. 

Sanctus Andréas, Séon-Saint^ André, 

Sanctus Genecius, Saint-Giniez, 

Sanctus Marcellus, Saint-Marcel. 

Sanctus Martinus de Aregno, Saint-Martin-dÀrenc. 

Sanctus Martinus de Geminis, Saint-Mdrtin-le-Vieuœ. 

Sanctus Martinus de Indolis, de Insolas, Saint-Martin-de-lnsol. 

Sanctus Menesius, Menessius, Mennus, Saint-Menet. 

Sanctus Michael de Âlbania, Saintr-Miohel, 

Sanctus Michael de Piano de Geminis, Saint-MicheMe-Gémenos. 

Sanctus Mitre, Saint-Mitre. 

Sanctus Mitrius de Piano Àlbanea, Saint-Mitre. 

Sanctus Petrus, Saint-Pierre. 

Sanctus Petrus ad Vincula, Saint-Pierre-ès~liens 

Sanctus Petrus de Gresascha, Saint-Pierre. 

Sanctus Poncius, Saint-Pons. 

Sanctus Saturninus, Saint-Savoumin. 

Sanctus Stephanns, Saint-Estève. 

Sanctus Tircius, Tirsus, Saint-Loup. 

Sanctus Tronus, Saint-Tronc. 

Sanctus Tyrsus, Tyssus, Saint-Loup. 

Sanctus Vinscencius, Saint-Vincent. 

Sane (lo), Vaisseau (le). 

San Menés, Saint-Menet. 

San Mitre, Saint Mitre. 

Sant Andrieu, Séon-Saint- André. 

Sant Estropy, Saint-Eutrope. 

Sant Gineis, Ginieis, Sant Ginieys, Saint-Giniez. 

Sant Jerosme, Sant Jirome, Sant Hierosme, Saint-Jérôme 

Sant His, Saint-Loup. 



— 457 -^ 

Santinyeras, Sentenières. 

San Tis, Santis, Saint-Lowp, 

Sant Jehan de Qarguier, Saint Jehan de Greguiers, Saint-Jean- 

de-Garguier. 
Sant Jolian, Saint^Julien. 
SantLaurens (lo cros de), Capelette (la). 
Sant Laze, Sant Lazer, Saint-Lazare. 
Sant Peire, Peyre, Saint-Pierre. 
Santron, Santronum, Saint-Trono. 
Sant Suffren, Saint-Suffren. 
Sant Tron, Saint-Tronc. 
Sant Vincens, Saint-Vincent. 
Sanu, Vaisseau {lej. 
Saquieras (las), Seguiêres (les). 
Sarignana, Serignan. 
Sauceda (la) , Sauzède (la). 
S&nMaiàouT (lo)^ Sautadour (le). 
Sault de Marroc, Saut de^liarrot. 
Sault du Loup, Loube (la). 
Sauset, Sauzède (la). 
Sauset(al), Sauset. 
Saut (le), Vaisseau (le). 
Saut (lo), Taulisse (la) . 
Sautador, Sautadour (al), Sautadour (le). 
Sautadour de Servière, Servières. 
Saut de Marot, Saut de Marroc, Saut de Marrot. 
Sautum Marroqui, Saut de Marrot. 
Sauve, Baou de la Saoupe. 
Sauve Clare, Saouve Clare. 
Sauvet, Sauset. 
Sauvet, Sauzède (la). 
Sauzet (lo), Sauzet. 
Sauzet, Sauzède (la). 
Sauzeto (vallis de), Sauzède (la). 

Savard, Savardo (in), Savàrdus, Savart, Savarty, Vède(la).] 
Scalerii (las). Escaliers (les). 
Scaumaire, Millière (la). 



— 458 - 

Scayeux, CaiUoU {les). 

Sclatacors, Sclatalor, 

Seca de la Gros, Baume Laugière. 

Séhon, Séhonh, Séon -Saint- André. 

Sentanieras, Sentenieras, Sentenières. 

Seoing, Séong, Seonum, Séonr-Saint' André. 

Serellan, Serilhan, Sérillan, 

Serran, Serre (lo), Seren (le). 

Serre de Valcroso, Valcros. 

Serre, Lombard (le), 

Serrière (la) de Romegoua, Baume d'Audric. 

Serrière de Sengle, Sengle (le). 

Serrum Desmengarda. 

Serrum Longum. 

Serviant, Serviane (la), 

Serveriis, Servieras, Servière, Servières. 

Seuil(le), Suy(/c;. 

Sezarista, Sezerasta, Ceyreste. 

Siboule, Vigne Presse. • 

Sierri deNesquiera, Nesquêde (la). 

Sieutat, Ciotat (la), 

Siméon (al), Simeot, Simêon (le). 

Sirilhan, Sirillan, Serillan, 

Solayradas, Soleirade, Soleillade (la). 

Soldat (le) , Tm (le). 

Soleillade (la), Caillols (les). 

Soleirade (la) , Soleillade (la) . 

Sollaud, Solans, 

Solombra, Sembla de la Gardia, Saint-Suffren. 

Sorbairosa^ 

Sorberia (la), Sorbiera, Saint-Lazare, 

Sorberia, Sorberiae, Sorberium, Sorbiers. 

Sormieu (vallon de), Sormiou. 

Soullan, Solans, 

Sourdara (vallon de), Sourdura (le). 

Sourmieu, Sormiou. 

Spalians, Espalians. 



— 459 - 

.Speronum, Eperon (V). 

Speronum Àntrefort camini de Albanea, ArUrefort d'Aubagne. 

Spitalet, Espitalet. 

Squilonum AlbanecB, Escalhon d'Aubagne. 

Stagna, Pierre de l! Étang, 

Stsechades, Stsechades minores, Iles de Marseille. 

Stres (als), Tourretle Saint-Marcel. 

Sueil (le), Stty (le). 

Suelha (la), Suilhe (la), Suye (le). 

Suille (la), Suye (la). 

Suverada, Suverade, Suverias, Suverieras, Suveriers (als), Sw- 

verier. 
Suveri, Suvier, Baou de la Saoupe. 
Szeon , Séon-Saint-A ndré . 



Talar, Tallar (le). 

Tailladas (lasj, Talhada, Taillades (les). 

Tapias (las). 

Tarreguieras /'las), Tarreguières (les). 

Tasium, Fontaine de VÈvéque. 

Tau le t, Tauletum, Taulisse (la). 

Taulière (la), Tuilière (la). 

Taulliere (la), Taulières (Barre des). 

Tave, Tuve (le). 

Teaulet, Taulisse (la) . 

Tenementum de Restones, Plan Redon. 

Tenemenlum de Revesto, Revest (le) . 

Tenementum Roquaforti, Roquefort. 

Teneya (la), Teneyd {la). 

Teoliere (la), Tuilière (la). 

Teoulet, Taulisse (la). 

Teron, Teroni (Cartier-du-Fons-Mont de), Font de Taron. 

Terra Blanca, Terres Blanques. 



— 460 — 

Terra de Balmis, Baumes (les). 

Terra de Cassinis, Cassis. 

Terra del Prat, Prats {les). 

Terra deNuce, Terra des Noguiers, Noyer (le). 

Terra Guillelmi de Villa Viella, Vieille (la). 

Terra Pétri Aurengue, Aurengues (les). 

Terra Sauveriorum, Suverier. 

Terras filancas, Terres Blanques. 

Terra Vermeilha, Terras Vermelhas, Terres Vermeilles. 

Terre de Claude Milhière, Millière (la). 

Terre de Jean Descalis, Jas Descalis. 

Terre dau Jas, Jas (le). 

Terre Rousse, Salis (la). 

Tête de More, Tête de Maure. 

Têle des Ouides, Ouides (les). 

Teulet, Teuletum, Teulicia, Teulissia, Teullet, Taulisse (la) 

Teulière, Tuiliêre (la). 

Thalladas (las), Taillades (les). 

Tharon, Font de Taron. • 

Themista, Ratoneau. 

ThoUonum, Tollon (le). 

Thoretum, Tour (hj. 

Tfaorum de Bonafos, Tour de BonafouSm 

Thorum Jhacameri, Tourres (les). 

Thouron, Saint-Estêve. 

Thuris de Babilonia, Babilone. 

Tibolen, Thiboulen. 

Tiborda, Tiborga (la), Tibourgue, Tibourgo, Tibourde (la). 

Timerieras, Timieres, Faisses (les). 

Tirassa CofiBn, Eissariade (Vy 

Tirassa Goffîns, Baume Laugière. 

Tirassa Coffins, Tirasse Coffin. 

Titol (el), Titulum, Titol (le). 

ToUonet, ToUonus, Tollon (le). 

Ter (lo), Tour (la). 

Tor Bataillier, Tor Bataylier, Tour Batailler. 

Tor Bonnafocii, Tor de Bonafos, Tour de Bonafous. 



— 461 — 

Tor de Johannet (al), Janet {cap). 

Tor de la Pineda, Tor del Pin, Tour du Pin. 

Tor de Martha, Tour de Marthe. 

Tor de Pineda (lo), Pinède {la). 

Tor de Piquon, Pié Picoun. 

Tordinau, Tordinaut, Tourdinau, 

Toretum de Helemosina, Tour {la). 

Toron, Touron. 

Tor Picon, Pié Picoun. 

Torre (la), Tourre (te). 

Torre de Guilhem Raynaud, Taulisse (la). 

Torre del Pin, Tour du Pin. 

Torre delsÂrch, dels Archs, Àrchs (les). 

Torreta (la), TourèU (la). 

Torrete (la), Passon. 

Torre tum, Tour (la). 

Torron, Touron. 

Tors (le). Tour (la). 

Tors (los). Tort, Tortels, Tortoyra, Tourète (la). 

Tort, Tourre (le). 

Tort, Tourres (les). 

Tort Batailler, Farot. 

Tortoyra (la), Tourtoire (la), 

Totum Longum, Tour (la), Tourres (les). 

Tour Bataylher, Tour Batailler. 

Tout de Gapitou, Tour du Chapitre. 

Tour de Planier, Planier. 

Tour de Saint-Laurent, Montjuif. 

Tour de Saumati, Tour de Somati. 

Tour de Savignon, Tour de Somati. 

Tour du Collet, Barre Davesque. 

Tour Malepougne, Malepougne. 

Touion, Saint-Estêve. 

Tourre (le). Tour (la). 

Tourre de Gapitou, Tour du Chapitre. 

Tourret (le), Tour (la). 

Tourron, Touron. 



— 462 — 

Tourtoyre (la), Tourtoire (la). 

Touitz (le), Tourette (la). 

Tourtz (les), Saint-Michel. 

Tour Vieille, Po/tïre (Ut). 

Trabaquet, Trabuquet {le). 

TrasLucz (los), Trois-Lucs {les). 

Traversier^ Bouscarle. 

Trébaquet, Trabuquet {le). 

Trebolx, Triboux. 

Treilla, Trelha, TreJla sancti Juliani, Treille (la). 

Treillard (le), Treille (la). 

Treille de Corporières, Treille (la), 

Treilugz, Treillux (les), Tré Luc (les), Trois-Lucs (les). 

Tremière, Sainte-Croix, 

Très Praires, Très Fratres, Très Frayres, Trois-Frères (les). 

Très Luca (les), Très Luô, Trois-Lucs (les). 

Très Vielhas (las), 

Tribaud, Tribolais, Tribolis, Triboulx, Triboux. 

Trois Lucz (les), Trois-Lucs (les). 

Trolhar, Truilhat, Trulhar, Treille (la) . 

Trollium Bidum. 

Truilhat, Feians. 

Tuerie (la), Nerte (la). 

Tuner (le). 

TurrîsAque, Tourraques (les). 

Turris Aicardi Danielis. 

Turris Aregni, Arenc. 

Turris Argilerii, Argiliers (les). 

Turris de Arcubus, Arcs (les). 

Turris del Quajas, Saint-Barnabe. 

Turris den Moropiana, Mourropiane. 

Turris de Planesiis, Planier. 

Turris de sen Henric Bonvin. 

Turris de Serveriis, Servières. 

Turris Johannis Bote. 

Turris Magna, Tour Mane. 

Turris Pellegrini Andrée. 



- 463 — 

Turris Pétri de Lingris. 

Turris Pétri G. Tortelle, Turris Tortelle, Tour [la). 

Turris Fini, Tour du Pin. 

Turris Rissendis de Argileriis, Argiliers (les). 

Turris Thomacii iSranelli. 

TutelsB Carcitanœ, Cassis. 

Taver (lo), Tuve(le). 



U 



Ubacum, Hubac (V). 

Ubalnea, Ubelka, Ubelnea, Udellna, Huveaune, 

Umbras (las), Ombres (les). 

Ueil de Falcon, Œil de Faucon. 

Uvennà, Huveaune. 



V 



Vadum de sancta Margarita, Sainte-Marguerite. 

Valadau Boulidou, Bouillidous (leis). 

Val Arenoa, Val Arenoua, Val d'Arène. 

Valat d'Aiguës, Vallat de Guez. 

Valatde la Grau, Valat de la Grave, Grave (la). 

Valat de la Lignière, Lignières {les). 

Val Barega, Val Barege. 

Val Barége, 

Val Besena, Montjuif. 

Val Boneta, Vàlbonette. 

Val Cartes, Val Certes, Valchartres. 

Val Crosa, Val Crose, Val Gros. 

Val d'Airaut, Val d*Ayroand, Val d'Airaud. 

ValDaren, Arenc. 

Val d'Aubergue, Vallon d'AubergtAe. 

Val d'Aurengue, ilurtngfue (r). 



- 464 — 

Val de Bourde, Val de Borde. 

Val de Bourde, Lignières [les) 

Val de Gobran^, Val de Gorbam, Val de Crohran, 

Val de Jeannet, Janet (cap) . 

Val de Jours, Val de Joux, Joux. 

Val de la Peyra. 

Val de las Monnieras, Val Monnière. 

VcU dels Dolivens. 

Val de Miquel, Val de Michel. 

Val den Borel 

Val de Ricart, Val de Ricard, 

Val de Serra, Val de^Serras, Val de Serre. 

Val de Vaufrége, Val de Ricard. 

Val d'Eyraud, Val d'Airaud. 

Valfrède, Valfrège, Valfreia, Valfroido (la), Vaufrége. 

Valgatina, Valgatine, Val Gatuna, Val Gatune, Vau Guitune, 

Vaugatune. 
Valh deFalcon, (EU de Faucon. 
Valibegatus, Valbarège. 
Val Juec, Val Jueg, Val Juhega, Val Juzeca, Val Juzega , Val 

Juzequa, Val Juzet, Val Juzyega, Val Juègue. 
Valla de Merdansoni, Merlançon. 
Vallat d'àigues, Eaïuc Bonnes. 
Vallat de Baume Loubière, Vallat de Guez. 
Vallat de Goujou, Goujone (la), 
Vallat de Grivotier, GrivoutOres. 
Vallat de Gués, Vallat de Guez. 
Vallat de Gués, Gros VàUon. 
Vallat de Loubet, Loubet (le). 
Vallat de Mourlan, Pin (lé). 
Vallat de Roubaou, Roubaud. 
Vallat de Tournon, Bourine (la) . 
Vallat de Tuve, Tuve (le). 
Vallat du Petit Jésus, Jtou^a^ne (2a). 
Vallat du Pissadour, Pi^jodotir (le). 
Vallat du Tonneau, Téoulé. 
Vallat um del Olier, Pas d'Oulier. 



— 465 — 

Vallatum de Val Torto, Val Torte, 

Vallatum Vallis Frege, Vaufrège, 

Val Laurian. 

Vallès, Vallibus (in), Vaux (les). 

Vallis Arcolarum, Arcoles, 

Vallis Charoœs, Vallis Chartres, Valchartres, 

Vallis Croza, Val Gros. 

Vallis Dalberga, Vallis Dalbergua, Vallon d'Aubergue. 

Vallis de Aregno, de Arenquo, Arenc. 

Vallis de Gobrano, Vallis de Gobram, Val de Gobran. 

Vallis de l'Elre, Vallon de VElre, 

Vallis del Sauret, Val de Serre, 

Vallis dels Michaels, Val de Michel. 

Vallis delsJRicards, Val de Ricard. 

Vallis dels Sauret, Val de Serre. 

Vallis de Marsanges, Mazargues. 

Vallis de Meleihan, Marignan. 

Vallis de Moreriis, Morier. 

Vallis de Serre, Val de Serre 

Vallis Frèje, Vaufrège. 

Vallis Gargiana, Garjana, Saint-Jean-de-Garguier. 

Vallis Giraudi, Val de Giraud. 

Vallis Joseph, Vallis Judaïca, Vallis Judayca, Vallis Juega, Vallis 

Juzaiga, ValJuègue. 
Vallis Longa, Vau Longue. 
Vallis Micahel, Vallis Michaelis, Vallis Michaelorum, Vd de 

Michel. 
Vallis Moninorum, Vallis Monnerie, Vallis Monneriorum, Vallis 

Monizellis, Val Monnière . 
Vallis quae vocatur Archulas, Arcoles. 
Vallis Ricardorum, Val de Ricard, 
Vallomber, Vallon Vert. 
Vallon (le), Vallon [le grand). 
Vallon (lo), Roche de Garin. 
Vallon d'Abert, Vallon d'Abret, Vallon d'Aubergue. 
Vallon Danssenas, Vallon Dancenas. 
Vallon des Eguas, Vallon des Aiguës. 



— 466 — 

Vallon de Barquies, Vallon de Broquier. 

Vallon de Belon, Val de Belon. 

Vallon de Berenguier, Vallon de rOriol. 

Vallon de Gauvin, Arènes (les). 

Vallon de Dona Âycarda, Roche de Garin. 

Vallon de Goujon, Goujonne (la). 

Vallon de Lagas, Lagas. 

Vallon de la Giraude, Giraude (la) . 

Vallon de la Mercolline, do Mercoulin, MerooUne (la). 

Vallon de Langulentier, Augulentier,» 

Vallon de la Rabajssière, Taulière (Barre des). 

Vallon de la Rimbaude, Mouret. 

Vallon de las Aiguë?, Vallon de las Egoa, Vallon de las Ëgues, 

Vallon de las Ësgas, Vallon des Aiguës, 
Vallon de l'Estelle, Vallon de TEslello, Vallon de V Étoile. 
Vallon de l'Homme mort, Vallon de Femme-Morte. 
Vallon de Lombre, Saint-Suffren. 
Vallon de l'Oule, Vallon de Loulo, Vallon de Louis. 
Vallon dels Tuves, Tuve [le]. 
Vallon de Masselles, Vallon Marseillais. 
Vallon de Menuguet, Pinède (la). 
Vallon deMercoullin, Mercoline. 
Vallon den Auruols, Vallon de VOriol. 
Vallon denGarnier, Vallon des Auffes. 
Vallon de Pascal, Pascal. 
Vallon de Peire, Peire-Peissot. 
Vallon de Pradeau, Vallon des Pradeaux. 
Vallon de Roudier, Revest (le) . 
Vallon de Sambolo, Semblés {les). 
Vallon Desclata Col, Sclatacor. 
Vallon de Senas, Vallon Dancencts. 
Vallon de Seren, Plan Seren. 
Vallon de Serons, Vallon de Serre . 
Vallon desFabres, Baume Laugière. 
Vallon des UsiTielies^ Martelle (la). 
Vallon des Mourons, Vallon des Mourres, Mourens (les). 
Vallon de Neirau, Neirau. 



— 467 - 

Vallon de Theves, Tuve {le). 

Vallon de Tholoze, Vallon de Toulouze. 

Vallon de Val Torte, Val Torte, 

Vallon du Maunier, Meurier (le) . 

Vallon du Pomier, Vallon du Poumier, Vallon du Pommier. 

Vallon du Roy, Vallon des Auffes. 

Vallon Forçat, Vallon de Fouge. 

Val longue, Vau Longue. 

Valloniumdo Elre, Vallonium de Lelre, Vallon de VElre. 

Vallons, Vallon {le grand). 

Vallonum de Sambolas, Semblés {les). 

Vallonas de Folchier, Vallonus de Fourchier, Val de Fauchier. 

Vallonus de Petarico, Pascaret. 

Val Luc. 

Val Masselhes, Vallon Marseillais. 

Val Mège» 

Val Meguiera , Satnt-Barthélemy . 

Val Monezil, Val Monnière. 

Valo de la Sambolas, Semblés {les). 

Valo délia Treilla, Treille {la). 

Valon de Combran, Val de Gobran. 

Valon de las Ëgas, Valon de las Eguas, Vallon des Aiguës. 

Val Putega. 

Val Putega, Font Pudent. 

Vais (las). Vaux {les). 

Val Solverada, Val Suverade, Suveriers. 

Val Vendre, Vaudran (le). 

Val Verona. 

Vaubarelle, Valbarelle. 

Vaubonete, Val Torte. 

Vaubonetta, Valbonette. 

Vaudaubergo, Vallon d'Auberque. 

Vaufréio, Vaufrège. 

Vauguitune, Vaugatune. 

Vaulx (als) , Vaux {les) . 

Vauguelon, Vaugueçon. 

Vau Varenoy, Vaux Arenoux, Val d'Arène. 



— 468 — 

Vaux (les), Saint- Anto%ne. 

Veaune, Vellna, Veina, Huveaune. 

Vergier dels Enfans. 

Vergier des Rostans, Verger des Rostans. 

Verina, Verua, Veruna, Verune {la) . 

Verrière (la), Verrerie [la). 

Vielha, Vieilhe (la), Viella, Vieille [laj. 

Viei liasse (la), Villasse (la). 

Vigne Blanche, Baume Isnard, 

Viguerie, Vicarie (la) . 

Villa Anriolo, Auriol 

Villa Alaudii, Villa Allaudii, Allauch. 

Villa Belcodenas, Belcodène, 

Villa Ceziresta, Ceyreste. 

Villa de Geminas, Gémenos. 

Villa de Grezascha, Gréasque. 

Villa Laza, Laza. 

Villa Podiolum, Pujol (le). 

Villa quaB Carbillianus dicitur, Carvillam. 

Villa quae dicitur Cuja, Cuges. 

Villa quae dicitur Bevestum, Revest (le). 

Villa quam dicunt Mota, Moutte (la) . 

Villa Sancti Justi, Saint-Just. 

Villa Sancti Marcelli, Saint-Marcel. 

Villa Sancti Pétri, Saint-Pierre. 

Villa Sancti Saturnini, Saint-Savoumin. 

Villa Sarturiano, Sarturan. 

Villa Solobii, Solohre. 

Villula de Feiam, Feans, 

Vinese de Elemosina, Aumône (V) . 

Vinhals. 

Vinhas Soteyranas (las), Vignaux (les). 

/iridarium Pavorum, 

Viridarium Bostagnencorum, Viridarium Bostagnorum, Verger 

des Rostans. 
Vivaudi, ViYauts(los), Vivaux (als), Vivaux (los), Vivaux (les). 
VoUombers, Vallon Vert' 



— 469 — 

Volpellieras, Orpillères. 
Volta, Voûta Raynardenquorum, Loute. 
Vuelne (Fluvium), Vuenna, Huveaune. 
Vulpilheria, Orpilhères. 



Ycardenques, (las), Aycardenques (les). 
Yvelneum (Rivum), Huveaune. 



Zao (promontorium), Cap Croisette.